• Colmic
    Colmic

    TUTORIAL pour le traitement complet d'une image APN avec les scripts SIRIL et PHOTOSHOP

       (2 avis)

    Bonsoir à tous,

    ça fait un petit moment que je le promets, donc ça y est, je m'y mets enfin... Voici donc mon :

     TUTORIAL pour le traitement complet d'une image APN avec les scripts SIRIL et PHOTOSHOP


    Idéalement ce tuto est optimisé pour les possesseurs de Sony A7S, mais peut également servir à tout possesseur d'Appareil Photo Numérique.

    Je ne prétends pas que ce tuto est le meilleur, je ne prétends pas être un cador en traitement, c'est ma petite cuisine, qui me permet d'être satisfait du résultat après moult tâtonnements :) 

    Cette cuisine c'est pas de la gastronomie 3 étoiles, mais c'est pas non plus le Kebab ou le Big Mac du coin. On va dire que c'est ma cuisine au beurre de Normandie à moi !

    Et comme dirait mon humoriste préféré "Si dieu a créé des vaches en Normandie, c'est parce que là-bas les gens cuisinent tout au beurre" :D

    Bien évidemment ya mieux, bien évidemment certains vont y trouver à redire, n'hésitez pas, si ya plus simple et plus efficace, je suis preneur.
     

    Ce tutorial vous permettra :

    • de pré-traiter vos images APN avec retrait des darks, flats et offsets sous SiriL de façon automatique à l'aide des scripts
    • de réaliser un premier traitement sous SiriL (étalonnage des couleurs, ajustement de l'histogramme, retrait du gradient, etc..)
    • de réaliser un second traitement un peu plus poussé sous Photoshop afin de faire sortir les tripes à votre image finale, ceci grâce aux scripts Astronomy Tools et Troy's Astro
       

    Logiciels nécessaires :

     

    Adresses et tutos utiles :

     

    IMPORTANT AVANT DE COMMENCER :

    1. Si vous aviez une ancienne version de SiriL, il vous faut impérativement la désinstaller avant d'installer la 0.9.9, puis suivre à la lettre les recommandations du message d'avertissement qui s'affiche à la fin de l'installation de SiriL 0.9.9.
    2. Si SiriL 0.9.9 ne démarre pas une fois l'installation effectuée, essayez de fermer votre actuelle session Windows et d'en ouvrir une nouvelle (clic droit sur le menu Démarrer, puis Arrêter/Déconnecter puis Déconnecter)
    3. Si vous ne voyez pas de menu Scripts dans SiriL, la réponse se trouve au point 1. :)
    4. Pour installer les 2 scripts Photoshop ci-dessus, téléchargez les fichiers .ATN correspondants et double-cliquez dessus.
    5. Si vous avez changé le dossier de travail de SiriL (par défaut après installation dans \IMAGES ou \MES IMAGES selon votre version de Windows, ce qui correspond en réalité au dossier C:\USERS\VOTRE_NOM_D_UTILISATEUR\PICTURES), vérifiez bien que les 4 sous-dossiers BRUTES, DARKS, FLATS et OFFSETS se trouvent dedans.
    6. Si vous êtes sous Linux... ben vous êtes sous Linux et vous savez déjà vous débrouiller non ? Donc logiquement ce tuto ne va pas vous apprendre grand-chose :D:D
    7. Parce que j'aime bien le chiffre 7 :p

     

    Allez, vous êtes prêts ?

    • Attendez, tout d'abord, parlons de notre séance de prise de vue. Avant de continuer à lire ce tuto, vous devriez avoir obtenu :
      • un certain nombre d'images BRUTES, et donc ce qu'on appelle des RAW (fichiers .ARW sur Sony, .CR2 sur Canon, etc...)
      • un certain nombre (entre 30 et 100, si possible un nombre impair) d'images d'OFFSET (toujours des RAW, cette fois prises dans le noir absolu et d'un temps de pose le plus court possible, par exemple 1/8000s au même ISO que les brutes)
      • un nombre certain (entre 20 et 100, si possible un nombre impair) d'images de DARK (toujours des RAW, toujours prises dans le noir absolu mais cette fois au même temps de pose que les brutes, par exemple 30s, et au même ISO que les brutes)
      • quelques (une trentaine me suffit amplement) images de FLAT (toujours des RAW, cette fois prises sous une lumière uniforme, par exemple à l'aide d'un écran à flat, ou de jour sur le fond de ciel, etc..., et au même ISO que les brutes).
        L'histogramme de ces images doit se situer environ aux 2/3 du maximum, à vérifier directement en visualisant l'histogramme de l'image après la prise de vue.
        Certains vont dire "oui mais on peut très bien faire des flats à un ISO différent des brutes". Je réponds "Mes scripts ne sont pas prévus pour gérer en supplément des offsets spécifiques aux flats avec un ISO différent".
        Dans ce cas, prévoir de modifier mes scripts ou d'utiliser des flats avec un ISO différent en étant conscient que ça peut foutre la grouille au niveau des résultats.
    • Dans mon exemple ci-dessous j'ai utilisé :
      • une lunette de 106mm de diamètre et 530mm de focale (F/5)
      • une monture équatoriale motorisée sur les 2 axes
      • une lunette-guide de 60mm munie d'un autoguideur autonome
      • un APN Sony A7S, réglé sur 3200 ISO et 30 secondes de pose unitaire
    • et obtenu :
      • 189 images brutes des nébuleuses Pelican et North America (personnellement je trouve que 180 c'est le minimum de poses à faire sur les nébuleuses avec un A7S, à F/5, 300 étant un idéal)
      • 13 darks de 30s à 3200 ISO (oui je sais, pâââââ bien, faites pas ce que je fais !!)
      • 35 flats à 3200 ISO (bien !)
      • 27 offsets à 3200 ISO (pâââââââ bien, sachant que des offsets c'est vraiment pas compliqué à faire !)
        (Bon en fait, pour le A7S on s'en fout un peu, il m'est arrivé de ne faire que 3 darks et 3 offsets et ça marche aussi !!)
    • Voici pour information une image brute de 30s à 3200 ISO, comme ça vous voyez de quoi on part... et à quoi on arrivera :)

    image.thumb.png.0ef1b1bfc3eb16e8f14fbc16f05063ec.png

     

    Mise à disposition des fichiers bruts :

    • Pour vous faire la main avec ce tuto, je vous ai mis en partage les fichiers RAW utilisés pour ce tuto (j'ai mis 40 brutes au lieu de 180, faut pas déconner quand même !! Ainsi que 13 darks, 13 flats et 13 offsets)
    • Vous pouvez y accéder en les téléchargeant ici : http://www.astrosurf.com/colmic/Traitement_SiriL/
    • Téléchargez le fichier images_brutes.zip et dézippez-le dans votre dossier \Images
    • J'ai également mis en partage le fichier Resultat.fit (issu du pré-traitement et de l'empilement cette fois des 189 brutes).

     

    Alors on commence... par déposer ses images au bon endroit...

    • Déposez vos images dans les dossiers correspondants :
      • Copiez vos images brutes dans le sous-dossier brutes du répertoire de travail de Siril (donc par défaut dans \IMAGES\BRUTES)
      • Copiez vos darks dans le sous-dossier darks du répertoire de travail de Siril (donc par défaut dans \IMAGES\DARKS)
      • Copiez vos offsets dans le sous-dossier offsets du répertoire de travail de Siril (donc par défaut dans \IMAGES\OFFSETS)
      • Copiez vos flats dans le sous-dossier flats du répertoire de travail de Siril (donc par défaut dans \IMAGES\FLATS)

     

    image.thumb.png.09b95e258d75a69ac09f0fa38c3fb1fe.png

     

    Puis on va lancer le script de pré-traitement des images avec SiriL (calibration, alignement, empilement)...

    • Démarrez SiriL (normalement une icône SiriL s'est installée sur le bureau Windows) :

    image.png.6faa6d877634d372fd1242e83cfc2649.png

     

    • Pour le A7S : Cliquez sur le menu Scripts  puis choisissez le script Pre-traitement_APN_AvecDrizzle_AvecCorrectionCosmetique.

      Nota : pour le A7S j'utilise systématiquement l'option Drizzle qui va artificiellement augmenter la taille de l'image d'un facteur 4
      (l'image sera 2x plus grande en largeur et 2x en hauteur).
      Cette option est bien utile pour les petites focales car les pixels du A7S sont très gros (presque 9µ) et on obtiendra alors une meilleure résolution.
      Cette option est néanmoins très gourmande en ressources et bien plus lente que le pré-traitement classique.
       
    • Pour les autres APN : vous pouvez tester avec et sans Drizzle  pour vous faire une idée de son apport.

      Nota : La correction cosmétique permet de supprimer les pixels défectueux dans l'image.
      Commentaire de Cyril à ce sujet : "Cette correction cosmétique là, celle rajoutée dans certains scripts, n'utilise pas le master dark pour trouver les pixels déviants. Elle fait une détection automatique à partir des statistiques de l'image."
      En gros, c'est généralement mieux avec que sans... mais parfois c'est pire :D Donc là aussi c'est à tester avec et sans pour se faire une idée.
       

    image.png.24bf7e18b821f9752ad7cff770a81129.png


    Le script est lancé...

     

    image.png.1e8f4bef69717a53588a71bbdafa7e2e.pngimage.png.69d5851b4078a893832655266b91d251.png

     

    • On peut alors au choix :
      • moins de 100 brutes : rester devant l'écran, ouvrir son navigateur préféré, et mater quelques vidéos de Jackie & Michel avec un rouleau de Sopalin à portée de main :)
      • de 100 à 300 brutes : aller manger un morceau et boire un coup, regarder un épisode de Battlestar Galactica, ou honorer Madame (si pas de migraine) :)
      • plus de 300 brutes : aller se coucher, et attendre le lendemain matin pour la suite :)
    • Nan je déconne !!! En réalité, tout va dépendre de :
      • la puissance de votre ordi, de la taille de sa RAM, du type de disque dur (SSD fortement recommandé), etc..,
      • mais aussi de la taille des fichiers de vos images brutes (traiter des images de 12Mpixels c'est bien plus rapide que de 42Mpixels !),
      • bien évidemment du nombre d'images à empiler,
      • et encore de l'option drizzle ou pas (compter 2x plus de temps avec drizzle).
    • Pour mon exemple précis :
      • sur un PC portable Gamer Asus ROG de 2015, i7 2.5Ghz, 32Go de RAM, CG GTX980 et SSD Samsung 1To,
      • pour un script de pré-traitement APN Sony A7S de 12Mpixels avec Drizzle et correction cosmétique,
      • pour pré-traiter, aligner et empiler les 189 images avec 13 darks, 35 flats et 27 offsets,
    • il aura fallu très exactement 50 minutes et 37 secondes au total pour que le script se termine, soit effectivement un épisode entier de Battlestar Galactica (punaise c'est bien foutu quand même SiriL !!).
       

    On va maintenant récupérer l'image résultante de l'empilement...

    • Cliquez sur le menu Fichier  puis Ouvrir  :

      image.png.5cffb9e9c249095d028d8ce08e8f24cf.png

     

    • Double-cliquez sur le fichier Resultat.fit :

      image.png.ae4bd4e09765af1d6ea2a0d351ec1984.png

     

    • L'image devrait s'afficher dans les 2 fenêtres de visualisation (N&B à gauche et couleur RVB à droite).
    • Bah quoi ???? Je vois rien, c'est quoi c'te binz ???? Calme, calme, pas taper... C'est normal car le mode d'affichage est en linéaire :)
    • Dans la fenêtre de visualisation N&B, en bas de l'écran, sélectionnez Auto-ajustement :

     

    image.thumb.png.22dd3552d95543ed5c594a643190ca9d.png

     

    • C'est mieux là non ?

      image.thumb.png.3dd3453c7ec052b6c8b9a856f8390aee.png

     

    • Bon il est l'heure d'aller dormir, je vous laisse ingurgiter cette première partie, et je continue dès demain soir :)
    • Ah j'oubliais, pour toi là, le petit au fond à droite, oui toi là qui a lâché le tuto au niveau de Jackie & Michel... Bah tu peux arrêter hein, ya plus de Sopalin :D:D

     

    Dans cette partie, nous allons voir les différentes actions de traitement à réaliser sous SiriL.

     

    On commence par redécouper l'image...

    • Ceci est très important pour la suite, car si l'on conserve les bords noirs, certains traitements ne se feront pas correctement sous SiriL.
    • Tracez une zone dans l'image N&B à l'aide de la souris afin de conserver la partie intéressante de l'image.
    • Effectuez un clic-droit dans la zone tracée puis sélectionnez Recadrer :
       

    image.thumb.png.637231ef674f65b424aa4be89811a845.png
     

    • L'image n'a alors plus de bord disgracieux :
       

    image.thumb.png.c20849de359bae66b0d57adebe9e0446.png

     

    On va maintenant ajuster le fond de ciel et la balance des couleurs...

    • Cliquez sur Traitement de l'image, puis sélectionnez Étalonnage des couleurs... :
       

    image.png.42cdc6b0193bd86625db45f362a746d8.png
     

    • Tracez une zone dans le fond de ciel.
      Il est important de choisir une zone noire (donc pas dans une nébuleuse) et sans trop d'étoiles.
      Dans ce cas précis de la région de NGC7000, il n'est pas très simple de trouver une zone de fond de ciel véritable, on a des nébulosités sombres un peu partout à ne pas confondre avec le vrai fond de ciel...
      On va dire que cette zone est pas mal. Inutile de choisir une zone trop grande, ce qui compte c'est d'avoir un vrai fond de ciel uniforme :
       

    image.thumb.png.32d663a9225e8c61f470f1a960f1dece.png
     

    • Dans la fenêtre d'étalonnage des couleurs, cliquez une première fois sur le bouton Utiliser la sélection courante,
    • puis cliquez sur Neutralisation du fond de ciel.
    • Observez maintenant le changement au niveau de la fenêtre de visualisation de l'image couleur.
      A gauche, avant la neutralisation, à droite, après la neutralisation. Ça commence à ressembler à quelque chose non ?
       

    image.thumb.png.538052b654ff2a66023e1191c2d01d75.png     image.thumb.png.03cbe2a561f639ec026b2cfc254d9369.png

     

    • Nota : à tout moment vous pouvez annuler la dernière commande en cliquant sur Edition  puis Annuler  ou bien en tapant CTRL+Z  au clavier.
      N'hésitez pas à utiliser cette fonction plusieurs fois si vous pensez que le résultat ne vous satisfait pas.

     

    • On va tenter cette fois d'ajuster la balance des couleurs.
      Dans notre cas précis, toujours de la région NGC7000, cela ne va pas être simple car on a de la nébuleuse un peu partout.
      Il faut dire que je ne suis pas gâté par la nature, car je suis daltonien (ah vous pensiez quoi ? Bande de pervers :)), et pour moi cette partie de travail est généralement un vrai supplice :D
      Perso je n'hésite pas à aller chercher quelques exemples d'images de référence sur Internet (si possible des images LRVB issues de vraies CCD) pour avoir une idée de ce que sont les bonnes couleurs.
      Par exemple, cette image de Steve Cannistra me paraît cohérente. On a du rouge et du rose, ces nébuleuses sont sensées avoir beaucoup de halpha et de OIII :

      ngc7000pelicansmall.jpg

      Après divers tâtonnements (et donc plusieurs CTRL+Z plus tard !!), je pense avoir trouvé une zone comprenant quelques étoiles qui permettront à SiriL de trouver une balance qui me paraît correcte.
    • Tracez une zone autour de quelques étoiles, sans trop de nébulosités pour ne pas fausser le calcul.
    • Cliquez sur Utiliser la sélection courante.
    • Cliquez sur Appliquer  :
       

    image.thumb.png.8d68cf6444638d5a539f6eff6a2b506a.png
     

    Observez maintenant le changement au niveau de la fenêtre de visualisation de l'image couleur.
    A gauche, avant la balance des blancs, à droite, après l'application de la balance. Je m'en remets à vous, est-ce que c'est mieux ? 

    image.thumb.png.5c49de64d5c5e4336622099d9bdfadf8.png image.thumb.png.83c7c06ffe76d4fff069b9e125b4dd50.png
     

    On règle l'histogramme de l'image...

    • Pour cela il va nous falloir repasser l'image en mode linéaire.
      Normalement vous devriez savoir le faire :) Pour rappel, cliquez sur le menu déroulant ou vous lisez Auto-ajustement et sélectionnez Linéaire 

      image.thumb.png.70d207ed16ee5cb2e01fee7c5aaf3396.png
       
    • Cliquez sur le menu Traitement de l'image  puis sélectionnez Transformation de l'histogramme  :

      image.png.cc8cead6e9aecef48e30b11fe7705c48.png
       
    • Important : positionnez le curseur du haut au maximum (valeur 65535)
    • Dans la fenêtre Histogrammes, cliquez sur les engrenages  puis vérifiez que la valeur de perte ne dépasse pas 0.1% en bas à droite.
      Commentaire de Cyril à ce sujet :  "L'engrenage faut faire attention. Il peut y avoir plus de 10% de pixels clippés parfois avec cet outil. Il peut te calculer un truc ou tu auras une perte terrible. Et ça, c'est balo."
      Commentaire de Cyril à ce sujet :  "C'est pour ça que moi je le fais à la main. Je joue avec les curseurs et je zoom (le bouton +), puis je rejoue avec les curseurs de façon plus précise et je rezoom, etc .... "
    • Puis cliquez sur Appliquer.

      image.thumb.png.8b5e7a3fc3d3c597292cfaa6ba86a83b.png
       
    • Vous devriez maintenant visualiser une image identique à celle obtenue en auto-ajustement :

      image.thumb.png.e81cce0e34c671b9cb14bd12a0f4b98b.png
       
    • Maintenant il s'agit de jouer sur les curseurs Basses lumières et Tons moyens (ne jamais toucher au curseur Hautes lumières).
    • Commencez par tirer légèrement le curseur Basses lumières vers la droite, de façon à ramener la courbe vers la gauche de l'écran.
    • Observez attentivement le pourcentage de perte de signal en bas à droite de la fenêtre, il doit rester inférieur à 0.1% :

      image.png.ea2ad3625074e8cc18da6833d2e76538.png
       
    • Cliquez sur Appliquer et observez le résultat (là encore n'oubliez pas que vous pouvez revenir en arrière par CTRL+Z) :

      image.png.b301e41a73afc23afb3804ac116a4b15.png
       
    • Tirez sur le curseur Tons moyens (en forme de triangle) cette fois vers la gauche pour bien faire ressortir les nébulosités :

      image.png.cb69d4c1047c8b2086cc92a64f7afce6.png
       
    • Cliquez sur Appliquer et observez encore le résultat :

      image.png.df6fdcb8ce34625d59db0e39501d07c7.png
       
    • Quand vous serez satisfait du résultat, vous pouvez refermer la fenêtre de l'histogramme.

     

    On va supprimer le gradient de l'image...

    • Bien que cette image ait été réalisée dans la Drôme sous un excellent ciel et au zénith, et que je pense pas qu'elle en ait besoin, je vais quand même vous montrer comment supprimer le gradient de l'image.
    • Cliquez sur menu Traitement de l'image puis sur Extraction du gradient...

      image.png.7dfa20a587f51d69a2494fb23c42145f.png
       
    • Il est important de réaliser cette action uniquement après avoir passé l'image en linéaire puis ajusté l'histogramme, sans quoi le résultat pourrait être désastreux.
    • Dans la fenêtre d'extraction de gradient, cliquez sur la coche Automatique.
    • Cliquez sur Calculer.
    • Cliquez sur Appliquer.

      image.png.4f0f7dbcd81c7272290350a6420f7558.png
       
    • Observez le résultat au niveau de la fenêtre de visualisation couleur.
      A gauche, avant l'extraction du gradient, à droite après l'extraction :

      image.png.098104c532d4d132aceb1bea8e23897d.png  image.png.d1ba332515397a483a0f9aa2e5ac4c3e.png
       
    • MESSAGE IMPORTANT :
      Personnellement j'utilise les valeurs automatiques et ça me donne généralement de bons résultats. Mais dans ce cas précis, nous avons vraiment beaucoup de nébulosités un peu partout, difficile de faire la part des choses.
      Je pense d'ailleurs que dans mon cas, le retrait de gradient a dénaturé l'image, on le voit au niveau du bas et de la droite du Pélican.
      Commentaire de Cyril à ce sujet : "Je ne conseille vraiment pas d'utiliser le mode auto pour le retrait de gradient. Mais alors, vraiment pas. Des fois je suis à deux doigts de l'enlever ..."
      Dans ce cas, au lieu de prendre les valeurs automatiques, il faut :
      • sélectionner uniquement des zones dans le fond de ciel sans nébulosités un peu partout dans l'image, en cliquant dans la fenêtre de visualisation N&B,
      • cliquer sur la coche Manuelle  au lieu de Automatique,
      • cliquer sur Calculer  et Appliquer.
        Commentaire de Cyril à ce sujet : "Je dirais pas qu'il faut un nombre précis (de carrés), car serait erroné. Mais il faut bien remplir le FDC. S'il y en a pas assez alors on prend des échantillons plus petits."

     

    On va supprimer le bruit vert...

    • Cette fonction est équivalente au fameux filtre HLVG qu'on trouve sous forme de plugin Photoshop.
    • cliquez sur le menu Traitement de l'image, puis sélectionnez Suppression du bruit vert (SCNR)... :

      image.png.0284e5d9990443dae8249e7cd225814b.png
       
    • Conservez les valeurs par défaut, puis cliquez sur Appliquer :

      image.png.b4ffe710c35af3366537de25eb0d77ff.png
       
    • Observez le résultat au niveau de la fenêtre d'affichage couleur de l'image.
      A gauche, avant, à droite, après :

      image.png.d1ba332515397a483a0f9aa2e5ac4c3e.png  image.png.52f896a3102846116efcebbf3d74aa05.png
       
    • Refermez la fenêtre de réduction du bruit vert.

     

    On va monter un peu la saturation...

    • Dans le menu Traitement de l'image, cliquez sur Saturation des couleurs... :
       

    image.png.c99fedcb4ba34f4a44f7246afe295e02.png
     

    • Et choisissez une valeur entre 0.20 et 0.30, selon les goûts de chacun :)
      Ici j'ai pris 0.25 :

      image.png.e18447ce42a4a8d1f1b711b7ff370726.png
       
    • Observez le changement dans la fenêtre de visualisation couleur.
      A gauche, avant, à droite, après :

      image.png.52f896a3102846116efcebbf3d74aa05.png  image.png.c6ebaa16b323d7caa15b8de9c3e651ae.png
       
    • Vous pouvez refermer la fenêtre de saturation.

     

    Une petite déconvolution pour finir...

    • La déconvolution va améliorer la tronche de vos étoiles, améliorer le "piqué" de l'image en général et les détails dans les nébulosités.
      Cette fonction, associée au Drizzle, me donne de très bons résultats, enfin je trouve :)
    • Cliquez sur le menu Traitement de l'image, puis sur Déconvolution... :

      image.png.a1530e2ba9c4d63db1651d41dd7fdd18.png
       
    • Dans la fenêtre de déconvolution, réglez le curseur autour de 0.8 (j'ai bêtement appliqué les tutos et ils disent que c'est une bonne valeur :) ça vous va comme explication ?) :

      image.png.e9f719aab18758d04948905f3940ed03.png
       
    • Cliquez sur Appliquer et observez le résultat (le traitement peut prendre une petite minute).
      A gauche, avant, à droite, après :

      image.png.c6ebaa16b323d7caa15b8de9c3e651ae.png  image.png.e7f7ca3cf79f6e7fc3d027a0974574b9.png
       
    • Fermez la fenêtre de déconvolution.

     

    Et enfin on va sauvegarder notre image en TIF...

    • Cliquez sur Fichier puis sur Enregistrer sous... :

      image.png.0f040da709a990a3415f9e521e5b75d6.png
       
    • Choisissez TIFF et donnez un nom à votre image :

      image.png.4b9b2c8eb8e2dddfedfb6dae21fd753a.png
       
    • Gardez les valeurs par défaut (16 bits-entier non signé, aucune compression), puis cliquez sur Enregistrer :

      image.png.3145e02698e0f7939b1e935da4a80f83.png

     

    Voilà, le traitement sous Siril est terminé, on a déjà une première image TIF sympa à regarder qui satisfera sans doute nombre d'entre vous.

    La suite consistera maintenant à lui sortir les tripes :)

     

    Cette fois-ci nous allons voir comment peaufiner notre image pour en tirer la substantifique moelle :)

     

    On ouvre notre image dans Photoshop...

    • Lancez votre Photoshop favori et ouvrez l'image TIF précédemment enregistrée (dans le dossier \Images) :

      image.thumb.png.eb7d38c0e8934ddd3aa502052fd680a6.png
       
    • Commencez par afficher l'histogramme (sur mon CS5 il se situe sous forme d'onglet près des calques etc..) :

      image.thumb.png.70231829651f568bf5e18de974206c09.png
       
    • Le but de la manœuvre va être de commencer par aligner nos 3 couches R, V et B correctement, car on voit ici que la couche rouge est décalée par rapport aux verte et bleue :

      image.thumb.png.81a9eafbf123f2ae03ce590314fe6ed3.png
       
    • Cliquez sur Image, puis Réglages, puis Niveaux :

      image.png.d70d2f1469358b16b740b06f1bb7a24a.png
       
    • Commencez par sélectionner la couche bleue et tirez le curseur Basses lumières vers la droite pour supprimer la partie vide de la courbe à gauche :

      image.png.0d8ce33607081a2198d288c237a92dd1.png  image.png.2a35350ebc974a4c86d563beb75ce5ba.png
       
    • Idem pour la couche verte en surveillant cette fois l'alignement de la couche verte avec la couche bleue sur l'histogramme :

      image.png.5326d0c31e58d4815d8efe9dfa617273.png
       
    • Idem pour la couche rouge, mais cette fois en recalant la courbe en jouant sur les basses lumières mais aussi les tons moyens :

      image.png.be7ce351acac2077b616113273dbc305.png
       
    • Cliquez sur OK, et observez le résultat au niveau de l'image elle-même :

      image.thumb.png.166d76eb0db6775d812349153168f9d2.png
       
    • Relancez l'ajustement des niveaux une seconde fois (Image/Réglages/Niveaux...) et tirez cette fois le curseur des tons moyens vers la gauche au niveau de la couche RVB.
      Tirez le curseur jusqu'à obtenir une belle image avec un fond de ciel pas trop noir :

      image.thumb.png.ca77e40a8fe024778378f567c50d0847.png
       
    • On peut passer beaucoup de temps sur cette étape, par ajustements successifs des niveaux.
      Personnellement je ne joue pas trop avec l'outil Courbes, mais je sais que certains d'entre vous en usent beaucoup.
      Disons que l'outil Courbes est remplacé dans mes exemples par un script Astronomy Tools qui fait bien le boulot.

     

    Passons maintenant aux scripts Astronomy Tools...

    • Pour afficher les scripts, selon votre version de Photoshop, ça doit se passer dans Fenêtre, puis soit Scripts, soit Actions :

      image.png.10f4715d4216d9f2906c778e69d1ac5f.png
       
    • Sélectionnez le script Increase Star Color (Augmenter la couleur des étoiles) puis cliquez sur le bouton Play  pour exécuter le script :
       
    • image.thumb.png.fbd5153e4178a962052d39a222e925ec.png
       
    • Le script va s'exécuter (ça prend un peu de temps selon le script) et vous rendre la main :

      image.thumb.png.22822098c9e8d79fa10b7f8bfeab5609.png
       
    • Vous avez compris le principe des scripts ? Alors j'enchaîne cette fois avec Make Stars smaller  (réduction d'étoiles) :

      image.thumb.png.bb21c05d036f9079158391f157e9c345.png
       
    • J'enchaîne ensuite avec Local Contrast Enhancement (amélioration du contraste) :

      image.thumb.png.7eab8e2fd7784c712ee631a5179b39b3.png
       
    • Notez cette fois une subtilité : je trouve personnellement que ce script donne généralement des résultats un peu trop forts (de même que le script suivant).
      Dans ce cas il est possible d'annuler le script précédemment joué en lançant le script : ...As Layer Underneath :

      image.png.06937cdfb871773df588f09a24c09226.png
       
    • On se retrouve alors avec 2 calques : l'image avant le script de Contraste et l'image après le script.
      Et il est possible alors de jouer sur la puissance du script Local Contrast Enhancement, comme ceci :
      • sélectionnez le calque Before Action
      • Ajustez le curseur d'opacité (dans mon cas 30% me donne une bonne valeur) :

        image.png.c11876e6e4b4db24aa4e1124e49af7dd.png
         
      • cliquez ensuite sur Calque puis sur Aplatir l'image :

        image.png.10ce47d247c6d6ca7bb6b4839823ea01.png
         
    • On réalise la même opération pour le script suivant : Lighten Only DSO and Dimmer Stars :
      • Lancez le script Lighten Only DSO and Dimmer Stars
      • Lancez le script ...As Layer Underneath
      • Jouez sur le curseur d'opacité, cette fois vers 70%
      • Cliquez sur Calque puis sur Aplatir l'image :
         

    image.thumb.png.878563c3af17b67a69c69edc2e5738ec.png

     

    • Exécutez maintenant les scripts suivants :
      • Fade Sharpen To Mostly Lighten
      • Space Noise Reduction

     

    Passons cette fois au script Troy's Astro Action Tools...

    • Ici je trouve qu'un seul script est utile, mais bien utile : Separate Stars and Sky
      Ce script va séparer en 2 calques disctincts les étoiles et les nébulosités, ce qui va nous permettre un traitement sur ces dernières sans affecter la tronche des étoiles :)
    • Exécutez donc ce fameux script Separate Stars and Sky :

      image.png.dd551c7da6d68f1a967568c7138638b5.png
       
    • Attention ce script a un petit bug au lancement, il affiche un message d'erreur sans incidence sur la suite.
      Cliquez sur Continuer et le script devrait se dérouler ensuite correctement :

      image.png.5445eee208cdef2c52b13ce2fd382882.png

     

    • Vous allez alors vous retrouver avec 3 calques :
      • Stars (les étoiles)
      • Starless (les nébulosités)
      • Base (le calque d'origine)
    • Sélectionnez le calque Starless et décochez (en cliquant sur l’œil) les 2 autres calques :

      image.png.649c74070d011af0b22ce02d898cb6f2.png
       
    • Observez l'image. Il ne reste que les nébuleuses et c'est sur elles qu'on va appliquer un filtre de netteté :

      image.thumb.png.8339de4854bdce779c0ee201b2310851.png
       
    • On a le choix entre plusieurs filtre de renforcement, mais personnellement je n'aime pas trop le Netteté optimisée qui a tendance à rajouter du bruit.
    • Cliquez sur Filtre, puis Renforcement, puis sur Plus net :

      image.png.71c031b6378ad5d3a299c0d6f9cb09fb.png
       
    • Et une seconde fois sur Plus net :

      image.thumb.png.311a9938e0d8ce9965a0dbbaba726155.png
       
    • Recochez le calque Stars :

      image.png.8e245df904db39c00adb81d2a8c37da3.png
       
    • Et cliquez sur le menu Calque puis Aplatir l'image. Le calque Base sera alors supprimé puisqu'il ne sert plus à rien.

     

    On va maintenant redimensionner l'image à sa taille finale...

    • Souvenez-vous, au tout début de notre tuto, on a coché le fameux Drizzle qui a augmenté la taille de l'image.
      Il est temps enfin de réduire l'image, et c'est là que nous allons bénéficier des améliorations que nous avons fait dessus.
      En réduisant l'image, on verra moins le bruit et les imperfections qui étaient visibles sur l'image Drizzlée (j'invente des mots :D ).
    • Cliquez sur Image  puis sur Taille de l'image... :

      image.png.911bf5bd16d26a67e1aaa9a5b96258a5.png
       
    • Personnellement avec le A7S je repasse l'image en format 4k, soit 3840 pixels de largeur :

      image.png.9257b66df9ef6d2399244a5bf48b1276.png
       
    • Je vais terminer avec une petite saturation.
      Cliquez sur Image, Réglages, puis Vibrance... :

      image.png.eb1c65b10d65b6d84eebc6ef1c548a54.png
       
    • Déplacez les curseurs vers +20 en vibrance et +15 en saturation :

      image.png.e80891e955e555e5a79623edb3054e4b.png

     

    C'est fini !!!

    • Voilà, je crois que j'ai fait le tour.
      Il resterait bien des choses à faire, mais je vais m'arrêter là, pour le reste il existe énormément de tutos sur le web pour aller encore plus loin dans le traitement...
    • Il vous reste à sauvegarder votre image en jpg pour la publier éventuellement. Sinon gardez-là en TIF.
    • Pour finir, je vous montre quand même l'image finale ?
    • Tout d'abord pour rappel la brute :

      image.png.62c25b01654875e0b1f062e1f4612174.png
       
    • Et l'image finale, empilement de 189 brutes. Vous pouvez cliquer dans l'image pour obtenir la full :

    America_FSQ106_180x30s_11082018_t.jpg

     

    Voilà, c'est fini, j'espère que ce tuto vous servira :)

    N'hésitez pas à commenter, critiquer, je suis ouvert !

     

    On en parle ici sur le forum :

     

    Par Colmic !

     

    • Merci / Quelle qualité! 3



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    scoubidoo72

       1 sur 1 membre a ou ont trouvé cet avis utile 1 / 1 membre

    Merci pour ce super tutoriel clair et bien conçu. 

    Partager cet avis


    Lien vers l’avis
    eric l

      

    Merci 🙏🏻 

     

    C’est très bien expliqué 👍

    Partager cet avis


    Lien vers l’avis