kiwi74

Comprendre les orages et les photographier

Recommended Posts

Comprendre les orages et les photographier

 

Bonjour tout le monde.

 

Je vous traite un sujet, qui, s'il n'est pas astronomique, n'en est pas moins intéressant : Les Orages.

 

Avec l'été approchant, il est intéressant de connaitre ce phénomène météo, qui fascine, et qui fait peur à la fois. Pourquoi ??? Souvent parce qu'on ne connait pas forcément très bien ce phénomène.

 

I) Un peu d'histoire :

Dans le passé, ce phénomène spectaculaire était accompagné de nombreux mythes et légendes apparentés à des châtiments du ciel. C’est seulement lors de la Renaissance que les orages ont commencé à être étudiés de manière scientifique.

Le terme « orage » dérive de l’ancien français « ores » qui signifiait « vent ». Il s’agit en effet d’une perturbation atmosphérique qui se forme lorsqu’une masse d’air instable est confrontée à un contraste particulier : de l’humidité et de la chaleur au sol avec un air froid et sec en altitude.

 

II) Formation d'un orage :

Cette perturbation d’origine convective (un transfert d’énergie qui implique un déplacement de la matière) s’associe à un cumulonimbus : un large nuage qui s’étend de manière verticale et que les avions évitent car, en plus de produire de la pluie et de la grêle, il est le seul à être à l’origine de la foudre et du grésil. Le sommet du cumulonimbus est composé de cristaux de glace qui se forment en dessous de moins 20 °C. La différence de potentiel électrique entre la base et le sommet produit alors un claquage de l’air qui se matérialise par la foudre. La couleur de la foudre témoigne de la composition de l’air :

  • un éclair bleu s’associe généralement à la présence de grêle,
  • le rouge indique la présence de pluie dans l’air,
  • le jaune témoigne d'une forte présence de poussière
  • et le blanc d’un air particulièrement chaud et sec.

La taille de l’éclair est comprise entre 100 mètres et 20 km pour un diamètre de l'ordre de 2-3 centimètres. Avec une vitesse moyenne de 40 000 km/s, il donne l’impression d’être instantané.

 

cumuloanime.gif

 

"http://www.youtube.com/watch?v=fOlgdBEEmSg" via YouTube
ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash

 

Plusieurs cellules orageuses dans l'ouest de la France :

image%206.jpg

 

Un cumulonimbus en formation au nord de Mitrovica (Kosovo)

image_151.jpg

Image : Kiwi174

 

 

III) Les différents types d'éclairs :

Il existe quatre sorte d'éclairs :

  • l'intranuageux (ou aussi en nappe)
  • l’extranuageux
  • l’internuageux
  • l’éclair nuage/sol

 

foudre1.jpg

Image : meteo Bourgogne

 

IV) Les orages supercellulaires :

C'est certainement l'orage le plus puissant qui puisse exister sur Terre. Sa formation est relativement exceptionnelle et est responsable d'un nombre tout à fait remarquable d'orage violent. Leur territoire de prédilection est le Middle West américain ou les contrastes impressionnants permettent plus qu'ailleurs le développement de ces orages surpuissants. On l'appel "supercellulaire" car il n'est formé que d'une unique cellule convective : c'est donc un orage monocellulaire ultra puissant. Ces orages sont également connut pour être générateur de tornade.

 

 

V) Conduites à tenir lors d'un orage :

 

Ce qu'il faut faire

  • Évitez les terrains élevés et les espaces ouverts.
  • Abritez-vous dans une maison, un grand bâtiment ou un véhicule. Fermez les portes et les fenêtres.
  • Si vous êtes à vélo, à motocyclette ou sur un VTT, descendez. Les pneus en caoutchouc ne vous protégeront pas.
  • Si vous êtes dans une embarcation, dirigez-vous vers la rive. Si l'orage éclate alors que vous êtes sur l'eau, accroupissez-vous dans le fond de l'embarcation.
  • Si vous êtes dans un champ plat et à découvert, penchez-vous vers l'avant et placez vos mains sur vos genoux. Ayez un minimum de contact avec le sol.
  • Évitez tout contact avec du métal. Tenez-vous à au moins 30 mètres des clôtures en métal et retirez vos chaussures si elles ont des crampons en métal.
  • Restez loin de l’eau, y compris les lacs, les mares et les flaques d’eau.
  • Restez à l'abri jusqu'à ce que l'orage soit passé.

 

Ce qu'il ne faut pas faire

  • Ne vous abritez pas sous un arbre, dans une cabane ou dans une autre construction ouverte ou de petites dimensions.
  • Ne vous étendez pas par terre.
  • Ne prenez pas de douche ni de bain. Si la foudre frappe l'installation de plomberie, les tuyaux peuvent agir comme conducteurs.
  • N’utilisez pas le téléphone ni les appareils électriques, à moins que ce soit absolument nécessaire, car l’électricité se déplace par les fils
  • Ne tenez pas un bâton de golf, un parapluie ou une canne à pêche dans vos mains.
  • Ne voyagez pas pendant un orage violent. Si un orage éclate pendant que vous êtes en voiture, baissez un peu les vitres et stationnez sur le bord de la route, loin des lignes électriques.
  • N’essayez pas de finir votre activité. Vous pourrez reprendre votre manche de baseball ou votre partie de golf quand l’orage sera complètement passé!

 

VI) Photographier les orages :

 

Là rien de bien compliqué. Photographier un orage est aussi simple que de faire un filé d'étoiles autour de la polaire.

 

Avant tout, prenez des précautions et ne vous exposez pas de trop !!!!!

 

Vous prenez votre appareil photo (un réflex de préférence muni d'un intervallomètre, mais un bridge ou même certains compactes peuvent faire l'affaire) :

  • posez le sur un trépied
  • débrayez le en mode manuel
  • choisissez la focale de votre objectif en fonction du cadrage que voulez faire, ou en fonction de la distance de l'orage (un grand angle pour un orage proche, ou un petit téléobjectif pour un orage lointain)
  • faite la mise au point sur un objet lointain (avec un reflex, faite la mise au point de jour, puis basculez en mode manuel, et n'y touchez plus)
  • choisissez une faible sensibilité (entre 100 et 400iso)
  • en fonction de l'intensité de l'orage, faites des poses de 30" à 1'30" avec l'intervallomètre. icon4.gifVous avez un réflex CANON, vous n'avez pas d'intervallomètre, mais vous disposez d'une petite télécommande, mettez vous en mode poses de 30" et mode rafale. Vous verrouillez votre télécommande, et là c'est parti pour des poses illimitées (si, limitées par la capacité de votre carte mémoire et/ou la batterie) !!!!

 

Et voilà, vous n'avez plus qu'à récupérer la carte de votre appareil photo et de les transférer sur votre ordinateur.

 

Avec cette méthode, vu que l'appareil photo n'aura pas bougé, vous pourrez alors réaliser un petit film comme celui-là :

"http://www.youtube.com/watch?v=_84ztm8y0lI" via YouTube
ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash

Video : Kiwi174

 

 

Pour en savoir plus, je vous conseille d'aller jeter un œil curieux sur le site Chasseur d'orages le numéro un des sites consacrés aux passionnés d'orages, avec des prévisions, conseils et un forum dédié

 

 

Voilà, maintenant vous ne devrez plus trop avoir peur de ces phénomènes aussi spectaculaire que dangereux !!!!!!!!

 

Merci de m'avoir lu ;)

 

Issam

Edited by Créateur de bugs

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hey merci beacoup pour ces explications !

 

J'adore les orages, les filmer, les regarder, les ecouter. Ca impressionne toujours ce que fait mere nature et comment on est impuissant face a cela...

 

Orion

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut kiwi!

 

très intéressant sujet qu'est les orages! A la fois captivant et dangereux!

 

 

juste pour rajouter que l'intervalomètre est un excellent outil pour photographier des orages. On peut le programmer et aller se coucher. Le lendemain, on récupère l'APN, la carte mémoire, on met tout cela dans StarMax (le même logiciel qui fait des filés d'étoiles), et on a une superbe image avec plein plein d'éclairs!!! :be:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Alex pour ta précision concernant l'intervalomètre, j'ai oublié de le mentionner. D'ailleurs, la vidéo que j'ai faite qui se trouve dans l'article a été faite avec.

 

Je vais modifier ça tout de suite ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ton explication est très bien Kiwi.

 

Ca me redonne envie d'essayer de faire des photos d'éclair mais il faut que je récupère un trépied ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

joli sujet qui m'intéresse pas mal ... J'aimerai moi aussi prendre quelques photos d'éclairs un jour ou l'autre ... à méditer :rolleyes: ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très intéressant ton article! :)

 

Comment protèges-tu ton appareil?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Très intéressant ton article! :)

 

Comment protèges-tu ton appareil?

 

Perso, je ne me suis jamais mouillé :D

 

J'ai toujours été sur un balcon !!!! Après à toi de voir, rien ne t'empêche de photographier derrière une vitre propre (fenêtre, vitre de ta voiture...).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Article très complet

j'en avais réussi quelques uns (éclairs)

donc c'étaient des "en nappe" et "intranuageux"

je n'en reviens pas que le diamètre ne soit que de 2 à 3cm

merci pour toutes ces infos

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super Article Issam :)

 

Un truc à rajouter dans ce qu'il faut faire/pas faire :

 

Ne jamais courir sous un orage et , si on est à l'arrêt , rester les pieds joints si possible , pour ne pas créer de DDP (différence de potentiel)

entre ses deux pieds (tension de pas)

 

Pour donner un exemple , il arrive parfois que des vaches ou autres animaux (voir des humains...) meurent par électrocution dans un champ alors que la foudre est tombée à quelques mètres.C'est en fait du à la différence de potentiel (plusieurs milliers de volt) qui se forme entre les pattes des animaux (écartement des pattes) lorsque la foudre frappe le sol.

 

@+

Seb

Edited by sebastien85

Share this post


Link to post
Share on other sites

:o Très intéressant tout cela! je ne connaissais pas toutes ces précautions à prendre. Par exemple, je pensais que sur un vélo, on était protégé par les pneus... bon...pas du tout alors. Ben mince, j'ai été souvent sous des orages en vélo!..ouch!

 

Très sympa aussi les couleurs des éclairs et leur attribution, je vais tenter de les repérer. Facile dans une région où il fait orage un jour sur deux en été...

 

Merci beaucoup pour ces utiles explications! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, très intéressant ! :)

 

Que signifie précisément "différence de potentiel" , Seb ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très sympa comment explication, bien vu Issam.

Par contre, il me semble qu'on peut téléphoner pendant un orage, ce n'est juste qu'une croyance populaire ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

-->Snounit

 

C'est ce qu'on appelle la tension en électricité.

En fait , pour faire simple , pour qu'un courant circule il faut qu'il y ai une différence de potentiel entre deux points, càd à un instant T , pour reprendre l'exemple des pattes d'un animal lors d'un orage : tu auras une patte qui aura une valeur de 200V et l'autre patte qui aura une valeur de 1000V (c'est un exemple bien sûr) , et donc une tension entre ces deux pattes , ainsi le courant va circuler entre ces deux points et faire des dégâts au passage...

 

En fait pour schématiser , il faut prendre le point d'impact de la foudre et imaginer que le courant s'écoule en cercles concentriques dans le sol en s'éloignant du point d'impact.Ainsi une vache qui regarde le point d'impact aura les pattes de devant avec une certaine valeur et les pattes de derrières avec une autre car plus éloignées de l'impact.

 

@+

Seb

Edited by sebastien85

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autre chose, pour la photographie des orages, pensez à fermer votre objectif à 5.6 ou plus !!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suite à la tragédie d'aujourd'hui du vol d'Air France où les autorités soupçonnent un violent orage d'avoir foudroyé l'avion, je me suis posé foule de questions:( savoir si cela était vraiment possible, je me méfie toujours des médias.

 

Comment est-il possible qu'un avion soit foudroyé à 10-11000m d'altitude ? C'est visiblement possible. Si la base d'un cumulo-nimbus est située entre 1 et 2km d'altitude, le nuage et le haut de l'enclume peut aller dans le pire des cas jusqu'à 18km en pleine stratosphère et dans des cas plus courant entre 8 et 12km voire 15km.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu peux avoir un éclair intranuagueux quand l'avion passe dedans. Habituellement les avions évitent les cumulonimbus car il y a beaucoup de turbulences et des éclairs.

 

Il y a déjà des campagnes d'études sur le foudroiement des avions car des avions étaient tombés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai pense a ce sujet aujourd'hui egalement, mais je doute un peu quand meme de la version "foudroye par un orage en plein vol". Des centaines de vols par an en sont victimes et les avions d'aujourd'hui surtout les derniers modeles comme celui-ci sont equipes (sur les ailes surtout) contre ce genre d'evenements. Pour la partie electronique, il y a pour des raisons de securite 3 GPS dans le cas ou les deux autres lachent et au moins deux systemes de secours (le message automatique envoye fait partie de ceux-la).

 

Mais bon tout peut arriver alors attendons la fin de l'enquete et j'envoie toutes mes sinceres condoleances aux proches et amis des disparus...

 

Orion

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais bon tout peut arriver alors attendons la fin de l'enquete et j'envoie toutes mes sinceres condoleances aux proches et amis des disparus...

 

Tu as tout ç fait raison Orion

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut quand même savoir qu'à ce jour AUCUN avion ne s'est crashé à cause de la foudre SEULE.

 

Souvent, un crash d'avion est du à une chaine de problèmes. Dans le cas du vol Air France, il n'est pas exclu que, pris dans les turbulences, le pilote ne s'est peut être pas rendu compte de certains paramètres....

 

Bref, l'enquête ne faisant que commencer, la seule chose à faire pour le moment c'est d'avoir une pensée aux proches des victimes de cet accident grave, le plus grave de l'histoire d'Air France.

Share this post


Link to post
Share on other sites

:1010:

 

Excellent Kiwi, ta petite vidéo a été prise depuis Annecy-le-vieux avec le foyer orageux au dessus du lac on dirait :confused:

 

un éclair bleu s’associe généralement à la présence de grêle,

le rouge indique la présence de pluie dans l’air,

le jaune témoigne d'une forte présence de poussière

et le blanc d’un air particulièrement chaud et sec.

:)

J'ignorais ce détail, merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'habite a Chartres, d'habitude les avions de lignes passent très haut et toujours dans la même direction (couloir aérien) et il y a 2 jours il y a eu une formation de nuages qui grondaient, là j'ai vu un boeing carrément éviter ces nuages et voler plus bas que d'habitude, j'ai vraiment été surpris de voir ça car le bruit de l'avion n'était pas du tout le même et j'ai pu voir la queue en bleu blanc rouge ! 5 min plus tard il a repris sa route normale et au loin il y a eu la foudre.

 

Par contre ma mère a déjà eu la foudre sur sa maison, d'après ce qu'elle m'a raconté, la foudre est rentré par un courant d'air et avait ressortis par la cheminée en dévastant le toit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Exact Dédé, la vidéo a été faite sur Annecy Le Vieux...

 

Par contre ma mère a déjà eu la foudre sur sa maison, d'après ce qu'elle m'a raconté, la foudre est rentré par un courant d'air et avait ressortis par la cheminée en dévastant le toit.

 

C'est ce qui est souvent décrit comme le phénomène de "la boule de feu" ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un grand merci Kiwi pour cet exposé détaillé et très clair (et en plus illustré, on atteint la perfection :)).

J'avoue aussi avoir un regain d'intérêt pour ce phénomène, depuis que j'ai vu certaines photos sur ce site et depuis la catastrophe air france...hélas.

En tout cas, il faudrait en faire plus souvent des exposés comme celui-ci Kiwi !

Share this post


Link to post
Share on other sites
...

En tout cas, il faudrait en faire plus souvent des exposés comme celui-ci Kiwi !

 

Merci Astrofan ;), mais la rédaction d'un article demande quand même pas mal de temps, pour la recherche d'informations (et les vérifier), et la rédaction de l'article...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour cet article très interessant, je suis moi même fasciné par les éclairs!

 

Voici d'ailleurs 2 clichés pris le soir du 13 juillet, avec un Kikon D40.

Pose de 30 secondes, diaphragme fermé à 8, sensibilité à 200 iso.

 

Les photos ont été prises depuis ma terrasse, j'ai été contraint de rentrer rapidos car l'orage a frappé rapidement au dessus du village !

orage_1.thumb.jpg.cb17acbde79a3dbe43f8719397fd4d75.jpg

orage_2.thumb.jpg.31ff6c8f425c07687bad25268395ae99.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

specta tenta culaire ce truc ! ... la première phase est ébourriffante ! et visiblement plus que brève. Même pas détectable à l'oeil peut être :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.