Jump to content
jackbauer

Actualité exoplanétaire

Recommended Posts

CoRoT-15 b (qui est une naine brune) n'est pas répertoriée sur le site de J. Schneider

Pas de papier sur Arxiv non plus...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je sais qu'il ne repertorie pas les objets de plus de 25Mj mais ça m'intrigue que les planètes de CoRoT soient sur Arxiv alors que 15 b n'y est pas...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mouais, ils utilisent l'expression "a sun-like star" (l'étoile a 85 % de la masse du soleil) pour prétendre que c'est une grande première (faudrait vérifier, ça fait déjà un petit paquet d' exoplanètes photographiées !)

ça reste néanmoins un exploit, rendu possible par la jeunesse du système : la planète sort à peine du four et elle est encore toute chaude...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, en voici une version agrandie :

 

1rsxj1609291210524.jpg

 

First released in September of 2008:

Gemini adaptive optics image of 1RXS J160929.1-210524 and its ~8 Jupiter-mass companion.

This image is a composite of J-, H- and K-band near-infrared images. All images obtained with the Gemini Altair adaptive optics system and the Near-Infrared Imager (NIRI) on the Gemini North telescope.

 

 

 

1rsxj1609291210524b.jpg

 

Pour ceux qui veulent la publication scientifique :

http://fr.arxiv.org/abs/1006.3070

 

(le sujet avait été abordé par Fitz en page 4...)

Edited by jackbauer

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour tout le monde,

 

Je souhaiterai savoir si les équipes ayant suivis le système de Gliese 581 ont affinés leur résultats, et si la theorie de michel mayor sur la probabilité d'un modèle de planète océan pour gliese 581 c tiens toujours....

 

581 d, ayant aussi fait l'objet de multiples débats notamment sur sa température de surface...

 

Si vous avez des infos n'hésitez pas !!! balancez!!!

 

P.S : j'ouvre depuis peu une room tchat sur le logiel paltalk intitulée "astronomie et programme SETI" (vers 22 h, en soirée) où nous débattons et échangeons sur l'astronomie d'une manière générale mais surtout les exoplanètes et l'exobiologie. Une petite place également sur le projet ATA du programme SETI....

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est confidentiel paltalk, il y a peut être d'autres solutions plus communes

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour tout le monde,

 

Je souhaiterai savoir si les équipes ayant suivis le système de Gliese 581 ont affinés leur résultats, et si la theorie de michel mayor sur la probabilité d'un modèle de planète océan pour gliese 581 c tiens toujours....

 

581 d, ayant aussi fait l'objet de multiples débats notamment sur sa température de surface...

 

Si vous avez des infos n'hésitez pas !!! balancez!!!

 

P.S : j'ouvre depuis peu une room tchat sur le logiel paltalk intitulée "astronomie et programme SETI" (vers 22 h, en soirée) où nous débattons et échangeons sur l'astronomie d'une manière générale mais surtout les exoplanètes et l'exobiologie. Une petite place également sur le projet ATA du programme SETI....

 

D'après les modèles de formation planètaire il est très probable que Gliese 581 c et d soient constituées à moitié de "glace chaude" et à moitié de roches. Impossible d'en dire plus sans transit. Néanmoins on peut dire que Gliese 581 c reçoit plus d'énergie que Vénus. Ses caractéristiques la raprochent de la planète Gliese 1214 b, observée en transit. Pour cette dernière on ne sait toujours pas s'il s'agit d'une mini-neptune avec une atmosphère d'hydrogène ou une "steam planet" avec une atmosphère assez exotique avec des couches de vapeur d'eau, de fluide supercritique et de plasma... Voir une planète tellurique avec une gigantesque atmosphère... Mais ça peut déjà te donner une idée.

 

Pour Gliese 581 d , il est possible que ce soit une planète océan tempérée, mais elle peut tout aussi bien être une petite géante de glace... Ou une gigantesque planète tellurique encore une fois, même si c'est pas ce qu'il y a de plus probable.

 

Voila j'espère t'avoir résumé la situation, sans trop avoir dit de conneries :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

si il doit y avoir une vérification par transit pour le cas de GLIESE 581 c, kepler et corot sont ils de la partie?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

 

si il doit y avoir une vérification par transit pour le cas de GLIESE 581 c, kepler et corot sont ils de la partie?

 

Ces satellites (Corot et Kepler) ont un champ de vision qu'ils observent continuellement; il n'est pas question de les en détacher pour observer un phénomène particulier.

 

Ainsi, Kepler observe les mêmes 156,000 étoiles à toutes les 540 secondes. Le détourner de ces étoiles (en admettant qu'il en ait la capacité) serait contre-productif.

 

Si je me rappelle bien, Corot a deux champs d'observation précis qu'il conserve pour des périodes de 150 jours.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si l'une des planètes de Gliese 581 transitaient, il est probable que la détection aurait déjà été faite

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour être tout à fait complet sur le sujet, le dernier papier concernant Gliese 581 d remonte au mois de mai dernier ; Un groupe d'astronomes s'est livré à un travail de modélisation pour determiner si cette planète pouvait conserver l'eau à l'état liquide à sa surface :

 

http://fr.arxiv.org/abs/1005.5098

Share this post


Link to post
Share on other sites

Extrait du site de l'ESO :

 

Les astronomes se félicitent du nouveau mode d'observation APP (Apodising Phase Plate) utilisé par le VLT et l'optique adaptive NACO.

Cette technique vient de permettre la confirmation de Beta Pictoris b, elle promet d'autres découvertes de "Jupiter" autour d'étoiles solaires (de plus sur des orbites proches) :

 

nac.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

22 naines T (ou naines à méthane) ont été découvertes dans la zone de formation stellaire de rho Ophiuchi. L'age de la formation stellaire étant connue, il est possible de retrouver la masse de ces naines T à partir de leur température (plus c'est gros, plus ça se refroidit lentement), et ho surprise, ces astres ont une masse comprise entre 1 et 2 fois la masse de Jupiter. Ce ne sont donc bien sur pas des étoiles, ni des naines brunes, mais des objets libres de masse planétaire. Ils se sont formés comme des étoiles, mais n'ont jamais pu briller.

 

Environ 59% de ces planètes flottantes sont entourées de disques de poussières, ce qui fait d'elles les corps de plus faible masse entourés d'un disque circumstellaire.

 

A Methane Imaging Survey for T Dwarf Candidates in Rho Ophiuchi

We report the results of the first deep, wide-field, near-infrared methane imaging survey of the Rho Ophiuchi cloud core to search for T dwarfs. Among the 6587 objects detected, 22 were identified as T dwarf candidates. Brown dwarf models indicate that at the age and distance of the Rho Ophiuchi cloud, these T dwarf candidates have masses between 1 and 2 Jupiter masses. If confirmed as genuine T dwarfs, these objects would be the youngest, lowest mass, and lowest gravity free-floating objects ever directly observed. The existence of these candidates suggests that the initial mass function of the Rho Ophiuchi cloud extends well into the regime of planetary mass objects. A large fraction (59% +/- 16%) of our T dwarf candidates appear to be surrounded by circumstellar disks, and thus represent the lowest mass objects yet found to harbor circumstellar disks.

 

Petit rappel sur le refroidissement des naines brunes et objets libres de masse planétaires.

Share this post


Link to post
Share on other sites

BP Piscium est une étoile très spéciale. Elle est très agée, dans une phase de géante orange, pourtant elle présente les caractéristiques des très jeunes variables T Tauri: un disque protoplanétaire et des jets bipolaires.

dn13296-1_540.jpg

Jets bipolaires de BP Piscium

 

Il se trouve que l'histoire de l'étoile est spéciale: elle faisait sans doute partie d'un système binaire constituée d'elle et d'une étoile de faible masse, les deux sont entrées en collision. BP Piscium a absorbé l'essentiel de l'étoile compagne, le reste a été éjecté et a permi à l'étoile de renaitre comme une T Tauri.

 

Les données de Spitzer indiquent que le disque de gaz et poussières est évidé au centre, ce qui indiquerait qu'une planète s'y trouve... Une planète de seconde génération, formée à partir des cendres d'une étoile dévorée.

 

http://arxiv.org/abs/1008.1775

Edited by Fitz

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici un petit document audio de 23 minutes sur l'actualité exoplanétaire et le recherche de vie. Il s'agit de courtes interviews réalisées il y a quelques semaines:

 

http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#urlMedia=http://www.radio-canada.ca/Medianet/2010/CBF/LesAnneeslumiere201006271215_1.asx

 

Les invités: David Latham, du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics à Cambridge; William Irvine, président de la Commission 51 sur la bio-astronomie à l'Union astronomique internationale; Muriel Gargaud, astrophysicienne à l'Observatoire de Bordeaux en France; José Cernicharo du Centre d'astrobiologie de Madrid, et Michel Viso, responsable des programmes d'exobiologie au CNES, le Centre national d'études spatiales en France.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Voici un petit document audio de 23 minutes sur l'actualité exoplanétaire et le recherche de vie. Il s'agit de courtes interviews réalisées il y a quelques semaines:

 

http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#urlMedia=http://www.radio-canada.ca/Medianet/2010/CBF/LesAnneeslumiere201006271215_1.asx

 

Les invités: David Latham, du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics à Cambridge; William Irvine, président de la Commission 51 sur la bio-astronomie à l'Union astronomique internationale; Muriel Gargaud, astrophysicienne à l'Observatoire de Bordeaux en France; José Cernicharo du Centre d'astrobiologie de Madrid, et Michel Viso, responsable des programmes d'exobiologie au CNES, le Centre national d'études spatiales en France.

 

bonjour,

 

Excellent audio, notamment le passage du responsable de la mission Kepler, qui à bien préciser les raisons d'un appui observationnel au sol afin de vérifier les paramètres des candidats exoplanétaires.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le National Research Council a publié un rapport énonçant et recommandant les priorités pour la recherche en astronomie concernant la décade 2012-2022 aux USA

 

http://www8.nationalacademies.org/onpinews/newsitem.aspx?RecordID=12951

 

Rien de révolutionnaire, le projet le plus ambitieux étant le WFIRST (Wide-Field Infrared Telescope).

Il s’agit d’un telescope spatial de 1,5m placé au point de Lagrange, d’un coût de 1,6 milliard de dollars et qui pourrait être lancé vers 2020.

Ses objectifs principaux sont l’étude de l’énergie noire et la recherche statistique d’exoplanètes de taille terrestre par la méthode de «*microlentille*».

Il faut noter que l’ESA, dans le cadre du programme Cosmic Vision, étudie le projet EUCLID qui a exactement les mêmes objectifs. L’occasion d’une nouvelle collaboration entre la NASA et l’ESA ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
On a du mal à comprendre les vent à la surface de Venus, mais on est capable de trouver des vents à la surface de planète qui n'est pas résolue spatialement ...

 

 

Juste pour l'info, HARPS prépare un communiqué de presse avec, quelques, planètes ...

 

 

Faites monter les enchères !

 

Six planètes n'est-ce pas?

 

Mardi 24 on saura, peut être qu'il s'agit du système dont avait parlé Michel Mayor qui comportait à l'époque où il en avait parlé, 5 planètes (mais toujours pas publié)

 

http://solar-flux.forumandco.com/extrasolar-news-and-discoveries-f2/the-system-of-six-planets-t713.htm#4862

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut noter que HARPS n’a pas fait d’annonce fracassante depuis l’année dernière où 32 nouvelles planètes étaient sorties de leur carton… Peut-être ces 6 nouvelles dans un même système ne sont que la partie la plus spectaculaire d’une bien plus vaste récolte ? ;)

Ce colloque à l’OHP a un programme très copieux ; En particulier seront présentés les résultats des premières observations de GJ1214b par SPITZER, qui devraient peut-être nous donner une bonne idée de la composition de son atmosphère et par déduction de la nature tellurique ou gazeuse de cette super-terre…

 

http://www.obs-hp.fr/ohp2010/science_prog.html

 

 

exoi.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.