Jump to content
jackbauer

Prédiction pour une nouvelle planètes aux confins du syst. solaire

Recommended Posts

Jean-ClaudeP, il fallait comprendre dans ma question :

"Quelqu'un a-t-il des nouvelles de cet article dont la sortie était annoncée dans quelques semaines ?"

J'étais presque sûr d'avoir lu "semaines".

On s'est tous précipité dans le post d'à côté ces derniers jours :)

 

Peut-être cet article où J. Laskar de l'Obs de Paris explique que son équipe tente de définir une zone potentielle grâce la sonde Cassini : http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/systeme-solaire-externe-chasse-neuvieme-planete-francais-tete-grace-einstein-61755/

Edited by pas03410

Share this post


Link to post
Share on other sites
Peut-être cet article où J. Laskar de l'Obs de Paris explique que son équipe tente de définir une zone potentielle grâce la sonde Cassini : http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/systeme-solaire-externe-chasse-neuvieme-planete-francais-tete-grace-einstein-61755/

 

Bonsoir,

 

Merci pas03410 pour ce lien très interressant.:)

 

Finalement les ingrédients que j’avais évoqués plus haut, sondes, modèles, calculs, on les a tous réunis.

J’avais j’écris :

Bon, les maths ont sans doute peaufiné le modèle. …:hm:

 

À propos :

INPOP (Intégration Numérique Planétaire de l’Observatoire de Paris). Il fait usage de la théorie de la relativité générale d’Einstein via les fameuses équations de Einstein–Infeld–Hoffmann (EIH). Publiées en 1938 par Albert Einstein, Leopold Infeld et Banesh Hoffmann, elles permettent des calculs plus précis que ceux de la théorie de Newton

 

"Plus généralement, on peut donc se servir de la sonde et du modèle INPOP pour poser des contraintes sur l’existence de la planète X au-delà de Pluton."

 

A partir de là on peut considérer la chose.

Décidément ces temps ci la relativité générale est à l'honneur comme le dis l'article, grâce à une équipe d’astronomes français.

 

 

Voici une thèse interressante...pour ceux qui ne sont pas fainéant comme moi.

 

https://www.imcce.fr/public/theses/kuchynka_these.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,

 

Merci pas03410 pour ce lien très interressant.:)

 

Finalement les ingrédients que j’avais évoqués plus haut, sondes, modèles, calculs, on les a tous réunis.

J’avais j’écris :

Bon, les maths ont sans doute peaufiné le modèle. …:hm:

 

À propos :

INPOP (Intégration Numérique Planétaire de l’Observatoire de Paris). Il fait usage de la théorie de la relativité générale d’Einstein via les fameuses équations de Einstein–Infeld–Hoffmann (EIH). Publiées en 1938 par Albert Einstein, Leopold Infeld et Banesh Hoffmann, elles permettent des calculs plus précis que ceux de la théorie de Newton

 

"Plus généralement, on peut donc se servir de la sonde et du modèle INPOP pour poser des contraintes sur l’existence de la planète X au-delà de Pluton."

 

A partir de là on peut considérer la chose.

Décidément ces temps ci la relativité générale est à l'honneur comme le dis l'article, grâce à une équipe d’astronomes français.

 

 

Voici une thèse interressante...pour ceux qui ne sont pas fainéant comme moi.

 

https://www.imcce.fr/public/theses/kuchynka_these.pdf

 

 

 

 

"Selon les chercheurs, il devrait être possible de faire mieux si la mission Cassini est prolongée jusqu’en 2020 car les données accumulées rendront les déterminations des orbites encore plus précises."

 

Simplement précisons que la mission Cassini se terminera bien le 15 septembre 2017 et qu'il n'est prévu aucunement qu'elle soit prolongée faute de carburant pour les manoeuvres de corrections de trajectoires.

Niman1992

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant cette étude française, voici le communiqué du CNRS :

 

http://www.insu.cnrs.fr/node/5702

 

En utilisant les observations de la sonde Cassini, une équipe d'astronomes français de l'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (Observatoire de Paris / CNRS / UPMC / université Lille 1), et du laboratoire GeoAzur (Observatoire de la Côte d'Azur / CNRS / Université de Nice-Sophia Antipolis / IRD) parviennent à préciser les positions possibles d'une 9e planète dans le système solaire. Ce résultat fait l'objet d'un article scientifique paru le 22 février 2016 dans Astronomy & Astrophysics letters

 

Voilà qui restreint sensiblement la zone à fouiller...

Share this post


Link to post
Share on other sites

A noter que les données recueililies lors du fly -by de New Horizons/Pluton seront également utilisées pour pouvoir encore affiner (et également celles de Juno autour de Jupiter plus tard).

 

. Finally, the

yby of the New Hori-

zons spacecraft of the Pluto-Charon system should bring

some supplementary information and constraints for the ex-

istence of a super-Earth.

 

L'article de Astronomy and Astrophysics : http://www.aanda.org/articles/aa/pdf/forth/aa28227-16.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

D’après Mike Brown, un nouveau KBO vient d’être découvert par une équipe utilisant le CFHT (programme OSSOS : Outer Solar System Origins Survey)

L’objet s’appelle uo3L91, et selon l’expression de Mike Brown «*il est exactement là où la 9è planète dit qu’il devrait être*»

Donc une découverte qui apporte de l’eau à son moulin…

 

5blCKwsB.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon, pour les Astram, c'est foutu pour la détecter. Magnitude 23-24.:confused:

 

Je ne serais pas aussi pessimiste que toi. 23-24, c'est à la portée photographique des amateurs. Avec de la chance et de la patience, les probas sont fables, mais non nulles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La capture mutuelle de planètes/astéroïdes/comètes lors du croisement de deux systèmes solaires a une probabilité non nulle qui expliquerait par exemple pourquoi de nombreux KBO ont des orbites présentant des inclinaisons très différentes de celles des planètes internes du système solaire.

 

C'est une hypothèse plausible parmi d'autres. Mais ce n'est pas la seule. L'influence gravitationnelle d'un passage d'une étoile pas trop loin du système solaire aurait pu aussi déformer le nuage protoplanétaire et causer ces écarts.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne serais pas aussi pessimiste que toi. 23-24, c'est à la portée photographique des amateurs. Avec de la chance et de la patience, les probas sont fables, mais non nulles.

 

En plus du fait qu'elle posséderait une magnitude très faible, cette 9eme planète hypothétique apparaitrait comme un point fixe sur le fond stellaire, ce qui a pu la faire confondre avec une étoile.

 

Le truc amusant, si elle existe, c'est qu'elle a peut-être été imagé des centaines de fois sans le savoir.

 

Selon les scientifique SI elle existe, cet astre aurait une période de révolution estimé entre 10 000 à 20 000 ans !

 

Autant dire que pour visualiser son mouvement apparent parmi les étoiles il faudrait faire une time laps de plusieurs centaine voir millier d'années ... qui s'y colle ?:rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne serais pas aussi pessimiste que toi. 23-24, c'est à la portée photographique des amateurs. Avec de la chance et de la patience, les probas sont fables, mais non nulles.

 

les meileurs du forum (christiand, nicolas outters) atteignent tout juste la magnitude 21.5

un tres bon comme gerard33 arrive a magnitude 20.

Alors non se n'est pas a la porter des amateurs

Share this post


Link to post
Share on other sites
En plus du fait qu'elle posséderait une magnitude très faible, cette 9eme planète hypothétique apparaitrait comme un point fixe sur le fond stellaire, ce qui a pu la faire confondre avec une étoile.

 

quelque jours suffirons car c'est le mouvement de la terre qui va la faire bouger sur le fond du ciel.

elle est tres proche de nous par rapport aux etoiles et sa parallax sera importante

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas besoin d'être un "très bon" pour capter un point faible. Les "très bons" se traduisent par leur capacité à traiter correctement les images sur toute la chaîne, de la collimation de l'instrument, à l'acquisition puis au pré et post traitement numérique.

 

Pour capter une petite tâche lumineuse et vérifier si elle a bougé ou non entre deux photos, pas besoin d'être aussi bon que ça.

 

PS : par contre capter un Bescherelle ou un Bled, ça serait pas une mauvaise idée pour certains.... :(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour la parallaxe, en admettant que la planète X se trouve à 20x la distance Soleil-Neptune, soit 9 x 10^13 m, et qu'on cherche à mesurer l'écart angulaire dans le ciel à 6 mois d'intervalle (la Terre étant à 1,5x10^11 m du Soleil), on a :

 

theta = 9x10^13 / 1,5x10^11 = 1,66x10^-3 rad soit ~ 6' ou 1'/mois ou un peu moins de 2''/jour.

 

Ce n'est pas un nombre négligeable... En quelques semaines d'observation, on devrait pouvoir la trouver, à condition d'imager au bon endroit car pour un objet aussi faible, il faut impérativement des poses longues et des focales longues.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et on a des chances de la trouver en regardant au hasard ou faut absolument calculer

Share this post


Link to post
Share on other sites
En plus du fait qu'elle posséderait une magnitude très faible, cette 9eme planète hypothétique apparaitrait comme un point fixe sur le fond stellaire, ce qui a pu la faire confondre avec une étoile.

 

Le truc amusant, si elle existe, c'est qu'elle a peut-être été imagé des centaines de fois sans le savoir.

 

Selon les scientifique SI elle existe, cet astre aurait une période de révolution estimé entre 10 000 à 20 000 ans !

 

Autant dire que pour visualiser son mouvement apparent parmi les étoiles il faudrait faire une time laps de plusieurs centaine voir millier d'années ... qui s'y colle ?:rolleyes:

 

Pour la parallaxe, en admettant que la planète X se trouve à 20x la distance Soleil-Neptune, soit 9 x 10^13 m, et qu'on cherche à mesurer l'écart angulaire dans le ciel à 6 mois d'intervalle (la Terre étant à 1,5x10^11 m du Soleil), on a :

 

theta = 9x10^13 / 1,5x10^11 = 1,66x10^-3 rad soit ~ 6' ou 1'/mois ou un peu moins de 2''/jour.

 

 

Le déplacement apparent de cette planète n'est il pas:

 

Un tour du ciel (360°) en 10000 ou 20000 an soit 360/10000 = 65 à 130"/an soit 0.18 à 0.35"/jour.

 

En une lunaison, on aurait un déplacement apparent de 5 à 10" de la planète par rapport aux étoiles.

Il faut combiner ce déplacement à la parallaxe. Sur 6 mois, X se déplacera de 32 à 64".

Sur un an, le déplacement lié à la rotation de la terre s'annule et le déplacement de X de 64 à 128".

 

Bref c'est détectable avec nos capteurs dont l’échantillonnage /seing est de 1 à 3".

 

Le problème est que la magnitude est trop grande pour être détecté sur ces mêmes capteurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et on a des chances de la trouver en regardant au hasard ou faut absolument calculer

 

 

En gros et un calcul rapide probablement faux, le ciel couvre une surface de 360*360 soit 1.7 10^12 arcs2.

Un capteur couvre 30"*30" soit 900arcs2.

 

Avec un capteur tu couvres 900/1.7 10^12 = 5.3 10^-8 % du ciel. Il faut un ou deux milliard de photo pour être sur de tomber dessus... Vaux mieux savoir où chercher!

Share this post


Link to post
Share on other sites
La revue Pour la Science (mars 2016) consacre un dossier de 10 pages à l'affaire

 

W6HohN3r.jpg

 

 

je viens de télécharger le mag pour la science l'article est vraiment bien fait et l'interview de l'astronome Alessandro MORBIDELLI très explicite l'orbite hypothétique de cette planète est vraiment particulière le schéma joint à cet article est très clair, en raison de droit d'auteur je ne le publie pas eu égard à leur travail mais cela vaut le coup d'oeil. Cela dit pour le moment cela reste une hypothèse avec seulement 2% de possibilité d'être juste, autant dire que nous avons là un sujet à long terme. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eu... Vers Neptune forcément !

 

Ça ne veut rien dire la direction d'une planète, puisqu'elle parcourt toute l'ecliptique. En plus la planète X à peut être une orbite penchée par rapport aux autres planetes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Concernant cette étude française, voici le communiqué du CNRS :

 

http://www.insu.cnrs.fr/node/5702

 

En utilisant les observations de la sonde Cassini, une équipe d'astronomes français de l'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (Observatoire de Paris / CNRS / UPMC / université Lille 1), et du laboratoire GeoAzur (Observatoire de la Côte d'Azur / CNRS / Université de Nice-Sophia Antipolis / IRD) parviennent à préciser les positions possibles d'une 9e planète dans le système solaire. Ce résultat fait l'objet d'un article scientifique paru le 22 février 2016 dans Astronomy & Astrophysics letters

 

Voilà qui restreint sensiblement la zone à fouiller...

 

Du nouveau, du très intéressant :

http://www.scientificamerican.com/article/mysterious-gravitational-tug-on-orbiter-may-help-find-planet-nine/

 

Les américains prennent très au sérieux cette étude française qui délimite "un peu" la zone à fouiller ; Il se trouve qu'un programme appelé DARK ENERGY SURVEY (qui n'a rien à voir avec la détection d'objets dans le syst. solaire) pourrait être à même de dénicher rapidement (un an seulement) cette fameuse planète... si elle existe of course !

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/systeme-solaire-neuvieme-planete-aurait-fait-basculer-orbites-systeme-solaire-63636/

 

Un article sur le site de Futura-sciences. Intro :

 

La neuvième planète aurait fait basculer les orbites du Système solaire

La neuvième planète du Système solaire n'a toujours pas été observée. Mais en attendant la preuve de son existence, les astronomes viennent de découvrir un argument de plus pour la prendre au sérieux. Les perturbations gravitationnelles qu'elle exercerait rendent compte d'une énigme de la mécanique céleste, l'inclinaison des orbites des autres planètes par rapport à l'équateur du Soleil.

 

(…)

 

On ne sait toujours pas si cette planète X (X étant ici une lettre, comme celle désignant une quantité inconnue en algèbre et non un chiffre) existe bel et bien mais un nouveau rebondissement vient de se produire et il est fascinant. Il provient de deux équipes de chercheurs qui ont déposé sur arXiv deux articles dont les conclusions sont très similaires et qui rendent plus crédible encore l’existence d’une neuvième planète. Il s’agit d’un côté, et sans surprise, de Konstantin Batygin et Michael E. Brown avec leur collègue Elizabeth Bailey, et de l’autre, de Rodney Gomes, Rogerio Deienno et du célèbre Alessandro Morbidelli

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et si cette étrange planète X était un trou noir ??? Ou une porte extra terrestre ouvrant vers des univers parallèles, et exploitant une source d'énergie si intense qu'elle nécessite la présence d'un trou noir à proximité ?

 

e04315cbda559e573b4949c629346fd3.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et si cette étrange planète X était un trou noir ??? Ou une porte extra terrestre ouvrant vers des univers parallèles, et exploitant une source d'énergie si intense qu'elle nécessite la présence d'un trou noir à proximité ?

 

 

Décidément, tu es en verve en ce moment. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Découverte de nouveaux TNO's, dont certains, par leurs paramètres orbitaux, tendraient à renforcer l'existence d'une neuvième planète dans le système solaire :

 

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronomie-decouverte-plusieurs-objets-transneptuniens-extremes-64124/

 

Pour ceux qui souhaitent approfondir :

Papier en PDF (assez copieux, en anglais) correspondant à l'article de Futura Sciences.

 

http://arxiv.org/pdf/1608.08772v3.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.