Jump to content

Promenade dans Céphée


Jcco

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

le week-end dernier ( vendredi 8 et samedi 9 septembre ) j'ai enfin pu sortir le 450 dans le jardin pour deux séances d'observation dédiées à la constellation de Céphée : après la joyeuse folie des NCN 2023, c'était  une sensation presque étrange mais aussi agréable de me retrouver de nouveau seul sous les étoiles avec pour seule compagnie les chouettes , les renards et les hérissons qui pullulent par chez moi !

 

J'ai eu droit, le premier soir, à un ciel dont la transparence laissait un peu à désirer mais d'une stabilité exceptionnelle : images figées avec des GR de 500x !! Je me suis pris une belle claque en fin de nuit avec la plus belle Saturne de ma carrière...de loin !!

 

Et pourtant, au départ,  c'était pas gagné ! Journée pénible avec une classe de CM2 épuisante... lessivé... juste envie de m'allonger sur le canapé avec un bon bouquin !! En plus, j'avais oublié tous mes atlas du ciel à l'école ( car il m'arrive de préparer mes sorties pendant la pause méridienne ) et je n'avais pas le courage de refaire 1h15 de route aller-retour pour aller les chercher ! J'étais donc presque résigné lorsque soudain... la petite voix : Eh, déconne pas !! Il va faire un temps pourri la semaine prochaine...tu risques de ne plus pouvoir sortir d'un bon bout de temps !...Réfléchis bien...Tu vas le regretter !!!

 

Alors j'ai pris mon courage à deux mains...et j'ai bien fait ! J'ai réquisitionné mon grand fils pour m'aider à monter le Dob au fond du champ, imprimé vite fait quelques cartes depuis un site internet dont j'ai trouvé l'adresse sur Webastro et je me suis bien régalé ! En prime, pendant la nuit du samedi au dimanche, un impressionnant bolide est venu fendre le ciel en deux, du sud vers le nord, laissant derrière lui une magnifique trainée d'argent qui s'est imprimée sur ma rétine pendant de longues secondes !!!

 

Mais voici, sans trop de fioritures ( car malheureusement je manque un peu de temps ces jours-ci ), mes notes d'observations :

 

Vendredi 8/9/23 St Georges la Pouge (23), 550m, Pas de PL visible, transparence 2/5, stabilité 5/5 !!

 

NGC 40, Nébuleuse Planétaire, Céphée : Repérée très facilement avec le 24 mm, couleur verte, étoile centrale bien visible avec un halo diffus autour qui devient très brillant en vision décalée ( effet "blink" ). Je passe rapidement au 13 mm puis au 7 mm : forme pas tout à fait circulaire mais un peu étirée dans le sens  Nord/Sud, la structure annulaire se précise, je note des renforts lumineux sur les bords ouest et est, une étoile apparait par intermittence tout contre le bord sud de la NP, la teinte verte est plus discrète mais toujours perceptible. Les étoiles sont figées ! Je vais directement chercher la Barlow pour passer à 650X et là je reste pantois !! L'image est toujours aussi nette avec des étoiles ponctuelles !! Magnifique de détails même si j'ai maintenant perdu la sensation de couleur : je note une légère extension plus diffuse vers le nord ( comme une petite anse en dehors de la structure principale ) ainsi que de faibles nuées qui semblent envelopper la petite étoile que je vois maintenant en permanence sur le bord sud. Je note au moins une autre étoile plus faible très proche du bord de la NP ainsi qu'une minuscule étoile qui apparait 50% du temps tout près de la centrale. Je note l'aspect grumeleux de la nébuleuse. Les bords Ouest et Est sont très brillants, contrastés et bien plus fins que l'anneau de M57 par exemple. 

 

Dès la première cible je me rends compte que j'ai droit à des conditions hors du commun...finalement, je me sens obligé d'aller chercher la planche à dessin pour immortaliser cette vision "historique" de cette magnifique NP tant de fois visitée par le passé et jamais vue avec autant de détails :

 

spacer.png

 

Bon, à posteriori, j'aurais dû profiter de ce ciel de malade ( au niveau stabilité ) pour me faire une série de NP à fort GR : même sans atlas je peux en retrouver pas mal mais je n'y ai pas pensé sur le coup...dommage ! :bang:

 

NGC 6946 et NGC 6939, Galaxie et Amas Ouvert, Céphée : Les deux entrent ensemble dans le champ du 28mm, et le contraste entre ces deux objets si différents est intéressant ! La galaxie est une faible et pâle tache grisâtre sans limites bien définies, l'amas est brillant, large et piqueté de fines étoiles. très joli !

 

Je passe ensuite à l'observation de détail des deux protagonistes avec le 13 mm puis le 7mm.

 

NGC 6946 Le seul adjectif qui me vient à l'esprit pour décrire cette faible galaxie vue de face est...DECEVANTE !!! L'année dernière elle m'avait montré ses bras en vision directe, sans forcer, avec moults détails mais cette nuit je n'ai droit qu'à une infâme tachouille un peu allongée, uniforme et sans limite bien nette. En me faisant violence, je perçois au bout d'un certain temps, en vision décalée, une zone un peu plus dense vers le centre avec comme un départ de bras mais ça reste plus que subtil...fantomatique...une évocation...BREF, ça casse pas des briques !!!

Comme quoi, même avec un ciel bien noir, ces grandes galaxies vues de face demandent des conditions de transparence optimales pour se dévoiler dans toutes leur splendeurs...un peu d'humidité, de poussières ou autre cochonnerie dans l'atmosphère et c'est cuit !!

 

NGC 6939 C'est un "crépitement" de minuscules étoiles encadré de quelques astres plus brillants. Forme un peu triangulaire, il est assez compact et se détache assez bien dans une zone pourtant riche. Il est absolument magnifique dans un 450 à 175 x. Par moment, les zones plus sombres entre les grappes de minuscules étoiles dessine comme des marbrures noires qui lui donnent comme un petit air de NGC 7789 !

Je le trouve magnifique, je lui donne 4 étoiles ( sur 5 dans mon classement des AO ). Moins sympa au 7 mm car il déborde presque du champ et ressort moins bien !

 

NGC 7023, Neb, Céphée : c'est une nébuleuse par réflexion bien connue des astrophotographes sous le nom de nébuleuse de l'Iris. Au 24mm, je perçois comme une très faible nébulosité, pas très étendue, autour d'une étoile assez brillante...et rien de plus !! J'essaie d'y passer un peu de temps, d'user de la vision décalée, mais rien de bien probant. Le 13 et le 7mm assombrissent l'image sans rien apporter de plus et les filtres ne sont d'aucune utilité ! Cependant ayant constaté le manque de transparence je note que c'est un objet sur lequel il serait judicieux de revenir avec de meilleures conditions pour ce genre d'objet.

 

NGC 7235, AO, Céphée : Un autre amas ouvert facile à repérer. Groupe d'environ une trentaine d'étoiles d'éclats assez différents, certaines minuscules d'autres bien brillantes. Une quinzaine d'étoiles plus lumineuses dessinent un astérisme sinueux qui me fait penser à la constellation du dragon en miniature ! La plus brillante ( qui fait partie de la " tête du dragon " ) est de couleur jaune. Amas intéressant mais sans plus ! 

 

NGC 7261, AO, Céphée : petit et pas très riche dans un champ assez fourni donc difficile à bien extraire, sauf d'un côté où il y a une zone un peu plus vide qui le délimite un peu mieux. Etoiles plutôt faibles,  d'éclats homogènes. Entre 20 et 30 étoiles. Moyennement intéressant.

 

NGC 7380, AO + Neb, Céphée : Joli ! Compact et fourni, c'est un tapis de minuscules étoiles, de forme ovale, délimité par quelques astres plus brillants. Nébulosités bien visibles qui débordent de l'amas, surtout avec UHC et OIII.  Très intéressant ! Là encore je note qu'il faudra que j'y revienne avec un ciel plus transparent pour mieux définir la nébuleuse dans laquelle semble flotter l'amas.

 

NGC 7160, AO, Céphée : Petit groupe d'étoiles pas très serrées dans champ assez riche. Deux étoiles un peu plus brillantes que les autres font penser à des yeux qui me regardent !! Il a un petit air de NGC 457 ( le Hibou ) en moins spectaculaire. Environ 30 étoiles de luminosités diverses. Quelques minuscules étoiles dessinent un grand arc de cercle autour des 2 " yeux ". Intérêt moyen.

 

NGC 7142, AO, Céphée : C'est un faible poudroiement d'étoiles, à peine visible dans le 24 mm. Le 13 mm le résout  un peu mieux et montre encore plus d'étoiles. Il n'est pas très concentré mais je le trouve quand même plus intéressant que le précédent...parce que j'ai un faible pour les amas composés de minuscules têtes d'épingles !

 

NGC 7129, AO + Neb : Pas très loin du précédent, c'est un petit groupe de quelques étoiles qui forme un astérisme en forme de flèche. En forçant un peu et en utilisant la vision décalée je soupçonne difficilement quelques nébulosités autour des étoiles les plus brillantes. Rien de transcendant pour tout dire ! L'amas en lui même n'a aucun intérêt !! 

 

Finalement, je termine cette première session par une vision extraordinaire, gravée à jamais dans ma mémoire : Saturne à 500X avec une atmosphère figée, la planète découpée au rasoir, comme posée devant le ciel !! C'était incroyablement beau...les nuances de couleurs dans les bandes nuageuses, les anneaux, Cassini évidente et Encke glimpsé plusieurs fois...:wub:

Dommage que je me sois installé pour avoir une vue bien dégagée vers le nord ( Céphée au programme ) plutôt que vers le sud  : vers 1h10, la planète passait derrière les grands chênes qui bordent mon terrain...avant même que j'ai l'idée d'aller chercher la barlow pour tenter de grossir encore un peu plus !!

 

Finalement, avec l'arrivée de la Lune et la fatigue qui se faisait sentir, j'ai préféré arrêter là pour cette première nuit.

 

Samedi 9/9/23, même lieu et même protagonistes, Transparence toujours aussi mauvaise et turbulence 3/5.u

 

Après une petite soirée ciné à Aubusson avec ma douce et tendre, on reprend les mêmes et on recommence ! Le tube est déjà installé et j'ai juste à vérifier la collim qui n'a pas bougé.  Malheureusement, " l'état de grâce " est passé : les étoiles commencent à devenir pâteuses et l'image ondule un peu avec le 7mm...bon, ça fait un Gr de 320X, ce qui n'est déjà pas mal, mais par rapport à la veille c'est nettement moins bon !

 

La transparence ne s'est pas améliorée non plus : d'habitude, depuis chez moi, la Voie Lactée "pique les yeux " mais aujourd'hui encore c'est "mou du genou" !! D'ailleurs, je suis monté, un peu plus tôt dans l'après-midi, sur les hauteurs près de chez moi, pour prendre la mesure de la catastrophe : de là-haut, on peut apercevoir le Puy de Dôme ( env 50 km à l'est ) et le Puy de Sancy ( guère plus loin au SE ). Quand je vois ces deux sommets avec moults détails comme s'ils étaient juste à côté je peux sans problème prévoir un programme galactonébuleux ( ça n'arrive pas souvent...après un bon orage la plupart du temps ). la majorité du temps, je les perçois comme de lointaine silhouettes bleutées, mais aujourd'hui, avec cette maudite canicule, c'est encore pire : quasiment invisibles !! Même les collines situées à seulement quelques km ressortent difficilement de la crasse atmosphérique...Pas glop !!

 

Vers 22h00, comme les 4 lampadaires qui éclairent mon horizon nord ne sont pas encore éteints, je me fais plaisir en faisant un petit tour du côté d'Hercule : Je pointe vite fait M13 puis M92.

 

Deux magnifiques globules d'étoiles qui ne laissent jamais indifférent, surtout dans un gros tromblon ( c'est sur les AG que la différence entre un 250 et un 450 est la plus frappante à mon avis ). Les deux sont ,bien sûr, résolus jusqu'au centre et fourmillent d'une myriade de minuscules étoiles !! J'adore la variété que peuvent offrir des objets pourtant si semblables au premier abord : M13, éclaté avec ses jets d'étoiles dans tous les sens, M92 bien sphérique, concentré, avec un coeur bien plus dense...Deux visions presque hypnotiques au bout d'un moment...j'ai presque l'impression de les voir en 3D...je scrute l'image à la recherche des plus petites "têtes d'épingles" qui apparaissent et disparaissent au gré de la turbulence !! C'est beau !! Je rends aussi visite à la petite galaxie NGC 6207 qui n'est pas très en forme aujourd'hui...quant à IC 4617 elle reste invisible dans ces conditions.

 

Enfin, les loupiottes se sont éteintes et la nuit est bien tombée : je poursuis mon périple aux alentours de Céphée là où je m'étais arrêté !

 

IC 1316, neb, Céphée : C'est sans trop d'espoirs que je vise cette grande zone nébuleuse...donc je ne suis pas trop déçu de ne percevoir quasiment rien !! A peine quelques voiles nébuleux, très faibles, perçus à la limite de la vision décalée, surtout sur les bords, là ou le contraste avec le fond du ciel est le plus marqué...quelques zones plus sombres au milieu ?..."ça casse pas trois pattes à un canard" comme dirait ma grand-mère !! Les filtres aident un peu, surtout le Hbeta pour une fois !! Encore une cible à revisiter sous un ciel plus limpide !

 

B169/170/171/173/174 et B152, neb obscures, Céphée : Une série de nébuleuses obscures, les premières près de Zeta Ceph et B152 pas très loin d'Alderamin. je les ai mises toutes ensemble car la description en est très semblable : des étendues vides d'étoiles à peine plus sombres que le fond du ciel, difficile à délimiter ! Bien moins évidentes que "la tache d'encre" par exemple ! Heureusement que le champ est assez riche dans les environs ce qui permet de les détecter plus facilement. La série B169-174 est assez évidente dans le 28mm car elles sont toutes en enfilade et produisent comme un long chenal sombre qu'on peut suivre assez facilement sur plusieurs champs d'oculaire. Là aussi, à revoir sous un meilleur ciel !

 

Berkeley 94, AO, Céphée : Tout petit, perdu dans un champ riche il n'est pas évident du tout : je dois user de la vision décalée pour le repérer au 24 mm. C'est au 7 mm qu'il sort le mieux : entre 15 et 20 étoiles en forme de pointe de flèche. Proche d'une belle étoile orangée.

 

Là, je sors de la constellation de Céphée pour une petite incursion dans le Lézard !

 

NGC 7245 et IC 1442, AO, Lézard : Ben, à part le fait que les deux entrent ensemble dans le champ du 28mm, c'est tout ce que j'ai noté de NGC 7245 !! Je n'arrive même pas à m'en souvenir...donc je pense que ce n'est pas le plus intéressant amas de ces deux soirées !! Par contre, IC 1442 est un joli mais minuscule poudroiement de " têtes d'épingles " coincé dans un quadrilatère d'étoiles un peu plus brillantes. Il m'a bien plu et contrairement au précédent j'arrive parfaitement à le "revoir" en fermant les yeux !! très petit mais bien sympa !!

 

IC 1434, AO, Lézard : Encore mieux ! Plus grand et bien plus dense que IC 1442...un joli groupe de minuscules étoiles, certaines de couleur jaune/orangée. Il y a des jets d'étoiles qui partent de la zone centrale : je ne sais pas si ces jets font vraiment partie de l'amas mais en tous cas c'est très esthétique !!

 

NGC 7296, AO, Lézard : BOf ! J'ai simplement noté : Petit...peu intéressant ! Lui non plus je n'arrive plus à l'invoquer dans mes souvenirs.

 

C'est à ce moment que, l'oeil toujours à l'oculaire, je perçois soudain un intense flash lumineux...le champ et les maisons alentours sont éclairés presque comme en plein jour ! Je lève la tête pour suivre un impressionnant bolide qui traverse le ciel, assez lentement, du nord au sud...Je note une couleur verte intense...comme une fusée de feu d'artifice...Après plusieurs secondes il disparait laissant derrière lui une trainée lumineuse et argentée !! Magnifique !

 

Je reprends mes observations :

 

IC 5217, NP, Lézard : Une très bonne surprise !! Petite NP quasi stellaire au 24mm mais qui "blinke" en vision décalée...Couleur verte intense ! Elle réagit bien au filtre OIII. Il faut grossir ! Très belle avec le 7mm ( 320x ) : c'est un "petit pois" bien vert avec un léger halo diffus tout autour. La couleur est surprenante...J'adore !!

 

NGC 7243, AO, Lézard : Grand, assez étalé dans un champ très riche...peu intéressant !

 

Finalement, je reviens dans Céphée :

 

NGC 188, AO, Céphée : A la fois très joli et...décevant !! En effet, c'est un très beau et assez grand tapis d'étoiles fines sur fond un peu laiteux, très esthétique...mais je l'ai déjà mieux vu il y a quelques années dans le 250 ! QUOI !? Comment !? Mieux vu au 250 !? Ben oui, parfois la qualité du ciel est bien plus importante que le diamètre !! NGC 188 est le genre d'amas très faible qui nécessite les mêmes conditions que pour les nébuleuses ou galaxies pour donner son plein potentiel !! Dans le ciel du Restefond par une nuit particulièrement limpide il était majestueux...aujourd'hui ce n'est qu'une pâle imitation que j'observe dans l'oculaire du 450.

 

Pour en finir avec le CP, je sors une nouvelle fois de la constellation direction Cassiopée cette fois ci.

 

M52, AO, Cassiopée : J'ai envie de finir en beauté et de me faire plaisir avec une des vedettes parmi les amas ouverts du coin ! Le ciel n'est pas assez limpide pour profiter pleinement de" la rose de Caroline" donc j'opte pour le Messier à la place ! Que dire ? On ne le présente plus, il fait à mon avis partie du top 15 des AO du ciel boréal ! Si vous ne l'avez jamais observé n'hésitez pas une seconde, vous ne serez pas déçu !!! Je ne le décris même pas pour vous en laisser la surprise !

 

NGC 7235, la bulle, Cassiopée : Bon, j'avais dit que j'allais finir en beauté mais j'ai pas pu m'en empêcher vue que c'est juste la porte à côté !! J'aurais mieux fait de m'abstenir : le ciel n'est pas assez limpide pour ce genre de cible déjà difficile dans de bonnes conditions !! Je m'arrache la rétine pour pas grand chose...une sensation d'un léger arc lumineux en vision décalée...et encore, j'en suis même pas à 100% certain !!

 

Je suis un peu fatigué mais j'ai gardé un peu de jus pour finir avec les planètes du moment :

 

Saturne : Toujours agréable mais franchement moins bien que la veille !! l'image ondule lentement à 320x...j'attends les trous de turbu pour en profiter. De toute façon elle est déjà presque masquée par les chênes en bordure du terrain.

 

Jupiter Bien plus sympa ! Elle commence à monter et montre de beaux détails dans les bandes quand l'atmosphère veut bien se calmer ! La grande tache rouge est en train de passer au méridien ce qui rend le spectacle encore plus intéressant. Dommage que je n'ai pas eu le courage d'attendre un petit peu la nuit précédente : j'étais parti me coucher avant que Jupi pointe le bout de son nez au dessus de la grange du voisin !

 

Voilà, ce coup-ci j'en profite jusque vers 2h30 avant d'aller me coucher. J'ai vraiment passé deux belle nuit, dont une mémorable, sous les étoiles.

 

J'aurai bien aimé pouvoir dire : " Céphée, c'est fait ! "...Mais, ayant récupéré, le lundi, mes atlas et mon programme d'observation oubliés sur mon lieu de travail avant le week-end, je me suis aperçu que j'étais passé à côté de pas mal d'autres cibles potentielles à la portée du 450 !! Les cartes que j'avais imprimé en vitesse n'étaient pas aussi précises et complètes que l'IDSA qui me sert maintenant pour toutes mes sorties et beaucoup d'objets n'y figuraient pas...dont 2 NP que j'aurais pu tenter la première nuit dans des conditions optimales pour ce genre de cibles ! Faudra que j'y revienne !

 

Merci de m'avoir lu,

bon ciel à tous !

 

 

Edited by Jcco
  • J'aime 3
  • Merci / Quelle qualité! 6
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Jcco a dit :

la planète découpée au rasoir, comme posée devant le ciel !!

 

Voilà ! Posée devant le ciel ! J'ai eu ça une nuit, moi aussi !

 

Le dessin de NGC 40 est superbe, les descriptions des amas ouverts sont très intéressantes. Mais il y a aussi d'autres nébuleuses planétaires dans Céphée...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Jcco a dit :

Eh, déconne pas !! Il va faire un temps pourri la semaine prochaine...tu risques de ne plus pouvoir sortir d'un bon bout de temps !...Réfléchis bien...Tu vas le regretter !!!

 

C'est la voix divine !!!!...🙏😇....

Je l' entend souvent aussi!!....

Il faut l'écouter !!!! Elle permet d'atteindre le paradis astronomique !!!!......( cette vue de Saturne...)

Merci pour ce très beau CROA, au plaisir de lire la suite....

 

Edited by Lune cendrée
  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, 'Bruno a dit :

 Mais il y a aussi d'autres nébuleuses planétaires dans Céphée...

 

Je sais bien ! J'avais d'ailleurs prévu NGC 7139, NGC 7354 et M 2-52 mais comme je l'ai écrit j'avais laissé mon programme et l' IDSA sur mon lieu de travail !

Ces NP n'étaient même pas notées sur les quelques cartes de la région imprimées au dernier moment ! Je fait partie de ces " dinosaures " qui ne possèdent ni tablette ni smartphone et qui doivent se débrouiller avec les cartes papier à l'ancienne !

 

Bon, cela me donnera l'occasion de revenir dans ces parages : de toutes façons, j'avais aussi noté toute une série de nébuleuses du catalogue Sharpless qu'il eut été illusoire de tenter avec cette transparence médiocre que j'ai eu à subir tout le week-end !

Edited by Jcco
  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Le 17/09/2023 à 01:20, Jcco a dit :

c'est sur les AG que la différence entre un 250 et un 450 est la plus frappante à mon avis

Tiens, j'aurais plutôt parié sur les galaxies (?)... :refl:

Le 17/09/2023 à 14:47, Jcco a dit :

Je fait partie de ces " dinosaures " qui ne possèdent ni tablette ni smartphone et qui doivent se débrouiller avec les cartes papier à l'ancienne !

...Ou de ceux qui, comme moi, veulent limiter le recours aux écrans et rompre leur dépendance aux batteries... Ca m'embête déjà d'avoir besoin d'une pile dans mon Quickfinder. Mon côté minimaliste et luddite, sans doute ! :)
Merci pour ton intéressant CROA !

Link to comment
Share on other sites

Hello ! Superbe CROA que j'avais vu mais dont je voulais garder la lecture pour un moment plus calme, ce soir.

Hé ben, tu as fait le grand jeu sur Céphée avec ses nombreux amas ouverts ! Comme toi je pense que ces conditions du premier soir auraient convenu à merveille à la recherche du petit détail sur les mini NP, mais dans le feu de l'action on est parfois attiré par autre chose.

Bon choix quand même avec ces petits amas ouverts et leur fourmillement figé.

Avant tout j'aime bien la sagesse de ta petite voix ! Pas évident de se bouger quand on est crevé !

 

Je suis content de ta comparaison du 250 sous très bonne transparence, et du gros tromblon sous un air "épais", car je dois t'avouer que ta description de NGC 6946 au 450 m'a fait penser à la mienne au 300, visiblement sous un ciel plus pur. Mais tu dis que le diamètre avait repris ses droits précédemment sous meilleur ciel, ouf !

 

Vous êtes plusieurs avec Adam notamment à relater de fortes couleurs sur les NP vers 400/450 mm, cela creuse certainement l'écart avec 300 (qui lui-même le creuse bien avec la lunette de 100, forcément)

 

Tu as bien fait de visiter Céphée, c'est une constellation qui marque chez moi l'arrivée des brumes et des ciels instables de l'automne

 

P.S chez moi c'est aussi tout à l'atlas sous le ciel, mais là je me heurte à un manque de précision pour les plus faibles objets, peu référencés dans la littérature

Edited by etoilesdesecrins
Link to comment
Share on other sites

Le 18/09/2023 à 15:15, Vesper a dit :

Tiens, j'aurais plutôt parié sur les galaxies (?)... :refl:

 

Il y a 13 heures, adamckiewicz a dit :

Moi aussi! Les amas globulaires sont plus brillants et résolus, c’est frappant, mais les galaxies sont complètement métamorphosées! 

 

Bon, Je me suis peut-être mal exprimé...je ne voudrais pas créer de polémique : un 450 apporte beaucoup sur tous les types d'objet...heureusement !! Cependant, il est possible de nuancer !

 

Lorsqu'on double le diamètre d'un instrument, on collecte quatre fois plus de lumière mais, en même temps, on grossit deux fois plus  ( à pupille de sortie équivalente ) ce qui veut dire que les objets étendus ( nébuleuses, galaxies etc... ) occupent une surface 4 fois plus importante dans l'oculaire et, de  fait, apparaissent avec la même brillance de surface : c'est bien pour cette raison qu'on ne se brûlera pas la rétine en observant la pleine Lune même avec un miroir de 10 m de diamètre !

 

Autrement dit, une galaxie n'apparaît pas quatre fois plus brillante dans un 500 que dans un 250 et, le plus souvent, les détails qui nécessitent la vision décalée dans le 250 continuent de n'apparaître qu'en vision décalée dans le 500 ! Mais, heureusement, ce n'est pas toujours le cas : en effet, plus on grossit et mieux notre oeil est capable de percevoir de légères différences de contraste ou, dû au gain en résolution, quelques détails autrement imperceptibles !! Et c'est là tout l'intérêt du gros diamètre...faire apparaître des détails insoupçonnés à plus petit diamètre comme les bras de certaines galaxies, de fines bandes d'absorption, des régions HII, etc...

 

Mais, on voit bien qu'il y a là un effet de seuil : certains détails évidents seront tout aussi bien perçus dans un 250 que dans un 500, d'autres vraiment trop faibles ne seront visibles ni dans l'un ni dans l'autre, et parfois des détails un peu à la limite dans le 250 vont tout d'un coup apparaître de façon évidente dans le gros tromblon et complètement métamorphoser notre vision de l'objet !

 

quelques exemples pratiques :

 

M51 sous un bon ciel dans un 250 on a presque l'impression d'apercevoir les bras et même le pont de matière entre les deux galaxies, c'est joli mais ça reste fugace...c'est plus une évocation. Dans le 450 on se prend vraiment une grosse claque : les bras sont là en vision directe et en forçant un peu on perçoit des nodosités dedans qui correspondent aux principales régions HII, il y a de minuscules étoiles visibles en surimpression, le "pont" est évident...C'est beau !! J'en ai presque pleuré de joie la première fois ! Vision complètement transfigurée de cette magnifique galaxie !!

 

-NGC 4565 magnifique dans un 250 avec la bande d'absorption déjà évidente lorsque le ciel est top ( bien stable ). Ben, elle est encore plus belle dans le 450 car tout est plus facile mais, au final, je vois juste la même chose en mieux...pas vraiment de détails supplémentaires car le principal est déjà là dans le 250...c'est beau mais ce n'est pas une redécouverte !

 

Donc, on peut dire que certaines galaxies sont métamorphosées mais d'autres pas forcément. Il y a aussi toutes les tachouilles qui restent des tachouilles à peine plus brillantes mais sans aucun détails même dans un 450. 

Et puis les galaxies et la plupart des nébuleuses restent très impactées par les conditions d'observation : comme je l'ai dit dans mon CROA, il ya des nuits ou je perçois les bras de NGC 6946 et d'autres où je n'ai droit qu'à une vague tache grise !!

 

Pour les objets ponctuels comme les étoiles, par contre, il en va tout autrement : la source lumineuse restant concentré en un seul point, le gain en luminosité est bien proportionnel au carré du diamètre !!

Si je double mon diamètre je vais vraiment gagner en magnitude limite et en résolution : l'effet sur les amas d'étoiles est assez stupéfiant ! 

 

Dans un 250, seuls les grands amas globulaires du catalogue Messier sont complètement résolus jusqu'au centre, beaucoup d'autres ne le sont qu'en périphérie ou n'apparaissent que légèrement granuleux et un grand nombres ne sont que des taches laiteuses un peu floues.

Dans le 450 c'est une véritable transformation : ils sont tous résolus, même la plupart des NGC !! Et même ceux qu'on croyait bien connaître nous montre un nombre ahurissant de minuscules étoiles qu'on ne remarquait pas dans un instrument plus petit !!

 

C'est donc pour cela que j'ai écrit que c'est sur les amas d'étoiles que le gain est le plus évident avec un 450 : ça marche à tous les coups !!

Bien sur que j'ai pris de belles claques avec certaines galaxies ou même beaucoup de nébuleuses planétaires mais parfois il arrive de rester sur sa faim : contrairement aux AG, ce ne sont pas toutes les galaxies qui d'un seul coup se retrouvent transfigurées...Parfois la transformation est phénoménale...mais certaines n'en montrent guère plus, et d'autre sont toujours aussi avares d'un quelconque détail à se mettre sous la dent !! C'est donc pas toujours évident !

 

ceci dit, les galaxies qui ont quelque chose à montrer sont mes objets préférés et c'est surtout pour partir à la chasse aux détails galactiques que j'ai cassé ma tirelire pour me payer une galette de verre digne de ce nom ! Et je ne suis pas déçu pour l'instant : par exemple, je viens de me faire NGC 6503 dans la nuit de mardi et c'est la première fois que je notais un peu de structure, de nodosités, dans le coeur de cette belle galaxie du Dragon !

 

Bon ciel à tous,

JC

 

 

 

Edited by Jcco
  • J'aime 1
  • Merci / Quelle qualité! 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 24 minutes, Jcco a dit :

Lorsqu'on double le diamètre d'un instrument, on collecte quatre fois plus de lumière mais, en même temps, on grossit deux fois plus  ( à pupille de sortie équivalente ) ce qui veut dire que les objets étendus ( nébuleuses, galaxies etc... ) occupent une surface 4 fois plus importante dans l'oculaire et, de  fait, apparaissent avec la même brillance de surface : c'est bien pour cette raison qu'on ne se brûlera pas la rétine en observant la pleine Lune même avec un miroir de 10 m de diamètre !

 

Voilà ! Bien dit ! En tout cas je suis d'accord avec toi, et pour cette raison. Un gros Dobson sert à voir des détails dans les galaxies, OK, mais elles restent aussi faibles et nécessitent toujours la vision décalée. Les amas globulaires, par contre, wahou !

Link to comment
Share on other sites

il y a 36 minutes, Jcco a dit :

les galaxies qui ont quelque chose à montrer sont mes objets préférés et c'est surtout pour partir à la chasse aux détails galactiques que j'ai cassé ma tirelire pour me payer une galette de verre digne de ce nom ! Et je ne suis pas déçu pour l'instant

pareil :D 

 

pour le rest je suis tout à fait d'accord avec ton analyse : le whaou c'est sur les details, pas sur la luminosité :) 

Link to comment
Share on other sites

Tu veux absolument qu'on achète un 450 je vois !! 😁

Belle démonstration de ce que je constate à l'oculaire du 300 par rapport à la 100 mm :

- gros gain sur les amas globulaires et ouverts (d'ailleurs je ne comprends pas pourquoi les amas ouverts sont à ce point délaissés par les dobsonneux dans les CROA, au profit des galaxies et NP)

- impression effectivement que les galaxies majeures Messier ou autre, déjà bien visibles à la lunette, ne sautent pas aux yeux de façon éclatante au 300. Ce fut assez troublant au début. Par contre, comme évoqué un jour dans un post avec Fred Burgeot, le gain et les détails arrivent petit à petit avec patience et en allant les chercher, ce qui n'est pas possible à petit diamètre

- je retrouve cette graduation de gain selon le type d'objet, à savoir que les grandes plages étendues m'ont souvent déçues au T300 (grosses néb diffuses par ex, ou Helix) par rapport à ce que j'en vois à la lulu. C'est mieux, mais pas stratosphérique. Hormis M42, M17 ....quand y a un certain contraste.

 

Pour les galaxies, idem celles à faible brillance de surface me laissent souvent sur ma faim dès lors qu'on veut plus de détails que la simple détection (ex content de détecter une de mag 13, mais déçu de ne pas voir une de mag 11 assez brillante ou sans détails).

Par contre, la recherche de petites tachouilles extrêmes de mag > 14 faiblement étendues permet d'aller beaucoup plus loin qu'à la lunette, même si bien sûr elles ne présentent pas de détails. Ce qui se rapproche de ton explication, vue leur dimension quasi stellaire

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Chouettes explications sur le gain amené par le  diamètre selon le type d'objet. Je m'y retrouve complètement car, étant passé d'un 400 à un 500, le gap est  subtil mais complètement corrélé à tes dires: évident sur tout ce qui est petit ou groupes stellaires ( petits AG entièrement résolus, plus de détails  dans les NP brillantes ) , le gain est moins 'facile' sur les galaxies et  les grandes nébuleuses, il dépend surtout de la qualité du ciel ( en transparence et  turbulence ) et de la vision décalée dont il faut continuer à abuser sans modération , donc il faut redoubler de concentration pour mieux voir les détails et espérer en arracher quelques nouveaux!

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

En repassant sur ton autre CROA "Sous le signe de l'eau" je réalise combien ce doit être frustrant et bloquant, surtout avec de très bonnes conditions. Hormis air sec dans les bons sites du sud-est sans trop d'altitude, j'ai aussi remarqué que ciels de qualité vont de pair avec buée et humidité précoces. Comme déjà dit je suis curieusement épargné par cela chez moi, même en m'installant dans la pelouse, hormis bien sûr l'hiver.

J'ai d'autres soucis par contre comme une turbu assez preignante.

 

Pour réagir à ce sujet Céphée, j'y étais hier soir sur de petits objets faibles secondaires (ex amas Berkeley, etc ...). J'ai voulu profiter de ce ciel exceptionnellement clair en journée pour contrer un peu le flux lunaire, mais c'était déjà trop tard. D'une part de vilains voiles sont arrivés en fin d'aprem rendant le ciel assez laiteux la première heure, d'autre part nombre de ces faibles amas étaient invisibles, peut-être éteints par la lune ou inaccessibles à 300 mm. Il y a quelques Abell et Sharpless à tenter aussi, sans garantie de réussite, mais à garder pour ciel sans lune bien sûr

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.

Announcements

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.