Jump to content
gastropode

Les bases de données d'astéroïdes : exemple de celle de Carte du Ciel

Recommended Posts

Voici un exemple de sujet qui semble rebutant au plus grand nombre.

Avec une conséquence : peu de gens s'y intéressent et on ne trouve pas beaucoup de supports didactiques en langue française.

... -> ce qui fait que cela semble encore plus rebutant... et que ....

 

Voici une petite page qui présente brièvement le sujet.

Elle contient des liens vers :

- un document PDF détaillant la structure de la base de données de petites planètes utilisée par le logiciel Carte du Ciel.

- une feuille de calcul de dix lignes contenant un court extrait de cette base.

http://aai.free-hosting.fr/les-bases-de-donnees-d-asteroides-exemple-de-celle-de-carte-du-ciel.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très intéressant ! Si j'ai bien compris, le logiciel Cartes du Ciel utilise simplement le fichier de données des astéroïdes de l'UAI. Je serais très curieux de savoir si quelqu'un arrive à calculer les coordonnées précises des astéroïdes à partir de ce genre fichier (j'ai essayé il y a pas mal d'années et j'ai l'impression qu'un truc m'échappe, comme si les éléments changeaient chaque année, je ne sais pas...)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les éléments doivent changer régulièrement en fonction de nouvelles observations.

Avec astrosky, on peut charger un fichier  de plus de 40 Mo du MPC (   http://mpcorb.klet.org/   )qui permet d'afficher 800000 objets, mais lors de l'affichage pour une recherche de concordances avec une photo par exemple, il ne faut pas être pressé.

On peut quand même les différencier par type (une quinzaine) pour permettre un affichage partiel plus rapide(si on connait le type d'objet à la base).

Donc peut être pas plus mal de limiter à 5000 objets. Il doit être possible d'en ajouter des Types spécifiques ou des individuels si on le désire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le format des fichiers du MPC est expliqué ci-après : https://minorplanetcenter.net/Extended_Files/Extended_MPCORB_Data_Format_Manual.pdf

 

Je note aussi qu'ils le proposent aussi au format JSON c'est donc encore plus simple pour le lire donc passage directe en objets informatique exploitables par n'importe quel language. 

 

Un explication plus succinte : https://minorplanetcenter.net//iau/info/OrbElsExplanation.html

 

Aussi y sont indiqués les perturbateurs qui modifient l'orbite des objets, ces paramètres sont à rajouter dans la méthode DE403 (intégration numérique) pour le calcul : https://minorplanetcenter.net//iau/info/Perturbers.html

 

Et comment générer les Ephémérides : https://minorplanetcenter.net/iau/info/MPES.pdf

 

Pour le passage aux coordonnée on peut se faire la main en utilisant une méthode plus simple décrite dans le livre de Jean Meeus.

 

Et sinon pour les feignants : https://ssd.jpl.nasa.gov/horizons.cgi

 

😉

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jgricourt a dit :

Le format des fichiers du MPC est expliqué ci-après : https://minorplanetcenter.net/Extended_Files/Extended_MPCORB_Data_Format_Manual.pdf

 

Je note aussi qu'ils le proposent aussi au format JSON c'est donc encore plus simple pour le lire donc passage directe en objets informatique exploitables par n'importe quel language. 

 

Un explication plus succinte : https://minorplanetcenter.net//iau/info/OrbElsExplanation.html

 

Aussi y sont indiqués les perturbateurs qui modifient l'orbite des objets, ces paramètres sont à rajouter dans la méthode DE403 (intégration numérique) pour le calcul : https://minorplanetcenter.net//iau/info/Perturbers.html

 

Et comment générer les Ephémérides : https://minorplanetcenter.net/iau/info/MPES.pdf

 

Pour le passage aux coordonnée on peut se faire la main en utilisant une méthode plus simple décrite dans le livre de Jean Meeus.

 

Et sinon pour les feignants : https://ssd.jpl.nasa.gov/horizons.cgi

 

😉

 

 

Super !

Une liste à piocher. Mais tout en anglais.

Pour les calculs il y a aussi la bibliothèque Python Astropy (avec des tonnes de doc en anglais à lire en plus).

Par contre avec très peu de code, on obtient de bonnes valeurs.

J'ai testé pour les X, Y, Z du Soleil : les résultats sont proches de ceux de l'IMCCE et meilleurs que mon programme codé avec le livre de Jean MEEUS (mais sans les données complémentaires pour corriger les perturbateurs).

 

C'est tout de même sympa d'arriver à rassembler quatre personnes sur un sujet pareil 🙂

Edited by gastropode

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après moi AstroPy ne fait que lire les éphémérides générées par le toolkit Spice du JPL ( aussi via Horizons) donc pas étonnant que ce soit plus précis que la méthode analythique VSOP87 décrite dans le livre de Jean Meeus: https://pypi.org/project/jplephem

 

Présentation de Spice (éphémérides) https://naif.jpl.nasa.gov/pub/naif/toolkit_docs/Tutorials/pdf/individual_docs/18_spk.pdf

 

Mais le plus simple c'est quand même d'interroger Horizons par programe directement celà évite d'avoir à faire les calculs soit même et c'est plus rapide :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Pour ceux que cela intéresse, j'ai fait une version filtrée des données du MPC en ne gardant que les astéroïdes passant sous la barre de m12,5 dans l'année, parmi les 1000 premiers numérotés. Cela fait une liste de 250 astéroïdes facilement accessibles en visuel pour 2019.

C'est au format MPC, donc lisible directement par Stellarium ou Cartes du Ciel.

Ça se passe ici :

https://www.webastro.net/forums/topic/164604-les-astéroïdes-du-mois/?do=findComment&comment=2618224

 

;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, den a dit :

Les éléments doivent changer régulièrement en fonction de nouvelles observations.

 

Pour des astéroïdes récents OK, mais sûrement pas pour ceux qui sont très bien connus (Cérès et compagnie sont observés depuis avant Neptune).

 

Je pense que, comme l'a indiqué Jgricourt, il faut faire de l'intégration numérique, et donc les éléments ne suffisent pas (j'ai déjà essayé : alors que je sais calculer les positions des planètes à quelques secondes d'arc près, ça ne marche pas pour les astéroïdes parce que je ne tiens pas compte des perturbations).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.