Roch

Membre
  • Content Count

    1,134
  • Joined

  • Last visited

5 Followers

About Roch

  • Rank
    Membre

A propos

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. je te déconseille l'imx290, c'est un excellent capteur mono, mais en couleur l'imx224 est bien meilleur. Si tu veux vraiment du full hd, l'imx385 est bien ( du niveau de l'imx224 ) mais plus cher et il n'existe pas en version usb2. Après tu peux te consoler en te disant que tu ne gagnes quasiment que de la longueur d'image... la hauteur passe "seulement" de 960 à 1080 pixels. Si tu ne prends pas le petit objectif en option, tu en as pour seulement 20€ de plus que ton budget initial
  2. Tu peux toujours essayer et changer après...
  3. Le mpcc sera un peu juste à f4 et avec des si petits pixels. Le bin2 analogique ( dispo uniquement sur les ccd ) multiplie le RSB par 4, car la caméra "lit" les quatre pixels en même temps, ce qui fait que le bruit de lecture ne sera compté qu'une fois. En binning software, ça revient à redimensionner l'image... le bruit de lecture est bien compté 4 fois, mais on gagne quand même un facteur 2 de RSB puisque le bruit varie avec la racine carrée du nombre d'images.
  4. QHY2020 ? pour moi sur 1m, l'imx183 descend à 0.5"... tout à fait correct à mon sens T'es pas obligé de faire du lucky imaging en suréchantillonnage... tu peux juste faire de la longue pose classique. tes étoiles feront peut être 5 ou 6 pixels, mais il suffit de réduire au final. Et le faible bruit de lecture permet justement de suréchantillonner un peu... il faudra juste garder des poses tout de même assez longues, mais toujours moins qu'à la ccd. Et tu profiteras pleinement d'une nuit excellente ! Bon après je dirais que ça dépend du diamètre aussi... sur une lunette de 100mm ça paraît un peu ambitieux en effet
  5. Après honnêtement c'est un modèle un peu dépassé... certains capteurs plus récents pourraient te donner de bien meilleures images pour à peine plus cher. Par exemple : https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/autoguidage/camera-altair-astro-gpcam-2_detail Et là c'est un format "bâton", pas besoin d'adaptateur, ça se glisse comme un oculaire. La sensibilité de ce modèle est bien meilleure... par contre c'est en usb2 donc débit plus faible, mais pour l'usage que tu décris ça me semble suffisant. L'usb3 existe bien sûr mais il faut mettre un peu plus
  6. Non 18x13, ça veut dire 18 minutes en longueur et 13 en largeur... donc tu n'auras pas la lune entière, même sans barlow Mais sinon t'as compris ! Tu peux te rendre compte de ce que ça donne sur un logiciel comme stellarium... tu rentres les caractéristiques de ton capteur et de ton tube et tu peux voir ce que donne ton champ sur les objets du ciel. Edit : ah ben j'avais pas vu au dessus... Pour ma part, c'est un peu les bouquins ( l'excellent "astrophotographie" de Thierry Legault est une référence ) , un peu les forums, et beaucoup la pratique !
  7. Salut, En fait les oculaires sont des bidules spécialement étudiés pour l'oeil, mais pour une caméra, c'est justement beaucoup plus efficace sans ; chaque lentille t'occasionne une légère perte de lumière et des défauts optiques, et les lentilles qui composent les oculaires et ton objectif de caméra sont nombreuses ; le mieux est d'en mettre le moins possible. Donc pas du tout Après tu peux toujours essayer, cela s'appelle de la digiscopie... mais à moins d'un oculaire de grande qualité ET un objectif de caméra aussi qualitatif, je doute que cela soit intéressant. Qui plus est, il faut un système pour fixer convenablement la caméra. Ton télescope va quand même "grossir" suffisamment, ne t'en fais pas même si en photo on ne parle pas vraiment de grossissement ; on va plutôt parler de focale et de taille de champ ( par exemple la pleine lune a un champ d'1/2° ) Ensuite si tu veux quand même faire varier ce champ, ta barlow pourra doubler la focale et donc diviser le champ par 2. Mais attention ; plus le grandissement est élevé, plus l'image sera sombre, comme en visuel. Tu peux également essayer d'augmenter la taille du champ avec un réducteur de focale, mais ceux-ci sont rarement à la fois bon marchés et qualitatifs Un modèle de caméra différent permet également de faire varier la taille du champ sans changer la focale. Plus le capteur sera grand, plus le champ sera large et donc le "grossissement" faible. Avec ton setup, tu vas obtenir un champ de 18x13 minutes d'arc, la minute étant la subdivision du degré ( un degré = 60 minutes d'arc ) Donc par rapport à la taille de la lune ( qui fait 30 minutes d'arc de diamètre ) ça te donne une idée. Romain
  8. Salut, Tu ne pouvais pas choisir un sujet plus polémique je crois Donc pour tes questions... les CMOS ne sont pas plus sensibles que les CCD, mais c'est kif kif. Après, il y a des bons et mauvais élèves... en cmos l'asi183 monte à 83% de rendement quantique alors que l'asi1600 est plutôt autour de 60% Certains cmos atteignent même 95% mais il faut mettre le tarif ( qhy2020 par exemple ) Les cmos "premiers prix" ont en effet des petits pixels, donc un f/d faible est en effet mieux adapté. Là ou les cmos se démarquent, c'est en bruit de lecture et en vitesse de transfert des données ; ceci combiné permet de faire des poses plus courtes sans effet néfaste. On peut donc parfois se passer d'autoguidage, réduire les pertes dues aux nuages / voitures / satellites, au prix d'un traitement un peu plus long. En poussant le principe un peu plus loin et en réduisant encore la durée des poses, disons 5s ou moins, on commence à pouvoir lutter contre la turbulence atmosphérique, comme on le fait en planétaire depuis 20 ans. Mais c'est au prix d'un peu de sensibilité, du moins avec les capteurs actuels. La vitesse de transfert permet également de faire du planétaire ( en mode crop capteur ) et ajoute un très grand confort au pointage ; le bruit de lecture aide à faire apparaître les objets avec des poses déjà très courtes et on peut généralement faire une mise au point à 30fps sans modifier le champ. Les points faibles des Cmos... l'amp glow apparaît sur les brutes mais n'est pas vraiment gênant, il se retire en faisant des darks. Au pire tu te retrouve avec une zone de ton image "moins sensible" sur un bord ou dans un coin. La dynamique est souvent plus faible ( 12 bits généralement ) mais avec des poses plus courtes, l'impact est limité ; avec un empilement de 16 images en 12 bits tu reproduis une image en 16 bits. Donc mon conseil : un 150/600 avec correcteur gpu et un imx183 sur une bonne monture, et zou ; tu peux même te passer d'autoguidage ! Voilà, j'espère avoir tout bien résumé Romain
  9. Salut Albéric, salut tout le monde +1000 ! Allez voir cette discussion, c'est compliqué mais très intéressant. http://www.astrosurf.com/topic/127708-cest-quoi-le-problème-avec-meteoblue/ Perso, ce que j'en ai retenu, c'est que : - l'indicateur de seeing est vraiment naze - Il se pourrait qu'il fonctionne comme une boussole inverse ( donc valeur haute = bon ciel ) - Mais cela ne fonctionne pas pour trouver un bon site d'observation, puisque les "bons sites" semblent quand même indiquer de bonnes valeurs - Pas encore eu l'occasion de tester, mais certains basent leurs observations sur cette boussole inverse ( donc en observant systématiquement quand la valeur annoncée est mauvaise ) avec de bons résultats. Si j'ai mal compris, hésitez pas hein Romain
  10. Nope... Plus gros J'en recauserai bientôt, c'est pas encore tout à fait défini. Première étape, déménagement hors de région parisienne... et ça c'est pour dans 2 semaines
  11. J'ai retrouvé le post initial qui m'avait interpellé : http://image-sensors-world.blogspot.com/2017/06/gpixel-announces-gs-sensor-more.html Bon c'est peut être juste du marketting... mais il est bien annoncé 0.8e-, même si je ne sais pas d'où imagesensorsworld tire l'info Si je te comprends bien, sur les capteurs Gsense, il n'y a pas d'augmentation possible du gain induisant une baisse du bruit de lecture comme chez sony ? Dommage, c'est drôlement pratique... ma QHY290 est constamment utilisée à gain extrèmement élevé, dans le seul but d'accrocher les 0.85e- de bruit de lecture ; c'est la valeur primordiale dans le cadre de l'imagerie poses courtes. Le fait de n'avoir que 100 électrons de "full well" n'est absolument pas un problème, puisqu'en empilant 10.000 images, le "full well" résultant est égal à 1.000.000... donc largement suffisant pour produire une image esthétiquement plaisante, même après un traitement de cheval Bon 1 e- c'est déjà plus intéressant... mais pas pour ce prix là, en tout cas pour moi pour le moment. D'accord pour les 95% de QE, c'est bien pour ça que j'ai envisagé l'achat de ce capteur ; on ne pourra plus gagner grand chose, dans le visible au moins. Par contre, pour le bruit de lecture, la différence entre une caméra à 1.6e- et une caméra à 0.5e- permet de diviser le temps de pose unitaire par 10, et d'obtenir le même résultat pour un temps total équivalent. Et en terme de turbu, une image de 1s n'a rien à voir avec une image de 100ms... Je ne sais pas s'il existe des limites théoriques à une valeur minimale de bruit de lecture, mais il me semble que certains petits capteurs expérimentaux ont atteint des valeurs sous les 0.2e-, donc je ne peux que supposer qu'il reste beaucoup de chemin encore. Bon après je n'y connais pas grand chose à vrai dire, donc sens toi libre de me contredire... J'avais plutôt 5000 ou 6000 en tête... Mais de toute manière j'ai changé d'avis, j'investis dans le chemin optique d'abord, beaucoup plus intéressant sur le long terme Romain
  12. Tiens Philippe, puisque tu as l'air parfaitement au courant pourrais-tu eclairer ma lanterne au sujet du gsense2020bsi ? Au départ, il était annoncé avec un bruit de lecture minimum avoisinant les 0.8e- au mieux, et j'ai sérieusement envisagé son achat un temps malgré le prix élevé, pour ses gros pixels et son rendement quantique extrêmement intéressant. Mais maintenant, les constructeurs annoncent plutôt une valeur basse de 1.6e-, du coup ça m'a bien refroidi... sans mauvais jeu de mot Il a perdu une grande partie de son intérêt à mes yeux. Même si je bave toujours devant les 94% de QE et les capacités en IR quand tu parles des "premiers problèmes du 2020", c'est ça ? ou bien le bruit thermique peut être ? Sinon, d'accord avec moot... je ne cracherais pas sur un grand capteur évidemment, mais pour avoir quelque chose d'intéressant et envisager un renouvellement au bout de quelques années, le prix doit rester contenu. Bon, il y a aussi le poids de la cam, la difficulté d'obtenir un grand champ corrigé, et le temps de traitement induit... mais dans tous les cas le prix reste critère numéro un je pense. Donc les petits s'imposent, surtout si on sort de chez sony. Allez, une petite matrice 2000x2000 en 3.5 microns par exemple... avec un bruit de lecture sous les 0.8e- je signe direct Romain
  13. Merci Philippe pour ces infos croustillantes ( meme si ce ne sera pas pour moi, trop cher ) Albéric, ne désespère pas trop, on va bien finir par le trouver ce capteur. Perso la taille du capteur, tant qu'on est au dessus de 2.5 microns et 2mp de définition, ça va, je suis pas regardant... mais j'aimerais bien un capteur qui chatouille les 0.5e- de bruit de lecture ; on sait que ça existe chez sony maintenant... et puisque l'imx290 et l'a7s descendent à 0.9 et commencent à dater, ce ne serait que logique. Mais c'est un pb marketting... pour l'instant il n'y a rien de bcp mieux que l'imx290 ailleurs que chez sony, donc sony en vend toujours et ne sort rien d'autre ; le jour ou on aura un autre constructeur qui proposera aussi bien / mieux pour pas trop cher, sony va faire son "killer move" et ce sera bon pour nous. Encore qu'il n'y ait pas vraiment de concurrent direct a l'asi1600 avec un capteur sony... il y a bien l'imx183 mais c'est pas vraiment mieux.
  14. Ben dis donc, je l'avais loupée... quelle résolution, c'est épatant ! Je l'avais jamais vue comme ça, elle est très chouette vue de près je trouve ! Bravo, continue de vider ton disque dur, ça m'intéresse... EDIT : tu as le même souci que moi sur la couleur... les étoiles saturées ont une colorimétrie qui part en cacahuète. Tu pourrais peut être avoir un résultat un peu plus sympa en tronquant les valeurs lumineuses un peu plus bas, de manière à ce que les étoiles saturées soient blanches et non bleues d'un coté et oranges de l'autre... Enfin bref, c'est un peu de la tambouille. Romain
  15. Je relaye juste l'info deux nouveaux capteurs chez sony dont un intéressant... si seulement il pouvait sortir en mono. Malheureusement, encore une fois, cela n'a pas l'air d'être au programme. Pixels de 2.9µ et 4k donc équivalent à un imx290 mais avec 4 fois plus de surface... pour moi ce serait parfait. http://image-sensors-world.blogspot.com/2019/06/sony-to-release-two-4k-sensors-for.html