Jump to content
Paul_Wi11iams

récup' + redécollage d'étages SpaceX/Falcon/Dragon...

Recommended Posts

Selon ce que je lis sur Reddit, nous ne sommes pas les seuls à visionner en Europe. Content que tu sois là !

 

Quelqu un peut me dire ce que ç est que toute cette poussière que L ont voit voler devant la caméra du second etage? N est ce pas "stérilise" ?

 

Pour des imprévus comme ça, il est bien de garder la main près du bouton "impr écran"

 

Je ne l'ai pas vu mais j'ai eu beaucoup de coupures pendant le direct.

Au moins que tu parles des points que je viens de flécher ci dessus à la fin au moment du largage.

 

C'était à quel moment ?

C'était des poussières ou plutôt des grumeaux ?

A certains endroits des lanceurs (Navette...), il peut y avoir de l'isolant en mousse qui s'en va, ce qui ne serait pas grave dans le cas présent sur un engin bien conçu (à la différence de la Navette).

 

Je n'ai pas vu le départ du "fairing" (on dit coquille de protection ?): avant ou après ?

 

bonne nuit !

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vidéo de la caméra embarquée sur le 1er étage avec retour sur la barge

 

y'a du spectacle !!

 

 

Merci !

 

En plus, à ma connaissance, c'est la première fois qu'on voit les gridwings (ailettes) en action.

 

En comparant avec les surfaces de contrôle d'un avion de ligne, ils paraissent tellement dérisoire par rapport au travail demandé.

 

Et pourtant elles remplissent bien leur fonction. La preuve !

 

Pour le mécanisme de commande, on sait qu'il y a une consommation de liquide hydraulique, ce qui suggère que ce n'est pas un circuit fermé. En amont il doit y avoir une pompe dont l'énergie mécanique serait (supposons) prélevée sur l'axe de l'une des turbines.

 

Pour une meilleure compréhension, il aurait été mieux de nous présenter le vol sans compression de temps: au début du film, il y a un ciel noir et on est au sol en "trente secondes"

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est surtout le système de guidage qui m'impressionne... Comment font ils pour que l'étage de la Falcon revienne se poser au mètre près sur une barge qui dérive un peu forcément ? Technologie militaire inspirée des "smart bombs" (GPS + laser) ? SpaceX a t-il communiqué sur ce point ?

 

EDIT :

à la lecture de certains commentaires sur la toile il semblerait qu'un des pieds soit endommagé, menaçant l'équilibre de l'étage...

D'ailleurs sur ma capture posté plus haut on a l'impression qu'il n'est pas vertical...

Edited by jackbauer

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est surtout le système de guidage qui m'impressionne... Comment font ils pour que l'étage de la Falcon revienne se poser au mètre près sur une barge qui dérive un peu forcément ? Technologie militaire inspirée des "smart bombs" (GPS + laser) ? SpaceX a t-il communiqué sur ce point ?

Il paraît qu'ils ont embauché un jeune geek qui ré-écrit du jeu vidéo pour tourner en réel... Si, au contraire, SpaceX a mis la main sur un petit "Werner Von Braun" ayant amené des secrets militaires ou logiciels sous le bras, ce n'est pas sûr qu'ils en parleraient !

 

 

EDIT :

à la lecture de certains commentaires sur la toile il semblerait qu'un des pieds soit endommagé, menaçant l'équilibre de l'étage...

On imagine le dilemme: faire intervenir des soudeurs au pied d'un engin qui peut basculer à tout moment. L'autre fois j'ai suggéré des automates "daleks" sur roulettes capables de cercler un pied puis se plaquer au sol avec un électro-aimant. Tiens, je vais poser la question sur Reddit...

 

D'ailleurs sur ma capture posté plus haut on a l'impression qu'il n'est pas vertical...

A première vue, je ne trouve pas ces commentaires. Peux-tu donner quelques indications/liens ?

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quelqu un peut me dire ce que ç est que toute cette poussière que L ont voit voler devant la caméra du second etage? N est ce pas "stérilise" ?

 

C'est de la glace. Avec le froid et l'atmosphère humide, la fusée se couvre d'une pellicule de glace. Celle-ci se détache en petits morceaux brillants une fois dans l'espace, surtout lors de chocs comme le MECO. Comme le moteur est arrêté, tout ce petit monde suit la fusée dans son orbite.

 

C'est surtout le système de guidage qui m'impressionne... Comment font ils pour que l'étage de la Falcon revienne se poser au mètre près sur une barge qui dérive un peu forcément ? Technologie militaire inspirée des "smart bombs" (GPS + laser) ? SpaceX a t-il communiqué sur ce point ?

 

J'ai lu qu'ils utilisent principalement des technologies 'COTS' et 'Open Source' pour des raisons de coût et surtout de fiabilité.

Pour la stabilisation du premier étage ils ont probablement employé un ArduPilot, c'est un module capable de stabiliser (et diriger) n'importe quel véhicule: avion, bateau, voiture, hélicoptère, sous-marin... ou fusée.

 

C'est utilisé dans tous les drones, jouets ou 'Pro'. La précision est celle du GPS/Glonass, largement inférieure à 1m, même moins de 10cm si on moyenne les mesures de plusieurs modules. Chacun est plus petit qu'une boîte d'allumettes et ne coûte qu'une centaine d'euros.

 

A l'origine les gyros et accéléromètres CMS minuscules avaient été développés pour la console de jeux Wii(!). Depuis on les retrouve dans tous 'smartphones' et des tas d'autres applications.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comment font ils pour que l'étage de la Falcon revienne se poser au mètre près sur une barge qui dérive un peu forcément ?

 

Elle dérive très peu. La technologie pour maintenir une barge à sa position est très au point. C'est ce qui permet de construire des ponts en amenant le matériel à une position précise et en l'y maintenant le temps nécessaire. Même chose pour un puits de forage où une plate-forme peut être déconnectée (pour laisser passer un iceberg par exemple) puis reconnectée.

 

Je ne connais pas la précision qu'il est possible d'atteindre, mais c'est certainement moins d'un mètre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est de la glace. Avec le froid et l'atmosphère humide, la fusée se couvre d'une pellicule de glace. Celle-ci se détache en petits morceaux brillants une fois dans l'espace, surtout lors de chocs comme le MECO. Comme le moteur est arrêté, tout ce petit monde suit la fusée dans son orbite.

 

 

 

J'ai lu qu'ils utilisent principalement des technologies 'COTS' et 'Open Source' pour des raisons de coût et surtout de fiabilité.

Pour la stabilisation du premier étage ils ont probablement employé un ArduPilot, c'est un module capable de stabiliser (et diriger) n'importe quel véhicule: avion, bateau, voiture, hélicoptère, sous-marin... ou fusée.

 

C'est utilisé dans tous les drones, jouets ou 'Pro'. La précision est celle du GPS/Glonass, largement inférieure à 1m, même moins de 10cm si on moyenne les mesures de plusieurs modules. Chacun est plus petit qu'une boîte d'allumettes et ne coûte qu'une centaine d'euros.

 

A l'origine les gyros et accéléromètres CMS minuscules avaient été développés pour la console de jeux Wii(!). Depuis on les retrouve dans tous 'smartphones' et des tas d'autres applications.

 

Je veux bien qu'ils utilisent ce matériel et ces modules de logiciel libre.

Mais la gestion du vol doit nécessiter une anticipation extraordinaire

  • vents latéraux, dont cisaillement
  • courants de convection,variations de la densité de l'air => effet sur l’efficacité du jet.
  • mouvements de la plateforme en mer (même en tenant compte ce ce que dit Benoît)
  • gestion simultanée des gridwings et jet(s)
  • aléas et retards de réponses aux commandes
  • ballant de carburant à bord
  • effet de surface (comme un aéroglisseur) à l'arrivée
  • gestion de vol selon la quantité de carburant restant constaté.
  • etc

 

L’amélioration progressive des performances de retour (moins de glissement, meilleur centrage...) montre aussi qu'il y a une part de l'empirique dans la conception du programme. Et qu'ils fonctionnent aux limites de leurs possibilités. On n'est pas dans le truc facile.

 

SpaceX dit bien que les données acquises à chaque atterrissage servent à l'affiner.

 

Ils n'ont pas à dire tous les ingrédients de leur "cuisine" et s'il y a une partie militaire, nous ne le saurions pas. S'ils n'étaient pas tout à fait dans la légalité, ils pourraient même "habiller" un logiciel avec un autre.

 

Un autre constructeur qui tente la même technologie aurait à tout recréer. Ce qui protège l'avance de SpaceX sur les autres.

 

L=10 071

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un putain de visionnaire ce Elon MUSK !!!A mon avis, il réussira a faire sa retraite sur Mars a la vitesse ou ça va...

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

A première vue, je ne trouve pas ces commentaires. Peux-tu donner quelques indications/liens ?

 

Comme toujours avec SpaceX on en est réduit à la lecture/interprétation de quelques phrases twitées par Musk

Pas de nouvelles depuis...

 

zpnZePuQ.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Traduction libre:

 

"La vitesse d'atterrissage était proche de la limite haute. L'amortisseur de secours qui fonctionne par déformation a été utilisé au maximum, causant le mouvement d'oscillation.

L'étage est probablement OK mais il subsiste un risque de basculement."

 

"L'amortisseur par déformation est fait de nid d'abeille qui s'écrase pour absorber l'énergie dans le vérin télescopique. C'est facile à remplacer (si la fusée arrive à bon port)."

 

Dans un système d'amortissement, il est courant de prévoir une pièce déformable pour absorber un impact dépassant le débattement normal du vérin ou du ressort. La pièce est détruite mais remplaçable facilement. Sans ça, c'est l'amortisseur lui-même qui se briserait, ou sa fixation au véhicule. Bien sûr, ce système de secours ne sert qu'une fois, il doit être remplacé après usage.

Comme la zone déformable ne reprend pas son volume, il n'y a aucun risque de rebond. En contrepartie la position basse de l'amortisseur est modifiée jusqu'au remplacement de la pièce, ce qui peut éventuellement compromettre la stabilité du véhicule. La garde au sol et le centre de gravité doivent tenir compte de cette possibilité.

Edited by OrionRider

Share this post


Link to post
Share on other sites
Traduction libre

merci à tous les deux.

 

On imagine que les soudeurs risquent la bascule de l'étage à tout moment.

Par contre, une fois les "chaussures" soudées sur les pattes (qui seraient logiquement prévues pour un effort de traction), on devrait pouvoir respirer.

 

On pourrait imaginer que des commentaires lapidaires sont aussi influencées par le fait de ne pas vouloir faire étalage du danger encouru par les "petits soldats" de l'opération. Pour avoir déjà été envoyé au charbon, je sais de quoi je parle.

 

Vivent les daleks ! (cf #373 avec une suggestion pour des robots)

 

images?q=tbn:ANd9GcQ4iFUoWAcY-gXmOw6ybkGLgmVGAniOBE_aI5CSvU2M2oXv_Zq_

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Photo provenant du Forum de Nasa Space Flight (pas de meilleure résolution)

ça penche !! Heureusement que la mer est calme...

 

BvmXaLi2.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est visuellement trompeur.

En fait, il faut imaginer un bloc d'acier très lourd avec un tube en alu très léger posé par-dessus. La masse se trouve principalement en bas, entre les pattes.

Du coup, la fusée peut être inclinée sans risque de basculer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les points de vue ci après rappellent des échanges entendues sur le chantier entre grutier et conducteur de travaux, chauffeur et client etc.

Sauf qu'ici, nous sommes chacun devant un ordi, pas au pied d'une tour vacillante:

Photo provenant du Forum de Nasa Space Flight (pas de meilleure résolution)

ça penche !! Heureusement que la mer est calme...

 

C'est visuellement trompeur.

En fait, il faut imaginer un bloc d'acier très lourd avec un tube en alu très léger posé par-dessus. La masse se trouve principalement en bas, entre les pattes.

Du coup, la fusée peut être inclinée sans risque de basculer.

 

Objectivement, il faut du courage pour aller souder les "chaussures" sur les pieds d'un Falcon penché. Même le patron avait des doutes pour l'arrivée à bon port au propre et au figuré. Et le moment où l'accident pouvait arriver devait être avant/pendant le soudage, pas durant le voyage une fois sécurisé. Le risque est moins dans le calcul théorique que dans le détail que personne n'a vu: le goujon fissuré, la pièce malmenée qu'on n'a pas remarquée...

 

Même "vide" Falcon reste un feu d'artifice, et s'il arrive quelque chose, il ne vaut mieux pas être à côté. Mais là, je m'identifie plutôt avec le grutier, le chauffeur et le soudeur !

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arrivé au port debout. ouf...

 

HA4mIwJ8.jpg

 

Ah les vieux rafiots à vapeur !!

 

RF7qu2Lg.jpg

Edited by jackbauer

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas très droite et plus du tout au centre quand même !

Due to challenging supersych orbit mission, landing was very fast and landing legs used up all or most of their crush core (reason for lean).

 

core in the telescoping actuators were depleted on the hard landing, causing the lean and resulting deck-walk before the boots could be welded in place.

 

 

13266730_470123479851284_1946883499_n.jpg?ig_cache_key=MTI2Mzg5OTM2MzA2MDk5MTQyNg%3D%3D.2

https://www.instagram.com/p/BGKRcY3F8XC/

Edited by fratton

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas très droite et plus du tout au centre quand même !

 

Ayant vu atterrissage plutôt bien centré en direct, j'ai compris pour le "deckwalk" avant de lire le texte. Terrifiant. On dirait qu'il a un butoir autour du pont qui a servi pour ce cas précis. L'aspect général est encore moins élégant que le module BEAM à l'ISS. Mais ce n'est pas là pour faire beau...

 

Tu t'imagines avec un poste à souder au pied de cette colosse aux pieds d’argile glissante ?

 

Je pense qu'il y en a qui ont mérité une prime valant quelques mois de salaire.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Du coup, Elon a trouvé un étage encore plus amoché pour faire ses tests. :p

 

Notez en bleu, sur le côté de la barge, une des hélices orientables qui servent à maintenir la position GPS à moins d'un mètre près, même dans le mauvais temps. Sur l'image elle est sortie de l'eau et repliée à l'horizontale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Jack. L'extrait d'article sur Twitter explique comment SpaceX va pouvoir augmenter la charge utile. En examinant les fusées récupérées, les ingénieurs peuvent savoir quelles pièces ont souffert le plus et quelles autres ont à peine servi. Ce bilan, aucune autre compagnie n'a jamais pu l'établir puisque les fusées étaient détruites. Il va permettre de renforcer certaines pièces et surtout de diminuer la taille et la masse d'une grande quantité de composants qui s'avèrent sur-dimensionnés.

 

Ou comment faire d'une pierre trois ou quatre coups! :)

 

:offtopic2:

Sur cette image, notez qu'ils ont enfin muni la 'cupola' d'une fenêtre qui s'ouvre. Attention aux courants d'air! ;)

 

Cjto3wrWkAEoK4x.jpg

Edited by OrionRider

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le premier lancement d'une Falcon 9 avec premier étage "recyclé" (après récupération) n'aura pas lieu avant septembre/octobre.

 

http://www.nextinpact.com/news/100190-spacex-veut-reutiliser-premier-etage-falcon-9-dici-trois-ou-quatre-mois.htm

 

Le point de vue de l'auteur de l'article :

 

Les causes de ce retard sur le planning initial ne sont pas précisées. Plusieurs possibilités à cela : soit la remise en état demande plus de temps et de vérification que prévu, soit trouver un partenaire prêt à payer pour une fusée recyclée n'est pas si simple, soit un peu des deux.

 

On verra si Space X pour ce premier vol "historique" de l'ère du récupérable, relance avec une charge utile réelle, ou fait un lancement d'essai pour s'assurer que tout fonctionne correctement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Prochain tir mercredi 15/06 :

 

(twit) 

‏@SpaceX

Next launch targeting June 15 for launch of the @Eutelsat_SA 117 West B and ABS-2A satellites. Launch window opens 10:29 am ET, 2:29 pm UTC

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

 

On verra si Space X pour ce premier vol "historique" de l'ère du récupérable, relance avec une charge utile réelle, ou fait un lancement d'essai pour s'assurer que tout fonctionne correctement

 

Peut-être un début de réponse ici :

 

http://www.universetoday.com/129371/relaunch-like-donkey-kong/

 

extrait :

 

It’s been reported that the first reuse flights will likely be Low Earth Orbit (LEO) flights. LEO’s have less complicated flight profiles, so this makes sense. There’s no official word on payloads for these flights yet, though companies like SES and Iridium are probably keenly interested

Share this post


Link to post
Share on other sites
Peut-être un début de réponse ici :

 

http://www.universetoday.com/129371/relaunch-like-donkey-kong/

 

extrait :

 

Il a été rapporté que les premiers vols de réutilisation seront probablement orbite terrestre basse (LEO) qui présente des profils de vol moins compliqués , ce qui semble logique. Il n'y a aucune information mot officielle quant aux charges utiles, bien que des entreprises comme SES et Iridium sont probablement très intéressés

 

 

Probablement ?

certainement !

Et le responsable de SES l'a déjà dit il y a quelque temps

Je crois me rappeler que ce client fait pression pour un tarif à -50%, alors que les propositions de SpaceX était plus près de -30%. Suivant les discussions sur Reddit, on pense que pour les premiers "revols" vont souffrir d'un tarif d'assurance plus élevé pour pouvoir descendre jusqu'au (et même en dessous du !) prix du neuf. Ses statistiques d'échec de réussite seront déterminantes.

Édit:

info ici, spaceflightnow.com/2016/02/23/ses-eager-to-fly-satellite-aboard-used-falcon-9-rocket).

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/acces-espace-spacex-reutilisera-etage-falcon-9-lors-lancement-cet-automne-63132/

 

Un article sur le site de Futura-sciences

 

Extrait :

La remise en état des étages récupérés

Avant d’envisager une réutilisation d’un étage, les équipes de SpaceX ont du boulot. La remise en état des réservoirs est une suite d’étapes qui débute par le décapage et le nettoyage et se termine par la vérification et le contrôle de la structure. Avant d'autoriser le retour en vol de l'étage, les ingénieurs devront s'assurer qu'il n'existe pas d'amorce d'érosion et encore moins des fissures dans les soudures.

Quant aux moteurs Merlin, l'un, assez pointu, est à turbopompe. Il sera nécessaire, avant chaque réutilisation, de le démonter et d'inspecter les parties les plus sensibles, notamment la chambre de combustion et tout le dispositif de refroidissement. L'opération devra être réalisée sur chacun des neuf moteurs qui équipent l’étage !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un article sur le site de Futura-sciences

...Quant aux moteurs Merlin, l'un, assez pointu, est à turbopompe. Il sera nécessaire, avant chaque réutilisation, de le démonter et d'inspecter les parties les plus sensibles, notamment la chambre de combustion et tout le dispositif de refroidissement. L'opération devra être réalisée sur chacun des neuf moteurs qui équipent l’étage !

La remise en état des turbines rappelle les débuts d'Ariane 5. Il y a eu de la cavitation (de l'hydrogène) je crois. Il paraît que les ailettes étaient toutes poquées avant la durée d'un seul vol. Là c'est du kérosène RP-1 mais il y a toujours l'oxygène. D'un autre côté, on peut imaginer que la Nasa pourrait leur refiler quelques données acquises avec le recyclage du moteur principal de la Navette. En tout cas, c'est un formidable banc d'essai qui coûtera ce que ça coûtera en attendant que le mode d'entretien soit rodé. Après, on imagine que les contrôles seront progressivement allégés à mesure que les points forts/faibles sont identifiés.

Pour le moment, ce n'est pas "laver et partir" comme on claironnait au début. Un peu normal que les assureurs s'en inquiètent dans un premier temps.

 

On a un avant-goût de ce que ce sera pour Raptor qui est "fully staged" avec un mélange partiellement brûlé donc corrosif qui passera dans la turbine de compression.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

petit rappel, même si ça commence à devenir banal...

 

quoique, dans l'espace rien n'est banal.

 

lancement avec récupération d'étage prévue.

 

Prochain tir mercredi 15/06 :

 

(twit) 

‏@SpaceX

Next launch targeting June 15 for launch of the @Eutelsat_SA 117 West B and ABS-2A satellites. Launch window opens 10:29 am ET, 2:29 pm UTC

 

donc aujourd'hui mercredi à

16h29 Paris

14h29 UTC

 

spacex.com/webcast

 

En cherchant un lien direct, quelques-uns sur WA se sont déjà trompés et ont visionné un ancien lancement. Lire bien la date et le nom du satellite !

De mon côté, je cherche le "technical webcast". C'est un autre lien qu'on avait les autres fois. Si vous le trouvez, merci de poster !

 

 

 

Récupération d'étage prévue.

Mais attention, le stationnement à l'intérieur va être bientôt interdit et on sera priés de se garer sur parking P4, longue durée, à l'extérieur.

Oui, je sais. Çà fait de la marche à pied:

 

636011721010792161-f9-recovered-boosters-four-060716.jpg

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.