Roch

Membre
  • Compteur de contenus

    1 077
  • Inscription

  • Dernière visite

5 abonnés

À propos de Roch

  • Rang
    Membre

A propos

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Roch

    Changement de setup

    Asus transformer t100 Pas besoin d'énormément de puissance tant que ta cadence d'image n'est pas stratosphérique. l'amp-glow, même s'il disparaît après les darks, induit une baisse du rapport signal/bruit dans les zones concernées. sur des poses de plusieurs dizaines de secondes, il commencera aussi à apparaître sur les autres capteurs. Romain
  2. Roch

    Changement de setup

    Ben comme je te l'ai dit plus haut, les imx224 et imx385 ne sont pas vraiment adaptées à la longue pose ; c'est dû à un amp-glow vite gênant. Et à f6.4 il te faut des poses déjà relativement longues ; de l'ordre de quelques dizaines de secondes pour être "tranquille" avec un capteur couleur. Les imx183 ou imx178 sont bien aussi, mais pixels encore plus petits. Après tu es en longue pose donc c'est moins un problème ; si tu veux du champ ça va très bien. Il faudra juste rallonger encore un peu les poses unitaires mais tu devrais pouvoir rester sous la minute, même avec un capteur couleur. Et puis, il y a celui que j'ai, l'imx290. Après, le constructeur ( zwo, qhy, Altaïr astro, ou d'autres ) n'y changera pas grand chose... Sauf sur la question du prix et du refroidissement. L'imx290, imx178 et imx183 sont des capteurs BSI donc offrent un excellent rendement quantique, autour de 80% crête.
  3. Roch

    Changement de setup

    Merci a toi ta Lulu est à f6.4, pas si lumineux que ça... Vu que tu es déjà équipé en guidage, et que des poses courtes ne t'apporteront pas grand chose sur 80mm de diamètre, un capteur couleur fait sens. j'irais vers une cam à base d'un imx290, ( que ce soit mono ou couleur ) Si le planétaire ne t'intéresse pas, l'usb3 est superflu ; donc le modèle le moins cher est l'altair gpcam2 290. Après, se pose aussi la question du refroidissement... À f6.4 sur un capteur couleur la différence commencer à se faire ressentir. Altaïr astro propose un kit ventilo pas cher pour refroidir de quelques degrés je crois, sinon aller voir chez qhy ou asi pour un vrai refroidissement Peletier, mais le prix est quasiment multiplié par 3 Romain
  4. Roch

    Changement de setup

    Ok, et pourquoi pas tout en même temps ? Pour des galaxies, sur une lunette au f/d assez long, avec une caméra couleur aux petits pixels, il te faudra poser des heures pour un résultat satisfaisant... un petit 200/800 + une Altaïr 290 ( moins chère si tu n'as pas besoin d'usb 3 ) + un correcteur de champ ( GPU 4 lentilles ) ça me semble l'idéal. La 290 "tient" mieux la longue pose que la 224 ou la 385, même si les tests manquent encore pour cette dernière. 1000 euros au total je pense... et si c'est trop cher le 150/750 sera bien aussi et tu peux éventuellement te passer d'un correcteur à F5 ; là tu t'en sors à 500 balles voir moins. et si tu veux des photos à la 290 ( mono ) va voir ici ; un bon paquet sont faites derrière un 150/750 skywatcher : https://www.astrobin.com/users/_Roch_/ Et sans autoguidage ( en pose courte ) Après si tu prends une caméra couleur, des poses de 2s seront insuffisantes et donc le guidage sera très appréciable Romain
  5. De manière générale on peut considérer qu'il faut un échantillonnage 3 fois inférieur au seeing pour en profiter un maximum. Donc avec un seeing de 1.5" ( ce qui est un excellent seeing de plaine ) un échantillonnage de 0.5" n'est pas déconnant. Globalement, mesure la taille de tes étoiles ( FWHM ) avec ton setup actuel ; si tu es constamment sous les 3 pixels ça peut être utile d'augmenter un peu la focale pour grapiller du détail. Concernant le diamètre maintenant, si tu prends la même zone du ciel avec ton 400, en réduisant/agrandissanr les images de manière à ce que les objets aient la même taille, ( binning, drizzle, etc ) tu pourras avoir la même sensibilité en 4 fois moins de temps de pose total. Bon par contre le champ sera réduit d'autant. Les alternatives peuvent être de réduire encore le f/d ( certains correcteurs-réducteurs descendent à f2.8 et un C14 hyperstar c'est F2 ) ou de trouver un capteur aux pixels plus larges. Romain
  6. Je crois que sony a déjà sorti un capteur BSI global shutter, plus la référence en tête mais il me semble que justement c'était une "première" récemment.
  7. Ca y est ! Enfin ! Un nouveau venu extrèmement intéressant !! http://image-sensors-world.blogspot.com/2019/02/fairchild-imaging-unveils-scmos-30.html -Dispo en monochrome -Pixels de 4.5µ -Bruit de lecture de 0.7e- -Bruit thermique qui semble très correct -Capteur BSI, donc rendement quantique certainement très bon -10Mp, soit format 4/3" ( comme l'asi1600 ) -120fps en 4k, 240fps en 1080p... probablement plus en ROI ? -Rendement quantique annoncé très élevé en proche infrarouge Que demander de plus ? Un prix pas trop élevé peut être ? Romain
  8. Roch

    200/800ou 200/1000 pour le ciel profond ?

    Hello, Je n'ai pas dit que l'autoguidage était plus compliqué avec le 200/1000, dans les deux cas c'est pareil. Simplement si on veut se passer d'autoguidage ( en faisant simplement des poses suffisamment courtes pour que le bougé ne soit pas encore un problème ), le 200/800 sera légèrement plus performant. D'abord parce que le bougé sera moins sensible avec la focale légèrement plus courte, et ensuite parce que le f/d plus faible donnera plus de lumière dans chaque photosite de ton APN et donc pour le même temps de pose tu as un meilleur résultat. Avec un objo tu peux te passer de contrepoids je pense. A moins qu'il pèse vraiment beaucoup. Pour le 200/1000 skywatcher, regarde sur lbc, il y en a souvent à la pelle pour pas grand chose... Romain
  9. Roch

    200/800ou 200/1000 pour le ciel profond ?

    C'est pas mal, mais les prévisions de seeing de meteoblue ne veulent a peu près rien dire il faudra voir sur le terrain. Mais dans tous les cas un 200/1000 restera très bien, la différence n'est pas énorme. Et je répète, il est plus facile à utiliser.
  10. Roch

    200/800ou 200/1000 pour le ciel profond ?

    Ça change qu'il te faudra des poses unitaires un peu plus longues ( donc que la monture tienne la route ) et que les objets apparaîtront un peu plus gros sur l'image.
  11. Roch

    200/800ou 200/1000 pour le ciel profond ?

    Salut, Un 200/1000 est moins cher, plus facile à collimater, tient mieux les changements de température. Avec ta monture le poids va passer sans problème. Par contre tu as intérêt à investir dans un correcteur de coma avec le tube. Si tu veux te passer d'autoguidage, un 200/800 sera plus adapté car l'illumination par pixel sera meilleure, mais le 200/1000 reste ok avec une eq6 je pense. Pour de petits objets, effectivement 1000 de focale est plus intéressant mais il faut que ton ciel le soit aussi ( pas trop de turbulence ) sinon ce sera kif-kif en terme de détails, tu perds juste du champ avec le 200/1000. Concernant les marques, skywatcher c'est très bien, le reste sans doute aussi mais je connais moins Romain
  12. Roch

    Concernant les caméras astros full-frame.

    Il me semble que les valeurs que proposaient ce site étaient déduites des mesures faites par DxOmark. Il y a quelques valeurs aberrantes mais globalement ça se tient. Les petits capteurs ayant le vent en poupe, il est normal que ceux-ci aient généralement de meilleurs valeurs. ( Compensant ainsi parfois en partie leur taille inférieure ) En fait je viens de me rendre compte, je t'ai dit une bêtise, c'est pas un full frame que Sony vient de sortir, c'est un aps-c. Désolé pour la fausse joie Ce qui reste intéressant, et a mon avis une option intéressante pour tirer profit de tes optiques sans dégrader trop l'image dans les coins. Le capteur en question est l'imx342. Sinon, si tu veux casser la tirelire, il y a un moyen format n&b aussi qui est sorti récemment ( imx411 )
  13. Roch

    Concernant les caméras astros full-frame.

    Re, Il y a ce site, aux infos plus ou moins fiables : https://web.archive.org/web/20180928234055/http://www.sensorgen.info/ le D600 est donné autour de 53% de rendement quantique. C'est a priori une valeur "Crète", non une moyenne. Sur des capteurs un peu plus sérieux tu as généralement une courbe de sensibilité donnée, comme pour l'asi183 : Crois moi, passer de 50% à 80%, c'est déjà énorme. Ça te transforme 5h de pose en 8h, sans compter le gain en IR et la matrice de bayer en moins Concernant le refroidissement et le bruit thermique, il n'est pas totalement à exclure non plus, pour la simple raison que le bruit photonique varie selon les situations. Le bruit photonique est directement déduit du nombre de photons qu'un pixel va recevoir, donc généralement on cherche à ce qu'il soit bien supérieur aux autres formes de bruit sur la zone de l'image la plus sombre. Autrement dit, le fond de ciel. Sauf que quand tu met par exemple un filtre interférentiel, tu réduis énormément le nombre de photons de fond de ciel atteignant ton capteur, et donc le bruit associé. Ce qui fait que tu vas devoir refroidir d'autant plus si tu veux éviter de faire compter le bruit thermique dans ton bruit total. De la même manière, tu vas aussi devoir allonger pas mal les poses pour ne pas faire compter le bruit de lecture. Le bruit photonique de fond de ciel va également varier selon la taille de tes pixels, le F/D que tu utiliseras et la qualité de ton site d'observation. Après, c'est vrai que l'asi183 a un bruit thermique suffisamment faible pour ne pas avoir vraiment besoin de trop descendre, à moins d'être avec un filtre 3nm au Chili à f15. Mais ça dépend des capteurs, certains CMOS sont moins bons. Si tu peux attendre quelques mois, à mon avis, c'est une bonne idée. Un capteur Sony n&b full frame vient de sortir, ce n'est qu'une question de temps avant que les constructeurs de caméras astro s'en emparent... Le seul risque serait qu'il s'avère mauvais mais ce serait étonnant. Ou que le prix soit prohibitif. Pour les objos / lunettes, je ne m'y connais pas assez. Après, un objos quasiment parfait en astro sur full frame pour pas trop cher : Samyang 135mm f2 ( à fermer vers f2.5 ) Romain
  14. Roch

    La grande avancée pour l'astrophoto

    Le seul modèle qui me semble "viable" c'est si un constructeur astro sort un tube adapté spécifiquement à un capteur déja existant, et en fasse un produit complet Mais il faudrait que ce capteur ait de solides caractéristiques pour rendre la chose intéressante, le simple fait qu'il soit courbe ne suffit pas je pense...
  15. Roch

    Concernant les caméras astros full-frame.

    Salut Il y a du vrai et du faux dans ce que tu dis. Pour résumer, en photo astro, il y a trois sources de bruit : -Le bruit de lecture -Le bruit thermique -Le bruit photonique Le bruit photonique étant une caractéristique de la lumière elle même, il est incompressible. Donc au bout d'un moment tu auras beau diminuer ton bruit de lecture ou ton bruit thermique, cela ne changera plus rien : il restera toujours le bruit de photon. Avec une CCD, il fallait des poses de plusieurs minutes pour que le bruit de lecture soit négligeable devant le bruit de photon ; avec des CMOS en gros quelques secondes suffisent. Le RSB n'est pas meilleur, simplement en 10 poses de 30s empilées tu auras le même résultat qu'en une pose de 300s avec une CCD. ( Ce qui généralement est beaucoup moins pratique à faire ) De la même manière, avec un CMOS moderne, refroidir à -10°C suffit pour que le bruit thermique soit négligeable devant le bruit de photon. Généralement, c'est inutile d'aller plus loin, même si comme tu dis le bruit thermique diminue d'un facteur deux tous les 7° ou 8° Là où les capteurs ont fait des progrès par rapport aux apn, c'est en rendement quantique. Là c'est du gain pur, c'est la proportion de lumière convertie en électrons, donc tu augmentés le signal. Sur un apn du commerce on se situe généralement autour de 40% à 60%, peut être 70% sur un truc très récent. Sur une caméra astro, on est plutôt autour de 75/80% voir même 95% sur certains modèles très onéreux De plus, la matrice de bayer te sacrifie 2/3 de ton signal utile. Même si c'est un prix à payer pour de la couleur, il existe des moyens d'en sacrifier moins ( par exemple faire la moitié des poses en n&b et l'autre moitié avec des filtres puis assembler le tout ) Un capteur n&b peut aussi récupérer du signal dans le proche IR, même si c'est généralement peu conseillé avec un objectif photo. Et effectivement si l'imagerie en bande étroite t'intéresse, le capteur n&b est quasiment obligatoire tellement la quantité de signal reçue est supérieure. Qui plus est les objos sont un peu meilleurs dans ce domaine puisqu'on utilise une seule longueur d'onde, le chromatisme n'est donc plus un pb. Fort de tout ça c'est vrai qu'il n'y a pas encore de CMOS monochrome full frame en vente. Sony en a sorti un il y a quelques semaines, donc cela ne saurait tarder à mon avis, d'ici un an grand maximum. Après le kaf11000, quoi qu'on en dise et malgré son âge, a un rendement quantique de 80% ( enfin je crois ? ). Donc s'il est suffisamment refroidi et que tu peux faire des temps de poses unitaires suffisamment longs avec ton setup, il donnera des résultats équivalents à un CMOS moderne. Romain