Emmanuel M

comparatif lunette / newton ?

Messages recommandés

Bonjour à tous

 

Sauriez-vous où je pourrais trouver un tableau comparatif des performances de lunettes et de newtons en terme de luminosité?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas besoin de tableau, il suffit juste de comparer les diamètres, et de tenir compte du fait qu'une lunette a un taux de transmission légèrement meilleur...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour!

 

Une lunette donne autant de lumière qu'un Newton de même diamètre (car la luminosité est proportionnelle à la surface de l'objectif) à quelques 1 à 2% près en moins pour le Newton à cause du miroir secondaire qui obstrue.

Une lunette donne autant de détails qu'un Newton de même diamètre diminué du diamètre du secondaire (je ne sais plus où j'ai vu ça...). Par exemple une lulu de 100mm donne autant de détails qu'un Newton de 150mm équipé d'un secondaire de 50mm de petit axe.

ça se discute, je sais... faudrait faire des tests avec des mires!

En fait le pouvoir de résolution est proportionnel au diamètre mais l'obstruction diminue le contraste.

 

Mais il faut comparer une lulu apo avec un Newton, car ce dernier est parfaitement apochromatique (miroirs au lieu de lentilles).

 

:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'après ce que j'ai pu voir dans les lunettes apo, les étoiles sont plus ponctuelles que sur un télescope. Mais je n'ai jamais pu comparer des diamètres égaux lunette/télescope car je n'ai jamais regardé dans une lunette de plus de 100mm.

 

Par contre, je peux dire que ce que j'ai vu dans une apo de 100mm était équivalent en terme de luminosité (oeut être un poil meilleur) à un 130mm. Il faut dire que c'était une très bonne 100mm... La 100mm avait comme avantage d'avoir des détails très fin. Mais on compare là un instrument à 2000€ et un autre à 200€.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour comparer, ne faut-il pas également tenir compte du taux de transmission des verres de la lunette, du nombre de lentilles, ainsi que les traitements divers et variés, et pour le Newton, en plus de l'obstruction déjà citée, le taux de réflectivité des deux surfaces réfléchissantes qui entre dans le parcours du faisceau lumineux ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Par exemple une lulu de 100mm donne autant de détails qu'un Newton de 150mm équipé d'un secondaire de 50mm de petit axe. :)

 

!!!

 

ça m'etonnerai qu'un newton 150 soit l'equivalent d'une lulu de 100 :

Il ne faut pas soustraire le diametre du secondaire à celui du primaire mais la surface ! :rolleyes:

 

un 150/750 a un secondaire de 45mm envirron, ce qui fait un surface restante reele au primaire equivalente à une lulu de ø140

 

surf primaire 176cm2 - surf secondaire16cm2 = 160cm2

 

160cm2 est la surface nette d'un disque de ø140

 

ouala:cool:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Newton!

 

La 100mm avait comme avantage d'avoir des détails très fin. Mais on compare là un instrument à 2000€ et un autre à 200€.

C'est moins évident quand on compare des choses plus... comparables. Par exemple j'ai eu l'occasion de comparer une 100ED avec mon ancien 150/750 Orion Optics.

Pour des champs supérieurs à 1,5° la lulu est très supérieure (moins de coma!).

Mais pour des champs de 1° ou moins, c'est jeu égal en terme de ponctualité des zétoiles.

 

Reste évidemment la différence de luminosité...

 

 

:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faudrait peut être un peu revoir le calcul en partant du principe que dans un télescope type newton, on a environ 10% de perte par miroir (2 miroirs) alors que dans la lunette, je crois que les lentilles ont une bien meilleure transmission.

 

Et, comme dit plus haut, une apo 100mm est au moins aussi bien qu'un 130, voir meilleure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Faudrait peut être un peu revoir le calcul en partant du principe que dans un télescope type newton, on a environ 10% de perte par miroir (2 miroirs) alors que dans la lunette, je crois que les lentilles ont une bien meilleure transmission.

 

Et, comme dit plus haut, une apo 100mm est au moins aussi bien qu'un 130, voir meilleure.

 

certes, mais il faut deja comparer à tranche de prix egale !

dans ce cas, on prends le newton en hilux super poli !

 

Ce serait trop facile de comparer une luntte ED avec un newton bas de gamme:D

un newt bas de gamme est à comparer avec une lulu achro de meme fd et la .... hein !:be:

 

un lulu APO doit se comparer à un newton d'artisant et en haute reflectivité :cool:

 

enfin, c'est comme ça que je vois l'honnete intellectuelle :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On trouve des lunettes apo de 80mm à moins 400€...

 

Mais quoiqu'il arrive, ce qui est sur c'est qu'à qualité équivalente, pour le même prix on aura toujours un diamètre plus petit sur une lunette.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
On trouve des lunettes apo de 80mm à moins 400€...

 

Mais quoiqu'il arrive, ce qui est sur c'est qu'à qualité équivalente, pour le même prix on aura toujours un diamètre plus petit sur une lunette.

 

cool, ben un newton 150-750 coute 238 € ;)

 

Toute apo soit elle la lulu, elle se fait deja ratatiner en CP et meme plus :be:

J'ai eu la 80ED à laquelle tu fais reference je penses, c'est tres propre et piqué mais bon .... c'est tout piti 80mm :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Beaucoup de choses ont déjà été dites... très justes! :)

 

Un réfracteur et un réflecteur sont complémentaires, il est vrai qu'optiquement parlant le procédé idéal se rapproche plus de la lunette apochromatique, mais les coûts en fonction du diamètre sont "astronomiques" :(

 

En visuel, à diamètre égal c'est le réfracteur qui donne le meilleur résultat, mais son faible diamètre ne lui permet de toucher le ciel profond qu'en imagerie...

 

Le réflecteur est certes obstrué par son secondaire, mais permet en visuel de détecter de fins détails en ciel profond en tant qu'entonnoir à photons... ce qui le rend polyvalent pour l'imagerie itou ;)

 

Comparer leur luminosité est donc utile, surtout pour dire qu'une lunette peut se comparer à tel Newton, ou qu'un Maksutov est l'équivalent de telle lunette apochromatique :be:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonjour!

 

Une lunette donne autant de lumière qu'un Newton de même diamètre (car la luminosité est proportionnelle à la surface de l'objectif) à quelques 1 à 2% près en moins pour le Newton à cause du miroir secondaire qui obstrue.

Une lunette donne autant de détails qu'un Newton de même diamètre diminué du diamètre du secondaire (je ne sais plus où j'ai vu ça...). Par exemple une lulu de 100mm donne autant de détails qu'un Newton de 150mm équipé d'un secondaire de 50mm de petit axe.

ça se discute, je sais... faudrait faire des tests avec des mires!

 

Bon, maintenant que je sais faire des "quotes"...

 

Tu devrais contrôler tes sources Gérard. J'ai fait l'expérience inverse 100/150, et revendu la lulu de 100mm (102 en fait - c'était un Takahashi).

Ceci dit un newton avec 33% d'obstruction c'est plutôt rare.

 

En terme de gain de lumière, ce qui compte c'est la surface du miroir ou de la lentille - et dans ce cas l'obstruction du miroir secondaire a une influence négligeable (puisque si on a une obstruction de 10% en diamètre, ça ne fait plus que 1% en surface).

 

En terme de résolution, là c'est sûr que ça se discute. Le miroir secondaire a pour effet "d'éjecter" une partie de la lumière du disque d'Airy vers le premier anneau de diffraction et là ça joue sur la résolution et le contraste. Certains disent que la formule optique joue (les Mak seraient moins sensibles au pb), mon humble avis est que la qualité de fabrication y est pour beaucoup plus. Dans le cas de ton 150/750, il y avait quelque chose de vrillé soit dans le télescope, soit dans l'oculaire, soit dans la collimation...

 

Ceci dit, une lunette (et généralement tout petit télescope) donne des images en apparence plus fines. La petite lunette ne donne pas des images avec plus de détails que le gros Newton, mais l'image est en apparence plus fine, plus agréable, et moi avec mon 16" je comprends très bien les fans de lunettes de 100 quand ils disent ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas tout à fait d'accord : l'obstruction a une influence relativement importante (un Newton avec une obstruction à 10% est vraiment rare) mais pas autant que la réflectivité des miroirs. Deux miroirs à 96% de réflectivité (ce qui est excellent) ça donne un coefficient de 0,96 x 0.96 = 0,92.

 

Une lunette a un coefficient de transmission de la lumière encore plus bas puisque les meilleurs verres ont un taux de transmission de 92%, qu'il faut élever à la puissance du nombre de lentilles : une APO à trois lentilles corrigera mieux les aberrations chromatiques et sphériques mais aura un taux de transmission de 0,92^3 = 0,77.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouaah ! Ca je ne savais pas sur la transmission des lentilles. J'aurais cru qu'on était plutot ) 97% pour l'ensemble.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bon, maintenant que je sais faire des "quotes"...En terme de résolution, là c'est sûr que ça se discute. Le miroir secondaire a pour effet "d'éjecter" une partie de la lumière du disque d'Airy vers le premier anneau de diffraction et là ça joue sur la résolution et le contraste. Certains disent que la formule optique joue (les Mak seraient moins sensibles au pb)

 

Oui tout a fait: question contraste la lunette est un peu supérieur car la tache de diffraction est "parfaite" comparé à un telescope dont le secondaire empate un peu la tache d'airy.

 

Je pense pas que la transmission soit vraiment un facteur essentiel entre les deux.C'est combien déjà le taux de transmission par surface optique sur les lulu ( apo entre autre).Car il ne faut pas oublié qu'il y a 3 lentilles sur ces bazars et qu'a chaque changement de phase (air/verre) on a une perte lumineuse.Sur 3 lentilles çà commence à faire sachant que dans la majorité des cas c'est de l'air que l'on trouve entre chaque lentille:be:.Au final entre un newton haut de gamme (superpolie et aluminure haute reflectivité) il ne doit pas y avoir une grande différence de ce côté là.

 

Une chose aussi entre le newton et la lunette: l'aluminure!!!La reflectivité de l'aluminure n'est pas identique pour toute les longueurs d'onde particulierement pour les traitement haute reflectivité.Je pense aux Meade (mouaaaaahahah !!) UHTC l'effet haute reflectivité est maximale pour le vert par contre c'est beaucoup moins bon dans le rouge.Alors que elle la lulu çà change pas trop enfin si un peu avec le traitement anti-reflet.

 

Tout celà peut faire je pense , que l'on est des difference entre une lulu et un newton.Vaste débat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"un Newton avec une obstruction à 10% est vraiment rare"

Il faudrait qu'il soit au mini à f/10... c'est surtout que c'est plus facile de calculer le carré de 0,1.

 

"Ouaah ! Ca je ne savais pas sur la transmission des lentilles. J'aurais cru qu'on était plutot ) 97% pour l'ensemble"

Newton, tu as raison dans le sens où généralement on annonce les taux de transmission non du verre brut, mais du verre après traitements anti-reflets.

 

Si tu vas voir une jolie lulu chez Auchan, tu verras de magnifiques reflets blancs sur la lentille, comme si c'était un miroir! C'est juste des verres sans aucun traitement de surface.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ceci dit un newton avec 33% d'obstruction c'est plutôt rare.

En effet....

 

 

puisque si on a une obstruction de 10% en diamètre, ça ne fait plus que 1% en surface

... mais ça aussi :D !

 

 

It was a joke....;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, bon... si je résume, pour trouver la lunette qui équivaut un newton je prends le diamètre du primaire duquel je soustrais le diamètre du secondaire et j'obtiens grosso modo le diamètre de la lunette correspondante. Ainsi donc, mon newton de 200 avec son secondaire d'environ 50mm (je crois) correspondrait à une lunette de 150. LA finition achromatique / apochromatique correspond quand à elle à la différence qu'il peut y avoir entre un newton d'entrée de gamme et un de haut de gamme. Est-ce bien cela?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bon, bon... si je résume, pour trouver la lunette qui équivaut un newton je prends le diamètre du primaire duquel je soustrais le diamètre du secondaire et j'obtiens grosso modo le diamètre de la lunette correspondante. Ainsi donc, mon newton de 200 avec son secondaire d'environ 50mm (je crois) correspondrait à une lunette de 150. LA finition achromatique / apochromatique correspond quand à elle à la différence qu'il peut y avoir entre un newton d'entrée de gamme et un de haut de gamme. Est-ce bien cela?

 

On a donc fait pipi dans le violon :o:(:confused::mad::b::D:be: :be: :be: :be: :be:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Est-ce bien cela?

Heuuu, non, pas du tout :rolleyes:

 

Je te conseille de relire à tête reposée ce qui précède.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonjour à tous

 

Sauriez-vous où je pourrais trouver un tableau comparatif des performances de lunettes et de newtons en terme de luminosité?

 

Hello,

La luminosité n'est pas un point fort de la lunette. À diamètre équivalent ça va se jouer à pas grand chose par rapport au newton, je ne sais même pas si c'est sensible à la vue humaine :?:

10% de lumière en plus ou 10% de moins c'est pas grand chose en photo, et comme notre vision n'est pas linéaire c'est encore moins visible (sauf si on est à la limite de luminosité qui rendrait visible un objet jusque là non accessible, mais changer de site d'observation est je pense bien plus significatif que 10% de lumière en plus ou en moins).

Un newton de 150 est un meilleur entonnoir à photon qu'une lunette de 100, il y a environ un facteur 2 qui permettra de détecter des objets plus faibles (qui sont limite visible voir pas du tout avec la lunette de 100).

L'intérêt de la lunette bien construite il est ailleurs mais tout le monde ne lui accorde pas la même importance. Je mets de côté l'intérêt en photo qui n'est pas le sujet ici et qui n'est pas la raison de mon choix pour parler de mes impressions en visuel. Une bonne lunette donne une image d'une très grande finesse apparente, quelque chose de beau à regarder. Je vous le concède, ça n'a aucun rapport avec l'intérêt "scientifique" de l'observation mais c'est très plaisant d'observer un champ ou tout est net avec Saturne à un bord et M44 diamétralement opposé ou encore M45. La grande finesse des étoiles aide à séparer les étoiles multiples ou encore discerner énormément d'étoiles dans des amas globulaires bien que ces dernières apparaissent très faibles. Sur ce point c'est vrai qu'un diamètre double aide encore davantage (doubles et amas globulaires).

C'est cette image taillée au rasoir qui me plaît avec la lunette, je ne dis pas que la lunette est l'instrument miracle ou que c'est ce qui donne le plus de détails (c'est faux) mais je m'en contente.

 

Il faudrait voir un newton 114 F/D 8 avec d'excellents miroirs et une bonne mécanique. Le piqué et le champ net seraient peut-être comparables à ceux de la lulu. En newton j'ai regardé dans des "standards" (114/150/200/250) et dans d'autres de très haut vol (le 150 de GG et le 320 de JeffHawke). Les deux meilleurs donnent une image très piquée au centre, les autres un peu moins. Au niveau du champ "exploitable" il n'y a pas de secret, ça dépend surtout du F/D et de l'oculaire/grossissement, au niveau luminostité c'est le diamètre qui parle et au niveau piqué c'est la qualité optique/collimation qui importe.

Je n'ai pas trouvé énorme la différence de luminosité entre la lunette de 102 et le newton de 150, même remarque entre un 200 et un 250. Il y a une différence notable mais ce n'est pas le jour et la nuit. Par contre quand je compare un dob de 250 et la 102 alors là c'est significatif : les galaxies et les nébuleuses je les préfère au dob, par contre les amas ouvert et les étoiles d'une manière générale je les trouve plus beaux dans la 102. Et même si la Lune et les planètes montrent plus de détails dans le 250 (pas toujours, avec un ciel "normal" on en voit autant mais pas aussi lumineux), l'image taillée au rasoir de la 102 a presque toujours ma préférence. en fait je voudrais bien jeter un oeil dans un TOA150 ou une TEC 140 ;)

 

Bref, si l'objectif c'est de voir plus de détails sur les galaxies et de détecter plus d'objets faibles, j'ai bien peur qu'acheter une lunette soit une perte d'argent.

 

NB : des fois je lis que certains prétendent avoir du mal à voir une tâche de diffraction. Dans un petit diamètre c'est facile : avec la 102 à 300x on la voit nettement, en intra ou extrafocal c'est toujours un disque et une série d'anneaux concentriques qui dansent plus ou moins au gré de la turbulence. Parfois, quand c'est vraiment calme, les anneaux de sont pas crénelés, ils sont parfaitement lisses comme dans les livres. Ça n'a aucun intérêt, c'était juste informatif pour ceux aimeraient en voir une fois ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qu'ajouter?

 

Rien! Tout y est! La technique, et l'impalpable, l'amour de le belle lulu :wub: , de cette image entre toutes reconnaissable!

 

Ces mots vont droit à mon coeur! J'ai aussi ce fantasme... une nuit avec une TOA 150!

 

:be:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour a tous

pour ma part les calculs et autre systeme pour savoir ce qui est meilleurs ,

newton lunette c8 et autres telescope ,je m'en fou

ma derniere sortie

un dobson 350mm

un c8

une megrez 90

une flt 110 tec

une 135 astrophisics

une 155 astrophisics

deviner dans quoi (apres avoir fait les photos)tout le monde a regarder notre beau ciel profond.

le c8 et le dobson au placard.

meme sur les lunettes petit diametre ,ahhhh c'est plus jolie.

avec la 155 les details etait plus fin qu'avec le dobson ce dernier couleurs fade pas de contraste sur m42 avec la lunette du peps.

je ne veux surtout pas lançer la polemique.mais quand des astronomes ayant un peu de connaissance fond cette remarque et que les visiteurs sont sur les lunettes ont ce pose des questions sur les avantages du diametre??.

les puristes diront le contraire ,mais combien ont ils pus profiter de bonne nuit d'observation.

depuis plusieurs annee une seule nuit a ete bonne sur les sortie club ,pour les gros diamettre.

sur des sorties individuelles , faire 150 kms pour un ciel sans pl ;c'est mieux ,mais rare sont ceux qui peuvent toujours suivre.

dans des conditions courantes vive la lunette ,si vous avez un site propre de pl (rare ou loin) vive le diametre avec une optique de qualite .

un petit amas globu dans la 155 vous m'en direr des nouvelles.

je ne suis pas le proprio des astrophisics

dans le post ont ne parle pas de tarif.

c'est vrai qu'entre un doby et une 155mm. l'addition n'est pas la meme.

alain

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

les astrophysic c'est du très haut de game (sauf les quadruplet à bain d'huile : à proscrir).

 

Il faut tenir compte de la precision des lentilles et de la sensibilité à la turbulence (avantage à la lunette).

 

Avec de la turbu : une bonne lulu sera avantagées

Un dobson avec une bonne optique (genre L/10) çà ira

Un dobson à L/4 verra le contrase fortement diminué car le front d'onde sera detruit par la turbulence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Breal, non non je ne me moquerai pas! Un de mes plus beaux souvenirs est M65-M66 dans une Télévue 85, sous un ciel rare il est vrai. Les autres autour: un C8, mon 135 de l'époque, un gros Dob de fabrication maison, quoi d'autre encore? Je ne me souviens plus.... aucun ne donnait à voir ces deux poissons brillants dans le ciel noir, noir comme mon âme un jour de brouillard!

 

Merci de ton avis à contre courant de la pensée unique!

 

:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le taux de transmission sur les verres des lentilles de lunettes, ce n'est pas 92 % !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Ou alors chez Eden Astro. Ou au dix-neuvième siècle. Ou alors avant qu'on lui inflige des traitements multi couches et anti-reflets.

 

J'ai lu je ne sais plus où un article qui expliquait qu'on atteint aujourd'hui de l'ordre de 0,5 % de perte par face de lentille avec les traitements modernes. Pour une lunette achromatique, le taux de transmission total est donc d'environ 98 %.

 

De toute façon, encore une fois (ça doit bien être la 4è ou 5è dans cette discussion, mais bizarrement il y a des gens qui disent le contraire) la principale différence vient de la transmission. C'est bien connu, et je sais bien que je ne prouve rien en disant ça, mais je suis étonné de lire des choses si bizarres dans cette discussion.

 

Donc, je résume : une lunette est équivalente en luminosité à un télescope de diamètre un peu plus gros (à cause de la transmission principalement) si la qualité optique est équivalente. Ça tombe bien, cette phrase est compatible avec les témoignages.

 

Donc, pour résumer :

 

Pas besoin de tableau, il suffit juste de comparer les diamètres, et de tenir compte du fait qu'une lunette a un taux de transmission légèrement meilleur...

 

Ah, ben je l'avais déjà écrit... :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le taux de transmission sur les verres des lentilles de lunettes' date=' ce n'est pas 92 % !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

(...)

Ah, ben je l'avais déjà écrit... :)[/quote']

 

Le taux de transmission est-il constant quelle que soit la source lumineuse (puissance, spectre, angle) ?

La vraie valeur (si elle existe) je ne la connais pas, mais si on part du principe que chaque lentille (chaque paire de dioptres) ne restitue que 92%, alors en prenant par exemple une lunette simple équipée d'un doublet et un oculaire grand champ à 8 lentilles on aboutirait à une restitution inférieure à la moitié de la puissance lumineuse entrante, c'est impensable :b: Et que dirions nous des objectifs photo à 16 lentilles ou plus ! Pour voir une différence de luminosité entre des instruments équipés respectivement d'un doublet, d'un triplet ou de deux doublets il doit falloir un oeil sacrément éduqué...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait la "vraie valeur" n'existe pas, ça ne veut rien dire ; il y a autant de valeurs que de verres. Actuellement, on lit des docs commerciales qui annoncent fièrement et sans sourciller que l'objectif complet de leur instrument transmet 99,9% de la lumière incidente. Je veux bien mais alors où sont les courbes de transmission ?

 

La valeur de 92% que j'ai annoncé, je la tire des documentations Schott avec courbes à l'appui donc pour les longueurs d'onde du spectre visible par exemple. Qu'un traitement antireflet fasse gagner du contraste, je peux aisément le comprendre mais qu'il fasse gagner de la transmission, là je vois pas du tout comment cela serait possible.

 

Je ne demande qu'à apprendre : si on veut bien me montrer des courbes de transmission d'objectifs astronomiques (des vraies, hein, pas des commerciales), il faut voir ;)

 

Bon, je pense que avec d'excellents (!) verres à 97% de transmission, et trois lentilles, on va effectivement atteindre une transmission de 92% (0,97^3 = 0,92), j'y ai peut-être été un peu fort avec trois verres à 0,92 mais c'est ce qui ressort des docs des fabricants de verres !...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est aussi les infos que j'ai eu dans les mains avec 96% de transmission et 4% de reflection "vitreuse" (varie un peu avec l'indice du verre).

Maintenant c'est vrai que les traitements améliorent les choses mais si je comprends le principe (couches d'épaisseurs qui font interférer la lumière), je ne comprends pas comment en ajoutant des couches on améliore la transmission. Par contre que l'on réduise la fraction réfléchie (par interférence destructive ... là oui).

 

Idem pour les miroirs, et on arrive en ce moment à plus de 95% de reflexion, donc sur ce point je pense qu'on est à égalité (deux surfaces à 95% soit 90% de reflexion contre 4 ou 6 surfaces à 98% (?) soit 88%). Avec les % lié à l'obstruction en surface on doit être vraiment pareil !

 

Pour la résolution, seul le diamètre compte mais il faut aussi prendre en compte le contraste et là l'obstruction revient à avoir AU MINIMUM le même contraste qu'un réfracteur de diamètre réduit ... du diamètre de l'obstruction ! Mais c'est un minimum, alors que dans la majorité des cas, la résolution du plus gros, même obstrué, sera meilleure !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.