Jump to content

krotdebouk

Membre
  • Posts

    1,897
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

1 Follower

A propos

  • Résidence
    1,057e-12 année lumière ouest de Lyon
  • Intérêts
    Astro & 3D
  • Occupation
    astro, 3D, bricolo
  • Matériel
    Ioptron GEM28
    Lunt 60 + ASI174MM + ASI290MM
    TS 60/330

    AZ-EQ6
    Esprit 80 + EAF
    GSO Kepler RC 200/1600 + Moonlite + red x0.67

    ASI 2600MM-Pro
    Astronomik L3, CLS, RVB Deep Sky et SHO 6nm
  • Site Web

Recent Profile Visitors

5,165 profile views

krotdebouk's Achievements

  1. Oui et ça change tout avec mise en station à (re)faire après évidemment. Je le fais en ayant la MAP correcte pour être sûr de ne pas modifier l'équilibrage de la DEC plus tard avec la modification de position du PO de ma lunette. Ca permet un équilibrage avec un doigt comme sur la vidéo. Même pour la DEC, je trouve que c'est mieux en ayant l'axe de latitude le plus horizontal possible. J'ai eu une NEQ6 sur laquelle j'avais remplacé la graisse d'origine par de la graisse au lithium. Rien à voir après mais c'est un peu de boulot. Ca me démange de le faire mais il va suffire que la monture soit démontée pour qu'il se mette à faire beau !
  2. Effectivement c'est pas top. J'équilibre en mettant les axes horizontaux ou du moins le plus possible pour l'AD. Pour la dureté du mouvement de rotation, la graisse peut être.. Un autre possesseur d'AZEQ6 qui l'a remplacée m'avait dit que celle d'origine c'est plus de la colle que de la graisse. Mais pour ça il faut tout démonter.. AZEQ6.mp4
  3. Ca m'arrive parfois mais pas aussi longtemps que toi et sans beaucoup d'incidence sur la brute qui a subit le phénomène... pour l'instant. Mon AZEQ6 a deux ans et je l'ai achetée chez PA, donc avec "l'optimisation" du réglage des jeux et de la tension des courroies. La courroie AD a tenu 2 ans et quand je l'ai changée, j'ai remarqué que la courroie de DEC était tendue disons énergiquement. J'ai le petit peu de jeu dans les axes du niveau de ce qui est recommandé, suffisamment mais pas trop. Par contre, j'ai aussi une petite résistance en rotation dans l'axe DEC quand le frein est desserré. Le décollage manuel a cette petite résistance mais une fois le mouvement lancé, ça tourne facilement. A priori, je partage assez bien ton diagnostic mais je ne sais pas comment y remédier, c'est à dire rendre l'axe DEC totalement fluide même à la mise en rotation...
  4. Aucune remarque à part bien joué. J'adore ces grands champs, ne jette pas le setup "low budget". Ah si, j'aurais saturé un poil plus les étoiles pour voir (starnet++)..
  5. Moi aussi je l'avais loupée cette mosaïque dans Céphée ! Les LDN et LBN sont juste superbes, une image de référence et avec en bonus la cartographie. Merci
  6. Une possibilité de fabrication est avec une imprimante 3D si tu as ou si tu connais quelqu'un qui en a une. Il y a également plein de sites qui proposent de le faire moyennant paiement, sculpteo par exemple. Tu as l'explication ici : http://planetediy.fr/index.php/2016/05/03/impression-3d-masque-anti-aigrettes/ et le fichier pour l'impression 3D ici : https://www.thingiverse.com/thing:1260926 J'ai testé sur mon ex 200/800 avec ce masque anti aigrettes, effectivement il n'y a plus d'aigrettes mais ça étale les étoiles et si ça étale les étoiles le reste l'est aussi... Au choix
  7. Un APN c'est un capteur monochrome + une matrice de Bayer + un filtre qui coupe les IR. Le défiltrer permet d'aller chercher le signal dans le rouge et notamment le Ha. Les différents spectres en fonction des défiltrages sont sur le site de Richard Galli, EOS for Astro. La matrice de Bayer c'est une grille de petits filtres RVB qui recouvre chaque photosite. La répartition est faite par paquet de 2x2, un rouge, un bleu et deux verts. Une image prise avec un APN défiltré ou pas contient les infos par couleur. La luminance est reconstituée à partir des 3 couches RVB (R+V+B) et un mixage RVB donne la colorisation pour finir sur un montage L/RVB. Avec un capteur mono, on utilise un filtre L pour la luminance et les 3 filtres RVB pour la couleur. Un graphique des bandes passantes de chaque filtre montre ce qui se passe, celui du filtre L est en orange. La couche L est est beaucoup plus pêchue que la RVB "synthétique" (R+V+B) mais elle ne contient pas les infos propres à chaque couleur, tout est écrasé en une seule couche en quelques sorte Il est donc possible de faire un étalonnage des couleurs sur une image prise à l'APN puisqu'elle contient les infos de chaque couleur et pas avec une image de luminance prise à la caméra mono + filtre L. Par contre il est possible de faire une Luminance synthétique à partir des RVB. C'est à peu près pareil pour le SHO. On peut utiliser la couche H comme luminance, c'est souvent celle qui claque le plus. On peu aussi faire une luminance en ajoutant chaque couche SHO, ça ne donne pas forcément des bons résultats sur toutes les cibles. On peut aussi faire une luminance avec beaucoup de H, un peu de S et un peu de O, tout est permis. Mais comme pour le RVB, les couleurs seront données par chaque couche S, H et O Un exemple avec 3 couches SHO et l'image finale. Le O est attribué au Bleu dans ce mixage couleur, tu peux voir qu'il se trouve dans la pince du homard sur l'image couleur, là où on le voit le plus sur la couche O. Si tu passes à la caméra mono il faudra aussi investir sur la série de filtres. Mais si tu va sur une caméra couleur, tu auras également quelques filtres à acheter (mais je ne connais pas le sujet) !
  8. Ca serait pas un peu le jeu du ni oui ni non de parler binning et drizzle sans parler d'échantillonnage ?
  9. En cas de sous-échantillonnage et d'intention de drizzle au traitement, il faut avoir fait du dithering de quelques pixels entre les images brutes lors de l'acquisition. Ca permet également de bien diminuer voire supprimer les bandes noires perdues sur les bords des images stackées à cause du dithering. > Une explication sur le site de DSS : http://deepskystacker.free.fr/french/index.html, clic à Détails techniques/Drizzle. Pour le binning, j'ai lu plusieurs fois qu'il pouvait se faire au prétraitrement (stack puis binning) et que ça revenait au même qu'à l'acquisition pour un CMOS. Sauf que Pixinsight ne le fait pas et qu'à ma connaissance il n'y a pas beaucoup de logiciels qui le feraient à part Iris. Je n'ai pas encore testé mais je compte bien le faire prochainement avec un échantillonnage natif de 0.48"/p que je pense un peu compliqué à tenir avec ma monture..
  10. Belle M33 cuvée 2021, tout bon. Bravo !
  11. @sebastien.lebouc et @sixela, merci pour vos réponses claires et après contrôle, rassurantes ! Je ne m'étais pas penché plus que ça sur le sujet de dégradation des Lunt mais je comprends donc que c'est cette partie qui peut poser problème. Je l'ai pris en photo pour être sûr, il est totalement transparent, du moins pas laiteux. J'imagine qu'en cas de problème il faut tout envoyer à Lunt et non pas tenter un remplacement par soi-même.. Comme il m'a l'air propre, je ne vais pas y toucher. Par contre je me note le truc pour le jour où ça sera nécessaire. Côté pressure tuner, il tient bien mais à la longue il faut quand même le dévisser complètement pour faire rentrer de l'air dedans. Ca a toujours été comme ça avec ma lunette, j'imagine que l'étanchéité du joint torique n'est pas de 100%.. C'est bien ce qui m'a fait hésiter jusqu'ici pour investir sur un DS, les logiciels font quand même des merveilles je trouve ! Impeccable tout ça. Encore merci
  12. Bonjour, Pour ne pas polluer le post en cours Lunt 60 ou Lunt 50 D.Stack ?, j'ouvre le mien J'ai une Lunt 60, BF1200 en simple stack et Pressure Tuner qui doit avoir 7 ou 8 ans. Je m'amuse bien avec en photo mais je n'ai pas mis mon œil dedans depuis plusieurs années et vu qu'elle a vieilli, j'hésite un peu maintenant... Tout d'abord, est ce que ce genre de matériel vieilli au point de présenter un danger ? Y a-t-il une manière de s'assurer que tout est en ordre, à part y mettre l'œil de quelqu'un d'autre (je déconne) ? Je pense parfois à ajouter un double stack, essentiellement pour de la photo. Mais vu le prix du DS Lunt en 60, est-ce que le gain sera vraiment flagrant ? Quelqu'un aurait-il des images qui permettent de comparer, c'est à dire des images faites avec une même lunette (même en 50 ou 80), le même jour en simple et en double stack ? Pour terminer, ça se gère comment un double stack ? Celui de Lunt a, il me semble, des molettes pour tilter le stack et j'ai un Pressure Tuner pour celui de ma Lunt 60. Il faut agir sur les deux en espérant tomber sur un réglage qui va bien ou bien...? Merci d'avance ! Jean-Marc
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.