Jump to content
  • OrionRider
    OrionRider

    Débuter en traitement photo avec Photoshop

    Sign in to follow this  
       (0 reviews)

    Mon premier traitement du ciel profond avec PhotoShop

     

    Ce tuto part d'une image 'pré-traitée' issue d'IRIS, DSS ou un autre logiciel astro. Si vous ne savez pas comment créer une image 'pré-traitée', voyez les nombreux tutoriels disponibles sur internet ou cet article: Débuter l'astrophoto avec DeepSkyStacker (DSS)

     

    Astuce: si PhotoShop vous semble trop coûteux, cherchez la vieille version CS2 pour laquelle Adobe distribue gratuitement les codes. Il existe une polémique quant à la légalité de l'usage de ces codes, à vous de juger si ça s'applique à votre cas. Il existe aussi des versions d'étude et des versions livrées avec certains produits, ce qui permet de limiter la facture.

    Il existe un programme gratuit très similaire à PhotoShop: Gimp. Malheureusement, celui-ci ne gère pas bien les images 16bits et s'avère donc peu adapté aux images astro.

     

    La version utilisée pour ce tuto est la CS3 mais toutes les versions de PhotoShop permettent ces opérations.

    (Attention, 'PhotoShop Elements' n'est pas PhotoShop; c'est un programme 'grand public' limité à 8bits.)

     

     

    A. Régler les niveaux

     

    1. On ouvre l'image au format '.tif' (16 bits) sortie d'IRIS ou DSS. notez que cette image est 'brute d'empilement'. Elle n'a subi aucun traitement, on n'y voit d'ailleurs pas grand-chose et c'est très bien ainsi. A chacun son job, les logiciels d'astro 'empilent' puis PhotoShop 'traite' l'image.

    Le nom de l'image apparaît en haut. Cliquez sur l'onglet 'calques' pour afficher ceux-ci. Il n'y en a qu'un, dénommé 'Arrière plan'.

     

    Astuce: Ces images sont monochromes mais le principe est le même pour des images en couleur.

     

    1.jpg

     

     

    2. Menu. Image ==> réglages ==> niveaux.

     

    Cadre 1: on voit que tout le signal de la photo est concentré à gauche, dans les tons sombres.

    Cadre 2: pour révéler les détails on déplace le curseur du milieu (tons moyens) vers la gauche, jusqu'au pied de la courbe et on clique OK.

    Cadre 3: on appelle à nouveau 'Image ==> réglages ==> niveaux'. La courbe du signal a été 'étirée', on voit mieux sa forme.

    Cette fois, on va 'encadrer' la courbe avec les curseurs de gauche (tons sombres) et du milieu (tons moyens). Le but est de révéler les détails en évitant de trop faire monter le bruit. Surveillez donc l'écran principal pour voir l'effet de cette manipulation. Cochez 'Aperçu' si ce n'est déjà fait.

     

    Utilisez l'outil 'loupe' pour 'zoomer' dans l'image à 100% et déplacez les barres de défilement pour contrôler toute la surface. 'Tirer' trop sur les niveaux détruit le signal de l'image au lieu de le révéler, ayez donc la main légère. Pour cette opération, un écran de qualité et bien réglé est nécessaire. Ajustez éventuellement le 'Gamma' de l'écran au maximum pour mettre toutes les nuances en évidence.

     

    Astuce 1: l'outil 'Loupe' n'est pas accessible quand la fenêtre des niveaux est visible. Vous pouvez cependant changer le zoom en tapant une nouvelle valeur dans le coin inférieur gauche de l'image.

     

    Attention, ne touchez pas (trop) au curseur de droite (tons clairs). L'effet de celui-ci est de 'gonfler' et/ou saturer les étoiles, ce qui n'est pas souhaitable. :rolleyes:

     

    Astuce 2: Pas content du résultat? Avec Ctrl-z vous annulez l'opération. Pour revenir plusieurs opérations en arrière, utilisez l'historique: Menu ==> Fenêtre ==> Historique.

     

    2.jpg3.jpg4.jpg

     

     

    3. Vérifiez avec l'outil 'pipette' que les zones noires ne le sont pas trop. Une image astro 'idéale' n'est réellement noire nulle part (comme le ciel d'ailleurs). Idéalement, le 'noir' devrait être un gris foncé entre 20 et 30 sur 255 (vérifiez dans la fenêtre 'Informations'). Par ailleurs, une zone de l'image à zéro ne possède plus aucune nuance, plus de signal: à éviter absolument!

     

    L'outil pipette peut mesurer ponctuellement ou faire une moyenne pour une zone de l'image. Ici, une moyenne '31x31 pixels' donne une mesure stable et précise.

     

    Cet outil reste actif en permanence. Par exemple quand vous changez les niveaux le fait de promener la souris dans l'image permet de vérifier la valeur que donne la pipette à cet endroit. Dans la fenêtre 'Informations' s'affiche alors l'ancienne et la nouvelle valeur pour les trois couleurs R, V, B. Ici l'image est monochrome les trois sont donc au même niveau.

     

    Astuce: la pipette a une influence aussi sur d'autres outils. Par exemple, la 'baguette magique' sélectionne plus à chaque clic si la pipette est réglée sur 31x31 que sur '5x5'.

     

    4b.jpg

     

     

    B. Régler les couleurs

     

    Les niveaux sont réglés mais il y a de fortes chances pour que l'image tire vers le rouge. A cause de la pollution lumineuse ou parce que l'APN est défiltré par exemple.

     

    1. Pour régler le fond de ciel (les tons sombres), il faut ajuster chaque couleur de base séparément.

     

    Astuce 1: ne vous fiez ni à votre écran, ni à vos yeux! Seul l'outil 'pipette' en mode 'moyenne' détient la vérité. Voyez cet article pour régler votre écran: http://www.webastro.net/forum/showthread.php?p=1481910

    Astuce 2: Le ciel nocturne n'est jamais réellement noir; il est gris foncé. L'expérience a démontré qu'une image astro est plus riche et plus réaliste si le fond de ciel s'établit entre 20 et 30 quand on le mesure à la pipette.

     

    Cliquez sur l'onglet 'Couches' puis sur une des couleurs de base R, V ou B.

    L'affichage passe en noir et blanc. C'est normal car on ne voit plus que le signal capté par les photosites de la couleur choisie. Pour éviter de s'arracher les yeux, PhotoShop présente l'image en tons de gris, plus lisibles que des tons de bleu ou de vert.

     

    Couches.jpg

     

    2. Image ==> Réglages ==> Luminosité/Contraste.

    Cochez la case 'Utiliser la luminosité existante'.

    Ajustez la luminosité jusqu'à ce que la pipette donne une valeur de 25 par exemple pour le fond de ciel.

     

    Luminosit%C3%A9.jpg

     

    Cliquez sur une des autres couleurs et recommencez l'opération. Promenez la pipette au même endroit que la première fois et appliquez la correction nécessaire pour obtenir la même valeur: 25 dans notre exemple.

     

    Après avoir corrigé les trois couleurs, le fond de ciel s'établit à 25,25,25 (mesuré à la pipette).

     

    Astuce: c'est un peu plus compliqué mais vous pouvez aussi corriger le fond de ciel avec l'outil 'Niveaux'. Après avoir cliqué sur une couche, cet outil ne s'applique qu'à la couleur choisie. Il est même possible de 'tirer les niveaux' différemment pour chaque couleur, ce qui permet de ressortir un maximum de signal. Mais attention, vérifiez toujours à la pipette pour conserver un fond de ciel de la même luminosité pour les trois couleurs!

     

    3. Cliquez sur RVB dans l'onglet 'Couches'. L'image revient en couleur.

     

    A ce stade, le fond de ciel est 'propre' mais les étoiles ont probablement une dominante de couleur: trop rouges, trop jaunes, trop vertes,...

    A quoi est-ce dû? Quand l'APN capte le signal, certaines couleurs réagissent mieux que d'autres. Par ailleurs, la mise au point du télescope est souvent meilleure pour une couleur que pour les autres. Tout cela fait que les étoiles n'ont pas la même taille dans les trois couleurs. Si elles sont plus grosses dans le rouge par exemple, toutes les étoiles présentent un halo rougeâtre.

     

    Astuce: Dans n'importe quel coin du ciel, la couleur des étoiles se répartit à peu près comme suit:

     

    • 80% de blanches;
    • 12% de bleutées;
    • 8% de jaunes/orangées;
    • Quelques rares carbonées (rouges).

     

    4. Image ==> réglages ==> niveaux.

    Dans le menu déroulant en haut de cet écran, choisissez la couleur qui domine. Désormais, les changements n'ont d'influence que sur cette couleur.

    Pour réduire les étoiles, déplacez le curseur blanc des 'Niveaux de sortie' vers la gauche. Attention, vérifiez le fond de ciel, qui ne doit pas changer. Il sera probablement nécessaire d'ajuster le curseur des tons moyens pour corriger.

     

    Le réglage de la couleur des étoiles ne peut se faire que visuellement, à l'estime. On peut cependant s'aider de la pipette en mode 'échantillon ponctuel'.

     

    Niveaux_Bleu.jpg

     

    Astuce: Pour diminuer une teinte jaune, il faudra diminuer le rouge puis le vert. Pour une dominante mauve, il faut diminuer le rouge puis le bleu. Retrouvez les combinaisons de couleurs ici:

     

    300172.png

     

     

    C. Augmenter la saturation

     

    Souvent, les images astro brutes manquent de couleurs, ou certaines couleurs sont exagérées. L'outil 'Teinte/Saturation' permet de corriger le tir.

     

    1. Cliquez sur l'onglet 'Calques' en bas à droite.

    Cliquez sur le calque 'Arrière plan' avec le bouton droit de la souris et choisissez 'Dupliquer le calque'. Donnez à ce calque le nom 'Saturation' et appuyez sur OK.

    Passez ce calque en mode 'Couleur' à l'aide du menu déroulant juste au-dessus.

    Désormais, les modifications à ce calque ne concernent plus que l'information de couleur. L'image du calque en-dessous ('Arrière Plan') définit la luminosité, les détails, la netteté, etc.

     

    Calque_couleur.jpg

     

    2. Image ==> Réglages ==> Teinte/Saturation

    Dans cet exemple, nous voulons augmenter uniquement les tons rougeâtres.

    Dans le menu déroulant, choisissez 'Rouges'.

    Dans la partie basse, étendez l'effet du réglage aux tons oranges et jaunes en déplaçant les curseurs. Ajoutez ensuite la saturation désirée mais n'exagérez pas sinon le fond de ciel risque de se dégrader.

    Recommencez pour le bleu, que vous pouvez étendre vers le cyan.

     

    Saturation_rouges.jpg

     

    3. Le cas spécial du vert.

    Il n'y a pas de vert dans l'espace. A l'exception des comètes et quelques nébuleuses planétaires le reste des objets est normalement dépourvu de vert. Pas d'étoiles vertes, pas de nébuleuses vertes, pas de galaxies vertes.

    Malheureusement, les APN ont tendance à introduire du vert dans les images astro. La raison est simple: chaque pixel de l'image provient d'un carré de quatre minuscules photosites et les millions de photosites composent le capteur de l'APN.

    Pour obtenir une image en couleur, les photosites sont couverts d'un filtre coloré avec les trois couleurs de base: Rouge, Vert, Bleu. Comme chaque pixel est un carré de quatre photosites, il reste un photosite non utilisé. Celui-ci est aussi couvert d'un filtre vert. Le carré ainsi formé (appelé 'matrice de Bayer') est donc composé de R,V,V,B. Le fichier RAW de l'image comporte donc deux fois plus d'informations dans les tons de vert que de rouge ou de bleu.

     

    350px-Bayer_pattern_on_sensor.svg.png

     

    En cliquant sur la couche verte de l'image, on peut d'ailleurs constater que celle-ci est plus 'riche'. Elle contient plus de détails que le rouge ou le bleu. On peut souvent pousser plus loin les niveaux sur cette couche.

     

    Le problème c'est que ce vert doit être contenu, puisqu'il n'y a pas de vert dans l'espace!

     

    Pour limiter le vert, on peut bien sûr utiliser l'outil 'Saturation' mais il existe un outil performant et gratuit que l'on peut ajouter à PhotoShop et qui règle son compte à l'excès de verdure: HLVG.

    Merci à son auteur, Rogelio Bernal Andreo! :beer:

    Après avoir installé HLVG, cliquez sur Filtre ==> DeepSkyColor ==> HLVG.

     

    4. Filtre ==> Atténuation ==> Flou Gaussien...

    Vous appliquez maintenant un flou gaussien de 1 à 2 pixels au calque 'Saturation'. Notez que l'image ne devient pas floue, mais les couleurs sont 'étalées' et plus réalistes.

     

    Cliquez ensuite sur Calque ==> Aplatir l'image pour fusionner les deux calques.

     

    Astuce: Vous pouvez aussi fusionner un calque avec celui qui se trouve juste en-dessous. Cliquez sur le calque avec le bouton droit de la souris et choisissez 'Fusionner avec le calque inférieur'. Ou tout simplement conserver le calque, qui sera sauvegardé dans le fichier .PSD, ce qui permet de le modifier par après.

     

     

    D. Recadrer et sauvegarder l'image

     

    1. Bien souvent, le résultat du prétraitement ou de la capture affuble l'image finale de bords disgracieux. Ou alors les coins de l'image sont assombris par le vignettage ou déformés par l'optique. Pour toutes ces raisons il peut être judicieux de couper ces parties dégradées pour ne garder que le meilleur de la photo. On peut aussi vouloir améliorer la composition de la scène, en plaçant les objets sur une des 'lignes de force', au tiers du cadre. On utilise alors l'outil 'Recadrage'. Clic-droit dans l'image pour appliquer le recadrage ou annuler.

     

    PS_recadrage.jpg

     

    2. Pour afficher l'image sur un forum ou un site internet, elle doit être convertie au format JPEG. Commencez par sauvegarder votre travail au format '.PSD' (le format propriétaire de PhotoShop): Fichier ==> Enregistrer sous...

     

    Astuce 1: Ne modifiez jamais une image JPEG (niveaux, saturation, etc.) car cela cause une forte dégradation de la qualité. Si vous devez modifier quelque-chose, faites-le sur le fichier .PSD puis enregistrez à nouveau en JPEG.

     

    Fichier ==> Enregistrer pour le Web et les périphériques...

    Choisissez le format JPEG. Vérifiez que la qualité est réglée sur le maximum.

    Dans ces conditions, on ne distingue aucune perte par rapport à l'image en 16 bits. :)

     

    Enregistrer_pour_le_web.jpg

     

    Astuce 2: Si vous devez enregistrer une image JPEG, choisissez toujours la plus haute qualité pour les images astro:

     

    Options_jpeg.jpg

     

    3. Voilà, votre image a subi son premier traitement. Vous pouvez la stocker sur votre site d'images favori, par exemple Astrobin ou la 'Constellia' de Webastro. Normalement, les opérations décrites ici ne prennent que quelques minutes, une demi-heure au maximum. Pour aller plus loin, je vous conseille de lire cet autre tuto, qui vous en apprendra plus sur les calques et leur utilité:

     

    http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=98110

     

     

    A vous de jouer! ;)

    • J'aime 2
    Sign in to follow this  


    User Feedback

    Join the conversation

    You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

    Guest

  • Categories

  • Derniers articles

  • Similar Content

    • By ch_porchet
      Bonjour
      Alors vu c'est journée bien calme ,j'ai essayer de comprendre le principe de crée une séquence dans kstars.
      Alors dans les grande ligne c'est pas trop dur , mais si on veut crée une action qui ce met dans l'ordre des taches ,comment on fais
      Par exemple pour ouvrir l'obturateur du télescope qui ce fais pas une commande arduino.
      Ou enclenché une action en tous premier..
       
      Care je viens de finir mon observatoire qui peut se commander à distance et je voudrais pouvoir l'exploité au maximum sans que j'ai besoin d'intervenir .
      Je  le commande depuis une arduino , pour l'ouvrir et le fermer , ça pas de soucis depuis kstars avec l’organisation d'une séquence.
      Par contre je dois en premier allumé l'alimentation de l'observatoire, qui ce trouve sur l'onglet Indi de la page du driver pour mon ouverture de toit.
      de même que je veux pouvoir commander l'ouverture et la fermeture de mon tube en fin de sessions (futur étape).
       
      Donc qui a une idée ou qui c'est comment faire?
      J'ai chercher sur le net pas j'ai pas trouvé .
       
      Merci
      Christophe
       
        
        
    • By patdut
      Bonjour à tous,
      En ces temps de confinement il est bon de s'occuper. Donc, voilà je rédige un petit topo sur l'autoguidage avec Ekos.
      Je ne serais pas forcément exhaustif sur le sujet, j'apporte là que ma modeste expérience et la synthèse des documents publiés par le gourou Jasem.
       
      La calibration: elle plante parfois mais il y a, à priori, moyen de corriger cela.
       
      Les bonnes pratiques:
      - Bien équilibrer son setup
      - Soigner son alignement polaire
      - Utiliser de préférence le binning 2x2 pour augmenter le rapport signal bruit
      - Utiliser un cable ST4 plutôt que le pulse
      - Utiliser une filtre qui optimise le contraste
      - Utiliser un dark
      - Réduire le carrée d'encadrement de l'étoile
      - Jouer sur la durée d'impulsion (dans Options)
      - Régler le gain proportionnel en DEC et regarder les effets
      - Supprimer la calibration en DEC
       
      Pour le guidage:
      - bin 2x2
      - pose de 2s
      -  cadre serré sur l'étoile
      - algorithme "smart" ou "intelligent"
      - Paramétrage de l'autoguidage (onglet paramètres au dessus de la cible)
           ° fixer la valeur de la vitesse de rattrapage (souvent 0,5)
           ° regarder la valeur P calculée d'après la vitesse de rattrapage
           ° la reporter dans la case P des paramètres
           ° petit calcul : Je veux que ma correction déclenche dès que j'atteins un seuil de déviation en AD ou/et DEC, par exemple 0,25"
                     Je calcule la valeur D de l'impulsion minimale en ms à utiliser dès que le seuil est atteint ou dépassé, dans mon cas D = 0,25 * P; si P vaut 133 (valeur pour une vitesse de rattrapage de 0,5) alors D vaudra ~30ms. Ne soyez pas trop exigeants sur la valeur de seuil.
                     La valeur max d'impulsion importe peu. Presonnellement je la règle à 500.
       
      Ne pas oublier de positionner la "portée" sur votre "Primary scope" pour avoir une valeur précise des déviations en secondes.
       
       
      -
    • By buff
      Bonjour à tous, 
       
      Depuis peu, je me suis mis à imager la lune avec un 125/1250 et une barlow X2. Lorsque je fais le traitement (Autostakkert2 et régistax pour les wavelets + litghroom)  j'ai des espèces d'artéfacts disgracieux sur ma photo finale ... (on le voit en zoomant sur la photo)
       
      Alors pour la photo si dessous, j'ai 5000 images stackées, et j'image avec une caméra un peu cheep, une Svbony 205, voilà la bête : https://www.amazon.fr/Svbony-Astronomique-Observation-Dynamique-Télescope/dp/B07KWPDHHM. 
       
      Je me demande si le problème lors du traitement viens : 
       
      - d'une mauvaise utilisation des logiciels de traitement 
      - d'un suivi pas optimum de mon mak
      - de la CCD ... 
       
      merci pour votre aide je suis un peu perdu 🧐

    • By Ben2407
      Apres M101, voici M51 et M13 imagés avec ma nouvelle camera Zwo ASI2600MC sous le ciel très pollué de Lyon (!!) les nuits du 01/04 et du 02/04/20 et avec la Lune qui commençait à devenir gênante.
      Et je suis plutôt agréablement surpris des résultats et donc du rendu final.
      Pour une fois que je sors quelque chose de potable en couleur quand j'image de mon jardin...
      Vivement le déconfinement que je puisse voir ce que cette camera a dans le ventre sous un ciel bien noir !!
       
      Environ 5h de poses cumulées pour chacune des 2 images (59x5min et 62x5min pour respectivement M51 et M13) imagés le 01/04 et le 02/04/20
      Pas de filtre anti-pollution
      Simplement prétraitement Pixinsight (Darks+Flats) et traitement Pixinsight (traitement du gradient principalement)
       
      Bon ciel à tous
      Benoit
       
       
       
       
    • By valdetahiti
      Bonjour tout le monde,

      Avec ce confinement, mais ce beau temps en Alsace (rare autant de soirs d'affilés), je vais me mettre à résoudre les petits soucis optiques de mon Newton 200/800.
      Mes étoiles ont un aspect bizarre, certainement dû à de la diffraction interne, entrée de lumière ou toutes autres choses liées à cela.
      Voici l'aspect de mes étoiles :



      Pour moi elles ne sont pas belles, on voit clairement qu'elles ne sont pas homogènes dans leur aspect, comme si elles étaient éclairées de 45° à 270°. 
      Dans un premier temps, j'avais commandé un masque pour éviter les reflexions des brides supportant le miroir primaire à poser sur les brides.



      Néanmoins, cela n'a pas résolu mon problème comme vous avez pu le voir sur l'image d'étoiles.
      J'ai remarqué une grosse entrée de lumière par le porte oculaire en passant une lampe torche au niveau de celui-ci.
      Principalement par 2 endroits : la plaque de support vissée sur le tube (entrée importante latéralement) et par le rail cranté du porte oculaire. Est-ce-que cela peut avoir une incidence sur les-dites étoiles ? Si oui, comment peut-on fermer ses entrées de lumière ?

      Sur mon Newton 200/800 200P Quattro, l'arrière du secondaire est couvert du peinture noire mat. Donc je ne pense pas que le secondaire ait un défaut ayant une incidence sur mes étoiles.

      Merci à vous pour vos idées et vos éclairages !
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.