• kiwi74

      Participez au plus fabuleux des rassemblements astro !!!   11/06/2018

      Venez vivre quelques jours avec les membres de votre forum favori aux Estivales de Webastro. Il vous reste quelques jours pour vous inscrire !   Pour plus de renseignements, cliquez sur le lien suivant : http://estivales.webastro.net   Si vous avez des questions, venez en discuter ici :    
yves piette

Besoin de conseils pour stratifier du carbone

Messages recommandés

Bonjour,

 

Dans le Dobson 400 "Strock like" que j'ai construit, hormis le miroir, les éléments les plus lourds sont la valise "socle/rocker" et, dans une moindre mesure, les tourillons.

 

J'envisage de refaire ces 2 éléments en sandwich composite mais j'ai quelques questions pour ceux qui ont de l'expérience en la matière:

 

  • Matériau pour l'âme: J'hésite entre du polystyrène extrudé ou du balsa. Y a-t'il des avantages qui plaident en faveur de l'un ou l'autre ?
  • Est-il utile de renforcer l'âme dans son épaisseur avec du carbone comme Serge Vieillard l'a fait pour les tourillons de son T400 (2 x carbone / balsa 6mm / carbone / balsa 6mm / carbone / balsa 6 mm / 2 x carbone) ?
    Il me semble avoir lu un post dans lequel il disait qu'à refaire il ne serait pas embêté à mettre du carbone dans l'épaisseur mais je ne le retrouve pas ...
  • Pour les champs de frottement des tourillons, je pensais stratifier une feuille (200 g/m2) puis y coller un film autocollant pour opacifier les fenêtre (comme utilisé par Jose9 sur son Strock).
    Serge Vieillard avait utilisé du "tissus de carbone poudré" mais, si j'ai bien retenu, par la suite, il a collé de l'ebony star dessus.
    En laissant la résine sur l'âme devenir légèrement collante avant de poser/encoller la feuille puis en laissant stratifier, le résultat sera-t-il suffisamment régulier ? Faut-il plutôt prévoir un contre-moule qui épouse la courbe ? Ne serait-il pas plus prudent de faire un champs en aluminium ?, Autre ?
  • Pour la valise, je pensais découper les panneaux et, si utilisation de balsa avec feuille de carbone dans l'épaisseur, stratifier uniquement les couches internes.
    Enduite, assemblage des panneaux par collage.
    Puis stratification de l'intérieur: Un premier U (panneau du fond et 2 panneaux latéraux) , ensuite une second U perpendiculaire au premier (panneaux du fond et 2 autres panneaux latéraux), enfin un anneau sur les 4 panneaux latéraux. Chaque face recevrait alors 2 couches de carbone mais les arrêtes n'en auraient qu'un seul.
    Le principe vous semble-t-il valable et possible à mettre en oeuvre (ajustement des lés de tissus avec problème de l'effilochage, ....) ? Avec un filet de colle cyanoacrylate à l'emplacement de la découpe, pourrait-on faire des découpes ajustées ?
    Ne serait-il pas suffisant de stratifier la face interne des panneaux avant assemblage par collage (sans aucune stratification des arrêtes internes - seules les arrêtes externes le seraient) ?
    Enfin, stratification de l'extérieur avec les 2 U puis l'anneau (plus facile à mettre en oeuvre qu'à l'intérieur).
  • Dernière chose concernant les inserts (fixation des tourillons, poignée valise, patins de teflon, grenouillères, ...): Plutôt que des douilles en laiton (difficiles à fabriquer ou à trouver), des petits bloc de contreplaqués (+/- 2 cm carré) comme âme aux endroits nécessaires ne peuvent-ils faire l'affaire ?

 

Merci pour vos réponses et conseils.

Modifié par yves piette

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne peux pas malheureusement pas t'aider, mais j'ai des interrogations similaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, je crois me souvenir d'un fil de référence sur le carbone, faut que je cherche ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Merci, je connaissais ce fil et l'ai déjà lu et relu un grand nombre de fois.

 

Il est très bien fait et très instructif :wub: ... mais il ne répond pas aux questions pratiques que je pose ...

 

Entres-autres, c'est dommage que JM Beraud n'ai pas décrit (à moins que j'aie mal regardé) comment il a réalisé son "coin de valise" (combien de lés et comment sont-ils ajustés/coupés avant le pressage ?). Cela aurait peut-être répondu à mon interrogation sur "comment stratifier l’intérieur de la valise ?".

 

Ce serait bien qu'il passe dans ce fil :) ....

Modifié par yves piette

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui et il vaut mieux avoir des discussions vivantes, bonne suite ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yves, si tu veux tu peux passer à l'occasion à la maison, je pense que ça ne doit pas être très loin.

Je te montrerai les moyens (modestes) que j'utilise pour travailler la mousse et le carbone.

:beer:

 

  1. Matériau pour l'âme: J'hésite entre du polystyrène extrudé ou du balsa. Y a-t'il des avantages qui plaident en faveur de l'un ou l'autre ?
  2. Est-il utile de renforcer l'âme dans son épaisseur avec du carbone
  3. Pour les champs de frottement des tourillons, je pensais stratifier une feuille (200 g/m2) puis y coller un film autocollant pour opacifier les fenêtre (comme utilisé par Jose9 sur son Strock).
    Serge Vieillard avait utilisé du "tissus de carbone poudré" mais, si j'ai bien retenu, par la suite, il a collé de l'ebony star dessus.
    En laissant la résine sur l'âme devenir légèrement collante avant de poser/encoller la feuille puis en laissant stratifier, le résultat sera-t-il suffisamment régulier ? Faut-il plutôt prévoir un contre-moule qui épouse la courbe ? Ne serait-il pas plus prudent de faire un champs en aluminium ?, Autre ?
  4. Pour la valise, je pensais découper les panneaux et, si utilisation de balsa avec feuille de carbone dans l'épaisseur, stratifier uniquement les couches internes.
  5. Le principe vous semble-t-il valable et possible à mettre en oeuvre (ajustement des lés de tissus avec problème de l'effilochage, ....) ? Avec un filet de colle cyanoacrylate à l'emplacement de la découpe, pourrait-on faire des découpes ajustées ?
  6. Dernière chose concernant les inserts (fixation des tourillons, poignée valise, patins de teflon, grenouillères, ...): Plutôt que des douilles en laiton (difficiles à fabriquer ou à trouver), des petits bloc de contreplaqués (+/- 2 cm carré) comme âme aux endroits nécessaires ne peuvent-ils faire l'affaire ?

 

1. de la mousse: plus légère, beaucoup moins chère, plus facile à travailler, imputrescible et surtout, aucun danger de déformation à l'humidité/température. Important si on se déplace sous les tropiques.

 

2. ce qui travaille, c'est la couche de surface. La mousse (ou le balsa) au milieu ne sert que de support et de 'liant' pour la fibre. Renforcer le noyau ne sert quasi à rien. Il vaut bien mieux mettre une couche de carbone en plus à l'extérieur. Ce qui peut être intéressant, c'est d'ajouter quelques lattes dans l'épaisseur de la mousse (posées perpendiculairement aux surfaces) pour éviter l'écrasement et renforcer la pièce en torsion.

 

3. Les patins de téflon doivent porter sur une surface rugueuse, genre 'plan de travail granité'. J'ai essayé la fibre, ça ne marche pas bien. Tout ce qui est lisse 'colle' beaucoup trop: autocollant, aluminium, plastique, etc. L'Ebony Star est cher et difficile à trouver mais j'ai trouvé un truc qui marche bien: de la sangle plastique servant à l'emballage des gros colis. En plus, c'est gratuit (récup dans l’entrepôt de chez Brico)!

 

Clourful-PP-Plastic-Packing-Straps-Polypropylene-Strapping.jpg

 

4. Non, c'est justement la surface des pièces qu'il faut stratifier, intérieur et extérieur, quitte à employer un tissu plus léger: comme expliqué plus haut c'est le revêtement qui est 'travaillant'. Si tu veux faire plus simple tout en restant rigide et léger, tu peux poser un coupon sur toute la pièce, sans faire d'ouvertures d’allègement. Mais c'est moins joli, j'en conviens. ;)

 

Important:

a. si le look est prioritaire, tu dois poser la fibre sur une feuille de plastique elle-même copieusement enduite d'epoxy, puis le bois ou la mousse par-dessus. Après 24h tu peux peler le plastique et la finition sera 'miroir', on verra le carbone avec un superbe effet de transparence.

 

b. si le poids est prioritaire, tu enduis la mousse ou le bois d'epoxy et tu poses le tissu dessus. Avec une carte de crédit (périmée), tu étales la colle pour tout bien imprégner, puis tu racles l'excédent. Tu peux même éponger à l'essuie-tout de cuisine. L'aspect doit être mat, on ne doit pas voir d'effet 'mouillé', la trame du tissu doit être apparente. Cette méthode est moche mais 2x plus légère.

 

Tu peux aussi combiner les deux. Par exemple l'intérieur mat et l'extérieur brillant.

Enfin, la fibre de verre donne un résultat peut-être 15% plus lourd que le carbone mais elle est 10x moins chère et peut se teinter dans la masse avec de la poudre de pigments. Si la solution 'b' est choisie, c'est à mon avis le meilleur choix, pas besoin de peinture et c'est inaltérable.

 

5. La cyano pour éviter l'effilochage, je n'ai jamais essayé parce que ça risque de faire d'horribles taches blanches. En revanche, pour découper la fibre proprement il suffit d'y coller du scotch de masquage en papier puis de couper aux ciseaux dans le papier. Chaque coupon doit être découpé un peu trop grand. Après prise complète, l'excédent est arasé au disque à tronçonner (Dremel chinoise) ou au couteau.

 

6. J'utilise du contreplaqué 8mm. C'est pas cher et ça suffit à condition de renforcer le perçage avec de la cyano ultra-fluide. Note que tu peux aussi noyer tout le bloc de cyano et le laisser sécher 24h avant de l'utiliser, il deviendra comme du béton. Pour faire encore plus léger, tu fais un empilement de parois de cagette de mandarines. C'est du CTP de sapin, plus léger que le CTP de bouleau/méranti et plus solide que le balsa. Attention, ne pas prendre les cagettes en carton comprimé, trop lourd et fragile.

 

Un peu d'inspiration: http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=150120

Modifié par OrionRider

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour yves,

 

ton T400 est superbe comme cela !!! je ne suis pas convaincu que les pièces en composite te permettent de gagner en poids ou en raideur de manière significative, tu peux déjà faire le calcul pour le gain en masse (tu connais la densité de l'âme et les surfaces de tissu, masse de colle = masse de tissu).

 

- polystyrene ou balsa : j'ai envie de dire ça depend de la forme que tu veux faire, ici si tu reconduis le design des tourillons et de la boite il est plus simple de d'avoir des panneaux dans l'épaisseur souhaitée. avec ces 2 materiaux il y a un risque de délaminage si la quantité de colle est trop faible... il vaut donc mieux travailler à plat contre une vitre avec des formes simples. Il y a une autre alternative c'est la mousse de PVC, c'est une mousse faite pour la stratification , légère avec une bonne resistance à la compression et qui boit bien la resine, par contre c'est un peu plus cher, mais ici pas besoin de se poser la question des plis dans l'épaisseur. (http://www.polyplancomposites.fr/Vente-de-MOUSSE+DE+PVC-9-114-0.html)

 

Pour le champ ext des tourillons, il ne faut pas essayer de faire la stratification directement sur la pièce, mais plutot stratifier sur une vitre une bande de tissu de carbone et la recoller après sur la pièce en appliquant une bonne pression avec un sangle.

 

Pour la boite, 2 choses

1- il faut que ça supporte les chocs, et le carbone c'est pas fait pour ça, idéalement il faudrait du kevlar mais c'est une horreur à travailler sans parler du prix, d'où aussi l'interet d'avoir une ame un peu résistante à la compression.

2- pour avec qqch de bien raide il faut bien sur stratifier la boite montée et pas tous les morceaux puis monter la boite. Le plus simple pour draper tout l’extérieur puis tout l’intérieur de la boite est de faire l'opération sous vide; ainsi on est sur de bien repartir la pression sur toutes les faces avec une distribution homogène de colle. Sinon, il faut appliquer cette pression avec du sable ou de l'eau ou encore jouer avec des morceaux de vitre ou de CTP+ papier sulfu et des serre-joints mais bonjour la galère pour la mise en oeuvre avec un risque de tout coller :cry:

 

les inserts ne sont pas difficiles à trouver mais il faut etre "ouvert", chez bricomachin il y a qques inserts au rayon quincaillerie du meuble (avec les ecrous à griffe....), pour le collage des inserts il faut mettre de la charge.

 

pour faire des coins propre, il faut presser l'angle entre un moule et un contre-moule en gérant la decoupe du tissu.

 

l'idée de la cyano c'est une connerie, le tissu doit pouvoir se déformer pour s'ajuster à la forme de ta pièce, avec la cyano tu vas faire une zone dure donc morte qui ne permettra plus au fibre de pouvoir glisser les unes sur les autres. le plus simple est en effet l’adhésif.

 

 

 

Yannick

Modifié par yannick78

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

OrionRider et Yannick, merci pour vos conseils.

 

J'ai toujours des interrogations sur la découpe du tissu pour tapisser l'intérieur de la valise en incluant le recouvrement des arrêtes :?: Avez-vous une meilleure idée que celle des trois coupons ?

 

OrionRider, effectivement je pense que nous n'habitons pas loin l'un de l'autre et je serai très intéressé de voir tes travaux. Je te contacte en MP ....

 

Yves

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour les arêtes, tout dépend de l'épaisseur du coupon. 80g/m², ça se plie très facilement et ça épouse les reliefs. 250g/m² en revanche, c'est la galère.

Tu peux évidemment superposer plusieurs couches de 80g/m² 'mouillé sur mouillé'.

Pense que la solidité de la pièce ne double pas en doublant l'épaisseur du tissu. Très souvent, une fine couche suffit.

 

Pour des pièces à forte contrainte, il y a aussi le 'roving'. C'est une bobine de fil de carbone qu'on dépose à la main pour renforcer les pièces, ça suit facilement les reliefs. C'est la solution 'carbone' la moins coûteuse et la plus solide (on optimise la résistance directionnelle), mais pas la plus légère et pas la plus agréable à poser. La finition est aussi très moche.

 

Mais bon, 50m de mèche de carbone de 15mm de large pour 13€ c'est très avantageux!

https://shop.hp-textiles.com/shop/Reinforcement-Fabrics/Carbon-Fibre-Roving/50m-50K-Carbon-fibre-roving-HP-HT-50K-50.html

 

S'il te faut du carbone/kevlar, vas voir chez HP, leurs prix sont excellents (19€/m²) et la qualité est au rdv: https://shop.hp-textiles.com/shop/Reinforcement-Fabrics/Hybrid-Fabric/165g-m-Hybrid-Fabric-Plain--Carbon-Kevlar-HP-P167AC-1653.html

 

Mais attention au kevlar, c'est une horreur à travailler, bien pire que le carbone!

Et question rigidité c'est médiocre. Le kevlar n'est indiqué que contre le déchirement. Pour l'astro, à moins de se faire un filet à météorites, ce n'est pas très utile. Mais c'est joli. :p

Modifié par OrionRider

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

J'ai réalisé la valise mais ce ne fut pas sans mal.

Au point de vue du poids, c'est une réussite. Avec la quincaillerie je devrais passer de 11,9 Kg pour la valise originelle (CPT massif pour les flans, CPT 5,5 mm + Polystyrène pour le fond et le couvercle) à +/- 3,5 Kg.

Les premiers essais de rigidité sont concluant.

 

Le gros hic, c'est l'esthétique. J'ai manifestement fait plusieurs erreurs mais, on a beau lire les conseils, on n'apprends réellement qu'avec les travaux pratiques ....

Ici, j'ai stratifié la base sur une vitre préalablement enduite de cire de démoulage.

Je n'avais sans doute pas mis assez de cire ou j'ai démoulé trop tôt ou il fallait aussi enduire la vitre de résine (je ne l'avais pas fait car je ne souhaitais pas d'effet miroir). Résultat: certaines parties ont adhéré à la vitre et j'ai obtenu des parties "miroir" et des parties "tissu".

 

J'ai donc changé de méthode pour le couvercle et posé une feuille de démoulage sur la vitre. Rien n'a adhéré ... mais le plastique était trop souple et a fait plein de petites vagues effet "miroir". De plus, la stratification est différente sur les inserts de CPT sur lesquels j'ai aussi obtenu un effet "miroir".

 

Pour rectifier ces deux faces, je me suis dit qu'on bon ponçage avec des grains de plus en plus fin allait me rendre une surface impeccable et ... c'est une horreur.

 

Je n'ai pas trop envie de remettre une couche de carbone qui alourdirait la valise d'environ 0,4 Kg.

Je pensais à la peindre. Auriez-vous des conseils pour le faire (couche d'apprêt, type de peinture, couleur noire obligatoire ?) ou peut-être une couche de résine pigmentée en noir ?, autres idées ?

5aa5843e6f038_20171228_123635-Copie.jpg.7ae9f8b3759c9920b641dd44b620db7a.jpg

5aa5843e8505e_20171228_123658-Copie.jpg.38324cd2cd5cf07b616c2fe36cf2e22c.jpg

5aa5843ea6383_20171228_123956-Copie.jpg.7fb40e60dc4e74e71212901259a91e16.jpg

Modifié par yves piette

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Yves,

 

Entres-autres, c'est dommage que JM Beraud n'ai pas décrit (à moins que j'aie mal regardé) comment il a réalisé son "coin de valise" (combien de lés et comment sont-ils ajustés/coupés avant le pressage ?). Cela aurait peut-être répondu à mon interrogation sur "comment stratifier l’intérieur de la valise ?".

Ce serait bien qu'il passe dans ce fil ....

 

Je suis désolé je n'avais pas vu ton fil. Là je suis tombé dessus car le poste que tu cites est remonté et j'ai une alerte sur mon mail. Bref n'hésite pas à poser la question dans le post du dessus ou à m'envoyer un e-mail perso via WA.

 

Du coup je ne sais pas quelles questions il te reste, avoir essayé c'est comme tu le dis de toutes façons indispensable.

 

Pour le coin de valise j'avais découpé des lés en rectangle et alterné deux par deux pour couvrir toutes les faces. Avec deux moules comme le montre la photo, puis serre-joints.

 

Pour ta question sur la pièce en photo, ne peux tu pas retenter le coup? Sinon peinture époxy.

 

Dis moi si tu as d'autres questions qui n'ont pas déjà été répondues.

 

Bonne suite,

JMarc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Jean-Marc,

 

Je ne dispose pas de beaucoup de temps pour bricoler et j'ai mis 4 mois pour faire cette valise ... qui n'est pas encore terminée. Je n'ai donc pas trop envie de retenter le coups :doa:

 

Je vais plutôt essayer la peinture epoxy ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui je comprends très bien...

 

Si carrément, fais un petit essai sur un bout perdu, voire sur une planche de bois, histoire de voir si ça couvre bien et comment sera la finition.

 

JMarc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
je devrais passer de 11,9 Kg pour la valise originelle (CPT massif pour les flans, CPT 5,5 mm + Polystyrène pour le fond et le couvercle) à +/- 3,5 Kg.

Les premiers essais de rigidité sont concluant.

 

Bravo, gagner plus de 8kg (70%!) sur cette pièce, c'est une belle réussite. :beer:

 

Pour la finition, c'est dommage mais bon, l'important c'est le fonctionnel.

La raison des 'vagues' n'est pas que le plastique était trop souple mais bien que la pression était insuffisante. Il faut poser le plastique bien tendu sur la vitre, l'enduire d'époxy, poser le coupon, l'enduire 'à cœur' puis poser l'âme (en mousse ou 'nida') et enfin charger tout ça avec assez de poids (plomb, briques, sacs de sable,...) pour bien 'plaquer' le tissu.

 

Si les 'vagues' ne sont pas trop hautes, tu peux passer quelques couches d'enduit carrosserie et poncer jusqu'à obtenir une surface bien plane. Un coup de peinture et ce sera nickel! :)

 

Le noir n'est pas indispensable. En fait, du blanc est probablement plus intéressant pour l'extérieur, histoire de ne pas se prendre les pieds dedans. ;)

Modifié par OrionRider

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Yves,

Sinon tu peux simplement passer un coup de vernis en bombe, ça marche bien ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce fut long et laborieux mais le jeu en valait la chandelle.

J'ai terminé cette valise la semaine passée et elle a reçu sa "première lumière" lundi dernier.

Elle fonctionne bien même si les mouvements en rotation sont un peu plus durs qu'avec la valise en bois.

 

Il faut dire que, pour les surfaces de frottement des mouvements en azimuth:

  • Je me suis contenté d'adhésif pour paroi de douche / 3 patins de teflon pour cette valise
  • Pour la valise en bois, c'était un anneau de mélanine / 1 patin de teflon et 2 séries de roulements

 

Quelques photos:

En rouge la valise en bois: 11,9 kg

En noir la valise en carbone: 3,9 kg (pesé avec la quincaillerie)

 

 

valise_carbone_couvercle.jpg

valise_carbone%20_fond.jpg

valise_carbone_flans.jpg

valise_carbone_vs_bois_couvercle.jpg

valise_carbone_vs_bois_fond.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sympa la valise ;) chouette bricolage

 

L'astuce d'Orionrider sur le feuillard (plastique de cerclage des colis ou palettes) m'interpelle car j'avais émis l'hypothèse de cette solution pour le glissement en altitude des dobson il y a quelques temps lors d'une discussion brico (au lieu du très cher ébony star) et je m'étais un peu fait défoncer :be:

 

J'aimerais savoir s'il y a des utilisateurs convaincus par cette matière ou si finalement ce n'est pas une bonne idée ? J'avoue que je n'ai pas bien avancé dans mes projets de serrurier et que je ne peux donc pas essayer...

Modifié par teddelyon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo Yves, c'est une belle réussite! :beer:

 

Là, ça doit être bien plus facile à déplacer. :)

 

J'aimerais savoir s'il y a des utilisateurs convaincus par cette matière

Mon 200 marche comme ça depuis un moment, ça glisse juste comme il faut. ;)

Modifié par OrionRider

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ma part je vais me faire un Dobson avec un 150 déclassé, le tout en résine folique et non résine poly. La différence entre les trois, époxy, folique et poly, c'est que l'epoxy colle sur tout, ne pue pas mais difficile a manipulé température +- 5 degré autour de 20 et le prix! La folique est plus facile a manipuler point de vu temps.. Et colle bien et très bonne stratification. Le poly lui est vraiment fait pour mat de verre et très facile a manipuler. J'ai refais un toit de camping car entier en Matt et roving la folique cool mais bien faire les dose car prends très vite surtout si chaud et ne pas compter se resservir des pinceaux etc.. Sur le carbone ça marche (carters moto) bien aussi bien que l'epoxy et moins cher.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonjour,

J'ai réalisé la valise mais ce ne fut pas sans mal.

Au point de vue du poids, c'est une réussite. Avec la quincaillerie je devrais passer de 11,9 Kg pour la valise originelle (CPT massif pour les flans, CPT 5,5 mm + Polystyrène pour le fond et le couvercle) à +/- 3,5 Kg.

Les premiers essais de rigidité sont concluant.

 

Le gros hic, c'est l'esthétique. J'ai manifestement fait plusieurs erreurs mais, on a beau lire les conseils, on n'apprends réellement qu'avec les travaux pratiques ....

Ici, j'ai stratifié la base sur une vitre préalablement enduite de cire de démoulage.

Je n'avais sans doute pas mis assez de cire ou j'ai démoulé trop tôt ou il fallait aussi enduire la vitre de résine (je ne l'avais pas fait car je ne souhaitais pas d'effet miroir). Résultat: certaines parties ont adhéré à la vitre et j'ai obtenu des parties "miroir" et des parties "tissu".

 

J'ai donc changé de méthode pour le couvercle et posé une feuille de démoulage sur la vitre. Rien n'a adhéré ... mais le plastique était trop souple et a fait plein de petites vagues effet "miroir". De plus, la stratification est différente sur les inserts de CPT sur lesquels j'ai aussi obtenu un effet "miroir".

 

Pour rectifier ces deux faces, je me suis dit qu'on bon ponçage avec des grains de plus en plus fin allait me rendre une surface impeccable et ... c'est une horreur.

 

Je n'ai pas trop envie de remettre une couche de carbone qui alourdirait la valise d'environ 0,4 Kg.

Je pensais à la peindre. Auriez-vous des conseils pour le faire (couche d'apprêt, type de peinture, couleur noire obligatoire ?) ou peut-être une couche de résine pigmentée en noir ?, autres idées ?[/quote

 

Il faut bien rouler avec un debulleur, genre rouleau pour faire marque sur ciment.. Car la résine quelle quelle soit fait un genre d'étanchéité et l'air se met en-dessous et même avec un pinceau tu étalé l'air mais ne la chasse pas et a un moment IU l'autre elle revient. As tu passé un couche de résine sur ton verre avant et tapoté sur le carbone avant de rajouté de la résine et debullé après, il faut pas avoir peur de rouler vers l'extérieur pour bien chassé l'air.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

Mon 200 marche comme ça depuis un moment, ça glisse juste comme il faut. ;)

 

Ah trop bien ! J'y croyais à cette matière et j'en ai des km au boulot ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Re désolé je me suis trompe dans une résine, c'est de l'isophtalique et non de la folique. Attention malgré moins de zylene ça pue!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Heliosbl:

Il faut bien rouler avec un debulleur, genre rouleau pour faire marque sur ciment.. Car la résine quelle quelle soit fait un genre d'étanchéité et l'air se met en-dessous et même avec un pinceau tu étalé l'air mais ne la chasse pas et a un moment IU l'autre elle revient. As tu passé un couche de résine sur ton verre avant et tapoté sur le carbone avant de rajouté de la résine et debullé après, il faut pas avoir peur de rouler vers l'extérieur pour bien chassé l'air.

 

Bonjour et merci pour les conseils :)

 

Je n'ai pas eu trop de problèmes lorsque je stratifiais en posant le carbone sur le polystyrène.

La technique, enduire le polystyrène, poser le tissu et bien tapoter fonctionne bien. A refaire, je privilégierais l'usage exclusif de cette technique.

 

Les soucis que j'ai eu, c'est lorsque je travaillais dans l'autre sens: Enduire la vitre de cire de démoulage (ou tendre un pastique de démoulage en évitant tout plis), enduire (ou non) la vitre d'epoxy, poser le tissus et l'enduire d'epoxy, enduire le polystyrène et le poser sur le tissus, mettre du poids sur le polystyrène.

Là, pas possible de tapoter au pinceau ou d'utiliser un rouleau débulleur !

 

Ce que je pense être mes différentes erreurs:

  • Pas assez de cire de démoulage sur la vitre. Il faut au moins deux ou trois couches.
  • Plis dans les feuilles de "plastique de démoulage". C'est un plastique assez fin et c'est difficile de ne pas faire de plis sur une grande surface. La solution serait peut-être d'utiliser du papier sulfu ou une feuilles de plastique plus épaisse (genre 0,3 mm).
  • Pas assez d'époxy sur le tissus et/ou le polystyrène
  • Poids insuffisant ou mal répartis sur le polystyrène mais la solution n'est pas simple lorsqu'on stratifie en une seule fois des parois verticales et horizontales. Je l'ai fait avec des planches et des serres-joints mais il ne faut pas trop serrer sous peine de déformer les planches et celles-ci ne sont pas toujours parfaitement planes ...

 

A refaire, pour une caisse aux dimensions très précises et aux angles droits bien marqués à l'intérieur, je pense que j'aurais utilisé la technique des cadres en bois remplis de polystyrène.

J'aurais stratifié bien à plat toutes les faces internes de la caisse.

Je l'aurais ensuite montée (champs en bois collés/vissés).

Enfin, j'aurais stratifié une à une les faces externes (le tissu recouvrant aussi les champs).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprends mieux et pour la cire ça il faut cirer, cirer, car l'EPCI accroche dur tout comme les résines et voir des fois même bien cirer sa accroche.. Cail faut en mettre pas avoir peur rien que sur le toit du camping car +- 30kg et le pire les bulles, obliger de poncer pour crever la bulle remplir etc.. En tout cas bravo pour ce que tu fait

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

J'aurais stratifié bien à plat toutes les faces internes de la caisse.

Je l'aurais ensuite montée (champs en bois collés/vissés).

Enfin, j'aurais stratifié une à une les faces externes (le tissu recouvrant aussi les champs).

 

Salut Yves,

 

petite remarque en passant : ce serait dommage de faire ainsi, car dans ce cas tu ne profites que peu des avantages mécaniques de la stratification. Il vaut mieux qu'il y ait continuité de la fibre, tes liaisons ne s'en portent que beaucoup mieux, comme si la pièce était monobloc. Surtout avec un matériau d'âme fragile comme l'est le polystyrène.

En arrondissant bien les angles extérieurs, en créant des joints-congés pour l'intérieur, en pensant bien à l'avance l'ordre dans lequel on va draper, c'est faisable sans pb.

Bon, j'ai pas dit que le résultat serait mauvais ;) mais tant qu'à mettre les mains dans la résine autant que le résultat soit optimal, quitte à être un peu moins joli qu'avec la technique "black metal".

 

Fred.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La meilleure solution pour moi c'est la feuille de plastique lisse et rigide (ça ressemble à une farde en plastique ou un set de table). Pas besoin de cire ni de démoulant, on peut 'peler' le plastique, qui n'adhère presque pas à l'epoxy. La feuille peut d'ailleurs souvent servir à nouveau.

 

Mais effectivement, il faut très bien enduire copieusement la surface, imprégner le tissu avec une résine bien fluide et bien tout répartir.

 

Comme dit Fred, fabriquer toutes les 'planches' séparément puis les assembler/coller est plus simple et plus joli, mais un peu plus lourd et moins solide qu'une construction 'monobloc'.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.