syncopatte

Murphy et le brico

Recommended Posts

Salut les aminches!

 

Si Murphy a une attention particulière pour les amateurs qui viennent de recevoir leur nouveau matos, il n'est pas en reste pour ceux qui bricolent.

 

Tous ces coups bas qu'il utilise le bougre! Quelle imagination!

 

Vous faites tomber un écrou? Il se réfugie immanquablement en dessous de la table de travail.

Notez au passage que votre tête a une affinité assez grande pour les coins de table de travail.

 

Il faut une clé de 19. Matos disponible: une clé de 18 et une de 20, pas envie de bousiller l'écrou péniblement récupéré.

Vite chercher une de 19 à la quincaillerie: l'aller-retour sous une pluie battante pour rien, oublié que c'est lundi, fermeture.

 

On vous connaît bien dans cette quincaillerie, vous y allez souvent!

Par souci de ne pas trop dépenser vous acheter juste ce qu'il faut: 4 papillons de 8? 4 donc, pas 5.

C'est lundi que vous vous apercevez que vous n'en retrouvez que 3???

Une recherche en dessous de la table de travail n'apporte qu'une bosse supplémentaire.

 

Mille petites vexations vous accompagnent ainsi durant les travaux, mais c'est vers la fin, quand vous pensez terminer le boulot, que Murphy se montre diaboliquement redoutable!

 

Ainsi une dernière soudure laissait une drôle d'odeur dans l'air...du brûlé, du souffre? L'enfer?

C'était sur une colonne de direction de vélo soudée en "T" avec une autre (j'expliquerai plus tard, ce sera la monture du syncopson)

Au début, rien à signaler, au contraire: ça tourne bien, j'arrive à bien doser les freins...et j'admire le travail au bistrot avec une bonne petite bière bien méritée.

Je fais tourner la monture et en une fois, il y a un jeu de 3 milimètres.

Pas moyen de serrer, c'est comme si une entre-toise avait disparue, partie en fumée????

J'ai visité plusieurs ateliers de vélo et personne n'a jamais vu cela!

 

J'étais donc tombé sur une colonne de direction qui avait été traficottée avant avec on ne sait pas quoi?

Plus moyen d'accéder par dessus pour remplacer la pièce.

Faudrait donc quasiment tout recommencer mais j'ai d'autres chats à fouetter à l'atelier: ma sculpture (une danseuse de 2,5m) ne peut pas rester en reste.

 

Donc voilà, un vache de coup bas!

J'ai trouvé une solution intermédiaire avec un bout de caoutchouc d'évacuation de chiottes mais ça ne me plaît pas des masses...et mon orteil a eu de la chance d'être dans une chaussure de sécurité.

 

Autre solution en vue, mais cette fois-ci je ne fais plus de pronostiques! :)

 

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben mon vieux.... ça vaut bien la clé de contact de la voiture qui bondit dans l'herbe (haute) sur le coup de 2 heures (sombres) du mat' :D

 

Tu sais quoi, tu devrais jouer à la loterie ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arf.

 

Oh oui ! Je le soupçonne même de se mettre au boulot pour avoir un bon alibi ;).

 

Et comme dit le dicton : après l'effort, le réconfort.

 

Perso, question bricolage, il m'est arrivé un truc absolument in-cro-yable récemment... J'ai RANGé MON ETABLI !!!!! siiiii ! Mais alors en grand hein ! Pu rien qui traine dessus. C'est bô un établi rangé. Très bô.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben je me demande justement si ce n'est pas exprès (inconsciemment du moins) que je fais trainer les choses en longueur: j'ai devant témoins juré de ranger mon taudis une fois que le syncopson sera fini.

 

Et ça c'est du boulot!

 

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

N'empêche : ranger taudis = boulot = pauses bière(s).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ben oui, mais c'est tellement plus amusant de bricoler que de ranger...

 

Donc, au lieu de ranger, pourquoi pas commencer un nouveau bricolage?

 

Un truc simple. Par exemple récupérer un fauteuil motorisé de dentiste, le transformer en space-seat sous coupole aisément démontable avec projection simultanée de la voûte céleste.

Gros binos avec oculaires interchangeables par simple pression sur un bouton fonction zoom, quadriphonie, système "Alexandre le bienheureux" amélioré, robot domestique "Karina" sachant préparer et servir ce qu'on désire...

 

Sur ce fabuleux projet, à + les aminches, m'en vais continuer ma statue (et un peu fignoler le syncopson)

 

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites
mais c'est vers la fin, quand vous pensez terminer le boulot, que Murphy se montre diaboliquement redoutable!

:D

Le double-effet... Murphy, il est toujours là où on l'attend pas... mais aussi toujours là où on l'attend...

Il a au moins le mérite de nous faire rire !

:D :D

Bon bah, bon courage hein !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wouaou! Super, Den. La saucisse est à peine entamée. Ca c'est de la réaction.:o

Mais je crains que la lame de scie ne soit HS après cet arret brutal.

Remarque, mieux vaut une scie HS plutot qu'une main.

Jean-Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Normalement la lame s'en tire(??), mais il faut quand même changer tout l'ensemble frein fusible(voir les autres vidéos).

Cela revient certainement assez cher.

Combien coute un doigt, ou une main si Murphy s'en mêle ??

Share this post


Link to post
Share on other sites

Note que je n'y risquerais pas un doigt ou ma saucisse chaude par curiosité...ce serait justement à ce moment là que Murphy s'arrangerait pour rendre le système de sécurité inopérationnel.

 

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Panne d'électricité 1/100 ème de seconde avant la détection et ton doigt tranché dans l'élan de la lame.... Ca c'est vraiment du Murphy tout craché. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Murphy...la suite.

 

La solution à base de caoutchouc d'évacuation WC pour solidariser le haut et le bas de mon "axe d'azimut" n'était vraiment pas bonne.

Un tour dans une boutique spécialisée en vente de cet élastomère et je ressors avec deux tubes, qui, une fois rentrés de force, m'assurent une plus grande stabilité.

En outre j'y ai enfoncé une chose qui écarte les jambes quand on fait pénétrer un truc dedans.

On dirait que ça tient! Une tape est amortie en 3 secondes: ce n'est pas tip top mais je n'ose pas prendre le risque de l'intervention chirurgicale (disquer et ressouder de façon très précise) juste avant les vacances.

Cela restera comme ça, du moins jusqu'à janvier.

 

Jeudi après-midi, les éclaircies deviennent de plus en plus larges et une belle nuit est annoncée sur météoblue.

Là, il faut que j'aille tester l'engin sur le terrain! Tant pis pour le reste: ce soir je pars, direction Bledperdu avec le syncopson, tente, sac-de-couchage, vêtements chauds, bouteille et bouffe de survie.

Checklist matos: tout y est, sauf ma lampe frontale oubliée à l'atelier.

Zut zut, faudra que j'y fasse un saut et ce n'est pas près de la gare, faudra que je réfléchisse dans le métro comment résoudre ce problème...

 

Valise faite, matos de camping annexé sur celle-ci, le tout a fière allure mais comme c'est lourd! Enfin, pour une lopette, pas pour un astram avide d'un bon ciel!

Excité comme une puce, je téléphone encore à gauche à droite pour partager mon excès d'enthousiasme et me voilà parti pour les premières lumières campagnardes du syncopson.

 

Première étape: Gare Centrale, le meilleur compromis nombre de marches/proximité de l'atelier. Trajet en métro sous de bonnes auspices car les descentors et escalators fonctionnaient parfaitement.

Je me dirige vers la cafétaria dans le but d'y laisser le matos le temps d'aller à l'atelier.

J'avise le patron: "si je vous dis que dans cette valise il y a de quoi s'envoyer en l'air et que je la laisse ici en partant en courant, vous allez supputer qu'un attentat à la bombe est en train de se fromenter?"

(en Belgique on dit "fromenter", rapport à la bière)

"Certes", répond-il, "mais encore?"

Alors je lui explique simplement que dans la valise, il y a un télescope et que c'est de la bombe pour s'envoyer dans le ciel des étoiles. Que cependant, pour un bon réglage de l'assemblage, il me faudrait un éclairage autonome d'appoint (j'ai brièvement fait un exposé sur la collimation) et que cet éclairage est à l'atelier, où il sert pour contrôler la bonne juxtaposition de pièces en stratifié polyester avant assemblage...

Bref, il m'a dit OK c'est ça, vas-y chercher ton schmillblick et bibi pique un sprint vers l'atelier.

Retour 20 minutes après, trop tard pour mon train, j'ai profité de l'attente du suivant d'une bonne demi-heure pour reprendre mon souffle avec une bonne petite cigarette et chopinette.

 

Deuxième étape: Bledperdu.

 

Pas trop de monde dans le train, je laisse le matos à côté de moi et fais de mon intéressant en faisant semblant de préparer ma soirée astro, avec le Pocket Sky Atlas, le palm et mon carnet de notes...en vain, la jeune femme en face reste indifférente à mon cinéma.

Je tente la méthode "tu n'as pas vu comme je suis beau?" technique apn: "pourriez-vous svp prendre une photo?"

Que c'est pour illustrer un article pour l'illustre forum Webastro et tout ça...

Elle prend la photo tandis que je pose fier comme un coq sur son tas de fumier, me rend l'appareil, et sans un mot replonge dans sa lecture, une improbable thèse de Schopenhauer sur la Quadruple racine du principe de raison suffisante.

Qu'à cela ne tienne, je n'aurais de toute façon pas eu le temps d'engager une docte conversation avec cette charmante personne car déjà le train ralentissait à l'approche de la gare de Bledperdu.

 

Yes yes yes! Je remets pulls et vestes et gonflé à bloc je tourne la poignée de la valisette afin de la manoeuvrer dans le couloir.

Crack! Cassée! J'essaie de récupérer le fardeau en empoignant la tête de la monture...flop, mes tubes caoutchoux lachent et les billes du roulement se dispersent (sous les banquettes, faut même pas de Murphy pour cela) à travers le compartiment.

 

Inutile de dire que l'espoir d'une belle nuitée astro c'est dissipé instantanément...

Le temps de récupérer les morceaux, sortir à la gare de Coinperdu (celle d'après donc), attendre un train de retour, transporter à la main (ça n'allait plus comme sur des roulettes), rentrer chez moi...j'ai pu vous préparer ce petit texte poignant.

 

L'autopsie le lendemain a révélé que la chose qui écarte les jambes n'avait pas supporté le coup.

Je l'ai remplacée par une autre qui me semble nettement plus solide mais je ne me risquerais plus à pronostiquer quoi que ce soit!

 

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis en train de lire un bouquin très chouette sur la loi de Murphy, et selon son auteur, fallait t'y attendre, il y a toujours un truc qui foire. :be:

 

Là on admettra que c'est quand même pas de bol ; félicitations d'avoir gardé ton calme et évité le pétage de plombs...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh tu sais, j'ai l'habitude que mes avances ne tombent pas toujours en terrain fertile!

 

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est toujours un régal de lire les zaventures zextraordinaires de pat' le synco.:be:

Jean-Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

En outre j'y ai enfoncé une chose qui écarte les jambes quand on fait pénétrer un truc dedans.

 

!ph34r!

 

 

 

 

:jesors:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Terrible Pat', je compatis une fois de plus à tes mésaventures. A propos, qu'en a dit la charmante personne en face de toi, elle n'a pas réagi à ton malheur ? Le coup du 'j'en ai plein les bras, et zut.... j'ai tout fait tomber histoire d'attirer l'attention'.

 

Albéric

Share this post


Link to post
Share on other sites

Papillon, je t'assure, honni soit qui mal y pense, mais déjà j'ai du mal à retenir (malgré les explications de GG) ce qu'est exactement un écrou, une vis un boulon puis cette chose...

 

Voici une image de celle qui n'a pas tenu le coup:

 

110_F_26447_Ed0fSthe5buCn5Cdwspc4MRtpl4sJt.jpg

 

Voici quelque chose qui ressemble à sa remplaçante:

 

684708.jpg

 

A plus les amis, la suite pour bientôt (Isym, ne t'en déplaise, j'espère que ce sera la dernière de cette série): si tout va bien pour l'instant depuis mon salon ou le toit, il reste l'épreuve des premières lumières dans les champs!

 

Patte.

 

PS> Albéric: dans ces moments là, on ne pense plus à ça!

Eut-elle été débordante de compassion au point de se rappeler les paroles que Schopenhauer a prononcées du haut de ses douze ans: "la vie est un grave problème, j'ai décidé de consacrer la mienne à y réfléchir", et que, dans un élan du coeur elle m'aurait ne fût-ce qu'accordé une once de regard, je n'aurais rien remarqué, tellement que j'étais occupé à jouer aux billes en dessous des banquettes.

 

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

PS> Albéric: dans ces moments là, on ne pense plus à ça!

Eut-elle été débordante de compassion au point de se rappeler les paroles que Schopenhauer a prononcées du haut de ses douze ans: "la vie est un grave problème, j'ai décidé de consacrer la mienne à y réfléchir", et que, dans un élan du coeur elle m'aurait ne fût-ce qu'accordé une once de regard, je n'aurais rien remarqué, tellement que j'étais occupé à jouer aux billes en dessous des banquettes.

 

Patte.

 

En effet, à ce moment-là c'est le grand vide (presque vide, je rectifie) intersidéral, le monde s'efface autour de toi, la foule n'existe plus et tu te retrouves submergé d'un infini sentiment de solitude voire de honte. Tu te concentres sur ta création qui git lamentablement sur le sol. Toute cette énergie, toute cette patience, tout cet amour du bricoleur-géniteur, tout ça pour en arriver là...Frustration et Tristesse ! Pire, piétiné par des individus lambda sans visage pressés de sortir du train et ne voyant pas la détresse infinie du pauvre hère (heuh Patte, le prend pas mal, mais ça fait bien dans ma prose ;) ) penché sur sur sa valisette éventrée et sans vie !

 

Excellente cette moquette... :be:

 

Albéric

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une cheville, Papillon, une cheville :be: !

Ah mon Patte, je ne sais s'il faut rire avec toi, pleurer sur cette vis (vis, vis!) qui n'a pas tenu, te faire des piqûres de courage pour la suite.... :D

Mais ton acharnement à ne jamais baisser les bras est revigorant!

Tiens, ton CROB me fait penser à celui de Marco qui rescussite son C8. Moins technologique, certes, mais moins abstrait aussi. Lui fait dans les octets, toi dans les morceaux de vélo et les chevilles Fischer!

Il me tarde en tous cas de découvrir avec stupéfaction l'engin que tu concoctes depuis des lunes!

 

Allez, Patte, c'est la luuuuutte finaaaaaaaaaleu....

 

:D

Share this post


Link to post
Share on other sites

N'en doutons pas, Patte va triompher de l'adversité.... Et puis sans ces petits déboires, la vie d'astram bricoleur perdrait une partie de sa saveur ! Surtout lorsque c'est toi qui prend la plume (d'Autruchon ?), Patte !

 

Courage, tu l'auras ton télescope weightwatchers.

 

Albéric

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos encouragements!

 

Effectivement, je suis loin de baisser les bras: déjà que les déceptions s'effacent devant un infime espoir, ici je suis sûr que ça marchera!

C'est n'est pas de l'espoir, c'est de la certitude.

 

En attendant la finalisation après les fêtes, cette cheville métallique (c'est une Fischer alors GG?) améliore déjà grandement la stabilité et l'amortissement se fait en moins de 3 secondes.

De plus j'ai amélioré le système frein d'azimut afin qu'il puisse être bloqué et qu'une désolidarisation intempestive soit impossible, même avec la plus grande volonté de Murphy.

(sauf si j'oublie de serrer le frein oeuf Corse)

Ne serais-je "perfectionniste", je pourrais me contenter du résultat actuel, mais comme j'ai placé la barre plus haut...

 

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Resalut les amis!

 

Il me semble que Murphy se contente de laisser un anticyclone trop humide derrière lui et est parti vers les magasins Lidl acceuillir les nouveaux avec leur ETX70, Skylux ou autre jumelles!

 

Hier soir, chemin retournant casa avec un (tout) petit détour au bistrot du coin, je vois une valise à roulettes qui traine parmi les poubelles.

Mon prestige m'interdit normalement de les faire quand du monde pourrait en être témoin.

Cependant, deux bières plus tard, l'inhibition qui m'est propre étant quelque peu amoindrie, je me suis dis: "soyons fous voyons!", et négligeant les regards désapprobateurs des passants, je suis allé récupérer ce détritus.

 

Louée soit la providence!

Cette valise qui remplacera l'autre à poignée irrécupérable est dans un très bon état, solide, pratique et surtout a les dimensions idéales pour le syncopson.

Au centimètre près, le trépied et la chaise tripode rentrent dedans et le tube démonté sera bien niché, protégé par la mousse de coffre de voiture qui fera également office de chaussette sur le terrain.*

Les accessoires trouvent place dans une pochette latérale.

 

Pour partir en vadrouille il y a moyen d'y mettre le sac de couchage, reste la tente qui trouve sa place accrochée avec des sandows sur le dessus.

 

Content le Patte!

 

*: selon ce que je pense qui sera ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Point de honte à avoir. Certains individus ont bâti des fortunes en fouillant les poubelles.:)

Jean-Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
!

 

Hier soir, chemin retournant casa avec un (tout) petit détour au bistrot du coin, je vois une valise à roulettes qui traine parmi les poubelles.

Mon prestige m'interdit normalement de les faire quand du monde pourrait en être témoin.

Cependant, deux bières plus tard, l'inhibition qui m'est propre étant quelque peu amoindrie, je me suis dis: "soyons fous voyons!", et négligeant les regards désapprobateurs des passants, je suis allé récupérer ce détritus.

 

;)

 

Patte,

 

Certaines études tendaient déjà à prouver que Murphy peut être neutralisé.

Ton expérience indique clairement qu'à la suite d'une ingestion post-houblonnesque, Murphy est inopérant, mais reste à comprendre pourquoi.

Ceci dit, un parcours hasardeux t'a permis de transformer un détritus en authentique trésor: est-il permis de supposer que Murphy ait des regrets, après une longue période d'acharnement?

Le débat est ouvert mais je me permettrais un timide remerciement à son adresse, genre " murphy beaucoup!", qui pourrait en plus avoir un effet rétroactif.

 

Par ailleurs, tu as précisé dans un précédent post, que tu places la barre assez haut.

Pourrais-tu décrire le système de fixation de cette barre, avant qu'il y ait un nouvel incident?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit up avec une histoire qui se répète...

 

A chaque fois que je veux jouer les webcamistes, un truc déconne : nuages, cache pas enlevé, passage de Saturne derrière le toit, bug informatique, mise au point impossible, pas de moteur...

 

Cette fois devait être la bonne : un super filtre bricolé est en place pour prendre la belle tache 953, j'ai un moteur bricolé aussi, le portable fonctionne, pas de nuages. Tout quoi ! :o

La mise au point est presque parfaite, je laisse dériver pour centrer sur la tache, et... ça part dans l'autre sens Various_Artists-shock.gif ! La vis de blocage sur l'axe AD s'est fait la malle. :xd:

 

C'est décidé, je me mets au dessin :hm:.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.