Jump to content

fred-burgeot

Membre
  • Content Count

    2,928
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by fred-burgeot

  1. Salut, il faut quand-même se méfier, tous les produits ne conviennent pas pour nettoyer un filtre interférentiel. Surtout, évitez tout ce qui peut contenir de l'alcool, composant souvent présent dans les nettoyants optiques (mais pas le Purosol). L'alcool flingue illico les filtres interférentiels. Fred.
  2. Surtout quand c'est blanc ! Ca fait vraiment utilitaire. Cela dit, c'est nickel comme mini van et partir faire de l'astro au pied levé. Fred. C'était une blagounette, Lyl... Fred.
  3. Non mais oh, Jean-Michel, tu m'as pas demandé de droit à l'image pour diffuser la photo de mon véhicule en arrière-plan. Tu aurais au moins pu le flouter. En même temps ce magnifique Berlingo donne beaucoup d'esthétisme à l'image. Fred.
  4. Ah, j'oubliais aussi : IC5146, la nébuleuse du Cocon, dans le Cygne. Au Restefond au T400 on la devine sans filtre, avec le H Beta on la discerne mieux et on peut commencer à la détailler. Fred.
  5. Salut, pour compléter la liste de Yann et 'Bruno : - la Patte de Chat (NGC6334), certes un peu limite en hauteur par chez nous. Mais si vous descendez un peu vers le sud (Maroc etc...), vraiment bien, l'effet du H Beta sur cette neb. - IC2162, Sh2-257, Sh2-254 qui sont trois pompons nébuleux dans Orion. - La Mouette : IC2177 (le corps et les ailes) et surtout Gum1 (la tête). C'est faible au 400, mais ça ressort. En général on achète un H Beta pour deux nebs, IC434 (arrière-plan de la Tête de Canasson) et La California. Par la suite on se rend compte qu'avec ce filtre on peut s'attaquer à des nébuleuses réputées accessibles uniquement en photo, comme mes deux derniers exemples. C'est invisible sans filtre, mais ça reste ténu quand-même avec. Fred.
  6. Quand-même pas. Le H Beta (Lumicon dans mon cas) avec un T400 permet de voir B33 même sous un ciel médiocre. Dans ces conditions et après avoir sorti Alnitak du champ (comme dit Olivdeso) on perçoit d'abord un mur sombre, ou plutôt une démarcation rectiligne entre deux zones. Un côté est moins sombre que l'autre. Et puis apparait un "bourgeon", une boursoufflure qui sort de la portion sombre et qui se détache faiblement en ombre chinoise devant la portion claire. En effet, la première fois on est surpris par la taille de la bestiole, plutôt grande, même au faible grossissement requis pour l'usage du filtre très sélectif. Avec un ciel de qualité (toujours au T400) les formes se précisent, la boursoufflure devient anguleuse et on distingue un cerne lumineux qui souligne la crinière du canasson. Le ciel super transparent permet de se passer de H Beta. Mais c'est quand-même mieux avec filtre, de mon point de vue. Fred.
  7. Ca je sais pas, disons qu'il faut avoir la barlow prête dans la main et avec les bouchons enlevés On peut aussi se passer de serrer les vis le temps des manips. Oui, si on sait quels sont les Gr utiles on peut se passer de barlow (sauf si on veut approcher les 1000X). Fred.
  8. L'empilement va surtout rendre la MAP plus délicate (vibrations potentielles à cause du porte-à-faux) mais pour la douceur des mouvements ça ne change rien. Près du zénith, on manque de bras de levier, là c'est sûr que le suivi manuel demande plus de touché. En effet, sur les SV que j'ai utilisés c'est le mouvement en hauteur qui est moins doux. Michel, c'est pourtant un peu comme ça que je fais avec mon T406, en y allant par étapes. Je pointe à l'Ethos 8 puis je mets la powermate X2, je ne suis alors "qu'à" 440X et la cible est toujours largement dans le champ même après le temps nécessaire pour refaire la map. Partant de là, quand je veux grossir vraiment fort j'anticipe la trajectoire de l'objet dans le champ avant d'empiler encore la barlow X3 entre la Powermate et l'Ethos 8 (j'arrive à 1320X comme ça) et ça fonctionne... Fred.
  9. En même temps, se donner du mal pour acquérir du matos performant, l'optimiser et faire des dizaines (centaines) de km pour aller chercher un excellent ciel, pour finalement rechigner à faire quelques manips au foyer... OK, bien noté diamètre + focale. Il y a des fois où on regrette de ne pouvoir grossir "que" 500 ou 600X, et où 1000X ou plus est bien appréciable. Il y a des spots en France où c'est possible régulièrement, ça permet de redécouvrir les petites NP. Mais en effet ça suppose que les mouvements du Dobson soient très très doux. Il n'y a que toi pour savoir si ton SV est OK à ce niveau. Pour les SV que j'ai pu essayer, la douceur du suivi manuel n'était pas le point fort (ce n'est pas le seul fabricant qui a cette particularité !). Pour ma part j'aime bien les 100° de champ, je n'ai pas de suivi motorisé et quand je pousse fort le Gr ça me permet de ne pas perdre la cible. Avec une motorisation alt-az c'est une autre histoire. Bon, tu as opté pour un Ethos 8, donc de toute façon la question du champ est réglée. 33'' c'est moins que le diamètre de Jupiter, c'est bien petit ! Et même avec un Dobs avec un peu plus de F/D, on atteint difficilement la minute d'arc... Fred.
  10. Dans ce cas, comme déjà conseillé par certains, venant d'un OIII Lumicon -> UHC Astronomik. Fred.
  11. A mon avis le 10 sera inutile, le 8 te sera précieux sur la plupart des galaxies (y compris sur M31 ou M33, pour les détailler). Une pupille autour de 2mm est assez idéale pour ce petit jeu, en tout cas me concernant c'est le meilleur compromis entre taille angulaire importante et "luminance" suffisante. Sinon, ton étagement me paraît très bon, en-dehors du fait qu'il te manque quand-même un très fort grossissement, pour les petites NP brillantes et autres proto-NP. Pourquoi pas une barlow TV 3X avec le 8 dedans ? Et au fait, c'est quel scope que tu as ? Fred.
  12. Salut, attends d'avoir comparé ton 300 aux autres tubes dont tu parles, et tu te féliciteras peut-être de ne pas l'avoir revendu trop vite Sinon, dommage de se limiter autant en grossissement, c'est se priver de beaucoup de plaisir en planétaire/lunaire/petites NP. Fred.
  13. Vraiment réussi, avec un trait fin de surcroît, chose pas évidente à obtenir avec une craie Conté... Philippe Heully fait de émules Fred.
  14. Tu voulais le double amas de Persée en entier, non ? C'était ton critère du tout début. Le Mak n'est pas fait pour ça, le newton court oui (ou l'apo). Alors au juste, qu'est-ce que tu recherches ? Fred.
  15. Salut, apparemment tu veux faire de ton newton un instrument grand champ. Autant ne pas faire de compromis et garder un F/D bas, 5 ou moins. Penser au correcteur de coma vers F/4 voire un peu plus (un scope "de compétition" sur le double-amas de Persée suppose de ne pas avoir de coma, forcément gênante sur des amas stellaires étendus à petit F/D). En grand champ (et donc faible grossissement) une alt-az irait très bien. Fred.
  16. Norma, quand j'y suis allé il y avait plusieurs dames en effet, mais je pensais aussi à M.Badoche, qui met très à l'aise. Fred.
  17. Les fabricants français de miroirs de scopes ne font pas l'aluminiure eux-même mais sous-traitent chez MCM (sauf changement très récent). On peut très bien voir directement avec MCM en tant que particulier. J'ai refait faire l'aluminiure de mon 406mm en octobre dernier, traitement hydrophobe et haute réflectivité, dans les 450€ de mémoire. Service de qualité et avec le sourire de surcroît. Fred.
  18. Salut Franck, c'était sympa de te revoir aux NAT, dommage qu'on ait été situés à des emplacements aussi distants, ça ne facilite pas les échanges pendant la nuit. Coup de coeur pour tes protus (très sympa ta technique au pastel rouge sur papier noir) et pour le tandem Baleine-Crosse. "Crosse de Hockey", ou bien "club de golf", ou encore "pointe à tracer" si on bricole le métal Fred.
  19. Salut Patrice, je pense que tu prends le problème par le mauvais bout Plutôt que de commencer par choisir les focales d'oculaires, il faut d'abord savoir quelle(s) barlow(s) tu utiliseras, ensuite quels grossissements tu veux obtenir, et pour finir les focales d'oculaires. Question grossissements, avec ton super miroir de 400 (Terrence ?), tu peux viser couramment 400X sur Jupiter et en lunaire, davantage encore sur Mars. Oui j'ai bien dit "couramment" en bino on tolère mieux la turbu. Et pour détailler les nuages de Jupiter un tel grossissement n'est pas du gadget. Pour les oculaires, comme dit par Jean-Michel et Olivdeso il vaut mieux rester à des focales >10mm ; les formules optiques basiques telles que Plossl, Ortho, RKE vont très bien et tu as la garantie d'un confort naturel. Même les grands allergiques à la bino (ceux qui n'ont jamais pu fusionner les deux images) n'ont aucun souci avec ce type d'oculaires et trouvent tout de suite la bonne position. Les oculaires avec lesquels il peut y avoir un placement de la tête pas simple sont parmi ceux qui ont un long relief d'oeil. Bonnes cogitations ! Fred.
  20. Salut Laurent, Oui, ce bouquin d'Antoniadi est un must pour les visuelleux Au plaisir de te revoir, Fred.
  21. C'était très dur de retourner au boulot ce matin (peu de sommeil, entre les nuits belles et les journées à papoter et faire du solaire ce qui ne laissait pas de place pour la sieste) mais c'est bon signe Quel plaisir de retrouver les copains des NAT, dommage de ne pas avoir eu plus de temps pour causer avec tous. Chouette dessin lunaire, Nico ! Au niveau "production", juste deux dessins d'une protu du 1er juin, d'abord à 9h40 TU puis à 15h10 TU. Je les mets ici. Matos du club : Coronado SM60 sur Taka FS78 à 105X. Ah aussi, beaucoup d'eau, c'était le cagnard... Technique de dessin : graphite sur papier blanc puis inversion/colorisation numériques. Masquage de la surface façon coronographe. Vive les NAT ! Fred.
  22. Salut, c'est pourtant un domaine à investiguer pour du planétaire détaillé. Guilaume a raison ! Fred.
  23. Merci à vous deux Nico, ce fut un plaisir de te revoir aux NAT ! Fred.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.