Jump to content

1ere vraie sortie avec le 450


Jcco
 Share

Recommended Posts

Posted (edited)

Bonjour à tous,

 

phénomène exceptionnel dans le ciel creusois dans la nuit du 25 au 26 mai : la triple conjonction d'une nuit sans lune, d'un ciel dégagé et d'un long week-end férié !! Chose rarissime qui ne se produit guère qu'une ou deux fois par millénaire ... Fallait sauter sur l'occasion !! 🙂

 

Dans l'après midi, je monte le bestiau devant ma grange pour procéder à quelques réglages et j'en profite pour prendre quelques photos comme on me l'a demandé dans un autre post :

 

étape 1, montage des tourillons et mise en place de la caisse du primaire sur la base.

 

 

spacer.png

 

 

La cage du secondaire :

 

spacer.png

 

 

Le miroir primaire :

 

spacer.png

 

 

et enfin, voilà la bête (avec la jupe mise à l'envers par erreur, coutures à l'extérieur 🤥) :

 

spacer.png

 

 

Une fois le positionnement des chercheurs revu et le secondaire réglé aux petits oignons, je démonte le tout et je charge la Clio :

spacer.png

 

 

Pour l'occasion j'ai décidé de faire quelques kilomètres de plus que d'habitude pour monter sur le plateau de Millevaches et tester un nouveau site que j'avais repéré près de Faux-la-montagne où je vais habituellement bosser tous les jeudis.  J'arrive sur place vers 21h00 et là...mauvaise surprise : après les fortes pluie des jours précédents, des engins agricoles ont creusés de profondes ornières sur l'esplanade où je comptais m'installer, le sol est trop inégal et il y a des flaques remplies de boue un peu partout !!! 😞

 

Il est un peu tard pour partir à l'aventure et je cherche donc une solution dans les environs immédiats : je trouve un coin à peu près plat et dégagé à la croisée de deux chemins de terre et enfin je peux y monter le tube. Seul bémol : il y a deux grands sapins qui bouchent l'horizon sud sur environ 20°... moi qui voulais tenter M83 vers minuit avant qu'elle ne soit trop basse...Je peux oublier !!

 

Le montage est un calvaire car je me fais dévorer par des nuées de minuscules moucherons ( genre midges écossais ) hyper voraces. C'est une horreur, ils me bouffent le visage, les mains et le bas du dos pendant que je suis en train de visser les molettes pour fixer le serrurier, les tourillons etc... Heureusement pour moi, ils n'attaquent plus une fois la nuit tombée !

 

Voilà le tube enfin monté sur le site, attendant la nuit pendant que je me réfugie à l'abri dans la voiture :

 

spacer.png

 

Enfin, vers 23h30, le ciel commence à bien s'assombrir et il est temps de passer aux choses sérieuses. Les midges se sont calmés et me laissent tranquille.

Gienah est l'unique étoile du Cratère visible à l'ouest des deux sapins qui bouchent ma vue au sud mais c'est un jalon suffisant pour pointer ma 1ere cible de la soirée, M104 . C'était aussi la première galaxie pointée il y a 12 ans avec mon 250 lors de sa soirée inaugurale...la boucle est bouclée !!

 

Au 24 mm, la vision de la "soucoupe volante" avec sa bande de poussière est déjà impressionnante mais guère différente au premier abord de ce que j'ai déjà eu l'occasion de voir à l'oculaire avec le 250. Attention, il faut cependant relativiser les choses : j'ai tendance, c'est normal, à me remémorer les vues exceptionnelles obtenues lors de nuits bien noires avec une transparence de folie et qu'on peut compter sur les doigts des deux mains à chaque décennies !! les conditions cette nuit sont loin d'être optimales, le ciel est encore clair et légèrement laiteux. D'ailleurs ce n'est qu'une première impression car en montant un peu en grossissement avec le 13mm puis le 9mm et en y passant du temps, l'écart se creuse : la vision est vraiment fabuleuse. Le noyau central de la galaxie, très brillant, est quasi ponctuel, le halo, bien visible surtout dans la partie nord est coupé en deux par une bande de poussière sombre qui semble légèrement irrégulière, comme festonnée. Au sud, le halo est beaucoup plus diffus mais bien visible et prend une forme de dôme en vision indirecte. D'ailleurs, c'est pareil au nord où une partie plus diffuse du halo semble s'étendre jusqu'à presque rejoindre l'étoile assez brillante située juste au nord du coeur de la galaxie.

C'est si beau que je décide de faire un dessin que je n'ai pas encore mis au propre mais que je rajouterai bientôt à ce CROA. J'y passe donc un bon moment et je me régale.

 

Une fois le croquis terminé, le cratère est enfin visible dans son ensemble et je peux tenter ma seconde cible de la soirée, la nébuleuse planétaire NGC 4361 en plein milieu de la petite constellation : elle est facile et apparait comme une large tache diffuse et circulaire dans le 24mm. L'étoile centrale est bien visible dès les faibles grossissements. C'est aussi l'occasion de tester et de faire joujou avec le passe filtre : c'est le OIII couplé avec le 9 mm qui donne les meilleurs résultats...le contraste augmente et il me semble percevoir un soupçon de structure à l'intérieur, comme deux lobes un peu plus brillants de part et d'autre de la centrale. Mais ça reste difficile à voir et la turbu, à ce moment et aussi bas sur l'horizon, ne me permet pas d'augmenter le Gr. Faudra que je la retente un peu plus tôt dans l'année avec un ciel plus noir lorsqu'elle passe à son zénith. En tout cas, c'est une NP qui semble intéressante et que je ne connaissais pas !

 

Changement de cap pour la suite : me voilà dans la Grande Ourse pour profiter du passage de M101 quasiment au zénith ! Certes le ciel pourrait être un peu plus limpide et un peu plus sombre mais je prends quand même une sacrée claque !! Dès le 1er coup d'oeil le 450 me montre ce que je n'obtiens avec le 250 qu'après une longue et minutieuse observation : les bras très diffus qui s'enroulent dans le sens des aiguilles d'une montre sont faciles à suivre et se prolongent assez loin, bien séparés les uns des autres. Ils sont texturés et montrent de nombreuses régions HII plus brillantes. Avec le 9mm, la vision est sublime avec moults détails ! Je n'ose même pas imaginer de pouvoir en faire un dessin tellement je suis intimidé !! J'en profite pendant un très long moment et je bave de plaisir l'oeil rivé à l'oculaire.

Ce n'est pourtant pas une cible facile même avec un 450 : ça reste extrêmement diffus, à peine plus contrasté que le fond du ciel et pourtant il y a des tonnes de détails à percevoir dans les bras de cette superbe galaxie. je suis persuadé qu'un débutant serait passé dessus sans s'en rendre compte ou bien n'aurait perçu qu'une vague tache grise alors qu'il y a tant à y voir en y passant un peu de temps. Pour ma part, j'y reste scotché 45 minutes et encore je ne rompt le charme qu'à cause de l'arrivée intempestive de quelques petit nuages dans la zone !

 

Le reste du ciel est clair et je change donc de coin : me voilà maintenant dans la tignasse de Bérénice à lui chercher des poux ! Après un rapide passage sur NGC 4494 ( bien visible mais sans grand détails) je me dirige vers une de mes galaxies préférées, NGC 4565, l'aiguille : magnifique galaxie vue par la tranche que je connais bien. Là aussi, vision sublime dès le premier coup d'oeil mais assez comparable à ce qu'on peut obtenir avec un 250 par une bonne nuit et avec quelques efforts. Mais c'est dans les détails que le 450 fait la différence et aussi, bien sûr, en y passant du temps : la bande sombre est bien présente sur une bonne partie du halo qui s'étend très loin formant deux pointes très fines et très diffuses. Près du bulbe central, le halo acquiert de la structure et semble légèrement grumeleux. La vision est magique, bien contrasté et c'est un véritable régal ! Et puis soudain, je me rends compte que je suis en train d'observer non pas une mais deux galaxies : en effet, en vision décalée je perçois plusieurs fois de façon fugitive mais répétée une tache floue et allongée à l'extrémité d'une ligne de 3 ou 4 étoiles qui ne peut être qu'une seconde galaxie beaucoup plus petite et diffuse, certainement vue par la tranche elle aussi ! Malheureusement, mon atlas n'est pas assez précis pour pouvoir l'identifier...c'est une première pour moi car je ne l'avais jamais décelée avec le 250.

 

J'ai envie d'en faire un dessin mais l'humidité a fait des ravages : mon bloc posé sur la table est tout gondolé et gorgé d'eau, je dois le mettre à l'abri dans la voiture !

 

Je voulais aussi continuer dans la chevelure mais les nuages rappliquent maintenant de ce côté : ben alors je retourne dans la grande Ourse !

 

Encore une galaxie pour prochaine cible : M109 Encore une petite claque ! Si le 250 pouvait facilement me montrer la barre centrale avec comme deux bitonniaux un peu plus lumineux au bout ainsi qu'un halo très diffus entourant le tout, le 450, lui, me donne directement et sans grande peine ( suffit juste d'utiliser un peu la VI ) les bras très diffus de la galaxie qui commencent sur les bitonniaux  lumineux de la barre et se prolongent assez loin. Au début je n'en perçois que deux puis, en jouant de la vision décalée et en montant un peu en Gr, il me semble en percevoir un troisième. C'est le pied !

 

Je passe ensuite sur un petit groupe de galaxies que je trouve très esthétique : NGC 3998, 3990, 3982 et 3972. Les quatre rentrent ensemble dans le champ du pano 24. Les deux premières très proches l'une de l'autre semblent en interaction. 3972 est vue par la tranche....le champ est magnifique.

 

Je passe ensuite à M108 : très belle, grumeleuse, structurée, avec des taches ou barres plus sombre et plusieurs étoiles en surimpression, on dirait une mini M82. Je ne sais pas si c'est dû à une illusion d'optique mais une des pointes diffuse du halo semble s'incurver légèrement vers une étoile qui se situe à peu près dans le prolongement. L'autre côté du halo semble un peu plus épais et moins effilé. Je n'ai jamais eu autant de détails avec le 250 ! superbe.

 

Comme je suis juste à côté, je passe dire le bonjour à la chouette, M97 : superbe boule diffuse bien définie et avec deux régions plus sombre assez bien visibles à l'intérieur, comme des yeux et qui lui valent son surnom. Je voulais utiliser mes filtres pour gagner en contraste mais l'humidité a encore frappé : ils sont couverts de buée et inutilisables ! Voilà un défaut majeur du passe filtres que je n'avais pas prévu ! Faudra que je m'habitue à enlever la réglette où sont vissés les filtres pour la mettre à l'abri entre deux observations.

 

D'ailleurs, il n'y a pas que les filtres qui ont souffert : c'est mort pour les deux chercheurs ! Mais, pas question de plier le matos, il n'est que 2h30 ! Je décide donc de me rabattre sur des cibles très faciles à pointer quitte à finir en balayant la zonz au 24mm.

 

Je continue donc dans la grande Ourse pour l'instant avec une magnifique M51 à tomber par terre : là, le 450 écrase largement le 250 ! Comme la dernière fois, c'est une vision digne des photos ! Bras texturés, zone HII, pont de matière, fines étoiles en avant plan...c'est dingue tous les détails que j'arrive à extraire de cette image avec un bon ciel et du diamètre !! c'est la plus belle et la plus impressionnante galaxie de cette soirée. j'y reste une bonne grosse demi heure...c'est l'extase, le pied !!

 

vers 3h30, le ciel commence déjà à s'éclaircir vers l'est mais il me reste un peu de temps avant de tout devoir plier. Pour changer un peu des galaxies, je pointe le tube en direction de la Lyre qui a pris pas mal de hauteur depuis le début de la soirée. D'ailleurs, de ce côté la voie lactée est absolument magnifique et la plupart des constellation d'été brillent déjà assez haut dans le ciel. Ma cible n'est autre que M57, la nébuleuse de l'anneau : la plus grosse surprise au moment où je mets l'oeil à l'oculaire c'est la couleur !! Elle a une teinte verdâtre assez prononcée quand je la voyais grise dans le 250...je suis sur le c.l !! En grossissant un peu, elle redevient grise mais la vision reste magnifique : l'anneau est très épais, bien défini et j'y note des différences de brillance. La partie centrale est diffuse et filamenteuse. Je note aussi comme deux petites anses diffuses sur l'extérieur de l'anneau. Mais surtout, en poussant à 400X avec le 5mm j'ai la surprise de voir apparaitre par intermittence 2 ou 3 étoiles à l'intérieur de la nébuleuse dont l'une très proche du centre !! je la vois plusieurs fois, toujours au même endroit ! Ai-je vu la centrale ? J'en suis pas sûr mais on dirait bien !! En tout cas, je suis bluffé de cette vision d'une NP pourtant bien connue et déjà moults fois observée...le 450 apporte vraiment un plus...c'est top!

 

Enfin, je termine ma soirée par deux amas globulaire tout proche l'un de l'autre mais bien différents : M53 et NGC5053. Le premier est riche, dense et résolu jusqu'au coeur : c'est une magnifique boule d'étoiles fines et brillantes. Le second est beaucoup plus subtil et j'ai même failli le louper la première fois ! Au premier abord le regard est attiré par une faible tachouille grisâtre mais en regardant mieux je me rends compte qu'il s'agit d'une nuée de fines étoiles très faibles : on dirait un amas ouvert car il n'y a pas de condensation centrale et il est de forme vaguement ovoïde. Le contraste entre ces deux globulaires est saisissant !

 

Finalement, vers 4h00 je décide de tout ranger. Il fait 4°, le matos est dégoulinant d'humidité, j'ai froid et je suis fatigué...mais heureux !! Je ne m'étais pas autant éclaté la rétine depuis bien longtemps. j'ai eu l'impression de redécouvrir le ciel et je n'ai qu'une envie : recommencer le plus vite possible !! (En fait, c'est déjà fait puisqu'au moment où je termine ce récit je rentre juste d'une nouvelle nuit d'observation. Donc encore un CROA en perspective...faudra juste patienter un peu. )

 

Bon ciel à tous,

merci de m'avoir lu,

 

JC

 

 

 

 

 

Edited by Jcco
  • J'aime 14
  • Merci / Quelle qualité! 4
Link to comment
Share on other sites

Salut @Jcco

Il y a 8 heures, Jcco a dit :

Le montage est un calvaire car je me fais dévorer par des nuées de minuscules moucherons ( genre midges écossais ) hyper voraces. C'est une horreur, ils me bouffent le visage, les mains et le bas du dos pendant que je suis en train de visser les molettes pour fixer le serrurier, les tourillons etc...

:be: :be: :be:

Oui je sais ce n'est pas bien de rigoler du malheur des autres, mais ça m'a rappelé un mauvais bon souvenir d'une nuit d'astro où on s'était bien fait bouffé par les moustiques...

Joli CROA très agréable à lire. Ça tombe bien ce soir je monte sur mon site préféré: j'ai noté les cibles de ta soirée et je vais pouvoir comparer avec mon 14".

Merci ;)

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Magnifique instrument et intéressant CROA:)
 

Le 27/05/2022 à 09:02, Jcco a dit :

Le montage est un calvaire car je me fais dévorer par des nuées de minuscules moucherons ( genre midges écossais ) hyper voraces. C'est une horreur, ils me bouffent le visage, les mains et le bas du dos pendant que je suis en train de visser les molettes

 

L'astro est clairement une activité à risques... ! :refl:

Edited by Vesper
Link to comment
Share on other sites

  • Jcco changed the title to 1ere vraie sortie avec le 450
Posted (edited)

super Croa, un plaisir de lire un texte pareil, j'imagine que la vue des ces objets dans un 450 doivent être dingue, je n'en revient pas que tout cela rentre dans la clio, ce dobson est incroyablement bien penser, et surtout superbe, 

merci pour ce partage d'émotions de détails et de poésie.

bon ciel a toi et profite bien de ce beau dobson

Edited by Sully
Link to comment
Share on other sites

Superbe texte et merci pour les photos ! On sent vraiment l'enthousiasme !

Comme en passant perso d'un diamètre à un plus grand, il y a clairement des objets plus ou moins sensibles à cette augmentation de diamètre. Si pour NGC 4494 et 4361 c'est moins flagrant, cela a l'air d'être le top sur les galaxies (M108, M109), notamment les peu contrastées ou vues de face (M51, M101, etc ...).

En tous cas tu vas te régaler !

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
Le 27/05/2022 à 09:02, Jcco a dit :

j'ai tendance, c'est normal, à me remémorer les vues exceptionnelles obtenues lors de nuits bien noires avec une transparence de folie et qu'on peut compter sur les doigts des deux mains à chaque décennies !!

voila aussi ce qui fait le bonheur de l'observation et justifie les dépenses inqualifiable qu'on y consacre :) . J'ai le souvenir de Saturne, de M51 , des dentelles et de bien d'autres objets lors de nuits exceptionnelles, qui resteront longtemps ancrés!

Le 27/05/2022 à 09:02, Jcco a dit :

voilà un défaut majeur du passe filtres que je n'avais pas prévu ! Faudra que je m'habitue à enlever la réglette où sont vissés les filtres pour la mettre à l'abri entre deux observations.

faut bidouiller une petite résistance avec mini batterie 5v usb :) 

 

 

 

 

 

Le 27/05/2022 à 09:02, Jcco a dit :

M51 à tomber par terre : là, le 450 écrase largement le 250 ! Comme la dernière fois, c'est une vision digne des photos ! Bras texturés, zone HII, pont de matière, fines étoiles en avant plan...c'est dingue tous les détails que j'arrive à extraire de cette image avec un bon ciel et du diamètre !

Je file à l'atelier avancer  mon 400!!!!!! ca donne vraiment envie!

Merci pour ce formidable CROA qui commence par le corbeau , logique :) 

Et profite bien de ce magnifique instrument!

Link to comment
Share on other sites

L'un des plus beau rapport d'observation que l'on ai lu depuis longtemps ! Je confirme 460 c'est LE diamètre qui déchire tout, le mien est en recherche d'un hébergement ;) 

Edited by LH44
  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, LH44 a dit :

Je confirme 460 c'est LE diamètre qui déchire tout

Salut,

 

Comme je le dis souvent dans les starparties et autres soirées dans les clubs et entre potes : "je me félicite toujours d'avoir modifié mon projet initial d'un 20" à F/D 4 pour un 18" à F/D 3,7 (ce qui au passage m'avait permis d'acheter à l'époque en plus l'indispensable Paracorr et les cercles digitaux)... Mieux vaut avoir le "plus grand diamètre des petits" qui servira et restera facile à déplacer et qu'on utilisera sans escabeau plutôt que le "plus petit diamètre des grands" qu'on utilisera malheureusement que 4x dans l'année et qui demandera une autre logistique.

 

Bon ciel.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Paroles pleines de sagesse SkyWatcher707 ! Par manque d'espace de rangement et d'un site privilégié d'observation assez restreint, je m'étais limité aussi à 300. Je ne le regrette pas du tout en mode redécouverte systématique du ciel, le rapport encombrement / perfs étant vraiment très bon je trouve. Mais si au jour je veux m'attaquer à du dessin plus sérieux de structures spirales diaphanes, c'est clair que c'est un peu juste, ou alors faut le monter à 2000 ce qui recèle d'autres contraintes

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.