Jump to content
grnxgrnx

Choix d'une lunette

Recommended Posts

Effectivement, la longue focale du Mak Bresser est plutôt un désavantage mais le gros souci de cet instrument c'est le prix: il est plus cher qu'un bon SkyWatcher avec monture GoTo.

Le GoTo c'est quand même bien pratique. Pas tellement pour trouver Jupiter dans le ciel (quoi que, pour une petite nébuleuse planétaire ça peut aider) mais pour le suivi automatique. Et puis la monture GoTo n'a pas besoin de contrepoids, c'est appréciable.

 

Enfin, Bresser est une marque 'héritée' de la débâcle de Meade. Les instruments sont faits par JOC et d'autres vendeurs chinois mais sans garantie de qualité: il y a du bon comme du (très) mauvais. SkyWatcher en revanche, est une marque réputée pour sa qualité correcte et surtout assez constante: on voit encore rarement des daubes de chez SW. Alors que des daubes de Bresser, c'est est plein le  bon coin...

Sans parler du supermarché 'en ligne' allemand où les Bresser sont vendus, que personnellement je n'aime pas du tout. Je préfère une boutique française.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos avis !

 

Concernant le GoTo, c'est tentant mais une des choses qui me turlupinent : c'est pas trop galère les piles pour l'alimenter ? Est-ce qu'on passe son temps à les changer ? J'imagine que quand elles sont mortes le télescope ne bouge plus ? Ca me semble quand même ennuyeux par rapport à une monture "manuelle" où on est vraiment autonomes.

Et est-ce que le tube peut toujours être monté sur une autre monture, GoTo, équatoriale ou azimutale, ou bien ne s'adapte-t-il qu'à celle vendue ?

 

Autre question par rapport à la monture équatoriale sur un mak 127 : avec le Dobson (254/1200) et disons un oculaire 14 mm 82°, j'ai le temps d'observer sans devoir bouger la monture, au moins 30 s je dirais. A grossissement correct avec le mak, faut-il régler la visée en continu ou est-ce que je peux quand même m'arrêter quelques instants pour observer ? S'il faut bouger en continu, c'est vrai que ça peut être galère...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les télescopes sont montés à l'aide d'une 'queue d'aronde' adaptable sur toutes les montures récentes sauf les EQ1 et EQ2.

Les piles surent assez longtemps mais bien sûr il vaut mieux en avoir en réserve. On peut aussi utiliser des piles rechargeables.

 

Le 20/09/2018 à 22:27, grnxgrnx a dit :

avec le Dobson (254/1200) et disons un oculaire 14 mm 82°, j'ai le temps d'observer sans devoir bouger la monture, au moins 30 s je dirais. A grossissement correct avec le mak, faut-il régler la visée en continu ou est-ce que je peux quand même m'arrêter quelques instants pour observer ?

Tu peux estimer ça toi-même. Le mak fait 1500mm de focale.  Donc avec un 14mm tu as un grossissement de 107x.

Avec le Dob tu as un grossissement de 85x.

Donc si tu avais 30sec de défilement dans le Dob, ça fera 23sec dans le Mak.

 

Le Dob se 'pousse' à la main, avec un mouvement 'instinctif' en escalier. Avec une monture équatoriale correctement alignée on tourne doucement une seule molette (mouvement linéaire). Avec une azimutale on tourne doucement deux molettes (mouvement 'en escalier').

 

Avec une monture GoTo, on ne touche à rien, l'objet reste au milieu du champ.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut !

 

Le 20/09/2018 à 22:27, grnxgrnx a dit :

mais une des choses qui me turlupinent

 

Chais pas pourquoi, mais j'aime ce mot...:be:

 

 

Le 20/09/2018 à 22:27, grnxgrnx a dit :

c'est pas trop galère les piles pour l'alimenter ? Est-ce qu'on passe son temps à les changer ?

Ça doit quand même tenir un moment, hein.

Ça doit quand même pas se décharger à chaque fois que le scope bouge.... :)

Pis bon : entre le gain en "transportabilité" & un jeu de piles, y a pas photo.

 

 

Le 20/09/2018 à 22:27, grnxgrnx a dit :

Autre question par rapport à la monture équatoriale [..]

Je reviens sur l'équato : vraiment, j'ai peur que ce soit plus démotivant qu'autre chose.

Paske c'est plus ch*ant à transporter.

Paske y a quand même de la mise en place :

1° installer le trépied

2° faire une mise en station (même minime, si c'est pour du visuel)

3° fixer l'entretoise du trépied

4° fixer la tête

5° mettre les flexibles

6° mettre le contrepoids

7° mettre le tube.

 

Et faut transporter le bouzin.

Et y a quand même un petit trajet, dans ton cas.

 

 

Le 20/09/2018 à 22:27, grnxgrnx a dit :

faut-il régler la visée en continu ou est-ce que je peux quand même m'arrêter quelques instants pour observer

OrionRider a répondu.

De toute façon, à mon humble avis, tu seras vite limité coté grossissement...

 

Et je reviens également sur l'hypothèse de départ : du planétaire.
Oui, mais :
- les sujets sont limités,
- les planètes ne sont pas toujours visibles,
- si elles le sont, ce n'est pas forcément dans les meilleures conditions,
Voir la réponse de 'Bruno :

 

Déjà, entre :
- la perte de qualité de ciel,
- la réduction de diamètre,
...ça va être déjà "démotivant", dans le sens où tu as l'expérience d'un meilleur instrument sous un ciel meilleur...

 

Je cherche pas à te faire renoncer, hein.

Pour l'avoir vécu, "garder le pied à l'étrier", c'est bien, même dans de mauvaises conditions, même avec un instrument limité.

Mais faut avoir conscience des limitations...

;)

 

@+

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

GoTo / EQ, je vais peser les choses avec le reste, maintenant que j'ai une idée des avantages / inconvénients grâce à vos retours. Mais c'est vrai que la GoTo me tente de plus en plus.

 

Oui je suis conscient du fait que ce sera un matériel plus ingrat que ce que j'ai déjà ! L'idée du planétaire, qui est certes un sujet limité, c'est surtout que je ne veux pas me faire d'illusions sur ce qui est à ma portée directe. Après, dès que je pourrai emmener l'instrument dans des coins plus propices, je tâcherai d'en profiter pour voir tout ce qui sera accessible. J'ai cru comprendre que là-dessus, le mak 127 me permettra aussi de voir certains objets du ciel profond. Et même si c'est moins impressionnant qu'au Dobson, je pense pouvoir m'en contenter, sachant que j'aurai quand même accès de temps en temps à un meilleur instrument. Mais tu as raison de me prévenir !

 

L'idée de base est d'avoir un setup transportable par un piéton, ce qui est difficile avec mon Dobson (sans compter qu'il ne viendra pas à Paris). Sans tout sacrifier à ça, j'ai bien intégré que j'y perdrai forcément, c'est pas un drame puisque comme tu dis, c'est ça ou observer à l'oeil nu :D

 

Pour ce qui est des oculaires, que me conseilleriez-vous ? Je me tâtais à trimballer ceux que j'ai déjà ou bien à en acheter un ou deux dédiés au nouveau tube. L'idée du zoom 7-21mm ou 8-24mm suggérée par jeap est intéressante. Est-ce que la qualité sera au niveau du reste du matériel ou bien faut-il oublier les zoom et utiliser des focales fixes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, grnxgrnx a dit :

L'idée du zoom 7-21mm ou 8-24mm suggérée par jeap est intéressante. Est-ce que la qualité sera au niveau du reste du matériel ou bien faut-il oublier les zoom et utiliser des focales fixes ?

Vite fait ('fin, vite écrit) : sans même faire de calcul, tu as deux instruments à focale longue.

Donc, avec un oculaire zoom & pour le Mak, tu vas vite être dans de gros grossissements (ex. pour le 8-24 avec le Mak' : 62x - 187x).

Tu vas passer de un demi diamètre à un diamètre et demi (en très résumé).

J'ai ce genre d'oculaire. Mais utilisé avec des lulus "courtes".

J'ai testé avec un p'tit Mak', c'est pas aussi "agréable" (mais c'est tout à fait normal, courte focale => petits grossissements, longue focale => grossissements importants).

Sous un bon ciel, c'est déjà à tester... alors à Paris...

 

Conseil d'un Bovidé de la Savane Picarde : utilises déjà les oculaires que tu as.

Parce que tu pourras très bien avoir un oculaire "préféré", c'est à dire celui que tu utilises le plus souvent à Paname.

Là, tu pourras alors envisager l'achat d'un oculaire de la même focale, mais qui aura un plus grand champ, qui sera de meilleure qualité optique..

 

...

... ...

Derme !

Ça m'fait tout bizarre, moi qui suis dépensier en astro, de dire des choses genre "dépenses pas tes roros !".

:be:

 

@+

JP

Share this post


Link to post
Share on other sites

2 choses également concernant les oculaires zoom :

- souvent, le champ est "restreint", dans le sens où ce n'est pas un oculaire "grand champ",

- voir si le champ varie en fonction du grossissement (c'est souvent le cas),

- voir également si l'oculaire est parafocal (pas de mise au point en changeant de grossissement). 

 

Ah...ben ça fait 3, en fait... 

:be:

 

Là encore, ça dépend de l'utilisateur (de ce qu'il est prêt à accepter comme défaut), de la façon d'utiliser le zoom (changement de focale + ou - fréquent), de l'instrument (micro-focuser ou pas)... 

 

Donc : testes avec tes oculaires.

Comme je l'ai dit avant, tu peux très bien avoir une préférence pour une focale/un grossissement. Et envisager investir dans un oculaire de meilleure qualité, de plus grand champ, etc.

Tu pourras aussi voir si, en utilisant plusieurs oculaires, un oculaire zoom couvrira ces focales. Mais en ayant conscience des défauts... 

;)

 

@+

JP

Share this post


Link to post
Share on other sites

A vous lire comme ça, pour un encombrement permettant un transport relativement facile comme évoqué, deux questions me viennent dans un contexte de pollution lumineuse moyenne :

quel est le diamètre/focale le plus universel (polyvalent) en ciel profond ?

quel est le diamètre/focale universel pour du planétaire dans le même contexte ?

 

Et quel paramètre faut-il faire varier selon la réduction ou l'augmentation de pollution lumineuse ?

 

ça peut permettre d'orienter les recherches dans une fourchette d'instrument ensuite non ?

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Lensed Star a dit :

quel est le diamètre/focale le plus universel (polyvalent) en ciel profond ?

C'est contradictoire ton truc: 'polyvalent' et 'ciel profond. Si c'est pour le ciel profond, c'est forcément spécialisé, pas 'polyvalent'.

 

On peut résumer comme ça:

  • Les objets du ciel profond sont sombres et étendus, ils demandent un fort diamètre (pour capter assez de lumière) et une faible focale (pour avoir un champ assez large).
  • Les objets planétaires sont brillants et petits, ils demandent une longue focale (pour grossir facilement) et un fort diamètre (pour capter assez de détails).

 

Il y a 4 heures, Lensed Star a dit :

quel paramètre faut-il faire varier selon la réduction ou l'augmentation de pollution lumineuse ?

 

La quantité d'essence dans le réservoir de la voiture.

 

Il y a 4 heures, Lensed Star a dit :

ça peut permettre d'orienter les recherches dans une fourchette d'instrument ensuite non ?

Ben je pense qu'on t'a déjà donné plein d'orientation pour tes recherches.

Le seul truc qui te manque c'est d'aller voir dans un club ou une boutique à quoi ça ressemble pour décider si tu pourras te promener facilement avec le matos.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, OrionRider a dit :

La quantité d'essence dans le réservoir de la voiture.

Voilà. Tout est là, tout est dit.

:D

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, OrionRider a dit :

C'est contradictoire ton truc: 'polyvalent' et 'ciel profond. Si c'est pour le ciel profond, c'est forcément spécialisé, pas 'polyvalent'.

 

En fait je voulais dire que certains disent que si les objets sont diffus il faut visiblement une courte focale mais d'autres disent que cela empêchent de voir certains objets qui apparaissent trop petits.

 

il y a 11 minutes, OrionRider a dit :

La quantité d'essence dans le réservoir de la voiture.

Pareil ma question était plutôt, si on prend un plus grand diamètre va-t-on être plus gêné par la pollution lumineuse finalement  ?

 

il y a 12 minutes, OrionRider a dit :

Ben je pense qu'on t'a déjà donné plein d'orientation pour tes recherches.

Le seul truc qui te manque c'est d'aller voir dans un club ou une boutique à quoi ça ressemble pour décider si tu pourras te promener facilement avec le matos.

Ce n'était pas pour moi pour le coup, mon problème dans l'autre topic est spécifique à l'astrophoto. Là c'était par curiositié ;) au regard de qu'évoque gnrxgnrx.

Et au passage je te remercie encore pour les conseils prodigués.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui y'a erreur sur la personne :) Effectivement, ce qui me manque c'est d'aller me faire un idée de l'encombrement de tout ça ! Pour le moment j'ai plus trop de questions :p

 

Je note les infos concernant les oculaires, merci ! Et je vais suivre ton conseil Le Gnou, et attendre de tester avant de voir dans quoi investir. Intéressant le coup du parafocal, je connaissais pas. Ca a l'air confort !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, grnxgrnx a dit :

Et je vais suivre ton conseil Le Gnou, et attendre de tester avant de voir dans quoi investir.

Sage décision.

:)

 

On a vite fait (moi le premier, hein ! :be:) de claquer sa thune dans des accessoires pas forcément indispensables.

Comme tu as déjà des oculaires, déjà une expérience en astro, ça te permettra de te faire une idée de ce qu'il te manquera éventuellement.

Les oculaires, c'est pas ce qui prend le plus de place.

;)

 

Un oculaire zoom, faut vraiment essayer pour savoir si on est prêt à accepter les défauts.

Difficile de conseiller l'achat : tel astram ne supportera pas le champ "réduit", tel astram ne supportera pas de devoir faire une mise au point à chaque changement de focale...

Sans compter que, comme je te l'ai dit, avec le Mak' tu vas vite être dans une plage de grossissements importants... que tu ne pourras pas utiliser, cause turbu, PL, etc.

 

@+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention à ne pas confondre photo et visuel.

 

− En photo, on a un capteur et un seul (et même si on en a deux, ils ont en général la même taille de pixel ou presque donc ça compte comme un), c'est donc à la focale de l'appareil de s'y adapter.

− En visuel, on a le choix des oculaires, donc la focale n'a aucune importance, il suffit de choisir le bon oculaire.

 

Si c'est juste pour du visuel, les réponses sont simples :

Il y a 9 heures, Lensed Star a dit :

quel est le diamètre/focale le plus universel (polyvalent) en ciel profond ?

quel est le diamètre/focale universel pour du planétaire dans le même contexte ?

Et quel paramètre faut-il faire varier selon la réduction ou l'augmentation de pollution lumineuse ?

 

1) Peu importe la focale. Pour avoir les meilleures images possibles, il faut maximiser le diamètre et la qualité optique. Disons que le diamètre sera peut-être prioritaire (si on cherche surtout à voir des objets faibles).

 

2) Idem. Les lois de l'optique sont les mêmes en visuel comme en ciel profond. Disons que la qualité optique sera peut-être prioritaire (si on cherche surtout à avoir de bonnes images au quotidien).

 

3) En cas de pollution lumineuse, ce sont les mêmes critères, toujours. Simplement, on aura intérêt à observer à fort grossissement (le faible grossissement sera handicapé par la luminosité du fond du ciel − quel que soit l'instrument, hein), donc on n'observera pas les mêmes cibles.

 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Lensed Star a dit :

si on prend un plus grand diamètre va-t-on être plus gêné par la pollution lumineuse finalement  ?

 

 

La pollution lumineuse, c'est comme la brume. Un petit peu, ça va, on voit quand même mais si c'est un bon gros brouillard, on ne voit plus rien, quelle que soit la puissance des phares.

 

Depuis Paris et sa banlieue, tu ne verras quasi rien en ciel profond, même avec un gros télescope. Le seul truc qui passe à part le planétaire, c'est quelques étoiles doubles.

Par ailleurs, en ville il est souvent difficile de trouver un horizon assez dégagé pour pointer les objets. Ou alors il faut monter sur un toit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Lensed Star a dit :

A vous lire comme ça, pour un encombrement permettant un transport relativement facile comme évoqué, deux questions me viennent dans un contexte de pollution lumineuse moyenne :

quel est le diamètre/focale le plus universel (polyvalent) en ciel profond ?

quel est le diamètre/focale universel pour du planétaire dans le même contexte ?

 

Et quel paramètre faut-il faire varier selon la réduction ou l'augmentation de pollution lumineuse ?

 

ça peut permettre d'orienter les recherches dans une fourchette d'instrument ensuite non ?

 

 

 

 

(En plus de ce qui a été déjà très bien dit) 

En visuel

Perso je ne suis jamais focalisé sur la focale (hu hu hu, Le Gnou, quel humour, t'es en forme ! :rolleyes:). 

 

Pis arrivé à un certain diamètre, t'auras pas trop le choix : focale courte ou budget.

S'il y a du F/D 10 en compact à partir de 200 mm, c'est une autre gamme de prix (voir du coté des Mewlon ou Schmidt-Cassegrain).

En rédigeant, je m'imagine devoir transporter un Dob' 300 F/D 10, avec mon Aygo... 

:be:

 

Ouaip, il y a des instruments d'exception (mais en poste fixe), des formules optiques hors du commun (je ne retrouve pas la lunette "repliée", dans le sens où la focale tenait dans deux tubes parallèles), mais la généralité, c'est des instruments qui devront être transportés...

;)

 

@+

Edited by Le Gnou
ajout

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

je suis un ancien parisien, mais toujours un nomade sans voiture. Je me suis posé à peu près les mêmes questions que toi, il y a 5 ou 6 ans.

Effectivement, les planètes vont disparaître... mais il te restera la Lune... parce que sur Paris, le ciel profond sera très très limité.
En dehors de la Lune et des planètes, il va te rester les étoiles doubles et les amas ouverts les plus lumineux (Les pléiades, amas de la crèche, double amas de Persée), mais un Mak 127 grossira beaucoup trop pour les voir en entier. Et c'est l'inconvénient principal du Mak127.
Franchement, sur Paris, je vois pas ce que tu vas observer, et où (tu parles d'un parc, mais tous les parcs parisiens sont fermés la nuit, non?). Alors comment on fait facilement de l'astro sur Paris, en dehors des périodes planétaires et quand on en a marre de la Lune? On se trouve des potes, de la famille ou une asso prêt s'éloigner un peu, et assez gentils pour te ramener jusqu'à chez toi - ou bien se synchroniser avec le bus de nuit pour éviter de l'attendre 1 heure.

Comme toi, ma réflexion s'était terminée sur un Mak 127. J'ai choisi une tête photo et le trépied qui va bien. Alors, mon critère principal n'est pas tout à fait le même car je ne pensais pas avant mon achat observer sur Paris, mais j'avais surtout besoin de transporter le tout par train jusqu'aux lieux de vacances.
Cependant, à la campagne, le Mak127 est très très bon, même en ciel profond. Mais effectivement, puisque la plus grande focale d'oculaire qu'on trouve est du 40 mm (en 31,75), les amas ouverts seront à oublier. (Et je pense qu'avec ton dobson 250, c'est la même chose d'ailleurs).

Si c'était à refaire? Tout d'abord, je changerai ma tête Manfrotto, vraiment pas bonne pour le planétaire. Je l'ai changé récemment par un AZ-GTi, une petite monture Goto, très compacte. Son principal défaut: l'instabilité Wifi avec les applications Android. (Avec mon PC, aucun problème). Après, faut aimer le GoTo, parce ça fait du bruit quand ça pointe (mais aucun en suivi), parce que c'est un peu un truc de feignasse où pour pointer, il suffit de cliquer (ah j'entends les fans de Goto que je viens de traiter de feignasses au fond... oui?... oui... non non, je confirme, z'êtes des feignasses). Après tu n'es pas obligé d'utiliser le Goto, tu peux la bouger manuellement mais franchement, tu feras comme moi et tu deviendras une feignasse :D. Plus sérieusement, l'utilisation manuelle n'est pas évident, mais rassurant si tu n'as plus de piles. Cependant, je l'ai utilisé 4 nuits de suite, sans me retrouver en rade. Comme il n'y a pas d'indicateur de batterie, difficile de dire si j'avais encore beaucoup de marge. Mais bon, incorporer le rechargement des piles dans les préparatifs devient vite une habitude.Je ne suis jamais tombé en rade.

Maintenant que j'ai un dob 300, qui a aussi une focale de 1500, je repense à l'utilité du mak et j'étais en train de réfléchir à changer d'instrument nomade, et pourquoi pas un newton 130/600 qui ne pemettrait de pouvoir enfin voir les grands amas ouverts. Mais à part le SW Héritage, je n'en ai pas vu (recherche très rapide) pour l'instant.

Un dernier ressentiment tout personnel (pléonasme mais c'est pour relativiser ce qui suit): avec un mak 127, on peut se permettre une monture compacte, que ce soit une tête photo, la monture AZ-GTi ou une Vamo Traveler (excellente il paraît), le tout avec un trépied compacte et léger, le tout dans un sac de rando de 40L. Avec un mak 150, il faut passer sur la gamme au dessus, et on passe du "nomade" au "transportable".

 

Citation

La vraie question c'est de pouvoir le transporter à pieds sur 1,5 km. Donc instrument + trépied, etc. Si on compte 20 kg avec un sac à dos et le trépied en bandoulière, à mon avis c'est pas trop dur.

On ne doit pas avoir la même carrure. Mon sac à dos pèse une dizaine de kilos et c'est déjà pas mal déjà. Bien sûr, je pourrai rajouter quelques kilos mais monter à 20 kgs + une monture...

 

Bon désolé pour ce long post, que je pourrai encore développer :-)

Edited by Kouru

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

il y a 6 minutes, Kouru a dit :

pourquoi pas un newton 130/600 qui ne pemettrait de pouvoir enfin voir les grands amas ouverts. Mais à part le SW Héritage, je n'en ai pas vu (recherche très rapide) pour l'instant.

https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/info/p3933_Skywatcher-Explorer-130PDS---130-mm-f-5-Newtonian---2--Crayford-focuser.html

;)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Oodini

Où es-tu situé ?

Tu peux aussi envisager le covoiturage. Il y a des sorties qui s'organisent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, OrionRider a dit :

Mais j'étais sûr qu'il en existait un, ça me paraissait tellement évident, que j'avais pas vraiment cherché en fait. :p

Et puis, j'ai croisé un strock à vendre, et j'ai récupéré un tout pitit 70/300 qui est trop mimi (que j'ai vraiment testé ce weekend, les pléiades étaient tellement magnifiques toutes à l 'intérieur de l'oculaire :wub:). Je vais certainement changer mes critères, mes oculaires, bref, un peu tout. J'ouvrirai peut-être un topic à ce propos.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Kourou : merci pour ton retour ! T'as raison, 20 kg sur le dos + le trépied, je m'emballe un peu ;)

Pour le mak 127, bonne nouvelle pour le ciel profond, au moins je sais que dans des coins avec un ciel pas trop mauvais, ce sera sympa.

Sur le GoTo, je ne doute pas un seul instant que je cèderai aux sirènes de la flemme si j'ai ce type de montures :) Mais super si y'a moyen de la bouger avec des piles HS, ça sauve des soirées ! Après penser à recharger ses piles, ok c'est possible.

L'idée du Newton, par rapport au Mak, ça donne quoi ? Même diamètre, et avec une focale plus petite, il a plus de champ. Mais quelles différences sur les planètes et sur le ciel profond du coup ? Ca doit être un peu plus encombrant ceci dit.

 

@Oodini : je suis près de Pte d'Orléans. Oui faudrait que je vois ce qu'il y a comme asso dans le coin ! J'avais regardé rapidos et il avait l'air d'y avoir quelque chose de sympa du côté de Villejuif, si je me souviens bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Oodini

Je crois qu'il y a un bon club à Antony.

Moi, je suis au nord-est, désolé...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le sud de Paris, il y a mon ancien club le Télescope à Ivry sur Seine, facilement accessible depuis la porte d'Orléans.

 

D'un point de vue pratique, un newton 130, c'est plus long et la tôle du tube est moins épaisse donc plus sensible aux coups. Mais c'est plus léger.

Ensuite, c'est beaucoup plus rapide en mise en température, 30 min à 1h je dirais (quelqu'un pour confirmer ?), ça va dépendre de la différence de température. Pour un mak, c'est plutôt une heure minimum.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas la même sono que Le Gnou (pas d'ampli, des enceintes actives) et j'utilise ce diable pliant qui se range dans le coffre de la voiture. Pour les escaliers on le prend à deux comme un brancard. Il peut être une alternative au caddie proposé par OrionRider.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ivry sur Seine, je pense que c'est sur ce club et pas Villejuif que je suis tombé sur le net quand j'avais regardé :) Faudrait que j'aille voir effectivement. Et Antony, je note, merci ! Même si c'est pas tout à fait à côté.

 

Tu me fais douter du coup, et puis un newton c'est moins cher il me semble. Donc fragilité, ok ça je fais gaffe. Encombrement, 60 cm ça me paraît pas affreux non-plus. Mise en température et légèreté, avantage au Newton. Je suppose que les mêmes montures existent pour ce type de télescope, non ? Du coup quel avantage au Mak, à part donc faible encombrement et solidité (et pas de collimation je crois) ? Notamment du point de vue optique, entre Newton 130/600 et Mak 127.

 

Merci aussi pour le lien vers le diable, je verrai ça dans un second temps mais je note.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, grnxgrnx a dit :

Du coup quel avantage au Mak, à part donc faible encombrement et solidité (et pas de collimation je crois) ? Notamment du point de vue optique, entre Newton 130/600 et Mak 127.

Son piqué/contraste, sa plus grande tolérance aux divers oculaires.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, grnxgrnx a dit :

Tu me fais douter du coup

Toi, tu vas finir avec un dob'...mais plus petit.

:D

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rhaaa c'est possible, pourquoi pas après tout, si c'est ça qu'il me faut ? :D

 

Et donc en terme de piqué/contraste, c'est le jour et la nuit (je suis sûr que tu l'aimeras aussi celle-là, le Gnou ;)) ?

La tolérance aux divers oculaires, ça veut dire quoi exactement ? Que la gamme de focale que je peux mettre dessus est plus importante qu'avec le Newton ?

 

Bref, je suis preneur de vos avis sur ce combat Mak / Newton transportables :p

 

Merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, grnxgrnx a dit :

La tolérance aux divers oculaires, ça veut dire quoi exactement ?

 

Les optiques de court F/D accentuent les défauts des oculaires. Ainsi, avec un instrument ouvert à F/10, on pourra utiliser des oculaires bas de gamme qu'on ne pourra pas utiliser avec un instrument à F/4. Si on aime les images piquées, à court F/D il faut s'équiper d'oculaires haut de gamme, à long F/D ce n'est pas obligé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.