hibou

Test express du Dobson 100/400 Orion Skyscanner

Messages recommandés

J'ai reçu aujourd'hui ce petit Dobson de table Orion Skyscanner 100/400.

 

Petit test express dans la foulée, même si j'aurai aimé livrer un avis plus complet j'ai décidé quand même d'en faire part un peu dans l'urgence au cas où certains seraient intéressés à l'approche des fêtes.

Je le complèterait par la suite mais ce que j'ai pu en juger rapidement me permet de me faire un avis assez tranché.

 

Qu'est-ce qui a bien pu me passer par la tête quand j'ai commandé cet instrument?

Pour commencer l'offre plutôt alléchante sur le site Orion, 81 euros (plus 10€ de port), une carte lunaire Moon Map 260 offerte.

Ensuite les excellents retours que j'ai pu lire sur StarGazers Lounge et Cloudynights.

Enfin la perspective de disposer d'un petit instrument très rapide à mettre en oeuvre qui puisse concurrencer mon achro 70/500 pour les sorties éclair entre deux nuages.

 

Caractéristiques: Newton 100/400, F4 donc, miroir primaire parabolique fixe, secondaire collimatable avec araignée à trois branches, crémaillère 1,25".

Kellner 20mm et 10mm, chercheur point rouge EZ Finder II.

Base Dobson monobras.

table1_1.png

 

 

Déballage:

La première chose qui m'a frappé c'est la taille. Il est tout petit à côté du 250! Le tube a le même encombrement qu'une bouteille d'eau.

Pas de surprise, si ce n'est que comme je m'en doutais l'oeilleton de collimation et l'oeillet sur le primaire ne sont plus de la partie. Dommage.

Ah et j'ai pas eu mes cadeaux, ni la carte Moon Map ni les posters, je ne sais pas si ça arrivera sous pli séparément, j'ai posé la question à Orion on verra.

 

Aspect:

Il a tout d'un grand. Tube bafflé en aluminium, support de secondaire avec les 4 vis pour le réglage.

Un miroir au fond, il est bien là ouf. Un peu de poussière d'ailleurs, ça sort d'où ça? :b:

A l'oeil les optiques semblent correctement alignées.

 

Mais attends voir. Il est pas rond ce tube? :b::?:

En effet il est légèrement déformé au niveau de l'ouverture, du côté de la "jointure" du tube d'ailleurs le cache force un peu pour être mis en place. Cela n'a pas l'air d'être dans le chemin optique.

La base est rigide et les mouvements souples, elle n'appelle tout simplement aucune critique.

 

Test sous les étoiles:

C'est parti, mais tout de suite je suis confronté au problème que j'avais pressenti sans l'expérimenter.

 

Je le pose où?? :?:

 

Ben oui, le mobilier de jardin est rentré depuis belle lurette. J'ai bien une pile de dalles en béton mais c'est lourd à déplacer. Et le sol est trempé, je ne vais pas m'allonger.

 

Bon tant pis, je renonce à l'utiliser en l'état, c'est dommage car en terme de rapidité de mise en oeuvre cela aurait été imbattable.

 

Je sépare donc le tube muni d'une queue d'aronde au format Vixen et l'installe sur l'AZ4.

Je ne monte même pas de chercheur, 400mm de focale ça devrait le faire! :cool:

Pour sûr il est à son aise!

 

C'est parti donc,après une petite mise en température d'une dizaine de minutes qui semble suffisante je vise la Polaire pour un star test.

 

J'utilise un Kellner de 4mm, puis un TMB Planetary 4mm, et finalement un Plossl Vixen 6,3mm. C'est avec ce dernier que l'image de diffraction est la plus exploitable malgré une forte turbulence. Trop forte pour juger définitivement d'ailleurs, toutefois au point un petit disque d'Airy discontinu apparaît.

Des anneaux bien contrastés et relativement concentriques en intra comme en extra. En défocalisant complètement je vois bien que l'ombre du secondaire n'est pas parfaitement centrée. Par contre l'image est parfaitement circulaire et dissipe tout doute d'obstruction à cause du tube "ovale".

Bon j'arrête là mes bêtises, la turbulence est trop forte pour juger efficacement. En tout cas rien noté d'effrayant.

 

Je passe en revue quelques grands classiques avec un 20mm GSO 70°.

Le ciel au zénith est bon, la Voie Lactée bien tranchée. Très humide par contre.

 

Tout d'abord le Double Amas de Persée.

Très belle impression! Vaste champ de 3,5°, un peu affecté par la coma jusqu'à environ 1/5e du bord.

Etoiles bien piquées au centre du champ, en fait la vision est très intéressante. Fond de ciel bien sombre malgré le grossissement de 20x, les deux amas se montrent bien riches dans leur environnement.

 

Puis M45.

Un peu moins emballé, je ne sais pourquoi. Les étoiles les plus brillantes montrent 6 aigrettes, par contre le champ reste super pour faire entrer l'amas en entier.

Je pointe quelques étoiles brillantes et je constate pas mal de diffusion?

 

Enfin M31.

Là c'est très très intéressant. Le champ accueille l'ensemble de la galaxie. Le noyau est très lumineux, M32 facile. Vision nettement plus gratifiante que dans mes jumelles 10x50 et la 70/500. Autant de champ mais 100mm d'ouverture c'est parfait pour cette grande galaxie. :wub:

 

Je me balade nonchalamment dans la VL, c'est un vrai plaisir. Le champ immense et l'optique relativement lumineuse offrent de belles perspectives comme embrasser plusieurs amas brillants d'un coup d'oeil.

 

J'en reste là pour ce soir, d'ailleurs les nuages sont de retour.

 

Pour ce premier essai très rapide je suis franchement convaincu par la qualité optique très correcte à faible grossissement, il me tarde d'essayer un peu de Lune, et de voir ce qu'il donne à 1xD dans de bonnes conditions.

 

Quoi qu'il en soit je pense que c'est un très bon instrument d'initiation. Son avantage principal: un champ immense, qui rend la recherche et le pointage très facile, une ouverture suffisante pour rendre les classiques du CP très accrocheurs sous un bon ciel.

 

To be continued.

 

...

Mise à jour du 03 janvier 2018: suite et fin du test.

 

 

Avant de livrer ma conclusion définitive sur cette expérience, j'ai eu l'occasion de le tester lors d'une petite observation lunaire autour du Premier quartier, à la faveur d'une éclaircie inespérée.

 

Toujours directement sur l'AZ4, avec un Kellner de 20mm identique à celui fourni avec l'instrument.

Grossissement résultant de 20x donc, et le résultat est franchement sympathique.

L'image est fine et contrastée, de très nombreux détails sont accessibles. Identifier les cratères et les formations accessibles à ce grossissement garanti déjà des heures d'amusement!

L'image est bien plus flatteuse que dans une lunette achromatique de 70mm et même 80mm au même grossissement.

La contrepartie est une pupille de sortie élevée de 5mm, sur un objet aussi lumineux que la Lune ça n'est pas sans causer quelques problèmes. Nombreux reflets, ombre du secondaire apparaissant par moment.

 

Je teste ensuite un grossissement de 100x avec mon TMB PlanetaryII 4mm pour voir ce qu'il a dans le ventre ce petit tube...et la réponse est sans appel: il n'a pas ce qu'il faut pour tenir un tel grossissement.

En faisant abstraction d'une turbulence sensible, le contraste s'essouffle, mais surtout, la mise au point devient très problématique. Elle n'est convenable qu'au centre du champ, quand je dis le centre c'est vraiment un petit cercle d'un cinquième du champ! Tout autour l'image est floue, sûrement victime de la coma, rendant l'impression d'ensemble juste...moche, et surtout obligeant à déplacer sans cesse l'instrument pour se concentrer sur une petite zone nette.

 

C'est d'autant plus dommage que l'image à 20x est réellement flatteuse, mais je suis forcé de constater qu'en l'état, atteindre de forts grossissements est impossible, en dans ce domaine il est écrasé par une achro longue de 80 ou 70mm.

 

Un dernier coup d'oeil à M45 confirme l'impression mitigée que j'avais déjà eue auparavant, dès qu'il y a des étoiles trop brillantes dans le champ, la diffusion et les grosses aigrettes dégradent l'impression générale qui aurait pu être bonne grâce à une luminosité intéressante et un champ réel immense.

 

En conclusion,

Les deux tests que j'ai réalisé me laissent tout de même une impression plutôt positive.

Considérant le prix de l'instrument, 81€ sans le port, je pense qu'il n'a pas de concurrence parmi les instruments neufs dans la gamme d'initiation.

 

Ses avantages:

-Instrument très compact, mise en oeuvre rapide

-Base stable, mouvements fluides,

-Instrument très lumineux dans sa catégorie (initiation, moins de 100€ neuf)

-Très intéressant à faible grossissement sur la Lune, sur les grands champs stellaires, les larges objets diffus comme M31 (superbe!).

 

Ses inconvénients:

-Formule "Dob de table" nécessitant un support: table stable, caisse, trépied...ou de la souplesse et un tapis pour se mettre par terre.

-Grossissements élevés impossibles,

-Mécanique du support de secondaire laisse à désirer: grosses branches, forte diffusion sur étoiles brillantes.

 

Pour ma part j'ai donc choisi de le renvoyer, pour les raisons que j'évoque plus loin dans le fil (défaut du tube, changement du support de secondaire-visuel différent de celui sur le site) et qu'avec déjà 5 instruments à la maison je n'en attendais rien de particulier, juste voir s'il trouverai sa place et ce qu'il avait à proposer.

 

Je le conseillerai tout de même vivement à un débutant avec un budget très serré, sous réserve que le défaut de l'entrée du tube optique (pas rond) soit un défaut isolé.

Et pourquoi pas à un astram expérimenté et bricoleur, sincèrement pour le prix la seule observation de M31 peut le justifier!

 

Un mot sur l'expérience avec Orion, la communication n'a pas toujours été évidente, ma demande initiale d'échange est restée lettre morte, par contre dès la procédure de retour enclenchée ils ont été très rapides et attentifs. Mais prenez quand même en compte les échanges avec traduction automatique et décalage horaire, il faut le savoir, c'est moins évident qu'avec une boîte "bien de chez nous" mais on y parvient.

 

En définitive sans ce défaut de tube pas rond, si j'avais eu le temps et le loisir de le bricoler je l'aurai gardé sans hésiter, il est attachant. Si j'ai l'occasion de trouver en occasion un modèle de première génération, il se pourrait que je re-craque. ;)

Modifié par hibou
Mise à jour et conclusion du test

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Hibou pour ce test.

J ai acquis le mois dernier une petite Lulu 80/400 et je comfirme l intérêt de ce type d instruments pour le grand champ.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou Hibou,

Déjà reçu, cool ! Merci pour le retour. J'attends ton test sur la Lune, et peut-être sur Jupiter ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour hibou,

Merci pour ce retour. A priori pas du tout intéressé par cet instrument, je me surprend à me demander s'il ne serait pas une alternative honorable et très économique à une 80ed, pour le visuel voire pour la photo (installé sur une monture EQ). Je précise que ne connais pas non plus les lulus.

Je dis peut-être là une grosse bêtise, il ne faut pas hésiter à me le dire.

Julien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, merci pour vos retours.

 

Merci Hibou pour ce test.

J ai acquis le mois dernier une petite Lulu 80/400 et je comfirme l intérêt de ce type d instruments pour le grand champ.

Cela serait très intéressant de comparer les deux côte à côte.

A vue de nez je dirais que l'obstruction centrale du 100/400 et les trois grosses branches de l'araignée ne jouent pas en sa faveur. A son avantage un chromatisme théoriquement inexistant, et puis le budget, 20€ de moins pour un instrument complet. Match intéressant, j'ai idée mais ça reste à confirmer que la différence peut se creuser en planétaire, sous réserve que l'on puisse atteindre 1xD sans encombre sur le 100/400.

 

Coucou Hibou,

Déjà reçu, cool ! Merci pour le retour. J'attends ton test sur la Lune, et peut-être sur Jupiter ?

Oui la livraison a été rapide! Dès que possible je teste la Lune et Jupiter bien sûr.

 

Bonjour hibou,

Merci pour ce retour. A priori pas du tout intéressé par cet instrument, je me surprend à me demander s'il ne serait pas une alternative honorable et très économique à une 80ed, pour le visuel voire pour la photo (installé sur une monture EQ). Je précise que ne connais pas non plus les lulus.

Je dis peut-être là une grosse bêtise, il ne faut pas hésiter à me le dire.

Julien

Salut SpaceJu,

Alternative très économique en visuel je pense que oui.

Pour la photo franchement j'ai un gros doute, avec un F/D=4 ça risque d'être coton pour avoir un bord de champ correct. Le porte-oculaire qui est une simple crémaillère métal/plastique en 31,75mm va fortement compliquer l'affaire, je le vois mal supporter un correcteur de coma et un imageur.

A mon sens, mais je peux me tromper, l'alternative photo économique (moins de 200€) en Newton ça serait le 130/650 PDS.

 

 

Il faudrait le confronter à une 80Ed...

 

Je suis curieux

Je serais curieux aussi!

Mais à mon avis le match sera plié et piqué d'étoiles et en planétaire, faut pas rêver non plus, l'écart de prix est supérieur à x5!!

 

Sinon je repense à la M31 d'hier.

A froid, cette vision m'ayant accompagné toute la soirée, je me demande si ce n'est pas tout simplement la meilleure vision que j'ai jamais eu de cette grande galaxie.

Certes, dans le 250 le noyau est éblouissant et les détails commencent à être faciles.

Mais en terme de vision d'ensemble, la galaxie dans tout le champ, cette vision m'a semblé meilleure que ma M31 de référence dans des jumelles 20x80 (il faut dire que c'était il y'a 10 ans, et à main levée, et dans un ciel un chouia moins bon).

Vraiment intéressant comme je disais, j'ai hâte de jeter un coup d'oeil à M81-M82 et au Trio du Lion par exemple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Puis M45.

Un peu moins emballé, je ne sais pourquoi. Les étoiles les plus brillantes montrent 6 aigrettes, par contre le champ reste super pour faire entrer l'amas en entier.

Je pointe quelques étoiles brillantes et je constate pas mal de diffusion?

 

Tout simplement parce que tu as trois branches à ton araignée. Je déconseille fortement de fuir les Newton à trois branches.

Tu es certain que le primaire est parabolique et non sphérique ?

Sinon les avantages de ce genre de petit instrument c'est effectivement une mise en température très courte, un grand champ et l'absence de chromatisme pour pas cher.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tout simplement parce que tu as trois branches à ton araignée. Je déconseille fortement de fuir les Newton à trois branches.

Tu es certain que le primaire est parabolique et non sphérique ?

 

Merci David pour ton retour,

 

Tu parles pour la forte diffusion sur les étoiles brillantes?

Pour les 6 aigrettes je me doutais bien que les branches de l'araignée, qui sont épaisses qui plus est, étaient responsables.

 

Pour le miroir parabolique je me fie aux caractéristiques techniques affichées. C'est le cas aussi du Skywatcher Heritage 100p/400, son "jumeau". Si c'est un mensonge alors je ne crois plus en rien! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C est vraiment sympa le grand champ que permettent ces focales. Tu as par exemple les dentelles en entier dans le champ.

Modifié par Sobiesky

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui un vrai instrument intéressant comme tu le décris et puis à ce prix là il vaut mille fois plus que ce qu'on trouve habituellement dans les magasins de jouets.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci David pour ton retour,

 

Tu parles pour la forte diffusion sur les étoiles brillantes?

Pour les 6 aigrettes je me doutais bien que les branches de l'araignée, qui sont épaisses qui plus est, étaient responsables.

 

Pour le miroir parabolique je me fie aux caractéristiques techniques affichées. C'est le cas aussi du Skywatcher Heritage 100p/400, son "jumeau". Si c'est un mensonge alors je ne crois plus en rien! :D

 

J'ose espérer qu'ils n'osent pas mentir à ce point.

Sinon, je voulais écrire : Je conseille fortement de fuir les Newton à trois branches.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ose espérer qu'ils n'osent pas mentir à ce point.

Sinon, je voulais écrire : Je conseille fortement de fuir les Newton à trois branches.

 

Conseil de fuir oui c'est bien ce que j'avais compris. ;)

 

Y'a une astuce qui fait qu'une araignée à trois branches est moins bien qu'une à 4?

 

Sinon pour les caractéristiques du miroir j'y crois, sinon je n'aurais pas eu des étoiles aussi piquées, non? Un sphérique à F4 doit être vraiment affreux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plus une branche est épaisse et plus la branche lui correspondant l'est au niveau de l'étoile.

Une branche en génère une d'un côté de l'étoile, mais aussi une autre à l’opposé. Avec 4 branches cela ne pose pas de problème puisque la branche opposée se place sur une branche déjà existante, bref avec 4 branches à l'araignée, tu as quatre branches autour de l"étoile alors qu'avec 3 branches à l'araignée tu en a 6 autour de l'étoile.

Pour diminuer le plus possible l'influence des branches de l'araignée, tu peux les remplacer par des branches courbes.

Pour le miroir, c'est surtout en périphérie que la différence se voit. Un parabolique à entre-autre beaucoup de coma, mais un sphérique est bien pire.

Essaye de grossir au moins 100x, si tu arrives à faire la MAP correctement, il y a de fortes chances que le miroir soit parabolique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une branche en génère une d'un côté de l'étoile, mais aussi une autre à l’opposé. Avec 4 branches cela ne pose pas de problème puisque la branche opposée se place sur une branche déjà existante, bref avec 4 branches à l'araignée, tu as quatre branches autour de l"étoile alors qu'avec 3 branches à l'araignée tu en a 6 autour de l'étoile.

 

:tilt:

Merci à toi, c'est tout bête en effet, et ça correspond tout à fait à ce que j'observe.

Bon ben je connais déjà le premier bricolage sur la liste.

 

Pour le miroir, c'est surtout en périphérie que la différence se voit. Un parabolique à entre-autre beaucoup de coma, mais un sphérique est bien pire.

Essaye de grossir au moins 100x, si tu arrives à faire la MAP correctement, il y a de fortes chances que le miroir soit parabolique.

 

Lors de mon star test sur la Polaire, j'obtenais la mise au point sans problème particulier avec un 4mm, à 100X donc. Polaris dansait à cause de la turbulence, mais les étoiles plus faibles dans le champ étaient bien ponctuelles.

Et avec le 6,3mm G=63x, mise au point faite, un petit disque d'Airy autour de la Polaire, pas entier mais bien visible, c'est plutôt bon signe aussi, non?

Tu penses vraiment qu'ils pourraient mentir sur cette caractéristique? :o

J'aime bien l'idée d'expérimenter par moi même et de vérifier mais franchement je n'ose croire qu'ils s'amuseraient à nous tromper de la sorte. Ou alors comme je disais je ne croirais plus en rien, ni aux miroirs paraboliques ni aux verres ED ni au Père Noël. Hein? Quoi?? :D

Modifié par hibou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le miroir est bien parabolique, et d’ailleurs, un sphérique de cette ouverture et rapport f/D serait vraiment pourri et ne donnerait pas un test sur une étoile comme celui décrit. Accessoirement, il est parfaitement normal de voir l’ombre de le secondaire comme décentré très loin de la mise au point.

 

Par contre pour le rendre mince le tube est trop étroit pour éviter les courants de tube qui passent dans le chemin lumineux et il vaut mieux isoler le tube (même à l’extérieur) si on veut grossir au dessus de 100x. Et il faut alors aussi collimater (via le secondaire).

 

C’est d’ailleurs ce tube étroit qui force aussi l’utilisation de branches plus grosses pour l’araignée (les inserts qui tuennent les branches plus fines des 114mm rentreraient trop dans le chemin lumineux).

 

Autre chose: à haut grossissement on commencera à voir de l’aberration sphérique générée par des oculaires trop simples (Plössl, orthos et Kellner). Si on n’a pas d’oculaires plus complexes mieux vaut utiliser une bonne barlow.

 

Et à bas grossissement, même avec oculaire 68° la coma reste assez présente au bord de l’image.

 

Y-a-t’il de nos jours un oeillet sur le primaire et un oeilleton, comme sur l’AstroDazzle?

Modifié par sixela

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Hibou,

 

content pour toi, sympas ces petits instruments vite installés et facilement transportés, en complément de plus gros bien sûr !

 

Bon ciel !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C est quoi le délire avec les araignées à 3 branches ? Les aigrettes sont certes plus nombreuses mais aussi moins brillantes puisque dans le cas des 4 branches chaque aigrette cumule la lumière de deux branches. Quoique c est rare que sur un instrument bas de gamme elles soient parfaitement alignée, si on regarde bien ça dédouble souvent. Dans tous les cas c est la finesse des pattes qui fait la différence. Si on prend un classique sw 130/900, les quatre branches sont quasi aussi épaisses qu un sandwich sncf. On ne peut donc faire aucune généralité.

Popov, utilisateur d araignée a 1 patte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Sixela, merci pour ton retour.

 

Accessoirement, il est parfaitement normal de voir l’ombre du secondaire comme décentré très loin de la mise au point.

 

Très loin de la mise au point oui, mais comment quantifier cet "éloignement" de la mise au point? Parce que je n'avais pas à mouliner très longtemps constater ce décentrage, tout de suite après que l'image de diffraction ne deviennent une tache claire uniforme c'était visible.

 

 

Autre chose: à haut grossissement on commencera à voir de l’aberration sphérique générée par des oculaires trop simples (Plössl, orthos et Kellner). Si on n’a pas d’oculaires plus complexes mieux vaut utiliser une bonne barlow.

 

Ok, de toute façon à 400 de focale la Barlow devient difficilement contournable si on veut dépasser 1xD.

On peut considérer un TMB Planetary II comme plus complexe, non?

 

 

Y-a-t’il de nos jours un oeillet sur le primaire et un oeilleton, comme sur l’AstroDazzle?

 

Négatif. :(

 

__________

 

Salut Hibou,

 

content pour toi, sympas ces petits instruments vite installés et facilement transportés, en complément de plus gros bien sûr !

 

Bon ciel !

 

Merci Etoiles, à l'occase je mettrai une photo de famille avec le 250 à côté. La différence d'encombrement est hallucinante et souligne bien l'intérêt d'un tel petit instrument.

 

______

 

C est quoi le délire avec les araignées à 3 branches ? Les aigrettes sont certes plus nombreuses mais aussi moins brillantes puisque dans le cas des 4 branches chaque aigrette cumule la lumière de deux branches. Quoique c est rare que sur un instrument bas de gamme elles soient parfaitement alignée, si on regarde bien ça dédouble souvent. Dans tous les cas c est la finesse des pattes qui fait la différence. Si on prend un classique sw 130/900, les quatre branches sont quasi aussi épaisses qu un sandwich sncf. On ne peut donc faire aucune généralité.

Popov, utilisateur d araignée a 1 patte.

 

Salut Popov, justement ces 3 branches sont très épaisses, je pense que c'est ça le soucis. Elles sont sûrement taillées dans la même tranche de pain de mie que celles du 130. ;)

Celles du 250 par contre sont des lames de couteau.

J'imagine qu'avoir une araignée à trois branches suffisamment rigides mais très fines ferait exploser le coût de l'instrument, puisqu'en plus de supporter le secondaire elles assurent (mal, ici comme je l'ai dit: tube déformé à l'entrée) la rigidité du cerclage qui vient sur l'entrée du tube et donner une cohésion à l'ensemble cerclage du tube-araignées-support du secondaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Justement, dès qu'on voit une tache uniforme en défocalisant on voit le décalage du secondaire. Pour voir le centrage plus près de la mise au point il faut voir le point de Poisson dans l'ombre, et 5-7 anneaux dans le motif et pas plus.

 

Mais le vrai test c'est avec juste un ou deux anneaux en regardant le manque de coma (ll'anneau brillant autour de la tache centrale juste avant la mise au point ne peut pas être plus clair d'un côté que de l'autre.)

 

Et zut pour l'oeillet. Pas pour quelqu'un de chevronné (comme l'ouverture est modeste un test sur une étoile n'est pas sorcier), mais pour un débutant ça rend le collimatage un peu moins évident (sauf si l'on met soi-même un oeillet).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C est quoi le délire avec les araignées à 3 branches ? Les aigrettes sont certes plus nombreuses mais aussi moins brillantes puisque dans le cas des 4 branches chaque aigrette cumule la lumière de deux branches. Quoique c est rare que sur un instrument bas de gamme elles soient parfaitement alignée, si on regarde bien ça dédouble souvent. Dans tous les cas c est la finesse des pattes qui fait la différence. Si on prend un classique sw 130/900, les quatre branches sont quasi aussi épaisses qu un sandwich sncf. On ne peut donc faire aucune généralité.

Popov, utilisateur d araignée a 1 patte.

 

C'est tellement bien les araignées à trois branches, que curieusement on ne les trouve que sur les instrument très bas de gamme.

Les araignées à une branche serait un plus, si il était possible d'avoir une branche fine, mais comme cela n'est pas possible...

Bref les Newton sérieux ont tous quatre branches très fines, et si tu veux vraiment te débarrasser des aigrettes, il te faut des branches courbes. Attention ! La diffraction, pour une même quantité de lumière absorbée par les branches, sera la même, mais elle sera moins gênante, en particulier pour l'observation des satellites des planètes ou les étoiles doubles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En défocalisant complètement je vois bien que l'ombre du secondaire n'est pas parfaitement centrée.

 

C'est normal car à f/4 ton secondaire doit avoir un décalage important pour être dans l'axe optique. C'est ce qu'on appelle l'offset.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Déjà, merci à tous pour vos réponses.

 

Suite (et fin?) de l'aventure Skyscanner.

 

Cette histoire de tube déformé à l'entrée m'a turlupiné, au point de perdre le sommeil. :be: Non j'exagère, mais j'ai creusé la question et j'en ai conclu que:

 

-C'est un problème déjà signalé et bien visible sur quelques vidéos de tests.

-L'ensemble cerclage en plastique/araignée en plastique ne permet pas de maintenir efficacement une forme parfaitement circulaire à l'entrée du tube.

-La déformation tend à désaxer, légèrement mais visiblement le support du secondaire.

-En déformant manuellement le tube pour approcher une forme plus ronde, je vois bien que le secondaire se déplace.

-Dans ces conditions, difficile d'entreprendre une collimation parfaite et stable.

 

Mais surtout:

-Il m'apparaît clairement qu'il y a deux version du Skyscanner.

La plus ancienne possède de fines branches en métal, fixées directement au tube et réglables, comme on peut voir ici:

744596-3.jpg

 

Sur cette autre image on peut voir que les fixations de l'araignée sont indépendantes du cerclage à l'entrée du tube.

Telescope-Dobson-Orion-N-100-400-SkyScanner-DOB.jpg

 

Et aussi sur deux des images de la fiche produit sur le site Orion, ça c'est embêtant.

 

La mienne possède ce système tout plastique que je suppose (à tort? dites le moi!) très inférieur mécaniquement.

table1_1.png

 

Donc j'ai demandé un retour et remboursement, et à tout hasard sans trop y croire si il ne restait pas un ancien modèle.

 

Je pinaille parce que ce n'est ni mon premier ni mon seul instrument et que j'aurais aimé en tirer le meilleur parti, c'est râlant de savoir qu'il y avait une version antérieur meilleure de ce petit tube fort sympathique au demeurant.

 

Sinon pour être parfaitement honnête je dois dire que le service Orion est réactif et efficace jusque là, d'ailleurs j'ai reçu aujourd'hui la carte lunaire et les posters. Bon dommage je vais sûrement devoir les rendre.

 

To be continued donc, mais pas comme je l'aurais souhaité. :(

Modifié par hibou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben la question est évidemment de savoir si tu pourras trouver mieux à ce prix. Alors, ça vaut le coup de le renvoyer.

 

Vaut-il mieux un tube pas rond avec un secondaire de travers qui donne de belles images ou un instrument parfait dont les images sont moches?

:p

 

La plus ancienne possède de fines branches en métal, fixées directement au tube et réglables

[...]

La mienne possède ce système tout plastique que je suppose (à tort? dites le moi!) très inférieur mécaniquement.

 

L'avantage du 'nouveau' système est triple:

 

  • Pas de diffraction causée par les tenons qui maintiennent les lames, puisqu'il n'y en a pas.
  • Pas de (dé)réglage possible (important vu que l'instrument est destiné aux débutants).
  • Le machin en plastique est moins cher, ce qui permet de contenir le prix.
  • Pas de vrillage possible des lames.

Zut, ça c'est quadruple...

Modifié par OrionRider

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ben la question est évidemment de savoir si tu pourras trouver mieux à ce prix. Alors, ça vaut le coup de le renvoyer.

 

Vaut-il mieux un tube pas rond avec un secondaire de travers qui donne de belles images ou un instrument parfait dont les images sont moches?

:p

 

Trouver mieux à ce prix neuf je pense que non.

En occase sans problème, un Skyscanner de première génération!

Ou un 114p/450.

 

L'avantage du 'nouveau' système est triple:

 

  • Pas de diffraction causée par les tenons qui maintiennent les lames, puisqu'il n'y en a pas.
  • Pas de (dé)réglage possible (important vu que l'instrument est destiné aux débutants).
  • Le machin en plastique est moins cher, ce qui permet de contenir le prix.
  • Pas de vrillage possible des lames.

 

J'entends très bien que ce sont des avantages pour le constructeur et pour les débutants.

D'ailleurs, il y à fort à parier que l'immense majorité des possesseurs de ce télescope ne chercheront jamais à le collimater. Et pour cause, plus d'oeilleton fourni, le primaire n'est plus marqué, la seule notice de colimation disponible est en anglais et en ligne. :b:

 

Dans mon cas tu penses que c'est un avantage?

J'ai plus tendance à penser que ça annihile totalement la possibilité de tirer tout le potentiel de cet instrument, et c'est tout ce qui m'intéresse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne connaissais en effet que le premier modèle (qui est en effet mécaniquement supérieur, bien que les vis qui tiennent les branches provoquent des aigrettes secondaires). Mais j'en ai vu qui avait des tiges plus grosses pour le secondaire, qui se vissaient directement sur les écrous à l'extérieur.

 

Mais pour être honnête le second me semble collimatable quand-même: de toute façon on ne peut régler qu'un seul aspect de la collimation axiale par l'inclinaison du secondaire (on règle comme on règle le primaire sur un télescope plus classique, avec un oeilleton ou un Cheshire), et on se fiche un peu de la position du secondaire, du moment que c'est stable. Par contre, il faut en effet installer un oeillet sur le primaire -- qui sur celui que j'avais eu pendant un petit temps était déjà installé.

 

Il est clair que si on a le budget et l'argent pour un AstroDazzle il est mécaniquement supérieur (et le tube est mieux dimensionné par rapport au miroir), mais le Skyscanner est plus petit et se place sur un trépied photo avec la monture Dobson.

Modifié par sixela

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dans mon cas tu penses que c'est un avantage?

J'ai plus tendance à penser que ça annihile totalement la possibilité de tirer tout le potentiel de cet instrument, et c'est tout ce qui m'intéresse.

 

Je pense que tu es vraiment une exception. Un astram chevronné qui veut un petit instrument en complément d'un gros télescope s'offrira plutôt une petite APO qu'un télescope-jouet à moins de 100€.

 

Ce petit télescope est destiné aux enfants, tant par le prix que les caractéristiques (taille basse, non réglable, mécanique en plastique,...). Tant mieux s'il donne de bonnes images mais ça ne change rien au public-cible. Si un astram expérimenté veut absolument en tirer la quintessence il peut toujours changer le PO et l'araignée, ajouter un œillet sur le primaire, un barillet réglable, etc. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les pattes d'araignées réglables c'est que pour le centrage du secondaire. C'est franchement une étape qui n'est pas importante en visuel. Le secondaire est bien orientable, ça se voit sur les photo et y'a que ça qui compte (avec l'orientation du primaire aussi bien sûr)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je pense que tu es vraiment une exception. Un astram chevronné qui veut un petit instrument en complément d'un gros télescope s'offrira plutôt une petite APO qu'un télescope-jouet à moins de 100€.

 

Ce n'est pas un télescope-jouet, justement; on est bien d'accord qu'un ED80 avec une bonne tête Alt/az à mettre sur trépied est mieux mais le budget (et le poids) est bien différent.

 

Je rejoins un peu popov: renvoier ça rien que pour l'araignée plastoche, c'est un peu vite: en visuel pour corriger la coma au centre de l'image il suffit de régler l'inclinaison du secondaire, et sur un f/4 un petit décalage du secondaire ne changera pas l'illumination tellement.

 

Oui, je préfère l'ancien, mais on ne peut probablement plus en trouver en neuf et mécaniquement l'araignée ne fait pas tellement de différence -- le miroir principal n'est pas réglable, il est plus difficile à mettre en température, le porte-oculaire est dans une position moins confortable que sur d'autres tubes, le tube est trop mince pour le miroir, etc. Il y a pas mal de sacrifices faits pour rendre le télescope le plus compact possible.

 

Si on veut mordicus une meilleure araignée, un primaire réglable, un tube mieux dimensionné, un oeillet préplacé, un oeilleton etc., alors on peut prendre un AstroDazzle ou (si on n'aime pas les couleurs et qu'on veut pouvoir tourner le tube) un "vrai" StarBlast.

 

L'Astrodazzle a d'ailleurs aussi un tube avec une queue d'aronde Vixen, mais ne se place pas avec la monture sur un trépied photo (il est d'ailleurs bien plus lourd).

Modifié par sixela

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je pense que tu es vraiment une exception. Un astram chevronné qui veut un petit instrument en complément d'un gros télescope s'offrira plutôt une petite APO qu'un télescope-jouet à moins de 100€.

 

Ce petit télescope est destiné aux enfants, tant par le prix que les caractéristiques (taille basse, non réglable, mécanique en plastique,...). Tant mieux s'il donne de bonnes images mais ça ne change rien au public-cible. Si un astram expérimenté veut absolument en tirer la quintessence il peut toujours changer le PO et l'araignée, ajouter un œillet sur le primaire, un barillet réglable, etc. ;)

 

Oui, tu as parfaitement raison.

Et pour le public-cible auquel il est destiné je continue de penser qu'il est adapté, et surtout qu'il offre un rapport performance/prix difficilement égalable pour un instrument neuf de moins de 100€.

 

Ce qui m'a poussé c'est vraiment la curiosité vis-à-vis de la formule mini-dobson que je ne connaissais pas.

Comme c'est mon sixième instrument je n'entendais pas lui donner un rôle précis, en complément du 250 j'ai déjà trois lulus et les jumelles.

Je suis aussi d'accord sur le fait que le complément idéal serait une unique petite Apo, c'est vers ça que je me dirige à terme, le jour où je l'aurais budgetisé et que je voudrais faire la place dans le placard.

Pour le moment cette solution sûrement préférable reste trois ou quatre fois plus cher que ce que j'utilise à la place, une achro courte, deux achro longues, qui ne sont que des occasions ou des destockages.

Et j'aime beaucoup tester différents instruments, je prends du plaisir avec tous, comme avec ce petit 100/400 qui m'a tout de même agréablement surpris sur les cibles diffuses du CP.

 

Le bricoler oui ça serait tentant, un Strock de poche? :p

Mais j'en ai pas le temps malheureusement, en tout cas ça ne serait pas un projet prioritaire.

 

Les pattes d'araignées réglables c'est que pour le centrage du secondaire. C'est franchement une étape qui n'est pas importante en visuel. Le secondaire est bien orientable, ça se voit sur les photo et y'a que ça qui compte (avec l'orientation du primaire aussi bien sûr)

 

Oui, je comprends ce que vous me dites, c'est qu'en l'état ce n'est pas catastrophique pour la collimation.

Je rappelle quand même le problème de rigidité du tout plastique actuel, et surtout la finesse des anciennes branches (0,5mm) contre les nouvelles (sandwich sncf) ;) c'est ça que je trouve dommage car sur les étoiles très brillantes c'est vraiment pas jojo.

 

Merci encore pour toutes vos réponses, quand je pense qu'on parle d'un scope à 80 balles ça fait vraiment plaisir! :)

 

@Sixela

 

Nos messages se sont croisés.

 

Toi aussi tu penses que ce n'est pas rédhibitoire, mais je suis fortement influencé par tous les retours que j'ai lus (CN, SGL) à propos de l'ancien modèle qui parlent de "thin secondary veins", "pin-point stars", "sharp stars" et j'en passe et des meilleures, mais là ça ne correspond pas vraiment à ce que j'ai constaté.

Je suis du coup plutôt porté sur un 114p/450 mieux mécaniquement si cette formule de petit Newton continue à m'intéresser.

J'ai pas encore pris ma décision définitive, Orion n'étant pas pressé de me répondre, mais au titre de la déformation du tube je pense quand même le retourner.

Modifié par hibou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon tu peux pas mettre un peu plus dans ton instrument ? On trouve pas mal de vixen 130 d'occas. Ou un SW 130/650 astrographe, comme ça t'as quelque chose de sérieux coté mécanique. Tubes à mettre sur une monture AZ trépied (perso j'ai une porta, c'est vraiment bien avec les mouvements lents) pour sortir n'importe où, plus commode qu'un dob de table. Pour 200 euro ou un peu plus on peut trouver tout ça d'occas. Je complète par une chaise de camping pliante, la hauteur d'observation ne varie quasiment pas donc pas besoin d'une chaise à hauteur variable. Au final c'est la combinaison que je sors le plus souvent, à égalité avec la petite lunette (ça dépend des cibles) mais loin devant les gros dob. Je parle de fréquence d'observation, cela inclus donc les sorties de 30 minutes sans partir de chez moi, les fois où je pars en soirée mais avec possibilité de faire une petite animation improvisée pour les potes, ... Quelqu'un qui n'a que du matériel plus fastidieux à trimbaler ne fera pas ce type de sorties.

Modifié par popov

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.