Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'néb plan'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Bienvenue sur le forum
    • Webastro
    • Présentation
    • Sites
  • Les sciences
    • Actualité
    • Astronautique
    • Astronomie & Astrophysique
    • Logiciels
    • Les métiers
    • La médiathèque
    • FAQ Astro
  • Le coin des observateurs
    • Support débutants
    • La communauté de l'astro
    • Le matériel
    • L'actualité du ciel
    • Observation visuelle
    • Observation en Visuel Assisté
    • Astrophotographie
    • L'astro autrement
    • Le Soleil
  • Discut'
    • Science
    • Quizz, Jeux, détente
    • On fait une pause
  • Linux et astronomie's Software
  • Linux et astronomie's Raspberry, Tinkerboard, etc...
  • Linux et astronomie's APN et autres matériels
  • Paysages de nuit's Tutos et Astuces
  • Paysages de nuit's Matériel
  • Paysages de nuit's Questions traitement
  • Paysages de nuit's Photos
  • Paysages de nuit's Fake ou pas ?
  • Paysages de nuit's Logiciels
  • L'impression 3D en astronomie's Discussions générales
  • L'impression 3D en astronomie's Logiciels de conception 3D
  • L'astronomie vintage !'s Discussions générales
  • L'astronomie vintage !'s Restauration de matériels anciens
  • L'astronomie vintage !'s Photos de vos antiquités !
  • L'astronomie vintage !'s Le vintage sur le terrain
  • L'astronomie vintage !'s Intruments anciens, catalogues et documentations diverses
  • Jumelles et petits instruments's Matériels
  • Jumelles et petits instruments's Les cibles et programmes
  • Jumelles et petits instruments's L'astronomie nomade croa
  • Jumelles et petits instruments's Généralités et discussions.
  • Achat groupé's Achats
  • Météo's Sujets
  • Siril et Sirilic's Logiciel SIRIL
  • Siril et Sirilic's Aide SIRIL
  • Siril et Sirilic's Tutoriels SIRIL
  • Siril et Sirilic's Propositions d'évolution SIRIL
  • Siril et Sirilic's Tout sur les scripts !
  • Siril et Sirilic's Logiciel SIRILIC
  • Siril et Sirilic's Aide SIRILIC
  • astronomie avec arduino's Discussions
  • astronomie avec arduino's nos inventions et réparations sur le terrain
  • livre d'astronomie's Sujets
  • Astrophoto sur Pentax's Matériel
  • Astrophoto sur Pentax's Logiciels
  • Astrophoto sur Pentax's Tutos & astuces
  • Astrophoto sur Pentax's Discussions

Categories

  • Files
  • Paysages de nuit's Modes d'emploi
  • L'impression 3D en astronomie's Banque de fichiers 3D
  • astronomie avec arduino's codes de programmation
  • astronomie avec arduino's catalogues d'objets célestes
  • astronomie avec arduino's Fichiers divers
  • Astrophoto sur Pentax's Fichiers

Blogs

  • ASTROBOOK 21
  • kiwi
  • girafe234
  • Sciences de l'univers et de l'infiniment petit
  • livre d'astronomie's a vos lecture
  • Astrophoto sur Pentax's Actualités

Product Groups

  • Association Webastro
  • Mug Webastro
  • Posters
  • Autres Goodies
  • Messages publicitaires

Calendars

  • Communauté
  • Lancements spatiaux et événements de l'ISS
  • Paysages de nuit's Évènements

Categories

  • Astronomie générale
    • Histoire de l'astronomie
  • Astronomie amateur
  • Astrophotographie
  • Observation en Visuel Assisté
  • Observation
    • Keskifovoir
  • L'astro autrement
  • Les bricoleurs
  • Logiciels
  • Les différents matériels
  • Tests de matériel astro
    • Les télescopes
    • Les lunettes (apo, achro, etc...)
    • Les montures
    • Oculaires
    • Les jumelles
    • Les filtres (visuel et astrophoto)
  • Médiathèque
    • L'Univers Express
    • Jeux
  • Fiches pratiques
  • Les fiches techniques

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Résidence


Intérêts


Occupation


Matériel


Site Web


A propos de vous

  1. Bonsoir à tous, 2 nuits à faire cette belle nébuleuse qui reste assez faible malgré tout. J'ai pu faire 85x180s + 21x300s sans autoguidage.
  2. Bonjour, Hier j'ai fait ma première sorti avec ma Star Adventurer tout fraichement arrivée ! Profitant d'un ciel dégagé (enfin !!) Déjà première mise en station pour moi aussi. Sur le principe c'est pas bien compliqué par contre j'ai rencontrer quelques soucis. En effet comment différencier l'étoile polaire des autres étoiles autour dans le viseur polaire ?? Pour moi aucune ne se différenciait vraiment ... Du coup j'ai fait ma MES sur celle qui était la plus "bleu vif" et je pense que c'était bien elle ... donc j'ai fait tout le process pour ensuite caler sur le "vrai" nord etc etc. Ensuite est venu le moment de la MAP, je misais sur le Liveview de mon 450D mais pas assez sensible pour voir quoi que ce soit et pas de lampadaire au loin pour faire une MAP dessus... Du coup j'ai fait à taton et je pense être arrivé à un résultat pas trop mal... Ensuite quelques essais pas très concluant puis enfin quand ça collait bien globalement j'ai lancé une série. Pour info voilà le setup et je sais que le Tamron 18-200 est pas vraiment bon mais j'ai que ça pour le moment le temps de prendre un Samyang 135. - 450D d'origine - Tamron mis à 135mm et à f5.6 (max possible) - Bruts 15x30s avec 4s entre les poses - Darks 10x30s avec 4s entre les poses - Offsetts 9 prises - Température ext -2° et là où ça coince pour les flats j'ai mis un fond blanc sur le teléphone et pris 10 photos, mais sans régler l'histogramme ... du coup je les ai pas utilisé dans le traitement... Et voilà le résultat après avoir suivi un tuto sur Siril. L'objectif de ce premier essai est validé, je pensais pas sortir un semblant de quelque chose directement donc bon et en prime en plus de M42 on distingue légèrement la nébuleuse de la flamme. Cependant il y a pas mal de défauts et j'aimerai savoir d'où ça viens à votre avis ? notamment les étoiles brillantes qui déborde vers le centre de l'objectif (Aberration Croma ??), cette pixelisation au sein de M42 aussi ... Et a votre avis au vu de la photo la MES et la MAP sont bonnes ? Merci à vous pour vos retours
  3. Salut la compagnie Une image acquise fin octobre ; je voulais rallonger la sauce mais je n'ai pas eu les conditions pour, et cet objet commence à décliner donc je passe à autre chose Une nuit qui s'annonçait très prometteuse, néanmoins les conditions se sont dégradées petit à petit ce qui fait que je n'ai conservé quasiment que les deux premières heures sur huit... dommage. C'est aussi ma première image couleur avec ce vaillant LUDO ; j'ai commencé par faire une couche couleur à la QHY462 en début de nuit dans ce but pour passer ensuite en mono avec la QHY290. Et enfin c'était également un test de mon nouveau filtre ZWO duo narrowband ( pour la couche mono ) ; ben ma foi c'est très concluant ! La résolution est au rendez vous ; la FWHM descend à 1.4" après l'empilement. J'ai eu mieux, mais clairement pire aussi... On sépare aisément la centrale, et également la couleur des deux composantes... j'aime bien Malheureusement un léger défaut de collim ce soir là, les étoiles ne sont pas nickel. Donc T560 à F4, correcteur ASA x0.73, QHY290 + ZWO Duo-narrowband et QHY462, dans la nuit du 26 au 27 octobre 3200x2s ( mono ) et 1600x2s ( couleur ) image à 140% soit 0.25"/pixel : Bon malheureusement j'ai ressorti quelques fois le tube depuis, et les conditions de seeing sont au mieux médiocres. Rien à voir avec cet été et ce printemps. Je me demande si cela n'a pas à voir avec les chauffages urbains étant donné que je suis dans une petite ville. Bon après j'ai encore un paquet d'images en retard de saint véran à traiter, j'ai de quoi m'occuper. Mais en attendant, voici deux "bonus" issus de ces soirs pas terribles. Il m'en reste un peu, alors je vous le met quand même NGC7217, le lendemain ( 27 octobre ) : et NGC1501, prise il y a quelques jours : Voilà, comme vous voyez pas de quoi casser 3 pattes à un canard ; le seeing devait être autour de 2.5" les deux nuits. Question subsidiaire : quelqu'un aurait-il une méthode ou un soft simple et rapide pour mixer une couche luminance et couleur de deux images ayant des orientations / échelles / tailles différentes ? J'y ai passé un temps fou sur M76 et j'en ai pas mal d'autres de Saint-Véran à faire... Bons cieux ! Romain
  4. Bonjour, Après avoir fait mes premiers pas avec un Mak 90/1250 sur Eq1 (vraiment bof comme monture mais c'était dans le budget serré) J'ai pu profiter de jupiter et saturne pour lesquels j'avais fait quelques captures via des vidéo au téléphone puis traitement PIPP et Registrax. Plutôt satisfait du résultat, et ayant lu pas mal de post sur le forum, j'ai compris que je n'avais que peu de chance et de marge de manœuvre pour faire du ciel profond sur la période actuelles où les planetes ne sont plus bien visibles. Orion étant la star du moment, je m'y suis risqué avec un Canon 700D et objectif 18-135et trépied fixe sans tracker en suivant quelques tutoriels que voici : https://www.youtube.com/watch?v=iuMZG-SyDCU&t=3223s---------------------------------- https://www.webastro.net/forums/topic/166799-tutoriel-pour-le-traitement-complet-dune-image-avec-les-scripts-siril/------------- Après avoir fait 40 photos 2s iso 1600 en raw, MAP, désactivé toutes les aides de l'APN, des darks, des offset, des bias j'ai empilé tout le bordel sur siril et suivi le tutorial (lien précédent), j'ai obtenu l'image en pièce jointe. (au début avec deepskystacker, que j'ai trouvé plus laborieux et pour un résultat inférieur à celui de Siril que j'utilise maintenant) Je suis sceptique d'arriver à faire mieux avec ce matériel, pourtant quand on voit le résultat obtenu sur youtube, je suis vert ! Cela doit s'expliquer par plusieurs facteurs je pense : 1) - je photographie au dessus des lampadaires du village où j'habite, ça doit pas aider, 2) - il faudrait faire plus de poses (je fais des séquences de 10 poses avec retardateur, je n'ai pas d'intervalomètre, il faudrait que je branche mon pc pour commander l'appareil photo via le logiciel de canon 3) - je n'arrive pas à passer l'étape où on rentre sous Siril la nébuleuse d'orion : Cliquez sur Traitement de l'image, puis sur Étalonnage des couleurs, puis sur Étalonnage des couleurs par photométrie... : Siril me dit qu'il n'arrive pas à trouver des étoiles correspondantes pour s'aligner. 4) matériel qui atteint ses limites, et on peut pas faire beaucoup mieux avec. 5) il est préférable de zoomer au max sur la nébuleuse, mais de réduire le temps d'expo pour ne pas avoir de filé j'ai compris qu'une monture équatorial avec suivi était la clé du succès, je prends les espèces, les chèques, les virements paypal, et la cryptomonnaie s'il y a des mécènes pour mon loisir ! Si vous avez des conseils avec ce set up je suis preneur.
  5. Bonjour les astrams, De retour, après des jours et des jours de mauvais temps dans l'extrême Nord-Est, on ne les compte plus, pour voir le verre à moitié plein! J'avais hâte de vous présenter mes premières lumières de mon nouveau RC, mais faute d'une monture adéquate, on remettra cela à plus tard, en faute : la situation mondiale vis à vis des stocks / acheminement de matériel astro. Frustration. En attendant, je vous présente ma première M42 réalisée avec mon fidèle dobson (XT10 254mm) reconverti pour l'astrophoto. AZEQ6, 2600MC, 290MM pour le guidage en lunette 60mm ainsi que des nuages 5% et un brouillard ambiant qui est bien mis en valeur sur les étoiles en bas à gauche. 76 x 60sec Lights (sur 100) : Filtre CLS_CDD Astronomik 60 x 500ms Flats 40 x 550ms Darks of Flats 120 x 60sec Darks Alors, j'ai essayé de faire des BIAIS/OFFSET, 200x 1ms , mais ça m'ajoute des lignes horizontales qui dénaturent l'image. Du coup j'en ai conclu qu'en utilisant des flats de moins d'1.5sec, mieux vaut utiliser les darks of flats avec la 2600MC, pas tenté les offsets synthétiques encore.. Places aux images. Bon ciel Presque Starless.
  6. Bonjour à tous , et bonne année ! Pour commencer l'année j'ai photographier la nébuleuse du hibou M97 avec mon C14 et son réducteur de focale. Temps d'exposition au total une heure et 30 minutes 5000 ISO, avec mon Canon 6D défiltré . Température dans l'observatoire +3, humidité 80 %
  7. Nous nous décidons à poster cette image de la Nébuleuse Planétaire IC 5148 bien qu’elle soit porteuse de pas mal de défauts liés à l’acquisition (pb de température CCD, flats, reflets…). Notre tube avec son Fd de 8 n’est pas non plus le plus adapté (regardez l’image avec un scope de 1m ici : https://astrob.in/iokfgl/0/ ) Mais cette image est néanmoins intéressante car on peut commencer à distinguer le halo ionisé qui l’entoure (grâce à un traitement un peu poussé je l’avoue) et qu’elle n’est pas très souvent imagée. Les nébuleuses planétaires sont des enveloppes en expansion de gaz et de poussières éjectées par une étoile au cours de son évolution en une naine rouge ou une naine blanche. Ce sont des objets relativement rares, mais ils sont importants pour les scientifiques qui étudient l'évolution chimique des étoiles et des galaxies. Bien que IC 5148 (une grande nébuleuse planétaire) ait été découverte en 1894, il n’y a pas encore beaucoup d’informations à ce sujet. La nébuleuse est située dans la constellation de la grue à une distance de 3000 années-lumière de la Terre. À une vitesse d'expansion de 50 km / s, elle est considérée comme l'une des nébuleuses planétaires les plus rapides connues. Pour déterminer plus de caractéristiques pour l'IC 5148, les chercheurs ont utilisé des spectromètres sur le VLT. Ils ont notamment découvert que la nébuleuse présentait un ensemble de structures inhabituelles dans le halo. Ils ressemblent à du matériel ionisé chauffé au rouge. Les chercheurs n’ont pas encore déterminé la nature de l’émission dans le halo de la CI 5148. Ils soulignent que la zone interne du halo ressemble à une forme parfaitement ronde, mais que son dessin n’est visible que d’un côté de la nébuleuse. Des observations spectroscopiques plus approfondies sont prévues pour résoudre le mystère. Aussi réussi à obtenir les principales caractéristiques de l'étoile centrale IC 5148. Son âge atteint 8500 ans, la température moyenne est de 11 500 K, et la métallicité est au niveau de 0,02 dex. La masse initiale de l'étoile a atteint 1,5 solaire. L’hydrogène ionisé de la nébuleuse planétaire IC 5148C utilisant les astronomes du très grand télescope (VLT) a fait des observations sur la nébuleuse planétaire IC 5148. Une nouvelle étude indique la présence d’halogène ionisé et détermine les paramètres fondamentaux de l’étoile centrale. Plus d’info sur les halos de la NP ici :https://arxiv.org/pdf/1810.01350.pdf Full and Détails sur astrobin : https://astrob.in/whin8f/0/
  8. Je n'ai pas pu utiliser mes flats, une poussière a décidé de se balader sur le capteur littéralement d'image en image C9.25 F/10, 700D astrodon, NEQ6, guidage par Lodestar et diviseur optique. 17x 600 secondes. Ma Map a varié avec la température. je trouve que je stagne par contre, je vais voir à regarder pour une QHY294m. Nicolas
  9. tilain

    M27

    Salut à tous Toujours au foyer de mon 150/750, M27 en 44 images de 5 minutes ( 3h40) Pas mal d'étoiles sur cette image et la nébuleuse à la limite du "cramé"... Je voulais essayer de faire apparaitre les extensions bleutées de mon sujet... Voilà voilà TILAIN
  10. Bonjour, L’image publiée aujourd’hui est une nébuleuse planétaire : NGC 246, également appelée la nébuleuse du crâne. Elle est à rechercher dans la Baleine (Cetus). La nébuleuse, de magnitude 10, se situe à 1.600 années-lumière de la Terre. Ce reste éthéré d’une étoile morte depuis longtemps, niché dans le ventre de La Baleine, ressemble difficilement à un crâne flottant dans l’espace. Cette nébuleuse planétaire est la première connue à être associée à une paire d’étoiles étroitement liées orbitées par une troisième étoile externe. Cette étoile, qui n’est pas visible sur cette image, est une naine rouge sombre qui se trouve près de la naine blanche à environ 500 fois la distance entre la Terre et le Soleil. Les étoiles naines rouges et blanches orbitent l’une autour de l’autre en paire, et l’étoile extérieure orbite autour des deux naines à une distance d’environ 1900 fois la séparation Terre-Soleil. Collectivement, ces trois étoiles établissent NGC 246 comme la première nébuleuse planétaire connue avec un système stellaire triple hiérarchique en son centre. Cette image de la nébuleuse du Crâne capture intentionnellement la lumière émise dans certaines gammes étroites de longueurs d’onde – celles associées à l’hydrogène et à l’oxygène gazeux. Les observations de la lumière émise par des éléments particuliers aident à révéler une mine d’informations sur les compositions chimiques et structurelles d’un objet. Cette nouvelle image de la nébuleuse du Crâne met en évidence les endroits où NGC 246 est riche ou pauvre en hydrogène (en rouge) et en oxygène (représenté en bleu clair). On pense que la structure tressée complexe de l’anneau extérieur bleu de NGC 246, visible sur cette image prise par le télescope Gemini Sud, résulte de l’action des ondes de choc. Au fur et à mesure que la coque extérieure comprimée s’empile contre le milieu interstellaire, elle se réchauffe et devient instable, ce qui la fragmente. Les gaz à grande vitesse poussant vers l’extérieur de l’étoile centrale chaude (~ 200 000 K) peuvent également contribuer au chaos visible. Les collisions entre ces vents rapides et la coquille choquée pourraient expliquer les lobes verts distinctifs et les vides plus sombres visibles dans la moitié principale de la coque intérieure de NGC 246. L’expansion inégale le long de l’axe principal de la nébuleuse entraîne une asymétrie visible : comme le montre l’image ici, la structure externe de NGC 246 a la forme d’un anneau ovale. Son bord d’attaque (supérieur) apparaît plus brillant et plus net que son bord de fuite (inférieur). L’étoile binaire centrale est légèrement déplacée vers le bord d’attaque de la coquille, comme les astronomes l’avaient prédit. La nébuleuse est relativement petite et sombre (magnitude 11). Sur cette image on peut également noter 3 galaxies : · NGC 255 (en haut à gauche) une galaxie barrée spiralée SBc de mag 12.5 à environ 71 millions d’AL. · MCG-02-03-009 : (en haut à droite) une dwarf galaxie de magnitude 14 · MCG-02-03-020 : (à gauche) une petite galaxie de type LSB_G de mag 15 En cherchant bien on peut trouver quelques galaxies du catalogue APMUKS qui sont des galaxies très lointaines et dont on a très peu d'infos, à part leur magnitude. L’image est une L Rha-GOIII-BOIII à environ 70 % pour le RGB, le signal SII est pratiquement inexistant. Full and details on astrobin : https://astrob.in/full/kkt0tt/0/?real=
  11. Bonsoir, C'est encore le C8 en mode ciel profond. Avec le réducteur f6.3 M27 vite fait en attendant que d'autres cibles montent dans le ciel. Déjà imagé aussi à plus faible focale. Direction le Petit Renard: Les infos: Celestron C8 + réducteur f6.3 Asi294mc pro + filtre Optolong L-pro sur HEQ5 Rowan 33 x120s Gain 120 -10°C Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, PS. Une brute de 120s: Image finale croppée car pb de guidage, avec dérive de la nébuleuse. Elle a fini par re retrouver dans un coin.
  12. Au C11 + ST8300 : 13 poses de 900sec en O3 + des RGB assemblage R,G, B+O3 sous Iris puis totoshop
  13. Bonjour à toutes et tous, Avec le mauvais temps à répétition et faute de nouvelles acquisitions je reprend d'anciennes images sur lesquelles j'applique des traitements plus élaborés que ceux que j'appliquais à l'époque. Voici donc un retraitement d'une image acquise en 2018. La nébuleuse de la Boule de neige bleue (NGC7662/ C22/ PK106-17.1) réalisée en poses courtes de 2s. Cette nébuleuse est située dans la constellation d'Andromède, elle est distante de 5 600 années-lumière et a un diamètre de 1,6 années-lumière. Sa taille apparente est seulement de 37''. * Optique : Télescope Celestron C11 à 2800 mm de focale, filtre anti IR. * Monture : AZ-EQ6, pas d'autoguidage. * Acquisitions : - Le 06/10/2018 entre 01h11 et 02h11 - Caméra GPCAM2 IMX224, capteur non refroidi. - Images brutes de l'objet : 1814 images. 1280 x 960 pixels. Exposition 2s. Gain caméra 50 (max). Format vidéo SER en une séquence de 1h. - Images brutes de pré-traitement : 303 images de darks, 0 image d'offset, 865 images de flats. Format vidéo SER. Logiciels : AltairCapture x64 3.7.7934. * Pré-traitements/ Traitements : - Alignement et empilement de 725 images (40% des 1814 images acquises, soit 24min 10s utilisé) en drizzle x1,5, avec master dark, master flat. - Extraction du gradient. Étalonnage des couleurs. Transformation de l'histogramme. Alignement des couches couleur. - Masque de fusion : Ondelettes et déconvolution Richardson-Lucy. - Filtre passe-haut. Tons foncés (0%) / tons clairs. Correction gamma. Logiciels : AutoStakkert! 2.6.8, Siril 0.9.12, Photoshop CS2, AstroSurface STELLAR-S1. * Lieu : Vauréal (Cergy-Pontoise, 95) * Lien à mon site internet : http://encelade18.free.fr/photos/NGC7662.html
  14. Bonjour à toutes et tous, Voici une image de la Nébuleuse clignotante (NGC6826, C15) réalisée en poses courtes de 200ms. Cette nébuleuse est située dans la constellation du Cygne, elle est distante de 5 220 années-lumière et a un diamètre de 0,4 années-lumière. Sa taille apparente est seulement de 27''x24''. V2: V1: * Optique : Télescope Celestron C11 à 2800 mm de focale, pas de filtre. * Monture : AZ-EQ6, pas d'autoguidage. * Acquisitions : - Le 31/08/2021 entre 23h18 et 00h30 - Caméra ASI533, capteur non refroidi à 22°C. - Images brutes de l'objet : 18000 images 8bits 3008 x 3008 pixels. Exposition 200ms. Gain caméra 500. Format vidéo SER en séquences de 20min. - Images brutes de pré-traitement : 3000 images 8bits de darks, 0 image d'offset, 0 images de flats. Format vidéo SER. * Pré-traitements/ Traitements : - Création d'un SER unique de 18000 images. - Alignement (sur une étoile) et empilement (somme normalisée) de 14400 images (80% des images, soit 48 minutes de poses) en crop à 25% de la surface et drizzle x2 avec master dark. - Étalonnage des couleurs par photométrie. Transformation de l'histogramme. - Masque de fusion : déconvolution + filtre passe-haut + saturation. - Réduction du bruit chromatique. Ajustement des niveaux. Correction gamma. - Masque de fusion : fond de ciel débuité. - Masque de fusion : réglage des tons foncés / tons clairs. - Masque de fusion : Ondelettes et déconvolution Richardson-Lucy (pour la V2) Logiciels : PIPP 2.5.9, Siril 0.99.10.1, Siril 0.9.12, Photoshop CS2, AstroSurface REDSHIFT-4. * Lieu : Vauréal (Cergy-Pontoise, 95) * Lien à mon site internet : http://encelade18.free.fr/photos/NGC6826.html
  15. Bonsoir les astrams, Peu d'opportunités d'imager ces derniers temps, j'ai eu des occasions le 24 et 25 Novembre (la lune était hélas bien présente), j'ai tenté M1 et NGC6735 , M1 tout était à jeter, trop proche de la lune aux heures où je l'ai imagé. En revanche, en tout début de soirée, j'ai shooté la bulle. L'occasion pour moi de tester mon nouveau filtre dual band IDAS NBZ3 SII/OIII. Des nuages étaient présents en haute altitude à environ 5% en moyenne. L'humidité était assez haute. (ca se voit surtout sur les grosses étoiles, avec les halos, mais aussi sur la définition). Ca reste pour moi une bonne expérience, et un bon test pour la combinaison L-Extreme + NBZ3. SII: 70 * 180sec (3h30) Ha: 134 * 180sec (6h42) OIII: 204* 180sec (10h12) 2600MC + IDAS NBZ3 + L-Extreme Newton 10'' F/4.6 + AZEQ6 + lunette guide C'est ma première vrai image SHO, je l'ai faite en deux versions, la seconde a été faite en vitesse pour diminuer l'intensité des étoiles. --
  16. Bonjour, Une première image (présentable) avec mon nouveau matériel pour faire de l'astrophoto très facilement transportable. - Trépied Manfrotto, - embase mise a niveau manfrotto (cela me permet de bien mettre la bulle de mise à niveau de base équatoriale), - base équatoriale star adventurer, - Star adventurer Wifi Mini, - Canon 100D non défiltré : - ISO1600, - F5,6, - temps de pose 5s. (intervallomètre filaire) - Objectif Canon EF-S 55-250mm : - 232mm - Embase et point rouge se mettant sur le support appareil photo, - 148 Bruts, - 20 Darks, - 10 Flats, - 10 Offsets. - Empilement et recadrage avec SIRIL, - Et un petit passage sur Lightroom. Bon ciel.
  17. Bonsoir, J'avance dans les traitements de ces dernières semaines. Quitte à s'attaquer au catalogue Messier, autant choper le 1er, le bien connu Crabe. Pas évident le crustacé C'est ici sa tanière, au dessus d'Orion. Les infos: Skywatcher 80ED + réducteur 0.8X Asi294mc pro + filtre L-pro sur HEQ5 Rowan 58x120s Gain 120 -10°C Traitement Sirilic, Siril, PS.
  18. Idem que Messier 33. Y'avait la Lune donc j'avais pas duré dessus. 15*300 secondes. (De toute façon avec l'APN c'est tout ce qu'il y a à en voir, c'était au moment de relancer le matos pour tout calibrer et tout tester) C9.25 F/6.3, 700D astrodon, NEQ6, guidage par Lodestar et diviseur optique. Nicolas
  19. Nous nous sommes de nouveau attelés à une cible difficile au regard de la luminosité de notre tube (f 2450 à Fd 😎 Malgré les 49heures de pose en bande étroite et les 10h30 en RGB, le résultat est satisfaisant sans malheureusement atteindre ce qu’une caméra CMOS aurait permis en moins de temps…Les conditions météo n’étaient pas non plus au top… (quelques légères brumes) SH2-313 ou Abell 35 est située dans la constellation de l’Hydre. Cette nébuleuse planétaire est très grande, la pleine lune à environ 31 minutes d’arc de diamètre, et SH2-313 10 minutes d’arc de diamètre. Abell a identifié cette nébuleuse planétaire pour la première fois en 1966. C’est peut-être le plus grand PN connu à 1,6 pc de diamètre, et est distant d’environ 360 pc (Jacoby 1981). C’est aussi le plus ancien PN connu (Bohuski 1972).SH2-313 ou Abelle 35 (PN A66 35 pour Simbad) a été longtemps été considérée comme une nébuleuse planétaire (NP) et l’est d’ailleurs toujours selon SIMBAD, qui se réfère à la publication de Frew et al. datant de 2013. Pourtant, dès 1981, des réserves sont émises sur la nature d’Abell 35 et les dernières publications, révèlent qu'Abell 35 n’est pas une nébuleuse planétaire : « […], la nébuleuse particulière de type PN Abell 35 (Jacoby 1981; Hollis et al.1996) semble être une nébuleuse en arc à l'intérieur d'une sphère de Strömgren photo-ionisée dans l’ISM » donc une sphère de Strömgren ionisée par le compagnon nain blanc chaud DAO de BD - 22º 3467, l’étoile entourée par l’arc parabolique central qui a récemment évolué à partir de la phase nébuleuse planétaire. Le système produit un vent fort, venant probablement de la sous-géante en rotation rapide, qui interagit avec la zone interne de la nébuleuse d'émission pour produire cet arc de choc. C’est donc vraiment une nébuleuse planétaire inhabituelle. Elle présente une taille cible raisonnable d’environ 10 arc-min de diamètre. Cela se compare très étroitement en taille au disque interne de la célèbre nébuleuse Helix qui s’étend sur 8X19 arc-min. Cependant, SH2-313 est beaucoup plus ancienne et plus éloignée. À mesure que les nébuleuses planétaires vieillissent, elles ont tendance à perdre leur belle forme définie. Sharpless 2-313 a une luminosité de surface extrêmement faible de seulement 26,2 mag / arc-sec2. À la base, ce qui semble être une étoile très brillante est un système d’étoiles binaires responsable de la création de la nébuleuse environnante. Les mesures spectroscopiques révèlent que la paire tourne très rapidement, presque assez pour se déchirer. L’une des étoiles est une naine blanche. Les forces incroyables générées par la rotation de la naine blanche lui ont fait perdre ses couches externes il y a des milliers d’années. Cela a produit la nébuleuse planétaire environnante que nous pouvons voir aujourd’hui. La lueur est causée par le rayonnement UV de la naine blanche ionisant la coquille en expansion du matériau à mesure qu’elle se dilate dans l’espace. Le choc de l’arc est dû au mouvement de la nébuleuse et de son étoile centrale se déplaçant à travers le gaz entre les étoiles. Il est assez rare de regarder des objets stellaires et de voir des caractéristiques qui suggèrent un mouvement. Cela peut être représenté par des structures ondulomotrices, un éclaircissement localisé des régions gazeuses ou des distorsions ; on retrouve ce phénomène dans la nébuleuse du Crâne. Abell 35, Lotr 1 et Lotr 5 (objets de type Abell 35) sont les trois seuls PNe avec des noyaux binaires connus pour contenir un primaire UV très chaud et chromosphérique actif. Le transfert de masse entre leurs partenaires ou les interactions d’enveloppe communes expliquent les propriétés morphologiques de certaines nébuleuses planétaires. Quant à la façon dont ces systèmes binaires se forment n’est pas clair et présente un défi pour les théories de l’évolution des étoiles binaires. (A. A. GattiJ, E. DrewS, LumsdenT, MarshC, MoranP, Stetson 1997). Il est à noter qu’il s’agit d’une nébuleuse diffuse très sombre, et les galaxies peuvent être clairement vues derrière Abell 35. Et elles montrent facilement même après avoir traversé une nébuleuse. Full & details sur astrobin : https://astrob.in/dn4noe/0/
  20. Bonsoir les astrams, La lune étant encore présente j'ai donc privilégié le L-Extreme sur ce shoot. Malheureusement, la brume s'est invitée à la fête ainsi que les nuages de hautes altitudes à 5%, et par conséquent quelques halos sont apparus. En bref, voici le coeur d'IC1805. (On fait ce qu'on peut avec la météo dans le NordEst en ce moment...) Matériel: Newton 254/1200 f/4.7 + ASI2600 MC, Lunette Guide + ASI290MM Mini + AZEQ6 60 DOFs 35*180sec retenues (sur 99*180sec) Pour l'anecdote, j'ai tenté d'installer un Diviseur Optique, mais le tout s'est soldé par un échec. Impossible de faire la mise au point (il aurait fallu faire rentrer le DO dans le porte-oculaire. bref, ca servira pour le prochain scope 😅)
  21. Salut la compagnie Été plutôt maigre en ce qui concerne l'astronomie pour moi, mais je compte bien me rattraper rapidement Donc voici la deuxième image que je publie avec mon nouveau T560 ; pour ceux qui auraient loupé la présentation du télescope, c'est ici : Sur 40.000 poses de 250ms, j' en ai sélectionné environ 20.000 pour le fond ( soit 50 % ou 1h30 de pose totale ) et 8.000 pour la partie lumineuse de la nébuleuse ( soit environ 20% ou 0h35 de pose totale ) ; la fwhm après l'empilement de ces 20% meilleures images est de 1.2" environ. Donc l'image, présentée ici à 200% soit 0.125"/pixel : Du point de vue logistique, la chaine d'acquisition commence à ressembler à quelque chose, même si j'ai encore des progrès à faire pour que tout ça se fasse plus rapidement et efficacement. Dans l'idée j'aimerais bien imager sur plusieurs nuits par cible comme @exaxe17 mais il faut que je rende certaines étapes moins chronophages... c'est en cours Je suis notamment en train de tester le recentrage automatique pour m'éviter de devoir sortir toutes les 10 minutes pour recadrer, sous peine de me contenter d'un champ ridicule à cause de la dérive ; c'est prometteur mais pas encore tout à fait au point. Point de vue traitement, je fais un énorme MERCI à toute l'équipe de SIRIL et notamment @Cyril Richard pour avoir tenu compte de mes remarques et implémenté le système d'alignement avec deux ou trois étoiles ; sans ça il m'aurait été tout simplement impossible de traiter cette image. Là c'est passé sans aucun problème en un temps record. Point de vue de l'image elle même, je suis très content mais il y a encore matière à amélioration, on n'est pas encore sous la seconde d'arc de FWHM ce qui est un peu mon objectif ultime. Les meilleures brutes descendent à 0.8" de FWHM, mais elles ne sont pas en nombre suffisant pour garantir un beau résultat final. Mais comme je le disais, lors de mes tests j'ai déjà eu de meilleures soirées... plus qu'à attendre le bon moment Ceci dit, à ma connaissance, il n'existe aucune autre image aussi détaillée de cette nébuleuse. Hubble y est passé mais avec un temps d'exposition très restreint du coup le résultat n'est pas très beau et plutôt bruité, ce qui rend la lecture des détails difficile ( en tout cas s'il n'existe pas de meilleure version que celle trouvée sur la page wiki : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/90/NGC_40_-_HST_-_R814GB555.png ) Pour les autres observatoires terrestres, la plupart des gros étant situés beaucoup plus au sud que moi, ce n'est pas vraiment une cible de choix puisqu'elle est relativement proche du pôle nord céleste avec une déclinaison de +72°. Si vous voulez une idée de l'échelle, la nébuleuse mesure environ 35 secondes d'arc de hauteur, soit un peu moins grand que la taille apparente de la planète jupiter. Voilà ! A bientôt pour de nouvelles aventures Romain
  22. Bonjour a tous. J'ai profité d'un ciel clément pour imager et je vous propose ici le résultat. De mémoire, c'est ma première vrais tentative en autoguidage. J'avais quelques tests avant mais sur des temps très courts et sans dof. http://documents.mascre.fr/En_ligne/webastro/2021-10-09_NGC7635_La_nebuleuse_de_la_bulle.jpg SW200/800 - SW EQ6 - EOS 600D astrodon - 104x120s - 800iso - Siril - Darktable
  23. Salut, Un mois de novembre consacré à une petite (12''x7.5'')et toute jeune nébuleuse planétaire qui se trouve dans la constellation du Cygne. NGC 7027. Extrêmement brillante ,c'est une cible parfaite pour les courtes poses avec un échantillonnage serré ( barlow 3x )! Cette étoile en fin d'activité entame la partie la plus magnifique de sa vie, c'est à dire la transformation et l’éclatement de ses couches extérieures! on appelle cette phase: Les Nébuleuses Planétaires. Ses couches éjectées sont ionisées et poussées par la combinaison du rayonnement UV et des pulsations des vents rapides et super rapides de la naine blanche ,qui fut le noyau de l'ancienne étoile. NGC 7027 à commencé sa transformation il y a 600ans environ. Ses couches pulsées ,qu'on devine sur mon image par des ronds tenus bleus , sont rattrapées par un vent super rapide (c'est le terme utilisé) formant des ailes autour de la forme plus connue. Cette forme ou enveloppe ovale enferme un tore assez lumineux , avec une partie extrêmement lumineuse en bas de ma photo. Et tout au centre on devine la naine blanche qui dégage une quantité énorme d’énergie en UV chauffant les poussières et les gaz environnants. Détails des captures: 150ms (4h) sans filtre 250ms (4h)filtre anti ir 350ms(3h) ir610 500ms(2h) ir742 1s(8h) sans filtre (pour la couronne) 1s(3h) filtre bleu (etoile centrale fine) 5s(2h) UV Materiels de capture: 300mmF4-barlow 3x-QHYIII290MM-EQ6 liens pour la full (: https://cdn.astrobin.com/.../2G2JJ6HRbaGX_16536x16536... des details sur la capture avec differentes planches de l'UV à l'IR: http://astrophoto17.eklablog.com/ngc-7027-la-nebuleuse-de... et un comparatif pour voir si le gros hubble nous ment pas (): et pour finir une petite planche avec tout les filtres utilisés: Stephane
  24. Salut salut. Hier nuit sans Lune avec ciel dégagé, et le vent s'est calmé d'un coup. Alors j'ai tenté la bulle en SHO... : pas si facile que ça ce machin. La bonne nouvelle: SGP a réussi le retournement au méridien + recentrage très propre ! L'autre bonne nouvelle ... j'ai encore du taf pour sortir quelque chose de correct de mes brut qui ne me semblent pas si mal. Bref: Taka FSQ 85 avec correcteur x 1.01 soit Focale 480mm/ ZWO 1600 MM pro et RAF + filtres ZWO (sans doute 1ère génération,: voir les sempiternels halos...) / Heq5 pro Carte du ciel / SGP / PHD2, tout ça en "remote" (du salon au jardin 🙂 ) par le biais de CPL500 (réseau sur courant porteur, super pratique quand l'installation électrique est bien faite). Ha = 40x300" soit 1h40 SII = 26x300" soit 1h18 OIII = 17x300" soit 51' Total expo = 3h49. Empilage de base avec SIRILIC / SIRIL Prétraitement et combinaison RVB sur Pixnsght, Reprise des couleurs sur toshop. On ne va pas rentrer dans le détail de galères avec la sortie en couleur sur Pix (ça sort tout vert quoi que je fasse dans le poids respectif des canaux et je ne retrouve plus sur pix le process de dé-verdissement ou "green washing" pourtant tellement tendance 🙂 ). Juste pour vérifier si je dis un ânerie: mes halos divergent vers les coins de l'image. Cela signifie que, malgré des étoiles plutôt bien rondes, j'aurais un backfocus un peu trop court ? Ou une optique mal alignée ? Je vous poste un premier essai de traitement, crop sur la bulle et image entière . Et demain je reprend tout à zéro 😉 Voir plus bas la V2 😉 avec un peu de travail sur la luminance (Ha) et une couleur plus facile (équilibrage du fond de ciel sur les 3 couches s H O).
  25. Bonjour, Voici une photo de m27 réalisée le 10 juillet 2021. Le setup : TS Photon 150/750 AZEQ5 60D défiltré partiel CC Baader Autoguidage Exifs 24 poses de 300" soit pile 2 heures de poses 800 isos Traitement SIRIL, PS et Lr Tout avis, remarque, conseil est le bienvenue ! (Elle est loin d'être parfaite dans les coins 😥)
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.