Jump to content

Téléscope ou Lunette ?


Seti
 Share

Recommended Posts

Bonjour,

 

Voilà comme je l'indiquais dans ma présentation, je désire changer de matériel. J'ai un télescope Tasco 115/900 (je sais ça va me faire un sacré choc quand j'aurais du vrai matériel) et je voudrais acquérir un télescope ou une lunette. Je voudrais du très bon matériel, car je veux faire un investissement à long terme.

Je veux absolument observer le ciel profond, bien que pouvoir scruter la lune, saturne ou encore jupiter et ses nombreux satellite m’intéresse beaucoup, mais ma grande priorité est le CP. Je suis passionné par les galaxies, les nébuleuses, les amas globulaire, par les étoiles en elle même tout comme canis majoris, pouvoir observer une géante comme ça doit être tout simplement fabuleux.

 

Je me suis renseigné et je sais que pour le CP, le diamètre est un critère important, je me suis déjà fait une petite idée pour un télescope :

 

- Un Dobson Orion SkyQuest XX14 Intelliscope (356/1650) ou équivalent. http://www.optique-unterlinden.com/catalogue/produit/m/0/p/OR069

Seulement voilà j'ai besoin de votre aide car je suis encore novice dans l'astronomie, et j'ai plusieurs questions qui me traverse l’esprit :

 

- Le fabricant : Orion pour un télescope CP est une bonne marque ? Car j'ai pu voir que c'était du "made in china" (quelques chose comme ça) sauf pour la monture qui est dobson (allemande je crois), alors est ce que la qualité est au rendez vous ? (miroir etc...)

 

- Les lunettes APO me font de l'oeil aussi et pas qu'un peu, surtout pour le contraste et la luminosité qui ont l'air tout bonnement excellente, mais aussi pour le design et le fait qu'elle soit bien plus petite qu'un télescope et plus facilement transportable (bien que transporter le dobson orion ne devrait pas être un problème normalement). Je vois que certaine personne arrive à observer avec une image très très bonne une nébuleuse (celle en dessous de la ceinture d'orion) avec une simple lunette de diamètre 80 (le modèle 80ED – Diamètre 80 mm, focale 480 mm, f/6 http://www.astro-quebec.com/viewtopic.php?f=6&t=9585'>http://www.astro-quebec.com/viewtopic.php?f=6&t=9585 ) alors ma question est, une lunette APO est elle adapté pour le CP malgré les diamètres qui avoisine les 100mm ? La différence sera grande avec un télescope au gros diamètre ayant un f/d d'environ 4,9 (356/1650) ? Je vais pouvoir me régaler aussi bien que si je prenais un télescope au diamètre conséquent ? Surtout pour trouver les objets, pouvoir les contempler comme il se doit ? Quelle marque me conseillez vous ? car je n'y connais rien à ce niveau là.

 

- Dernière question, est ce que l'image est la même que celle d'une photo quand on regarde dans l'objectif ? Je m'explique, il y a des images (en CP) sur certain sites qui sont bluffante, alors qu'elle sont réalisé avec des lunettes ne dépassant pas les 80mm de diamètre ( http://www.astro-quebec.com/viewtopic.php?f=6&t=9585 ), mais je sais qu'a l’œil nu on ne voit pas les même détails comparé à un appareil photo spécialisé pour l'astrophoto qui grâce au longue pause prend une image excellente, alors est ce que je verrai la même chose si je regarde dans l’objectif de ma lunette ? Quelle sera la différence et sera t-elle grande ?

 

Merci beaucoup pour vos réponses, je suis perdu et je ne veux pas être déçu pour mon prochain achat sur le long terme. J'ai un budget d'environ 1500/2000€ pour le matériel avec trépied sans les oculaires et je désire faire absolument du CP et un peu de planétaire. L'astrophoto me tente, mais pour le moment je désire acheter en priorité le matériel d'observation ainsi que les oculaires, et je préfère en prendre plein les mirettes en temps réel scruté devant mon objectif plutôt qu'en voyant les photos effectué, même si ça m’intéresse d'en faire. Autre précision j'habite en campagne, et la pollution lumineuse reste néanmoins présente, si je prend une lunette il y aura une différence avec un télescope au niveau de la gêne ? Les filtres UHC, anti pollution etc... sont aussi compatible sur les lunettes ? J'ai aussi peur de vite faire le tour avec une lunette pour ce qui est de l'observation du ciel profond à cause du diamètre trop faible comparé a un télescope.

 

Nicolas

Edited by Seti
Link to comment
Share on other sites

Ce qui importe le plus en visuel c'est le diamètre ! Pour du CP, un dobson de 356 t'en montreras infiniment plus qu'une lunette de 80. Mais tu ne verras jamais ce que l'on voit sur les photos. Il ne faut pas oublier que les photos qui sont montrées ici sont le résultat de plusieurs heures de pose cumulées. L'œil n'est pas capable de ça.

 

Si tu veux avoir une idée de ce que tu peux t'attendre à voir, va faire un tour dans la section "dessin" du forum.

 

Dernier point, Orion est une marque qui a bonne presse et fournit des instruments d'un rapport qualité/prix que je trouve très bon.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour la petite précision concernant la marque Orion. Je vois pour le diamètre... mais la différence est si énorme que ça ? Car il vaut peut-être mieux voir un peu moins d'objet, mais de bien meilleurs qualité avec une lunette apo non ? (car je sais que le contraste et la luminosité est très bonne). Et compenser le fait de moins voir d'objet avec un très bon oculaire avec un bon grossissement pour voir plus de détail peut-être un bon compromis ? Qu'en pensez-vous ?

Link to comment
Share on other sites

Le diamètre te permettra justement d'avoir plus de détails puisque tu collecte plus de photons. Avantage au dobson dans ce cas là. Une lunette de 80ED pourrait être un bon complément au gros dob de par sa courte focale permettant du grand champ.

Link to comment
Share on other sites

En gros, une petite lunette ED fournit des images plus ésthétiques mais avec moins de lumière et moins de résolution.

 

Par exemple sur Jupiter on verra très bien les deux bandes principales, parfaitement dessinées, alors qu'un diamètre équivalent en bas de gamme montrerait deux bandes plus ou moins floues. Mais avec un diamètre bien plus gros, on verra plein de choses en plus : détails à l'intérieur des bandes, bandes secondaires, ovales clairs, nuances de couleur, etc. mais jamais de façon aussi nette que les deux bandes dans la petite lunette ED (je parle des détails supplémentaires - les deux bandes, elles, peuvent être parfaitement nettes s'il n'y a pas de turbulence ou si on grossit moins).

 

Ça, c'est pour le planétaire. En ciel profond, la différence est énorme : d'un côté de smples taches floues (voire rien) ; de l'autre des amas d'étoiles, des nébuleuses aux formes diverses, éventuellement des galaxies avec leurs bras (si le diamètre est suffisant), les nébuleuses brillantes pourront même montrer leurs couleurs (mais ça dépend beaucoup de l'oeil de l'observateur). Le seul avantage du ciel profond dans une petite lunette, c'est le champ. Et c'est un avantage majeur pour certains objets (très peu nombreux, mais connus) comme les Pléaides ou la nébuleuse de l'Amérique du Nord, ou bien pour se promener dans la Voie Lactée. Ça ne sert pas à voir les objets en détail, mais à les voir dans leur environnemennt : on ne voit que des taches floues, mais c'est joli dans un champ riche en étoiles...

 

Bref, les deux instruments sont très différents et complémentaires. Ils offrent deux façons radicalement différentes de faire de l'astro. Donc oui, la différence est si énorme que ça, mais ça ne veut pas dire que l'un est bien et l'autre pas bien, c'est juste deux activités complètement différentes mais qui peuvent plaire (ou pas). On peut commencer par acheter l'un, puis l'autre quelques années plus tard, selon ses priorités...

 

Denière chose : un bon oculaire ne compensera jamais les caractéristiques du télescope. En fait, il faut considérer que les oculaires, indispensables, apportent des défauts (ceux de leurs lentilles). Les bons oculaires en apportent moins que les mauvais. Donc le télescope a un certain potentiel, et les oculaires, selons qu'ils sont bons ou mauvais, permettront ou non d'atteindre ce potentiel. Une lunette de petit diamètre ne peut pas montrer les bras de M51, elle n'a pas le potentiel pour, donc aucun oculaire n'y changera quelque chose.

Edited by 'Bruno
Link to comment
Share on other sites

Merci Bruno et CAL pour les précisions, je vais me pencher vers un télescope 356/1650 je pense, surtout si il y a possibilité de voir des objets en CP bien détaillé ! Je pense me rabattre tout de même dans quelques années sur une bonne lunette pour le ciel planétaire et peut être pour l'astrophoto également. Petite question, pour une lunette la différence est grande entre une 80 et une 100mm de diamètre ?

Edited by Seti
Link to comment
Share on other sites

Bonjour, ma contribution :

 

(1) La qualité optique est très importante pour l'observation planétaire. Plus l'instrument est gros plus il est difficile et coûteux à construire. On compare souvent de gros télescope moyens (qui en plus sont souvent mal collimatés) à des lunettes de haute qualité. Il faut savoir qu'il existe plus de télescope décollimatés que de télescopes collimatés, et qu'une mécanique moyenne nuit à une bonne collimation et/ou à son maintient.

 

(2) Celà explique la bonne réputation des lunettes. Mais il faut savoir qu'elles ont des avantages qui peuvent apparaître décisifs : moindre sensibilité à la turbulence car tube fermé, un seul trajet de la lumière dans le tube, ouverture dégagée des turbulences du sol et de l'observateur, mise en température très rapide, installation rapide.

 

(3) j'ai pu comparer Saturne dans ma lunette de 120 mm et mon T300 fait maison. Je précise que les 2 instruments, sont de bonne facture. Il y avait de la turbulence notable ce soir là, les performances des instruments étaient donc impactées.

A 105X, la lunette montrait une image bien jolie, avec la division de Cassini et une bande sur le disque. A 170X, le télescope montrait les mêmes détails mais avec un contraste plus élevé en raison du diamètre. De temps en temps, mais pendant de très courts instants, de subtils détails de teinte dans les pôles apparaissaient puis disparaissaient. L'image bougeait, elle n'était pas stable comme dans la lunette, et donnait donc l'impression d'être moins propre.

Bref, ce soir-là, selon moi, le télescope n'apportait pas grand chose de plus, en tout cas pas assez pour justifier l'emmerdement supplémentaire pour l'installer et le régler par rapport à la lunette.

J'ai demandé à mes invités quelle image ils préféraient. Certains m'ont répondu celle de la lunette, d'autres celle du télescope.

 

(4) Mon newton Skywatcher 150/750 était génial en ciel profond. Mais en planétaire il se faisait laminer par une simple lunette achromatique Meade 90/1000.

 

Si je voulais résumer, je dirais que pour des observations non planifiées, sans prise de tête, et/ou rapide, sur un balcon, dans des conditions peu idéales, la lunette est reine. Par contre pour des observations prolongées dans un bon site, un gros newton est largement plus avantageux mais il faut veiller à un minimum de qualité optique et mécanique.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Expérience un peu similaire à celle de loulou 7331, en ajoutant qu'il n'est pas rare que le planétaire ou le lunaire dans ma lulu 115/805 me plaît bien mieux que dans mon Dobson 203/1200, ce qui vient probablement aussi des écarts de qualité optique.

 

Seti met l'accent prioriatire sur le ciel profond, le lunaire et le planétaire restant accessoires: il n'y a pas photo: même si une lunette peut partiellement répondre à ce besoin de façon très satisfaisante, c'est le "gros" Dobson qui convient encore mieux; encore faut-il garder à l'esprit ses exigences propres: poids, transportabilité, temps de mise en température, besoins en réglages (collimation, équilibre etc etc - ce qui ne doit pas du tout être rédhibitoire, hein :) ).

 

Une petite illustration de l'Orion XX14:

http://www.cloudynights.com/item.php?item_id=2572

 

C'est très personnel, mais sauf "affaire" très intéressante, je privilégierais la qualité de l'optique à quelques petits centimètres de diamètre en plus.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Je ne crois pas qu'on puisse efficacement te conseiller car l'écart est trop grand entre le dobson de 350 et la lunette de 80.

 

Dans un cas c'est un très gros paquet qui pèse son poids et ne rentre pas dans toutes les voitures.

Dans l'autre cas c'est un diamètre assez modeste, un choix sans concession.

 

M'est avis que tu devrais plutôt te rapprocher d'un club histoire de voir des instruments en vrai.

 

Disons que dans ton budget tu aurais également le choix d'un dobson de 300 avec optique Mirrosphère.

Là tu aurais le diamètre et la qualité optique, j'imagine très mal une lunette en remontrer à un miroir de très bonne qualité 3 fois plus gros.

 

Mais tout de même, sur photo on se rend pas bien compte des contraintes et vu ton budget ce serait une mauvaise idée d'acheter à l'aveugle.

Il faudrait vraiment que tu puisses rejoindre un groupe pour une ou deux séances d'observation avant de faire ton choix.

 

Bon ciel

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, je vous remercie tous pour votre avis.

 

Loulou et starac : pensez-vous que le dobson orion 356/1650 que je voudrais est de bonne qualité au niveau optique, miroir etc... ? Ou faut-il que je me rabatte sur le 305 qui est peut-être mieux fabriqué car le diamètre est moins gros ?

 

Loulou et starac : Vous qui avez une lunette et un télescope pour le CP, avec la lunette vous pouvez malgré tout vous régaler en CP (en visu pas en photo) ou ça reste très limité par rapport à un 200/300 ?

 

Leimury : Je vais aller me renseigner dans un club et juger par moi même, c'est le mieux à faire plutôt que d'effectivement acheter en aveugle.

Edited by Seti
Link to comment
Share on other sites

Loulou et starac : pensez-vous que le dobson orion 356/1650 que je voudrais est de bonne qualité au niveau optique, miroir etc... ? Ou faut-il que je me rabatte sur le 305 qui est peut-être mieux fabriqué car le diamètre est moins gros ?

 

Le problème avec ces miroirs c'est que c'est la loterie. Tu peux tomber sur du bon, comme sur du mauvais, même si les mauvais semblent plus rares que les bons. J'ai déjà essayé un 300 pas mal du tout, alors que mon 150 du même fabriquant est mauvais. Le fait de préférer le 300 au 355 n'est pas une garantie d'avoir de la qualité. Par contre il faut voir le poids et l'encombrement. Il faut aussi bien garder les pieds sur Terre et ne pas se décourager inutilement. Un miroir moyen te permettra quand même de bien te faire plaisir, ce ne sera handicapant que pour du planétaire par nuits turbulentes. Compte tenu du coût de l'instrument, le rapport qualité/prix reste sensationnel.

 

Si tu veux un miroir au top, il faut faire appel à nos artisans, et là ce ne sera plus le même prix pour une raison bien simple : faire une bonne optique çà demande beaucoup de travail. Une alternative pour laquelle je milite souvent est de se tailler son propre miroir!:wub:

 

 

Loulou et starac : Vous qui avez une lunette et un télescope pour le CP, avec la lunette vous pouvez malgré tout vous régaler en CP (en visu pas en photo) ou ça reste très limité par rapport à un 200/300 ?

 

C'est une très bonne question! Ma réponse est oui, on peut se régaler! Le paramètre numéro 1 est la transparence du ciel. Si la Voie Lactée n'est pas bien visible, il te sera difficile de te faire plaisir en ciel profond, et ce quelque soit le diamètre. Un 300 dans un mauvais site t'en montrera moins qu'une 80 mm à la montagne!

 

Avec 100 mm de diamètre et un bon site (ou 60-80 mm dans un site exceptionnel) tu commenceras à voir des étoiles dans les amas globulaires, tu identifieras la forme de nombreuses nébuleuses et galaxies du catalogue NGC. Avec les instruments de la classe 200-300 mm tu verras les mêmes objets en plus brillants, tu gagneras donc énormément en confort d'observation. D'innombrables objets plus faibles seront visibles. Mais c'est encore insuffisant pour franchir le cap qui consiste à bien voir les bras spiraux des galaxies. Même si avec un 250 en montagne on y arrive, je dirais que 400 mm avec un bon site s'impose.

Link to comment
Share on other sites

La voie lactée se distingue quasiment pas, il faut des jumelles pour voir à peine la bande... J'ai pas énormément de PL mais la qualité du ciel est pas très bonne, par contre j'ai vu qu'il y a des filtres anti PL, filtre UHC, filtre IDAS-LPS v4 etc... peut-être qu'avec ça je pourrais mieux distinguer les objets de par leur efficacité à pouvoir affaiblir le surplus de PL et à assombrir le ciel profond.

Edited by Seti
Link to comment
Share on other sites

Mouaip mais pour l'instant tu ne fais pas d'astro.

 

L'homme moderne n'est jamais passé en vision nocturne de toute sa vie, faut tout de même compter 45 bonnes minutes les premières fois pour y arriver.

Avec la pratique ça descend à un quart d'heure.

 

En attendant le véritable instrument tu peux peut être te prendre une petite paire de jumelles comme les Nikon 10x50 histoire de prendre l'habitude du noir et des sorties.

 

Au bout de 40mn dans le noir tu verras peut être ton ciel sous un autre jour.

 

Bon ciel

Link to comment
Share on other sites

Pareil que Leimury. Le stade de ton intero montre tes connaissances instrumentales très (trop?) modestes. Ton choix n'a rien d'un instrument que l'on conserve toute sa vie (rien à voir avec une oeuvre Mirrospère pour reprendre l'exemple cité). Je te suggère d'affiner tes objectifs. L'idée du club est excellente ... Si tu trouves un bon club ! Tu es dans le vrai lorsque tu t'orientes vers un gros diamètre pour du CP mais il te faut encore assimiler quelques notions qui arrèteront un choix raisonné.

Ma conclusion ? Achète un bon Dob chinois de 300 par exemple et joue bien avec. Plus ton jeu s'affinera plus tes besoins se préciseront, ce sera le temps des bons oculaires, de l'excellent PO, de ... Et quand l'heure sonnera tu passeras commande pour une optique de grande qualité qui saura profiter de tes bons accessoires patiemment accumulés. Bon, ce n'est que mon point de vue.

Cordialement.

Edited by norma
Link to comment
Share on other sites

Il est clair que mes connaissances sont encore trop faible (par rapport au matériel), et il est aussi évident qu'avant de choisir mon prochain outil d'observation, j'irais tâter le terrain dans un club, pour voir qu'est ce qui m'attire et me correspond le plus...j’espère juste m'y retrouver.

Je vais suivre vos conseils, et je pense aussi que je prendrais bien plus de plaisir à déjà bien travailler avec le matériel que je vais acquérir et que par la suite j'éprouverais une grande satisfaction à me procurer des oculaires de très bonne qualité, ainsi que des filtres pour tel ou tel objets et en constatant le résultats qui n'en sera que meilleurs.

 

de l'excellent PO,.

 

PO ?

Edited by Seti
Link to comment
Share on other sites

PO = porte-oculaire

 

Les filtres ne sont que des palliatifs, ils sont bien loin de remplacer un bon ciel. Avec un mauvais ciel il vaut mieux se concentrer sur le planétaire, et se déplacer de temps en temps pour faire du ciel profond.

 

Pour la Voie Lactée, attention car celle d'hiver est plus difficile à voir. Je parlais de celle d'été. Si elle n'est pas visible du tout c'est que le ciel est vraiment pourri. Si elle n'est visible qu'au zénith, le ciel est très moyen mais commence à être utilisable. Si elle descend jusqu'à mi-hauteur, çà commence à devenir intéressant.

Link to comment
Share on other sites

L'été il me semble qu'au bout d'1h, une fois que mon oeil s'est adapté à l'obscurité je peux apercevoir la voie lacté au zenith mais ça reste léger. Je ne me souviens plus de trop car ça fait quelques années que je n'ai pas sortie mon matériel tout de même...

Selon vous il faut aller à combien de kilomètre d'une ville pour échapper au plus gros de la pollution lumineuse ?

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

...

 

Loulou et starac : pensez-vous que le dobson orion 356/1650 que je voudrais est de bonne qualité au niveau optique, miroir etc... ? Ou faut-il que je me rabatte sur le 305 qui est peut-être mieux fabriqué car le diamètre est moins gros ?

 

Je suis très mal placé pour te donner une réponse, n'ayant jamais pu comparer les deux sur le terrain :(. Désolé. Comme suggéré par Leimury, il est peut-être possible de se rendre à une séance d'observation publique, en club ou en association en espérant pouvoir tester quelques Dobsons de ce gabarit :).

 

Loulou et starac : Vous qui avez une lunette et un télescope pour le CP, avec la lunette vous pouvez malgré tout vous régaler en CP (en visu pas en photo) ou ça reste très limité par rapport à un 200/300 ?

 

Meuh vouiiii : je peux me régaler énormément en ciel profond en visuel avec ma lulu :).

Oui: cela reste limité par rapport à un 300 en termes de visibilité d'objets faibles voire de détails:

exemple: je repère bien les dentelles du cygne avec ma lunette de 115 et mon vieux C11: elles sont plus esthétiques à voir dans ma lunette, mais plus détaillées ("filaments, structures dans les nébuleuses) dans mon C11.

 

Le régal ne vient pas nécessairement de la multipliticité des objets accessibles à l'instrument, mais peut aussi venir du temps que tu peux passer sur quelques objets seulement. Quand je trouve, je peux rester scotché dessus en oubliant ce qu'il me resterait à voir d'autre comme nébuleuses ou galaxies et la nuit passe tellement vite ...

 

PS: quant à la pollution lumineuse:

souvent, en s'éloignant d'une ville, on s'approche d'une autre :( - et hop, r'vlà la PL: de toute façon, en rase campagne, je peux me tourner presque dans n'importe quelle direction : il y a toujours un ou deux dômes lumineux devant moi qui me bousillent les 10-30 premiers degrés au-dessus de l'horiton: c'est moche: et au pire des cas, il y a toute une traînée lumineuse qui correspond au tracé d'une autoroute illuminée à excès. Sinon, si la ville est assez isolée, sûr qu'il y aura un petit gain au fur et à mesure que tu t'en éloignes.

Faut voir aussi en fonction du degré de PL causée par cette ville.

Edited by starac
Link to comment
Share on other sites

Merci Starac et Jeap ! Excellent le site pour la pollution, je vais potasser tout ça.

A titre d'info Starac, qu'a tu comme modèle de lulu ? La lunette apo Vixen AP 100/900 ED100Sf OTA ( http://www.astroshop.de/fr/refracteur-apochromatique-vixen-ap-100-900-ed100sf-ota/p,4464#tab_bar_3_select ) me fait de l'oeil, est-ce une bonne gamme ? Ce qui me dérange c'est le f/d un peu haut (9) si je l'utilise aussi pour le CP...par contre pour le planétaire je pense qu'elle est excellente.

Edited by Seti
Link to comment
Share on other sites

...

A titre d'info Starac, qu'a tu comme modèle de lulu ?

 

Comme je souffre de "collectionite pathologique" (incurable d'après mon toubib :malade: ):

APM/LZOS 115/805

APM ED doublet 80/500

TV 60/360 ED

 

La lunette apo Vixen AP 100/900 ED100Sf OTA me fait de l'oeil, est-ce une bonne gamme ? Ce qui me dérange c'est le f/d un peu haut (9) si je l'utilise aussi pour le CP...par contre pour le planétaire je pense qu'elle est excellente.

 

Je ne connais pas ce modèle (si loulou 3771 pouvait intervenir, je crois qu'il en avait sous la main sauf erreur), mais les caractéristiques que tu cites ne me rébuteraient ni en ciel profond, ni en planétaire: en f/9 et en coulant 50.8, selon les cibles recherchées, tu arrives quand même toujours à tirer une pupille de sortie de 6mm avec des oculaires, mettons des Plössl de 55-56mm, donc pour des grossissements correspondant à grosso modo 3-4-5mm de pupille de sortie, on peut trouver ce qu'il faut. Et 900mm de focale instrument permettent quand même encore des champs visuels réels maximum bien sympathiques: presque 3° avec oculaires au coulant 50.8mm ouverts au maximum et presque 1.8° en 31.75mm.

Et puis en planétaire, des oculaires conservant un confort de vision convenable permettent de pousser encore les grossissements un peu au-delà des 200x, ce qui reste dans les limites raisonnables de cet instrument.

Mais attends d'autres réponses: des utilisateurs pourront te donner des avis meilleurs ou plus détaillés.

Edited by starac
Link to comment
Share on other sites

Idéalement, au club il y aura un dob 350 avec une petite apo comme chercheur...

 

Blague à part, sous un mauvais ciel, un petit diamètre ne donne strictement rien.

EDIT Oups, disons pas grand chose.

Mais si le gros tromblon est assigné à résidence, il pourrait être plus intéressant de se rabattre sur du petit qu'on peut transporter vers de meilleurs cieux.

 

Patte.

Edited by syncopatte
Link to comment
Share on other sites

Et bien grâce au site internet de Jeap j'ai pu trouver un site particulièrement sombre à 60km de chez moi, le tout est après de trouver le matériel, mais même le gros dobson de 350 je peux le transporter normalement.

Je vois qu'APM est un excellent fabricant, mais un peux chère pour moi, l'idéal serait une lunette de diamètre 100 environ, avec monture équatorial, le tout pour 2000€ un peu près...

 

Starac : La différence entre ta lunette 80ED et 115 est grande pour la visu ? Qu'est ce que la mention ED ?

Edited by Seti
Link to comment
Share on other sites

+1 avec les remarques ci-dessus.

Penser aussi qu'un 350 stocké à 20°C ça prend pas mal d"heures pour atteindre une température d'hiver pour atteindre des résolutions sympas. L'idéal, c'est d'avoir un gros stocké au frais ;-), sur roulettes pour le sortir rapidement.

Attention au poids/volume des gros goto, vaut mieux les voir en vrai avant.

Comme dit Patte, sous mauvais ciel pollué le gros est plus intéressant sur les nébuleuses. J'ai recomparé un C8 et 400 sur M42 sous ciel pollué, ça n'a rien a voir, sur les galaxies, c'est encore plus flagrant.

Idéalement, la 80 est complémentaire du gros:

-80: Itinérant, grand champ visu et photo, Solaire avec hélioscope, sortie rapide entre 2 nuages ou quand il y a du vent...

-gros: sessions plus longues, luminosité et détails sur les planètes et en ciel profond avec les couleurs qui apparaissent...

Link to comment
Share on other sites

Je vois zorgdotnl. Non si je prend un dobson je le prend sans le goto, je le prend en push-to avec l'intéliscope. Cela confirme mes futur choix, lunette pour le planétaire et un peu de CP, et le dobson pour le CP avec les détails. Mais que choisir en premier... Il me reste plus qu'a aller voir sur place et comparer, mais même après ça le choix sera difficile je pense.

Edited by Seti
Link to comment
Share on other sites

Le dobson est meilleur en planétaire, mais faut absolument:

-le mettre en température

-le collimater, ou vérifier si ca n'a pas bougé

-avoir une optique correcte

-avoir le seeing (souvent correct en plaine ou bord de mer)

 

Les rencontres astronomiques comme les RAP sont idéales pour tester /manipuler tout plein d'instruments.

 

Pour du visuel en 100mm, une monture équatoriale c'est pas la peine ;)

Et 2000 euros, c'est le prix d'un 400 neuf :be: qui permet de tout faire.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

 

...

Starac : La différence entre ta lunette 80ED et 115 est grande pour la visu ? Qu'est ce que la mention ED ?

 

différence 115 vs 80?

Mine de rien, oui. L'écart semble faible, mais le résultat est important à l'oeil (il ne faut pas oublier qu'une lunette n'a pas d'obstruction). Là où je le remarque le plus, c'est sur les détails lunaires et planétaires, sur la séparation d'étoiles dans un amas globulaire, sur le nombre d'étoiles visibles dans un amas ouvert, et, le cas échéant, sur le surplus de galaxies visibles et accessibles à l'un ou l'autre diamètre (sans prétendre rivaliser sur ce point avec un Dobson de diamètre supérieur, hein!).

Mais ce qui m'intéresse dans un instrument, quelqu'il soit, c'est ce que je peux voir avec, pas ce que je pourrais voir avec un instrument plus gros.

En outre, mes choix sont dictés par mes besoins en transportabilité, poids, encombrement, rapidité d'installation et de mise en oeuvre ...

 

 

ED désigne une caractéristique générique du verre utilisé pour un élément de l'objectif: ED = extra low dispersion, un verre qui réduit les aberrations chromatiques en raison d'une réfraction de la lumière plus optimale.

Link to comment
Share on other sites

En tapant "seeing astronomie" sur glougeul, on a ça:

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Seeing

 

Et aussi: http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=9942

 

Il y aura beaucoup de questions, de plus en plus.

Alors je me permets d'insister qu'une recherche personnelle devrait devenir un reflex.

 

Pour le "seeing", on verra que ce n'est pas simple en effet...(et le forum pourra approfondir la question en temps voulu)

 

:confused:

 

Patte.

Edited by syncopatte
Link to comment
Share on other sites

Alors je me permets d'insister qu'une recherche personnelle devrait devenir un reflex.

 

C'est déjà le cas la quasi totalité du temps, mais certaines choses ne me parle pas du tout, ou plus difficile à comprendre alors je préfère demander. Merci pour la définition.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.