Jump to content

den

Membre
  • Content Count

    6,103
  • Joined

Everything posted by den

  1. Ah, ça prend le bon chemin, alors Attention on ne verra pas les pléiades, de jour mais quelques seulement quelques étoiles. Et il faudra placer Vénus précisément dans le champ de l'oculaire pour avoir par exemple Alcyone au centre et pouvoir la distinguer. Dans la percée suivante, j'ai essayé de trouver Mérope mais à 180 x et même 300x, pas moyen qu'elle montre le bout de son nez. Du coup, je suis revenu sur Alcyone à 300x, très jolie vue d'une sympathique figure d'airy Puis je suis repassé au 24mm pour ajouter Atlas, mag 3,6 à la collection. Quand on a Alcyone au centre du champ, Atlas est d'une facilité déconcertante à trouver car il suffit de ne toucher à rien de couper l'entrainement du télescope s'il est motorisé et d'attendre 1minute 30secondes pour avoir Atlas au centre du champ. 3' seulement d'écart en déclinaison cela aide bien et elle se voit encore assez facilement à 50x. Et a 5' au nord d'Atlas, on trouve Pléione mag 5,1 mais là il va falloir grossir fort, et on verra ça à la prochaine trouée
  2. Pas mal de nuages aujourd'hui vers Rennes, mais malgré tout il y a des beaux passages de ciel bleu entre ce nuages et si on y retrouvait facilement vénus je n'avais pas trop d'espoir d'y trouver des étoiles des pléiades. Mais finalement j'étais tout heureux d'y trouver quand même une étoile à 50x dans le 250 mm équipé de son 24mm /70° et c'est quand même un sympathique spectacle que ce joli croissant en bord de champ avec cette minuscule étoile au centre. Sur le moment, je pensais avoir attrapé Mérope qui était la plus proche de Vénus mais après réflexion c'était bien trop facile pour une magnitude de 4,2 et après vérification de la magnitude et de la distance c'est donc Alcyone mag 2,86 qui est repérée. j'ai grossit un peu plus, 180x avec le 7 mm, mais pas eu le temps de chercher Mérope, il va falloir attendre le passage de la prochaine trouée
  3. Filtre basique donc, plus qu'à essayer. Le filtre lunaire variable est constitué de deux filtres polarisants et quand on en tourne un des deux cela fonce plus ou moins l'image.
  4. Faut essayer. Si c'est un filtre lunaire variable, le problème est qu'on a du mal à trouver le bon réglage,vu qu'il est à l'intérieur du PO. Mon filtre lunaire variable est monté sur un tiroir à filtre et peut être réglé sans sortir l'oculaire du PO, cela simplifie la tâche. Si c'est un filtre lunaire simple, faut essayer pour voir si l'atténuation est correcte.
  5. De nuit, on la pointe et on suit. De jour, on pointe l'endroit où elle doit passer aux coordonnées relevées sur heavens above (limité aux coordonnées altaz de la culmination) ou bien dans Skysafari pour les coordonnées altaz ou équatoriales à n'importe quel endroit de sa trajectoire. Il faut aussi une alarme horaire pour avoir le moment du passage. J'utilise pour ma part le smartphone avec comme sonnerie un fichier que j'ai enregistré et qui compte les secondes de 1 à 60. Et il faut donc pouvoir pointer aux coordonnées et donc avoir des cercles gradués. De nuit comme de jour, un chercheur sera pratiquement indispensable pour lancer le mouvement avant de passer à l'oculaire. Le champ de la lunette(4°) me permet de l'utiliser sans chercheur. Une exception ou on peut se passe de cercles de coordonner est de faire la manip lorsque l'ISS passe pile au zénith, en ce cas, on vérifie alors la verticalité du télescope en plaçant un niveau à bulle sur la cage secondaire et si votre télescope est bien construit et que l'axe optique est bien perpendiculaire à la cage secondaire on la verra passer cercles de coordonnées sur le télescope et la lunette :
  6. Ah, je ne connais pas la les notions de grossissement "en plus" ou "total" La lunette est une 75mm de diamètre et de focale 300 mm et avec son oculaire de 17mm cela fait donc bien un grossissement de 17,6 x. L'ISS peu s'observer à l'oeil nu, mais on ne distinguera alors qu'un point plus ou moins lumineux suivant que l'on observe de jour ou de nuit. De nuit que ce soit à l'oeil, aux jumelles ou au télescope, l'éclat de l'ISS ne permet souvent de distinguer qu'un point ou une tache plus ou moins étendu du fait de son éclat sur le ciel noir. Pour éviter ceci on peut utiliser un filtre polarisant variable (utilisé pour la lune)qui permet de diminuer son éclat et de l'observer plus confortablement. Grossir plus fort est aussi une solution. De jour, vu le contraste moindre, les formes et détails se révèlent plus facilement. Et l n'y a pas de grossissement minimum ou maximum. Aux jumelles 10x on perçoit bien la forme rectangulaire, à 17x on commence à distinguer les deux groupes de panneaux solaires autour de la partie centrale, puis plus on grossit plus on percevra de détails. En visuel, j'utilise souvent un G180x et parfois 300x, si je me sens assez en forme pour suivre à ces grossissements.
  7. Petit passage de l'ISS observé à la petite lunette 75mm à G:17x à 17h45, visée du point culminant aux coordonnées altaz et au top chrono, elle arrivait dans le champ. Ces passages diurnes m'impressionnent toujours par la somme de détails observés par rapport aux passages nocturnes où on ne distingue qu'une grosse tache lumineuse. A 17x, la forme générale était très bien perçue et elle se détachait très bien en blanc sur le bleu du ciel. Vénus et la lune au télescope étaient bien turbulentes, mais j'ai quand même pointé Capella et Aldébaran pour jouer, elles étaient aussi remuantes que la lune et vénus. Ce midi, je suis aussi allé renouer avec Véga à la petite lunette et elle était bien à l'endroit prévu un petit essai vers Mercure à la petite lunette mais rien vu. On attendra qu'elle soit plus haute.
  8. Ou si ils rachètent les satellites de oneweb et finissent de lancer la constellation... Mais je ne pense pas malheureusement que cela influera beaucoup sur le déploiement à long terme des starlinks. Ce n'étaient pas les plus gênants de loin, et Ariane espace et Airbus risquent bien d'y laisser des plumes aussi et la France de perdre pas mal d'emplois. Petit passage de l'ISS observé à la petite lunette 75mm à G:17x à 17h45, visée du point culminant aux coordonnées altaz et au top chrono, elle arrivait dans le champ. Ces passages diurnes m'impressionnent toujours par la somme de détails observés par rapport aux passages nocturnes où on ne distingue qu'une grosse tache lumineuse. A 17x, la forme générale était très bien perçue et elle se détachait très bien en blanc sur le bleu du ciel.
  9. Comme je le disais plus haut, des transits peu favorables et le premier était cet AM 18h31. C'était donc devant le soleil, mais très bas et loin. C'était visible depuis chez moi, mais pas depuis le jardin j'ai donc procédé depuis une chambre avec la petite lunette de 75mm. 40 secondes avant : 30 secondes après : Pendant : Et un crop 100% pour vous laissez admirer l'acarien : On ne la reconnait même pas, la pauvre ISS
  10. Une petite vidéo de 9 secondes (d'où est extraite la photo montrée plus haut) pour vous montrer que la vie du chasseur d'ISS n'est pas toujours très simple : http://www.reto.fr/div/iss9s.mp4 Lorsqu'on se contente de regarder le passage à l'oculaire du télescope après avoir visé et lancé le mouvement avec le chercheur, on arrive à suivre bien plus calmement la station et à y percevoir pas mal de détails, mais lorsque je monte le smartphone ou l'APN derrière l'oculaire, la latence de l'affichage de mes engins ne permet pas de suivre sur l'écran de contrôle et il faut donc centrer le plus précisément possible dans le chercheur ce qui comme on le voit dans la vidéo n'est pas forcément évident . Donc doucement sur le café, si vous voulez essayer
  11. Petite moisson de ce soir avec l'ISS, à ses cotés Castor(sep 5,2") et autour diverses vues de starlink (1241, 1240, 1237 entre autres) le tout au même grossissement. A 100% : A 200% :
  12. Les données de magnitude pour l'ISS ne veulent pas dire grand chose, Ce sont juste des extrapolations d'après taille et distance et cela ne prend pas en compte l'angle au soleil ni à l'observateur et suivant l'orientation de panneaux solaires, on peut les avoir bien éclairés, comme ne pas les voir du tout. Une jolie vidéo chez les voisins ou on voit que pas grand chose n'est illuminé lors de certains passages : http://www.astrosurf.com/topic/134212-iss/
  13. Certainement un satellite ou débris en rotation. L'année dernière on avait pu suivre quelques jours telkom 3, par exemple, qui faisait son show tous les soirs, feuilleton par là : https://www.webastro.net/forums/topic/132781-observations-de-satellites/?do=findComment&comment=2689001 Une petite vidéo : http://www.reto.fr/div/flashstelcom3.mp4
  14. Décidément, pas de chance avec les transits lunaires d'ISS. J'en avais un de prévu en cette fin d'AM depuis mon jardin mais voile et passages de petits banc nuageux ont réduit mes espoirs à pas grand chose. De plus, comme c'était un passage diurne, l'ISS était donc éclairée par le soleil ce qui n'est pas la meilleure situation pour avoir du contraste entre la lune et la station. Au final, j'ai juste observé à la lunette de 75mm dans laquelle j'ai réussi à avoir le croissant tout ténu, et je n'ai même pas vu l'ISS, comme je m'y attendais un peu vu le voile et la proximité du soleil. Deux transits solaires peu favorables(assez bas et ISS de taille réduite donc) et trois transits lunaires trop près du soleil encore dans le mois qui vient. Vous aurez peut-être un peu plus de chance : https://transit-finder.com/
  15. Et cette année, elle va passer à moins d'un demi-degré du soleil, ce qui fait qu'on va la perdre de vue près d'une semaine alors qu'avec les passages précédent à environ 7° on la gardait en vue même le jour de la conjonction et c'était un sacré spectacle. Mais on l'aura très haute dans le ciel ce qui permettra certainement de bien meilleures vues qu'en octobre 2018. Quelques archives par là : https://www.webastro.net/forums/topic/133815-keskifovoir-ce-soir-planètes-et-lunes-système-solaire/page/11/?tab=comments#comment-2594368
  16. Non, je n'en vois pas pour ma part, mais il y a certainement d'autres façons de procéder en fonction du matériel de chacun. Un chercheur (coudé redressé) est quand même un outil très utile si tu continues dans la pratique de l'astro. Un autre petit lien : https://www.webastro.net/forums/topic/121940-strock-quickfinder-ou-6x30/?tab=comments#comment-1779936
  17. Ah, ça arrive. il y avait pas mal de voiles et nuages fins en balade cet AM. Tu as un chercheur sur ton télescope ? J'ai pu voir vénus et le croissant de lune et j'ai reréglé un peu les montures de ma lunette de 75mm et celle du télescope, et j'ai pu ensuite trouver capella à la lunette à 17x, mais difficilement et elle y est toujours extrèmement minuscule. Au télescope, j'ai vérifié mes réglages sur aldébaran et j'ai essayé ensuite sans succès elnath, beta tauri, mag 1,67 et pas trop insisté.
  18. Je prends en général des vidéos derrière l'oculaire au smartphone ou avec un petit compact sony, pendant que je la suis au chercheur. Cela va bien avec un dobson et doit être moins évident avec une monture équatoriale. Ma monture est équatoriale mais avec pas mal de particularités du dobson, donc ça va pas trop mal. Quelques explicationspar là : https://www.webastro.net/forums/topic/132781-observations-de-satellites/page/15/?tab=comments#comment-2679142 et d'autres dans ce topic chez AS : http://www.astrosurf.com/topic/119105-passage-diss-et-autres-satellites-au-smarphoneet-au-compact-sony/
  19. Suivant les passages et orientations, cela peut être très différent allant jusqu'à de bons flares donc difficile d'y trouver quelque chose de régulier. Pour ceux qui habitent sur la planète Terre bien plus au Sud que la Bretagne, possibilité d'observation du passage pour assistance gravitationnelle de BepiColombo, la sonde en route vers Mercure. Ce sera le 10 Avril ... https://www.heavens-above.com/Flyby/Flyby.aspx
  20. Petit tour sur vénus vers 16h30 cet AM pour jauger l'état du ciel et n'ayant pas trouvé le ciel en question très coopératif, j'ai abandonné la recherche d'étoiles mais avant de remballer comme le soleil se cachait derrière un pignon d'un immeuble voisin, J'ai pointé le croissant de lune à 25° du soleil et 4,6 % d'illuminé, mes essais d'hier à la petite lunette ne m'avait pas permis de le trouver et là au final je le trouve assez rapidement dans le chercheur mais très ténu quand même. Passage à l'oculaire de 24mm et il est bien là, mais très faible dans un ciel encore bien laiteux si près du soleil. Si faible qu'après être passé à l'oculaire de 14mm, je ne le retrouve pas ni dans l'oculaire, ni au chercheur ensuite. Parfois, une observation ne tient pas à grand chose ...
  21. Petite parenthèse météo... Je regardais hier soir les petites cartes ancien modèle de météoblue qui me surprennent souvent par leur justesse et précision et j'ai enregistré celle prévue pour ce midi en me disant que prévoir cette petite barre nuageuse sur Rennes et les petits patchs nuageux au dessus de la bretagne ne devait pas être si évident que cela et pourtant c’est bien là... Image satellite du moment :
  22. Vénus, Sirius et parfois Jupiter se trouvent facilement au chercheur 10x50 et ensuite on peut donc passer au grossissement que l'on désire. Si les étoiles de mag 0 se voient au chercheur, on ne les y trouve que très rarement tellement elles y sont ténues, et il est donc intéressant de les chercher directement avec le télescope avec un oculaire de longue focale, pour moi le 24mm et donc 50x sur le 250mm. On peut y trouver assez aisément des étoile jusqu'à mag 2. Et sur les étoiles moins brillantes il va falloir grossir plus, en général je passe au 7mm et donc 180x, mais il vaut mieux avoir calibré les cercles de coordonnées sur une étoile proche car le champ diminue alors pas mal. Il faut trouver le bon compromis entre champ et grossissement en fonction de la précision de votre pointage Faire la mise au point de jour n'est pas non plus très facile (sauf si on a un chercheur pour centrer Vénus et faire la mise au point dessus) et il vaut mieux avoir repéré les positions des divers oculaires. Changer d'oculaire n'est pas toujours très facile non plus si on n'a pas de télescope motorisé, car il faut anticiper la position pour retrouver l'étoile dans le champ pendant le changement et la mise au point. Petit exemple grossier de repérage de mise au point :
  23. Faut pas hésiter, mais c'est pas toujours gagné. Autant Sirius et les grosses étoiles mag 0 et 1 sont relativement faciles, autant à mag 2 et mag 3 cela se complique quand même. Profiter de la tombée de la nuit pour faire des essais et affiner ses techniques de pointage et autres. J'ai repris depuis hier mes observations diurnes, c'est quand même extra d'observer au soleil qui nous réchauffe bien, on oublie la pollution lumineuse et les starlinks, c'est quand même le pied. En plus on profite en ce moment de vénus pour caler le télescope et la mise au point. Elle est assez chouette à 300x mais un peu trop remuante à 500x. Hier, pas mal de déconvenues dues au fait que cela faisait quelques temps que je n'avais pas pratiqué et du fait d'un ciel laiteux associé à un peu de turbulence et qui laissait peu de chance de réaliser des prouesses. Sirius était bien là, mais pas Sirius B, Capella se trouvait facilement mais pas trop de cibles plus faibles à proximité. Rigel se déclarait présente mais je n'ai pas trop cherché la secondaire qui demandera un ciel d'exception si un jour je la vois(mon record de mag est à 6,3 et la secondaire de Rigel est de mag 6,8). Aujourd'hui ciel un peu meilleur, Aldébaran était coopérative et j'ai du coup cherché theta 1 et 2, mag 3,4 et 3,94. Rien vu au premier essai et du coup, utilisation du filtre polarisant qui m'a permis de les trouver plus facilement. Mais cela reste ténu quand même, dans ce ciel moyen. Quelques petites indications techniques ajoutées au 1er post
  24. Un petit passage de l'ISS très haut ce soir et donnant donc une taille respectable à la machine (>60" d'arc) et donc petit essai de prise de vue, mais je m'y suis pris un peu tard, mal installé et mal réglé, cela n'a pas rendu comme je l'aurais souhaité. Quelques vues moyennes :
  25. Ah, cela fait maintenant un an que j'ai pu observer Sirius B avec cette nouvelle technique et c'est le moment d'essayer juste après le coucher du soleil donc avec Sirius tout près du méridien :
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.