Jump to content
Estonius

Actualités des Asteroïdes

Recommended Posts

Excellente discussion, merci aux contributeurs :)

 

J'ai une petite question:

 

Dans Science et Vie, ils disent que 1999AO10 ne sert que de référence à un scénario pour la visite d'astéroide prévue par la Nasa en 2025. L'objet effectivement visité serait un autre caillou, encore à découvrir, peut-être par Pan Starrs. Il 'suffirait' de choisir un des nombreux candidats qui vont se manifester... :confused:

 

Pourquoi faudrait-il un autre astéroide que 1999AO10 et quelle est la chance de découvrir à temps (<2015) un caillou plus intéressant que celui-là?

Il me semble que si un astéroide plus gros, plus lent ou plus proche existait, il serait déjà catalogué, non? Les nouvelles études vont surtout trouver de nombreux corps plus petits. :?:

 

Merci d'éclairer ma lanterne. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même si le choix de 1999 AO10 comme futur objectif d'une mission avec équipage n'est pas définifif, il est un bon choix qui s'avérera peut-être le meilleur au moment de la décision finale.

 

Pourquoi ? D'abord compte tenu des éléments orbitaux de 1999 AO10. C'est un astéroïde du type Aten qui a les éléments suivants :

 

a = 0.912 UA ; e = 0.111 ; i = 2.6° ; q = 0.810 UA ; Q = 1.013 UA ; moid = 0.022 UA ; P = 317.9 jours ; H = 23.9

 

Il passe donc près de la Terre à l'aphélie, avec une approche prévue à 0.0268 UA le 11 février 2026. Ce n'est pas un PHA car sa magnitude absolue est supérieure à H = 22.0. On ignore encore sa composition et son albédo. Un objet silicaté qui a H = 23.9 a un diamètre moyen de seulement 50 mètres. S'il est carboné, c'est le double : 100 mètres. Apparemment c'est le genre d'objet qui intéresse la NASA, mais qui ne veut pas d'un objet d'origine cométaire ou qui pourrait avoir un minuscule satellite de quelques mètres, jugé dangereux pour la capsule et l'équipage.

 

Il n'est donc pas exclu que l'on découvre un autre astéroïde un peu semblable, peut-être un peu plus gros, qui serait une cible plus appropriée. C'est pour cela que la NASA va attendre encore quelques années pour faire un choix définitif. Rien ne presse vraiment.

 

En janvier dernier (les données datent un peu donc), le site NASA Spaceflight a publié un intéressant article qui a servi de référence à Science et Vie pour le sien. C'est ici :

 

http://www.nasaspaceflight.com/2010/01/nasas-flexible-path-2025-human-mission-visit-asteroid/

 

Mais comme toujours, il faut se méfier de ce genre d'annonce. Les scientifiques américains font un lobbying forcené pour obtenir des crédits. En plus, les équipes sont concurrentes avec des projets approchants, pas toujours complémentaires. Donc, rien n'est joué. On a vu depuis quarante ans de superbes projets, annoncés, parfois mis en route, qui ont fini misérablement dans la vaste poubelle de l'histoire astronautique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le nombre de NEA découvert en une année va être pulvérisé en 2010. Ce record datait de 2008 avec l'excellent résultat de 804 nouveaux NEA recensés, soit une moyenne fort honorable de 2.20 objets par jour.

 

Au 28 novembre 2010, le compteur des nouveaux objets est déjà de 816 NEA, soit l'incroyable moyenne de 2.46 nouveaux par jour. On risque fort d'approcher les 900 nouveaux à la fin de l'année. Ce résultat est en grande partie dû aux deux surveys arizoniens qui sont associés : le Mt Lemmon Survey et le Catalina Sky Survey qui ont 490 découvertes à eux deux. Comme d'habitude l'Europe est inexistante dans ce domaine de la recherche.

 

On approche des 7500 NEA recensés. Cela montre bien que la Terre est constamment frôlée par une multitude d'astéroïdes minuscules : moins de 100 mètres et même moins de 50 mètres parfois. On les observe deux ou trois jours et ils disparaissent sans plus laisser de trace.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour,

 

frolée est un terme très vague,

actuellement on découvre en moyenne par an un peu moins de 20 asteroides qui sont passé entre la Terre et la Lune (<1 LD). Il sont tres petit (<30m)

et ce nombre grimpe autour de 90 pour une distance de 5 fois la Terre à la Lune (<5 LD)

 

voir mon site pour quelques détails (rubrique evenement marquant puis géocroiseurs)

 

et si on tient compte uniquement des astéroïdes potentiellement dangereux, on en est a 1164 recensé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans mon message #34, je disais que l'on risquait d'approcher les 900 découvertes de NEA pour l'année 2010, chiffre totalement impensable pour les spécialistes des astéroïdes des années 1980.

 

Eh bien le chiffre des 900 a été atteint dès le 15 décembre, ce qui représente une moyenne de 2,6 objets nouveaux par jour !!! C'est vraiment une époque nouvelle que nous vivons actuellement avec l'apparition des surveys spécialisés.

 

Quatre surveys dépassent déjà la centaine d'objets à leur palmarès 2010 :

 

Mt. Lemmon :391 nouveaux :p, résultat réellement extraordinaire

Catalina : 172 nouveaux (associé du précédent)

WISE : 126 nouveaux (pas mal, mais en fin de course)

LINEAR : 101 nouveaux (moins performant qu'avant, mais toujours là).

 

L'Europe, évidemment :be:, inexistante, avec moins de 20 découvertes, toutes en Espagne, à La Sagra, observatoire situé en Andalousie.

 

On le savait déjà, mais avec ces résultats étonnants, on en a la confirmation : il y a du monde qui gravite à proximité de notre Terre. Des milliers de cailloux d'une dizaine de mètres viennent nous rendre une petite visite de temps à autre. Mais ils ne sont pas bien dangereux et risquent la désintégration s'ils pénètrent dans notre atmosphère.

Edited by whiston

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello

Quelqu'un aurais quelques liens vers des sites (en français?) traitant du sujet? étude des Astéroïdes et autres cailloux voyageurs...

d'avance merci!

:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au fait... Question que je me pose depuis très longtemps, et à laquelle je n'ai pas de réponse...

 

Les connaissances sur les astéroïdes sont aujourd'hui assez avancées, et on peut être sûr, au moins sur la ceinture principale, d'avoir tout découvert au-delà d'un certain seuil de taille. Il doit donc y avoir des travaux donnant leur répartition par taille, et une fonction qui donne le nombre d'objets et fonction de la taille.

Or, je ne trouve nulle part de telle fonction!

Pourtant, une simulation numérique de naissance de système, comme les chercheurs en font plein depuis les études sur les disques comme celui de Bêta Pictoris, aboutit forcément à une évaluation d'une telle fonction!

J'imagine volontiers qu'une étude statistique portant sur la Ceinture permette de trouver les paramètres d'une telle fonction. Je vois néanmoins un hic: connaître la taille d'un astéroïde n'est pas une mince affaire, et peut-être ceux dont la taille est bien connue ne constituent-ils pas un échantillon suffisant statistiquement pour évaluer la fonction.

 

On en est où? Parce qu'une telle évaluation permettrait de savoir pour une fourchette de taille donnée le nombre théorique d'astéroïde, donc le pourcentage de ceux déjà trouvés...

Quand un survey est mis en place, il existe une évaluation du rythme de découvertes. Qui s'appuie probablementr sur la fonction dont je parle et sa comparaison avec les capacités de la machine... Ou ce n'est qu'un enfumage de politiciens pour avoir les crédits?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,,

 

Gracieuse évolution d'un caillou dans le ciel...

 

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/en-video-regardez-tourner-un-asteroide_27334/

 

Bonjour,

 

C'est vrai Tibo', mais j'avoue avoir été tant fasciné par le film que je n'avais pas remarqué les "sous -titres" insuportables.

 

On notera quand même que ce traitement capillaire interdirait la gracieuse évolution de sales bestioles sur nos cailloux.

 

Et si on s'en agace trop malgré tout, il y a ça :

 

http://www.planetary.org/blog/article/00002878/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déjà 140 NEA le 9 février 2011, soit en quarante jours seulement. L'année 2011 démarre très fort. Cela veut dire 3,5 nouveaux découverts par jour en moyenne. Du jamais vu. Et confirmation, évidemment, que les petits objets qui viennent nous rendre visite existent par centaines de milliers :be:.

 

Comme toujours, c'est surtout le Mt. Lemmon Survey :p qui fait merveille. Déjà 63 NEA 2011 à son actif, soit 1,5 NEA nouveau par jour en moyenne. Le Pérou pour cet observatoire arizonien.

 

A noter que ses deux concurrents principaux sont Catalina (en fait son associé) avec 37 nouveaux et Pan-STARRS 1 qui semble trouver sa vitesse de croisière avec 22 nouveaux. Mais pour cet observatoire, il se pose le même problème que celui qui s'est présenté à WISE l'année dernière : celui du suivi qui laisse à désirer :mad:. De nombreux postulants n'ont pas pu être réobservés et sont considérés comme perdus avant même d'être enregistrés. Comme d'habitude c'est avant tout un problème de financement. Rien n'est gratuit aux Etats-Unis et il va falloir que les responsables du projet trouvent (et paient) d'autres observatoires pour confirmer leurs découvertes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Incroyable qu'un truc pareil soit stable :break:

 

Les 2 petits satellites de 216 KLEOPATRA (Alexhelios et

Cleoselene) ont été découvert en septembre 1998 par une équipe d'astronomes à l'aide du télescope de 10m du Keck à Hawaï.

Ils gravitent respectivement à 775 et 380 km de l'astéroïde, Les diamètres seraient de 5 et 3 km.

Les noms ont été attribué le 18/2/2011 par l'UAI

 

l'UAI en a également profité, le même jour pour nommer un objet de la ceinture de Kuiper

Il s'agit du cubewano (120347) SALACIA, objet assez moyen (548 km de diam) mais qui est accompagné d'un satellite nommée Actaea de 190 km de diam

Share this post


Link to post
Share on other sites

La découverte des NEA se poursuit à un rythme d'enfer en ce début 2011. Le 15 mars, soit après 74 jours (ou nuits plutôt :be:), le Minor Planet Center recense 250 nouveaux objets, soit une moyenne de 3,4 nouveaux par jour. Incroyable ! Cela démontre une nouvelle fois que l'environnement terrestre est, à son échelle (astronomique :be:), aussi encombré que nos autoroutes un dimanche soir.

 

On dénombre 150 apollos, 75 amors (deux fois moins) et 25 atens. Parmi ces 250 NEA, il y a 37 PHA (objets "dangereux" pour la Terre). Pas de panique cependant. Ils sont moins dangereux que le tsunami qui vient de ravager le Japon. Les misères terrestres priment celles qui nous menacent de l'extérieur, tout au moins à notre échelle humaine.

 

Je signale une nouvelle fois que c'est le Mt. Lemmon Survey qui règne en maître sur les découvertes : 111 à lui tout seul. Il est suivi du Catalina Sky Survey avec 66 découvertes, puis de Pan-STARRS 1 avec 32, de LINEAR avec 17 et Spacewatch avec 9. Evidemment, l'Europe suit tout ça de très très loin :be::be:. Inexistante comme toujours.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et parmi ces 250 nouveaux objets, quel est le plus large ? On ne risque plus trop de trouver des asteroides vraiment grands maintenant, ça sera juste des gros caillous de quelques mètres qu'on avait loupés par manque de moyens ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est intéressant de voir la distribution des H (magnitude absolue) des 250 premiers NEA découverts en 2011. On sait que H est lié au diamètre moyen approximatif D comme le rappelle le tableau ci-dessous :

 

http://astrosurf.com/macombes/diametres.htm

 

Pour les objets de type S (silicatés), les plus fréquents, on voit que H = 17.5 équivaut à un diamètre moyen d = 1.0 km. Parmi les objets de l'année 1 seul dépasse cette magnitude de 17.5. Il s'agit de 2011 AL52 , un objet de type Amor qui a H = 17.2 et donc un diamètre légèrement supérieur à 1 km. C'est peu, très peu. On a affaire, en fait, à une véritable poussière cosmique avec les NEA découverts de nos jours.

 

Voici la distribution des H des 250 NEA 2011 :

H = 17 (17.0 à 17.9 inclus) : 3 objets

H = 18 : 15

H = 19 : 17 (H = 19.0 = 500 mètres)

H = 20 : 28 (H = 20.0 = 300 mètres)

H = 21 : 33 (H = 21.0 = 200 mètres)

H = 22 : 25 (H = 22.5 = 100 mètres)

H = 23 : 15

H = 24 : 24 (H = 24.0 = 50 mètres)

H = 25 : 37 (H = 25.0 = 30 mètres)

H = 26 : 25 (H = 26.0 = 20 mètres)

H = 27 : 16 (H = 27.5 = 10 mètres)

H = 28 : 8 (objets de moins de 10 mètres)

H > 28 : 4 (objets de quelques mètres)

 

On voit donc que les surveys spécialisés découvrent quasiment journellement des objets d'une vingtaine de mètres quand ils s'approchent fortement de la Terre. Ils ont alors une magnitude photographique de 21 ou même 22. C'est suffisant pour qu'ils laissent une trace sur les clichés. Beaucoup, malheureusement, ne peuvent être suivis que deux ou trois jours et sont rapidement perdus.

Il est clair aujourd'hui qu'une centaine de milliers de NEA minuscules peuvent être découverts. Pour 1 de détecté, plusieurs dizaines passent à travers les mailles du filet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'astéroïde 2010 SO16 (~200-400 m), découvert par Wise, évolue sur une orbite similaire à la Terre, tout en l'évitant soigneusement grâce à une trajectoire qui décrit un fer à cheval en 175 ans. L'origine de ce caillou est encore mystérieuse : est-ce un morceau de Lune arraché ? un NEA qui aurait dérivé ? un troyen terrestre ?

 

Si vous lisez l'anglais, je vous encourage à approfondir le sujet ici : http://www.astronomynow.com/news/n1104/07trojan/

 

Amicalement, :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une très bonne nouvelle : un NEA de type Amor vient d'être découvert en France par C. Rinner et F. Kugel à l'observatoire Chante-Perdrix, situé à Dauban dans le 04 (Alpes-de-Haute-Provence).

 

2011 GL60 a été observé les 9 et 10 avril 2011 à Chante-Perdrix, avant d'être confirmé par l'observatoire de Catalina. C'est rare que des amateurs grillent la politesse aux grands surveys spécialisés. Un grand bravo donc aux deux découvreurs :p qui sont surtout spécialisés dans l'observation des comètes.

 

2011 GL60 a les éléments orbitaux suivants :

a = 1.851 UA ; e = 0.323 ; i = 8.3 ; q = 1.254 UA, moid = 0.260 UA et H = 20.8.

 

Additif : En définitive, la découverte a été attribuée à François Kugel seul.

Edited by whiston

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'astéroïde 2010 SO16 (~200-400 m), découvert par Wise, évolue sur une orbite similaire à la Terre, tout en l'évitant soigneusement grâce à une trajectoire qui décrit un fer à cheval en 175 ans. L'origine de ce caillou est encore mystérieuse : est-ce un morceau de Lune arraché ? un NEA qui aurait dérivé ? un troyen terrestre ?

 

Si vous lisez l'anglais, je vous encourage à approfondir le sujet ici : http://www.astronomynow.com/news/n1104/07trojan/

 

Amicalement, :)

 

Non ! Il n'y a pas de trajectoire en fer à cheval ! Ça n'existe simplement pas, c'est juste une illusion par rapport à un obbsservateur virtuel terrestre.

 

Par contre je n'ai pas bien compris la news

 

L'astéroïde récemment découverte est un compagnon de la Terre : Des astronomes de l'Armagh Observatory en Irlande du Nord ont trouvé qu'un astéroïde récemment découvert, 2010 SO16, a été en suivant la Terre dans son mouvement autour du Soleil au moins les 250.000 dernières années et peut être intimement lié à l'origine de notre planète. Leur travail apparaît dans un article dans le journal Monthly Notices de la Royal Astronomical Society.

 

Il est où par rapport à la Terre l'astéroïde, je parle en angle d'orbite

Un troyen ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

(596) Scheila :

 

Le 11 Décembre 2010, des images du Catalina Sky Survey de l'Université de l'Arizona, ont révélé que (596) Scheila était deux fois plus lumineux que prévu et plongé dans une faible lueur cométaire. En fouillant dans les images d'archives, les astronomes ont déduit que le sursaut a commencé entre le 11 Novembre et 03 Décembre.

Cela est le résultat d'une collision, un astéroïde non répertorié a heurté (596) Scheila suivant un angle de moins de 30 degrés, laissant un cratère 300 mètres de diamètre. Le crash a éjecté plus de 660.000 tonnes de poussières - l'équivalent de près de deux fois la masse de l'Empire State Building.

Le nuage de poussières autour de Scheila pourrait être 10.000 fois plus massif que celui éjecté de la comète 9P/Tempel 1 au cours de la mission Deep Impact de la NASA.

 

Plus d'infos et liens photos sur l'excellent site du JPG

http://pgj-new.pagesperso-orange.fr/0411-nouvelles.htm#Scheila

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Apparemment, ces évènements sont beaucoup plus fréquents que je ne l'imaginais ! :)

Un moyen efficace de mieux connaître les compositions internes de ces objets...pour peu que l'on soit trés attentif et réactif...

Edited by quetzalcoatl

Share this post


Link to post
Share on other sites

2011 JA est un nouveau NEA et PHA qui a été découvert le 1er mai 2011 à Catalina. Il se trouvait alors à 0.07 UA de la Terre et avait une magnitude de 18.2. Il a été suivi dans plusieurs observatoires et une orbite précise a pu être rapidement calculée.

 

Ses éléments sont les suivants :

a = 1.199 UA ; e = 0.293 ; i = 41.9 ; moid = 0.0002 UA et H = 21.3

 

La grosse surprise est venue quand on a calculé son éphéméride pour les jours précédant la découverte, comme on le fait toujours. Il s'est avéré que 2011 JA s'est approché du centre de la Terre à 0.0047 UA (soit 70 000 km environ) le 25 avril et qu'il a atteint la magnitude 12.6 le 26 avril, sans être repéré pour autant alors que c'était évidemment un objet "facile". Il aurait pu être découvert par des amateurs un peu chanceux et bien équipés.

 

2011 JA est un objet qui a environ 180 mètres de diamètre. Jamais encore un objet aussi gros ne s'était approché autant de notre planète depuis que l'on fait des observations précises.

Share this post


Link to post
Share on other sites

YU 55 près de la Terre pour novembre : http://www.maxisciences.com/ast%e9ro%efde/un-asteroide-geant-se-dirige-vers-la-terre_art14414.html

 

Et une petite illustration de l'impact sur SCHEILA.

"http://www.youtube.com/watch?v=EsNg50Hm1fM&feature=player_embedded" via YouTube
ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash

 

http://www.cieletespace.fr/node/7198

Edited by pas03410

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est sûr que l'approche de l'astéroïde 2005 YU55 sera un événement très intéressant. Cette approche aura lieu exactement le 8,98 novembre 2011. L'approche, calculée déjà depuis plusieurs années, sera exactement de 0.002173 UA, soit en gros 325 000 km du centre de la Terre. Absolument aucun danger, mais un phénomène astronomique qui intéresse particulièrement les spécialistes.

 

2005 YU55 a les éléments suivants :

a = 1.143 UA (c'est donc un petit voisin de la Terre)

e = 0.429 (excentricité moyenne, banale pour un NEA)

i = 0.5 (inclinaison quasi nulle qui permet des approches spectaculaires)

q = 0.652 UA (donc des possibilités d'approches serrées à Vénus)

moid = 0.00108 UA (donc l'approche de novembre sera assez proche du minimum actuellement possible)

enfin H = 21.9 (ce NEA est donc de justesse également un PHA)

mais comme le type physique est C, le diamètre est de l'ordre de 250 ou 300 mètres. Un bel objet, un peu plus petit probablement qu'Apophis qui viendra nous voir de beaucoup plus près en 2029.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il s'est avéré que 2011 JA s'est approché du centre de la Terre à 0.0047 UA (soit 70 000 km environ) le 25 avril et qu'il a atteint la magnitude 12.6 le 26 avril

 

bonjour,

whiston il semble que tu est oublié un zéro cela fait plutôt 700 000 km

et du coup ce n'est pas l'objet le plus gros a être passé pas si près

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Belatrix :) d'avoir signalé cette erreur, car c'en est une. Personne n'est parfait, ni infaillible :be::be:. En effet, il y avait un zéro de trop dans mon calcul :?:.

 

Le record actuel pour l'approche observée d'un PHA à la Terre est de 0.00290 UA pour 2004 XP14 le 10 mai 2006. Cela représente 430 000 km, ce qui évidemment n'est pas du tout la même chose.

 

Ce record va être battu en novembre prochain avec 2005 YU55 qui va s'approcher de nous à 0.002173 UA. Record qui sera pulvérisé bien sûr par Apophis le 13 avril 2029 puisque cet objet va frôler la Terre à 0.000238 UA, soit moins de 30 000 km de la surface terrestre :be:, approche qui déjà fantasmer tous ceux qui ont peur de leur ombre :D.

 

Mais il est bon de savoir que les approches des NEA minuscules avec H = 25 et plus sont fréquentes et souvent inférieures à 100 000 km.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.