hibou

[Jumelles] Balade dans notre système solaire...et au delà.

Messages recommandés

Salutations à tous,

 

Ayant eu du mal à me convaincre que le compte rendu de cette belle soirée du 15/10 était d'intérêt, je décide de le partager tout de même avec vous dans la perspective d'une future période de vache maigre ("Temps de m..."). :cool:

 

Je vous propose donc de m'accompagner dans cette balade à travers notre système solaire, armés pour cela d'une simple paire de jumelles 10x50.

 

Attends...du planétaire avec des 10x50?? :b: Ma foi pourquoi pas, le (seul?) intérêt étant d'observer ce soir les trois géantes gazeuses les plus éloignées de nous.

Enfin, observer est un bien grand mot, mais au sens strict elles seront bien observées toutes les trois!

 

Premier acte au crépuscule, où je me déplace derrière la maison pour viser Saturne.

La géante aux anneaux, bien basse sur l'horizon, révèle sans aucune ambiguïté sa nature planétaire. Le disque de la planète est éminemment plus imposant que les étoiles qui l'entourent. Le renflement sur les bords de la planète qui trahit la présence des anneaux est parfaitement perceptible, de même que leur orientation. Ajoutons à ça cette jolie teinte orange pastel et la vision est plutôt satisfaisante. Le cerveau fait le reste et on n'a aucun mal à imaginer la séparation entre le globe et les anneaux, les jeux d'ombre, la division... Le fond de ciel encore clair, crépusculaire, ne gâche rien, si ce n'est la possibilité de distinguer Titan, si tant est que ce soit possible.

Fort de ce premier pas franchi, je laisse la nuit tomber pour m'enfoncer plus loin dans le système solaire.

 

Il fait maintenant nuit noire, enfin, relativement noire car le ciel manque clairement de transparence, et vers le sud la PL diffuse jusqu'à 30° au-dessus de l'horizon.

 

Malgré ces conditions, je pointe dans la constellation des Poissons et trouve immédiatement Uranus. Elle est évidente, mais ne révèle pas aussi franchement sa nature planétaire. L'absence de scintillement, comparativement aux étoiles voisines et notamment Omicron Pisces, est néanmoins perceptible, de même qu'une subtile teinte bleuté dont je ne sais si elle est le fruit de mon imagination ou réelle. L'aspect ne semble pas tout à fait stellaire, mais pas question de résoudre le disque à 10x, c'est plutôt une question d'impression générale et encore une fois le cerveau qui fait le reste. Très sympa à observer néanmoins. Avec sa Mv autour de 6 il sera sympa de la placer à l'oeil nu sous un meilleur ciel.

 

D'un petit saut dans la voûte céleste (mais grand bond plus loin dans le système solaire) vers le Verseau, je pointe la plus distante des géantes gazeuses Neptune.

Encore une fois très aisément repérée grâce à sa Mv=7,45 et sa proximité avec l'étoile Lamba Aquarius. D'aspect tout à fait stellaire, je ne peux m'empêcher de distinguer à nouveau une légère teinte bleuté. Qu'à cela ne tienne je passe en mode diurne pour confirmer, hop, gros coup de lampe dans la tronche...la teinte est toujours là, même si subtile, elle contraste fortement avec l'étoile voisine Lambda Aquarius qui elle arbore une magnifique couleur dorée. L'ensemble forme une sorte d'Albiréo, mais avec beaucoup plus de relief connaissant la nature des deux astres!

 

Non loin de là je tente NGC 7293, la nébuleuse planétaire "Helix". Las, la zone est noyée dans la PL.

 

Fort satisfait de cette balade planétaire improbable, je décide de m'attaquer au challenge de la soirée, la très discrète comète C/2017 O1, qui trace sa route à toute vitesse entre Persée et la Girafe.

Bien je vous épargne le suspens c'est un échec cuisant. Annoncée selon les sources autour de Mv 10,5/11/12 (?) elle ne daigne pas "glimpser" dans le champ. Il faut dire que j'atteins péniblement Mv 9,5/10, des étoiles sur la carte à Mv 10,5 me sont invisibles, circulez y'a rien à voir...:cry:

 

En guise de lot de consolation, je me rabats sur des cibles beaucoup plus tonitruantes, comme le superbe champ stellaire autour de Mirfak (Alpha Perseus) qui est une de mes cibles préférées aux jumelles. Une grosse vingtaine d'étoiles brillantes autour de Mirfak et de sa belle teinte proposent une variante des Hyades plus dense et plus brillante, ces étoiles étant également liées entre elles à environ 500 AL de nous.

Après une petite visite de courtoisie au Double Amas et à M45, je plie à minuit passé. Le ciel n'est définitivement pas aussi beau qu'il aurait pu l'être, le manque de transparence est flagrant. En cause l'humidité et surtout les particules fines de sable et de cendres charriées dans le sillage du cyclone tropical Ophelia.

 

Ce fut malgré tout une soirée très agréable sous les étoiles dans une ambiance encore estivale.

Merci de m'avoir lu, très bon ciel à tous!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir hibou,

 

Merci pour ce croa !

 

Aux 10x50, j'aime beaucoup aussi observer l'amas entourant Mirfak dans Persée!

 

L'observation du système solaire est certes limitée aux jumelles mais on distingue tout de même la forme oblongue de Saturne avec ses anneaux, les satellites de Jupiter et la couleur de ces planètes.

 

Le double amas de Persée et M45 font toujours aussi partie de mon menu (g)astronomique aux jumelles.

 

Daniel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il est sympa ton croa hibou.

 

Merci Guilaume! :)

 

Bon ciel à toi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonsoir hibou,

 

Merci pour ce croa !

 

Aux 10x50, j'aime beaucoup aussi observer l'amas entourant Mirfak dans Persée!

 

L'observation du système solaire est certes limitée aux jumelles mais on distingue tout de même la forme oblongue de Saturne avec ses anneaux, les satellites de Jupiter et la couleur de ces planètes.

 

Le double amas de Persée et M45 font toujours aussi partie de mon menu (g)astronomique aux jumelles.

 

Daniel

 

Merci à toi!

 

Pour le planétaire aux jumelles on peut aussi ajouter Vénus! :wub:

Peut-être la plus intéressante avec Jupiter?

 

Comme toi il y a des objets comme M45, le Double, M31 qu'il est impossible de ne pas pointer lorsque j'ai une paire de jumelles en main, c'est juste un réflexe!

 

Bon ciel. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut !

 

eh ben, du planétaire aux 10X50 ? Je n'en ai jamais fait beaucoup, mis à part vérifier Uranus et / ou Neptune dans le champ avant de les pointer à la lunette, et savourer la ribambelle autour de Jupiter.

Mais le petit challenge des anneaux de Saturne doit être charmant !

 

Pour Helix c'est ton ciel dans la PL qui est fautif, car sous une bonne transparence elle est assez aisée (sans détail bien sûr).

 

Tu me rassures pour la comète ! J'y ai aussi échoué 2 matins d'affilée aux 10X50. Si sa mag tourne autour de 11, c'est impossible de la voir avec cet instrument, sauf peut-être à 3000 m ou au Chili ! Effectivement aux 10X50 je culminais à mag 9.5 à 10 pour les petits objets diffus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Etoiles, merci d'être passé me lire! :)

 

Du plano aux 10x50 ça sonne comme une boutade c'est vrai :D

 

Pourtant y'a deux-trois trucs sympas à faire au-delà du repérage à condition d'être très stable, là c'est trépied obligatoire. Si on ajoute la Lune et les conjonctions y'a même un peu plus. Si on étend aux astéroïdes et surtout aux comètes, ça commence à causer non?

Et la ronde des lunes de Jupiter c'est vrai que y'a de quoi faire aussi.

 

Ces planètes on les a tous pointé 3 secondes à la jumelle ou au chercheur, j'avais envie de voire ce que ça donnait en "observant" vraiment. :?:

J'y retournerais sûrement d'ailleurs.

 

Tout à fait d'accord avec toi pour Helix, et un peu rassuré pour C/2017 O1!

 

Bon ciel à toi. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

je déterre un peu le sujet mais qu'on me pardonne !

J'ai beaucoup apprécié cette petite balade jumellesque, d'autant plus que c'est le seul instrument que je possède mais que je n'ai toujours pas pu l'essayer (merci les nuages...).

Merci à toi hibou !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hello,

je déterre un peu le sujet mais qu'on me pardonne !

J'ai beaucoup apprécié cette petite balade jumellesque, d'autant plus que c'est le seul instrument que je possède mais que je n'ai toujours pas pu l'essayer (merci les nuages...).

Merci à toi hibou !

 

Hello,

Avec plaisir, ravi que ce Croa te plaise, et si il peut t'inspirer tant mieux c'est le but. C'est ce qui me pousse à Croater, faire partager, donner envie.

 

Bon c'est vrai que j'ai été surpris de voir remonter celui-là, ça n'était pas ma soirée la plus fructueuse. :D

 

J'en ai fait quelques autres aux jumelles, et d'autres webastrams en ont fait d'excellents.

Pour les trouver tu peux lancer une recherche avec le mot clé "Jumelles" et sélectionner "Rechercher dans les forums-->Les Croa".

 

D'ailleurs je t'en propose un qui est "de saison", j'imagine que sitôt les nuages enfuis tu ne manqueras pas de pointer la belle constellation d'Orion, ceci pourrait donc t'être utile:

http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=154657

 

Très bon ciel à toi! :)

Modifié par hibou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah je vais lire celui-ci alors ! Je me ferais une liste des Croas aux jumelles oui, ca va m'inspirer ;)

Effectivement, j'ai hâte de regarder Orion d'un peu plus près ! Je l'ai en tête (déjà vu à l'oeil nu bien entendu) mais aimerait la détailler un peu plus...et avec un beau ciel noir et un peu de pratique, j'apercevrai peut-être la nébuleuse d'Orion M42...j'en rêve !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sympa cette balade aux jumelles en effet. C'est vrai que l'on passe un peu vite sur les planètes avec ce type d'instrument mais il y a des choses à voir comme tu l'as montré. J'aime particulièrement les champs stellaires aux jumelles tel que les classique Hyades et pléiades. Se promener dans le sagittaire est également un régal ainsi qu'autour de cassiopée.

 

Je n'ai jamais repéré les planètes "difficile" (Uranus et Neptune) aux jumelles. J'avais pu observé Uranus avec le C8 équipé du GO TO d'un ami mais je n'ai jamais vu Neptune. A chaque qu'elle est proche d'une étoile ou je pourrais la repérer, il ne fait pas beau ou je ne peux pas sortir. Ca laisse un objectif à atteindre^^.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Merzhin, merci d'être passé!

 

C'est bien de se laisser des objectifs à atteindre.

Si jamais un jour ça se dégage, mes prochains défis planétaires avec les jumelles seront Cérès (facile en ce moment, mag 6+ !) et guetter attentivement le moment où Mars sera résolue en disque à mesure qu'elle se rapproche.

 

Bon ciel à toi. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.