quetzalcoatl

Ossements gloire & passions

Messages recommandés

Le 16/08/2018 à 20:27, quetzalcoatl a dit :

Bonjour,


Une histoire édifiante révélée par un journaliste du Monde, qui nous ouvre les yeux sur d'éventuelles turpitudes de personnages généralement très admirés :

http://archeo.blog.lemonde.fr/2018/0...mai/#more-2157

http://archeo.blog.lemonde.fr/pourquoi-un-tel-silence/

 

Très intéressant ces articles merci à toi pour le partage ! 

 

Daniel 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Daniel,

 

il y aura eu quand même une personne que cela aura intéressé ! :D

 

Amicalement. ;)

Modifié par quetzalcoatl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais oui !

 

Je commente pour que notre ami soit content, ça serait dommage qu'il prenne la mouche et ne nous rabreuve pas de davantage de contenu aussi intéressant :). 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, quetzalcoatl a dit :

Salut Daniel,

 

il y aura eu quand même une personne que cela aura intéressé ! :D

 

Amicalement. ;)

 :D
Perso elle m'a passionné cette histoire, j'étais tombé dessus il y a quelques mois. D'ailleurs je ne sais plus comment .
Des magouilles en recherche il y en a de temps en temps malheureusement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, étonnant :o

surtout que l'auteur du blog semble savoir de quoi il parle (au contraire de moi qui n'y connais rien)

Toumaï or not Toumaï ?

passionnant tous ces échafaudages rouillés et bouts de ficelles qui maintiennent bien droites les vérités

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Intéressant ! Celà me rappelle ce que m'avait raconté un paléontologue de terrain (cad ceux qui vont sur le terrain) à la retraite, sur la façon dont ils travaillaient. Naïvement je pensais que de l'extraction à la synthèse écrite et publiée, tout était fait par la m^me personne, au moins la même équipe du début ! et bien non ! ceux du terrain (il y a des stagiaires aussi mais au moins un chef d'équipe compétent) extrait, numérote et envoient le plan de fouilles. il y a ceux qui travaillent dessus les prélèvements au muséum ; enfin les "thésards" qui ne travaillent que sur les notes des autres ( parmi les notes il faut distinguer les manuscrites assorties d'un crobard des rédigées plus construites ). on pourrait penser que tout fonctionne (et ce sont des fonctionnaires) à merveille : il n'en ait rien !

une visite au muséum où je devais suivre un transfert de docs (j'ai parfois un boulot intéressant ...mais je vais pas m'étendre) m'a convaincu du joli bordel organisé ( que de tri on a du faire, des notes manuscrites parsemées dans plein de documents, d'autres regroupées mais sans intitulé ni auteurs) et la crême : des notes entreposées dans un vieille reserre en plein vent : pleine de moississures, plus d'un an là-dedans : qui s'en préoccupait. Au fond d'un magasin : les pompes d'Haroun Tazieff , bien marquées par le feu "si tu les veux , tu peux les prendre" m'a lançé un magasinier désabusé.

Le paléontologue m'a raconté aussi qu'il PERDAIT DES OS , les prélèvements envoyés n'arrivant pas toujours au même endroit, réceptionné par la même personne et stocké ...là où il y avait de la place !

Dans un beau bordel organisé, tout peut arriver. mon paléo qui ne voulait pas se prendre la tête avec 36 personnes et une institution dépassée visiblement par sa mission était toujours volontaire pour les missions à l'extérieur, le travail de bureau , non, pas vraiment !

Je me demande s'il y a un vrai coupable dans cette affaire Toumaï, sinon l'institution elle -même ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci PEV',

 

Tout à fait intéressant !

Mais peut-être faudra-t-il se garder de ne pas trop généraliser à partir de ces expériences personnelles...

Quand tu nous parles du "bordel organisé" au muséum, s'agit-il bien de celui de Paris au Jardin des plantes ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, vu ce que j'ai vu là-bas il y a qq années et le témoignage du paléontologue à la retraite (je ne donnerais pas son nom bien sûr) , j'arrive à comprendre ce qui se passe dans ces institutions qui courent toujours après les subventions pour créer des espaces, embaucher en CDI....Et il n'y a pas que le muséum d'histoire naturelle de Paris dans ce cas !

dans le cas "Toumaï " , peut-être n'y a t-il aucun complot (c'est fréquent que les scientifiques aient des opinions divergentes ) mais un dysfonctionnement que les journalistes n'analysent pas toujours (cad : la théorie du complot est toujours plus vendeuse, séduisante, que les gros problèmes matériels dans lesquels se débattent des institutions et dont le grand public n'a rien à faire, déjà abruti par le chômage de masse et les problèmes de chaque jour.)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour manier les millions d'années, les paléonto ne sont pas pour autant plus détachés de l'immédiat que le commun des mortels. Les rivalités entre spécialistes sont bien connues, actuellement comme dans le passé.

La querelle la plus célèbre reste sans aucun doute la guerre des os "(Bone war)" qui opposa à la fin du XIXème Charles Marsh à Edward Cope, et qui faillit bien finir au revolver dans l'Ouest américain. L'affrontement dura des années, tellement aigu que les protagonistes auraient même détruit des ossements pour éviter que le concurrent ne puisse s'en emparer pour publier. Ce n'est que la mort de Cope qui mit fin à l'affaire.

Dans la littérature spécialisée, on ne compte plus les articles qui répondent à d'autres articles, opposant des équipes rivales sur les mêmes gisements. Et dans les couloirs des congrès, on entend facilement des noms d'oiseaux qui n'ont rien de la nomenclature latine...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, PEV77 a dit :

dans le cas "Toumaï " , peut-être n'y a t-il aucun complot (c'est fréquent que les scientifiques aient des opinions divergentes ) mais un dysfonctionnement que les journalistes n'analysent pas toujours (cad : la théorie du complot est toujours plus vendeuse, séduisante, que les gros problèmes matériels dans lesquels se débattent des institutions et dont le grand public n'a rien à faire, déjà abruti par le chômage de masse et les problèmes de chaque jour.)

 

Bonsoir,

 

Je n'ai rien lu de tel dans les propos de Nicolas Constans qui, me semble-t-il, rapporte d'ailleurs des faits objectifs et vérifiables peu sujet à alimenter l'idée d'un complot sur le fond de l'affaire.

Un différent entre personne n'est pas forcément un complot. Après peut-être parles-tu plus précisément de la mise à l'écart de la stagiaire et du spécialiste ayant reconnu l'appartenance du fémur à la famille humaine, et là effectivement, une certaine collusion pour nuire à ces personnes paraît assez évidente. C'est évidemment plus que navrant mais ce n'est même pas le coeur du problème.

Une erreur dans l'attribution d'un fossile à tel ou tel animal est tout à fait admissible si elle est faite de bonne foi. Quand ce fossile n'est pas pris en considération pendant une douzaine après que l'erreur ait été constaté, et sans parler de complot, on peut légitimement s'interroger sur ce qui motive cet rétention d'information. En tout cas, dans l'affaire que nous évoquons, un manque de moyen financier n'est pas à considérer comme toute ou partie d'une explication plausible.

 

Cordialement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Pyrene a dit :

Pour manier les millions d'années, les paléonto ne sont pas pour autant plus détachés de l'immédiat que le commun des mortels. Les rivalités entre spécialistes sont bien connues, actuellement comme dans le passé.

En fait, ça existe dans tous les domaines scientifiques, y-compris l'astrophysique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, quetzalcoatl a dit :

Une erreur dans l'attribution d'un fossile à tel ou tel animal est tout à fait admissible si elle est faite de bonne foi. Quand ce fossile n'est pas pris en considération pendant une douzaine après que l'erreur ait été constaté, et sans parler de complot, on peut légitimement s'interroger sur ce qui motive cet rétention d'information

REbonjour,

dans le témoignage qui me fut rapporté, le nombre de précautions que devaient prendre les paléonto pour ne pas perdre un os tenait aussi et surtout à la qualité des réceptionneurs (stagiaire ou pas) : il m'a raconté ainsi avoir mis des mois à retrouver un os ! çà pouvait aller jusque-là , les photos prises, les négatifs gardés...tout était nécessaire comme précaution. il y avait donc un contexte de mauvaise organisation du travail : qu'une stagiaire ait pu faire les frais dans le cas Toumaï est lamentable par rapport à un vrai problème de fond d'organisation. J'ai plutôt tendance à penser celà parce que dans une organisation "parfaite" (autant que possible) les "conneries" et éventuelles malversations sont rapidement détectées et leurs protagonistes identifiées...mais il peut y avoir des" protections", amicales ou politiques. On a vu çà ailleurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.