roger15

Orthographe : une idée originale de François de Closets.

Recommended Posts

J'ai bien fait de suivre mon intuition et de m'inscrire sur ce forum. Si je ne deviens pas une "pro" de l'astronomie, du moins vais-je peut-être, grâce au "conjugueur" vite enregistré dans mes favoris, retrouver mon latin ou plutôt mon français que je perds chaque jour un peu plus à force de lire les posts sur les forums. Merci Roger pour le lien.

Je suis en train de lire tout ce que tu as écrit dans la rubrique "hors-sujet". Je sens que je vais apprendre pas mal de choses.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si je ne deviens pas une "pro" de l'astronomie, du moins vais-je peut-être, grâce au "conjugueur" vite enregistré dans mes favoris, retrouver mon latin ou plutôt mon français que je perds chaque jour un peu plus à force de lire les posts sur les forums. Merci Roger pour le lien.

Je suis en train de lire tout ce que tu as écrit dans la rubrique "hors-sujet". Je sens que je vais apprendre pas mal de choses.

 

Bonjour Coraline, :)

 

Eh bien, tout le plaisir sera pour moi... ;)

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Que nenni, que nenni !

J'ai toujours beaucoups lu, j'avais un niveau scolaire satisfaisant, je m'éclatais en maths et en rédaction (composition française) quand le correcteur ne me sabrait pas ma notes pour des fautes d'orthographe.

Et je n'ai jamais eu mon CAP ce qui a retardé considérablement ma carrière, parce que au CAP, à l'époque 5 fautes est t'était éliminé.

C'est contre ce système que je m'insurge.

Il ne s'agit pas de tout bouleverser, il s'agit de nettoyer la langue française de ses absurdities les plus criantes, des ses exceptions et contre exceptions.

 

Je me souviens de mon prof de math (qui portait celui de français en grande détestation) qui disait un jour quelque chose comme "Le théorème de Thales c'est beau, c'est grand, c'est universel, c'est intrinsèquement immuable, alors que les règles de grammaires sont l'oeuvre de typographes amnésiques" Et devant l'assistance interloquée il nous a expliqué l'origine de l'accent circonflexe (précisions sur demande) ! Je m'en souviens comme si c'était hier

 

 

Heu... ce n'est pas gagné...! ;) (:p)

Edited by Toutiet

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai appris le latin au collège, encouragé par mon prof de français. Cela m'a énormément aidé à améliorer mon orthographe, mais également certaines exceptions de la langue française...

Je ne comprends pas pourquoi de nos jours, cette matière est exclusivement réservé aux "bons" élèves en français, alors que c'est justement vers ceux qui ont de réelles difficultés qu'il faudrait la tourner. :?:

 

Au lieu de ça, ils leur proposent, à partir de la 4ème de choisir une deuxième langue étrangère alors qu'ils ne maîtrisent pas du tout leur langue maternelle (que ce soit à l'écrit ou à l'oral). :b:

 

Perso, j'ai eu beaucoup de mal à acquérir une langue étrangère, que ce soit l'anglais, l'espagnol ou l'allemand... et pourtant cela ne m'a fermé aucune porte... mais le fait de bien écrire et parler français m'a beaucoup aidé.

J'ai quelques lacunes (oublis au fil des ans et perturbée à la lecture de certains écrits - pas que sur les forums). Mais grâce à internet et à certaines connaissances, j'arrive à garder un certain niveau. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi nos grand-mères :) écrivaient-elles le français quasiment sans fautes ? Tout simplement parce que l'enseignement de l'époque était bien prévu :p. Une bonne dictée chaque semaine :be:, des instituteurs bien formés :be: et le tour était joué. Il n'était pas nécessaire d'avoir un QI hypertrophié de 130 :D.

 

Depuis les années 1960, une bonne dizaine de ministres de troisième choix :mad::mad: ont voulu faire "leur réforme" :be:, rendre les enfants plus intelligents avec de nouvelles méthodes soi-disant modernes :D. On voit le résultat !

 

Je trouve vraiment dommage que sur les différents forums, et pas seulement sur Webastro, ce soit les plus de 50 ans (heureusement, il y a quelques jeunes aussi :p) qui écrivent correctement le français :mad:. Il y a là une anomalie dont les différents ministres de l'éducation qui ont voulu refaire le monde depuis 60 ans sont responsables :be:.

 

Elles doivent bien rigoler les grand-mères :be::be:. Il n'y en a pas beaucoup qui vont acheter le livre de de Closets :D.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici leur commentaire.

 

Grand-mère 1950.

Monsieur de Closets, je ne vous félicite pas pour ce livre sans intérêt :mad:, inutile, mais probablement nourricier ! Il n'apporte pas de solution crédible aux jeunes, encore moins à moi, évidemment, qui suis contre toute réforme de l'orthographe :p.

Signé : Grand-mère, qui regrette d'avoir perdu son temps.

 

Bachelier 2000.

Merssi bocou messieur deux closet pour cette excellan livre qui devrai permètre oh jeun comme moi de progrécer et deux neu plu fer de fotes. Votre livre ait d'hutilité public.

Signet : Bacheulié, tou contan davoir lu se livre :p.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon oncle qui était né en 1908 avait l'habitude de dire : (je transcris)

Une école où l'on sort en connaisant par coeur les verbes irréguliers, mais où on n'a pas appris à changer une prise électrique n'est pas une bonne école

Share this post


Link to post
Share on other sites
mais où on n'a pas appris à changer une prise électrique n'est pas une bonne école

 

Pourtant, ce n'est pas le rôle de l'école, ça.

 

Du coup, la réflexion de ton oncle ne me parait pas très pertinente. :refl:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pourtant, ce n'est pas le rôle de l'école, ça.

 

Du coup, la réflexion de ton oncle ne me parait pas très pertinente. :refl:

 

1) et pourquoi ça ne serait pas le rôle de l'école ? ;)

2) quand la scolarité obligatoire s'arrêtait à 14 ans, la classe terminale qui préparait le certificat d'études comportait des cours où on apprenait des rudiments de bricolage (pour les garçons) et des rudiments de cuisine-menage (pour les filles) :p

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Ortog

Ils devaient pas changer les prises souvent dans les campagnes en 1920... :D

 

Ortog

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ils devaient pas changer les prises souvent dans les campagnes en 1920... :D

 

Ortog

 

pourquoi 1920 ?:?:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Ortog
pourquoi 1920 ?:?:

 

A cause de ton message précédent :

 

Mon oncle qui était né en 1908 avait l'habitude de dire : (je transcris)

Une école où l'on sort en connaisant par coeur les verbes irréguliers, mais où on n'a pas appris à changer une prise électrique n'est pas une bonne école

 

Je pensais qu'il avait du vivre cette expérience pour avoir une idée aussi précise, et étant né en 1908 et allant à l'école jusqu'a 14 ans, on arrive à 1922. Avec un peu de chance, c'était pas la fin du programme, j'ai donc arrondi à 1920...

 

Ortog

Share this post


Link to post
Share on other sites
1) et pourquoi ça ne serait pas le rôle de l'école ? ;)
Changer des prises, ce n'est pas de la culture ou de l'éducation, ça, peut s'apprendre n'importe où, n'importe quand. Tandis que savoir s'exprimer, apprendre à aimer Verlaine, la géographie, la reproduction du polypode vulgaire, c'est à l'école ou jamais...

 

la classe terminale qui préparait le certificat d'études comportait des cours où on apprenait des rudiments de bricolage (pour les garçons) et des rudiments de cuisine-menage (pour les filles) :p

Ouais, ben on ne va pas regretter ça, alors... :cool:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest D.JeeP

.

Edited by D.JeeP
Mon texte aurait dû être plus orienté sur le sujet initial ; j'y reviendrai si possible

Share this post


Link to post
Share on other sites
Changer des prises, ce n'est pas de la culture ou de l'éducation, ça, peut s'apprendre n'importe où, n'importe quand. Tandis que savoir s'exprimer, apprendre à aimer Verlaine, la géographie, la reproduction du polypode vulgaire, c'est à l'école ou jamais...

 

Donc si je te comprends bien on peut rayer le mot "autodidacte" du dictionnaire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Donc si je te comprends bien on peut rayer le mot "autodidacte" du dictionnaire ?
Cela reste, il faut le reconnaitre, assez rare.

 

Suffisamment en tout cas pour ne pas justifier qu'on détruise l'école, ou qu'on la transforme en instrument d'adaptation à la société utilitaire, qu'on la soumette aux méprisables impératifs de l'efficacité (Lire et étudier La Pincesse de Clèves, ça ne sert à rien selon notre estimé président).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest D.JeeP

.

Edited by D.JeeP

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dent tout les cas, moi sa à tandance a me nerver les jean qui fon mème pas atention a leurs ortographes! :mad:

 

En plus, on peus pas dire que la plus par d'entre nous utilise des maux bien campliqué...

J'avez ouvert un sujet a propos du "quand même"...isi...

Intégrais le une foix pour toute: on dis "comme même". :be:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour conclure leur participation à ce post intéressant, voici leurs dernières réflexions sur le sujet de l'orthographe sur les forums.

 

Grand-mère 1950 :

Merci à tous ceux qui font le maximum pour que les différents forums gardent un niveau correct et demeurent lisibles pour ceux qui respectent la langue française. :)

 

Bachelier 2000 :

Bocoup trot nonbreux son les vieille ruine ki nous kritic parcequeu nou les jeune on fé trot de fotes. Quil ail oh diable. Nou ont a dé diplaumes, heu neu konnaisse pa granchause de la vie. :p

Share this post


Link to post
Share on other sites

quel talent ce whiston !

 

encore un ! encore un ! encore un !

Edited by gglagreg

Share this post


Link to post
Share on other sites
quel talent ce whiston !

 

encore un ! encore un ! encore un !

 

je ne trouve pas très malin d'exager l'état des lieux pour mieux s'en moquer, je pensais cette méthode réservé à quelques batteleurs politiques :mad:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jécrit se poste poure dir a meussieu rogé18 et a meussieu deuxclosé quil orait mieu fai de seu terre pluto queu de fer un poste oh sujé de lortograf.

Eh sète granmerre débil kisseu croix plu fortte ke noux. Sel la aile feurai mieu dallé à lauspisse :D queu deux nou enfonsser nou les jeune. Jeu sui pa contan, et ce vieu schnoque de ouistonne :mad: qui en rajoutte une louche. il doigt aitre mai chant seluilla. Ile a peu hetre maime pas le bak, ile ait ossi bette queu la granmerre :be:.

 

signet bacheulier verre deurage :mad: koi fer ? :cry::cry:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour qui il se prend ce bachelier 2000 ? Il voudrait m'envoyer à l'hospice :mad: sous prétexte que je lui ai signalé que son orthographe n'était pas bonne. Et il s'en prend aussi à ce pauvre Whiston :be: qui ne se fait que l'interprète d'une réalité qui crève les yeux.

Bachelier a eu son diplôme à 19 ans, avec une moyenne pas très glorieuse de 10,75 :be:. Aujourd'hui c'est un patron qui ne pense qu'à s'enrichir avec le travail des gens modestes qu'il exploite d'une manière éhontée. Et il veut nous donner des leçons à nous les grands-mères qui avons quitté l'école à 14 ans. Dans quelle époque vivons-nous ? :p

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Ortog

Trop tard, la place à l'EPAD est prise :(

 

Ortog

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est pourquoi j'ai apprécié l'enseignement du latin au collège :) .

 

Cela permet de découvrir l'origine de nombreuses "bizarreries" de la langue française comme par exemple le pourquoi du mot "librairie" et pas "livrairie" (ce qui parait plus logique au départ à partir du mot "livre")...

Bonjour

M'intéressant aux étymologies, je suis tombé grâce à Google dans votre forum, et j'ai trouvé ceci de la part de "Scopy" ("invité" de 2009…)

"Cela permet de découvrir l'origine de nombreuses "bizarreries" de la langue française comme par exemple le pourquoi du mot "librairie" et pas "livrairie" (ce qui parait plus logique au départ à partir du mot "livre")...

Donc, voici ma demande: pourrai-je avoir la suite de la citation, à savoir, le pourquoi complet de cette "bizarrerie", apparemment due à une origine différente de librairie et livrairie (qui serait alors un lieu de livraison…. peut être des livres…ou même des libres, hommes?)

Edited by Livraire...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas tant l'orthographe qui mène au savoir mais le nombre de mots acquis par l'individu. L'orthographe vient avec.

 

Comment exprimer correctement sa pensée quand on ne maîtrise que 500 mots : cas de beaucoup de jeunes en échec scolaire. Et comment comprendre des textes avec un si faible bagage. Un enfant sorti de primaire devrait déjà connaître plus de 2000 mots et un adulte plus de 4000.

 

La lecture est d'autant plus pénible que l'orthographe est bafouée. Quelques fautes, de ci, de là, n'oblitèrent pas la compréhension mais quand elles s'accumulent, on passe plus de temps à réinterpréter le texte qu'à le comprendre. Au final on en oublie le sens. C'est aussi la porte ouverte aux erreurs d'interprétation, ambigüité (nouvelle orthographie), contresens et aux quiproquos (avec ou sans s ?).

 

Certaines fautes sont aussi tellement faciles à éviter qu'elles en sont d'autant plus choquantes. Ainsi en est-il des infinitifs et participes des verbes du premier groupe (er/é), de l'accord du pluriel des adjectifs (pas les composés dont les règles sont complexes)...

 

Les confusions entre les mots homophones sont aussi monnaie courante et celles que je cite sont tellement communes qu'aujourd'hui on se demande vraiment comment l'enseignement a été fait : "et/est", "se/ce", "ses/ces/s'est/c'est", "mais/met/mets"... Ces confusions sont causes d'innombrables contresens, et parfois même, l'auteur de la faute ne comprend plus la phrase qu'il a écrite !

 

On peut sans complexe faire des fautes sur les règles compliquées comme celles des mots composés, celles de certaines conjugaisons peu usitées, mais quand on reste dans le langage usuel (passé simple, présent, futur), tout devrait être maîtrisé globalement.

 

Bref, je milite pour un respect raisonné de l'orthographe ce qui explique mes interventions parfois Toutiesques (rendons à César...).

 

Dernière chose : lorsque l'auteur d'un texte truffé de fautes est enseignant, quelle que soit //edit : corrigé// la classe dans laquelle il enseigne, cela me donne le vertige !

Edited by Fred_76

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dernière chose : lorsque l'auteur d'un texte truffé de fautes est enseignant, quelque soit la classe dans laquelle il enseigne, cela me donne le vertige !

 

quelle que soit la classe ...un grand classique aussi (j'ai grillé Toutiet :banana: )

 

Mais je suis entièrement d'accord avec toi sur tout ce que tu as écrit ;)

Edited by Thierry Legault

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben oui, j'en ai fait d'autres aussi dans mon texte. C'est pour ça que je l'édite une ou deux fois après l'avoir posté, après relecture. J'ai écrit un très long texte sur Wikipédia (météorite de Rochechouart). C'était il y a 5 ans. On trouve encore des fautes, alors que pourtant je l'avais lu, relu, rerelu, et je n'avais pas été le seul à faire ça !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.