Jump to content

nico1038

Membre
  • Content Count

    65
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

396 profile views
  1. Ah oui ça n'a plus rien à voir! Il reste un problème avec la forme des étoiles dans les bords mais je ne saurais pas te dire si c'est due à un soucis de collimation ou a un problème de tilt. Si je peux te donner un conseil pour la suite ça serait de tenter une autre cible. Je trouve personnellement qu'Andromède n'est pas si facile et elle est en plus un peu grande pour ton matériel. Pourquoi ne pas tenter un amas globulaire par exemple qui devrait être possible avec tes conditions de prise de vue en ville. Cela te donneras également des indices pour régler ton problème de déformation des étoiles.
  2. Juste une question: si je comprend bien tu as fait dans l'ordre la nébuleuse du coeur puis M45 puis M31 et tu n'as de problème que sur M45, c'est bien ça? Est ce qu'il n'y aurait pas un lien avec le fait que tu as fait du drizzle au traitement sur la première et la troisième et pas sur M45? Est ce que le master flat que tu as utilisé sur M45 est bien à la bonne résolution (à vrai dire je ne sais pas si ça a de l'importance)?
  3. J'ai jeté un premier coup d'oeil à M45 et effectivement l'extraction du gradient n'est pas simple. J'ai l'impression que c'est du au fait qu'il reste un vignetage important à la sortie du prétraitement. A mon avis il y a quelque chose qui ne va pas avec tes flats. Comment procèdes-tu pour les prendre? Voici un premier jet de ce que j'obtiens. C'est pas terrible, j'ai du assombrir le fond de ciel pour cacher les motifs concentriques (et on les distingues encore!)
  4. Plutôt fit si possible (mais tiff convient aussi)
  5. Bonjour Guy, Je pense que le problème principal de ton image est ce vignetage monstrueux qui contribue à écraser le signal et donc à faire perdre les détails de la galaxie. Peux tu nous en dire plus sur les détails de cette acquisition (notamment: fais-tu des flats?) et nous préciser comment tu fais pour pour traiter ton image?
  6. Bonjour, Effectivement, ce genre de motif concentrique est souvent une conséquence des outils de retrait de gradient. Si tu veux, tu peux essayer de poster le résultat en sortie d'empilement pour qu'on puisse essayer de voir ce qu'on peut en obtenir.
  7. Alors j'ai creusé un peu et j'ai trouvé la formule reliant la magnitude absolue (M), la magnitude apparente (m) et la distance (d exprimé en parsecs): m - M = 5 log d - 5 donc m = 5 log d – 5 + M En prenant l'exemple d'une étoile bien de chez nous avec une magnitude absolue très élevé comme Rigel (-7) et sachant que la galaxie d'andromède est à 778 000 parsecs (environ 2,5 millions d'années lumières) on obtient donc si je ne me trompes pas ( les log, tout ça...): m = 5 log (778000) - 5 - 7 soit m = 17 Donc la magnitude apparente d’une étoile aussi brillante que Rigel mais située dans la galaxie d’ Andromède serait de 17, ce qui n'est pas si faible que ça! Attention, il semble que l’absorption interstellaire entre aussi en jeu pour venir diminuer la magnitude mais je n’ai pas réussi à trouver plus d’info la dessus. Bref, je pense qu’il est possible avec une photo aussi résolue que la tienne de distinguer les étoiles les plus brillantes d'Andromède, à plus de 2,5 millions d’années lumières de nous !
  8. Merci pour la réponse. Je m'en doutais un peu mais ce qui m'étonne c'est qu'en zoomant dans ta photo on voit dans les bras de la galaxie un foisonnement de point que l'on ne retrouve pas en dehors. Par exemple: Est-ce juste du bruit?
  9. Bravo, elle est magnifique. Du coup, j'en profite pour poser une question (sans doute bête 😅) que je me pose depuis longtemps sur ce genre d'image: distingue t'on des étoiles qui font partie de la galaxie d'Andromède ou tous les points que l'on voit sont des étoiles bien plus près situées dans notre propre galaxie?
  10. Merci pour l'info. J'ai fait une recherche sur ce point et j'ai rien trouvé de définitif mais je suis quand même tombé sur ce post facebook: https://fr-fr.facebook.com/photo/?fbid=10158708250579911&set=pcb.1810571399106075&__cft__[0]=AZULL02O2yEFbJ961AKXLQEoEoDFl0SCEq13dxJHSlCIBYPhZ_BQSTjHImck_az_N-E3SvIIHTRNvyXBzVPSy5J3yZD7lYJ-ffEyAIrTGFETurRX4AyyMyF6ywJuCKbUE9IEnk1cJSIsWWa-ij_esMNhJvNVJCOBcL-nOcKqzt0cQ-HENjGDpFfrv6Wtybr2kIa7MZObgEbH4ZKLFtDbM8Qy&__tn__=*bH-R où les commentaires laissent entendre que les réglages du focus ne sont pas utilisés par l'autofocus. A voir...
  11. Ok, merci pour l'info. Pour être clair, je comprend ce qu'est le backlash mais je me disais qu'à partir du moment ou le logiciel est capable de quantifier une valeur de mise au point, il me semble qu'il peut faire exactement la même chose que ce qui est présenté dans la vidéo et estimer lui même le backlash.
  12. Merci en tous cas pour le boulot. C'est sympa Petite question quand même: es tu sur que le réglage du backlash soit utilisé par l'autofocus? Cela ma semble curieux étant donné que si le logiciel construit une courbe en V avec aller retour vers le point de focus, il doit de toute façon estimer le backlash lui même. Il me semblerait donc logique que ce réglage ne serve que pour une utilisation manuelle du focuser, non?
  13. Merci Axel pour ces exemples très parlant. J'avoue que cela me fait réfléchir à acheter une caméra refroidie dédiée pour remplacer mon reflex.
  14. Merci Daniel. Oui il y a bien du dithering (entre chaque image) Merci Julien. Si vraiment la température joue un tel rôle, alors ça vaut le coup de se cailler 😁
  15. Bonjour à tous, Hier, profitant de la première nuit claire depuis un bon moment je décide de faire 45min de voiture vers le sud de Paris et de sortir le matos. J’ai visé les nébuleuses d’Amérique du nord et du Pélican dans le cygne qui étaient bien hautes dans le ciel à partir de 21h. J’ai réussi à faire 70x180 secondes avant d’en avoir mare! Le matos est le suivant : Monture Sirius Eq-G, Doublet Skywatcher Evostar 72ED, réducteur de focal 0,8 SkyOptic (que je testais pour la première fois), filtre CLS, Canon 1300D défiltré , autoguidage avec une petite lunette et une caméra ASI 224MC et pilotage par l’Asiair. J’ai été étonné du résultat final: jamais l’image à la sortie du prétraitement n’avait été aussi propre (j’entends par là que le bruit était très faible). Je suis bien sur très content du résultat mais également un peu surpris car je ne comprend pas vraiment d’où vient ce changement assez flagrant par rapport à mes images de cet été (est ce la température?) En tous cas c'est un plaisir de traiter une image ou le bruit n'explose pas dès qu'on touche les curseurs! Voici une première version:
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.