SerenAstro

Comment devenir Astrophysicien en Belgique ?

Messages recommandés

Bonjour à tous, 

Je suis nouvelle sur le site. A vrai dire, je me suis inscrite il y de cela quelques instants. Avant mon inscription, je me baladais régulièrement sur les différents forums qui sont présent ici et j'ai finalement " sauté le pas " et décidé de faire partie moi aussi de cette belle communauté :) 

Je suis passionnée par tout ce qui touche à l'astrophysique, l'astronomie, la cosmologie, la planétologie, l'astronautique, l'astrophotographie... enfin bref, vous aurez compris que c'est un sujet que je trouve réellement d'un intérêt sans limite. A tel point que j'aimerais en faire mon futur métier.

J'ai remarqué, si je ne dis pas de bêtise, que la majorité des personnes ici viennent de France. Les sujets concernant le métier d'astrophysicien parlent donc uniquement du cursus français qu'il faut suivre pour exercer cette profession. C'est donc pour cela que j'ai voulu ouvrir un sujet qui parle cette fois ci du cursus belge ; d'une part, car ça répondrais à ma question et d'autre part car ça pourrait aidé également d'autres personnes qui viennent de Belgique et qui se demandent quel chemin faut-il suivre.

Ma question est donc la suivante : Quelles études dois-je entreprendre pour devenir astrophysicienne ( en Belgique ) ? Et éventuellement, quelles capacités sont requises ( par exemple, la maîtrise d'une ou de plusieurs langues en particulier ) ? 

Je tiens à précisé que je suis en secondaire et que j'entame le 2ème degré ( 3ème et 4ème ).. je dois donc à partir de maintenant choisir une de ces options  sciences économiques, sciences sociales, latin, néerlandais et allemand. Selon vous, quel choix serait il le plus en accord avec le métier ? Lequel de ceux-ci me servirait il le plus ? 

Merci à tous ceux qui m'ont lues jusqu'ici et de même à ceux qui répondront ;) 

Bonne journée, 

S. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour et bienvenue !

 

En effet, il y a déjà plusieurs fils sur ce sujet, mais orientés sur les parcours, parfois assez spécifiques, en France.

A mon avis, on doit pouvoir, dans un premier temps, étudier les parcours de scientifiques belges et, le cas échéant,

s'en inspirer.

Dans le domaine astronomie-astrophysique, on peut citer :

Michaël Gillon

Yaël Nazé

....

On peut lire http://metiers.siep.be/metier/astrophysicien-ne/

 

Puis, espérer, qu'un astronome belge passe sur nos pages...., peut-être...

Bonne chance

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, 

Si tu me donnes ton adresse mail en message privé, je peux relayer ta question à Emmanuel Jehin, qui est le président de mon club de Spa et qui fait partie de l'équipe qui a découvert les exoplanetes "Trappist" avec Michaël Gillon... 

Yves 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, 

Tout d'abord, un grand merci pour vos réponses. 

@bb98 : Merci beaucoup. Effectivement, la meilleure chose à faire pour l'instant ( en tout cas pour moi ) est d'étudier le parcours de scientifiques belges comme ceux que tu as cité. Après.., comme tu dis,  je croise les doigts pour qu'un astronome/astrophysicien belge tombe sur cette page et ait la gentillesse de répondre. Je tiens également à te remercier pour le lien que tu as mis, je suis allée voir et c'est intéressant :) 

@yves piette : Merci pour cette attention, c'est vraiment gentil de ta part :)

 

Finalement, si d'autres personnes souhaitent apporter encore d'autres renseignements, n'hésitez pas ! Le sujet est encore bien entendu ouvert ;) 

Belle journée à tous, 

S.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello

Je viens de lire ton post de présentation, bienvenue chez nous, ce qui m'a orienté sur ce sujet. Il se trouve que le fils d'un ami a fait le parcours en Belgique, à Liege si je ne me trompe pas. Aujourd'hui il est à Toulouse. Je vais me renseigner auprès de mon ami et je te donnerai ce que je trouverai ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut @chatbleu54 Merci beaucoup pour ta réponse, c'est vraiment sympa :) 

Ironie du sort, je souhaite également comme lui faire mes études à Liège ^-^

S.

Modifié par SerenAstro

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 24/10/2018 à 21:42, yves piette a dit :

Bonjour, 

Si tu me donnes ton adresse mail en message privé, je peux relayer ta question à Emmanuel Jehin, qui est le président de mon club de Spa et qui fait partie de l'équipe qui a découvert les exoplanetes "Trappist" avec Michaël Gillon... 

Yves 

Si tu souhaites être mis en rapport avec Emmanuel Jehin (de l'université de Liège) n'oublie pas de me transmettre ton adresse mail... 

Yves 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello, voici la réponse de mon ami :

 

A l’université de Liège, il faut d’abord faire un cursus en physique pour être « bachelier » en sciences physiques avec option astro-physique (ou sciences de l’espace). (Savoir que le « bachelor » en Belgique correspond à notre licence, et donc même si l’étudiant a eu son baccalauréat en France, il arrive en "1ère année bac" en Belgique soit 1ère année de licence). 

Il me semble que c’est la seule université belge a avoir cette possibilité de cursus.
 
Contenus : 
Astrophysique : Les principaux processus physiques entrant dans la description des étoiles et leur évolution sont mis en évidence. L'étude de l'univers extra-galactique est évoquée en accordant une attention particulière à l'expansion de l'Univers et la loi de Hubble. 
Géophysique : On présente la structure interne de la Terre et les m
oyens de sonder celle-ci par l'analyse des ondes sismiques. Les propriétés chimiques et physiques de l'atmosphère terrestre sont discutées et on établit son bilan énergétique. Les problèmes récents soulevés par l'augmentation de l'effet de serre et la diminution de la couche d'ozone stratosphérique sont détaillés. 
Astronomie : Le problème du repérage des astres sur la sphère céleste est détaillé, ainsi que l'analyse de leurs mouvements apparents (diurnes, annuels, précession), une attention particulière étant donnée au phénomène de saisons. L'important problème de la détermination des distances en astronomie est finalement abordé.
 
 
 
Ensuite, si possible accéder au Master : 
 
"Le département AGO propose, en collaboration avec d'autres départements, trois masters de second cycle : le master en climatologie, le master en océanographie et le master en sciences spatiales. Ces deux derniers masters sont uniques en Belgique francophone."
http://www.ago.ulg.ac.be/Edu/mast_f.php
 
 
 
Voici 3 liens, mais uniquement en anglais. En effet, les mémoires ou autres thèses devront être écrites en anglais, même si on peut les présenter en français.
 
bon courage et bonne chance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.