Jump to content

retour d'expérience HYPERSTAR


olivdeso
 Share

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Un post pour faire partager l'expérience de la mise en ouvre et de la prise de vue avec hyperstar qu'on enrichira au fur et à mesure. ça me parait d'autant plus important que l'hypestar se revient en force avec l'arrivée des séries edge, et il faut avoir bien conscience de la complexité du système avant de se lancer dedans.

 

Pour commencer, un grand remerciement à Dean et Donna de Starizona pour leur support et leur gentillesse. Starizona fait/distribue l'hyperstar. On le trouve en France aussi.

 

les sites

http://starizona.com/acb/hyperstar/index.aspx

http://www.hyperstarimaging.com/

http://starizona.com/acb/HyperStar-C773.aspx

http://www.pierro-astro.com/Hyperstar.html

 

nota: le site de starizona contient aussi plein de tutos très intéressants, pointus et bien fait

 

 

Commençons par le matériel nécessaire

 

- tube: un SCT compatible. Pour être compatible hyperstar, il faut que le miroir secondaire soit amovible facilement par l'utilisateur. Il existe quelques tube celestron classiques fastar ainsi que la nouvelle série edge qui est compatible. Sinon il existe des kits de conversion, mais c'est relativement cher. (le fastar est le même système que l'hyperstar, mais version celestron et n'a pas évolué au fil du temps pour les grand capteurs)

 

important à savoir: comme le secondaire est enlevé, impossible d'utiliser un oculaire pour pointer le tube. Heureusement le champ à l'APN est très grand: plus de 2°

 

- Hyperstar: il existe un modèle différent pour chaque tube

à noter il est possible d'utiliser un hyperstar IiI de C11 classique sur un C11 edge, juste en ajoutant une bague d'adaptation. Par contre l'inverse n'est pas vrai : pas possible d'utiliser un hyperstar edge sur un C11 classic, il est trop long. (confirmation transmise par oli14)

Ensuite il faut ajouter une bague d'adaptation dédiée en fonction du capteur.

Attention la distance entre l'optique et le capteur est très critique à F/D 2. Il faut donc utiliser la bague correspondant à la CCD ou au capteur en question. Donc la disponibilité de cette bague est une contrainte au moment du choix de la CCD. Pour les APN, il existe des bagues dédiées.

Attention: impossible (et inutile) d'utiliser une bague T2 classique, la bague hyperstar pour APN contient déjà la baïonnette pour l'APN, à la bonne distance. Elle est très bien construite d'ailleurs, c'est du sérieux.

Attention aussi: impossible d'utiliser des bagues T2: cela crée du vignetage car à F/D 2, le conne de lumière est très obtu. Cependant si l'adaptateur n'existe pas pour telle camera on peut jouer un tout petit peu surtout si le capteur n'est pas trop grand. Par exemple ça reste jouable avec une bague de 5 à 7mm, mais pas plus, on voit déjà le vignetage avec une bague T2 de 5mm.

L'adaptateur contient un emplacement pour un filtre 2" classique i.e. de 48mm à vis.

Il y a plusieurs générations d'hyperstar. Pour l'APN seule la dernière génération (l'hyperstar III) couvre le capteur sur C11.

 

- autoguidage: impossible de faire du guidage par diviseur optique. Le PO ne sert plus et impossible d'utiliser un DO au niveau du secondaire sans créer des problèmes d'obstruction, tirage optique, contraintes mécaniques, MAP critique de la camera guide...

Donc guidage par tube annexe. La focale de l'hyperstar étant très courte (400 à 700mm), n'importe quel tube guide ou chercheur fera l'affaire.

Attention on a besoin du chercheur ou du tube guide avec un flip miror, pour dégrossir le pointage, car on ne peut plus utiliser le tube principal.

 

Monture: la focale étant très courte, pas besoin d'avoir une monture de compétition, d'autant que les poses seront courtes aussi. Maintenant avec une monture de compétition, on pourra éventuellement se passer d'autoguidage.

Personnellement, j'utilise une EQ6 pour le C11, ça passe très bien, (ce qui n'est pas le cas pour de la photo au foyer, c'est autrement plus compliqué)

 

 

capteur plusieurs choix possibles, mais des restrictions à connaitre:

 

Attention: l'imageur étant placé à l'entrée du tube, deux conséquences majeures:

- l'obstruction: on ne pourra pas utiliser de grosse CCD avec roue à filtre, qui créeraient une grosse obstruction ainsi que des contraintes mécaniques fortes sur la lame de Schmidt qui supporte l'imageur et l'hyperstar

- les câbles de connexion à l'imageur passent devant le tube et donc font des aigrettes. On aura interrêt à bien les positionner et à les fixer pour avoir des aigrettes "jolies" et reproductibles et qui ne bougent pas quand on va faire les flats...

 

APN:

possible sur les tubes les plus large: C14, C11 et C9edge. Il n'existe pas d'adaptateur pour les tubes plus petits et obstruction serait trop forte.

Les capteurs APS-C sont très bien couverts. vignétage quasi imperceptible, très faible coma dans les angles. Ttrès nettement mieux que la couverture d'un réducteur au foyer.

 

L'APN peut avoir un avantage: en utilisant un intervalometre scotché au dos de l'APN, on évite tout passage de câble et donc pas d'aigrettes (ou du moins peu, car le corps de l'APN lui même peut faire des aigrettes); Par contre la mise au point étant très critique, il faudra la contrôler avec un PC branché qu'on débranchera avant de faire les poses.

Avantages de l'hyperstar: le rapport F/D étant très court, le tube est très lumineux et la focale très courte. Conséquence, même un APN moderne avec plein de mega petit pixels peu sensible marchera correctement: on aura une résolution entre 1 et 2" par pixel.

 

edit : je recommande l'APN pour débuter : le setup est plus facile à régler. La distance au capteur est bien connue, il existe des bagues standard (la bague EOS est la bague livrée avec l'hyperstar par défaut), le capteur des APN est bien d'équerre pour F2 au moins (pas le cas de toutes les CCD astro), bref pour moins de 250eur ou peut avoir un EOS1000D qui sera très utile pour débuter l'hyperstar, et même ensuite il servira à bien stabiliser le setup pour une CCD, voir même faire la couleur pour une CCD monochrome qui ne fera plus que la luminance.

 

CCD couleur:

avantages par rapport à un APN

- pas besoin de défiltrage, il y a seulement une vitre antireflet ou un filtre IR avec une coupure basse suivant les modèles. (à vérifier)

- refroidies, très peu bruités par rapport à un apn, surtout en été. On peut préparer sa bibliothèque des darks à la maison.

- quelques modèles à petit boitier optimisés pour hyperstar. principalement QHY et starlight Xpress, obstruction moindre qu'un APN.

Un mot sur la gamme QHY optimisée pour hyperstar: QHY8pro 6 Mpixels, QHY10 10 Mpixels, QHY12 14 Mpixels. Une QHY8L pas chère et intéressante vient de sortir. Différences: un seul pelletier, donc refroidissement moindre, mais peu d'impact avec l'hyperstar où les poses sont courtes. Aussi le capteur est en 2 trames au lieu du full frame pour la QHY8pro, il peut donc y avoir une petite différence de luminosité entre les 2 trames. Peut d'incidence sur les longues poses, mais gaffe quand même sur les poses très courte à l'hyperstar. mais ça doit se gérer en post traitement. capteur utilisé aussi dans la starlight. Cette QHY8L peut être compétitive face à un apn dédié astro avec défiltrage. L'ancienne QHY8 marche aussi avec quelques contraintes: elle a un boitier plus imposant (donc un peu plus obstruction) et est refroidie, mais non régulée. il est possible de jouer sur la tension d'alimentation du TEC pour faire varier le refroidissement.

Attention, pour une utilisation mixte hyperstar/photo au foyer, seule la QHY8 est préférable. La sensibilité des capteurs couleurs est assez faible et les pixels des modèles 10 et 12 vraiment petits pour une utilisation au foyer d'un SCT avec réducteur.

Par contre ces camera sont basées sur des capteurs Sony très très peu bruités et très bien refroidies. bref pas indispensable de faire des darks.

Chez Starlight, il y a les SXVR M25C et M26C qui on les mêmes capteurs que les QHY8pro et QHY10.

(bizarrerie, les valeurs de fullwell et donc de gain ne sont pas les mêmes chez les 2 constructeur. SXV se contente de dire > 25Ke- quand QHY annonce 45Ke- pour la qhy10. et comme sony ne communique pas, dur de savoir. Mais en pratique la qhy est réglée juste au dessus de la saturation)

 

Couplée à l'hyperstar, je trouve que la CCD couleur est l'instrument idéal pour faire des photos couleurs correctes quand on n'a pas beaucoup de temps. Et permet même du visuel assisté: en moins d'une minute on a M42 ou la tête de cheval en couleurs sur l'écran. C'est bleutant pour les démos. idéal aussi pour chercher les comètes et là aussi on a la couleur...

 

CCD noir et blanc:

Possible sans roue à filtre. C'est ce qui donnera la meilleure détectivité. L'imageur ideal pour faire de l'acquisition avec des filtres à bande étroite Ha SII OII (voir Hbeta?).

Le récent capteur KAF8300 trouvera ici tout sont intérêt: les petits pixels sont suffisamment sensibles pour l'hyperstar, le capteur est très bien couvert et l'échantillonnage est de 2" par pixel sur un C11 hyperstar III.

A noter Starlight fait une CCD à base de KAF8300 monochrome avec un boitier optimisé pour l'hyperstar: la SXVR-H18

Attention à vérifier qu'il existe un adaptateur compatible avec la distance au capteur de la CCD et que l'obstruction n'est pas trop importante.

Les filtres

Les filtres à utiliser sont des classiques 2" 48mmm. On peu monter un filtre directement dans l'adaptateur de CCD, en dévissant celui ci en 2 parties. (il faut le monter au plus près du capteur pour éviter le vignétage). Les 31,75 ne sont pas utilisables (sauf peut être avec des tout petit capteurs), il provoqueraient du vignetage important à F/D 2 et nécessiteraient un adaptateur .

 

Pour les capteurs couleurs, un filtre anti polution lumineuse est utile, vu la luminosité du tube.

Mon préféré, Le Idas LPS2, qui a la bonne idée de laisser passer un peu de vert entre les raies des éclairages classiques à vapeur de gaz. Vu qu'un pixel sur 2 du capteur couleur est un pixel vert, on perd moins en détectivité qu'avec les autres filtres anti PL. Par contre suivant le degré de pollution, on pourra avoir besoin d'un filtre plus sélectif comme le lumicon deep sky ou les thousand oaks.

(par contre les filtres anti PL ne sont pas efficace sur les éclairages à spectre continu)

Les filtres à bande étroite (Halpha, OIII, SII...) sont très utiles pour éviter la PL d'autant que les pose seront beaucoup plus courtes qu'avec une lunette: typiquement 10x plus court qu'avec une lunette à F/D 7. Donc on évite les problème de rotation de champ sur des poses très longues (10min) comme ça peut arriver avec une lunette. Pour les flats aussi les poses restent courtes.

Avec les capteurs couleurs, seul une partie des pixel est utilisée avec les filtre à bande étroite: par exemple les pixels rouges pour le Halpha (donc 1 pixel sur 4)

 

Le principal problème que peut apporter un filtre sont les reflets parasites qui arrivent très vite avec l'hyperstar sur les étoiles brillantes. Très difficile à éviter.

 

Le moteur de mise au point:

Un accessoire (quasi) indispensable:. La mise au point ne se fait que par déplacement du miroir primaire. Un crayford ne sert évidement à rien. Il faut donc utiliser la molette de mise au point du tube. Mais la mise au point est extrêmement délicate à cause du F/D très court. Il faut donc utiliser soit une molette démultipliée (feathertouch par ex) soit mieux: un moteur de mise au point (JMI par exemple). C'est plus qu'utile. ne serait-ce que pour la collimation: la zone de netteté est tellement faible que dès qu'on touche une vis de collimation il faut refaire la mise au point. Par contre vu le grossissement faible on est peu impacté par le shifting

 

installation: à venir

 

TRES IMPORTANT: il faut boucher le PO avec un bouchon étanche à la lumière, sinon les lumières parasites on vite fait de rentrer par là et d'aller taper sur le capteur.

 

collimation / réglage du tilt

 

attention, il faut beaucoup de patience.

 

L'hyperstar possède 3 couples de vis de collimation à 120°, très similaire à celles de réglage d'un barillet de newton: ce sont des couples de vis poussantes / tirantes. (attention de ne pas trop dévisser les tirantes, elles tiennent le système). Le petit défaut qu'on peut trouver est que ces vis ont un pas impérial plus large que des vis métriques.

Il y a aussi 3 autres vis (tirrantes) à 120° qui permettent en les dévissant légèrement de faire tourner l'hyperstar sans toucher à la collimation. Bien pratique pour la prise de vue, car on ne peut pas faire tourner la CCD ou l'APN comme dans un PO (tout est vissé).

Pour collimater l'hyperstar, il faut donc tout installer et faire des prises de vue sur le ciel dans une région riche en étoiles (mais à F/D2 on en trouve partout). Pas besoin d'autoguidage, les poses seront de quelques secondes.

Pour commencer on dévisse un peu les vis poussantes et on visse toutes les vis tirrantes à fond. Puis on revisse les vis poussantes au contact.

Première difficulté: la mise au point. On ne peut pas la dégrossir en visuel. Il faut commencer par pointer une étoile bien lumineuse, faire des poses de 1s en boucle et tourner la molette de mise au point jusqu'à faire le point. Ensuite il faut passer au moteur ou à la molette démultipliée et affiner la mise au point à la FWHM par exemple. (au centre de l'image)

Collimation/tilt. on prend une pose de 5s en bin 2 et on regarde les étoiles dans les coins. Si elles sont étirées de façon disymétrique (dans 1 ou 2 coins seulement par ex) alors il y a un problème de collimation et/ou de tilt.

Il faut maintenant savoir si c'est un problème de tilt ou pas. Pour ce faire, on dévisse les 3 vis permettant la rotation et on tourne l'hyperstar avec le capteur de 90°. Et on refait une pose de 5s sans toucher la mise au point. Si l'étirement des étoiles est toujours dans le(s) même(s) coin(s) du capteur, alors le problème est majoritairement un problème de tilt du capteur par rapport à l'axe optique et les vis de collim ne le résoudront éventuellement que partiellement.

Par contre si le coin du capteur où les étoiles sont étirées à changé (tourné de 90° probablement) alors, c'est bien un problème de collimation. Dans ce cas il faut dévisser une des vis tirrantes d'un demi tour puis visser la vis poussante correspondante d'1/4 de tour et revisser la vis tirrante à fond. (comme pour un newton) Ensuite on refait la mise au point au centre et on refait une pose de 5s pour voir si il y a eu amélioration ou pas. (on a intérêt à sauvegarder les images, pour ne pas se perdre...). On continue par itérations successives puis quand ça devient bon, on passe en bin 1 avec des poses un peu plus longue. Là on peu fignoler la mise au point en observant les étoiles dans les 4 coins, jusqu'à trouver une configuration symétrique avec des étoiles les plus fines dans tous les coins même si elles restent un peu étirées.

Attention à ne pas trop dévisser les vis, car ça éloigne aussi le capteur de la zone idéale de correction et les étoiles des angles seront moins bien corrigées.

Par contre si il y a un problème de tilt du capteur, c'est plus compliqué. Certaines CCD (comme les QHY8pro, 10, et 12 ou SXV H18 ou H25) ont un réglage de tilt et éventuellement de pan (QHY). On procède de la même façon que ci dessus: on essaye une vis, on fait la mise au point, on fait une pose de quelques secondes et on compare à l'original. Quand l'étirement est symétrique, c'est OK

Le réglage de tilt sur les QHY8pro/L, 10 et 12 se fait par l'intermédiaire d'une bague spéciale (de 3mm) qui est en gros une queue d'aronde avec un design un peu spécial permettant de déplacer le capteur en x/y et en rotation (+/-1°). Le bon point est que le réglage est facilement accessible sans démonter la CCD, le mauvais point est que c'est pas super intuitif et précis (enfin j'ai pas encore trouvé la méthode idéale).

Le réglage du tilt sur les SXV H18 et H25 se fait pas l'intermédiaire de vis en face avant. C'est peut être plus précis et n'ajoute pas de tirage, mais oblige à démonter la CCD de l'hyperstar pour régler.

 

Pour les autres imageurs sans réglage de tilt, c'est plus dur... Par exemple, pour les APN, Christian Buil à testé une cale faite d'une mince feuille d'alu autocollant, mise dans la baïonnette de l'APN (par exemple à 12h) pour tilter légèrement l'objectif. ça force un tout petit peut sur la baïonnette, mais ça peut suffire à F/D 2. Pour régler, on déplace la cale de 2h en 2h (position d'une horloge i.e. 12h puis 2h puis 4h ...) et on fait une image à chaque fois. la bonne position sera celle donnant un étirement des étoiles symétriques (ou pas d'étirement idéalement...)

attention il faut vérifier de temps en temps si le problème n'est pas combiné: à la fois un problème de tilt et de collimation. Pour ce faire, refaire de temps en temps une rotation de 90° du capteur pour voir comme ci dessus si le problème vient plutôt du tilt ou de la collimation.

 

à noter le logiciel CCD inspector peut être utile pour finaliser la colim (et même la mise au point) et est gratuit pendant 1 mois.

 

Edit 2014 : quelques nouvelles

 

- compatiblilité hyperstar edge / non edge : Il est possible d'adapter un hypesrtar pour non edge à un tube edge en ajoutant une bague speciale.

Par contre l'inverse n'est pas vrai : L'hyperstar fait pour un edge ne fonctionnera pas sur un non edge, il est trop long et on ne peut pas le raccourcir

 

- Baader vient de sortir des filtres optimisés pour l'hyperstar à F2 vivement conseillés.

 

- La Pollution est de pire en pire avec des spectres plus large, Le CLS CCD astronomik va devoir remplacer le Idas LPS2 si ça continue. Attention aux filtres UHC, ils laissent passer les Ir, il faut ajouter un filtre Ir cut (ou luminance) par dessus un UHC sur l'hyperstar, sinon on aura des halos en Ir.

 

Donc ATTENTION de bien couper les Ir avec l'hyperstar. voir le comparatif fait ici

http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=122533

 

- l'alignement des optiques est très important, mais les SCT classiques ne sont pas forcément bien centrés d'origine. De plus le support du secondaire a tendance à prendre du jeu, à tourner...Avec les edge c'est mieux centré d'origine. Maintenant si vous aviez besoin de tout réaligner précisément, un lien intéressant ici d'un gars qui a fait

http://www.cloudynights.com/topic/355394-sct-collimation-much-more-than-collimatn-screws/#entry4557128

 

- j'ai installé un hyperstar C9 sur un tube d'un collègue avec une QHY8. -> ça me parait plus tolérant au réglage que le C11 (on a obtenu une image satisfaisante très rapidement), probablement du au fait que le primaire est à F2.3 au lieu de F2. Du coup on a une focale de 540mm contre 560mm sur le C11, donc quasiment la même chose.

 

- je recommande l'APN pour débuter sur l'hyperstar, voir même comme outil de réglage si on a une CCD. Moins d'incertitudes avec l'APN : capteur bien d'équerre, bague standard.

 

- de nouveaux capteurs Sony sont sorti depuis 2011. Les ICX674, 694 et ICX814 sont bien adapté à l'hyperstar, très sensibles et dispo dans des petits formats chez Atik (460) QHY (QHY21/22/23) ou Starlight (SXV Trius SX674 SX694 SX814 ). Perso je préfère toujours la QHY, bien aboutie et qui chauffe moins avec son alim déportée.

 

- en CCD couleur, la QHY10 a beaucoup baissée et est très interessante pour l'hyperstar avec sa grosse dynamique : le full well est de 45 Ke- contre 25Ke- pour un KAF8300, donc on peut poser plus longtemps sans saturer. Intéressant pour des objets comme M42.

Olivier

Edited by olivdeso
Link to comment
Share on other sites

  • Replies 90
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Posted Images

Si j'ai bien compris, avec un Edge 8" et l'hyperstar on arrive à moins de 2500€ pour une optique comparable à un téléobjectif de 400mm qui ouvrirait à f/2. :b:

 

OK, je suis inscrit... ;)

N'oublie pas les photos! On veut voir à quoi ça ressemble et ce qu'on obtient comme résultat. ;)

Edited by OrionRider
Link to comment
Share on other sites

Si j'ai bien compris, avec un Edge 8" et l'hyperstar on arrive à moins de 2500€ pour une optique comparable à un téléobjectif de 400mm qui ouvrirait à f/2. :b:

 

 

Un télé de 200 mm de diamétre ?

 

Pour info les anciens tubes C8 (moins chers que les Edge) sont également compatibles Fastar.

 

 

Voir également le prix entre Hyperstar et Fastar (?)

 

Christian

Link to comment
Share on other sites

Un télé de 200 mm de diamétre ?

 

Pour info les anciens tubes C8 (moins chers que les Edge) sont également compatibles Fastar.

 

 

Voir également le prix entre Hyperstar et Fastar (?)

 

Christian

 

anciens tubes compatibles fastar -> oui. tout ce qui est compatible fastar est compatible hyperstar. (j'ai d'ailleurs un C11 fastar provenant d'un CPC)

L'hyperstar n'utilise que le primaire et de la lame de schmidt qui est la même sur les anciens SCT et sur les edge. (L'hyperstar travaille au foyer du primaire, ouvert à F/D 2). Donc évidement un "vieux C8 fastar est très intéressant pour ça. Effectivement ça fait presque un super télé pour pas "trop" cher. Mais attention quand même: l'ouverture réelle est plutôt de 2.4 à cause de l'obstruction centrale. Ensuite, pas de visée reflex possible, il faut un viseur annexe et surtout, la mise au point est un cauchemar à cause de la profondeur de champ très faible, impossible à faire sur un objet en mouvement d'autant que pas d'autofocus. Mais pour jouer les paparazi en planque fixe en face de la maison d'un dirigeant italien déluré, j'imagine que certains on du essayer...

 

Sur les tube non fastar, ça marche donc aussi à condition de monter le kit de conversion (i.e. de rendre le secondaire amovible)

Il y a eu aussi des versions pour certains meade 10" et 14" mais semble abandonné.

 

fastar/hyperstar: L'hyperstar 3 (sorti en 2008 pour le C11) est beaucoup mieux corrigé que le fastar pour les grand capteurs: Le fastar ne couvre que des petits capteur de même que les anciennes générations d'hyperstar. (moins de 10-12mm exploitable avec la génération d'hyperstar sur le C11). Le fastar n'a que 2 lentilles contre 3 pour l'hyperstar.

Edited by olivdeso
Link to comment
Share on other sites

Sais tu combien valent Fastar et Hyperstar ? Juste pour info

 

1000 euros environ en France pour un C11, je vous dispense du prix pratiqué aux EU pour éviter les jaseries ...

 

Ca fait pô un peu cher le réducteur de focale :D:D

Link to comment
Share on other sites

Ce qui est cool c'est qu'on peut avec le même instrument imager des grands champs et des planètes. :)

 

Oui, c'est surtout cela le gros avantage. Un instrument polyvalent.

 

Mais ici depuis Lille je ne vois pas avec un fastar... 10 secondes de pose et zou... fond de ciel à 10000 ADU :b:

Ou alors en H Alpha ? Tiens, pourquoi pas. A l'avenir peut être :?:

 

 

Christian

Link to comment
Share on other sites

1000 euros environ en France pour un C11, je vous dispense du prix pratiqué aux EU pour éviter les jaseries ...

 

Ca fait pô un peu cher le réducteur de focale :D:D

 

En fait à l'usage je vois plutôt l'hyperstar comme un deuxième instrument plutôt qu'un réducteur.

C'est fait pour imager le même genre d'images que les lunettes à courte focale. ça n'aura pas tout à fait la qualité optique d'une apo, (on ne peut pas éviter le sphérochromatisme du schmidt cassegrain par ex, il y a aussi les aigrettes, les reflets) mais si tu compare le prix à un quadruplet qui est la formule habituelle des lunettes à F/D court, la l'hyperstar est très très compétitif. D'autant que tu peux recycler ton vieux SCT que autrement tu aurais vendu d'occasion pour financer une lulu valant le prix d'une voiture...

Même le moindre triplet de 100mm coute nettement plus que 1000 eur.

Link to comment
Share on other sites

Salut Oli,

Je débute aussi avec l'hyperstar, et je me demandais quel technique tu utilisais pour faire la collimation et les flats?

 

Par ailleurs, je pensais que Fastar était le système qui permettait d'installer l'hyperstar, et non pas un réducteur en lui-même...

 

Stef

Link to comment
Share on other sites

1000 euros environ en France pour un C11, je vous dispense du prix pratiqué aux EU pour éviter les jaseries ...

 

Ca fait pô un peu cher le réducteur de focale :D:D

 

ce n'est pas un réducteur de focale, c'est un correcteur de champ ;)

 

une chose est sure c'est qu'un hyperstar bien maitrisé ( et c'est pas facile) sous un ciel de bonne qualité, çà ouvre des possibilités énormes!!!!!

nous ne sommes qu'aux balbutiements de ce système et nul doute que dans les mois à venir on va voir des photos hors normes sorties de ces instruments

Edited by jp-brahic
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Je tiens à compléter cet excellent topic !!!!

 

Adaptateur HyperStar C11 pour caméras et APN :

 

Ces adaptateurs permettent de positionner la caméra ou l'appareil photo numérique de votre choix sur une HyperStar.

 

Chaque HyperStar est vendue avec un adaptateur au choix, cependant, vous pouvez avoir plusieurs adaptateurs.

Les adaptateurs existent en plusieurs format et pour chaque HyperStar.

 

--------------------------------------------------------------------------

 

Bague pour appareil photo numérique Canon 350D :

 

La bague HyperStar est modifiée Pierre Astro :

Ce modèle est très particulier car il dispose d'une puce électronique permettant la confirmation de la mise au point : appuyez sur le déclencheur de votre boîtier jusqu'à mi-course, effectuez la mise au point, dès que la netteté est atteinte, le collimateur sélectionné s'illumine et le boîtier émet un bip.

Ceci permet par exemple d'effectuer une mise au point précise sur la lune ou sur des étoiles suffisamment brillantes.

 

 

--------------------------------------------------------------------------

 

Version monochromie :

 

- Bague HyperStar filetage T pour caméra CCD ATIK 16 IC-S

La caméra CCD ATIK 16 IC-S doit être utilisé avec un adaptateur de longueur 48,5 mm.

(Ces dimensions incluent un adaptateur 2,5 mm d'épaisseur).

 

- Bague HyperStar filetage T pour caméra CCD Starlight Xpress H18

La caméra CCD Starlight Xpress H18 dispose d'un obturateur, elle dispose donc d'un plus grand back-focus et doit être utilisé avec un

adaptateur de longueur 36,7 mm.

(Ces dimensions incluent un adaptateur 2,5 mm d'épaisseur).

 

--------------------------------------------------------------------------

 

Version trichromie :

 

Porte-filtre à tiroir TSFEKM48 équipé de deux bagues adaptatrices BA 2458110 et TSM48-T2

L'épaisseur du Porte-Filtre + les 2 bagues : 21 mm

 

Confection chez STARIZONA des bagues suivantes :

Nota : les calculs ont étaient effectué par "Dean" de chez Starizona !

 

- Bague HyperStar filetage T pour caméra CCD ATIK 16 IC-S

La caméra CCD ATIK 16 IC-S doit être utilisé avec un adaptateur de longueur 48,5 mm.

Donc, on a besoin d'un adaptateur qui est (48,5 - 21) = 27,5 mm de longueur pour la caméra ATIK 16 IC-S.

(Ces dimensions incluent un adaptateur 2,5 mm d'épaisseur).

 

- Bague HyperStar filetage T pour caméra CCD Starlight Xpress H18

La caméra CCD Starlight Xpress H18 dispose d'un obturateur, elle dispose donc d'un plus grand back-focus et doit être utilisé avec un

adaptateur de longueur 36,7 mm.

Donc, on a besoin d'un adaptateur qui est (36,7 - 21) = 15,7 mm de longueur pour la caméra Starlight Xpress H18.

(Ces dimensions incluent un adaptateur 2,5 mm d'épaisseur).

 

 

--------------------------------------------------------------------------

 

Configuration du montage version trichromie :

 

HyperStar III + Tube extension starizona équipé de sa bague de conversion + ADAPTATEUR BA 2458110 + Porte-filtre à tiroir TSFEKM48 +

ADAPTATEUR TSM48-T2 + Caméra CCD StarlightXpress H18 KAF8300

 

 

--------------------------------------------------------------------------

 

Porte-filtre à tiroir TSFEKM48

 

Côté HyperStar III : M48x0.75 femelle

Côté caméra CCD : M48x0.75 mâle

 

 

Chez : Teleskop-express.de

 

Porte-filtre :

 

http://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/info/p3979_M48-quick-filter-changer-incl--1x-2--filter-drawer---low-profile.html

 

Tiroir :

 

http://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/info/p2166_Einschub-2--Filter---fuer-TS-Filterhalter.html

 

--------------------------------------------------------------------------

 

ADAPTATEUR BA 2458110

 

Côté du porte-filtre : M48x0.75 mâle

Côté bague adaptatrice de l'HyperStar III : M42x0.75 femelle

 

 

Chez : Teleskop-express.de

 

http://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/info/p378_Adapter--T2-innen---M-48-aussen---Reduktion-2--Filtergew--auf-T2.html

 

--------------------------------------------------------------------------

 

ADAPTATEUR TSM48-T2

 

Côté porte-filtre : M48x0.75 femelle

Côté caméra CCD : M42x0.75 mâle

 

 

Chez : Teleskop-express.de

 

http://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/info/p3504_TS-Adapter-vom-M48--2--Filtergewinde--auf-T2---kurzbauend.html

 

--------------------------------------------------------------------------

 

J'étudie en ce moment comment pouvoir faire des "FLATS" avec l'HyperStar III ?

 

Vivement le beau temps pour essayer mon tout nouveau setup !

 

Je suis d'accord avec christiand pour le ciel pollué !

Mais je ferais des essais !!!!!

 

Cordialement.

 

star62

Link to comment
Share on other sites

Petite comparaison très théorique et à la louche: :rolleyes:

 

Lulu Fluo de 100mm f/5: pose 'classique' de 5 minutes = 12 images/heure;

 

SC8" Hyperstar f/2: ouverture équivalente à 180mm = 3x plus lumineux. Pose 5x plus courte pour le rapport f/d, soit pour la même exposition: 20 secondes = 180 images/heure! :b:

 

On pourrait presque se passer d'autoguidage. :cool:

Link to comment
Share on other sites

Oui tout à fait on peut se passer de l'autoguidage pour certains objets lumineux :) enfin qu'est ce qui n'est pas lumineux à travers l'Hyperstar???:rolleyes:

 

voila le genre d'image que l'on peut faire sans autoguidage avec des poses de 60 sec seulement

 

http://jp-brahic.chez-alice.fr/m106.htm

 

ou encore celle-là avec seulement 20 poses de 1 mn et en plus à travers les arbres d'ou l'aspect bizarre de l'étoile principale :rolleyes:

 

http://jp-brahic.chez-alice.fr/IC434_test2.jpg

Edited by jp-brahic
Link to comment
Share on other sites

Je suis d'accord avec christiand pour le ciel pollué !

Mais je ferais des essais !!!!!

 

Ah oui, ça m'interesse. Quelle est la valeur SQM de ton ciel ? Ici je suis entre 19 et 19.4

 

 

On pourrait presque se passer d'autoguidage. :cool:

 

Je dirais même plus : on peut se passer de l'autoguidage avec des poses courtes (ex: 60 secondes). Un emm..... en moins, hein ? :p

 

Quand on voit les images faites par JP je pense que le "fastar - hyperstar" c'est quand même bien. Il permet d'utiliser un tube SC d'une autre façon.

 

D'ailleurs les derniers tubes SC avant l'arrivée des Edge sont tous compatibles. Ce n'est pas sans raison.

 

Christian

Link to comment
Share on other sites

Salut JP,

 

As-tu trouvé un système pour monter des filtres 50mm non-montés dans les tiroirs 2"?

J'ai beau chercher, je ne trouve pas d'anneaux nus...

Quid de trouver un filtre n'importe quoi (le moins chère) et de pouvoir le démonter pour remonter les bons filtres...

 

Stef

Link to comment
Share on other sites

bradisback;1051889]Salut Oli,

Je débute aussi avec l'hyperstar, et je me demandais quel technique tu utilisais pour faire la collimation et les flats?

 

Par ailleurs, je pensais que Fastar était le système qui permettait d'installer l'hyperstar, et non pas un réducteur en lui-même...

 

Stef

 

Salut bradisback

Pour les flats j'utilise un écran luminescent. Par contre il faut l'atténuer enormement. J'utilise 2 feuilles de canson superposée pour ça, et encore ça me donne des poses de 200ms avec la QHY10 (qui n'a pas d'obturateur mécanique) et 40000 ADU avec le filtre anti PL. Donc avec une CCD N&B les poses seront nettement plus courtes...Quand on voit ce que fait JP Brahic sur IC434 avec ll'atik 4000 le Ha 5nm et des poses de seulement 1min ! c'est impressionnant !!! D'autant que la 4000, n'est pourtant pas un foudre de guerre en Ha comparée aux KAF...

 

Le fastar est la version celestron de l'hyperstar. Mais visiblement il ne font plus que la partie tube et on laissé le marché du correcteur à hyperstar.

 

JP a raison, l'hyperstar n'est pas un réducteur juste un correcteur. c'est le primaire qui est à F/D 2 qui donne se rapport d'agrandissement.

 

Je dois dire que les magnifiques photos de JP Brahic et en particulier cette M106 qui est d'une finesse remarquable ainsi que sa copine vue de la tranche, mon grandement motivé à me lancer dans l'hyperstar.

 

Mais c'est clair que c'est autrement plus compliqué qu'une apo. ça demande du boulot pour arriver au niveau de JP,...

 

Un grand merci à star62 pour sa config astucieuse très bien expliquée du porte filtre! c'est plus facile pour le RVB que de dévisser l'adaptateur pour mettre le filtre dedans.

Edited by olivdeso
Link to comment
Share on other sites

Une autre question me revient:

Un gros avantage en mode hyperstar c'est le tube en carbon, sur ca on est d'accord...

Mais sur les tube edge, je pense que les lentilles du baffles sont collimaté en usine pour chaque tube en fonction de la lame... (si je me gourre, vous me le dites hein ;))

Du coup, c'est pas risqué d'après vous de changer pour du carbon en version edge?

 

Stef

 

edit: merci pour ta première réponse sur les flats Oli...

J'ai bricoler aussi une boite la semaine passée... reste plus qu'à tester et à calibrer...

Edited by bradisback
Link to comment
Share on other sites

Une autre question me revient:

Un gros avantage en mode hyperstar c'est le tube en carbon, sur ca on est d'accord...

Mais sur les tube edge, je pense que les lentilles du baffles sont collimaté en usine pour chaque tube en fonction de la lame... (si je me gourre, vous me le dites hein ;))

Du coup, c'est pas risqué d'après vous de changer pour du carbon en version edge?

Bonne question. Avec les SCT classiques, si tu repère bien la position des éléments, (y compris la position exacte le la lame de schmidt) ça pose pas trop de problème.

voir le site de JP Brahic (il fait pas que des belles photos il bricole aussi... c'est-y pas beau?)

http://jp-brahic.chez-alice.fr/c14_carbon_tube.htm

 

Avec le edge, je pense que c'est jouable dans la mesure ou tu va prendre tout le correcteur edge d'un bloc sans le toucher. Sauf erreur, la lame de schmidt est liée à la correction du primaire, comme sur un SCT classique. donc mêmes précautions à prendre: repérage angulaire avant démontage. Ensuite pour l'alignement du baffle, je pense que tu peux utiliser la technique expliquée par Marc Jousset sur son site, le tout étant de bien pointer l'axe optique du baffle vers le centre du secondaire.

http://astrosurf.com/jousset/page_technique/alignement_lame.htm

 

ou encore:

 

http://www.wilmslowastro.com/tips/c14_optics_alignment.html

Edited by olivdeso
Link to comment
Share on other sites

Salut JP,

 

As-tu trouvé un système pour monter des filtres 50mm non-montés dans les tiroirs 2"?

J'ai beau chercher, je ne trouve pas d'anneaux nus...

Quid de trouver un filtre n'importe quoi (le moins chère) et de pouvoir le démonter pour remonter les bons filtres...

 

Stef

 

la seule solution que j'ai trouvé c'est de coller les filtres de 50mm avec du scotch double face :) je colle du scotch tout autour du trou du tiroir et je place le filtre dessus et çà marche;) et finalement çà tient parfaitment, j'avais envisagé carrément de les coller avec du silicone mais j'ai pas osé faire çà sur des Astrodons ;)

 

Olivdeso , je te dois combien pour la pub????:be:

;)

Malheureusement je n'ai pas trop le temps de faire de l'imagerie nocturne à cause de mon boulot , mais je languis d'avoir enfin de nouveau un peu de temps pour me mettre à l'Hyperstar, car à chaque sortie du matos j'ai l'impression de progresser :) je penses que c'est l'effet que cela doit vous faire aussi vous en tant qu'utilisateur de l'Hyperstar:) en fait c'est tout un nouveau monde à explorer ce set-up ;)

content d'avoir fais des vocations

Edited by jp-brahic
Link to comment
Share on other sites

Merci Oli,

Oui, je n'ai jamais démonté de SC et encore moins mon edge... Mais je pense aussi que ca devrait être jouable si on ne touche pas à la lame... Maintenant pourquoi Celestron a-t-il fait marche arrière? Trop de difficulté à produire en série? (difficile à imaginer, même Rayban :cool: se lance dans les montures carbone depuis 1ans) Le seul désavantage que je trouve au carbone, c'est qu'il ralentit la mise en température...

 

Merci Jean-Pierrre!!!

Oui, c'est une solution... et en plus si ca marche, c'est le principal...

D'accord avec toi pour le silicone :D sacrilège ce serait... ;) Et puis tu les gardes intactes si un jour tu changes de CCD.

Si je trouve une solution plus "propre" je te ferai signe...

 

Stef

Link to comment
Share on other sites

 

Olivdeso , je te dois combien pour la pub????:be:

;)

Malheureusement je n'ai pas trop le temps de faire de l'imagerie nocturne à cause de mon boulot , mais je languis d'avoir enfin de nouveau un peu de temps pour me mettre à l'Hyperstar, car à chaque sortie du matos j'ai l'impression de progresser :) je penses que c'est l'effet que cela doit vous faire aussi vous en tant qu'utilisateur de l'Hyperstar:) en fait c'est tout un nouveau monde à explorer ce set-up ;)

content d'avoir fais des vocations

 

complètement, le même sentiment pour moi. J'ai aussi peu de temps dispo et en région parisienne les belles nuits sont rare d'autant qu'il faut s'éloigner, (faudra que j'essaie le Ha...) mais je progresse à chaque fois, bien qu'étant au tout début de la progression. bref le temps ou je peux imager est tellement rare que cet hyperstar est l'instrument ideal pour en profiter. Il m'a suffit de 1h entre les nuages pour sortir une image de IC434 (pas parfaite certes, mais en 1h je me suis fait sacrément plaisir et c'est l'essentiel...). avec un autre setup je n'aurais jamais eu le temps d'imagerie nécessaire pour faire cette image.

Link to comment
Share on other sites

complètement, le même sentiment pour moi. J'ai aussi peu de temps dispo et en région parisienne les belles nuits sont rare d'autant qu'il faut s'éloigner, (faudra que j'essaie le Ha...) mais je progresse à chaque fois, bien qu'étant au tout début de la progression. bref le temps ou je peux imager est tellement rare que cet hyperstar est l'instrument ideal pour en profiter. Il m'a suffit de 1h entre les nuages pour sortir une image de IC434 (pas parfaite certes, mais en 1h je me suis fait sacrément plaisir et c'est l'essentiel...). avec un autre setup je n'aurais jamais eu le temps d'imagerie nécessaire pour faire cette image.

 

l'hyperstar c'est effectivement l'instrument idéal pour profiter pleinement des fenêtres météos ;) " vite fait, bien fait" :D

et comme tu dis l'essentiel c'est de se faire plaisir ;)

Link to comment
Share on other sites

Mais ici depuis Lille je ne vois pas avec un fastar... 10 secondes de pose et zou... fond de ciel à 10000 ADU

 

Pour moi, l'hyperstar reste compliqué à mettre en oeuvre, faut un super ciel, etc

 

:?: Pourquoi faudrait-il un "super ciel"? Ce système donne X fois plus de lumière qu'une lunette de même focale, mais si le temps de pose est X fois plus court, l'image est absolument pareille, non? Il n'y a pas de raison pour laquelle la PL serait 'favorisée'?

 

Au contraire, en diminuant la durée de pose, on diminue les bruits causés par la monture, l'échauffement, etc. Si en plus on peut faire X fois plus de poses on améliore encore le rapport S/B, ce qui devrait permettre de mieux sortir les objets de la PL. :confused:

 

Sans compter qu'avec toute cette lumière on peut se permettre de filtrer; l'utilisation d'un UHC n'est plus un problème.

J'aurais donc tendance à croire que l'Hyperstar est LA solution pour les astrams en ville.

 

Je me trompe?

:question:

Link to comment
Share on other sites

:?: Pourquoi faudrait-il un "super ciel"? Ce système donne X fois plus de lumière qu'une lunette de même focale, mais si le temps de pose est X fois plus court, l'image est absolument pareille, non? Il n'y a pas de raison pour laquelle la PL serait 'favorisée'?

 

Au contraire, en diminuant la durée de pose, on diminue les bruits causés par la monture, l'échauffement, etc. Si en plus on peut faire X fois plus de poses on améliore encore le rapport S/B, ce qui devrait permettre de mieux sortir les objets de la PL. :confused:

 

Sans compter qu'avec toute cette lumière on peut se permettre de filtrer; l'utilisation d'un UHC n'est plus un problème.

J'aurais donc tendance à croire que l'Hyperstar est LA solution pour les astrams en ville.

 

Je me trompe?

:question:

 

Bin, c'est mon opinion (et je la partage ... :rolleyes: ), c'est bien sympa les rapports f/d courts, mais ils font monter rapidement le niveau du ciel par rapport à celui de l'objet capté. Le signal noyé dans le PL le reste.

 

Pour ma part, les meilleurs résultats avec un newton de 160mm f3.3 et une ccd ont été obtenus à la campagne, y a vraiment pas photo. Les extensions de la galaxie étaient noyées dans le bruit de fond. En revanche, avec des filtres interférentiels (bien sélectifs) en ville, l'hyperstar devrait donner.

 

J'ai même l'impression qu'il est fait pour ça ;)

Edited by Pierre
Link to comment
Share on other sites

Donc les scopes rapides augmenteraient l'effet de la PL sur les images?

 

Bien sûr, les meilleurs résultats sont obtenus depuis un site non pollué, mais je ne savais pas qu'une image d'un objet diffus faite en ville était plus belle avec un f/d élevé.

 

En revanche, avec des filtres interférentiels (bien sélectifs) en ville, l'hyperstar devrait donner. J'ai même l'impression qu'il est fait pour ça

 

Ah, si on n'a plus besoin d'autoguidage et qu'on peut se passer d'une Taka c'est clair qu'on peut investir la différence de budget dans quelques filtres. ;)

Link to comment
Share on other sites

oui le tube étant plus lumineux, la PL va monter beaucoup plus vite, mais l'objet aussi. ça ne change pas le rapport signal à bruit de l'objet par rapport à la PL. Si c'est pollué, c'est pollué...Et de toutes les façons on va vite être limité par la dynamique du capteur. La solution c'est vraiment les filtres. l'avantage c'est qu'avec ce système on récupère plein d'ADU en peu de temps, même avec des filtres...

Link to comment
Share on other sites

... et qu'en // on s'affranchit en partie de la problématique du guidage. Parce qu'à 600mm de focale (comme une 80ED et un C11 à F/2) j'ai pas vraiment de soucis pour tenir 10 à 20" avec une MES au "jeté de monture" (et encore mon estimation est pessimiste car ce temps est celui obtenu au C11 à F/10, où l’échantillonnage laisse moins de répit). Mais 20" de pose à F/2 ca fait comme ~4'30" à la 80ED !

Hors je suis pas du tout certain de tenir 4' sans autoguidage sur l'EQ6 !

 

Donc c'est double bonus en quelque sorte.

 

Marc

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.