Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'Tech' in content posted in Astrophotographie.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Bienvenue sur le forum
    • Webastro
    • Présentation
    • Sites
  • Les sciences
    • Actualité
    • Astronautique
    • Astronomie & Astrophysique
    • Logiciels
    • Les métiers
    • La médiathèque
    • FAQ Astro
  • Le coin des observateurs
    • Support débutants
    • La communauté de l'astro
    • Le matériel
    • L'actualité du ciel
    • Observation visuelle
    • Observation en Visuel Assisté
    • Astrophotographie
    • L'astro autrement
    • Le Soleil
  • Discut'
    • Science
    • Quizz, Jeux, détente
    • On fait une pause
  • Linux et astronomie's Software
  • Linux et astronomie's Raspberry, Tinkerboard, etc...
  • Linux et astronomie's APN et autres matériels
  • Paysages de nuit's Tutos et Astuces
  • Paysages de nuit's Matériel
  • Paysages de nuit's Questions traitement
  • Paysages de nuit's Photos
  • Paysages de nuit's Fake ou pas ?
  • L'impression 3D en astronomie's Discussions générales
  • L'impression 3D en astronomie's Logiciels de conception 3D
  • L'astronomie vintage !'s Discussions générales
  • L'astronomie vintage !'s Restauration de matériels anciens
  • L'astronomie vintage !'s Photos de vos antiquités !
  • L'astronomie vintage !'s Le vintage sur le terrain
  • L'astronomie vintage !'s Intruments anciens, catalogues et documentations diverses
  • Jumelles et petits instruments's Matériels
  • Jumelles et petits instruments's Les cibles et programmes
  • Jumelles et petits instruments's L'astronomie nomade croa
  • Jumelles et petits instruments's Généralités et discussions.
  • Achat groupé's Achats
  • Météo's Sujets

Categories

  • Files
  • L'impression 3D en astronomie's Banque de fichiers 3D

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Product Groups

  • Association Webastro
  • Mug Webastro
  • Posters
  • Autres Goodies

Calendars

  • Communauté
  • Lancements spatiaux et événements de l'ISS
  • Paysages de nuit's Évènements

Categories

  • Astronomie générale
    • Histoire de l'astronomie
  • Astronomie amateur
  • Astrophotographie
  • Observation en Visuel Assisté
  • Observation
    • Keskifovoir
  • L'astro autrement
  • Les bricoleurs
  • Logiciels
  • Les différents matériels
  • Tests de matériel astro
    • Les télescopes
    • Les lunettes (apo, achro, etc...)
    • Les montures
    • Oculaires
    • Les jumelles
    • Les filtres (visuel et astrophoto)
  • Médiathèque
    • L'Univers Express
    • Jeux
  • Fiches pratiques
  • Les fiches techniques

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Résidence


Intérêts


Occupation


Matériel


Site Web


A propos de vous

Found 582 results

  1. Salut à tous, Grosse vidéo (en 2 parties) sur la création des masques sous photoshop et leur application pratique. Je vous propose une façon de faire 3 masques essentiels en traitement astro : le masque FDC, le star masque et le masque objet. A la moitié de la vidéo je vous propose un traitement qui montre comment utiliser ces masques et à quelle fin. N'hésitez pas à me faire vos retours qui me permettent de perfectionner ces tutos et à me dire si vous avez des souhaits sur d'éventuels sujets. Valentin
  2. Coucou bande de vous Je suis en pleine interrogation, avec eqmod et stelarium comment ça marche pour que la monture suive la trajectoire de la comète ?? Sinon faut il pointer la comète avec le suivi et shooter comme ça ? Ce sera pas pour ce soir, ils annoncent la neige Bonne soirée et bon ciel Jérem
  3. Salut Je suis à la recherche d'un bon tuto pour traiter mes images de C/2016 R2, afin d'avoir à la fois la comète et les étoiles ponctuelles. J'ai trouvé un tuto, mais pas assez précis dans la procédure pour un débutant comme moi (utilisation des calques et masques) J'utilise DSS et Photoshop cs2. Si vous avez des idées......
  4. Bonjour à tous! Est-il possible de faire apparaître Wirtanen en photo avec juste un reflex sans suivi? Je pensais tester en grand champ avec un 50mm 1.4 (800 ISO donc 5-6s d'exposition max grosso modo) si jamais les nuages finissent par disparaître en début de semaine prochaine.
  5. Bonsoir à tous, Je vous propose un nouveau tuto photoshop sur le traitement des structures sombres de vos images de CP. Une vidéo courte sur un outils que je trouve vraiment efficace. J'espère qu'elle vous plaira et vous sera utile ! Valentin
  6. Salut Suite de mes déboires dans mes acquisitions cométaire, cette fois ci c'est DSS qui ne détecte pas d’étoiles sur mes brutes. Je fais la manip de réduire le seuil de détection des étoiles dans le paramètres, comme suggéré par une fenêtre DSS, mais sans résultats... Du coup, DSS ne m'empile qu'une image. Une idée?
  7. Bonjour à tous, Je vous propose un tuto sur le mixage HaRVB avec Photoshop. La méthode utilisée est celle de Nicolas Outters. Désolé pour la piètre qualité du son ! J'ai identifié la source et promis, la prochaine vidéo aura un son clair ! J'espère que ce tuto vous plaira et qu'il vous sera utile ! Valentin
  8. Salut à tous, Je vous propose un nouveau tuto Photoshop pour améliorer la couleur de vos images CP à l'aide du mode Lab. Je tiens à remercier Bernard (Litobrit) pour cette manip' super efficace et rapide ! J'espère que cette vidéo vous plaira et qu'elle vous sera utile ! Valentin
  9. Bonjour à tous, Je vous propose un nouveau tuto, destiné cette fois aux utilisateurs d'APN. L'idée est de valoriser les détails et contrastes de l'image à l'aide d'une luminance synthétique. J'espère que la vidéo vous plaira et qu'elle vous sera utile ! Valentin
  10. Bonsoir. Je possède une caméra i-Nova couleur refroidie (en principe) PLB-CX. Je l'utilise pour le planétaire sans brancher le 12 volts du refroidissement pour cette raison : avec le refroidissement il se dépose de la buée sur le hublot et au bout d'un moment il y a des gouttelettes d'eau : photo jointe. Et aussi par rapport à d'autres caméras refroidies que je possède : Atik, Audine construite avec un kit, une chose m'étonne et je voudrai poser la question à la communauté Astram avant d'interpeller le fournisseur : le ventilateur de la caméra aspire de l'air à l'extérieur pour l'envoyer à l'intérieur de l'appareil. Il me semble que ce ventilo devrait fonctionner en sens inverse c'est-à-dire prendre l'air réchauffé par le capteur et l'électronique à l'intérieur de l'appareil et le rejeter à l'extérieur. Cette façon de fonctionner autorise aussi l'introduction de poussières dans la caméra. Avec l'alim 12 V en action fonctionne une cellule Peltier pour refroidir le capteur mais avec le sens de la ventilation signalé l'air passe sur la partie chaude du " doigt froid " pour aller ensuite sur le capteur. Bizarre quand même ! Avez-vous un avis sur la question ? Merci de vos contribution.
  11. Bonsoir tout le monde Je vous préviens, ce sera long donc pour ceux qui souhaiteraient simplement suivre l'essentiel du propos, ne lisez que ce que j'ai mis en gras Ceux qui me connaissent le savent, j'ai souvent quelques soucis de trame sur mes images ciel profond en poses rapides. Derniers exemples en date, mes images de M1 et B33 postées il y a deux semaines dans la galerie. Il y a quelques temps j'avais d'ailleurs ouvert ce sujet : Beaucoup d'entre vous ont adopté des approches diverses pour contourner le problème. La plupart optent actuellement pour le dithering, mais c'est une technique qui s'adapte assez mal aux poses courtes dans l'état actuel des choses et possède ses contraintes. Je me suis beaucoup interrogé sur la "persistance" dans le temps du signal de dark d'une caméra de ce type. On part toujours du principe que le signal ne varie pas beaucoup dans le temps, et qu'une fois qu'on a la bonne "carte" de dark tout est ok. Seulement si tel était le cas, on n'aurait pas besoin de faire du dithering... non ? L'autre soir, ma mise en station était parfaite, et là je me suis dit : c'est quand même trop nul de devoir volontairement sacrifier une mise en station si réussie. En plus ça signifiait des recadrages fréquents, donc sortir dehors dans un froid polaire... Bref. J'ai beaucoup réfléchi à la question, et j'ai eu une idée. Donc afin de capter pleinement votre attention , une démonstration valant tous les discours du monde, j'ai voulu mettre mon idée en application. Voici une première image de M1, seuils tirés, constituée d'une somme de 500 brutes de 2s sans retrait du dark. Juste une correction cosmétique légère sur les pixels les plus "chauds". Une deuxième image constituée des même 500 brutes, auxquelles j'ai soustrait un dark acquis de manière classique. Pas d'offset, celui-ci étant "inclus" dans le dark. La caméra est non-refroidie, donc c'est toujours délicat d'obtenir le dark à la bonne température... ce dernier a été réalisé à la suite des acquisitions, soit environ 3h après ces 500 images qui sont au début d'une longue série. Comme pour la première, une légère correction cosmétique est ajoutée ensuite pour se défaire des pixels "extrèmes". Et enfin, une image constituée des même 500 images brutes auquel j'ai soustrait un dark fabriqué maison, avec ce que j'appellerai désormais, en toute modestie, la "méthode Roch" Toujours la même correction cosmétique appliquée ensuite. Comme vous pouvez le voir, le résultat se passe de commentaires... notamment sur le fond de ciel. Il y a encore une trame bien présente sur quelques zones plus brillantes, et également dans les coins, mais c'est un problème qui devrait être réglé avec la "méthode Roch 2.0" Là, normalement, vous vous dites : "bon il commence à nous bassiner celui là, avec ses grands airs et sa méthode machin, elle est ou l'arnaque ?" Alors voilà, laissez moi vous expliquer le principe de la "méthode Roch" En réalité, c'est pas bien compliqué. Par contre, pour la réalisation, pour le moment, faute de logiciel adapté, c'est l'USINE A GAZ ! D'ailleurs je ne suis certainement pas le premier à expérimenter ça. Mais bon, comme je n'en ai jamais entendu parler d'un tel procédé jusqu'à présent, zut à la fin. C'est vrai quoi, de nos jours on ne peut plus rien inventer, alors je rendrai la "méthode Roch" à César si besoin est plus tard. Je suis parti du postulat suivant, qui me semble assez logique : Une image de calibration parfaite ne devrait engendrer aucune trame. Vous imaginez ? Ce serait génial non ? Plus besoin de se geler toutes les demi-heures pour recadrer le machin, plus besoin de dithering qui plante parce que "yavait un nuage"... etc. Sauf que pour avoir un dark parfait, il faudrait le réaliser dans les conditions EXACTES de l'acquisition, ce qui parait impossible... ...à moins d'utiliser directement les images d'acquisition pour le prétraitement. Parce que si on y réfléchit quelques minutes, la plupart du temps, une majeure partie de nos chères images est constituée... de fond de ciel, ce qui équivaut à une image de calibration parfaite, combinant offset, dark et flat. Pour se servir convenablement cette proportion "utile", il suffit donc d'isoler sur chaque image la partie en question, et de s'arranger pour qu'en utilisant un nombre important d'images, toute la surface du capteur soit couverte à un moment ou à un autre. Cela tombe bien, en poses courtes, on dispose d'un nombre de brutes conséquent. Si l'image gigote suffisamment dans le champ, il paraît possible de réaliser une "carte" sur toute la surface du capteur. Allez, on liste rapidement quelques avantages que cette solution apporte - Plus besoin d'images de prétraitement spécifiques - On peut même traiter les anciennes images qu'on trouvait toutes tramées à postériori - On peut réaliser une image de calibration évolutive sur la soirée. Par exemple se baser sur les 500 premières images pour prétraiter les 500 premières images, puis les 500 suivantes pour les 500 suivantes, etc, etc. - Et si ça ne suffit toujours pas ( ce dont je doute fort ), on peut même réaliser une carte "glissante" en utilisant, pour chaque image à calibrer, par exemple les 50 précédentes et les 50 suivantes. Bon alors évidemment, on note deux gros inconvénients à résoudre. Le premier c'est qu'il est fort possible de n'avoir que très peu de fond de ciel disponible au sein d'une image... mais je reviendrai là dessus dans un autre post, on peut tout à fait contourner le problème. Le deuxième problème, et non le moindre, c'est que le procédé n'est absolument pas viable dans l'état actuel des logiciels de traitement. La démarche que j'ai suivie est extrêmement fastidieuse, et ce d'autant plus que le nombre d'images a traiter est élevé ; ça demande du bidouillage de haute volée, et certains comprendront peut être pourquoi j'utilise encore IRIS, et pas Siril par exemple... tout simplement parce qu'il permet vraiment tous les bidouillages possibles et inimaginables . Voici la démarche suivie, étape par étapes. Je ne rentre pas vraiment dans les détails puisque c'est vraiment trop long à faire, c'est juste pour que vous ayez une idée. - Alignement des images non prétraitées - Empilement des 500 images en question - A l'aide de l'image obtenue, création d'un masque défini par une valeur maximale des pixels. ( commande BIN_DOWN ) -Alignement du masque sur les 500 images ( commandes MIRRORX puis MIRRORY pour retourner l'image, puis FILE_TRANS pour réaliser un décalage de l'image avec les mêmes paramètres que pour l'image précédente ; enfin, de nouveau MIRRORX et MIRRORY ) - Application du masque sur l'ensemble des images, chacune ayant son propre masque aligné sur l'objet. C'est là où ça a été le plus long, je n'ai pas trouvé de commande permettant de soustraire une séquence d'images à une autre séquence ; j'ai donc dû y aller "à la main", image par image - Normalisation de tous les pixels rejetés par le masque sur la valeur moyenne du fond de ciel ( commande CLIMPIN ) - Empilement des 500 images de prétraitement ainsi obtenues. Tout cela me donne mon image de prétraitement maître, que je peux utiliser pour poursuivre un prétraitement/traitement classique a partir des images brutes. Note : En premier lieu, j'ai voulu réaliser une médiane des images de prétraitement, pensant que le résultat serait meilleur... ce n'est pas le cas, loin de là. Pourtant, d'après mes connaissances, si le bruit associé à notre signal de dark/offset/flat est réellement aléatoire, une médiane devrait donner un résultat similaire à une moyenne ( ça doit avoir un rapport avec la loi de poisson ou quelque chose comme ça ) Sans trop vouloir tirer des plans sur la comète, il me semble que cela va donc dans le sens d'une distribution non aléatoire des valeurs, que certains ici pourraient peut être m'expliquer Mais bon, je me suis donc résolu à utiliser la moyenne. Cela implique que la carte finale de prétraitement n'est réellement efficace que sur les zones couvertes par du fond de ciel 100% du temps ; en effet, puisque j'ai remplacé les zones "inutilisables" par une valeur fixe sur chaque image, cela doit nécessairement réduire la précision de la correction de certains pixels chauds par exemple. D'ailleurs, au centre de l'image, M1 étant toujours dans les parages, la zone n'est jamais utilisable, ce qui explique la trame bien apparente sur la nébuleuse. On voit également bien la trame dans le coin supérieur droit ùu l'amp-glow commence à faire des siennes. Pour pallier en partie au problème, plutôt que de remplacer les zones inutilisables par une valeur moyenne, il faudrait tout simplement les écarter du calcul. Par exemple, si un pixel est situé à l'emplacement d'une étoile brillante sur 50 images, on pourrait donc écarter complètement ces 50 images du calcul final pour le pixel en question, et donc faire la moyenne des 450 autres. Mais ça, je ne pense pas que ce soit faisable avec IRIS. Ce qui m'amène au but final de ce post. Pour moi il y aurait énormément à gagner en poussant plus loin les logiciels de traitement actuels. Même si on a d'anciens logiciels qui ont fait leurs preuves ( IRIS ou autre ) et de nouveaux logiciels intéressants ( SIRIL, AS3 ) ; pour moi aucun n'est réellement adapté à l'immense étendue de prétraitements et traitements possibles qu'offre, notamment, la prise de vue en poses courtes. Je pense qu'il ne se passe pas un mois sans que me vienne à l'esprit une nouvelle idée pour améliorer la chose ; je peux mettre en oeuvre certaines avec IRIS mais le logiciel vieillit et commence à montrer ses limitations sous des aspects très différents. Donc l'idée c'est d'essayer de faire évoluer un peu tout ça. De quelle manière ? Je ne sais pas encore, mais en attendant je vais continuer les petits essais dans mon coin et voir ce que vous en dites Je prépare un traitement de mon autre image récente toute tramée, la tête de cheval, avec la "méthode Roch 2.0" qui devrait régler l'ensemble des problèmes de trame résiduels sur celle-ci. Ça va me demander un temps fou, mais je pense que ça vaut la peine de montrer ce que l'on pourrait obtenir avec un logiciel de traitement à son plein potentiel En attendant, je suis ouvert à toutes les remarques... n'hésitez pas. Merci à ceux qui m'ont lu jusqu'au bout ! Romain
  12. Salut à tous, Je vous propose une petite vidéo sans prétention sur une façon (il en existe des tas) de générer un masque objet propre sous Pixinsight. J'aimerai bcp avoir votre avis quant au contenu, sa pertinence, son accessibilité à tous et sa reproductibilité. Il faut que je me trouve un soft pour faire ces vidéos, celui que j'ai utilisé étant une version d'essai il y a une bannière qui reste présente en haut de l'image. J'espère que ce tuto vous sera utile et vous plaira ! Valentin
  13. Bonjour, Je possède un télescope MIZAR 114/900 (de nature et découverte...) sur monture équatoriale allemande et je voudrais me lancer en astrophotographie. J'ai déjà un appareil photo Cannon mais je ne sais pas pas quel matos il faut pour faire de l'astrophotographie en ciel profond pour pas très cher. Je voulais aussi savoir si c'est bien d'acheter d'autres oculaires sachant que j'en ai un de 9 mm et un de 25 mm. Merci Astrototho
  14. Bonjour, Je suis en train de mettre en ligne un long sujet sur cette application très complète qui vous aide à préparer vos sorties pour prendre des Paysages de Nuit. Ca se trouve ici : A+ Fred
  15. Bonjour, Je recherche un logiciel ou une méthode ou plugin PixInsight pour cartographier les défaut de l'optique (des objectifs photo, surtout des grands et ultra grands angles) sur une image à partir de la forme des étoiles, par exemple : - cartographie de l’allongement des étoiles (coma/astigmatisme) - cartographie du chromatisme - cartographie de la mise au point (sphéricité/sphérochromatisme) - vignettage Qui connaîtrait ça ? J'ai essayé WinRoddier mais c'est vraiment galère à utiliser et en plus il nécessite de faire l'analyse dans l'axe optique, donc on n'a pas d'information sur les bords du champ photographié... Il y a bien CCDINspector, mais il coûte 180$ ! A+ Fred
  16. Bonjour à tous, depuis quelques temps je réfléchis à un projet. Un projet de grande envergure. Un projet communautaire qui vous concerne tous ou presque... Ca fait à peu près 30 ans que je fais des images, argentiques tout d'abord, CCD ensuite, et APN actuellement. Tous les jours je m'extasie sur les images de chacun, j'interviens pour féliciter les uns et les autres, mais je n'ai pas le temps de féliciter tout le monde, alors je me limite mon domaine actuel : les APN On voit souvent les mêmes objets imagés encore et encore, chacun poste ses images et attend un petit merci ou des conseils pour s'améliorer. On fait des images, on poste ses images, on refait des images, on reposte ses images... Et souvent ça s'arrête là, à quelques exceptions près. Et ma réflexion est venue de là : et si on allait plus loin que ça ? Alors j'aimerais vous faire part de ce projet et j'aimerais que vous me donniez votre ressenti, vos suggestions etc.. L'idée : on pourrait regrouper des astrams possédant le même matériel pour imager un même objet, afin d'obtenir le plus grand nombre d'images, et atteindre des temps de pose jamais vus (plusieurs centaines d'heures) on pourrait faciliter le process de chacun, en se concentrant par exemple sur une seule couche (R, V, B, S, H, O, L, etc..) pendant toute une nuit, et laisser les autres s'occuper chacun d'une autre couche cela permettrait à certains qui ne font que du noir et blanc d'obtenir les couches RVB ou autres afin d'en faire la couleur plein d'autres idées me viennent à l'esprit, pourquoi pas participer à des recherches actives en fonction des besoins de certains pros ? Ce que je propose : que chacun puisse déposer ses images brutes calibrées (obligatoirement) sur un espace de stockage commun définir un protocle commun, pour ceux qui possèdent le même matériel (caméra, APN, focale de l'instrument) afin de cumuler les poses sur un même objet utiliser au mieux les outils d'astrométrie pour proposer un champ calibré et permettre à chacun d'imager ce champ dans des conditions identiques Hypothèses : une fois recensés les différents matériels les plus utilisés au sein de la communauté, on les découpe en plusieurs catégories afin de contenter tout le monde trouver des serveurs pour déposer ses images, pour cela il faudra définir des droits d'accès, des options selon la catégorie et les objets imagés utiliser les outils existants selon un protocole bien strict ou programmer de nouveaux outils pour que les procédures soient les plus rapides et les plus simples pour tout le monde développer un outil d'astrométrie qui permette, à partir un champ astrométrique donné, de pointer et centrer automatiquement la monture sur ce champ et de tourner facilement la caméra avec des repères visuels pour la caler sur le champ sur un site web dédié, chaque semaine ou chaque mois, un animateur propose plusieurs champs photos, et chacun peut contribuer à alimenter de ses images le champ photo qu'il aura décidé de faire chacun (avec des droits ou pas, à voir) pourrait alors récupérer les images de la base de données pour proposer son traitement, organiser des concours de traitement etc.. Cas concret : prenons un champ donné : M57 par exemple dans la base de données le champ astrométrique à respecter est donné je télécharge le champ astrométrique et je lance l'outil adéquat : l'outil pilote alors ma monture au centre du champ astrométrique donné l'outil lance la visu de ma caméra ou de mon APN et m'invite à tourner la caméra pour que la visu corresponde exactement au champ astrométrique une fois que c'est ok, l'outil me propose alors de lancer les poses je décide alors de concentrer ma soirée sur une unique couche couleur, par exemple le halpha le lendemain je pré-traite mes brutes (suppression des darks, flats, offsets) sans les aligner ni les empiler je me connecte au serveur, sélectionne le sujet "M57" et je dépose mes brutes calibrées en précisant halpha et la catégorie de matériel 2 semaines plus tard, à la fin de la période définie pour la dépose des brutes, un administrateur (ou un robot pourquoi pas), va aligner toutes les brutes et les empiler, pour chaque couche couleur disponible Dès lors, chacun a accès à plusieurs fichier FITs, empilement pour chaque couche couleur, de M57 et peut s'essayer au post-traitement et peut publier ses résultats Sur le site web, on obtient alors une ou plusieurs images de M57, en RVB, en SHO, en n&b, en HOO ou en toutes combinaisons exotiques, avec un total de 600 heures de pose (par exemple !) On analyse l'image finale de 600 heures, et on découvre un tout nouvel objet dans le champ, une toute petite nébuleuse planétaire juste à côté qui n'avait jamais été vue auparavant Le nom de tous les intervenants à l'obtention de cette image sera bien sûr mentionné, c'est une image collective ! Bon, je rêve un peu, mais vous avez compris l'idée ? Un projet comme ça, ça va nécessiter des sponsors pour proposer des serveurs et héberger les images. Ca peut se trouver... Un projet comme ça, ça va nécessiter des développeurs pour pondre un joli soft accessible à tout un chacun sur le terrain Un projet comme ça, ça va nécessiter de tendre vers 4-5 matériels différents mais pas plus, je pense notamment à : lunette 80/480 ED (c'est le matériel le plus répandu à mon sens) + IMX183 N&B (la caméra actuelle la moins chère pour ses performances) Télescope 200/800 ou 200/1000 + APN 1000D (le plus répandu en APN) Dobson + prises de vue rapide un matériel un peu plus haut de gamme à définir (votes) Les Newton c'est un peu plus compliqué à cause des aigrettes qu'on risque de ne pas retrouver au même endroit selon les setups. Un projet comme ça, ça peut permettre d'obtenir des prix intéressants sur un setup typique auprès de nos magasins préférés si on fait des commandes groupées J'attends vos remarques et commentaires...
  17. Bonjour à tous. Je n 'arrive plus à trouver les bons paramétres de mon APN pour éviter d'avoir sur le bas de mes brutes une bande légerement plus foncées. De mémoire ,celà venait du relevage du mirroir . dans le menu des fonctions personnalisées la fonction 9 verouillage du miroir est activée mais alors ma manette de déclenchement automatique va faire une brute sur 2. En effet, à la premiére impulsion le miroir se souléve, et si c'est des pauses de 1 minute par exemple, l APN ne prend pas de photos. Ce n'est qu'à la prochaine impulsion qu'il prendra la photo et ainsi de suite . Si certains d'entre vous se souviennent de l 'astuce ,merci de m'eclairer .
  18. Bonjour à tous, je possède actuellement une telescope skywatcher 130/900 et je vais bientot acquérir un canon eos 1000D et j'aimerai savoir ce qu'il faut exactement pour fixer l'appareil au telescope pour commencer gentillement a prendres mes premières photos ? Au passage éxiste il des livres sur le sujet, assez complet pour aider un débutant comme moi ? Merci pour vos réponse, j'espère ne pas mettre tromper de section du fofo.
  19. bonsoir dans notre asso nous possédons entre autre un c11 edge hd ,nous l'utilisons pour faire de la photo avec une atik 414ex, une roue à filtre efw2,un DO et un réducteur 6.3 ce réducteur n'est pas celui dédié au c11 beaucoup trop lourd et aussi trop cher. nous avions il y a quelques années un meade lx200 de 305mm et un réducteur de 6.3, nous avons donc essayé d’utiliser celui ci pour le c11. à priori il fait bien son travail de réduction mais je me pose la question de savoir ce que ce réducteur non adapté enlève en qualité à nos photos . si un spécialiste optique passe par la j'aimerais bien avoir son avis. bon ciel jy
  20. Bonjour à tous Voilà j image avec une 178mm non refroidie, et j aurai quelques questions : Comment bien régler l offset dans sharpcap3.1 je le laisse à 10 par défaut, Mes réglages en ha sont 60s, gain 250, offset 10 En luminance 60s gain 50, et offset 10. Ensuite pour les darks, sur cette camera l.ampglow est vraiment très présent surtout en ha Quels reglages serais les bons dans dss et siril pour le virer correctement. Voilà merci et bonne journée olivier
  21. Bonsoir, Déjà je commence par m'excuser parce qu'il y a très certainement plein de sujet à ce propos, et peut être même une section réservée à ce genre de sujet que je n'ai pas trouvé. Donc si tel est le cas, veuillez de faire ce sujet ici. Je fais de l'astrophoto depuis 2 ans je pense, depuis que j'ai un téléscope qui me le permet en fait, donc j'ai fait pas mal de chose déjà, M104, Eta Carinae (oui j'ai pas mal voyagé ☺️), M27, M20, M57, du planétaire aussi, bref je n'ai évidemment pas fait le tour de ce que je pouvais faire avec mon 2350/235... Donc mon matériel est une monture NEQ6 Pro, un Celestron 2350/235, et pour l'appareil photo, le plus souvent j'utilise un D4, sinon un D600 ou un D800. Donc voilea à la base, quand j'ai acheté mes appareils photo, ce n'était pas pour faire de l'astrophoto, et quand j'ai acheté mon téléscope ce n'était pas pour faire de l'astrophoto Donc voilà, maintenant je pense qu'il va bientôt falloir investir dans du matériel fait pour, et comme j'aime bien prévoir beaucoup à l'avance pour ne pas être pris au dépourvu par mes parents dont les pulsions d'achat sont totalement imprévisibles (pour le téléscope que j'ai actuellement, je me souviens on était un samedi de mai, mon s'est levé, avant même de me dire bonjour, il m'a dit "viens on va acheter un téléscope") d'où ma question, pour mon prochain "setup" que me faudra-t-il ? Plutôt lunette ou plutôt téléscope ? Plutôt caméra ou plutôt reflex (Nikon fait le D800A qui est fait pour il me semble) ? Si c'est une lunette que vous préconisez, quels sont les paramètres à regarder ? 2000€ comme budget pour le tube seul ça conviendrait ? Je me situerais dans quelle gamme de prix pour une lunette ? Bonne soirée
  22. Bonsoir, les photosites, je suis bien parti pour me mettre au N&B + RAF, alors, d'ici à ce que le set up soit réuni je tente d'apprendre un peu histoire de bien commencer si possible. Sur les tutos de LRGB ou SHO, on parle souvent de bining et de drizzle. Je sais grossièrement que ça a à voir avec la taille d'image mais... J'aimerais comprendre ce que c'est précisément et en quoi c'est utile, à quelles étapes et pourquoi. Y a t il des tutos quelque part pour cet apprentissage sans doute basique ou bien l'un d'entre vous se lancerait ici? Merci d'avance. Jean-Marc
  23. Salut, Je vous propose quelques tests réalisés avec le logiciel Astro Pixel Processor récemment acquis, que l'on m'a conseillé à la suite des mosaïques que j'ai faites l'été dernier. Voici donc 3 images (pas de mosaïque pour le moment), prises en septembre depuis la terrasse, avec A7S modifié, nikon 300 mm à f4, filtre clip duo narrowband, sur star adventurer. Je n'avais pas réussi à traiter de manière satisfaisante ces images avec Pix. Mais je trouve qu'APP s'en est très bien sorti. Avant de vous montrer les images, voici un petit retour d'expérience d'APP : - interface : simple, mais c'est comme avec tout nouveau logiciel, il faut prendre le temps de s'y faire et de changer ses habitudes (j'ai trop entendu de critiques à ce sujet sur Pix...). La logique est complètement différente des softs que j'ai pu utiliser (Pix, Siril, DSS...), mais ce n'est finalement pas un pbm une fois qu'on s'y est fait. - fichiers pris en compte : raw canon et nikon pour le moment, pour les autres formats (sony notamment), une conversion préalable en .fit est nécessaire (via Pix ou Siril par exemple). Mais le développeur, Mabula, y travaille pour les intégrer nativement. - pré-traitement : très efficace, bonne prise en compte des DOF et création de master. Il permet des routines pour prendre en compte les filtres multiband notamment (pas encore testé). L'interface de gestion des fichiers permet de charger l'image brute en linéaire, puis celle calibrée, normalisée etc..., très pratique. IL permet aussi le multi session et multi channel, nickel. - empilement des images : rien à redire, très efficace aussi, mais les paramètres de gestion des valeurs de rejet ne contiennent pas low et high comme habituellement, seulement un curseur pour régler la valeur de kappa et un nombre d'itérations. Il y a un mode drizzle, bayer drizzle, et on peut augmenter la résolution de l'image. Des fonctions permettent de prendre en compte les differences de luminosité et de gradient et de rééquilibrer l'ensemble (local normalization correction, multi-band blending). - empilement des mosaïques : j'ai fait quelques essais et c'est tout simplement bluffant. Pas forcément meilleur que ce que j'ai pu obtenir avec Pix, mais tellement plus simple et rapide. - retrait de la pollution lumineuse, ou gradient : alors là, super efficace. Cette fonction permet une approche itérative et progressive : on dessine des carrés, de taille adaptée, à différents endroit du fond de ciel et on lance le calcul. On a un premier aperçu de ce que donne l'image corrigé, et on affine en dessinant de nouveaux carrés. Je crois que c'est une des fonctions qui m'a le plus bluffée. - calibration du fdc et de la couleur des étoiles : ça ressemble pas mal à ce qui existe déjà, mais je n'arrive pas à avoir une colorimétrie finale satisfaisante. Quelques points négatifs tout de même : - fichiers pris en compte : canon et nikon uniquement pour le moment, sinon .fit - le logiciel est gourmand : il lui faut de l'espace disque pour travailler avec ses fichiers temporaires, et il a une sacrée appétence pour la RAM. - quelques bugs par ci par là, mais il n'a qu'un an, et les versions corrigées arrivent rapidement. - le passage en mode non linéaire : pas fan du tout, les fonctions histogramme et courbe manquent. - partie traitement très light : pas de fonction de masque, de réduction d'étoiles ou de bruit, etc... - il manque une fonction type SCNR pour gérer le bruit vert résiduel. - le rendu de l'export ne correspond pas à l'image dans APP, la saturation et la balance prennent un coup. Mais les Jpeg sont de bonne qualité et bien optimisés. J'ai encore pas mal d'essais à faire, notamment des tests plus poussés sur les mosaïques ou pour le traitement multiband, mais je suis conquis et j'ai pris une licence. Les 3 images ont été traitées intégralement avec APP, mais comme indiqué plus haut, pour la partie traitement, ça fait un peu non abouti. Il faudrait poursuivre avec Pix, ou autre : je ne suis pas satisfait de la colorimétrie, et y a moyen de faire ressortir plus de matière, surtout sur les dentelles. Pour chaque image, j'ai utilisé les mêmes dark (une centaine) et bias (pour calibrer les flats). L'ame et le coeur : 207 x 30 sec, ISO 3200 NGC7000 : 270 x 30 sec, ISO 3200 Dentelles : 567 x 30 sex, ISO 3200
  24. Bonjour Suite à un message d'erreur pendant un calibration de Flat dans PixInsight (No correlation between the master dark and target frames) je suis allé faire un tour sur le forum de PixInsight. Pour le moment je n'ai pas encore la solution au message d'erreur (même si je me doute que j'ai du faire une erreur quelque part), mais un message posté par Juan Conejero m'a mis dans le doute quant à la procédure approprié pour la calibration des images : https://pixinsight.com/forum/index.php?PHPSESSID=2c76ca1372c13373647dc6f69c947697&topic=3286.msg22596#msg22596 On y lit qu'il y a trois possibilités de calibration : 1. - Intégration des darks -> le MasterDark contient donc toujours le bias. - calibration des flats (avec activation de la case "Calibration") Ce serait la méthode la plus courante. 2. - intégration des darks -> le MasterDark contient donc toujours le bias. - calibration du MasterDark avec le MasterBias - calibration des flats (sans activation de la case "Calibration") 3. - calibration des darks avec le MasterBias - calibration des flats (sans activation de la case "Calibration") Cette dernière méthode est qualifiée d'atypique par Juan Conejero. C'est pourtant cette méthode, qu'on nous a régulièrement décrite pendant des conférences (ex : RCE), pendant les stages AIP, ... Pourquoi ? Parce qu'on faisait comme cela avant, et donc on a continué ? Si globalement le résultat est le même (le bias est éliminé à un moment ou un autre), je me demande tout de même s'il y a une différence dans le résultat des trois méthodes ? Est-ce qu'une méthode serait plus adaptée selon le type de caméra ? Bref, je doute... 😅
  25. Salut la communauté, J'ai écrit un petit article pour compiler et résumer certaines infos que j'ai trouvées à droite à gauche sur la façon de déterminer le temps de pose optimal en fonction du niveau de bruit du fond de ciel. Je me suis rendu compte à mes dépends lors de ma courte expérience d'astrophoto que de grands temps de pose c'est bien, qu'on s'enflamme vite avec le passage à l'autoguidage mais qu'au final point trop n'en faut! En fonction de son ciel, et surtout de la quantité de PL et de l'altitude de l'objet, il ne vaut mieux pas poser trop longtemps. Sinon le fond de ciel monte trop en luminosité et ça bruite beaucoup ce qui "bouffe" du signal et on perd vite les détails subtils. La méthode se base sur deux choses: - rendre le bruit de lecture négligeable sur les poses avec la méthode des 3 - ou plus - sigmas - le constat propre à chacun avec son set-up, son ciel, sa météo, qu'une "bonne brute" c'est X ou Y sigmas sur le fond de ciel De là on gère son temps d'expo pour se situer entre les deux. Voilà en gros la méthode, dans l'article j'ai pris le temps de détailler tout ça pour que ce soit - je l'espère - davantage communicable. C'est fait pour être partagé alors n'hésitez pas à faire tourner le PDF si ça en intéresse certains! @+ et bon ciel! Article Bruit et temps de pose.pdf
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.