Guest Julie Charland

question d'écriture

Recommended Posts

Guest Julie Charland

Bonjour à vous, particulièrement aux pros de l'écriture:wub:

 

Je me questionne souvent sur le forum, lorsque j'écris un message, sur la manière d'écrire un mot ou une expression. Plus rarement, les règles d'accord me posent des difficultés. Pour ce qui est de la conjugaison, je suis bien outillée avec mon Bescherelle.

 

Alors, j'ouvre ce poste pour questionner mes pros au besoin:cool: Je suis certaine que vous aurez grand plaisir à m'aider un peu.

 

Pour débuter, voici ma première question:

1,59 mètre

Est-ce que mètre prend un ''s''? Que je sache, un, c'est singulier et 1,59, ce n'est pas encore deux mais c'est plus que un. Donc, je ne sais pas!

 

Merci de votre aide:be:

 

Julie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben non, il ne faut pas mettre un S. Comme tu le dis (tiens, un S à dit? Vas

comprendre la co..heu la bêtise de l'orthographe.:?:) ce n'est pas encore deux!

 

D'ailleurs, c'est un faux problème! Car on ne dit pas 1,59 mètre, mais un mètre

cinquante neuf! (Pas de S, c'est invariable) C'est un archinul en orthographe qui

te l'affirme!! ;):D:D

 

Tu sais quand (souvent ) j'ai un doute ou même quand je suis complètement

perdu, j'écris la phrase dans la recherche de mon ami google et hop! magie!

il me donne la bonne orthographe..... Bon, bien sur, il ne donne pas la raison.

Mais y a t-il toujours une raison à part que c'est ainsi qu'il faut l'écrire? :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Julie Charland
Ben non, il ne faut pas mettre un S.

D'ailleurs, c'est un faux problème! Car on ne dit pas 1,59 mètre, mais un mètre

cinquante neuf! (Pas de S, c'est invariable) QUOTE]

 

Comment ça invariable? Et si je dis qu'il mesure 2 mètre(s) neuf, mètre ne prendrait pas de ''s'' parce que c'est invariable! Pas sûr de ça!

 

1,59 mètre(s) se dit et il s'agit d'une entité supérieure à 1. Perso, je mettrais un ''s'' à 1,59 mètres mais je n'en mettrais pas à un mètre cinquante-neuf, car, écrit de cette façon, ''mètre'' s'accorde avec le ''un'' et ''cinquante-neuf'' sous-entend qu'il s'agit de centimètres et non de mètres.

 

Bref, si je pose la question, c'est que j'ai déjà vérifié (ce que je fais souvent) et que je n'arrive pas à me décider.

 

Merci de votre aide!

 

Julie

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Julie Charland

Écliptic,

Ma question n'est pas sur le nombre mais sur l'accord du mot ''MÈTRE''!!!!

 

1,59 mètres

 

Un mètre cinquante-neuf

 

Est-ce que c'est ok de mettre un S à 1,59 mètres et de n'en mettre pas à ''un mètre cinquante-neuf?

Share this post


Link to post
Share on other sites

N'oubliez pas que dire "1m59" est un raccourci pour dire "1 mètre et 59 centimètres". Le "mètre" s'accorde avec 1, pas 59. Autrement dit ne nous prenons pas les méninges pour si peu... 1 mètre reste 1 mètre, quelque soit la valeur des centimètres derrière ;)

 

Par contre on met bien un "s" à "2 mètres".

Edited by Kef

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Julie Charland
pas de "s" aux deux, Julie, c'est la même chose...

 

Merci pour ta réponse

 

 

1,59 mètre

Je croyais que ceci était une entité supérieure à 1

 

 

1 mètre 59

Et que mètre s'accordait ici avec 1 en laissant tomber le 59 qui sont des centimètres et non des mètres.

 

Un mètre cinquante-neuf

Idem que le précédant

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bin ça fait 63 pouces, donc un S à pouces. :be:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Julie Charland

Nous voilà déjà à ma deuxième question d'écriture:

 

Voici d'autres émissions jeunesse du temps de mon enfance.

 

Dois-je mettre un ''s'' à jeunesse? Et/ou un trait d'union entre émissions et jeunesse?

Il me semble qu'il n'est pas possible de compter les jeunesse(s): une jeunesse, deux jeunesse(s), trois jeunesse(s). Alors, logiquement, jeunesse ne devrait pas prendre de ''s''. Je mettrais un ''s'' à ''émissions'' mais pas à ''jeunesse''.

 

Par contre, je suis loin d'être certaine et j'ai aucune idée pour le trait d'union!

 

Merci à l'avance!

 

Julie

Edited by Julie Charland
reformulation

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est de ça que tu veux parler Julie?. http://emissionjeunesse.blogspot.com/

 

Déjà, ce n'est pas écris convenablement. Il faudrait l'écrire: émissions pour la

jeunesse ou émission pour les jeunes.... Donc, j'aurai tendance à dire que c'est

une erreur de mettre un S à jeunesse dans ce cas là... Quoi que? On pourrait

aussi dire: émissions pour les jeunesses, en pensant au fait que notre jeunesse

peut-être constituée de plusieurs partie de jeunesses. Disons de la naissance

à trois ans, de trois ans à six ans, etc. Ou aussi de jeunes d'ages différents et donc

des parties de jeunesses différentes? ;)

 

Fais attention avec R V Julie. Il est nul en orthographe...;):D:D

Edited by R V

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme R V, je pense que c'est une abréviation incorrecte. C'est comme ceux qui disent kilomètres-heure(s) au lieu de kilomètres par heure : on peut se demander s'il faut mettre un s (celui que j'ai mis entre parenthèses), mais en fait la question ne se pose pas avec la bonne orthographe. (Même chose pour le trait d'union, d'ailleurs.)

 

Donc une émission pour la jeunesse, des émissions pour la jeunesse. Si tu veux abréger : des émissions jeunesse, mais bof.

Edited by 'Bruno

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour 'Bruno,

 

Comme je subodore que tu lis beaucoup de mes interventions sur ce forum (même si tu n'interviens guère à leur sujet ;) ) je vais te soumettre une interrogation qui m'angoisse depuis bien des années : si Hergé, le génial dessinateur belge qui a créé les personnages de Tintin reporter au Petit Vingtième et son fidèle chien Milou, devait rééditer sa célèbre aventure "Tintin au Congo" écrirait-il toujours "Vivent Tintin et Milou" comme on le voit sur la pancarte de droite ? :

 

 

 

art89-soit-soient.gif

 

 

Selon moi il écrirait plutôt en 2011 "Vive Tintin et Milou". Qu'en pense-tu 'Bruno ? :?:

 

Si au passage tu pouvais me donner une source fiable sur l'écriture au pluriel de "vive ceci et cela" et "vive untel et untel" ce serait très sympathique de ta part. :)

 

 

A titre personnel, je préfère nettement l'écriture "vive les vacances" que "vivent les vacances"... :D :D :D

 

 

fth4xki8.gif

 

 

Au fait, qu'en pense notre étudiant en "lettres modernes", Kef ? Et notre spécialiste des astéroïdes Whiston (ceux qui suivent régulièrement ses interventions sur Webastro savent pourquoi je fais appel à lui, voir : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?p=961155#post961155) ?

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

 

 

 

PS : j'espère avoir écrit ce texte sans fautes (eh oui !... aussi surprenant que cela puisse paraître, il faut un "s" à "sans fautes"...). Source : l'excellent "Dictionnaire des difficultés de la langue française" par Adolphe V. Thomas (chef correcteur des dictionnaires Larousse), ouvrage couronné par l'Académie française.

 

 

511D9A9X4ML._SS500_.jpg

Edited by roger15

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Julie Charland

Comme tu peux le voir, R.V., je fais mes recherches par moi-même lorsque je ne suis pas certaine de la manière d'écrire un mot ou une expression. C'est quand je ne trouve pas de réponse que je me réfère à vous. Quand l'écriture change du lien au texte, je ne sais plus où donner de la tête:rolleyes:

 

Bruno, Donc, il faut dire émissions pour la jeunesse. C'est bien la première fois que je vois ou entends ça! En France, vous dites émissions jeunesse ou émissions pour la jeunesse? Et, utilisez-vous le subjontif imparfait, plus-que-parfait et/ou le conditionnel passé deuxième forme? Nous, on ne les apprend pas. On les survole à peine comme s'il s'agissait d'une langue étrangère.

 

Et il y a parfois des modifications à l'écriture des mots pour en faciliter l'apprentissage. Dernièrement, de 2500 à 3000 mots ont été touchés au Québec de telle sorte qu'il est maintenant permis d'écrire ognon et iglou. Ces modifications font suite aux taux d'échecs alarmant. J'appelle cela du nivellement vers le bas. La langue est vivante et cela impose des adaptations parfois. Ce que je trouve triste, c'est de motiver des ajustements par un taux d'échec!

 

http://www.renouvo.org/liste.php?t=3&lettre=a

http://www.orthographe-recommandee.info/regles.htm

http://www.renouvo.org/regles.php

 

Maintenant, je peux écrire vingt-et-un...

 

Les enseignants peuvent enseigner la graphie traditionnelle ou la nouvelle mais doivent accepter les deux lors de leurs corrections:

http://home.primus.ca/~montstemarie/GQMNF_V02/NouvelleOrthographe_AuQuebec_OQLF.html

 

Perso, je pense que tout cela va rendre les choses encore plus compliquées et éloignera d'avantage la langue québécoise de la langue française. Plus que dommage, dangeureux!

 

En tout cas (là, je me demande comment écrire tout), merci.

 

Julie

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Julie Charland

Ben voyons, Roger:?:

Vive et vivent, c'est pas toujours la même chose.

 

Vive peut être la conjugaison du verbe vivre ou l'exclamation d'un souhait profond, ex: Vive le Québec libre! Tant qu'à vivent, là, il ne s'agit que de la conjugaison du verbe vivre.

 

Du moins, c'est ce que je pense.

 

Julie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Roger, l'ex Antonien ;)

 

Sache que la règle grammaticale qui stipule que l'on peut tout aussi bien employer vive que vivent devant un groupe nominal pluriel est toujours effective. Cela dit, et comme tu viens de le sous-entendre dans ton message, il est de plus en plus rare de rencontrer un "vivent les vacances", pourtant d'après la règle il n'y a rien qui empêche une telle orthographe. Les deux formes sont donc tout à fait correctes et tu peux les utiliser comme bon te semble ;)

 

Personnellement, j'aime bien employer vivent. Ça marque bien la distinction entre singulier et pluriel, et ce n'est pas bien fastidieux de rajouter deux lettres au même mot... Alors pourquoi s'en priver ?

Sans doute aussi parce que je suis moi-même de nature quelque peu conservatrice en ce qui concerne notre belle langue française...

En grammaire, tout comme en linguistique, je trouve important voire essentiel de garder certaines règles de base, ça nous permet en quelque sorte de conserver un rattachement avec nos racines, ce qui n'est pas du goût des progressistes et des iconoclastes modernes qui veulent sans cesse tout changer, tout raccourcir, tout simplifier à tout prix...

Il y a trop de mots, trop d'usages qui sont en train de disparaître, et je trouve cela malheureux.

A l'opposé, il y a tous ces néologismes stupides, pour la plupart empruntés à l'anglais pour faire plus "tendance", et qui font que notre langue s'abâtardit peu à peu... Enfin, tout ça c'est un autre problème :rolleyes:

Edited by Kef

Share this post


Link to post
Share on other sites
En France, vous dites émissions jeunesse ou émissions pour la jeunesse?

On dit « émissions pour la jeunesse », et je n'avais jamais entendu l'expression « émission jeunesse ». Mais c'est normal : le français parlé au Québec diffère pas mal de celui parlé ici. Je l'ai constaté récemment : m'intéressant beaucoup au foot américain (mon sport préféré désormais), je suis l'actualité sur des sites québécois (en France on n'en parle pas) et j'écoute parfois des extraits d'émissions radio téléchargeables. Eh bien c'est assez amusant, ils utilisent de drôles d'expression... :) (et moins d'anglicismes qu'en France).

 

Et il y a parfois des modifications à l'écriture des mots pour en faciliter l'apprentissage. [...] J'appelle cela du nivellement vers le bas.

Oui, c'est dommage : en simplifiant ça, on perd l'origine des mots. Et effectivement, ça va rendre les choses plus compliquées. (Je ne suis pas contre une réforme orthographique, mais lorsque ça touche des choses plus ou moins aberrantes, par exemple j'approuve le passage de « ambiguë » à « ambigüe » - mais j'utilise encore le premier puisque, si j'ai bien compris, le second n'est toujours pas accepté).

 

-----

Roger : je n'ai pas la réponse à ta question. Je trouve plus logique d'écrire « vivent les vacances » (c'est une abréviation de « que vivent les vacances ») mais je crois que ce n'est plus trop l'usage. (*)

 

(Julie : « vive le Québec libre », ça veut dire « (je souhaite) que vive le Québec libre », donc c'est toujours la conjugaison du verbe vivre.)

 

-----

(*) Ah, j'avais répondu avant de voir la réponse de Kef. OK, donc les deux sont acceptés mais « vivent » est moins utilisé, effectivement.

 

A l'opposé, il y a tous ces néologismes stupides, pour la plupart empruntés à l'anglais pour faire plus "tendance", et qui font que notre langue s'abâtardit peu à peu...

Dans mes bras !!! :) Ajoutons que ce n'est pas seulement une mode pour faire « tendance », c'est aussi de la paresse intellectuelle (je ne connais pas le mot ? plutôt que le chercher dans le dico, j'utilise le mot anglais, en plus il est souvent plus court) et - surtout - un mode d'exclusion (comme les abréviations abusives, on exclut ceux qui ne suivent pas la mode en leur infligeant des mots qu'ils ne connaissent pas).

 

(D'ailleurs je me demande si la mode n'est pas, par principe, un heu... mode d'exclusion.)

 

Bref, à bas les anglicismes ! (Tu as vu, Roger, comment j'ai contourné le problème : étant d'un naturel plutôt pessimiste, j'emploie plutôt « à bas » que « vive » et le tour est joué...)

Edited by 'Bruno

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Kef l'Antonien :) et bonjour 'Bruno l'ex Lorrain devenu Bourguignon :) ,

 

Je me permets de vous exposer à tous les deux une chose qui m'horripile dans de très nombreux messages postés sur Webastro : que pensez-vous de ces Webastrams francophones qui utilisent le mot "post" mal à propos lorsqu'ils veulent évoquer un "sujet" ? Moi-même, qui ne suis qu'un très récent utilisateur d'Internet et de ses forums (très précisément depuis que j'ai pris ma retraite dans le Cantal il y a six ans), je me suis renseigné au départ et j'ai rapidement su que :

 

* un "POST" c'est un "MESSAGE" ;

 

* un "TOPIC" c'est un "SUJET".

 

Si la majorité des Webastrams veulent paraître plus "modernes" en n'utilisant point les mots français "SUJET" et "MESSAGE", qu'ils utilisent au moins les mots "TOPIC" et "POST" à bon escient en ne les inversant pas !... ;)

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Étant extrémiste, j'estime que « post » et « topic » n'ont de toute façon rien à faire dans un forum où l'on écrit en français. Dans un forum anglais, là, pas de problème. Au moins on ne ferait plus de confusion, et tout le monde comprendrait.

 

Mélanger français et anglais, je ne trouve pas ça moderne, je trouve ça ringard. En fait, c'est exactement comme J.-C. Van Damme qui est « aware ». Mais bon, je sais, j'exagère...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Julie Charland

Mélanger français et anglais' date=' je ne trouve pas ça moderne, je trouve ça ringard. Mais bon, je sais, j'exagère...[/quote']

 

Tu trouves que tu exagères??!! Tu ne sens ta langue en sécurité que parce que tu es Français! Mélanger français et anglais- ou appauvrir l'écriture du français en nivellant vers le bas-, ce n'est ni moderne ni ringard, je te l'accorde. En fait, c'est de l'auto-génocide, rien de moins!

 

Julie

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Julie Charland

Encore une question et ça j'ai de la difficulté avec ça!!!

 

C'est moi qui les aie tués accidentellement.

 

Je fais toujours des fautes lorsque j'utilise ce temps de verbe parce que je ne le comprends tout simplement pas!

 

C'est moi qui les aie

Est-ce que c'est le subjonctif présent du verbe à la première personne du singulier?

 

Ou est-ce que je devrais plutôt écrire

C'est moi qui les ai tués

Passé composé du verbe tuer

 

D'instinc, je dirais ''C'est moi qui les aie tués'' mais je ne comprends pas???

 

Merci à l'avance!

Julie

Edited by Julie Charland
accent

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est bien beau tout ça... Mais qu'est ce qu'ils nous ont piqué comme mots

les anglais par le passé et ça a eu comme effet de simplement enrichir leur

langue, non?

 

Bon, pour ce qu'il se passe pour notre langue actuellement avec les mots anglais,

bien sur que si c'est par snobisme, ça va pas le faire évidement.;)

 

Mais et c'est plus un problème de vocabulaire. Pour les téléphones, pourquoi avoir

pris le mot portable (portable:que l'on peut porter.) à la place de portatif (portatif:

qui est fait pour être porté.) Alors dans ces conditions on est bien obligé de

trouver des nouveaux mots pour définir à ce que l'objet est fait et oui! C'est

bien dommage.....:confused:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Encore une question et ça j'ai de la difficulté avec ça!!!

 

C'est moi qui les aie tués accidentellement.

 

Je fais toujours des fautes lorsque j'utilise ce temps de verbe parce que je ne le comprends tout simplement pas!

 

C'est moi qui les aie

Est-ce que c'est le subjonctif présent du verbe à la première personne du singulier?

 

Ou est-ce que je devrais plutôt écrire

C'est moi qui les ai tués

Passé composé du verbe tuer

 

D'instinc, je dirais ''C'est moi qui les aie tués'' mais je ne comprends pas???

 

Merci à l'avance!

Julie

 

Dans le doute, voici une recette toute simple : il te suffit de mettre la phrase au pluriel. Il est alors évident que tu dirais, dans ce cas :

"C'est nous qui les avons tués" et non "C'est nous qui les ayions tués".

C'est donc bien l'indicatif présent qu'il faut utiliser. CQFD

 

Par contre, tu dirais : "Il aurait suffi que nous les ayions (normalement : eussions !) tués pour que..." ce qui, à la première personne, donnerait : "Il aurait suffi que je les aie..." C'est le QUE qui fait la différence, derrière une condition.

Edited by Toutiet

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est moi qui les aie tués accidentellement.

Alors, en gros :

- Si ça s'est réellement passé --> indicatif.

- Si c'est de l'ordre du souhait ou de la possibilité --> conditionnel ou subjonctif (selon le contexte).

En fait il me semble que c'est plus compliqué, mais ça permet d'éviter pas mal de fautes, en particulier il ne faut pas croire que la présence d'un « que » ou d'un « qui » impose le subjonctif, ça n'a rien à voir.

 

Je les ai tués accidentellement, c'est avéré, donc : c'est moi qui les ai tués - indicatif. (Dans le dernier exemple de Toutiet, « il aurait suffit que [...] », c'est une possibilité, donc subjonctif.)

 

--------

R V : une langue peut s'enrichir d'une autre, pas de problème. Le problème, c'est quand on remplace des mots qui existent déjà. Ce n'est plus de l'enrichissement mais du parasitage.

Sandwich --> OK, c'est un nouveau mot, on a pris le nom de l'inventeur, donc un mot anglais.

Topic --> Incorrect, puisque le mot adéquat (sujet ou discussion) existe déjà.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Roger :) et bonjour à tous :)

 

Roger, je vois que ta mémoire est intacte :D. Effectivement, j'ai été correcteur professionnel durant de nombreuses années, et je suis donc en mesure de répondre :be: aux interrogations que se posent certains concernant l'orthographe :be:.

 

Deux cas sont possibles pour vive selon le sens de la phrase :

 

Dans "vive les vacances", le mot vive est une interjection, donc le mot est invariable.

 

Mais dans un sens un peu différent on peut dire aussi "Vivent les vacances". Le mot vivent est un verbe. Cette expression est le raccourci de "Que vivent les vacances".

 

Si la première orthographe est plus répandue, dans certains cas, la seconde est également corrrecte.

 

Quand j'étais correcteur, j'utilisais un excellent outil de travail : "Le dictionnaire de l'orthographe" d'André Jouette. Un dictionnaire de 800 pages indispensable et que le correcteur consulte dès qu'il se pose un problème particulier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

R V : une langue peut s'enrichir d'une autre' date=' pas de problème. [b']Le problème, c'est quand on remplace des mots qui existent déjà[/b]. Ce n'est plus de l'enrichissement mais du parasitage.

Sandwich --> OK, c'est un nouveau mot, on a pris le nom de l'inventeur, donc un mot anglais.

Topic --> Incorrect, puisque le mot adéquat (sujet ou discussion) existe déjà.

 

100% d'accord avec toi Bruno. ;) J'suis pas doué dans les explications écrites

et donc mal ficelé mon message plus haut à ce que je vois... Désolé! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Julie Charland
Alors' date=' en gros :

- Si ça s'est réellement passé --> indicatif.

- Si c'est de l'ordre du souhait ou de la possibilité --> conditionnel ou subjonctif (selon le contexte).

En fait il me semble que c'est plus compliqué, mais ça permet d'éviter pas mal de fautes, en particulier il ne faut pas croire que la présence d'un « que » ou d'un « qui » impose le subjonctif, ça n'a rien à voir.

 

Je les ai tués accidentellement, c'est avéré, donc : c'est moi qui les ai tués - indicatif. (Dans le dernier exemple de Toutiet, « il aurait suffit que [...'] », c'est une possibilité, donc subjonctif.)

 

--------

R V : une langue peut s'enrichir d'une autre, pas de problème. Le problème, c'est quand on remplace des mots qui existent déjà. Ce n'est plus de l'enrichissement mais du parasitage.

Sandwich --> OK, c'est un nouveau mot, on a pris le nom de l'inventeur, donc un mot anglais.

Topic --> Incorrect, puisque le mot adéquat (sujet ou discussion) existe déjà.

 

Dans le doute, voici une recette toute simple : il te suffit de mettre la phrase au pluriel. Il est alors évident que tu dirais, dans ce cas :

"C'est nous qui les avons tués" et non "C'est nous qui les ayions tués".

C'est donc bien l'indicatif présent qu'il faut utiliser. CQFD

 

Par contre, tu dirais : "Il aurait suffi que nous les ayions (normalement : eussions !) tués pour que..." ce qui, à la première personne, donnerait : "Il aurait suffi que je les aie..." C'est le QUE qui fait la différence, derrière une condition.

 

Toutiet et Bruno:be::be::be:

 

Vous êtes deux excellents pédagogues:wub::wub:

Si tous les professeurs avaient votre talent pour transmettre leurs connaissances... dieu que je serais instruite:cool:

 

Merci beaucoup!

 

ulie

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Julie Charland

Re-bonjour,

 

Je me pose une nouvelle question:

 

''N'oublions pas une des premières intervention(s) de ce poste.''

 

Intervention prend un ''s'' ?

 

C'est ''une'' intervention qu'il ne faut pas oublier, une parmi les premières.

 

Alors, j'hésite...

 

Merci

 

Julie

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est ''une'' intervention qu'il ne faut pas oublier, une parmi les premières

 

Je pense comme toi, là, intervention sans (s) car il y en a qu'une parmis "des premières"

 

Mais je suis aussi très mauvais donc se n'est qu'une supposition :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.