Jump to content

Titophe

Membre
  • Posts

    1,397
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

4 Followers

A propos

  • Résidence
    Pyrénées Atlantiques
  • Matériel
    TS102/520 Imaging Star, Askar FRA400 & Intes Micro M809 Deluxe
    Caméras ASI2600MM & 178MC
    Monture Losmandy G11 avec Gemini 2

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

Titophe's Achievements

  1. Pour éviter de surexposer les zones claires, l’essentiel se joue à la prise de vue. Si déjà, sur l’image brute le centre de l’amas est brûlé, tu ne pourras rien en tirer. Sinon il faudra jouer finement avec les curseurs lors de la montée de l’histogramme… et en dernier recours tu peux aussi réaliser 2 post-traitements à partir du fichier sortie de l’empilement : un premier avec un histogramme peu étiré pour garder des détails dans le cœur et un deuxième plus clair pour gagner des détails dans les basses lumières et ensuite assemblage avec un logiciel d’imagerie pour faire du HDR. Je faisais cela dans le temps avec Iris mais avec SiriL aujourd’hui l’etirement de l’histogramme se gère assez bien… et pour revenir sur les temps de poses cumulées, pour sortir les faibles nébulosités du ciel profond : il n’y a pas le choix il faut cumulus temps de poses. En général la bonne règle : c’est un objet par nuit, maxi 2. Et en été quand les nuits sont courtes il faut parfois imager le même objet sur plusieurs nuits…
  2. Pour décramer le cœur de M42, il faut composer l’image façon HDR en mixant des images avec des temps de poses courts (entre 10 et 30s en fonction de la sensibilité de son imageur et de l’ouverture de son tube) pour garder du détail dans le cœur avec des images longues poses pour faire ressortir les nébulosités autour du coeur… Le contraste très fort entre le cœur et le reste des nuages autour rend le traitement de M42 délicat, c’est de mon point de vue un des objets les plus difficile à post-traiter.
  3. Pour shooter avec le cadrage souhaité, j'ai 2 stratégies : 1/ je simule mon cadrage avec SkySafari et je note les coordonnées RA/DEC du centre de l'image et l'orientation du capteur pour ensuite renseigner ces coordonnées dans l'ASIair et orienter correctement ma caméra sur ma lunette 2/ j'utilise une image précédemment réalisé (lors d'une ancienne session par exemple) ayant le bon cadrage, et je fais un platesolve dessus pour récupérer les informations de coordonnées du champ et orientation du capteur. Dans tous les cas un cadrage réussi passe par l'utilisation de coordonnées RA/DEC plutôt qu'un Goto vers un objet donné.
  4. c’est effectivement de l’Ampglow qui est très notable sur les ASI183 et consœurs équipées du même capteur. Cela se corrige très bien avec les darks tant que le temps de pose unitaire ne dépasse pas 300s grand maxi. De mon expérience, pour ne pas être embêté au traitement il vaut mieux se limiter à 180s. Côté monture, le résultat semble prometteur, la mécanique a l’air d’être à la hauteur des promesses. Merci pour ce retour d’expérience.
  5. A part quelques lunettes ou télescopes corrigés par conception, la plupart demande d’y installer un correcteur (éventuellement réducteur) qui permet d’obtenir un champ image plan… et avec un capteur full frame, il faut effectivement un champ plan d’au moins 45mm de diamètre ! Les correcteurs qui couvrent un tel champ mentionnent systématiquement ce paramètre. Quant à ceux qui ne le mentionne pas, il est quasi certain que le champ n’est plan que pour un petit capteur 1’’ ou au mieux APS-C.
  6. @Phil49On peut trouver des alims pour CB chez les revendeurs de matos électronique ou chez les spécialistes. Cela reste des alims à découpage donc ce n'est pas aussi bien qu'une alim de labo, mais sauf surprise, elles sont bien meilleures que les alims chinoises lambda (même si elles sont elles aussi fabriqués en Chine)... https://www.gotechnique.com/211-alimentations-220v-12v
  7. @Phil49 @Colmic Pour alim stabilisé sans trop de parasite et à tarif abordable, il y a les alimentation 12V pour poste CB / radio-amateur... ça reste plus cher qu'une alimentation chinoise mais moins qu'une alim de labo.
  8. Par contre les mises à jour firmware ne sont accessible que sous Windows... pour ma part impossible à faire depuis mon Mac. ZWO devrait au minimum prévoir une mise à jour des FirmWare des accessoires via l'ASIair, pour tout ceux qui n'ont pas de PC sous Windows. Etant passé à la version plus cet hiver, je n'ai effectivement pas constaté de grosse amélioration du Wifi par rapport au Pro que j'avais avant. J'avais espéré me passer de mon répéteur Wifi au pied de la monture mais force est de constater que c'était illusoire. Il faudrait donc que j'essaye avec une nouvelle antenne et le changement de câble interne suggéré par @Colmic (d'ailleurs au passage on en trouve où de ces petits câbles tout prêt et qui améliore le comportement de l'antenne ?)
  9. @Drase tu as raison, les Darks ne retirent pas le bruit mais le signal de fond issu du capteur qui est fonction de sa température… c’est pour cela qu’il est indispensable d’avoir des darks à la même température que la prise de vue.
  10. La couche de luminance promet effectivement une très belle image à l’arrivée… vivement le résultat couleur ! En tout cas bien joué pour le traitement qui fait ressortir aussi bien les IFN dans le champ que les détails les plus lumineux de ce très beau duo galactique. Et pour enrichir la couche rouge de ta future image, je ne peux que te suggérer d’ajouter quelques poses en Ha, rien que pour les filaments autour de M82 cela vaut le coup… Le seul truc qui me dérange sur ton image, ce sont les aigrettes sur les étoiles, mais je ne sais pas ce qu’il est possible de faire au traitement pour les diminuer ou les affiner.
  11. Dans un premier temps, comme tu n’es vraisemblablement pas équipé pour faire de l’autoguidage, le plus simple est d’essayer différents temps de pose et d’analyser ensuite les images pour déterminer le temps maxi que tu pourras t’autoriser… ensuite avec ce temps de pose maxi, en fonction de sa valeur tu pourras choisir les cibles plus ou moins lumineuses. Et comme ton APN n’est pas defilté, il faudra éviter les nébuleuses riches en Ha. autre conseil, il faudra peut être aussi prévoir un correcteur de coma adapté à ton tube pour que les étoiles restent rondes dans les 4 coins de l’image.
  12. Pour info, la version iOS est officiellement disponible sur l’AppStore… plus besoin de passer par Test Flight.
  13. Superbe résultat pour cet objet très tenu… pour dire dans les catalogues, il n’y a même pas de chiffre pour sa magnitude visuel. Joli challenge côté traitement de l’image pour un résultat qui flatte l’œil, notamment en faisant bien ressortir les zones Ha et OIII du plat de spaghetti. Et merci aussi pour ce topo galactico-historique de la fin de vie d’une étoile. J’avais moi même tenté cette nébuleuse, avec un résultat beaucoup moins sympa, en partie à cause d’une lune trop présente associée à un fort taux d’humidité dans l’atmosphère ayant « pollué » le fond du ciel… En tout cas ta recette pour la préparation de ce plat est plus réussi que la mienne et les outils de cuisine sans doute aussi plus adaptés (avec un objectif ouvert à F/2 on arrive à capter de photons…). Avec une caméra monochrome et des filtres Ha et OIII, tu devrais faire un malheur… Encore bravo pour ton image. Pour info, voici mon plat beaucoup moins épicé…
  14. Tu peux faire une petite analyse de tes images avec le logiciel ASTAP... ici on voit qu'il y a un peu de Tilt sur ton image... A priori le Tilt était nettement moins prononcé sur M31, à vérifier une image brute...
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.