Jump to content
jackbauer

Actualité exoplanétaire

Recommended Posts

Oui ben c'est bien ce que je disais!

 

Tu ne parlerais pas de planètes découvertes par transit par hasard?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui ben c'est bien ce que je disais!

 

Tu ne parlerais pas de planètes découvertes par transit par hasard?

 

 

 

Off course ! C'est bien de ces planètes qu'on parle depuis le début de la journée ...

 

 

A.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui m'enfin je ne pouvais pas deviner que tu parlais spécialement de celles là aussi... M'enfin bref.

 

Petite question: pourquoi il n'y a toujours qu'une seule super-terre au palmarès de CoRoT? C'est censé être très courant pourtant!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par ce que les étoiles suffisamment brillantes pour confirmer des super-Terres par vitesse radiale dans les champ CoRoT sont très rares !

 

Mais par contre, les neptuniens qui semblent pourtant plus rare que les super-Terre, nous venons juste d'en trouver un (C-8b) ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais par contre, les neptuniens qui semblent pourtant plus rare que les super-Terre, nous venons juste d'en trouver un (C-8b) ...

 

Pourquoi pense t-on qu'il y a moins de Neptuniens que de Super-Terre? sur quelle base s'appuie t-on pour dire ça? est-ce une statistique?

 

Julien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pourquoi pense t-on qu'il y a moins de Neptuniens que de Super-Terre? sur quelle base s'appuie t-on pour dire ça? est-ce une statistique?

 

Julien

 

 

Les premières stats montrent plus de super-terre que de neptune alors que les derniers sont en pratique "plus" facile à trouver !

 

Donc oui, statistique !

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui c'est interressant les nouvelles de corot mais j'espere que celles de kepler seront passionantes

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le télescope WISE découvre trois naines brunes:

 

WISE 1: ~800 K,

 

WISE 2: ~500K

 

LYRA 1: ~250K peut être plus proche que Proxima Centauri! et la plus froide jamais détectée.

 

http://ssc.spitzer.caltech.edu/warmmission/scheduling/approvedprograms/ddt/551.txt

http://www.scientificamerican.com/blog/post.cfm?id=wise-satellite-already-spots-two-br-2010-05-27

Share this post


Link to post
Share on other sites

Kepler se venge de CoRoT:

 

In the spring of 2009 the Kepler Mission conducted high precision photometry on nearly 156,000 stars to detect the frequency and characteristics of small exoplanets. On 15 June 2010 the Kepler Mission released data on all but 400 of the ~156,000 planetary target stars to the public. At the time of this publication, 706 targets from this first data set have viable exoplanet candidates with sizes as small as that of the Earth to larger than that of Jupiter. Here we give the identity and characteristics of 306 of the 706 targets. The released targets include 5 candidate multi-planet systems. Data for the remaining 400 targets with planetary candidates will be released in February 2011. The Kepler results based on the candidates in the released list imply that most candidate planets have radii less than half that of Jupiter.

706 candidats viables dont des planètes aussi petites que la Terre et 5 systèmes multiples. La plupart sont plus petites que Neptune.

 

We present and discuss five candidate exoplanetary systems identified with the Kepler spacecraft. These five systems show transits from multiple exoplanet candidates. Should these objects prove to be planetary in nature, then these five systems open new opportunities for the field of exoplanets and provide new insights into the formation and dynamical evolution of planetary systems. We discuss the methods used to identify multiple transiting objects from the Kepler photometry as well as the false-positive rejection methods that have been applied to these data. One system shows transits from three distinct objects while the remaining four systems show transits from two objects. Three systems have planet candidates that are near mean motion commensurabilities - two near 2:1 and one just outside 5:2. We discuss the implications that multitransiting systems have on the distribution of orbital inclinations in planetary systems, and hence their dynamical histories; as well as their likely masses and chemical compositions. A Monte Carlo study indicates that, with additional data, most of these systems should exhibit detectable transit timing variations (TTV) due to gravitational interactions - though none are apparent in these data. We also discuss new challenges that arise in TTV analyses due to the presence of more than two planets in a system.

5 systèmes avec plusieurs planètes en transit (à ce qui parait ils donnent les noms dans le papier)

Un système avec trois planètes, les autres avec deux. Deux couples en résonance 2:1 et un couple proche de la résonance 5:2. Il est possible d'étudier les infimes changements orbitaux dus aux interactions entre les planètes grâce aux changement de la durée des transits.

Edited by Fitz

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très intéressant ces infos concernant WISE et KEPLER ; Maintenant attention : 706 candidats, combien de planètes ? L' expérience de COROT doit nous inciter à être très prudent...

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet très intéressant. Et donc LYRA1 serait à quelle distance de nous alors?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Très intéressant ces infos concernant WISE et KEPLER ; Maintenant attention : 706 candidats, combien de planètes ? L' expérience de COROT doit nous inciter à être très prudent...

 

 

 

C'est même encore pire pour Kepler...

 

En fait, plus on a de précision photométrique, plus le nombre de blend est important !

 

Le nombre de planète / candidat devrait donc être plus faible pour Kepler...

 

Sauf qu'ils utilisent d'autres méthodes pour sélectionner les blends, peut-être plus efficace !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quel est le ratio pour COROT ?

1 planète confirmée pour 20 suivis au sol ?

 

(pour les 706 de KEPLER j'imagine qu'ils vont juste suivre les plus prometteurs...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai commencé à faire des stats sur les 2 premiers champ CoRoT qui sont les seuls à être terminé du point de vue du suivit sol, je trouve quelque chose de l'ordre de 8-10% de planètes sur le nombre total de candidat et plus de 50% de binaires !

 

Mais ca dépend beaucoup des champ observés. Certains champ sont strictement à 0% alors que d'autres sont plus près des 15 %.

 

Je pense que Kepler, avec sa précision photométrique accrue, sera en dessous des 5% de planètes confirmées.

 

Après, il y a planètes confirmées et planètes qui ne sont pas encore confirmables ! Pour CoRoT, nous avons quelques cas de possible planète, mais trop petite pour être vues en vitesse radiales !

 

Pour Kepler, ça risque d'être pire, tant qu'ils n'auront pas HARPS nord !

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui, c'est moi qui parle à la fin, même si je ne suis pas vraiment 'chercheur au LAM'. M'enfin ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

visiblement 306 des 706 candidats sont des candidats très sérieux. Ils n'ont peut être pas de HARPS Nord, mais si l'objet transitant n'est pas une binaire rasante ou d'arrière plan, il pourraient donner une masse maximale à chaque planète. Si cette masse maximale est en dessous de 13 Mj ou d'une autre barrière selon les cas, on pourrait considérer la planéte comme confirmée.

 

C'est ce qui a été fait au début pour CoRoT-7 b non?

Share this post


Link to post
Share on other sites
visiblement 306 des 706 candidats sont des candidats très sérieux. Ils n'ont peut être pas de HARPS Nord, mais si l'objet transitant n'est pas une binaire rasante ou d'arrière plan, il pourraient donner une masse maximale à chaque planète. Si cette masse maximale est en dessous de 13 Mj ou d'une autre barrière selon les cas, on pourrait considérer la planéte comme confirmée.

 

C'est ce qui a été fait au début pour CoRoT-7 b non?

 

 

Ba en fait non...

Il est possible de simuler des cas de blend ou une binaire à éclipse de fond est diluée par la cible de manière à faire un transit type super-terre !

 

Imagine maintenant que cette binaire soit en réalité une étoile A qui tourne autour d'une étoile O mais très loin derrière la cible observé par le satellite. Nous ne verrons alors en vitesse radiale que la cible qui, étant seule, ne bouge pas. Nous pourrions alors dire que la masse maxi est égale en gros à nos barres d'erreur alors qu'en fait, c'est juste un blend ...

 

 

Quand CoRoT-7b a été publiée, nous savions déjà avec les données HARPS qu'il y avait une variation significative des vitesses radiales, en phase avec les ephémérides CoRoT.

 

Comme déjà dit, nous avons des cas de possible petite planète, mais en vitesse radiale, rien ! Aucune variation !

 

Déjà qu'il n'est pas évident de prouver qu'il ne s'agit pas d'un blend quand on a une variation en vitesse radiale, alors imaginez quand on ne voit même pas de variations !

 

 

pour moi, le seul moyen de confirmer une planète à transit, c'est l'imagerie directe ou les vitesses radiales !

 

 

Bref, le problème c'est bien de dire que c'est pas une binaire de fond !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alex, tu utilises souvent l'expression "blend"; pourrais-tu expliquer ce que tu entends par là?

 

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pareil que Benoit. Eclipse rasante? tâches?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as vu juste Alexandre !

 

 

Blend veut dire mélange en anglais. Alors ça peut être très bien un blend, par exemple les cognac, les vins de Bordeaux sont des blends ! Des blends d'années pour les cognac, des blends de cépage pour le bordelais.

 

Dans la recherche de planète, on n'aime pas du tout ces 'blends'.

 

Comme sa traduction le sous-entend, blend veut dire mélange. Mélange de quoi ? Mélange de signal...

 

Qu'est-ce qui peut mélanger le signal... En photométrie, comme en vitesse radiale, l'activité (taches (sans ^), pulsations, ...) et les binaires de fond dont des blends car ils viennent mélanger le signal, voir le trompé !

 

 

Si vous avez un peu de temps pour lire un truc (en français), je vous conseille de lire ceci : ftp://ftp.oamp.fr/asantern/docs/bouchy_goutelas2005.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si j'ai bien compris, tu veux dire que le signal est brouillé par un signal parasitaire qui peut être une tache sur l'étoile ou n'importe quoi créant un bruit de fond?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si j'ai bien compris, tu veux dire que le signal est brouillé par un signal parasitaire qui peut être une tache sur l'étoile ou n'importe quoi créant un bruit de fond?

 

 

 

une tache sur une étoile fait la même chose qu'une planète en transit en photométrie et en spectroscopie. On a l'impression que c'est une planète, mais en fait c'est une tache !

 

Je sais pas si on peut appeler ça bruit de fond comme peuvent l'être les ondes acoustiques à la surface de l'étoile.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En utilisant un interferomètre tu pense que c'est possible d'écarter les éventuelles binaires d'arrière plan?

Share this post


Link to post
Share on other sites
En utilisant un interferomètre tu pense que c'est possible d'écarter les éventuelles binaires d'arrière plan?

 

 

Bonne idée. Avec un interferomètre, on pourrait éventuellement résoudre des systèmes triples. Mais si le système binaire se trouve derrière, sa faible magnitude ne sera pas vu par interfero ! Enfin, jusqu'à preuve du contraire !

 

Mais plutôt que l'interféro, on utilise plutôt (c'était le cas de C-7b) des caméras rapides ... Bref, on fait en gros comme l'imagerie planétaire : une webcam qui va figer la turbulence sur quelques images et donner accès à des résolutions + importantes !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après beta Pictoris b, c'est au tour de 1RXS J160929.1-210524 b d'être confirmée. Sous ce nom barbare se cache un objet de ~1800K et 8Mj imagé en septembre 2008 à 330 UA d'une étoile très jeune et relativement semblable au Soleil (K7V, 0,85Ms).

exo.jpg

La présence de ces objet de masse planétaire aussi loin de son étoile pose des problèmes aux modèles de formation des planètes. Est-ce que cet objet s'est formé comme 2M J044144 B, c'est à dire comme une étoile?

http://arxiv.org/abs/1006.3070

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.