Jump to content
SagiLeSage

Relativité et ondes gravitationnelles

Recommended Posts

...j'ai cherché à étayer une éventuelle corrélation entre développement des échanges avec notamment l'arrivée d'internet et la dynamique scientifique (caractérisée par les publications, le choix est là contestable car il existe d'autres indicateurs scientométriques...

 

Avec de tels arguments il ne faut pas t'étonner d'une "réponse lapidaire de bistrot"...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon les gars... on en revient aux ondes gravitationnelles ?

 

Plus que quelques heures.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Avec de tels arguments il ne faut pas t'étonner d'une "réponse lapidaire de bistrot"...

 

C'est sur qu'essayer de dépasser le copier coller de liens en terme de participation à un forum présuppose un minimum de travail de recherche, ne serait ce que dans l'argumentaire ou la mise en perspective. ;)

 

(HS) Pour avancer un peu sur la scientométrie de manière étayée : "les phases de croissance exponentielle (où le taux de croissance est proportionnel à la taille déjà atteinte par une population ou par un système) étaient suivies de phases de croissance linéaire (dans lesquelles le taux de croissance est constant et indépendant de la grandeur du système). ", issu de http://gabriel.gallezot.free.fr/Solaris/d02/2polanco1.html .

(FIN DU HS)

 

Pour revenir au sujet, le CNRS annonce une conférence à 16h20 en son siège à Paris : http://www2.cnrs.fr/presse/communique/4403.htm , marrant de voir que ça se bouscule pour causer.

 

D'ailleurs, cet empressement est-il lié au pic de 750 GeV découvert au LHC pouvant avoir un lien avec le graviton ?

 

Impatient je suis de la publication... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour moi le graviton fait un pic à 85 kg, et son bump reste localisé sur mon bide !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Y aura-t-il une retransmission en direct ?

 

On dirait que la communication est "gérée"

 

 

public.virgo-gw.eu/february-11th-scientists-to-provide-an-update-on-the-search-for-gravitational-waves

 

LIVE WEBCAST:

For press not based in Italy this event will be simulcast live online. For details about how to participate remotely, please contact:

EGO Information Technology: antonella.bozzi@ego-gw.it, Tel. +39 050752540 - See more at: http://public.virgo-gw.eu/february-11th-scientists-to-provide-an-update-on-the-search-for-gravitational-waves/#sthash.y7zOMblu.dpuf

 

Ce ne serait pas plus simple de proposer un lien pour permettre au quidam de voir ce que disent les privilégiés ?

 

Je pense qu'ils craignent des "ondes", pas toujours gravitationnelles.

La découverte est américaine, pas européenne.

 

Edit: mais s'il y a conférence de presse des deux côtés de l'Atlantique, l'implication serait-il donc qu'on attend l'annonce d'une détection simultanée par les deux systèmes LIGO et VIRGO ?

Je pense qu'on est nombreux à ne pas poster dans ce fil, car un peu perdu par rapport à ce qui se passe. Qui veut bien clarifier ?

 

deuxième question, toujours de la part du "grand public" webastro:

On se met à parler en même temps

  • des grand détecteurs passifs pour les ondes gravitationnelles venant du fond du cosmos et
  • des résultats venant du LHC de Genève.

C'est comme si on pense pouvoir fabriquer à petite échelle, une particule "graviton" produite en quantité par des cataclysmes cosmiques. Mais on a toujours dit que la gravitation est insignifiante à l'échelle microscopique.

 

 

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

[quote name=Poussin38;2175044

Pour revenir au sujet' date=' le CNRS annonce une conférence à 16h20 en son siège à Paris : http://www2.cnrs.fr/presse/communique/4403.htm , marrant de voir que ça se bouscule pour causer.

 

D'ailleurs, cet empressement est-il lié au pic de 750 GeV découvert au LHC pouvant avoir un lien avec le graviton ?

 

Impatient je suis de la publication... :)

 

C'est sûr que si le pic à 750 GeV se confirme et qu'il s'agit d'un graviton et que LIGO annonce bien la découverte d'un signal d'onde gravitationnelle, alors on se souviendra longtemps de 2016 ! Mais ça fait beaucoup de si... ;)

 

La conférence de presse va bien être diffusée sur Internet mais le lien ne sera connu que quelques minutes avant ! Je suppose qu'ils veulent éviter un blocage du système.

À l'heure actuelle je ne connais pas le lien.

 

Dominique

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je suppose qu'ils veulent éviter un blocage du système.

À l'heure actuelle je ne connais pas le lien.

 

Dominique

 

Mais j'aurais pensé que c'est exactement cela qui pourrait mettre un serveur en saturation.

 

Sans donner l'adresse avant, il y pas le temps pour activer des adresses miroir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La détection a été faite sur les 2 sites de LIGO et non VIRGO, mais le consortium international onde gravitationnelle regroupe plus de 1000 personnes.

 

Le mieux Paul c'est d'attendre les explications après la conférence. L'article doit suivre le 26 fevrier si je me souviens bien. Cette conférence est là car les fuites se faisaient de plus en plus nombreuses.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La détection a été faite sur les 2 sites de LIGO et non VIRGO, mais le consortium international onde gravitationnelle regroupe plus de 1000 personnes.

 

Le mieux Paul c'est d'attendre les explications après la conférence. L'article doit suivre le 26 fevrier si je me souviens bien. Cette conférence est là car les fuites se faisaient de plus en plus nombreuses.

 

Les fuites servent aussi à prévoir le déluge.

C'est d'ailleurs une méthode usitée en politique.

 

La fuite sert à préparer le public, lui faire réviser ses classiques, comprendre l'information quand elle tombe. Et même préparer les médias scientifiques pour avoir quelque chose au chaud pour ne pas être pris au dépourvu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une question technique :

lorsqu'une onde gravitationnelle arrive elle modifie quelque peu la grandeur de l'objet. Ce phénomène est-il de même nature que la contractions des longueurs en Relativité Restreinte lorsque l'on mesure un objet en mouvement par rapport à nous ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est sûr que si le pic à 750 GeV se confirme et qu'il s'agit d'un graviton et que LIGO annonce bien la découverte d'un signal d'onde gravitationnelle, alors on se souviendra longtemps de 2016 ! Mais ça fait beaucoup de si... ;)

 

Tu pourrais développer quelques points s'il te plaît ?

En gros : A quoi ressemble un signal d'onde gravitationnelle ? Un simple pic à une fréquence donnée ? Pendant longtemps ? une demi seconde ? C'est une "oscillation" ? Et en très gros, il se passe quoi avec les gravitons pendant un passage ?

:p voilà où j'en suis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des fois en tentant de répondre, on finit par entrevoir des choses même si on n'a pas réellement compris, ce qui est mon cas. Les connaisseurs peuvent affiner ensuite !

Une question technique :

lorsqu'une onde gravitationnelle arrive elle modifie quelque peu la grandeur de l'objet. Ce phénomène est-il de même nature que la contractions des longueurs en Relativité Restreinte lorsque l'on mesure un objet en mouvement par rapport à nous ?

 

L'étirement de l'espace en question ressemble davantage à celui qui provoque la fuite des galaxies. Les objets conservent leurs propriétés et leurs proportions. Tandis que l'espace qui les sépare change.

L'allégorie pour l'étirement de l'espace est celle des boutons sur un ballon en cours de gonflage. Si j'ai bien compris, les ondes gravitationnelles sont des rides en mouvement sur le ballon. En étendant l'allégorie, les objets affectés sont comme des bateaux sur la mer au passage d'une vague. Sur certaines vagues, comme celle d'un tsunami, on ne ressent rien. Mais imagines un moment deux bateaux à quelques encablures de distance avec une corde tendue entre les deux. Là, oui on sentirait tendre et relâcher la corde.

 

Du coup, la réponse à ta question est "non". Les objets ne changent pas, mais ils sont affectés par les modifications de l'espace.

 

Et maintenant, si je tente de répondre à PlanetTracker, ma démarche sera carrément suicidaire. D'ailleurs, j'espère une réponse de Leimury, ce qui est limite maso.

C'est sûr que si le pic à 750 GeV se confirme et qu'il s'agit d'un graviton et que LIGO annonce bien la découverte d'un signal d'onde gravitationnelle, alors on se souviendra longtemps de 2016 ! Mais ça fait beaucoup de si...

 

Tu pourrais développer quelques points s'il te plaît ?

En gros : A quoi ressemble un signal d'onde gravitationnelle ?

En exagérant, imaginons une énorme onde gravitationnelle qui arrive au bout d'une barre d’haltérophile. La barre se casse en deux !

Par contre, avec une telle onde on aurait d'autres problèmes et aurions peu de chances de survivre pour étudier le résultat.

 

Dans la même situation, des ondes successives correspondent aux étirements et pliages successives de la barre.

 

 

Un simple pic à une fréquence donnée ?

A priori, une fréquence concerne le temps écoulé entre deux pics.

Pourtant, un photon seul a une couleur, correspondant à une fréquence. Du moment où on postule l'existence d'un graviton, le pic seul a aussi une fréquence.

 

Edit: exemple-type à 30hz dans #84

 

Mais il y a pire.

qui dit fréquence, dit longueur d'onde.

D'autant plus que la vitesse de propagation est connue: c

Donc, on tombe dans une situation récursive avec une longueur d'onde affectant lui-même les longueurs. Je pense que c'est permis car la déformation des longueurs est extrêmement faible par rapport à la longueur de l'onde du graviton.

 

 

Pendant longtemps ? une demi seconde ? C'est une "oscillation" ? Et en très gros, il se passe quoi avec les gravitons pendant un passage ?

 

ce qui pose aussi la question de savoir s'ils souffrent de la maladie dualité onde/particule.

 

:p voilà où j'en suis.

merci d'abord pour ta grande honnêteté. Facile pour quelqu'un comme moi d'avouer son ignorance, un peu moins pour un professionnel hors de son domaine.

Le plus incroyable est qu'il y a des spécialistes très proches du sujet qui s'exposent encore davantge et tiennent un discours comme suite:

science20.com/a_quantum_diaries_survivor/giddings_the_750_gev_diphoton_resonance_is_a_graviton-165413

The paper ... is reasonably readable -it means I found it not totally over my head ... I am an experimental particle physicist working with the CMS experiment at CERN...

wow:o

 

Edit:

assez amusant de voir l'horaire de la conférence annoncé "16h30" sans dire "heure de Paris" ou "TU". J'espère que on sait mieux calibrer entre les sites de Louisiane et Italie. Il serait fâcheux de tomber dans un nouvel écueil comme pour les neutrinos "supraluminiques".

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites
Info de première main : il va être annoncé une double découverte ! Je n'en sais pas plus... :-)

Ne mets-toi pas en danger pour nous !

On aura grand besoin de toi par la suite !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au contraire ,il ne faut pas en perdre une miette.

 

Quel est le lien pour suivre même si c'est pas traduit ?

 

C'est sans doute un moment historique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici ce que j'espère voir :

 

D12strainNRDA.png

 

image issue de ce site : http://motls.blogspot.fr/2016/02/ligo-wows-bh-masses-3629-to-62-suns-51.html

C'est à dire l'oscillation qui s'amplifie jusqu'à la coalescence des deux trous noirs, suivi par un amortissement correspondant au rééquilibrage des masses après la fusion

 

Les paris sont ouvert !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Voici ce que j'espère voir :

 

D12strainNRDA.png

 

image issue de ce site : http://motls.blogspot.fr/2016/02/ligo-wows-bh-masses-3629-to-62-suns-51.html

C'est à dire l'oscillation qui s'amplifie jusqu'à la coalescence des deux trous noirs, suivi par un amortissement correspondant au rééquilibrage des masses après la fusion

 

Les paris sont ouvert !

 

ça serait tellement fort ! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le live commence ! :)

 

attention tout enregistrement est interdit ;)

 

Quelques notes prise en cours de la conférence.

 

Ils ont détecté la fusion de deux trous noirs de 30 masses solaires il y a 1.3 G années.

 

Mais comment savent-ils la distance ?

 

Il y a eu relaxation après fusion.

(je pense que c'est la stabilisation en une forme sphérique)

 

 

2016-02-11_webastro-fusion-trous-noirs-par-ondes-gravitationnelles_vignette.jpg

cliquer pour aggrandir

 

Je m'attendais à trois graphiques = trois lieux = Hanford + Livingstone + Pisa

 

réponse à SB

décalage 7ms = localisation de 600°²

 

aucune détection astronomique dans la zone cible.

 

Ne peuvent pas répondre sur d'autres éventements candidats.

 

Ils restent évasifs sur des détections dans d'autres fourchettes de temps.

 

Niveau ce certitude 100% car détection sur deux lieux éloignés.

car météo ok pendant détection.

 

N'achetez pas Ça M'intéresse, si les articles sont aussi nuls que la qualité de la question de son journaliste qui demande ce qui est une onde gravitationnelle !

 

On s'attend à quelques dizaines de détections d'évènements par an.

 

La masse de 30 masses solaires était plus élevée qu'inattendue.

On hésite entre deux objets voisins que sont devenus trous noirs et se sont fusionnés. Ou dans une zone où il y avait beaucoup de trous noirs que deux se sont rencontrés par hasard.

 

Possibilité des ondes venant du big bang: les détecteurs ne sont pas encore assez sensibles. On parle d'un reflet sur le fond cosmique, ce que je ne comprends pas.

 

Les ondes auraient peu de conséquences sur les étoiles, même dans le voisinage proche de la collision (Je pense que le journaliste pensait au paradoxe de Fermi).

 

fin conf

 

Personne n'a posé de question sur l'utilité du détecteur en Italie.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites
attention tout enregistrement est interdit ;)

 

Pas besoin, je sens qu'on va en entendre parler pendant un bon moment ! ;)

 

Observation et donc existence des ondes gravitationnelles confirmées ! :)

 

Par contre on sent que tout le budget est passé dans l'instrument et pas dans les moyens de retransmission :be:

Edited by Jean-Baptiste_Paris

Share this post


Link to post
Share on other sites

Là je comprends mieux :

Image fusion des trous noirs coalescence et l'onde qui se balade ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.