Jump to content

Robotique spatiale ?


Pétille
 Share

Recommended Posts

Bonjour,

 

Après de multiples recherches sur le net, je ne parviens pas à trouver d'infos exactes concernant les études ou métiers en rapport avec la robotique spatiale.

 

Je tombe bien sur les intégrations/essais mais ce qui m'intéresse personnellement c'est la conception de ces robots. Un de mes rêves est celui de bosser sur un robot type Perseverance ou autre, le concevoir en équipe, le tester... J'suis du genre à adorer fabriquer des projets Arduino vous voyez le genre.

 

Merci.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour

 

Bravo pour ce sympathique projet !

 

Il faudrait ajouter le niveau d'étude actuel : on ne donnerait, me semble-t-il, pas les mêmes indications à un collégien

ou à un étudiant en classes préparatoires ou au début d'un cursus universitaire...

 

On doit comprendre que l'étude et la réalisation d'un satellite, d'une sonde spatiale, d'un rover jupitérien 🙂 🙂 rassemblent

des dizaines, voir plus de cent, ingénieurs, techniciens, ouvriers très spécialisés.

Le système de télécommunications rassemblera des spécialistes  pour les antennes ( très diverses), pour les éléments de

puissances, pour les filtres et les coupleurs ( il peut y avoir des ingénieurs qui ne regarderont que les problèmes liés à la

séparation des sens émission et réception des télécommunications de la sonde...)

Le système d'énergie sera, de même, séparé en de nombreux sous-ensembles, étudiés et réalisés par d'autres équipes...

Un bras manipulateur doit être étudié par des spécialistes de 5 ou 6 disciplines différentes, et, peut-être par 3 ou 4 entreprises

ou laboratoires différents.

 

La plus grande difficulté des ces projets est la  coordination  entre toutes ces équipes, tous ces spécialistes qui sont parfois

dans différents laboratoires, différentes entreprises sous-traitantes...

Une autre difficulté est la gestion des budgets.

 

N'importe quel ingénieur informaticien, mécanicien, électronicien, spécialiste en énergie, en télécommunication etc etc etc

peut trouver sa place dans cet immense édifice.

 

Il faut lire des revues comme Air & Cosmos ou Aviation Week, être très bon en anglais , en informatique...

Obtenir un baccalauréat scientifique dans de bonnes conditions

Continuer au delà par une école d'ingénieur ( il y en a de très nombreuses , de grandes, de moyennes, de petites,

peu importe) , ou par la faculté au moins jusqu'au doctorat. Tout cela amène à 6 à 8 ans d'études après le bac.

Des emplois de techniciens ou d'ouvriers très spécialisés existent avec un accès plus rapide pour des études plus courtes.

 

Bien sûr, attendre d'autres avis

Bonne chance

Edited by bb98
Link to comment
Share on other sites

Merci pour ta réponse plus que complète.

 

Oups, j'ai bien entendu oublié de dire mon niveau actuel : j'ai un DAEU option B (scientifique), c'est donc l'équivalent d'un bac S mais on n'a pas les mêmes bagages mathématiques qu'un bachelier S malheureusement, c'est pour ça que je compte suivre une mise à niveau avant (via le CNED).

 

D'accord je vois, je ne savais pas que c'était aussi spécialisé que ça. Tu dis que n'importe quel ingénieur peut y trouver sa place mais quand je fais des recherches, ça parle toujours de grandes écoles hyper chères et privées, peut-on accéder à ce genre de métiers sans passer par des écoles "prestigieuses" ?

 

Merci :)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour

 

A partir du bac, ou d'un niveau équivalent, un choix important est celui entre "études courtes" et "études longues"

Des études relativement courtes peuvent être celles de BTS, DUT/BUT, licence pro, etc, elles peuvent conduire à des emplois,

nombreux et variés, de techniciens

On peut citer aussi le Master à la fac ( durée moyenne 🙂 )

Des études relativement longues peuvent être celles d'ingénieur avec ou sans les trop fameuses CPGE; comme

déjà dit ces écoles sont très diverses et, hors les 4 ou 5 dites "prestigieuses" toutes se valent après 5 ou 6 ans

de "bon" travail dans 2 entreprises

Bien sûr, les étudiants issus des ces "écoles prestigieuses" obtiendront, généralement, des emplois de direction

plus rapidement, mais on ne recherche pas forcément des emplois de directeur....surtout quand on souhaite contribuer à

étudier et réaliser le bras robot qui déposera un sismomètre sur Titan... 🙂

 

 

On peut regarder les sites web des grandes entreprises du domaine comme Airbus ( oui, celle de l'A320 aussi 😉

qui travaille dans le domaine spatial. Toutes ces grandes entreprises donnent une liste d'emplois proposés. Cela

donne une idée sur le nombre de postes, les niveaux recherchés; y a t'il, par exemple, des emplois  pour des débutants

sans expérience ?...

Lire des revues sur le domaine qui intéresse, en anglais 😉 chercher, quand la période sera plus favorable, des stages...

 

Bon courage

 

Link to comment
Share on other sites

Salut Petille,

 

Pour reboucler avec les infos ci-dessus il faudrait savoir ce que tu aimes et/ou voudrais faire exactement?

Tu parles de projet ardunio mais ce qui te plaît c'est la programmation, le prototypage, la gestion d'ensemble du projet?

bb98 a raison en te disant que pour participer a des projets de cette ampleur il n'y a pas que l'ingénierie, les techniciens participent eux aussi grandement.

Le stage est une bonne façon de connaître l'environnement et oui dans le spatial, par tradition très internationale, l'anglais est très important.

 

bb98,

 

Si je ne me trompe pas le Master et l'école d'ingénieur sont de même durée après le bac.

Et pour de la conception (basé sur mon expérience) le doctorat n'est pas indispensable. Si tu veux participer à un projet de startup dans le spatial (il y en a pas mal qui se développe en ce moment ) le doctorat est moins adapté que le Master ou école d'ingénieur.

 

A+

Link to comment
Share on other sites

Je dirais que c'est plutôt le prototypage ou la gestion d'ensemble, j'aime beaucoup le "concret" quand je fais un petit projet, c'est pour ça que je suis pas du genre à développer un logiciel ou autre chose, j'aime que ça soit palpable.

 

Ok c'est cool pour les techniciens, je pensais que c'était juste "suis juste ce qu'on te dit de faire" sans réelle participation.

 

Merci :)

Link to comment
Share on other sites

Pour le palpable ou concret il faudrait plus t'orienter vers le prototypage que la gestion de projet. Celle ci demande selon moi un minimum d'expérience de conception pour être bien réalisée afin de mieux comprendre les aléas du projet.

 

Petite question ou habites tu au juste?

 

Je dis ça parce que pres de chez moi il y a plein de petite startup qui réalisent des projets pour le spatial (je suis dans l'une d'elle) dont une qui ne fait que des bras robotique.

 

Il ne faut pas confondre technicien et opérateur. On demande au technicien un retour d'expérience sur ces tests ou améliorations de prototype.

Chez nous les techniciens font de la fabrication, test, entretien des machines mais aussi ils participent au revues de conception, donnent leurs avis, on leur donne même des petites conception de prototype (c'est bien pratique parcequ'ils s'occupent eux même de la conception au test en passant par la fabrication)

Leurs avis comptent car ce sont les premiers acteurs du test, et comme ils manioules le plus ils se rendent compte des point non pratiques en premier, pour dire la vérité chez nous le technicien est même assez retissant a réalisé des modifications qu'il n'a pas proposé lui même mais ça c'est un autre problème 😄

 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Bonjour, 

Merci pour toutes ces informations qui me sont très utiles. Pedritto est ce que tu pourrais me donner les noms des start-up sur le spatial, car c'est un milieu qui m'intéresse? En fait je voudrais être ingénieur en robotique (je suis en terminal), je ne sais pas si  tu peux me conseiller mais j'hésite entre deux écoles: UPSSITECH ou INSA les deux à Toulouse, est ce que tu aurais un conseil?

Merci d'avance.

Le 26/05/2021 à 06:01, Pedritto a dit :

Pour le palpable ou concret il faudrait plus t'orienter vers le prototypage que la gestion de projet. Celle ci demande selon moi un minimum d'expérience de conception pour être bien réalisée afin de mieux comprendre les aléas du projet.

 

Petite question ou habites tu au juste?

 

Je dis ça parce que pres de chez moi il y a plein de petite startup qui réalisent des projets pour le spatial (je suis dans l'une d'elle) dont une qui ne fait que des bras robotique.

 

Il ne faut pas confondre technicien et opérateur. On demande au technicien un retour d'expérience sur ces tests ou améliorations de prototype.

Chez nous les techniciens font de la fabrication, test, entretien des machines mais aussi ils participent au revues de conception, donnent leurs avis, on leur donne même des petites conception de prototype (c'est bien pratique parcequ'ils s'occupent eux même de la conception au test en passant par la fabrication)

Leurs avis comptent car ce sont les premiers acteurs du test, et comme ils manioules le plus ils se rendent compte des point non pratiques en premier, pour dire la vérité chez nous le technicien est même assez retissant a réalisé des modifications qu'il n'a pas proposé lui même mais ça c'est un autre problème 😄

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, Captaine Pizza a dit :

Bonjour, 

Merci pour toutes ces informations qui me sont très utiles. Pedritto est ce que tu pourrais me donner les noms des start-up sur le spatial, car c'est un milieu qui m'intéresse? En fait je voudrais être ingénieur en robotique (je suis en terminal), je ne sais pas si  tu peux me conseiller mais j'hésite entre deux écoles: UPSSITECH ou INSA les deux à Toulouse, est ce que tu aurais un conseil?

Merci d'avance.

Bonsoir Monsieur Capitaine,

Dès votre premier post vous phagocytez la conversation d'une autre personne, cela sans vous présenter, sans porter la moindre attention à ce qui se passe lors des échanges sinon mettre le focus sur ce qui vous intéresse vous et votre personne ! Je vous saurais gré de retourner sur vos arrières et de laisser à @Pétille la place qui lui est due dans ce fil, c'est juste une très élémentaire attitude de politesse et d'éducation, vous semblez déjà avoir oublié que vous venez en demandeur. Dans mon univers, sans doute trop éloigné du vôtre, cela s'appelle le respect d'autrui.

 

Soyez courtois, quittez cette conversation et si le cœur vous en dit ouvrez la vôtre, vous y trouverez l'accueil que vous méritez.

 

Ney

  • Gné? 2
Link to comment
Share on other sites

+1 pour @22Ney44...

 

Cependant,

peut être que cela pourrait aider d'autres personnes si les réponses apparaissent dans ce fil si les mots-clés sont les mêmes etc... Après tout, Si Capitaine Pizza a écrit ici avant même de passer par la section présentation ou potentiellement tout autre contenu du forum, c'est peut-être qu'un puissant moteur de recherche l'y a peut être directement conduit.

Et si Capitaine Pizza ne s'intéressait aucunement à l'astronomie :o ?

 

Je ne sais pas si on le reverra :)

 

Astronomicalement !

Alk

Link to comment
Share on other sites

A mon avis tout ce qui touche a la robotique un peu avancée et orientiée devellopement peut servir de tremplin pour le spatial.  Les compétences, l'experience (a l'etranger entre autres) la motivation valent souvent mieux que le pédigré sauf un peu chez nous ou il y a un fort esprit corporatiste avec ses lignées de centraliens, de polytechniciens etc...

 

Il y a  plein de boite de meca de précision qui bossent dans l'industrie de fabrication des machines, le medical, la mesure et l'analyse....

2 exemples à coté de chez moi shark robotics, et selenium medical

 

Une experience a l'internationnal et une bonne maitrise d el'anglais sont souvent déterminants : signe d'adaptabilité, de compétences relationnelles, d'ouverture d'esprit etc... tout ce qu'il faut pour bosser de projet en projet et être créatif et rigoureux a la fois.

Link to comment
Share on other sites

Le 25/09/2021 à 21:28, Captaine Pizza a dit :

Bonjour, 

Merci pour toutes ces informations qui me sont très utiles. Pedritto est ce que tu pourrais me donner les noms des start-up sur le spatial, car c'est un milieu qui m'intéresse? En fait je voudrais être ingénieur en robotique (je suis en terminal), je ne sais pas si  tu peux me conseiller mais j'hésite entre deux écoles: UPSSITECH ou INSA les deux à Toulouse, est ce que tu aurais un conseil?

Merci d'avance.

 

Bonsoir Capitaine Pizza,

 

Pour la liste des start-ups du Luxembourg je t'invite à aller visiter le site de la LSA (https://space-agency.public.lu/en/talent/career-space/Luxjobopportunities.html) tu y trouveras pas mal d'entreprises (start ups ou plus grandes entreprises).

Pour ce qui est des écoles je ne suis pas très bien placé pour te répondre, (j'ai étudié la mécanique et non la robotique et est finis mes études il y a plus de 10 ans donc les classements ont du changer).

Un conseil néanmoins, ce qui manque je trouve aux filiales classiques c'est l'expérience en entreprise. J'ai pu côtoyer beaucoup de jeunes ingénieurs n'ayant aucune expérience industrielle avant leur dernière année d'étude. Si tu peux te faire une expérience supplémentaire (stage volontaire, alternance) ca sera un plus indéniable.

Le 27/09/2021 à 20:02, charpy a dit :

A mon avis tout ce qui touche a la robotique un peu avancée et orientiée devellopement peut servir de tremplin pour le spatial.  Les compétences, l'experience (a l'etranger entre autres) la motivation valent souvent mieux que le pédigré sauf un peu chez nous ou il y a un fort esprit corporatiste avec ses lignées de centraliens, de polytechniciens etc...

 

Il y a  plein de boite de meca de précision qui bossent dans l'industrie de fabrication des machines, le medical, la mesure et l'analyse....

2 exemples à coté de chez moi shark robotics, et selenium medical

 

Une experience a l'internationnal et une bonne maitrise d el'anglais sont souvent déterminants : signe d'adaptabilité, de compétences relationnelles, d'ouverture d'esprit etc... tout ce qu'il faut pour bosser de projet en projet et être créatif et rigoureux a la fois.

Bonsoir Charpy,

 

Je te rejoins sur tes commentaires, il est vrai que la France est très élitiste et que le nom de ton école vaut parfois plus que tes compétences réelles ce qui n'est pas forcément le cas dans d'autres pays européens...

L'anglais est effectivement indispensable pour travailler dans le spatial, tous les projets sont européens et donc il faut bien une langue commune... l'expérience à l'etranger est un excellent conseil et je rajouterai que ça montre une certaine ouverture d'esprit et une volonté ( ou une non retissance) de sortir de sa zone de confort, ce qui est apprécié dans les projets spatiaux.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.