• kiwi74

      Participez au plus fabuleux des rassemblements astro !!!   11/06/2018

      Venez vivre quelques jours avec les membres de votre forum favori aux Estivales de Webastro. Il vous reste quelques jours pour vous inscrire !   Pour plus de renseignements, cliquez sur le lien suivant : http://estivales.webastro.net   Si vous avez des questions, venez en discuter ici :    
montmein69_2

Mission lunaire retour d'échantillons Chang'e 5

Messages recommandés

La réussite du vol inaugural du lanceur lourd chinois CZ-5 donne du crédit aux prochaines missions lunaires programmées par la Chine en leur fournissant la capacité de lancement.

 

C'est le cas de la mission Chang'e 5 qui doit simultanément emporter un orbiteur lunaire (Orbiter) et un atterrisseur lunaire (Lander) chargé de collecter de échantillons , un véhicule de décollage (Ascent vehicle) pour les emporter et réaliser un rendez-vous en orbite avec l'orbiteur.

Alors il y aura transfert des échantillons dans le véhicule de retour (Reentry vehicle) porté par l'orbiteur.

 

Il s'agit donc d'une mission complexe et de conception originale.

 

Configuration des éléments que devra lancer vers la lune le lanceur CZ-5

 

ce-5_a10.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:b: c'est super ambitieux toutes ces manœuvres!

ça sent la répétition générale pour un programme à la Apollo.

 

est ce qu'il y a une échéance de fixée?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Franchement, j'aimerais "voir" de mon vivant des humains fouler un autre astre. Si cela vient des chinois, tant mieux pour eux, et tant mieux pour nous ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les chinois prévoient un débarquement sur la Lune en... 2030 !!

Ne parlons pas de Mars

On a le temps de voir l'eau couler sous les ponts... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, ne pas s'emballer.

La Chine prépare pour une échéance assez proche la poursuite de missions automatiques après celles déjà réalisées.

Son programme de vol habité actuel va se focaliser sur la construction de leur station spatiale.

 

Pour la Lune et Mars avec des taïkonautes, il faudra attendre.

Mais ils préparent déjà la construction de leur lanceur lourd CZ-9.

On voit ci-dessous sa taille comparée à celle du CZ-5 qui vient juste de faire son vol inaugural. Ce sera un engin comparable à la Saturne 5.

 

cz-5_e10.jpg

Modifié par montmein69_2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est très étonnant qu'ils n'ont plus remis les pieds sur la lune!

Pourquoi cet astre as-t'il été abandonné si longtemps?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

donne du crédit aux prochaines missions lunaires

...............

en leur fournissant la capacité de lancement.

 

C'est du jargon.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'il faut une station genre ISS, mais implanté sur la lune.

Aussi, ça serait bien qu'il y est une piste d'alunissage sur la lune, genre petite Navette Américaine.

Il faudra de 10 à 50 ans ... pour réaliser tout ça ... tout peut allez vite mais faut des fonds et des engagements de plusieurs pays ... Un nouvel élan comme dans le passé ....la grande course vers la Lune ... l'espace ... Mars ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J ça serait bien qu'il y ait une piste d'alunissage sur la lune, genre petite Navette Américaine.

 

C'est faisable, mais faute de sustentation aérodynamique la prise de contact tangentielle au sol se fera à vitesse de satellisation, 6 000 km/h.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ah 6000 km/h c'est impossible ?

il y a eu dans les année 1969 ... un/des alunissages du Lem à la verticale ! Les Américains l'on bien réussis, comprends pas bien excuse moi

Marc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce que veux dire Albuquerque c'est que vu l'absence d'atmosphère sur la lune, une navette ne peux pas planer. Elle doit donc freiner uniquement à l'aide de la poussée de ses moteurs. Du coup une piste ne sert à rien, vu que l'alunissage est obligatoirement vertical.

 

Mais sinon je suis bien d'accord avec toi, une base scientifique sur la lune pourrait à mon sens apporter beaucoup plus qu'une hypothétique base martienne.

 

Rien qu'a imaginer ce que pourrait capter comme signal un radio télescope sur la face cachée bien à l’abri de la pollution terrestre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Wolfan

Bonjour,

 

Je vois que tout le monde veut de nouveau aller détériorer Sélène, là lu dans C&E la Nasa souhaite mettre en place une station orbitale (probablement internationales par la suite) sur la lune pour remplacer l'ISS.

Qu'on envoie une sonde pour scruter Sélène et sa géologie pas de souci, par contre l'investir et mettre des cochonneries là non :mad:

 

Bon ciel lunaire sans trace à tous

Modifié par Wolfan

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Qu'on envoie une sonde pour scruter Sélène et sa géologie pas de souci, par contre l'investir et mettre des cochonneries là non :mad:"

 

D'accord avec toi, Wolfan ! Malheureusement, il faut craindre le pire avec Trump s'il y a du fric à se faire $$$ :mad: Tu as entendu ce qu'il pense de l'environnement ...

Bon ciel quand même et profitons d'une Lune pas encore polluée par des lumières parasites. :D

Michel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, je ré-pé-pète pour Albuquerque qui a eu du mal à comprendre :

Les chinois disposent maintenant d'un lanceur CZ-5, dont la capacité permet de lancer en un seul vol vers la Lune tout le nécessaire pour la mission Chang'e-5 de retour d'échantillon.

 

Les chinois ont donc la "capacité de lancement"

Et ce qu'ils annoncent pour la fin de cette année - la mission Chang'e 5- n'est pas du bobard, puisqu'ils ont tout ce qu'il faut pour le faire. On peut donc accorder du crédit à cette annonce.

 

Un petit complément ... en anglais sur le sujet

http://spaceflightnow.com/2017/01/25/china-sets-november-launch-for-lunar-sample-return-mission/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ce qui est des "réflexions" sur ce qu'il faudrait faire ou pas sur la Lune (nouvelle station en orbite lunaire, station au sol etc ...) cela sort du sujet - modeste - indiqué dans le titre du FIL, mais bien sûr chacun est libre .... de ne pas s'y intéresser, ou de trouver cette mission - jamais réalisée sous cette forme - ne méritant pas qu'on s'y arrête.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

https://www.science-et-vie.com/article/la-sonde-chinoise-chang-e-5-affrontera-l-ocean-des-tempetes-8763

 

C’est au mois de décembre que devrait avoir lieu le lancement.

 

 

«*…l'agence spatiale chinoise (CNSA) a rendu publique le site d'alunissage de sa future sonde Chang'e 5 : le robot lunaire se posera à quelques centaines de kilomètres seulement de Chang'e 3. Ce dernier se trouvait dans la mer des Pluies, ce sera l'océan des Tempêtes pour Chang'e 5...*»

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un article sur le choix de cette destination et un rappel des différentes "phases" de cette mission.

Titre : China confirms landing site for Chang'e-5 Moon sample return

http://gbtimes.com/china/china-confirms-landing-site-change-5-moon-sample-return

 

La complexité du retour (un RdV en orbite lunaire avec transfert des échantillons dans la capsule de retour) suggère fortement que ce sera une technique comparable qui sera utilisée quand les chinois tenteront un retour d'échantillons martiens.

Le choix de la zone d'alunissage indique le souhait d'atteindre une zone restreinte de l'océan des tempêtes (Oceanus Procellarum) pas très loin du Mons Rümker

 

change10.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ce que veux dire Albuquerque c'est que vu l'absence d'atmosphère sur la lune, une navette ne peux pas planer. Elle doit donc freiner uniquement à l'aide de la poussée de ses moteurs. Du coup une piste ne sert à rien, vu que l'alunissage est obligatoirement vertical.

 

Ce n'est pas cela. Une navette pourrait se poser sur la lune en tangentant sa surface et s'arrêter sous l'effet du frottement, mais la vitesse de contact serait la vitesse de satellisation, environ 6000 km/h.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"s'arrêter sous l'effet du frottement"

Quel frottement ?

En imaginant que tu puisses survivre à un contact, même tangentiel, à près de 1700m/s, et encore contrôler ta trajectoire sans repartir instantanément pour les étoiles, comment ralentir ?

Si tu tentes de te poser tangentiellement, à ta vitesse orbitale au niveau 0, ton poids est nul, en conséquence ton adhérence aussi, et l'énergie cinétique à dissiper pour arrêter ta masse à cette vitesse est considérable, sans aucun moyen de la transférer mécaniquement au sol...

Alors tu freines comment ?

En l'absence de freinage passif, cela revient rigoureusement au même que se poser au final verticalement en terme de réserves énergétiques embarquées : la quantité totale d'énergie cinétique à neutraliser est la même, sans pouvoir en dissiper une fraction dans le milieu extérieur par un dispositif d'absorption externe.

Modifié par Moraldo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour piger tout ça, faut jouer à Kerbal Space Program !

Je vous le recommande...

(Mais vous connaissiez déjà:-) ) )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
http://gbtimes.com/chinas-change-5-lunar-sample-return-mission-delayed-by-long-march-5-rocket-failure-official-confirms

(pruyè^rytr

C'est maintenant officiel, le lancement de la mission est reporté à une date ultérieure (pas en 2017 donc) suite à l'échec du lanceur Longue Marche 5 en juillet dernier

 

Il faudra quand même être patient ;

- le rapport d'enquête sur l'accident sera disponible fin 2017

- la durée pour remédier aux dysfonctionnements du lanceur n'est pas connue (un minimum de 6 mois parait crédible)

- il y aura au moins un nouveau lancement "test" avec une charge moins précieuse que Chang'e 5 (peut-être le double du satellite qui a été perdu)

- Ensuite, si la fiabilité est considérée acquise, lancement de Chang'e 5.

 

Donc au mieux lancement de la sonde lunaire au second semestre 2018, et pas impossible que ce soit seulement au premier semestre 2019.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les chinois annoncent que la cause officielle de la perte du lanceur CZ-5 est une anomalie d'un des moteurs cryogéniques du premier étage (sans plus de précision).

 

Le retour en vol du lanceur n'est pas prévu avant fin 2018.

 

Comme il parait peu crédible, car fort risqué, de mettre une charge utile comme Chang'e-5 ou Chang'e-4 (les missions lunaires) pour un retour en vol .... ces lancements ainsi que ceux des premiers modules de la station spatiale ne sont pas envisageables avant mi-2019 ..... au mieux.

 

[mode blague ON]

Peut-être qu'ils vont mettre sous la coiffe du premier lancement, le véhicule officiel du président Xi Jinping, pour ne pas être en reste avec un certain Elon :D

voitur10.jpg

[mode blague OFF]

Modifié par montmein69_2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.