nouni_14

Difficultés en Math

Recommended Posts

Bonjour tous le monde ça fait un bail ! :o

 

J'ai un problème assez contraignant :

 

Je suis nule en Math... Et mon père m'assure que c'est un obstacle assez important pour pouvoir exercer un metier dans le domaine astronomique (pas que vendre du materiel hein...)

 

J'adorerai faire une filière Scientifique :confused: mais hélas il faut que je me boost en Mathématique.

 

J'ai tous le temps devant moi me direz-vous, oui c'est vrai que je ne suis qu'en 4eme (je passe en 3eme :D) mais je m'inquiète de plus en plus.

 

Un conseil ? :confused:

 

Sinon dites bonjour à Lemury de ma part :wub:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Ton père a raison. Les mathématiques sont un pilier de la formation d'astronome.

Ce que tu vois en 4ème n'est rien du tout à côté de ce que tu verras en classe de terminale. Et le niveau de cette dernière n'est rien du tout à côté de ce que tu pourrais faire en maths dans le supérieur.

Je ne dis pas ça pour te décourager. Tu as encore le temps de te rattraper.

Nul besoin d'être excellent en maths aujourd'hui (même si ça aide), il faut juste que tu t'accroches et maîtrises la majeure partie du programme de l'année en cours. Il sera encore temps de se poser des questions en terminale.

 

Un conseil ? Bosser les maths. Il y en a pour qui les maths sont naturelles, et d'autres non. Si tu es dans le deuxième cas il ne reste que ça. Si l'envie est là, le reste suivra.

 

Bon courage !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les maths, ca devient vraiment sympa au lycée.

Fais le dos rond et bosse pour tenir jusque là. Ensuite, montre au monde quel grand matheu tu fais.

En 4em, on est nul en rien, on a juste pas encore montré comme on est fort en tout.

 

Tiens bon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Heeelloooo!

 

Que tu aimes ou non les maths, qu'une seule formule: :p

les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices! :cool:;)

 

Et oui.

 

Bon ciel!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as oublié de dire qu'il fallait faire un peu d'exercices aussi de temps en temps... ;);)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ma façon de travailler les maths quand j'étais "jeune": ne pas apprendre par coeur quelque chose (définition, théorème, formule...) si tu ne comprends pas. Idéalement, il faut être capable de re-démontrer tout ce qu'on doit apprendre. En faisant ça, tu t'assures que tu as bien compris et il faut peut d'effort pour apprendre.

 

Autre truc, mais ça s'utilise plutôt en physique: être capable de voir si la formule qu'on obtient est "homogène". Par exemple si on cherche la formule d'une vitesse, s'assurer que le résultat final s'exprime bien en m/s (ou dérivé, style km/h, etc...).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les difficultés en mathématiques ne doivent pas faire négliger le français..:be:

 

Mais je pose aussi une question : comment ça se passe, de nos jours, les mathématiques au lycée ? J'entends : par rapport à il y a quarante et quelques années lorsque j'y étais ?

 

A-t-on toujours le choix entre avoir la bosse des maths ou être désigné volontaire à vie pour vider les poubelles ? Ou bien est-ce autrement ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ma façon de travailler les maths quand j'étais "jeune": ne pas apprendre par coeur quelque chose (définition, théorème, formule...) si tu ne comprends pas. Idéalement, il faut être capable de re-démontrer tout ce qu'on doit apprendre. .

 

+1 méthode testée et approuvée :)

 

Tu peux aussi d'abord te renseigner sur ce qu'est le métier d'astronome, et voir qu'il y est surtout questions de problemes physiques et mathematiques et que tu te fais peut etre une idee un peu trop genialocosmique de la chose :confused:...ou qu'au contraire cela confirmera ta vocation :)

Edited by Sobiesky

Share this post


Link to post
Share on other sites
A-t-on toujours le choix entre avoir la bosse des maths ou être désigné volontaire à vie pour vider les poubelles ? Ou bien est-ce autrement ?

Comte tenu de l'allègement des programmes, notamment en filière scientifique où les matières scientifiques pèsent de moins en moins (*), il n'y a plus besoin d'avoir la bosse des maths pour avoir un bac S (ou n'importe quel bac de toute façon). Si la société de consommation, et notamment la télé, n'abrutissait pas les gens, je pense qu'on aurait du 100 % de réussite au bac.

 

(Ce que je dis n'engage que moi, je sais que c'est contestable, pourtant j'ai raison...)

 

----

(*) En maths : suppression de quasi toute la géométrie (même avec les nombres complexes on n'en parle plus), de quasi tout le calcul intégral, plus d'équations différentielles, même le calcul des dérivées est simplifié (on décourage les calculs de dérivées trop "compliqués", il faut les faire avec l'informatique - c'est écrit noir sur blanc dans le texte officiel), suppression de plein de démonstrations rigoureuses (on admet une bonne partie des résultats sinon c'est trop compliqué).

En physique : suppression de l'électricité et de l'optique - incroyable ! Par contre on leur a ajouté de la relativité restreinte et de la dualité ondes-particules : pour faire de la physique expérimentale, les lycées devront s'équiper d'accélérateurs de particules...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les maths j'en garde des souvenirs mitigés, des trucs de 5ème m'ont causé des soucis carabinés, je ne comprenais pas et me bloquais dessus, d'autres comme les logs je les ai appris tout seul (et à la même époque), ainsi que le maniement de la règle à calcul, les dérivées et les imaginaires ne m'ont pas posé de problème non plus un peu plus tard, appliqué à l'électronique. Je n'ai pas un gros niveau, les maths booléenes m'ont amusé, si si (j'ai fait de l'informatique après), là je m'approche de la géométrie dans l'espace et je patine grave. La tournure d'esprit est une chose, et les maths sont vastes, cela passe ou non, moi perso si je ne comprends pas je n'apprends pas. Ce n'est pas parce que tu bloques sur quelque chose, que le reste t'est interdit.

 

Regarde un peu aussi du côté langue française ;)

Edited by Flaub85

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'étais alors en proie à la mathématique.

Temps sombre! enfant ému du frisson poétique,

Pauvre oiseau qui heurtais du crâne mes barreaux,

On me livrait tout vif aux chiffres, noirs bourreaux;

On me faisait de force ingurgiter l'algèbre:

On me liait au fond d'un Boisbertrand 1 funèbre;

On me tordait, depuis les ailes jusqu'au bec,

Sur l'affreux chevalet des X et des Y

 

C'est de Victor Hugo...

La manière d'enseigner compte pour beaucoup dans l'armour que peut porter l'élève à la matière. Pour ma part, j'ai toujours été imperméable à la mathématique!! :-)

 

Faut pas se décourager, persévérance!

 

Jeanba

Share this post


Link to post
Share on other sites
plus d'équations différentielles

 

Ouf !

La seule que j'ai jamais su résoudre est : y = y' = y" = ..... = y"""""""""""""""..............................

(je laisse tomber les constantes)

Edited by jarnicoton

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne voudrais pas être pessismiste mais il n'y a pas tant des postes que ca dans les métiers en rapport avec l'astronomie et même si effectivement, les maths de 4ème n'ont pas grand chose à voir avec ce qu'on voit ensuite, les statistiques ne sont pas en faveur de nouni_14.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, le mieux est de viser une "carrière" d'astronome amateur, comme quasiment tout le monde ici. Mine de rien il y a des choses à prévoir à l'avance, par exemple prévoir de ne pas exercer un métier qui risque de nous envoyer vivre en région parisienne...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Heeelloooo!

 

Que tu aimes ou non les maths, qu'une seule formule: :p

les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices, les exercices! :cool:;)

...

 

... en somme, n x exercices :p

Share this post


Link to post
Share on other sites

nouni_14, bosse tes maths.

Ensuite tu envois à pascal_meheut ton CDI à l'ESO, et tu me mets en copie pour réchauffer mon vieux cœur.

Les batailles qu'on ne livre pas sont les seules qu'on ne gagnera jamais.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ouf !

La seule que j'ai jamais su résoudre est : y = y' = y" = ..... = y^n

(je laisse tomber les constantes)

 

Exp(x)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semblait que les maths n'étaient plus enseignés en France, tout comme la grammaire et l'orthographe, avant le BAC.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour moi, le principal problème de la France, c'est qu'on y maltraite continuellement la jeunesse.

On leur laisse de la dette, des retraites non financées, des centrales nucléaire hors d'age, une industrie moribonde, une législation obèse, des sens interdit en pagaille, des radars, des zones commerciales aux entrées des villes, des zones pavillonnaires, la SNCF, le rapport Lescure, 668 commissions ministérielles (source: http://www.lemonde.fr/politique/visuel/2013/06/05/explorez-les-668-commissions-ministerielles-et-leurs-budgets_3422776_823448.html) etc.

 

Et bien entendu on leur explique qu'ils sont nuls, bien moins forts que les baby boomers qui ont ruiné le pays et dont ils vont devoir prendre en charge la dépendance pour les 30 ans à venir, vu qu'ils n'ont rien prévu alors qu'ils savaient qu'ils n'ont pas fait assez de gosses.

 

Je pense qu'on devrait s'excuser pour le monde qu'on leur laisse, et les aider, tant que l'on peut à rattraper nos conneries plutôt que de les tourmenter.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour moi, le principal problème de la France, c'est qu'on y maltraite continuellement la jeunesse.

On leur laisse ...

 

Malheureusement, ce problème ne s'arrête pas aux frontières ... comme il est systémique ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Malheureusement, ce problème ne s'arrête pas aux frontières ... comme il est systémique ...

 

Globalement, ce n'est pas brillant mais tu as des pays qui ont prévus la fin de leurs centrales nucléaire, qui ont prévu une capitalisation des retraites, qui ne laissent pas 25% des jeunes aux chômage, qui ne repoussent pas l'age de la retraite des plus jeunes au delà de 70 ans pour ceux qui ont fait des études et eu du mal à trouver du travail, en créant une rupture d'égalité incroyable etc.

 

On est en train de devenir un pays de retraités qui traitent les jeunes de faignants sans trop voir ce que ca a de grotesque.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le discours juvénile sur la jeunesse héritant un monde épouvantable est le pendant du discours sénile sur la nullité de la jeunesse. Il sont intemporels et remontent aussi loin que les traces d'écriture connues. Faut pas s'affoler.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et oui, les jeunes cons d'hier sont devenus les vieux cons d'aujourd'hui et les jeunes cons d'aujourd'hui seront les vieux cons de demain !

 

J'aime bien la théorie fractale de la connerie : prenez 1000 personnes. Dedans, vous trouverez 10% de cons. Retirez les, il reste 900 personnes, et on trouvera toujours 10% de cons dedans, retirez les... ainsi de suite... Après un moment vous vous retrouvez tout seul, et pour le coup, vous avez vraiment l'air d'un con !

Edited by Fred_76

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voila, il suffit d'inventer de fausses symétrie de situation pour ne pas gâcher son sommeil.

La nullité présumée n'est pas un préjudice de la génération précédente, à la limite, elle pourrait même être un grief de la jeunesse contre ceux supposés la former. Par contre, la dette, les CFC dans les rivières, le bishphénol dans la bouffe, c'est du réel en branche. Que les jeunes dyslexiques s'en démerdent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
tu as des pays qui ont prévu...................... une capitalisation des retraites

 

Le lavage de cerveau libéral marche très bien (en vue de privatiser les retraites par dénonciation systématique de leur fonctionnement actuel).

 

Tu peux bien capitaliser tout ce que tu veux : tu ne capitaliseras rien d'autre que des droits sur la production future, et rien de tangible.

Si cette production future n'existe pas (ruine générale sans précédent, terres devenues stériles, mines épuisées, êtres humains soudainement privés de bras...), il aura l'air fin avec ses droits capitalisés, l'adhérent d'un fonds de pension ! ;)

Si au contraire cette production existe, elle est partageable entre actifs et inactifs, quel que soit le mode de prélèvement en vue de la retraite.

 

En outre la pension de retraite est une invention récente. Les vieux à la charge des jeunes, c'était la règle depuis toujours, et ça l'est encore sur les trois quarts des terres émergées.

Edited by jarnicoton

Share this post


Link to post
Share on other sites

Messieurs, messieurs, messieurs!!!

 

Nous atteignons la limite "Horse" Sujet, n'est-il pas?:horse:

Ne faudrait-il pas ainsi ouvrir un autre post? Histoire de venir en aide tout simplement à notre camarade "scientifique"? ;)

 

Bon ciel!

 

... en somme, n x exercices :p

:cheesy: Encore toi?! :be:

Edited by Chtit Bilou

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les vieux à la charge des jeunes, c'était la règle depuis toujours, et ça l'est encore sur les trois quarts des terres émergées.

 

Ici ?

 

73ngb_Chroniques-du-monde-emerge-Licia-Troisi-20080912.jpg

 

On revient à l'astronomie et aux maths car l'auteur de ces livres est une jeune astrophysicienne (italienne). D'ailleurs les héroïnes de ses romans ont des noms d'étoiles (Dubhe, Adhara, Nihal). Adhara est une étoile double et l'héroïne a aussi une double personnalité.

Edited by Fred_76

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le lavage de cerveau libéral marche très bien (en vue de privatiser les retraites par dénonciation systématique de leur fonctionnement actuel).

 

Tu peux bien capitaliser tout ce que tu veux : tu ne capitaliseras rien d'autre que des droits sur la production future, et rien de tangible.

Si cette production future n'existe pas (ruine générale sans précédent, terres devenues stériles, mines épuisées, êtres humains soudainement privés de bras...), il aura l'air fin avec ses droits capitalisés, l'adhérent d'un fonds de pension ! ;)

Si au contraire cette production existe, elle est partageable entre actifs et inactifs, quel que soit le mode de prélèvement en vue de la retraite.

 

En outre la pension de retraite est une invention récente. Les vieux à la charge des jeunes, c'était la règle depuis toujours, et ça l'est encore sur les trois quarts des terres émergées.

 

Argumentum ad lazarum et Argumentum ad hominem:Le lavage de cerveau libéral marche très bien

Argumentum ad antiquitatem sur avant on gardait les vieux à la maison donc, ca va si les jeunes supportent un poids de retraite excessif.

 

Je te passe les autres par manque de mémoire mais ils doivent tous y être.

 

Genre le monde n'est pas libéral.

Genre, la situation démographique de la planète est celle de la France.

Genre les fonds de pensions n'investissent dans leur pays d'origine.

Genre les problèmes de démographie comme notre pyramide des ages en pyramide inversée laisser une autre issue que la suppression de l'idée même de retraite pour la jeunesse.

Genre les femmes ne travaillent pas et peuvent une fois avoir torché les gosses, torcher les vieux.

Genre une génération plus nombreuse que la suivante ne peut que laisser des dettes.

Et des centrales nucléaires vétustes.

 

Genre.

 

Sinon There is no alternative , c'est un argument de Margaret Thatcher.

Share this post


Link to post
Share on other sites

nouni_14 pour les maths je vais te rassurer, moi même j'étais une bille en math jusqu'au Lycée. Je voulais comme toi faire des sciences mais rien n'y faisait j'étais réfractaire au math aussi mes profs n'étaient pas spécialement pédagogues non plus mais passons ... :-(

 

Jusqu'au moment où en 1ere B (une orientation non choisie du coup !) j'ai commencé à avoir le truc qui fait qu'on pige enfin quelque chose. Ensuite à la faveur d'un concours de circonstance (changement de pays et un directeur d'école hors norme) j'ai eu la chance de pouvoir changer pour atterrir en 1ere S en cours d'année et dès le second trimestre j'étais deuxième de ma classe en math ! J'ai alors poursuivi le reste de mes années d'école dans le domaine des sciences (bac C en 1989 et fac de science dans la foulée).

 

Et puis d'après ce que dit 'Bruno c'est devenu encore moins difficile vu tout ce qui a été supprimé du programme donc aucune raison de ne pas y arriver un jour.

 

Tout ça pour dire que c'est surtout une question de volonté et de profs qui te ferons confiance (ou pas ...).

 

Sinon pour la carrière dans l'astro oublies (du moins comme doctorant), il n'y a pas de place et c'est très mal rémunéré par rapport au nombre d'années d'études post bac demandées. Donc réserves ta passion pour le temps libre que t'octroiera ton job (choisis la fonction publique pour ça, c'est moins d'emmerdement).

Edited by jgricourt

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.