Jump to content
andreaferrecchia86

Calculer l'heure sidérale ?

Recommended Posts

Bonsoir,

j'ai posté une question sur un autre topic, mais finalement je trouve qu'une partie de la réponse mérite d'avoir son propre topic. :)

 

Ma question est de savoir, comment de manière simple je peux calculer une heure sidérale du moment d'une observation en connaissant ma longitude , la date et l'heure? (sans me servir d'un logiciel)

 

par exemple

Longitude : 6°

Date : 7 Novembre 2016

Heure : 20:00

 

Le seul article que j'ai trouvé est celui-ci:

(Mais j'arrive pas à décortiquer clairement les étapes car il est entremêlé à du code... :confused:)

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Calcul du jour julien:

 

Pour la date, il faut utiliser un système de référence plus simple que le système jour-mois-année traditionnel, on utilise en général le JOUR JULIEN : ce calendrier est très simple, il ne fait que compter les jours à partir d'une date de référence. La date de référence est le 1er janvier de l'an -4712 à 12H00 (par exemple le 1er janvier 2OOO à 00H00 correspond au jour julien 2451544.5).

L'utilisateur a donc entré une Année, un Mois, un Jour, une Heure et une Zone, nous en déduisons par le calcul le nombre de jour depuis le 1er janvier 2000 auquel il correspond. L'heure donnée est l'heure locale, la zone correspond au décalage par rapport à Greenwich.

 

[ Par convention : la fonction Int est la fonction qui rend la partie entière d'un nombre ]

 

Si le mois est inférieur à 3 :

alors Mois = Mois + 12 et Année = Année - 1

sinon on ne fait rien

 

 

Puis on fait les calculs suivants :

A = Int( Année / 100 )

B = 2 - A + Int( A / 4 )

 

( les termes A et B sont des termes correctifs qui doivent être utilisés pour les dates à partir du 15 octobre 1582, date de la reforme du calendrier julien en calendrier grégorien. Dans mon logiciel, j'ai supposé que l'utilisateur tape toujours une date apres celle-ci )

C = Int( 365.25 * Année )

D = Int( 30.6001 * ( Mois + 1 ) )

Jour Julien :JJ = B + C + D + jour + 1720994.5

 

 

Calcul de l'heure sidérale:

 

L'heure sidérale va nous permettre de calculer un angle qui dépend de l'heure d'observation et de la date.

Nous connaissons le jour julien, nous en déduisons le nombre de siècle depuis le 01/01/2000 grâce à la formule suivante :

 

T = ( JJ - 2451545 ) / 36525

 

On en déduit l'heure sidérale en seconde grâce à la formule suivante :

 

H1 = 24110.54841 + ( 8640184.812866 * T) + ( 0.093104 * ( T^2 ) ) - (0.0000062 * ( T^3 ) )

 

en heure l'heure sidérale est donc :

 

HSH = H1 / 3600

 

Mais il faut ramener cette heure dans un intervalle de 0 à 24H et ne garder que la partie fractionnaire de ce nombre d'où :

 

HS = (( HSH / 24 ) - Int( HSH / 24 ))*24

---------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Merci d'avance pour vos réponses

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui c'est possible, ce n'est pas difficile en fait mais ce sont des calculs d'apothicaires, la partie particulièrement pénible à faire à la main étant de compter le nombre de jours écoulés depuis une date référence.

 

J'avais fait une feuille de calcul LibreOffice qui calculait l'heure sidérale locale, redis-moi si ça t'intéresse et je la posterai quelque part.

Share this post


Link to post
Share on other sites

andrea...

 

Au moment d'une observation, l'heure sidérale est égale à l'ascension droite des astres qui passent au méridien (de ton lieu).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toutiet j'ai presque compris!!! :-) donc ... si je connais les coordonnée d'un astre, mettons Aldebaran (4h36m) au moment du passage au méridien, il sera 4h36 sidérale à mon lieu d'observation?

Si c est comme ca, c est paa difficile...

 

Et pour ce qui est du calcul du de la date totale julienne?

Share this post


Link to post
Share on other sites

le GO TO, je n’ai jamais aimé cela, ca me fache tout le plaisir de chercher un astre et comprendre comment fonctionne la mécanique céleste!

mais revenons à nos photons!

du coup la réponse de toutiet ne m a satisfait que jusqu’a j aie compris qu il ne faille attendre la nuit, piocher un astre sur le meridien et chercher ses coordonnées dans un catalogue.... mais si nous voulons le calculer l heure sidérale a tout moment, quel est la marche a suivre la plus simple?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu prends SkySafari ou Stellarium ou Carte du Ciel, ils te la donnent sans que tu n'ais rien à calculer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et tu as bien raison, c'est passionnant !

 

Pour connaître le temps sidéral a un instant donné (c'est-à-dire l'ascension droite du méridien) il faut, soit le mesurer, par exemple en utilisant une étoile comme Toutiet l'indiquait, soit le calculer. La méthode de calcul est longue est difficile, elle est expliquée dans des livres (Meeus par exemple), mais un forum n'est pas adapté (messages courts, pas de notation mathématique). Le forum est utile si tu as une question sur un point précis de l'algorithme (par exemple expliquer un des calculs présents dans l'algorithme de ton premier message, mais pas tout !)

 

Bref : est-ce que tu sais calculer le temps sidéral pour une date donnée ? Pas le mesurer mais le calculer. Et est-ce que c'est ça qui t'intéresse ? Si oui et si j'ai le temps, je peux participer, notamment si on parle de programmation sur ordinateur (ce n'est pas le genre de calcul à faire à la main).

Edited by 'Bruno

Share this post


Link to post
Share on other sites
j ai envie de savoir le faire😍

 

Oui mais comme les maths et toi, visiblement ca fait deux, comment veux tu faire ? La réponse à ta question se trouve dans le texte que tu as cité dans ta question... Ce sont les formules de Jean Meeus, il n'y a pas plus simple.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez, je détaille les explications pour le calcul du temps sidéral proprement dit. Supposons donc qu'on ait déjà calculé le jour julien : le 16/10/2017 à 12h, JJ = 2.458.043, donc là maintenant à 23h30 heure d'été, c'est-à-dire à 21h30TU = 9h30 depuis midi, on a JJ = 2.458.043 + 9.5/24 = 2.458.043,395.833.

 

Nous connaissons le jour julien, nous en déduisons le nombre de siècle depuis le 01/01/2000 grâce à la formule suivante :

 

T = ( JJ - 2451545 ) / 36525

 

T = (2.458.043,395.833 - 2.451.545) ÷ 36.525 = 0,177.916.381

 

On en déduit l'heure sidérale en seconde grâce à la formule suivante :

 

H1 = 24110.54841 + ( 8640184.812866 * T) + ( 0.093104 * ( T^2 ) ) - (0.0000062 * ( T^3 ) )

Ce qui donne H1 =1.561.340,964.433 (en espérant ne pas m'être trompé ‒ c'est là où on voit que ce genre de calcul doit être fait sur ordinateur, sinon c'est pénible...)

 

en heure l'heure sidérale est donc :

 

HSH = H1 ÷ 3600

 

HSH = 433,705.823.454

 

Mais il faut ramener cette heure dans un intervalle de 0 à 24H et ne garder que la partie fractionnaire de ce nombre d'où :

 

HS = (( HSH / 24 ) - Int( HSH / 24 ))*24

La formule est compliquée mais le calcul est simple ! On fait :

433,705.823.454 ÷ 24 = 18,071.075.977

On retranche 18 qui ne sert à rien et on multiplie la partie fractionnaire par 24 :

0,071.075.977 × 24 = 1,705.823.454

 

Il reste à l'exprimer en heures et minutes (pas besoin des secondes sauf si on fait de l'astrométrie absolue) :

1,705.823.454 → donc 1h

0,705.823.454 × 60 = 42,349.407.211 → donc 42 minutes

0,349.407.211 × 60 = 20,964.432 → on arrondit à 21 secondes

 

Le temps sidéral ce soir à 23h30 heure d'été est de 1h42m. C'est le temps sidéral de Greenwich, je suppose ? Car le temps sidéral local dépend aussi de la longitude.

Edited by 'Bruno

Share this post


Link to post
Share on other sites

BRUNO un grand merci je suis en train de lire avec attention ta précieuse réponse... hélas je rentre du travail maintenant, mais demain matin je pourrais m y pencher un peu plus...

Je comprend dans dans ton calcul qu il y a un lien très très étroit entre le temps sidéral et la date julienne... quelqu un pourrais en dire un peu plus?

Si non à la fin je crois comprendre qu il faut une dernkere opération pour l adapter a ma longitude?

 

Merci encore pour toutes vos explications je vous suis tres tres reconnaissant!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eh ben la prochaine fois que je prends RV chez mon coiffeur (ça arrive tous les six mois environ) je le ferai avec cette méthode!

 

Patte.

 

(PS: rien que pour l'emmerder avant qu'il ne m'emmerde avec les derniers résultats du footbolle)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je comprend dans dans ton calcul qu il y a un lien très très étroit entre le temps sidéral et la date julienne...

Le temps sidéral dépend du temps. Ça, tu t'en doutes. Dans les calculs astronomiques, il est pratique de mesurer le temps écoulé à partir d'une certaine date qui sert d'origine. On appelle ça le jour julien. C'est pourquoi, souvent, quand une grandeur dépend du temps, on la calcule à l'aide du jour julien.

 

Ce n'est pas que le temps sidéral dépende de la date julienne : il dépend du temps, et une façon de mesurer le temps est d'utiliser la date julienne. On aurait pu cboisir autre chose (par exemple je jour julien modifié, qui se compte à partir de 1900), ça aurait juste changé certaines valeurs dans les formules.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un grand merci pour toute vos explications, j'ai bien compris la marche à suivre et le raisonnement...

Ouf c'est déja ça...!

Maintenant pour ce qui est de coller un nom plus descriptif a H1? T? HS et HSH ?

 

Et une autre question aussi qui m 'empêche d aller de l avant, c'est qu'il faut forcément que j apprenne à calculer la date julienne? (Je pense...) car c est comme si je sais faire que la fin du calcul en ne sachant calculer que l heure sidérale...

 

Vous pensez que c'est le cas d ouvrir une autre discussion ou c'est le genre de choses qui n'interessera personne....?

 

Comme on le disait plus haut c'est les bases de l astronomie... mais aujourdhui on est dans l'ère : "je pioche un truc que je trouve que je trouve beau sur stellarium , et je rentre les coordonnées dans le gosier du GOTO...." moi je veux comprendre le comment du pourquoi ☺

Share this post


Link to post
Share on other sites

Presque tous les calculs astronomiques nécessitent en effet de commencer par déterminer la date julienne.

 

Autrefois, avant les ordinateurs et les calculatrices, on utilisait des bouquins de référence, notamment les Éphémérides du Bureau des Longitudes. On n'avait donc pas besoin de faire tous les calculs, on utilisait le bouquin. Par exemple pour savoir quel est le jour julien, on regarde dans le chapitre correspondant.

 

Je crois qu'un de tes buts est de calculer les coordonnées horizontales à partir des coordonnées équatoriales. Dans les Éphémérides du Bureau des Longitudes, l'algorithme était expliqué en introduction, avec un exemple concret. Mais le calcul présenté, c'était juste la fin des calculs, car le début (notamment le calcul du jour julien) n'avait pas besoin d'être calculé : il suffisait de le lire dans le chapitre ad-hoc. Pareil pour les coordonnées équatoriales. C'était donc bien plus simple.

 

C'est si tu veux faire tous les calculs à partir de zéro que ça va devenir très compliqué. Mais personne ne fait ça : on le programme sur ordinateur !

 

Exemple : calculer le lever de Vénus.

 

Méthode 1 : à partir de zéro.

‒ calculer le jour julien de la date en question pour une heure proche du lever, par exemple pour 6h ;

‒ calculer pour cette date l'anomalie moyenne puis l'anomalie vraie de Vénus, résoudre l'équation de Kepler, en déduire les coordonnées écliptiques héliocentriques ;

‒ ajouter les termes provenant des perturbations des autres planètes ;

‒ calculer les coordonnées écliptiques géocentriques du Soleil (même topo : anomalie moyenne, anomalie vraie, équation de Kepler, perturbations) ;

‒ en déduire les coordonnées écliptiques géocentriques de Vénus ;

‒ les convertir en coordonnées équatoriales géocentriques (attention à l'équinoxe) ;

‒ les convertir en coordonnées topocentriques (géocentrique = vu depuis le centre de la Terre, topocentrique = vu depuis le lieu d'observation) ;

‒ les convertir en coordonnées vraies (prise en compte de certains effets comme l'aberration) ;

‒ en déduire le semi-arc diurne de Vénus ;

‒ calculer le temps sidéral de Greenwich ;

‒ puis le temps sidéral local ;

‒ en déduire l'instant de passage au méridien de Vénus ;

‒ en déduire l'instant de son lever ;

‒ recommencer tous les calculs en utilisant comme date non pas la date du jour à 6h, mais la date du jour à l'heure trouvée à l'étape précédente.

 

Méthode 2 : à l'aide des Éphémérides :

‒ Calculer les coordonnées équatoriales vraies de Vénus pour la date du jour à 6h par interpolation des coordonnées indiquées dans le bouquin ;

‒ calculer le semi-arc diurne ;

‒ calculer l'instant du passage au méridien de Vénus par interpolation à partir des valeurs du bouquin ;

‒ en déduire l'instant du lever de Vénus ;

‒ recommencer tous les calculs en utilisant comme date non pas la date du jour à 6h, mais la date du jour à l'heure trouvée à l'étape précédente.

 

Il y avait pas mal de calculs, mais nettement moins que si on part de zéro, car on utilisait les données du bouquin.

 

Aujourd'hui, les logiciels ont remplacé les bouquins d'éphémérides...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comme on le disait plus haut c'est les bases de l astronomie... mais aujourdhui on est dans l'ère : "je pioche un truc que je trouve que je trouve beau sur stellarium , et je rentre les coordonnées dans le gosier du GOTO...." moi je veux comprendre le comment du pourquoi ☺

Pour cela faut se plonger dans l'histoire des sciences et de l'astronomie en particulier.

 

Cela sort du contexte d'un forum car il n'est pas possible de mettre le contenu d'un bouquin dans une réponse.

 

Si tu es motivé, direction librairie ou bibliothèque!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un grand merci pour toute vos explications, j'ai bien compris la marche à suivre et le raisonnement...

Ouf c'est déja ça...!

Maintenant pour ce qui est de coller un nom plus descriptif a H1? T? HS et HSH ?

 

Et une autre question aussi qui m 'empêche d aller de l avant, c'est qu'il faut forcément que j apprenne à calculer la date julienne? (Je pense...) car c est comme si je sais faire que la fin du calcul en ne sachant calculer que l heure sidérale...

 

Vous pensez que c'est le cas d ouvrir une autre discussion ou c'est le genre de choses qui n'interessera personne....?

 

Comme on le disait plus haut c'est les bases de l astronomie... mais aujourdhui on est dans l'ère : "je pioche un truc que je trouve que je trouve beau sur stellarium , et je rentre les coordonnées dans le gosier du GOTO...." moi je veux comprendre le comment du pourquoi ☺

 

A priori,pour ce que j'en ai compris dans l'ouvrage De Jean Meeus,calculer la date julienne est assez simple(une addition de quelques chiffres).

Mais il faut avoir les différentes tables qui te donnent ces chiffres (3 tables sur une page) .:)

Si je me trompe,Roger15 va me taper sur les doigts ! :D

Maintenant,si tu veux comprendre comment obtenir ces tables toi-même,ça doit pouvoir se faire.:)

 

Ou ça :

 

http://jean-paul.cornec.pagesperso-orange.fr/formule_jj.htm

Edited by Great gig in the sky

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je trouve que ça n'a pas grand intérêt de calculer soi même des jours juliens. Il faut le programmer sur ordinateur (ou sur calculatrice programmable). Les astronomes d'autrefois ne les calculaient pas : ils les lisaient à partir des Éphémérides. Le seul astronome qui faisait des calculs de jour julien, c'était le type chargé de rédiger le chapitre en question du bouquin. Et encore, il ne faisait le calcul que pour le 1er janvier, puisque pour les autres jours de l'année il suffit d'incrémenter, et pour ça il se contentait de faire +365 par rapport au bouquin de l'année précédente (ou +366 en cas d'année bissextile). Enfin, j'imagine...

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci pour toutes vos réponses et suggéstions! donc c’est clair que l argument m’interesse beaucoup...

 

le livre de Jean Meeus, se lit bien? est-ce que c’est quelque chose de progressif? ou serai-je largué dés le départ?

le calcul astronomique m’interesse (à l’heure actuelle) plus que l’observation. pour moi le B à B est hyper important... j’aimerais a tout moment pour voir me dire: ok, je vois ca comme ca, mais si j’etais 1000km plus à l’est et 300 km plus au sud voila ce que je verrai... oubien encore: je vois ca etant ici, donc on est a la mi octobre a 22h...

 

ps un grand merci pour l explication sur la marche a suivre sur venus!☺️

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le livre de Jean Meeus est très abordable, mais plein de formules mathématiques très longues, c'est le but.

 

On n'y trouve que les 4 opérations et les formules trigonométriques (sin, cos, tan et leurs réciproques). Mais il y en a beaucoup !

 

10293-1508406879.jpg

Edited by Fred_76

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il existe un livre mieux adapté pour les débutants, mais qui va moins loin, c'est Calcul astronomique pour amateurs, de Bouiges. C'est un livre datant des années 1980, donc qui contient des exemples en Basic et dans les langages des calculatrices de l'époque. Mais les algorithmes n'ont pas changé (les règles de la mécanique céleste sont les mêmes) et je trouve que les explications sont meilleures que dans d'autres livres (outre celui de Meeus, qui est surtout une collection d'algorithmes, je pense à Astronomie et ordinateur de Sérane, qui contient des erreurs et est assez imbuvable si on n'a pas déjà lu un autre bouquin sur le sujet, ou à Astronomie pratique et informatique de Dumoulin et Parisot, très théorique et plutôt adapté à des étudiants en science).

 

Comme il n'est plus édité, il faut le cherche en occasion, je l'ai trouvé ici par exemple : http://www.priceminister.com/offer/buy/342257/Bouiges-Calcul-Astronomique-Pour-Amateurs-Livre.html .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu que j'ai également besoin de calculer l'heure sidérale pour une application que je suis en train de développer en VB.Net, j'ai repris les formules énoncées par Bruno pour calculer l'heure sidérale.

 

Je passe par la première étape qui consiste à déterminer le jour julien à la date choisie. Jusque là, tout va bien.

 

Concernant le calcul de l'heure sidérale, lorsque je reprend l'exemple de Bruno, dans son intervention du 16/10 à 23h21, j'obtiens les mêmes valeurs.

 

Cela pourrait être rassurant. Et bien non :confused:

 

Obtenir un résultat, fut-il identique, n'est pas forcément synonyme de véracité. Pour être sûr du résultat (car la suite des calculs va en dépendre), j'ai comparé la valeur d'heure sidérale obtenue avec celle donnée par C2A. Et c'est franchement différent. A la même date, même heure et même longitude (j'ai tout remis à zéro dans les 2 cas afin d'éviter d'introduire un risque supplémentaire d'erreur dans le calcul), les formules énoncées ci-dessus me donnent une heure sidérale de 01h42m21s et C2A 23h12m21s. Ce n'est pas vraiment la même valeur.

 

La valeur du jour julien est bien identique dans les 2 cas, donc, pas de problème sur ce point.

 

Alors, qui dit vrai ? Pour en avoir le coeur net, j'ai trouvé sur le site http://f1rzv.free.fr/calculs/AstroCalc.php , la possibilité de calculer l'heure sidérale.

 

En mettant la longitude à zéro et en précisant la date du 16/10/2017 à 21h30 TU, j'obtiens la même valeur que ce que m'indique C2A.

 

Poursuivant mes investigations, j'ai fait un autre constat : avec C2A ainsi qu'avec la feuille de calcul sur le site F1RZV, lorsque je décale l'heure d'une heure, l'heure sidérale évolue de 1h et 10s. Je présume que les 10s sont liées au delta de 4mn entre heure "normale" et heure sidérale (240s/24h font bien 10s/h).

 

Par contre, à l'aide des formules de cette discussion, pour un décalage de 1h de temps, l'heure sidérale n'évolue que de 10s. On voit bien qu'il y a un problème.

 

Il n'y a pas d'erreur de transcription des formules puisqu'avec l'exemple de Bruno, j'obtiens le même résultat que lui.

 

De même, toute variable qui peut présenter une fraction décimale dans mon programme est calculée avec une précision de 30 chiffres après la virgule. C'est certainement beaucoup trop, mais je n'ai pas vraiment le choix. C'est juste pour préciser que ce n'est pas un arrondi sur une variable qui peut poser problème.

 

C'est ce qui m'amène à penser qu'il y a un problème avec les formules énoncées plus haut dans cette discussion. Et pourtant, ce sont des formules qu'on peut trouver également sur d'autres sites.

J'avoue ne pas comprendre ce qui se passe :?:

 

Est-ce que quelqu'un utilise ces formules et a comparé le résultat avec un autre logiciel qui calcule l'heure sidérale ?

 

PS : j'ai commandé le livre "Calcul astronomique pour amateurs, de Bouiges" car je vais peut-être trouver des éléments de réponse.

 

Merci à vous

 

JP

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention, les formules que j'ai utilisées, c'est celles qu'Andreaferrechia a citées. Mon but était de lui expliquer comment s'en servir. Mais s'il a commis une faute de frappe, je l'ai évidemment recopiée. (De plus je n'ai pas tenu compte de la longitude, c'était un calcul pour Greenwich.)

 

Avec les fonctions que j'ai écrites à partir du livre de Meeus, voyons ce que ça donne pour le 16/10/2017 :

 

Temps sidéral Greenwich 0h TU : 01h38m49s
Temps sidéral Greenwich 21h30 TU : 23h12m21s

 

Ah, j'obtiens apparemment la même chose que C2A. Peut-être qu'Andreaferrechia a mal recopié les formules ? Ce qui compte, c'est d'avoir un algorithme qui marche.

Edited by 'Bruno

Share this post


Link to post
Share on other sites
Attention' date=' les formules que j'ai utilisées, c'est celles qu'Andreaferrechia a citées. Mon but était de lui expliquer comment s'en servir. Mais s'il a commis une faute de frappe, je l'ai évidemment recopiée. (De plus je n'ai pas tenu compte de la longitude, c'était un calcul pour Greenwich.)

 

Avec les fonctions que j'ai écrites à partir du livre de Meeus, voyons ce que ça donne pour le 16/10/2017 :

 

Temps sidéral Greenwich 0h TU : 01h38m49s
Temps sidéral Greenwich 21h30 TU : 23h12m21s

 

Ah, j'obtiens apparemment la même chose que [i']C2A[/i]. Peut-être qu'Andreaferrechia a mal recopié les formules ? Ce qui compte, c'est d'avoir un algorithme qui marche.

 

Bonjour Bruno

 

Le calcul que tu as effectué à partir des formules du livre de Meeus semble démontrer qu'Andreaferrechia a pu commettre une faute de frappe lors de la rédaction de son message.

 

Dans ce cas, pourrais tu mettre à disposition les "authentiques" formules de Meeus concernant le calcul de l'heure sidérale ? Cela me permettrais de continuer mon périple.

 

Merci à toi

 

JP

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai poursuivi mes recherches sur le net, et sur le site de Jean-Paul Cornec ( http://jean-paul.cornec.pagesperso-orange.fr/gmst0.htm ), j'ai trouvé des précisions intéressantes.

 

Après avoir calculé la valeur H1 (GTSM0 dans ses formules, qui correspond en fait au temps sidéral moyen à Greenwich à 00h00 TU), il ajoute l'heure de la journée pour laquelle on veut déterminer l'heure sidérale.

C'est la valeur qu'il exprime par HTS = H x 1,00273790935. Le coefficient 1,00273790935 permet de traduire l'heure légale en temps sidéral.

 

Si j'ajoute à la valeur H1, cette valeur HTS (que je converti en seconde pour être dans la même unité que H1), j'obtiens une heure sidérale qui présente un très léger écart (<4 minutes) par rapport à la valeur de C2A.

 

En fait, cet écart est dû au coefficient de 1,00273790935.

 

Si je ne corrige pas l'heure à laquelle je veux connaitre l'heure sidérale avec ce coefficient, j'obtiens dorénavant une valeur strictement identique à ce que m'affiche C2A et le site de F1RZV.

 

En conclusion, je dirais que les formules remontées par Andreaferrechia permettaient de calculer le temps sidéral à greenwich à 00h00, mais pas à n'importe quelle heure de la journée.

 

Pour y arriver, il faut ajouter au calcul précédent, l'heure à laquelle on veut déterminer l'heure sidérale.

 

Je vais pouvoir continuer ma route ;)

 

JP

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dommage que je suis en voiture je t'aurai donne un exemple concret toutefois je confirme que livre de Jean meeus donne le bon résultat pour le temps sidéral moyen ainsi que le temps sidéral vrai.

 

 

L'idée est de calculer le temps sidéral à 0h ut à Greenwich et ensuite d'extrapoler pour un autre fuseau horaire en y ajoutant l'accroissement du temps sideral correspondant.

 

Toutefois les théories misent en oeuvres sont un peu anciennes mais ont l'avantage d'être facile à mettre en oeuvre par un amateur et ce pour une précision de quelques secondes.

 

Pour envoyer des engins dans l'espace il y a d'autre algos à récupérer sur le site de la NASA mais c'est un autre sujet. ;)

Edited by jgricourt

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dommage que je suis en voiture je t'aurai donne un exemple concret toutefois je confirme que livre de Jean meeus donne le bon résultat pour le temps sidéral moyen ainsi que le temps sidéral vrai.

 

 

L'idée est de calculer le temps sidéral à 0h ut à Greenwich et ensuite d'extrapoler pour un autre fuseau horaire en y ajoutant l'accroissement du temps sideral correspondant.

 

Toutefois les théories misent en oeuvres sont un peu anciennes mais ont l'avantage d'être facile à mettre en oeuvre par un amateur et ce pour une précision de quelques secondes.

 

Pour envoyer des engins dans l'espace il y a d'autre algos à récupérer sur le site de la NASA mais c'est un autre sujet. ;)

 

Je suis persuadé que les formules présentes dans le livre de Jean Meeus donnent de bons résultats.

 

Par contre, il ne faut pas en oublier une car la sanction est rapide :confused:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir à tous, je vous remercie d'avoir autant participé à ce sujet. Une longue période s'est écoulée mais me revoilà (un peu plus formé) ...! J'ai fini par acheter la nouvelle édition du livre de Meeus "calculs astronomiques à l'usage des amateurs" qui est vraiment géniale. Je l'ai pas encore terminé... La digestion de certains chapitres est longue. Mais je me tord de rire quand je relis mes question et mes raisonnements de la discussion maintenant après une année. En tout cas un grand merci pour toute votre aide! Le calcul pas à pas que certains d'entre vous on posté m'a vraiment éclairé.

 

Juste une question: pour faire des exercices à titre personnel, je souhaiterai me procurer quelques tables d'ephémérides complètes...  de n'importe quelle année. Des bonne vieilles tables comme il ne s'en fait plus. Quelqu'un de vous aurait-il quelque chose en pdf? 

Ou un lien?

 

Merci d'avance!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.