Jump to content

Flogus

Membre
  • Posts

    688
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by Flogus

  1. "La plus petite", c'est facile, c'est Mercure. "la plus proche du système solaire", c'est facile aussi, c'est "toutes". En effet, les 8 planètes de noter système solaire font partie du système solaire et donc la distance de chacune au système solaire est 0. Elles sont donc toutes les plus proches. Mais je suppose que tu voulais dire "la plus proche du Soleil".
  2. Il doit s'agir du téton sur lequel s'appuient les vis de réglage en azimut. De mémoire, le côté biseauté est du côté extérieur sur ma monture.
  3. Le diviseur optique réduit le nombre d'étoiles accessibles, et d'autant plus avec une longue focale. Mais l'ASI290 mini est très sensible. Les 2 vont donc très bien ensemble.
  4. Je ne connais pas la LXD55. Mais un 200/1000 sur une NEQ5, pour de la photo, c'est léger. Même une HEQ5, c'est limite (faisable, mais limite). Il n'y a pas que le poids à prendre en compte mais aussi la longueur du tube (très sensible au vent). Pour ne pas partir avec des difficultés supplémentaires, c'est une monture du niveau d'une EQ6 qu'il faut.
  5. Si monture motorisée : 1. le mode manuel et une sauvegarde des fichiers brut ("RAW") 2. la prise intervallomètre 3. le liveview (pour faciliter la mise au point et le cadrage si l'APN n'est pas connecté à un écran) 4. la taille du capteur (attention, plus c'est grand, plus les photosites sont grands en général, et donc plus on capte de photoNs, mais plus les bords de l'image sont moches si on utilise pas une optique bien corrigée, bref, ici, "plus" ne veut pas dire "mieux") 5. la défiltrabilité 6. la comptabilité avec des accessoires (là, je pense spécifiquement aux filtres qui se clipsent juste devant le capteur) 7. l'écran orientable (idem 3.) 8. un réglage ISO max assez élevé (idem 3.)
  6. Comme l'a indiqué @danielo, l'ASI290MM mini sera une bonne solution à "pas cher" pour allier l'amusement en planétaire (en monochrome) et le guidage avec des petits photosites et une courte focale. Ah oui, c'est vrai. Je l'avais utilisé lors de mes premières sorties, mais depuis, je l'avais oublié ! En tout cas, je confirme que l'intervallomètre de secours (séparé ou intégré à la monture) est une bonne chose à avoir lorsque après 2 ou 3h de tentative de configuration (ou un oubli d'un câble) du matériel principal de pilotage de l'APN, on hésite à remballer tout le matériel.
  7. Avec une focale plutôt longue sans autoguidage, il faudra te limiter à des temps de pose réduits. Mais ça sera possible : ton tube aura une ouverture de f/d5, ce qui est relativement rapide et tu pourras collecter pas mal de lumière. L'autoguidage sera quand même nécessaire pour des images un minimum sérieuses. Le chercheur 9*50 a un focale d'environ 180mm. Avec une focale pour l'imageur de 1000mm, tu vas approcher les limites. Mais c'est faisable, et en attendant une solution plus adaptée, ça fera très bien l'affaire. Sauf si tu comptes utiliser un autre système pour piloter l'autoguidage, l'ASIAIR justement sera un prérequis pour l'autoguidage. Correcteur de coma (pour avoir des étoiles ponctuelles). Bandes chauffantes (pour éviter le dépôt d'humidité sur les miroirs). Système d'alimentation (batterie et chargeur si nomade). Des batteries supplémentaires ou une fausse batterie pour l'APN. L'autoguidage nécessite un capteur dédié.
  8. Il fera l'affaire pour des images de galaxies et amas d'étoiles. Par contre, il faudra multiplier par 4 ou 5 les temps de pose pour les nébuleuses en émission. Il y a la solution de faire défilter ton 7D2, éventuellement de le refiltrer Astrodon (il te suffira alors d'utiliser une balance des blancs personnalisée). Mais le mieux à mon avis est de prendre un modèle type xxxxD, xxxD ou xxD dédié astro et de le défilter partiellement, en plus du 7D2.
  9. Peux-tu expliciter ? Ce capteur ne gagnerait donc pas à accumuler autant de temps de pose ?
  10. "chez moi", c'est un appartement sans balcon Mais effectivement, dehors sans surveillance, aucune chance que ça soit couvert !
  11. Rien à ajouter. C'est pour des plaisirs comme ça qu'on passe du temps (seul), dans le noir et dans le froid !
  12. N'oublie pas le renvoi coudé et les oculaires !
  13. Tu peux considérer qu'il y a des spores de champignons partout. Donc laisser bien les jumelles évacuer leur humidité avant de les stocker au chaud dans le noir.
  14. Je m'étais renseigné auprès de mon assureur. La valeur du matériel transporté fait que ce n'est pas couvert par l'assurance auto habituelle. Et pour couvrir le risque avec une option spécifique, c'est hors de prix. Ce n'était pas loin de représenter une prime annuelle de 20% de la valeur à neuf. Par contre, chez moi, via l'assurance multirisques habitation, pas de soucis, c'est bien couvert.
  15. Comment t'es-tu pris pour retirer le parebuée de la lunette ? Il m'a l'air sacrément solidement fixé.
  16. Avec l'ASIAIR, l'écran orientable sera inutile. Sinon, l'écran sur rotule aurait été d'un grand confort. Si tu comptes utiliser des filtres type "clip", ça sera utile de prendre un boîtier compatible (typiquement les reflex APSC Canon)
  17. En général, on n'a pas besoin de calculer la longueur focale : on la connait car c'est une des 3 informations majeures qui caractérisent un tube optique (avec le diamètre et le poids). Et dans ton cas, une recherche rapide sur internet pour ton Orion Starblast 6i indique 750mm.
  18. Divise la longueur focale de ton tube par la longueur focale de ton oculaire et tu obtiens le grossissement. Par exemple, un oculaire de 9mm sur ma lunette de 80mm de diamètre et de 600 de focale, ça donne un grossissement de 66x.
  19. Mon expérience avec ces services express (UPS, FEDEX, ...), c'est que ce sont des bons services de transport express, mais de mauvais livreurs. Ces sociétés express sont prévus pour de la livraison à des professionnels, disponibles à tout moment pour recevoir le transporteur. Mais pour des livraisons à des particuliers, avec la gestion de leur disponibilités, c'est vite le bordel.
  20. Pas étonnant que tu ne vois rien avec ces réglages ! Tu ne captes pas assez de lumière. 1/125s, f/2.8, ISO 400, c'est un réglage pour la journée ! Essaies avec 30 secondes au lieu d'un 125ème de secondes. Tu auras 240 fois plus de lumière et tu devrais commencer à voir quelque chose. Et passe à ISO maxi pour la phase de mise au point et de cadrage. Puis, une fois que tu seras satisfait de ta mise au point et de ton cadrage, tu pourras repasser à 800 ou 400 ISO.
  21. Pas grand chose à vrai dire. J'utilise une 80ED montée sur une EQ6R, donc j'avoue que j'ai jamais eu à gérer les histoires de poids et d'équilibrage. Je suis donc mal placé pour t'aider dans ton choix.
  22. Avec un APN APSC derrnière une lunette 80ED (avec son réducteur qui ramène la longueur focale à 510mm), M31 tient tout juste dans le cadre, M33 est à l'aise. Par contre, les autres galaxies (M101 mise à part) seront petites, voire minuscules. Installe-toi Stellarium pour tester des configuration capteur/tube optique. Tu pourras te faire une idée de ce que tu es prêt à accepter.
  23. Avec un défiltrage partiel, tu ne devrais pas avoir de soucis de mise au point. Avec un défiltrage total par contre, tu auras des difficultés avec certains objectifs. Pour l'apport du défiltrage, un APN d'origine laisse passer environ 20 à 30% du signal Ha. Défiltré, tu as 100% du signal accessible.
  24. Régler l'ouverture à f/4 (1 stop par rapport à l'ouverture max de f/2.8) ou f/5.6 (2 stops).
  25. C'est effectivement un réducteur/applanisseur de champ pour lunette. Tu parle d'une "80ED". Est-ce la Evostar ou la Esprit ? Il me semble reconnaître le réducteur pour l'Evostar. Si ta lunette est bien une Evostar 80ED, il suffit de viser le réducteur directement sur le porte-oculaire, sans rien entre les 2 (il ne reste que la contre-bague de serrage).
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.