cémoi

[Mode d'emploi] Apprendre le ciel avec un GoTo.

Recommended Posts

Tu essaies de me mettre sur le dos des propos dont je ne suis pas l'auteur ?

Je mettais sur ton dos une interprétation dont tu étais l'auteur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite question qui me taraude, concernant le fond, pas la forme... ;)

 

Je suis personnellement convaincu de l'intérêt du GoTo pour les gros instruments, genre RC11", N250/1250 et autres grosses lulu, ainsi que pour les photographes.

En effet, ce genre d'optique est le plus souvent achetée par un amateur éclairé qui en fera bon usage, d'autant que les cibles visées (IC ou NGC lointains) seront certainement invisibles aux jumelles mais visibles à l'oculaire.

 

Là où je me pose des questions, c'est dans l'intérêt du GoTo pour un débutant total. Surtout quand il est marié à un instrument de faible diamètre, comme une lulu de 70 ou un Mak 90.

La raquette peut mener à 40.000 objets, dont un grand nombre d'étoiles sans grand intérêt pour un débutant, pas mal de NGC et IC plus les 3/4 des Messiers qui sont invisibles dans ce genre d'optique. Quant au reste (M31, Jupiter, M42,...), ben ça se voit à l'oeil nu ou aux jumelles.

 

Concrètement, si un débutant hésite entre ces deux télescopes à 300€, il me semble bien difficile de trouver des arguments pour le premier. :confused:

 

Skywatcher Maksutov 90/1250mm - GoTo

Skywatcher Skyliner-200P klassischer Dobson

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello OrionRider ! :) Heureux de te retrouver sur ce fil. ;)

 

Là où je me pose des questions, c'est dans l'intérêt du GoTo pour un débutant total. Surtout quand il est marié à un instrument de faible diamètre, comme une lulu de 70 ou un Mak 90.

 

 

Débuter seul l'astro n'est pas toujours facile. Disposer d'un instrument qui intègre un logiciel d'astronomie dédié à l'observation et a l'apprentissage du ciel me semble un bon moyen pour trouver aide et assistance, même s'il est clair que cela ne remplacera jamais la convivialité des échanges avec un observateur chevronné.

De plus en plus de débutants emportent avec eux sur le terrain un ordinateur portable pour afficher des cartes de repérage actualisées en temps réel. Depuis peu, des logiciels installés sur des téléphones ou des tablettes à écrans tactiles munis de détecteurs d'orientation permettent une orientation des cartes conformes à celle de la voûte céleste. Il suffit de tenir l'appareil devant soi et de diriger l'écran dans la direction voulue pour voir s'afficher les formes des constellations et les noms des étoiles présentes à ce moment précis dans cette partie du ciel. :cool:

Comme dit plus haut dans cette discussion, les écrans rétro éclairés, quelles que soient leurs tailles et luminosités, empêchent l'utilisation d'une vision nocturne optimisée pour l'observation des objets du ciel profond. Ils n'empêchent pas en revanche, (et à condition de régler quand même la luminosité au minimum) l'observation des constellations principales les plus lumineuses, et bien sur celle de la lune et des planètes.

 

Un système GoTo peut être utilisé d'une façon un peu similaire, (base de données, repérage, identification) avec l'inconvénient qu'il ne dispose pas d'un écran graphique bien pratique pour visualiser et mémoriser les figures des constellations. Et.. avec l'énorme avantage qu'il va pouvoir tirer du fait d'être relié directement au tube optique d'un instrument. Les problèmes liés à l'éblouissement disparaissent, puisque les afficheurs lcd des raquettes de contrôle du logiciel se limitent en général à deux lignes de texte rouge ou orangé. Il est possible d'atténuer la luminosité dans des proportions qui n'ont rien à voir avec celles des phares de téléphones ou d'ordinateurs, qui ne sont pas conçus à la base pour ce type d'utilisation.

 

Plusieurs fonctions d'apprentissage utiles aux débutants ainsi que des propositions pour les utiliser sont déjà exposées au message #1. (Visites guidées, Consultation du contenu de la base de donnée, identification..) Il n'est donc pas utile de revenir dessus..

Pour répondre plus précisément à ta question, (arguments pour les petits diamètres) je crois que dans ce cas précis, l'assistance permet de se débarrasser de la difficulté qu'aura un débutant pour voir et identifier un objet qu'il n'a encore jamais eu l'occasion d'observer.

Qui n'a pas passé des heures à balayer une portion de ciel sans jamais rien trouver ? Qui n'est pas passé et repassé sur l'objet recherché sans jamais le voir ?

La galaxie M101, qui est réputée difficile à trouver dans un instrument à cause de son contraste très faible, me semble un exemple intéressant.. Voilà le genre de difficulté que peut rencontrer un débutant qui observe seul. Pourtant, M101 se distingue déjà dans une simple paire de jumelles de 50mm. (Sous un ciel noir) Elle est aussi très facile à repérer grâce à sa position qui forme un triangle parfait avec les deux étoiles situées à l'extrémité de la grande ourse. (Mizar Alkaid)

Savoir qu'elle est correctement placée au centre du champ de vision d'un oculaire va permettre au débutant qui ne sait pas du tout à quoi s'attendre , d'apprendre plus rapidement à la reconnaitre, l'observer et mémoriser son image. C'est tellement plus facile de trouver ce que l'on connait déjà un peu !

Les étoiles carbonées me semblent également un bon exemple d'objets difficiles à identifier et reconnaître pour un débutant. La couleur si caractéristique est évidente quand on connait. Mais il y a cette particularité qui fait que selon la direction de l'oeil, elles échappenrt au regard car la perception de la couleur disparaît :b: Dans le même style, il y a aussi NGC6826 (Binking Planetary) qui semble aussi se sauver par moments.. Avoir la certitude que ces objets sont bien là où on les cherche, enlève à mon avis une difficulté qui pourrait à la longue décourager.

 

(Tu écris que les 3/4 des objets messiers ne sont pas visibles dans un petit instrument.... Sauf si tu habites au pied de la tour Eiffel, cela me semble largement exagéré... :D C'est surtout une question de ciel noir. J'ai utilisé longtemps un petit mak90 (avec GoTo;)) Je n'ai pas souvenir d'un seul objet messier pointé qui était invisible dedans... Et puis Messier ne devait même pas disposer d'un truc de cette taille. Sans parler de la qualité des optiques de l'époque..)

:)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Là où je me pose des questions, c'est dans l'intérêt du GoTo pour un débutant total. Surtout quand il est marié à un instrument de faible diamètre, comme une lulu de 70 ou un Mak 90.

La raquette peut mener à 40.000 objets, dont un grand nombre d'étoiles sans grand intérêt pour un débutant, pas mal de NGC et IC plus les 3/4 des Messiers qui sont invisibles dans ce genre d'optique. Quant au reste (M31, Jupiter, M42,...), ben ça se voit à l'oeil nu ou aux jumelles.

 

Concrètement, si un débutant hésite entre ces deux télescopes à 300€, il me semble bien difficile de trouver des arguments pour le premier. :confused:

 

Skywatcher Maksutov 90/1250mm - GoTo

Skywatcher Skyliner-200P klassischer Dobson

 

Bonjour OrionRider

 

Quelques réponses possibles à cette question.

 

Je pense que la première raison qui pousse un débutant à se tourner vers un Goto est l'apparente facilité de mise en oeuvre (j'ai bien dit apparente, cf les nombreux messages sur la difficulté à mettre en station). La présentation qui est faite de ces "systèmes de pointage automatqiues" est extrêmement rassurante pour quelqu'un qui ne sait a priori pas ce qu'il veut ou peut voir dans le ciel avec tel ou tel instrument (voir et suivre car la motorisation aussi est un plus). Pour ce débutant ça peut etre un instrument de passage avant de s'orienter vers plus gros sur dob ou équato suivant son goût. Ce genre de débutant a sans doute aussi beaucoup à gagner à aller faire un tour dans un club, à un rassemblement astro..etc etc..

 

Ensuite il y a celui qui achète ce genre d'équipement en connaissance de cause, par exemple parce que pour lui l'astronomie n'est qu'un loisir parmi tant d'autres (ou qu'il ne sait pas encore que ca va devenir une passion dévorante:p)et qu'il ne veut pas s'embêter avec la collimation, des cartes du ciel...Il y a aussi celui qui veut (c'est particulièrement vrai dans le cas du MAK et des petites lunettes courtes) un instrument peu encombrant pour emmener en vacances..ou pour le ranger ensuite !!! C'est comme cela que j'ai découvert l'existence de ces engins, par le père d'un ami, qui posait un ETX 70 sur le balcon du chalet en vacances (ce qui ne l'empechait pas par ailleurs d'etre féru d'astronomie et de bien connaître le ciel !). On y voyait déjà infiniment plus de choses que dans ma vieille lulu 60/900 et j'avoue que ça a guidé mon choix plus tard.

 

A titre personnel je suis venu au Goto un peu par un mélange de ces deux approches. Comme dit, j'avais déjà une petite expérience via une lunette paternelle et donc une petite (toute petite) idée de ce qu'était la recherche d'un objet, limitée à dire vrai aux planètes et à M31 :rolleyes:. Je n'accrochais pas avec le dobson, dont un vendeur m'avait pourtant largement fait l'article, et en plus des autres avantages cités (compacité notamment, qui était un facteur important pour moi) le coté techno m'attirait et me rassurait, simplement j'ai pris la taille au-dessus parce que j'avais compris que c'etait important :be: et n peu plus de moyens (bon j'ai mis 4 mois à choisir ..ça doit encore se voir sur le forum d'en face, à l'époque je connaissais pas WA). La raison qui me fera changer un jour ? l'envie croissante de faire de l'astrophoto du CP....

 

Ceci dit je te trouve tout de même un peu sévère quant aux possibilités d'observation de ces petits engins. Soyons clairs les 40 000 objets annoncés ne sont pour le débutant qu'un argument commercial (comparable aux grossissements farmineux des lunettes de supermarché) mais sous un bon ciel, même pas exceptionnel (ex : un ciel de vacances) on voit quand même pas mal d'objets qu'on ne voit pas ou moins bien à la jumelle, qui peuvent intéresser le débutant et pour lequel un Goto peut être utile. Un exemple : l'anneau de la Lyre (M57). Voilà un objet facile à localiser avec une carte du ciel et sur lequel pourtant un débutant peut passer sans le voir, ou plutôt sans l'identifier. A mon avis, un goto qui te dit "si si c'est bien là cherche un peu" augmente quand même les chances ((ou la confiance?))de le voir.

 

Pour conclure, je dirais que, si la seule contrainte à prendre en compte est budgétaire, un petit instrument sur Goto est une bonne réponse à une pratique de loisir, là où un dobson est déja plus un instrument de passionné, en tout cas prêt à s'accrocher un peu. (je connais personnellement au moins un 8" qui prend la poussière à cause de ça...)

 

Bison

Edited by Bison

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos réponses. Vos arguments se tiennent, je comprend mieux pourquoi quelqu'un pourrait préférer un Mak90 Goto à un Dob 200, même si pour moi le choix est évident. ;)

 

Encore merci à Cémoi pour ce texte intéressant. Le simple fait qu'il fasse polémique prouve son utilité. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que l'on observe au goto ou non, l'essentiel est que nous regardons tous la même chose (LE CIEL) et nous avons tous une même passion (L'ASTRONOMIE AMATEUR) Comment voulez vous que nous nous entendions chaque personne est libre de choisir ses outils est cela surtout pour une passion commune

 

La technologie avance et il faut savoir l'accepter c'est ce qui fait avancer les nouvelles découverte

Tien ci nous parlions aussi de cameras ccd des nouveaux miroirs super réflectif 99,9% bientôt nous chers télescopes vont être mis au rebuts car les nouveaux télescopes arrive il on une cafetière intégré pour nos longue nuit d'hiver et un fut à bière pression pour l'été et en plus il nous taperons la discutions pour nous tenir compagnie

Bref je vous laisse et je repart dehors pour regarder le ciel avec ma loupe monter sur un rouleau de PQ pour faire une lulu PQ super simplet nouveau modèle

 

 

Bon ciel a tous

Fab

Edited by descharles
correction

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, :)

Je viens de m'acheter la raquette Syscan goto pour compléter ma monture HEQ5 Syntrek. :rolleyes:

Quelles étoiles dois-je choisir (et les plus faciles à localiser) pour faire l'alignement 3 stars?

merci! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour, :)

Je viens de m'acheter la raquette Syscan goto pour compléter ma monture HEQ5 Syntrek. :rolleyes:

Quelles étoiles dois-je choisir (et les plus faciles à localiser) pour faire l'alignement 3 stars?

merci! :)

 

Le logiciel de ta raquette Synscan te propose normalement une sélection d'étoiles qui sont visibles en fonction de l'heure et du lieu de ton observation. Il s'agit d'étoiles brillantes isolées, ce qui rend justement "facile" le repérage, et évite les confusions.

Après, il suffit de suivre les consignes du manuel en rapport avec leurs positions et espacements respectifs sur la voûte céleste. :)

 

Tu rencontres des problèmes avec quel choix d'étoiles ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pratique, rapide mais moins marrant, moins récompensant.

Rentrer tard pendant une bonne nuit d hiver, et revenir bredouille est ragant.

 

Trouver l'objet, la nuit du lendemain, et rentrer de son périple, permet à l'observateur d'avoir du mérit. Il prend bien le temps d'observer dans son oculaire pour le mémoriser. Trouver l objet c est une récompense et ensuite passer une bonne nuit. Ceci développe une certaine percévérence.

 

Johan

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pratique, rapide mais moins marrant, moins récompensant.

Ah bon ? tu crois ? Je constate pourtant exactement le contraire. Je m'amuse en effet beaucoup plus depuis que j'ai eu mon premier télescope goto. Tu as déjà essayé ?

 

Rentrer tard pendant une bonne nuit d hiver, et revenir bredouille est ragant.

 

Oui, c'est exactement de cette manière que je vivais l'astro quand j'ai commencé. Je me suis alors dit que c'était un curieuse manière de se faire plaisir en pratiquant une activité de loisirs. J'ai donc changé d'instrument pour un goto.

 

Il prend bien le temps d'observer dans son oculaire pour le mémoriser.

 

Pourquoi ? Tu penses que le fait d'utiliser un goto retire l'envie de prendre le temps et de mémoriser ? Je constate pourtant exactement le contraire.

 

Trouver l'objet, la nuit du lendemain, et rentrer de son périple, permet à l'observateur d'avoir du mérit.

(...)

Trouver l objet c est une récompense et ensuite passer une bonne nuit. Ceci développe une certaine percévérence.

 

"Récompense", "mérite" et "persévérance".. :b:

Beau programme. Je me demande toutefois si tu ne fais pas une légère confusion au niveau des genres..

Tout cela me fait plutôt penser aux objectifs d'une carrière militaire ou monastique..

 

Désolé, mais si tu m'y autorises, je préfère à priori continuer de pratiquer l'astronomie de loisirs à ma manière.

Cela me semble bien plus marrant que toutes ces histoires de "mérite". :D

Edited by cémoi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu fais ce que tu veux, je ne t inderdis pas.

Toi cest ton vécu, je partageais le miens.

Sur ceux, a plus je profiterai de mon ciel avec ma super NEQ5...

pS : quand tu galères à trouver qq chose tu prends bien le temps d en profiter !

Apres CERTAINES personnes trouvent en une soirée une multitudes d objets mais quand est-il de leur attention envers ces objets ? CERTAINS cochent M42 de leur calendrier et c est bon ils passent à autre chose... Sans doute pas toi.

 

Johan :)

Edited by Mac Naught

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Moi j'aime bien chercher en manuel: on se promène dans le ciel, on tombe sur des choses qu'on avait pas en tête comme cibles, on prend le temps (de chercher et de trouver), et, parfois on trouve :be:

Il y a pour moi un double plaisir: naviguer soi-même et observer.

Attention: pas de sectarisme ici: le jour où ça ne me procurera plus ce plaisir ou que je constate que je suis arrivé aux limites, j'prendrai une GOTO: nouveaux plaisirs et nouvelle jeunesse pour mes lulus et mes téléscopes.

C'est quand même cool, l'astro!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moi j'aime bien chercher en manuel
Moi aussi. Je n'ai pas tout relu mais est-ce que l'aspect "qualité du ciel" a été évoqué?

 

Sous un très bon ciel, on pointe à vue avec une facilité enfantine.

Par exemple M67, on voit l'étoile repère Acubens et celle numérotée 60 dans le PSA.

Hop le point rouge (ou QF ou telrad) est dirigé doigts dans le nez sur la cible et ça y est en moins d'une.

 

Mais quid quand on ne voit pas Acubens?

Faut lors tenter de se repérer à partir de la tête de l'Hydre (si elle est visible du moins) et là on risque de patauger dans le noir avec son atlas et point rouge (tandis que le goto bzzz et zou)

 

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi j'aime bien chercher en manuel: on se promène dans le ciel, on tombe sur des choses qu'on avait pas en tête comme cibles (..)

 

L'assistance électronique n'est pas contradictoire avec ces notions de promenade ou d'imprévu. Rien n'empêche de farfouiller un peu au hasard avec un oculaire à grand champ. Une petite balade au hasard du coté des galaxies de l'amas de la Vierge permet par exemple de tomber presque à coup sur sur de nouvelles trouvailles.. Et c'est justement pour compléter et nommer ce genre de rencontres d'un soir ;) que la fonction d'identification est parfois bien utile.

 

Il y a pour moi un double plaisir: naviguer soi-même et observer.

 

Le "soi même" suggère que la machine nous enlève une partie de notre capacité à décider. :o

Crois tu vraiment que le seul fait qu'un petit moteur électrique prenne en charge le déplacement d'un tube, soit suffisant pour empêcher toute volonté (Gné ?) et retirer l'esprit d'initiative de celui qui tient en mains les commandes ? :)

J'utilise de nombreux programmes de "visites guidées", et je trouve que c'est une démarche qui est comparable à celle qui consiste à se servir d'un guide d'observations de type papier..

Peux tu développer ce point ? J'ai l'impression qu'il s'agit d'idées reçues qui ne sont pas fondées sur l'expérience ou l'utilisation régulière de ces outils.. Peut-être qu'il pourrait être intéressant de creuser la question. :cool:

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'assistance électronique n'est pas contradictoire avec ces notions de promenade ou d'imprévu. Rien n'empêche de farfouiller un peu au hasard avec un oculaire à grand champ. Une petite balade au hasard du coté des galaxies de l'amas de la Vierge permet par exemple de tomber presque à coup sur sur de nouvelles trouvailles.. Et c'est justement pour compléter et nommer ce genre de rencontres d'un soir ;) que la fonction d'identification est parfois bien utile.

 

 

 

Le "soi même" suggère que la machine nous enlève une partie de notre capacité à décider. :o

Crois tu vraiment que le seul fait qu'un petit moteur électrique prenne en charge le déplacement d'un tube, soit suffisant pour empêcher toute volonté (Gné ?) et retirer l'esprit d'initiative de celui qui tient en mains les commandes ? :)

J'utilise de nombreux programmes de "visites guidées", et je trouve que c'est une démarche qui est comparable à celle qui consiste à se servir d'un guide d'observations de type papier..

Peux tu développer ce point ? J'ai l'impression qu'il s'agit d'idées reçues qui ne sont pas fondées sur l'expérience ou l'utilisation régulière de ces outils.. Peut-être qu'il pourrait être intéressant de creuser la question. :cool:

 

Idées reçues?

:nono: ce n'est pas le topo de mon post. Lis-le avec précision stp. Merci. :)

 

:) Bonjour Cémoi,

 

Tu compliques un peu inutilement et je me demande si tu me fais dire des choses que je n'ai pas dites :?::confused:

Il n'est pas toujours heureux d'extraire des bouts de phrases de leur contexte: ça peut prêter à confusion.

 

J'utilise des montures manuelles et une petite GOTO (celle du téléscope de ma fille qui ne permet pas de porter mes instruments plus lourds, raison pour laquelle je n'en ai pas fait mention).

 

Je n'ai rien dit de tout ce que tu soulèves, ni suggéré un quelconque a priori, j'explique simplement le plaisir personnel que j'ai à utiliser mes montures manuelles ;) Je ne me situe dans aucune logique de "guéguerre" entre manuel et goto: cool brother :cool:

 

Une lecture un peu plus neutre et attentive de mon post montre qu'il en ressort qu'aucune monture, manuelle ou goto, n'est contradictoire avec se balader, rechercher, découvrir, choisir ses itinéraires etc. etc., et qu'aucune monture n'est supérieure à l'autre à ces égards.

 

C'était ni moins, ni plus :)

 

Voilà pour mes seuls développements utiles.

Maintenant, je suis ouvert à toute discussion: si p. ex tu veux me faire développer les raisons pour lesquelles CERTAINES CIRCONSTANCES font qu'une monture manuelle siéd mieux à mes besoins (sans préférences théoriques!!), je peux le faire si tu me promets de ne pas détourner mes propos :lol:

 

Je te souhaites un Joyeux Noël et de bonne fêtes de fin d'Année, dans l'espoir que tes cieux soient meilleurs que les miens ... tiens, je viens d'apercevoir un rayon de soleil :)

Bien à toi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

discussion intéressante

on devrait laisser chacun à son plaisir : le bonheur de chercher et de trouver pour certains, le bonheur d'admirer à loisir des tas d'objets pour les autres.

pourquoi essayer de persuader absolument le voisin que c'est sa façon de faire la meilleure ?

 

joyeuses fêtes à tous :) !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui mais quand mon voisin d'observation branche son goto qui fait bzzzz crouïïïiiiii crââââ couiiiii bzzz, moi, eh ben là, moi, là, là moi je chante du Patrick Bruel en guise de représailles!

 

;)

 

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Idées reçues?

:nono: ce n'est pas le topo de mon post. Lis-le avec précision stp. Merci. :)

 

:) Bonjour Cémoi,

 

Tu compliques un peu inutilement et je me demande si tu me fais dire des choses que je n'ai pas dites :?::confused:

Il n'est pas toujours heureux d'extraire des bouts de phrases de leur contexte: ça peut prêter à confusion.

 

J'utilise des montures manuelles et une petite GOTO (celle du téléscope de ma fille qui ne permet pas de porter mes instruments plus lourds, raison pour laquelle je n'en ai pas fait mention).

 

Je n'ai rien dit de tout ce que tu soulèves, ni suggéré un quelconque a priori, j'explique simplement le plaisir personnel que j'ai à utiliser mes montures manuelles ;) Je ne me situe dans aucune logique de "guéguerre" entre manuel et goto: cool brother :cool:

 

Une lecture un peu plus neutre et attentive de mon post montre qu'il en ressort qu'aucune monture, manuelle ou goto, n'est contradictoire avec se balader, rechercher, découvrir, choisir ses itinéraires etc. etc., et qu'aucune monture n'est supérieure à l'autre à ces égards.

 

C'était ni moins, ni plus :)

 

Voilà pour mes seuls développements utiles.

Maintenant, je suis ouvert à toute discussion: si p. ex tu veux me faire développer les raisons pour lesquelles CERTAINES CIRCONSTANCES font qu'une monture manuelle siéd mieux à mes besoins (sans préférences théoriques!!), je peux le faire si tu me promets de ne pas détourner mes propos :lol:

 

 

Gné ? :b: Inutile de te mettre dans des états pareils pour si peu.. :cool:

Loin de moi l'idée de compliquer, de te faire dire des choses que tu ne dis pas, ou d'extraire des bouts de phrases hors contexte.. :rolleyes:

Pas de recherche non plus de "guéguerre" dans mes propos, et surtout aucune volonté de détourner les tiens.

Je me contentais de poser quelques questions. C'était absolument sans arrières pensées, et seulement pour essayer de mieux comprendre ta manière de voir les choses.

Bien désolé si le sens de mes propos n'était pas clair, ou s'ils étaient mal formulés.

 

Et tant pis :rolleyes: s'il n'est pas possible de discuter, poser des questions ou échanger de manière sincère, sans que cela soit aussitôt interprété comme une tentative (inutile, en plus d'être totalement dénuée d'intérêt) d'imposer un certain point de vue. :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gné ? :b: Inutile de te mettre dans des états pareils pour si peu.. :cool:

Loin de moi l'idée de compliquer, de te faire dire des choses que tu ne dis pas, ou d'extraire des bouts de phrases hors contexte.. :rolleyes:

Pas de recherche non plus de "guéguerre" dans mes propos, et surtout aucune volonté de détourner les tiens.

Je me contentais de poser quelques questions. C'était absolument sans arrières pensées, et seulement pour essayer de mieux comprendre ta manière de voir les choses.

Bien désolé si le sens de mes propos n'était pas clair, ou s'ils étaient mal formulés.

 

Et tant pis :rolleyes: s'il n'est pas possible de discuter, poser des questions ou échanger de manière sincère, sans que cela soit aussitôt interprété comme une tentative (inutile, en plus d'être totalement dénuée d'intérêt) d'imposer un certain point de vue. :D

 

Bonsoir,

 

Ben voilà, on se comprend ;)

Aucun souci! Tu as raison, c'est bien de discussion qu'il s'agit.

("tentative d'imposer un point de vue", ça, ça ne vient pas de moi :) )

 

Pour répondre à ta question: non, je ne crois pas qu'un petit moteur enlève toute liberté de manoeuvre (le fait que c'est l'ordinateur qui choisit lui-même le trajet pendant un repositionnement me semble négligeable).

 

Pour ma part, et Patte l'a soulevé, j'aime bien le silence de la nuit (c'est très personnel), mais il existe des moteurs dits assez silencieux.

En outre, mes déplacements sont un peu plus faciles en l'absence de câbles et de batteries, et comme je suis souvent contraint d'improviser mes séances, je n'ai pas besoin de surveiller des charges de batteries ou de Powertanks en continu. Encore une fois, question de confort personnel (et de ménagement de mes lombaires :D ).

 

Je viens de voir une vidéo sur youtube sur les nouveaux Skywatcher Flextube Synscan (désolé, encore en anglais, mais bon ...): le gars explique qu'on peut positionner le téléscope via le Synscan et, en même temps, manuellement, sans que le Synscan ne perde l'orientation: il me semble que c'est le meilleur des deux mondes: on fait au choix. Bon, là il s'agit du 16 pouces, mais ça vaut aussi pour leurs Dobsons Flex "plus petits".

Pour un autre revue :

http://www.skywatchertelescope.net/swtnews/skynews-skywatcherreview-web.pdf

Bizarrement, l'auteur parle de 12.5 pouces, alors que 305mm ça fait 12 pouces.

 

Ca a l'air bien attrayant en tout cas.

 

Bonne fin d'année.

Edited by starac

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour ta réaction ! :)

 

 

 

Non ! :o

Je ne pense pas avoir écrit quoi que ce soit dans ce sens.

Je crois malheureusement que tu tentes ici de me faire un soupçon de procès d'intentions.

J'essaie seulement de donner une explication (qui vaut ce qu'elle vaut) et expose un certain nombre d'arguments pour la justifier..

Tu es bien sur tout à fait libre de ne pas être d'accord, mais il me semble qu'il serait plus correct de débattre en tenant un minimum compte de mes arguments, plutôt que de m'accuser de "dénigrement" sur des intentions supposées. :confused:

 

 

 

Merci de citer les propos qui te permettent d'interpréter les choses de cette manière. :?:

Je pose des questions, et tente d'expliquer les choses par des exemples clairs. Je n'ai jamais parlé d'utilisateurs "réfractaires" à "fortes têtes" qui ne "veulent pas comprendre".

Le titre du paragraphe est d'ailleurs écrit sous forme de question... Avec un point d'interrogation: "Un pré-requis indispensable ?"

 

Je suggère qu'il est plus facile et confortable de reprocher à une machine de ne pas fonctionner, plutôt que d'accepter en premier le fait que l'on arrive pas à s'en servir correctement..

Tout le monde fait ça tout le temps, non ? Pas toi ?

Rien à voir avec le fait de ne pas vouloir comprendre ou celui d'être "réfractaire" (à la technologie). :rolleyes:

 

 

 

Ton interprétation est rude et inexacte puisqu'elle n'est basée que sur des intentions supposées. (procès d'intentions)

Désolé, mais pour arriver à un minimum de cohérence dans ce débat (que je souhaite) il faudrait au préalable citer les phrases, et exposer clairement tes arguments.

 

 

 

Tu sors du sujet. Je ne parlais ici que de la notion d'apprentissage du ciel telle qu'elle peut être pratiquée aujourd'hui par des amateurs. C'est uniquement ce que je tentais de définir et de comprendre..

Quand je parle d'observation du ciel nocturne comme une activité aujourd'hui accessible à tous, c'est simplement pour dire que les instruments d'observations (télescopes, lunettes) ne sont plus des instruments hors de prix destinés uniquement à des privilégiés fortunés ou des scientifiques.

 

 

 

Bien sur que l'on a toujours observé (à l'oeil nu) et tenté de s'approprier le ciel (formes et figures des constellations). Mais ce n'est pas le sujet. :be:

 

 

Merci. ;)

 

 

 

 

Cette remarque est également hors sujet (Il s'agit ici de présenter de méthodes pour apprendre le ciel avec un goto)

Si la cible n'est pas dans le champ,c'est que la monture a un problème mécanique, que l'utilisateur ne maitrise pas les réglages ou le logiciel, ou que celle ci n'est pas assez lumineuse pour son instrument.

La lecture du manuel devrait lui permettre de comprendre et situer le problème.

 

 

 

 

Cette remarque est surprenante. Tu n'as probablement pas eu bien souvent en main une raquette goto ou un chercheur de type "point rouge". :?:

Les constructeurs se sont quand même un peu posé ce genre de questions... Et c'est bien la moindre des choses. :be:

 

L'éclairage des afficheurs lcd des raquettes de pointage et celui des diodes des viseurs de type point rouge n'est en aucun cas comparable au niveau puissance et surface à celui des écrans rétro éclairés des machins genre ordinateurs ou téléphones...

On peut (bien sur !) régler la luminosité et le contraste..

J'utilise par exemple toujours mon viseur point rouge à la puissance minimum. Pareil pour les deux lignes de texte des afficheurs lcd de mes raquette goto ou push-to. J'adapte la luminosité en fonction de la nature des objets observés.

Je t'assure que cela ne pose aucun souci pour garder un vision nocturne parfaite. Tu devrais essayer. :cool:

 

Avec un ordi, y compris avec des logiciels spécialisés genre "dark adapted", je n'arrive pas en revanche à obtenir de résultat satisfaisant.. Il y a toujours trop de lumière pour des observations du type ciel profond :confused:

 

Merci encore pour ta participation. :cool:

 

 

hello Cémoi , super tn travail, tu as du en passer des heures . t inquiette pour

ma part , j ai parfaaitement suivi ton raisonnement et trouve ton article des plus passionnant , pertinent et juste , a aucun moment je n ai sentis d allusions deplacées , tu m as déja bien renseigné ( et aiguillé vers wapedia ) pour m aider a y voir plus clair , cet article est super ,,,,

chouette , chouette, hibou ,,,,

 

bonne et longue nuit dégagée a toi jean louis

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui mais quand mon voisin d'observation branche son goto qui fait bzzzz crouïïïiiiii crââââ couiiiii bzzz, moi, eh ben là, moi, là, là moi je chante du Patrick Bruel en guise de représailles!

 

;)

 

Patte.

 

Heyyy! Patte, dis moi que c'est une blague! du P Bruel ? La nuit ?

C'est trop cruel!

Un coup à perdre la collimation! :p

T'aurais pas plutôt un air de la Castaphiore?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super aricle , pour ma part j'ai fai tl'acquisition d'une motorisation syn scann GOTO il y à 3 ans alors que j'était à mes début en astro . je n'arrivais pas à quitter ma monture EQ3 équatorial pour cet outil. Et puis, avec le temps le plaisir et venu tout doucement et aujourd'hui je varie les plaisir entre observation à la carte et manipulation du sync scann sur des objets du catalogue Messier sur lesquel je n'aurais peut être jamais porter mon objectif . 50-50 en fait !

Mais bravo pour cette chronique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
aujourd'hui je varie les plaisir entre observation à la carte et manipulation du sync scann sur des objets du catalogue Messier sur lesquel je n'aurais peut être jamais porter mon objectif . 50-50 en fait !

Mais bravo pour cette chronique.

 

L'utilisation que l'on a d'un outil èvolue avec le temps et en même temps que l'on progresse. C'est comme changer d'instrumet. Cela permet d'observer le ciel avec un regard diffèrent. Une façon effectivement de varier et renouveller les plaisirs. :)

Merci pour ton retour! :cool:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec le viseur point rouge, une paire de jumelle sur un trépied à côté je me suis déjà promené mais avec la fonction identification ce doit en effet être super utile pour apprendre le ciel et s'y faire ses propres repères.

Quand à la fonction "tour" j'ai honte, depuis 2 ans que j'ai ma heq5 je n'ai pas encore essayé!!!! Je passe par contre du temps sur stellarium et mes cartes pour trouver quoi voir ce soir...

 

Merci pour ce tuto, simple et efficace,

ça donne des idées et aide à réconcilier les adeptes de chaque méthode. Pour ma part j'ai débuté avec le go to et continue avec le go to et un dobson... et les jumelles 20/80, c'est hyper complémentaire tout ça et aucune raison de les opposer. ;)

JM

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà un billet fort intéressant. Bravo.

 

Possédant depuis peu ce genre de matériel, il me tarde de maîtriser la bête pour en exploiter les possibilités.

 

Encore bravo.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici ma petite expérience:

J'ai acheté en 1996 un télescope Meade LX200 de 254mm avec un pointage automatique, c'était mon premier télescope et j'avais vraiment envie de revoir les objets que j'avais contemplé dans un C8 lors d'un stage d'initiation.

J'ai appris à reconnaitre toutes les constellations majeures dans le ciel, le nom des étoiles et l'alphabet grec avant mon achat.

Dès le premier pointage, j'ai vu de nombreux objets sans difficultés, ce qui m'a permis de confirmer ma passion pour l'astronomie.

J'en ai fait pendant 4 ans puis le mariage et les enfants venants, j'ai fait un break de 13 ans concernant les observations.

Cette année, de retour dans les Alpes, j'ai ressorti mon vieux Meade LX200 pour des observations en famille.

Le télescope est reparti du premier coup avec un pointage parfait comme au bon vieux temps; j'ai juste mis à jour la date et les coordonnées du lieu! :)

Je ne regrette vraiment pas mon achat et si je dois un jour prendre un modèle plus grand, je choisirai à nouveau cette aide au pointage car ce que j'aime avant tout c'est profiter des objets. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://astrolabo.fr/?p=1119

Pour débuter dans l'apprentissage de la reconnaissance des étoiles,constellations et autres objets célestes,cette application n'est-elle pas suffisante?

Dans mon cas de néophyte,se précipiter pour acquérir un instrument parce qu'il est livré avec un Go To,me parait un risque déraisonnable.

C'est aussi peu pédagogique que d' offrir une calculette à quelqu'un qui n'aurait pas encore appris les 4 opérations arithmétiques de base.

D'ailleurs jusqu'à présent,c'est le miniciel et le pocket sky atlas à 19,95$ que j'utilise pour diriger l'observation aux jumelles.

Edited by claudedenis

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'ailleurs jusqu'à présent,c'est le miniciel et le pocket sky atlas à 19,95$ que j'utilise pour diriger l'observation aux jumelles.

 

Un simple logiciel de type atlas ou planétarium pour une tablette ou un smartphone coûte aujourdh´hui moins cher qu'une carte tournante et un atlas papier. les possibilités sont les mêmes, et on dispose en plus de fiches détaillées sur les objets contenus dans la base de données. Les planètes satellites et autres comètes sont également indiqués... Sans parler des fonctions de repérage automatique qui sont disponibles sur les appareils récents qui disposent d'un gps, d'une boussole électronique ou d'un gyroscope... etc..

Le logiciel SkySafari dans sa version de base pour système ios coûte par exemple 2,69€. Et c'est un des plus chers de sa catégorie..

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai commencé par fournir un lien avec une application pour téléphone,je vous en prie,prenez en connaissance car votre commentaire et votre citation tronquée déforment mon propos.

D'ailleurs,j'ai acheté ceci:

http://www.maison-astronomie.com/accessoires-divers/2154-support-smartphone-pour-jumelles.html

mais jusqu'à présent c'est + paisible d'observer le ciel sans téléphone

Edited by claudedenis

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez on jette les Aïe-Phones et autre Elégant-phones pour humanoïdes (même si Astrotools est un beau joujou... mais je m'en lasse très vite, je préfère l'atlas Bobroff), on jette le goto :be: que je ne conseille vraiment pas aux débutants. Toutefois, les deux seules utilités (certes non des moindres) que je reconnais au goto sont:

1) Pouvoir pointer un grand nombre d'objets au cours d'une même soirée en visuel. Applicable aussi bien avec un dobson qu'avec une monture équatoriale. Une variante sympathique pour le dobson sans moteur: le push-to qui permet de passer de manière instinctive du mode manuel ) pointage automatisé...:rolleyes::)

2) Pouvoir pointer un objet faible avant de l'opérer en astrophotographie qui autrement prendrait du temps avec des étoiles jalons. Alors que les autres opérations en astrophoto. sont déjà suffisamment chronophages. Applicable essentiellement avec une monture équatoriale. Par exemple je n'imagine pas la nouvelle monture DirectDrive de SV sans goto bien entendu...

On voit déjà que ces deux cas ne concernent QUE des amateurs avec "une certaine expérience" dirons nous...

En dehors de ces deux cas pertinents, à moins de ne fonctionner qu'en mode technologie non-poêtique (pour ne pas dire autre chose :be:), je ne vois guère l'intérêt du goto. Si faire vendre à des prix encore élevés alors que les optiques deviennes accessibles à des prix relativement faibles pour des raison bien connues.

 

Combien de fois on voit des achats d'instruments avec goto gépéhèssisé (+GPS) pour débuter... qui finissent en grande lassitude? Alors qu'un dobson type T250 + une très bonne carte du ciel genre Sirius permet d'apprendre de manière jouissive la beauté des objets les plus remarquables pour 300 euros tout en sachant les situer avec sa tête (bien sûr, il ne s’agit pas d'apprendre le ciel par cœur sinon le plaisir disparait également mais au moins d'avoir une idée d'où son les objets globalement... Ici pas question de donner des leçons, simplement commencer par le goto est ce que j'appelle une mauvaise démarche. Ce n'est pas le goto qui permettra au débutant de progresser le plus vite et avec le maximum de plaisir (c'est à dire avec le moins d'emmerdements possibles :be:). Le goto c'est après ça! Voilà c'est dit.

 

Maintenant on peut expliquer avec intérêt le goto avec forces détails qui peuvent être utiles aux uns et aux autres comme cela a été fait ici ;) mais cela n'enlève rien à mon propos.

Edited by maire

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.