Jump to content
  • OrionRider
    OrionRider

    Débuter en traitement photo avec Photoshop

    Sign in to follow this  
       (0 reviews)

    Mon premier traitement du ciel profond avec PhotoShop

     

    Ce tuto part d'une image 'pré-traitée' issue d'IRIS, DSS ou un autre logiciel astro. Si vous ne savez pas comment créer une image 'pré-traitée', voyez les nombreux tutoriels disponibles sur internet ou cet article: Débuter l'astrophoto avec DeepSkyStacker (DSS)

     

    Astuce: si PhotoShop vous semble trop coûteux, cherchez la vieille version CS2 pour laquelle Adobe distribue gratuitement les codes. Il existe une polémique quant à la légalité de l'usage de ces codes, à vous de juger si ça s'applique à votre cas. Il existe aussi des versions d'étude et des versions livrées avec certains produits, ce qui permet de limiter la facture.

    Il existe un programme gratuit très similaire à PhotoShop: Gimp. Malheureusement, celui-ci ne gère pas bien les images 16bits et s'avère donc peu adapté aux images astro.

     

    La version utilisée pour ce tuto est la CS3 mais toutes les versions de PhotoShop permettent ces opérations.

    (Attention, 'PhotoShop Elements' n'est pas PhotoShop; c'est un programme 'grand public' limité à 8bits.)

     

     

    A. Régler les niveaux

     

    1. On ouvre l'image au format '.tif' (16 bits) sortie d'IRIS ou DSS. notez que cette image est 'brute d'empilement'. Elle n'a subi aucun traitement, on n'y voit d'ailleurs pas grand-chose et c'est très bien ainsi. A chacun son job, les logiciels d'astro 'empilent' puis PhotoShop 'traite' l'image.

    Le nom de l'image apparaît en haut. Cliquez sur l'onglet 'calques' pour afficher ceux-ci. Il n'y en a qu'un, dénommé 'Arrière plan'.

     

    Astuce: Ces images sont monochromes mais le principe est le même pour des images en couleur.

     

    1.jpg

     

     

    2. Menu. Image ==> réglages ==> niveaux.

     

    Cadre 1: on voit que tout le signal de la photo est concentré à gauche, dans les tons sombres.

    Cadre 2: pour révéler les détails on déplace le curseur du milieu (tons moyens) vers la gauche, jusqu'au pied de la courbe et on clique OK.

    Cadre 3: on appelle à nouveau 'Image ==> réglages ==> niveaux'. La courbe du signal a été 'étirée', on voit mieux sa forme.

    Cette fois, on va 'encadrer' la courbe avec les curseurs de gauche (tons sombres) et du milieu (tons moyens). Le but est de révéler les détails en évitant de trop faire monter le bruit. Surveillez donc l'écran principal pour voir l'effet de cette manipulation. Cochez 'Aperçu' si ce n'est déjà fait.

     

    Utilisez l'outil 'loupe' pour 'zoomer' dans l'image à 100% et déplacez les barres de défilement pour contrôler toute la surface. 'Tirer' trop sur les niveaux détruit le signal de l'image au lieu de le révéler, ayez donc la main légère. Pour cette opération, un écran de qualité et bien réglé est nécessaire. Ajustez éventuellement le 'Gamma' de l'écran au maximum pour mettre toutes les nuances en évidence.

     

    Astuce 1: l'outil 'Loupe' n'est pas accessible quand la fenêtre des niveaux est visible. Vous pouvez cependant changer le zoom en tapant une nouvelle valeur dans le coin inférieur gauche de l'image.

     

    Attention, ne touchez pas (trop) au curseur de droite (tons clairs). L'effet de celui-ci est de 'gonfler' et/ou saturer les étoiles, ce qui n'est pas souhaitable. :rolleyes:

     

    Astuce 2: Pas content du résultat? Avec Ctrl-z vous annulez l'opération. Pour revenir plusieurs opérations en arrière, utilisez l'historique: Menu ==> Fenêtre ==> Historique.

     

    2.jpg3.jpg4.jpg

     

     

    3. Vérifiez avec l'outil 'pipette' que les zones noires ne le sont pas trop. Une image astro 'idéale' n'est réellement noire nulle part (comme le ciel d'ailleurs). Idéalement, le 'noir' devrait être un gris foncé entre 20 et 30 sur 255 (vérifiez dans la fenêtre 'Informations'). Par ailleurs, une zone de l'image à zéro ne possède plus aucune nuance, plus de signal: à éviter absolument!

     

    L'outil pipette peut mesurer ponctuellement ou faire une moyenne pour une zone de l'image. Ici, une moyenne '31x31 pixels' donne une mesure stable et précise.

     

    Cet outil reste actif en permanence. Par exemple quand vous changez les niveaux le fait de promener la souris dans l'image permet de vérifier la valeur que donne la pipette à cet endroit. Dans la fenêtre 'Informations' s'affiche alors l'ancienne et la nouvelle valeur pour les trois couleurs R, V, B. Ici l'image est monochrome les trois sont donc au même niveau.

     

    Astuce: la pipette a une influence aussi sur d'autres outils. Par exemple, la 'baguette magique' sélectionne plus à chaque clic si la pipette est réglée sur 31x31 que sur '5x5'.

     

    4b.jpg

     

     

    B. Régler les couleurs

     

    Les niveaux sont réglés mais il y a de fortes chances pour que l'image tire vers le rouge. A cause de la pollution lumineuse ou parce que l'APN est défiltré par exemple.

     

    1. Pour régler le fond de ciel (les tons sombres), il faut ajuster chaque couleur de base séparément.

     

    Astuce 1: ne vous fiez ni à votre écran, ni à vos yeux! Seul l'outil 'pipette' en mode 'moyenne' détient la vérité. Voyez cet article pour régler votre écran: http://www.webastro.net/forum/showthread.php?p=1481910

    Astuce 2: Le ciel nocturne n'est jamais réellement noir; il est gris foncé. L'expérience a démontré qu'une image astro est plus riche et plus réaliste si le fond de ciel s'établit entre 20 et 30 quand on le mesure à la pipette.

     

    Cliquez sur l'onglet 'Couches' puis sur une des couleurs de base R, V ou B.

    L'affichage passe en noir et blanc. C'est normal car on ne voit plus que le signal capté par les photosites de la couleur choisie. Pour éviter de s'arracher les yeux, PhotoShop présente l'image en tons de gris, plus lisibles que des tons de bleu ou de vert.

     

    Couches.jpg

     

    2. Image ==> Réglages ==> Luminosité/Contraste.

    Cochez la case 'Utiliser la luminosité existante'.

    Ajustez la luminosité jusqu'à ce que la pipette donne une valeur de 25 par exemple pour le fond de ciel.

     

    Luminosit%C3%A9.jpg

     

    Cliquez sur une des autres couleurs et recommencez l'opération. Promenez la pipette au même endroit que la première fois et appliquez la correction nécessaire pour obtenir la même valeur: 25 dans notre exemple.

     

    Après avoir corrigé les trois couleurs, le fond de ciel s'établit à 25,25,25 (mesuré à la pipette).

     

    Astuce: c'est un peu plus compliqué mais vous pouvez aussi corriger le fond de ciel avec l'outil 'Niveaux'. Après avoir cliqué sur une couche, cet outil ne s'applique qu'à la couleur choisie. Il est même possible de 'tirer les niveaux' différemment pour chaque couleur, ce qui permet de ressortir un maximum de signal. Mais attention, vérifiez toujours à la pipette pour conserver un fond de ciel de la même luminosité pour les trois couleurs!

     

    3. Cliquez sur RVB dans l'onglet 'Couches'. L'image revient en couleur.

     

    A ce stade, le fond de ciel est 'propre' mais les étoiles ont probablement une dominante de couleur: trop rouges, trop jaunes, trop vertes,...

    A quoi est-ce dû? Quand l'APN capte le signal, certaines couleurs réagissent mieux que d'autres. Par ailleurs, la mise au point du télescope est souvent meilleure pour une couleur que pour les autres. Tout cela fait que les étoiles n'ont pas la même taille dans les trois couleurs. Si elles sont plus grosses dans le rouge par exemple, toutes les étoiles présentent un halo rougeâtre.

     

    Astuce: Dans n'importe quel coin du ciel, la couleur des étoiles se répartit à peu près comme suit:

     

    • 80% de blanches;
    • 12% de bleutées;
    • 8% de jaunes/orangées;
    • Quelques rares carbonées (rouges).

     

    4. Image ==> réglages ==> niveaux.

    Dans le menu déroulant en haut de cet écran, choisissez la couleur qui domine. Désormais, les changements n'ont d'influence que sur cette couleur.

    Pour réduire les étoiles, déplacez le curseur blanc des 'Niveaux de sortie' vers la gauche. Attention, vérifiez le fond de ciel, qui ne doit pas changer. Il sera probablement nécessaire d'ajuster le curseur des tons moyens pour corriger.

     

    Le réglage de la couleur des étoiles ne peut se faire que visuellement, à l'estime. On peut cependant s'aider de la pipette en mode 'échantillon ponctuel'.

     

    Niveaux_Bleu.jpg

     

    Astuce: Pour diminuer une teinte jaune, il faudra diminuer le rouge puis le vert. Pour une dominante mauve, il faut diminuer le rouge puis le bleu. Retrouvez les combinaisons de couleurs ici:

     

    300172.png

     

     

    C. Augmenter la saturation

     

    Souvent, les images astro brutes manquent de couleurs, ou certaines couleurs sont exagérées. L'outil 'Teinte/Saturation' permet de corriger le tir.

     

    1. Cliquez sur l'onglet 'Calques' en bas à droite.

    Cliquez sur le calque 'Arrière plan' avec le bouton droit de la souris et choisissez 'Dupliquer le calque'. Donnez à ce calque le nom 'Saturation' et appuyez sur OK.

    Passez ce calque en mode 'Couleur' à l'aide du menu déroulant juste au-dessus.

    Désormais, les modifications à ce calque ne concernent plus que l'information de couleur. L'image du calque en-dessous ('Arrière Plan') définit la luminosité, les détails, la netteté, etc.

     

    Calque_couleur.jpg

     

    2. Image ==> Réglages ==> Teinte/Saturation

    Dans cet exemple, nous voulons augmenter uniquement les tons rougeâtres.

    Dans le menu déroulant, choisissez 'Rouges'.

    Dans la partie basse, étendez l'effet du réglage aux tons oranges et jaunes en déplaçant les curseurs. Ajoutez ensuite la saturation désirée mais n'exagérez pas sinon le fond de ciel risque de se dégrader.

    Recommencez pour le bleu, que vous pouvez étendre vers le cyan.

     

    Saturation_rouges.jpg

     

    3. Le cas spécial du vert.

    Il n'y a pas de vert dans l'espace. A l'exception des comètes et quelques nébuleuses planétaires le reste des objets est normalement dépourvu de vert. Pas d'étoiles vertes, pas de nébuleuses vertes, pas de galaxies vertes.

    Malheureusement, les APN ont tendance à introduire du vert dans les images astro. La raison est simple: chaque pixel de l'image provient d'un carré de quatre minuscules photosites et les millions de photosites composent le capteur de l'APN.

    Pour obtenir une image en couleur, les photosites sont couverts d'un filtre coloré avec les trois couleurs de base: Rouge, Vert, Bleu. Comme chaque pixel est un carré de quatre photosites, il reste un photosite non utilisé. Celui-ci est aussi couvert d'un filtre vert. Le carré ainsi formé (appelé 'matrice de Bayer') est donc composé de R,V,V,B. Le fichier RAW de l'image comporte donc deux fois plus d'informations dans les tons de vert que de rouge ou de bleu.

     

    350px-Bayer_pattern_on_sensor.svg.png

     

    En cliquant sur la couche verte de l'image, on peut d'ailleurs constater que celle-ci est plus 'riche'. Elle contient plus de détails que le rouge ou le bleu. On peut souvent pousser plus loin les niveaux sur cette couche.

     

    Le problème c'est que ce vert doit être contenu, puisqu'il n'y a pas de vert dans l'espace!

     

    Pour limiter le vert, on peut bien sûr utiliser l'outil 'Saturation' mais il existe un outil performant et gratuit que l'on peut ajouter à PhotoShop et qui règle son compte à l'excès de verdure: HLVG.

    Merci à son auteur, Rogelio Bernal Andreo! :beer:

    Après avoir installé HLVG, cliquez sur Filtre ==> DeepSkyColor ==> HLVG.

     

    4. Filtre ==> Atténuation ==> Flou Gaussien...

    Vous appliquez maintenant un flou gaussien de 1 à 2 pixels au calque 'Saturation'. Notez que l'image ne devient pas floue, mais les couleurs sont 'étalées' et plus réalistes.

     

    Cliquez ensuite sur Calque ==> Aplatir l'image pour fusionner les deux calques.

     

    Astuce: Vous pouvez aussi fusionner un calque avec celui qui se trouve juste en-dessous. Cliquez sur le calque avec le bouton droit de la souris et choisissez 'Fusionner avec le calque inférieur'. Ou tout simplement conserver le calque, qui sera sauvegardé dans le fichier .PSD, ce qui permet de le modifier par après.

     

     

    D. Recadrer et sauvegarder l'image

     

    1. Bien souvent, le résultat du prétraitement ou de la capture affuble l'image finale de bords disgracieux. Ou alors les coins de l'image sont assombris par le vignettage ou déformés par l'optique. Pour toutes ces raisons il peut être judicieux de couper ces parties dégradées pour ne garder que le meilleur de la photo. On peut aussi vouloir améliorer la composition de la scène, en plaçant les objets sur une des 'lignes de force', au tiers du cadre. On utilise alors l'outil 'Recadrage'. Clic-droit dans l'image pour appliquer le recadrage ou annuler.

     

    PS_recadrage.jpg

     

    2. Pour afficher l'image sur un forum ou un site internet, elle doit être convertie au format JPEG. Commencez par sauvegarder votre travail au format '.PSD' (le format propriétaire de PhotoShop): Fichier ==> Enregistrer sous...

     

    Astuce 1: Ne modifiez jamais une image JPEG (niveaux, saturation, etc.) car cela cause une forte dégradation de la qualité. Si vous devez modifier quelque-chose, faites-le sur le fichier .PSD puis enregistrez à nouveau en JPEG.

     

    Fichier ==> Enregistrer pour le Web et les périphériques...

    Choisissez le format JPEG. Vérifiez que la qualité est réglée sur le maximum.

    Dans ces conditions, on ne distingue aucune perte par rapport à l'image en 16 bits. :)

     

    Enregistrer_pour_le_web.jpg

     

    Astuce 2: Si vous devez enregistrer une image JPEG, choisissez toujours la plus haute qualité pour les images astro:

     

    Options_jpeg.jpg

     

    3. Voilà, votre image a subi son premier traitement. Vous pouvez la stocker sur votre site d'images favori, par exemple Astrobin ou la 'Constellia' de Webastro. Normalement, les opérations décrites ici ne prennent que quelques minutes, une demi-heure au maximum. Pour aller plus loin, je vous conseille de lire cet autre tuto, qui vous en apprendra plus sur les calques et leur utilité:

     

    http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=98110

     

     

    A vous de jouer! ;)

    • J'aime 2
    Sign in to follow this  


    User Feedback

    Join the conversation

    You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

    Guest

  • Categories

  • Derniers articles

  • Similar Content

    • By -Amenophis-
      Bonsoir à tous, 
       
      Après de nombreux déboire avec la société ASA, j'ai enfin reçu mon Newton 10" F/D3.6.
      Beaucoup de personne souhaite passer à la CCD, moi, j'ai voulu ranger ma Moravian G2-4000 pour y mettre à la place mon Canon6D Astrodon. Pourquoi ? Et bien, juste pour voir ce que cela pourrait donner avec un capteur 24x36 ! 
       
      Donc voici le matériel utilisé : 
       
       - ASA 10" F/D3.6
       - Canon6D Astrodon
       - Filtre IDAS LPS-D2
       - Paramount Myt
       - TheSkyXpro
       - FocusMax
       - Maxpilot
       
      Donc, le problème avec le canon6D se situe au niveau de son mirroir qui engendre un fort vignetage à F/D court. 
      Voici une brute de 5min à 1600ISO débayérisée (fichier brute attaché). 
       


       
      Et un FLAT de 0.2s à 1600ISO : 
       

       

       
      On remarque tout un cadre de vignetage. Dommage de le cropper, alors j'ai voulu soustraire mon MasterFLAT mais sans résultats.....
      J'ai l'habitude des Flats sur CCD où je travaillais vers 25.000ADU mais avec un APN, je suis un peu perdu. 
       
      J'ai donc fait des FLAT entre 10.000 et 13.000 ADU. Mais je trouve que cela est pire ! 
       
      Vous trouverez ci-dessous, un lien de téléchargement d'une brute de 5min + les FLATS à différents temps de pose.
      https://we.tl/t-a6UanUjUSq
       
      Voici mes questions : 
       
       1°) Pouvez-vous me dire si les FLATS sont corrects ? 
       
       2°) Quelqu'un a-t-il le même problème avec le Canon6D ? 
       
      NB : je me demande même si des poses de 5min sont trop pour un système très ouvert. Peut-être passer à du 180s....
       
      Merci d'avance pour vos retours. 
       
      Bonne soirée.
       
      Image avec 9x5min de pose en mode pinaillage car pas de FLAT (avec donuts, etc) :
       

       
       
    • By patdut
      Bonjour à tous,
      Il y a parmi nous maintenant de vieux routiers du triptyque cité en sujet.
      J'ai rencontré le patron du forum d'en face hier. Il est en recherche d'articles pour sa revue. Y en a-t-il qui seraient partants pour co-écrire une belle bafouille de 3 pages ou plus sur le sujet ?
      Je pense que ce peut être un bon moyen de faire connaître les logiciels libres à la communauté des astrams français et de donner plus de poids à cette communauté auprès des développeurs anglophones.
      Des amateurs ?
    • By KillRoyCool
      Bonsoir à tous . J'ai installé sur un Raspberry 3B+ Ubuntu Mate avec Kstars et tout le toutim .J'ai installé Ubuntu Mate 16.04 spécial 3B+ c'est à dire sans le wifi du Raspberry . J'ai donc rajouté un dongle wifi USB . Tout fonctionne à merveille en réseau wifi chez moi et je peux piloter le telescope , camera et apn depuis mon PC sous windows 10 avec vnc server . Par contre mon but est de créer un hotspot avec le raspberry pour pouvoir me connecter dessus avec mon pc portable en windows 10 en rase campagne ( sans reseau wifi !) Et là rien ne fonctionne . Help me please !
    • By KillRoyCool
      Bonsoir à tous ,
       
       
      N'étant pas un pro de la mise en station et étant toujours pressé , j'ai voulu essayer l'assistance de l'informatique pour pouvoir faire de l'astrophoto avec mon SkyWatcher 200/1000 sur HEQ5 PRO Synscan, une caméra Touptek 1200kpa sur une lunette guide de 50/190 , et un Canon 70D.
      Comme je ne suis plus tout jeune et étant "geek " , internet et ses forums devraient m'aider .
      J'ai penché pour un modèle nomade peu gourmand en énergie pour m'affranchir d'un PC portable et d'une grosse alimentation . Mon choix s'est porté sur un Raspberry Pi 3B+ .
      Je conseille de le prendre en kit avec son boitier et alimentation car finalement avec les frais de port , çà reviendra moins cher .
      Sites de références :
      Celui de Kélian : https://github.com/Kelian98/Easy-astrophotography-equipment-control/blob/master/README.fr.md?fbclid=IwAR0gyEhB-mWDUTjP9CmA5O7x3NlPBuQwoROf6PG1D9_vF01wCkoFr4yYBCg
      Le site INDI qui est la colonne vertébrale de Kstars/Ekos :
      https://indilib.org/support/tutorials/169-ekos-on-raspberry-pi-complete-guide.html
      La chaine Youtube ou on peut télécharger la version Ubuntu Mate 16.04 pour le Raspberry Pi 3B+ :
      https://www.youtube.com/watch?v=tdJrd75_068&t=37s
      Le site NafaBox d'ou tout est parti mode d'emploi Kstars en français : http://nafabox.linux-astro.fr/#SiteRefKstarsEkosIndi_1
      Un calculateur de champ :https://astronomy.tools/calculators/field_of_view/
      Fichiers d'index pour le "platesolving " :https://indilib.org/about/ekos/alignment-module.html
       
      Matériel requis :
      - Raspberry Pi 3 B+ ( https://www.amazon.fr/dp/B07DC37YSS/ref=pe_3044141_185740131_TE_item )
      - Batterie externe USB au moins 20 000 mA/h avec sorties hautes vitesses et au moins 2 A ( https://www.amazon.fr/dp/B07MPT1WZK/ref=pe_3044141_185740131_TE_item )
      - Dongle wifi ( https://www.amazon.fr/TP-Link-TL-WN725N-Nano-Adaptateur-Wi-Fi/dp/B008IFXQFU/ref=sr_1_3?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&keywords=dongle+wifi&qid=1571566081&s=computers&sr=1-3 )
      - Dongle GPS ( https://www.amazon.fr/dp/B07T4PHX3W/ref=pe_3044141_185740131_TE_item )
      Lien du site que je me suis inspiré : ( https://github.com/Kelian98/Easy-astrophotography-equipment-control/blob/master/README.fr.md?fbclid=IwAR0gyEhB-mWDUTjP9CmA5O7x3NlPBuQwoROf6PG1D9_vF01wCkoFr4yYBCg )
      Kélian est français et m'a beaucoup aidé sur le forum Facebook " l'astrophotographie à l'APN " ( https://www.facebook.com/groups/159358128125085/477300199664208/?comment_id=479850272742534&reply_comment_id=481007799293448&notif_id=1571432846611057&notif_t=group_comment_mention )
      Par contre je n'ai pas pu installer Ubuntu Mate 16.04 sur le Raspberry Pi 3B+ , j'ai eu l'écran arc-en-ciel de démarrage avec un éclair en haut à droite . Apparemment , c'est un bug . J'ai essayé la 18.04 elle fonctionne mais trop buggée et trop lente que ce soit la 32 bits ou la 64 bits .
      Finalement j'ai trouvé une version 16.04 mais ou le wifi de la carte ne fonctionne pas . C'est pourquoi j'utilise un dongle wifi . Le lien YouTube ou le téléchargement est dans le descriptif ( https://www.youtube.com/watch?v=tdJrd75_068 )
      J'ai essayé Raspbian sur une autre carte SD préconisé par le vendeur du Raspberry Pi 3B+ . Tout fonctionne , en plus l'interface est nickel mais impossible d'installer INDI , Kstars et EKOS . Donc retour avec Ubuntu Mate 16.04 avec dongle wifi.
      Le mot de passe du Raspberry Pi est : raspberry
      ATTENTION , votre clavier est reconnu en QWERTY et non AZERTY . Pour le passer en AZERTY , sur le bureau Ubuntu aller dans le 3ème menu en haut à gauche "Control Centre"
       pavé Harware puis cliquer sur Keyboard . Choisir Add français et supprimer l'anglais . On va passer ensuite Ubuntu en français . Aller en bas dans language ajouter français et le coher et c'est tout .
      ATTENTION au démarrage le mot de passe sera toujours en QWERTY donc " rqspberry "!
       Installation des logiciels
      INDI, Ekos et Kstars
      Pour installer INDI, Ekos et Kstars, assurez-vous que votre Raspberry Pi est bien connecté à Internet et suivez les étapes :
         1 Ouvrez un terminal de commande en appuyant sur CTRL + ALT + T ou en faisant un clic-droit sur le Bureau puis en sélectionnant "Ouvrir dans un terminal".
         2 Entrez la commande suivante : sudo apt-add-repository ppa:mutlaqja/ppa.
         3 Ensuite, entrez : sudo apt-get update.
         4 Une fois la MAJ finie, vous pouvez installer INDI avec la commande sudo apt-get install indi-full gsc.
         5 Enfin, pour installer Ekos et Kstars : sudo apt-get install indi-full kstars-bleeding.
      Ensuite , on peut passer Kstars en français : menu aide >> change language
      Par contre , problème : pas d'icônes barre de menus en haut sur Kstars . Il manque la bibliotheque Oxygen .
      Solution : Ctrl + Alt+ T qui lance la console et tapez " sudo apt-get install oxygen-icon-theme oxygen5-icon-theme " puis Entrée .
      Tout rentre dans l'ordre !
      Installer aussi Gparted car la partition principale à besoin d'être agrandie .
      Modifier la séquence de démarrage pour ne plus avoir de mot de passe demandé : Allez dans Système\Administration\Utilisateurs et Groupes . Aller dans mot de passe faire modifier et cocher sans mot de passe (votre mot de passe sera demandé pour pouvoir le faire).
      Pour avoir un démarrage automatique sans la fenetre utilisateur (pi) : ouvrez en tant qu'administrateur : /usr/share/lightdm/lightdm.conf.d/60-lightdm-gtk-greeter.conf
      Vous devriez avoir ceci :
      [SeatDefaults]
      greeter-session=lightdm-gtk-greeter
      Rajoutez la ligne : autologin-user= pi (pi étant mon nom d'utilisateur)
      Voilà vous avez un démarrage automatique . J'ai enlevé aussi les économiseurs d'écrans .
    • By VIRGO 26
      Je ne sais si je déterre un sujet ? Créé par fred_76 le 25 juillet 2018, le dernier message date de 16 octobre, mais de quelle année ! ?
      Ceci dit, je viens de faire l'acquisition, pour l'ASTROPHOTOGRAPHIE PAYSAGE DE NUIT, d'un objectif 50mm f1,8 du fabricant chinois YONGNUO. Au déballage du colis, la première impression est très positive. Belle boîte carton, l'objectif est enveloppé dans un sac plastique avec sachet anti- humidité, et surprise la lentille externe, comme celle côté boitier sont protégées par un film plastique. La construction,semble solide , et ne fait pas du tout pacotille ! Possédant un NIKON D5100, je retrouve les huit plots de commande côté baïonnette; sur le dessus le bouton MF/AF. Ce petit objectif d'allure sérieuse est vendu moins de 80€ !
      Dés une météo favorable, je ne manquerai pas de revenir avec quelques essais. 
          Citer   Éditer
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.