Jump to content

Space X Prototypes SNn du Starship


Recommended Posts

  • Replies 268
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Que certains l'appel "Etron" ou "Elon" c'est en partie grâce à ce genre de personnage que nous avançons.   Et tout cela se révèle fascinant ! Pour ma part il peux cramer un starship par jour

J'espere que c'etait une blague... La methode lente et chère  et pas fiable chez sX???. 🤣 La methode pas chere, fiable et rapide a la nasa???? 🤣   Ca fait du bien de déconnner un p

Bon, voilà, il y a mon frère qui utilise le même pseudonyme. C'est mon frère, je ne peux quand même pas cogner. C'est lui, qui a provoqué Charpy et sort régulièrement des vaseuses, heu... vaseuses. Sa

Posted Images

Il y a 3 heures, TheFireCookie a dit :

Visiblement SN8 serait pour aujourd'hui si ce dernier n'est pas repoussé une nouvelle fois.

Le lien YouTube est dispo ici: https://www.youtube.com/watch?v=nf83yzzme2I

Merci ! 

 

Ou ici aussi

 

Link to post
Share on other sites

Le pétard mouillé .... effectivement pour cette journée qui je crois, a eu un épisode de nacelle en panne et de techniciens bloqués dedans (???)

Mais la com d'Elon Musk marche bien puisque des palanquées de journalistes et de fans font le déplacement à Boca Chica, auxquels on rajoute quelques centaines de milliers (millions ?) d'autres avidement  suspendus à leur écran pendant des heures ...

Et pour ce qui est des informations ... le public se les créaient lui-même .... entre deux pivotements d'ailerons  😜 ...... le secret de ces préparatifs, réglages divers, puis finalement report restant bien gardé.

Et le lendemain on recommencera ....

Evidemment on ne peut que souhaiter que leur tentative réussisse ... en rappelant tout de même que l'objectif visé a été ramené à 12,5 km d'altitude (les écrans des maîtres youtubeurs mériteraient d'être mis à jour)

Donc chic ! après le SN8 et quel que soit le résultat, on va donc bientôt être gâtés de quelques journées supplémentaires de spectacle .... avec les prototypes SN 9 à SN 14 qui sont déjà pratiquement terminés.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Hier on a eu un pshiiiit .... ce soir on a eu un splotch sur l’atterrissage 🤣

Sérieusement , très beau test à voir , impressionnant de voir cette masse décoller , puis planer et se réorienter pour revenir au pas de tir (mais pas en entier 😞)

suite au prochain épisode 😊 

Edited by martial_julian
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

D'après E. Musk, le crash serait causé par un manque de pression dans le 'header tank'. Sur la vidéo on voit que deux des trois moteurs s'allument pour l'atterrissage, mais brièvement après un des deux se coupe, ce qui n'était probablement pas prévu.

En gros, on a l'impression de revoir les premières tentatives avec Falcon9. Si ça se passe pour Starship comme pour F9, alors Musk a bien raison de dire: "Mars, here we come!"

 

BRAVO! :banana:

 

 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, ouille21 a dit :

la vidéo, il faut avancer à 1h48.00 pour le décollage

et 1.50 mts après  un moteur s'arrête (incendie)

 

 

Je me demande bien si l'arrêt d'un des moteurs n'était pas voulu afin d'économiser du carburant. La fusée était déjà bien partie. D'ailleurs vers la fin de la montée un deuxième moteur s'arrête. Puis, juste avant l'atterrissage, les trois moteurs se sont rallumés.

Link to post
Share on other sites

L'arrêt des moteurs pendant la montée est normal. Au fur et à mesure que le vaisseau s'allège, SpaceX coupe les moteurs dont la poussée n'est plus nécessaire.

En revanche, l'arrêt du second moteur pendant l'atterrissage est causé par un manque de pression de carburant. Le moteur restant passe en régime 'pauvre' en carburant, avec trop d'oxygène, ce qui fait fondre le cuivre de sa tuyère (flamme verte à la fin). A ce moment la fusée va beaucoup trop vite pour se poser.

 

Une autre vidéo:

 

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
il y a 52 minutes, OrionRider a dit :

L'arrêt des moteurs pendant la montée est normal.


Mouais... bof bof. Quand le premier moteur s’arrête, ça cafouille pas mal et ça fout le feu partout dans la cage. Après ça on voit plein de trucs qui se mettent à pendouiller. Ça fait désordre.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Cette fois ci, beau décollage et phase de vol très réussie. Pour ce qui est de l'utilisation des moteurs durant cette phase ... sans connaître le plan de vol précis ..... je suis incapable de savoir si tout était nominal et conforme aux prévisions. :b:

Pour la descente .... il y a eu effectivement quelques problèmes qu'il faudra analyser et corriger. Et un final très RUD !

 

d'OrionRider :

Citation

En revanche, l'arrêt du second moteur pendant l'atterrissage est causé par un manque de pression de carburant. Le moteur restant passe en régime 'pauvre' en carburant, avec trop d'oxygène, ce qui fait fondre le cuivre de sa tuyère (flamme verte à la fin).

 

Je suis un peu interrogatif sur ces "analyses" très rapides* . Ce sont les "headers tanks" qui contiennent les ergols destinés à alimenter tous les moteurs requis pour la phase finale, et chacun d'eux à sa pressurisation.  Donc que la baisse de pression (si c'est bien la raison ?) n'affecte pas tous les moteurs dévolus à l'atterrissage .... mérite une explication.

* et bien sûr la ou les sources d'où cela provient méritent d'être indiquées

 

Il pourrait aussi y avoir eu défaillance d'un des Raptors .... ils avaient tous déjà fonctionné me semble-t-il ? On met des moteurs déjà utilisés à la fois pour faire avancer l'optique de "récupération" et aussi diminuer les coûts en cas de RUD.

 

Edited by montmein69_2
Link to post
Share on other sites

Voir mon message précédent. Ils ont foutu le feu à l’intérieur de la jupe à chaque fois qu’un moteur s’arrêtait... c’est pas très professionnel comme façon de faire, surtout quand on voit des bouts de machins pendouiller après ces feux.

Link to post
Share on other sites

Si faire fonctionner simultanément 3 moteurs Raptors pendant plusieurs minutes entraine un échauffement anormal (et peut éventuellement occasionner un début d'incendie) .... cela va leur poser des problèmes délicats à résoudre car le Starship finalisé doit en utiliser six (Starship will use three sea-level optimized Raptor engines and three vacuum-optimized Raptor engines). Et surtout le SuperHeavy finalisé, au décollage, doit en utiliser une trentaine. (j'ai lu que le tout dernier chiffre annoncé était 28 ....)

source : https://www.teslarati.com/spacex-starship-first-super-heavy-booster-assembly/

 

De Fred_76

Citation

c’est pas très professionnel comme façon de faire, surtout quand on voit des bouts de machins pendouiller après ces feux.

 

La technique de "progression itérative" qui est utilisée est assez déroutante c'est sûr. On essaye, on engrange des données, on conserve ce qui fonctionne .... on modifie ce qui "foire" (ou le plus souvent, on passe au prototype suivant), et on ré-essaye.

Pour ma part ce qui ne me convainc pas, c'est que 4 ou 5 prototypes à suivre sont, pour certains déjà quasiment terminés (SN-9, SN-10 etc ...) , et d'autres bien avancés, et que les corrections des "anomalies" constatées avec le vol du SN-8 n'y seront pas intégrées (ou partiellement), ou même pour certains envoyés à la ferraille (au moins en partie)

Edited by montmein69_2
Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, montmein69_2 a dit :

On essaye, on engrange des données, on conserve ce qui fonctionne .... on modifie ce qui "foire" (ou le plus souvent, on passe au prototype suivant), et on ré-essaye.


Ça me fait vraiment penser à la méthode des Shadoks... Etron Musk va-t-il envoyer des royalties aux ayants droits de Jacques Rouxel ?


image.jpeg.8bfc31dfec05a10f7c4309c4579ed19e.jpeg

 

Link to post
Share on other sites

Excellent ce rappel des Shadocks  😜. On pourrait y rajouter une autre de leurs maximes pour mieux cerner la volonté d'aller de l'avant avec cette méthode où on n'est pas impressionné par les éventuels échecs et "pertes" * en ce qui concerne les prototypes, et aussi montrer aux investisseurs - et à la concurrence - que "çà avance" (ce qu'on ne peut nier .... même si il reste encore beaucoup de chemin à parcourir)

* la fortune personnelle d'Elon qui rassure les investisseurs, les premiers versements du contrat Artemis par la NASA .... cela aide indéniablement

shaddo10.jpg

 

Impossible par contre de savoir si c'est "rentable" de développer de cette façon. C'est une entreprise privée qui ne divulgue pas le détail de ses techniques, ni les coûts réels. Et c'est la façon de penser qui caractérise ce qui est appelé le "New Space".

Remarque : La comparaison avec le développement du SLS (le lanceur ) et de la capsule Orion, par la NASA (pour le vol Artemis 1 qui est maintenant prévu pour novembre 2021)  .... en constatant tous les retards accumulés ... n'est pas forcément à l'avantage de l'agence qui demande régulièrement au Congrès de poursuivre les rallonges budgétaires (sommes qui sont demandées par les fournisseurs dont le principal constructeur Boeing).

source : https://www.bnnbloomberg.ca/nasa-sees-cost-ballooning-30-on-boeing-rocket-for-moon-missions-1.1485937

 

 

 

 

 

Edited by montmein69_2
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Fred_76 a dit :

Voir mon message précédent. Ils ont foutu le feu à l’intérieur de la jupe à chaque fois qu’un moteur s’arrêtait... c’est pas très professionnel comme façon de faire, surtout quand on voit des bouts de machins pendouiller après ces feux.

 

Personnellement, je n'ai vu un début d' "incendie" qu'à l'arrêt du premier raptor. Suite à un retour de flamme dû je pense à une dépression dans l'espace vide énorme sous le SN-8, ce qui est normal et se produit pour d'autres lancements de fusées. À cette altitude assez basse, la pression étant plus faible au niveau de l'interieur de la jupe qu'à l'extérieur, dès que le moteur s'arrête, de l'air s'engouffre et "prend" avec lui les flammes résiduelles qui mettent brièvement le feu à l'intérieur, feu qui s'arrête assez vite vu le manque d'oxygène et les matériaux ignifuges employés. Pour l'arrêt des autres moteurs, à plus haute altitude, le phénomène ne se voit plus car les pressions interne et externe sont plus à l'équilibre.

En principe, le Starship ne s'allume qu'en haute altitude non ? Après l'arret et le larguage du premier étage. Donc à ces altitudes, plus de souci de dépression au niveau de la jupe, et donc plus de retour de flammes.

 

C'est mon avis, merci de me corriger si j'ai tout faux 😉

 

Voici une photo pour bien apprécier le vide énorme au niveau de la jupe:

 

 

G6V4BVf7oH2TWNSNwTJ9MM-1200-80.jpeg

Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Daniel Rosier a dit :

En principe, le Starship ne s'allume qu'en haute altitude non ? Après l'arret et le larguage du premier étage. Donc à ces altitudes, plus de souci de dépression au niveau de la jupe, et donc plus de retour de flammes.

 

 

Ne pas oublier que l'objectif final c'est un Starship équipé de six moteurs Raptor, dont 3 au milieu dits "sea level" qui seront utilisés au décollage (pour la poursuite des essais des protos et ensuite depuis le sol lunaire) et aussi pour une phase d'approche et d'atterrissage.

Cela ne préjuge donc pas que la résolution des problèmes (suivant la disposition actuelle sur le prototype à 3 moteurs qui décolle du sol et y revient ) soit transférable au modèle final qui comme tu le dis , ne doit allumer ses 6 moteurs qu'en atmosphère raréfiée pour son voyage vers la Gateway, mais est destiné à se poser sur la Lune (sans atmosphère) puisqu'il ne reviendra jamais sur Terre (Moon Starship) et redécoller de ce sol lunaire avec ses 6 moteurs pour retourner à la Gateway..

Donc Elon et son équipe doivent voir plus loin puisqu'il faudra  "ravitailler" le Moon Starship qui attendra en orbite avec une version Starship citerne ... pour qu'il finisse son voyage vers la Gateway.

Le Starship citerne revenant lui sur Terre.

Et il ne sera pas possible de faire des essais d'un atterrissages puis re-décollage du sol lunaire sans y aller

Finalement la question que je me pose, c'est y-aura-t-il un seul modèle de Starship capable de prendre en compte toutes les particularités de chaque utilisation, ou bien des modèles spécialisés, spécifiquement adaptés à chaque type de mission (Moon-Starship, Starship-citerne , et peut-être Mars-Starship) ?

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, montmein69_2 a dit :

Finalement la question que je me pose, c'est y-aura-t-il un seul modèle de Starship capable de prendre en compte toutes les particularités de chaque utilisation, ou bien des modèles spécialisés, spécifiquement adaptés à chaque type de mission (Moon-Starship, Starship-citerne , et peut-être Mars-Starship) ?

Oui, c'est déjà prévu. La société parle d'une version suborbitale (donc probablement munie de moteurs 'atmosphériques'), d'une version capable d'atteindre à vide l'orbite terrestre (probablement munie des deux types de moteurs) et d'une version lancée par le premier étage 'Super Heavy' (probablement munie de moteurs optimisés pour le vide).

Il y aura aussi les versions cargo, passagers, ravitailleur, longue durée, etc. Donc toute une panoplie de configurations possibles, selon la mission. Par exemple la navette LEO-Lune n'aura pas besoin de moteurs atmosphériques puisqu'elle n'opérera que dans l'espace.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Que certains l'appel "Etron" ou "Elon" c'est en partie grâce à ce genre de personnage que nous avançons.

 

Et tout cela se révèle fascinant ! Pour ma part il peux cramer un starship par jour si ça lui chante, si il me permet un jour de voir un homme fouler le sol martien, je lui serais éternellement reconnaissant !

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, Jared a dit :

Pour ma part il peux cramer un starship par jour si ça lui chante, si il me permet un jour de voir un homme fouler le sol martien, je lui serais éternellement reconnaissant !


A quoi cela sert il d’envoyer un homme sur Mars (ou même sur la Lune) a part satisfaire l’ego d’un type ou d’une nation ? La quantité d’énergie dépensée en puissance et en argent pour envoyer des humains dans l’espace pourrait être bien plus utilement investie pour développer des robots bien plus efficaces.

 

Avec la même fusée, on pourrait alors avoir une charge utile 10 à 20 fois mieux exploitée car :

- le robot n’a pas besoin de revenir sur terre

- le robot n’a pas besoin de se nourrir, de boîte ni de respirer

- le robot n’a pas besoin de combinaison spatiale, de sas pressurisé, de lit, de WC...

- le robot peut être facilement adapté spécifiquement à son environnement

Link to post
Share on other sites
à l’instant, Fred_76 a dit :


A quoi cela sert il d’envoyer un homme sur Mars (ou même sur la Lune) a part satisfaire l’ego d’un type ou d’une nation ? La quantité d’énergie dépensée en puissance et en argent pour envoyer des humains dans l’espace pourrait être bien plus efficacement investie pour développer des robots bien plus efficaces.

 

Le rêve, la fascination tout simplement. Puis il n’a pas de compte à rendre après tout, ce sont ces deniers 😂

 

Je pense qu'il faut de tout pour faire un monde, de la bienpensance et des hommes qui font évoluer la science à leur façon et en toute liberté.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Jared a dit :

ce sont ses deniers


bof... non. Ce sont les deniers des USA surtout par le biais de contrats pour l’ISS, ou pour le lancement de satellites US par exemple, contrats payés très très chers.

 

Quant à la liberté d’Etron Musk de faire évoluer la science, si elle se fait au détriment de la liberté des autres, je ne suis pas d’accord. Ce type se contrefout des astronomes et radioastronomes en balançant en orbite basse des dizaines de milliers de satellites, juste pour que des pédants puissent mater des films de cul en 4K pendant qu’ils chassent des animaux en voie de disparition en plein désert...

Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Fred_76 a dit :


bof... non. Ce sont les deniers des USA surtout par le biais de contrats pour l’ISS, ou pour le lancement de satellites US par exemple, contrats payés très très chers.

 

Bah c'est un chef d'entreprise dans un domaine bien particulier, il utilise l'argent gagné via des contrats pour remplir ces dits contrats, je ne voit rien d'anormal. Les USA comme tous pays ont plusieurs budget assignés à différents thèmes, budget voté par des représentants élus ... 

 

Si nous devions céder à la bienpensance aveugle, on passerait notre vie à planter des arbres et verser des aides au plus démunis ... quoique ... il n'y aurais plus de démunis 😅  Attention j'ironise volontiers dans le cas présent, mais cet en effet une nécessité à certains endroits (d'aider les plus démunis)

 

En somme ma pensée, et que nous ne pouvons pas nous battre contre les chimères du libéralisme à chaque instant, ou tel Don Quichotte contre des moulins, mais qu'il faut savoir accepter que l'argent ou les compétences mal distribués, n'est que l'apanage d'une appréciation personnel. Et que tu trouveras toujours quelqu'un persuadé du contraire !

Edited by Jared
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.