SagiLeSage

Relativité et ondes gravitationnelles

Recommended Posts

Bonjour tout le monde,

Comme certains ici, je n'y connais strictement rien à la physique théorique, mais j'aimerai qu'on me dise en quoi c'est une découverte fondamentale car ces ondes gravitationnelles étaient prédites par la Relativité, ondes jamais contestées (à ma connaissance) par personne, il suffisait donc d'avoir des moyens adéquats pour les découvrir. Ce qui est le cas maintenant.

 

Qu'apporte cette découverte dans notre connaissance du cosmos en plus ? Qu'est-ce que cela va changer...

 

N'est-ce pas une base de l'épistémologie ?

 

Face aux discordances dans la théorie ancienne (Newton), on construit une nouvelle théorie (Einstein) qu'il convient de tester afin de trouver, éventuellement de nouvelles discordances.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Pour comprendre ce qui sera dit jeudi, je serais bien obligé de faire étalage de mon ignorance sur le sujet :wub:

D'un autre côté, il y a peut-être d'autres ignorants sur le forum, donc voici mes deux questions.

  • Pourquoi dans un détecteur d'ondes gravitationnelles, aux USA comme en Europe, on s'impose la contrainte de faire partir les axes x et y d'un même point en faisant une construction en forme de "L". Au moins que c'est juste pour réunir les installations sous un même toit ?
  • Ne serait-il pas mieux de faire trois installations (x,y,z) dans les points du globe les plus éloignés possibles ? Pour un évènement donné (fusion de trous noirs...), le retard de détection entre les trois détecteurs, permettrait une triangulation précise pour situer la source.

 

La forme de L correspond à la géométrie classique d'un interféromètre de Michelson mais il y a d'autres géométries possibles. Le projet LISA dans l'espace est triangulaire.

 

Il y a bien 3 installations principales dans le monde : 2 sites pour LIGO distants 3000 km + VIRGO à côté de Pise en Europe. Effectivement, le fait de détecter un signal sur 3 sites permet de reconstruire la direction de propagation de l'onde.

 

Dominique

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Bonjour tout le monde,

Comme certains ici, je n'y connais strictement rien à la physique théorique, mais j'aimerai qu'on me dise en quoi c'est une découverte fondamentale car ces ondes gravitationnelles étaient prédites par la Relativité, ondes jamais contestées (à ma connaissance) par personne, il suffisait donc d'avoir des moyens adéquats pour les découvrir. Ce qui est le cas maintenant.

 

Qu'apporte cette découverte dans notre connaissance du cosmos en plus ? Qu'est-ce que cela va changer ?

 

Merci pour vos réponses.

Niman1992

 

Même s'il ne fait guère de doute que les ondes gravitationnelles existent, le fait de les observer directement expérimentalement est tout de même fondamental du point de vue de la démarche scientifique. Il serait en effet contestable que sous le prétexte qu'une théorie est solide on s'autorise à ne pas vérifier expérimentalement les prédictions qui en découlent.

 

Par ailleurs la mesure des caractéristiques de ces ondes va fournir des informations précieuses, par exemple, on s'attend à ce qu'une onde gravitationelle soit de nature quadruplolaire, le confirmer est très important (c'est notamment lié au fait que le graviton doit avoir un spin 2).

 

Enfin, une onde gravitationnelle est engendrée par un phénomène cosmique extrême comme la fusion de deux trous noirs. Le signal enregistré est la signature de ce phénomène, les détecteurs d'ondes gravitationnelles deviennent donc des observatoires d'événements particuliement intéressants. Par exemple, si la rumeur actuelle est confirmée, il s'agirait de la colescence de deux trous noirs qui fusionnent pour donner un trou noir de Kerr. Les caractéristiques du signal permettent de mesurer la masse des trous noirs et de vérifier si le processus de fusion se déroule bien suivant les modèles théoriques. C'est loin d'être évident car on teste des systèmes qui se retrouvent dans des conditions physiques extrêmes. La vitesse de rotation des trous noirs juste avant la coalescence est tout de même toute proche de la vitesse de la lumière !

 

Dominique

Share this post


Link to post
Share on other sites
Qu'apporte cette découverte dans notre connaissance du cosmos en plus ? Qu'est-ce que cela va changer ?

Oui +1, n'y connaissant pas grand chose non plus je me dis que l'on a nos premières observations d'un tout nouveau canal de données à explorer donnant des renseignements encore différents de ceux que l'on peut collecter dans le visible/gamma etc

Ca doit ouvrir tout un champ d'exploration!

Edited by Morek

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

 

 

 

La forme de L correspond à la géométrie classique d'un interféromètre de Michelson mais il y a d'autres géométries possibles. Le projet LISA dans l'espace est triangulaire.

 

Il y a bien 3 installations principales dans le monde : 2 sites pour LIGO distants 3000 km + VIRGO à côté de Pise en Europe. Effectivement, le fait de détecter un signal sur 3 sites permet de reconstruire la direction de propagation de l'onde.

 

Dominique

 

Ok et merci.

 

On ne récupère donc qu'une seule information qui est le changement de la différence de longueur des deux tubes orthogonaux.

animation trouvée sur le site du ligo

 

Ce qui veut dire, si j'ai bien compris, que le système serait aveugle pour des sources se trouvant dans tout le plan vertical dans la bissextile de l'angle d'intersection des deux tubes.

 

Ceci parce que les tubes seraient étirés/comprimés à égalité.

 

Je trouve ça un peu dommage car j'aurais cru que c'était possible de "mesurer" la longueur de chaque tube indépendamment avec un montage qui ferait interférer le faisceau de retour avec un échantillon prise sur la source et passant par une ligne de retard.

 

Dans un tel système, on obtiendrait bien deux informations, ce qui donnerait des informations sur la direction de la source. Et avant même de faire de la triangulation entre des installations dans d'autres pays.

 

Pourquoi est-ce impossible ?

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les bras m'en tombent... Malgré d'innombrables publications célébrant les 100 ans de la relativité générale d'Einstein vous ne comprenez toujours pas la portée de l'évènement...

Au delà de ce que l'accès à la compréhension des phénomènes les plus violents va pouvoir nous apporter, il s'agit ni plus ni moins que du triomphe de l'esprit humain (enfin celui d'Einstein) capable de théoriser des lois physiques qui dépassent l'entendement du commun des mortels.

Mieux : une œuvre d'art

 

La conférence de presse (qui s'annonce historique) aura donc lieu jeudi prochain à 16h30 (heure française)

http://www.nsf.gov/news/news_summ.jsp?cntn_id=137610&org=NSF&from=news

Share this post


Link to post
Share on other sites
et passant par une ligne de retard.

 

:b:

On dirait que tu as des problème avec le réel.

 

Les notions de pertes ou les ordres de grandeur te posent toujours un vrai problème.

 

Bon ciel

Share this post


Link to post
Share on other sites
:b:

On dirait que tu as des problème avec le réel.

Les notions de pertes ou les ordres de grandeur te posent toujours un vrai problème.

Bon ciel

Je traduis: "Une ligne de retard (une bobine de fibre optique) dépassant les 300km génère des pertes trop importantes pour faire fonctionner un interféromètre en aval. L'usage des amplificateurs est proscrit car ils feraient perdre la fonction d'onde".

 

Dit comme ça, les gens peuvent encore poser des questions sans se sentir assommés par la réponse. Par ailleurs, j'ai bien pensé à d'autres questions pratiques comme la déviation du rayon dans le tube pour compenser la courbe terrestre, ou la compensation des phénomènes sismiques, ou les marées terrestres, des paysans ou des piverts... !

 

Rien que pour la courbe terrestre qu'on peut calculer ici, on dirait qu'il faut dévier le faisceau tous les 15km environ pour éviter de faire des terrassements de plus de 4m, 3000 / 15 = 200 miroirs ou prismes à l'aller et autant au retour. En termes de perte, ça commence à faire. Et chaque optique génère ses propres parasites. J'ai déjà posé des canalisations "au laser", mais ici, c'est un autre chantier.

 

Non, je suis bien dans le réel

 

=====================

 

Les bras m'en tombent... Malgré d'innombrables publications célébrant les 100 ans de la relativité générale d'Einstein vous ne comprenez toujours pas la portée de l'évènement...

Pour ma part, je ne le sous-estime pas !

D'autant plus que l'univers à son époque "opaque" peut devenir transparent ou au moins translucide.

Si je pose autant de questions, c'est pour être sûr d'avoir compris l'outil qui sert à cette nouveauté.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

 

 

 

Même s'il ne fait guère de doute que les ondes gravitationnelles existent, le fait de les observer directement expérimentalement est tout de même fondamental du point de vue de la démarche scientifique. Il serait en effet contestable que sous le prétexte qu'une théorie est solide on s'autorise à ne pas vérifier expérimentalement les prédictions qui en découlent.

 

Par ailleurs la mesure des caractéristiques de ces ondes va fournir des informations précieuses, par exemple, on s'attend à ce qu'une onde gravitationelle soit de nature quadruplolaire, le confirmer est très important (c'est notamment lié au fait que le graviton doit avoir un spin 2).

 

Enfin, une onde gravitationnelle est engendrée par un phénomène cosmique extrême comme la fusion de deux trous noirs. Le signal enregistré est la signature de ce phénomène, les détecteurs d'ondes gravitationnelles deviennent donc des observatoires d'événements particuliement intéressants. Par exemple, si la rumeur actuelle est confirmée, il s'agirait de la colescence de deux trous noirs qui fusionnent pour donner un trou noir de Kerr. Les caractéristiques du signal permettent de mesurer la masse des trous noirs et de vérifier si le processus de fusion se déroule bien suivant les modèles théoriques. C'est loin d'être évident car on teste des systèmes qui se retrouvent dans des conditions physiques extrêmes. La vitesse de rotation des trous noirs juste avant la coalescence est tout de même toute proche de la vitesse de la lumière !

 

Dominique

 

Un grand merci pour ces explications ! Et je préfère tes explications précises que des "ahhhhh mais si c'est génial" sans aucune consistance.

Niman1992

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

De la docu traduite en Français,la même que celle proposée par poussin Poussin38.

 

En effet c'est,"quelques explications sympatoches".

Moi, je me contenterai des images pour commencer.:be:

 

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://inspirehep.net/record/1311317/plots%3Fln%3Dfr&prev=search

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les bras m'en tombent... Malgré d'innombrables publications célébrant les 100 ans de la relativité générale d'Einstein vous ne comprenez toujours pas la portée de l'évènement...

Au delà de ce que l'accès à la compréhension des phénomènes les plus violents va pouvoir nous apporter, il s'agit ni plus ni moins que du triomphe de l'esprit humain (enfin celui d'Einstein) capable de théoriser des lois physiques qui dépassent l'entendement du commun des mortels.

Mieux : une œuvre d'art

 

La conférence de presse (qui s'annonce historique) aura donc lieu jeudi prochain à 16h30 (heure française)

http://www.nsf.gov/news/news_summ.jsp?cntn_id=137610&org=NSF&from=news

 

Je partage l'enthousiasme mais il faut aussi relativiser :cool: l’œuvre majeure d’Einstein a déjà été nobelisée avec Hulse et Taylor en 1993 (qui utilisait un modèle quadrupolaire déjà il me semble).

 

La physique est d'un triste en ce moment, que des découvertes qui ne font qu'enfoncer des portes (théoriquement certes) déjà ouvertes : exemples le higgs et les ondes gravitationnelles (allez je tempère la tempérance, rien d'officiel à ce moment :p), rien de bien neuf à se mettre sous la dent.

 

A quand de vraies surprises (je blague bien sur mais quand même, une petite brèche non prévue ce serait pas mal, nos modèles standards marchent très -trop- bien et pourtant on sait bien qu'ils sont faillibles)? :)

Edited by Poussin38

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans l'histoire, quasiment à chaque fois qu'un moyen de détection ou d'analyse a été inventé, tout le monde se demandait à quoi ça allait servir, qu'on se débrouillait très bien sans, mais ensuite les applications sont arrivées avec leur cortège de nouvelles découvertes.

 

Il en sera de même avec ce nouveau moyen de détection. Il n'en est qu'à ses balbutiements et parvenir après des années de recherche à un résultat positif est formidable.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je traduis: "Une ligne de retard (une bobine de fibre optique) dépassant les 300km génère des pertes trop importantes pour faire fonctionner un interféromètre en aval. L'usage des amplificateurs est proscrit car ils feraient perdre la fonction d'onde".

 

:beer:

C'est ce que je voulais dire.

 

Rien que pour la courbe terrestre qu'on peut calculer ici, on dirait qu'il faut dévier le faisceau tous les 15km environ pour éviter de faire des terrassements de plus de 4m

 

Et alors ?

S'il faut un terrassement de plus de 4m ils font un terrassement de plus de 4m, ça fait partie de tous ces petits détails qui composent l'énaurme budget de ce type de projet.

 

Même FACOM en tient compte dans un banc de contrôle pour bagnolles, hors de question de garantir une mesure inférieure à la courbure terrestre sur la longueur du chassis.

-> Même sur 2m ça intervient quand on est tatillon.

 

Bon ciel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Poussin,

 

 

La physique est d'un triste en ce moment, que des découvertes qui ne font qu'enfoncer des portes (théoriquement certes) déjà ouvertes : exemples le higgs et les ondes gravitationnelles (allez je tempère la tempérance, rien d'officiel à ce moment :p), rien de bien neuf à se mettre sous la dent.

 

A quand de vraies surprises (je blague bien sur mais quand même, une petite brèche non prévue ce serait pas mal, nos modèles standards marchent très -trop- bien et pourtant on sait bien qu'ils sont faillibles)? :)

 

Il y a quand même eu la decouverte de l'accélération de l'expansion de l'univers en 1998 qui était une vraie surprise.

 

Il y a également la courbe de la vitesse de rotation des galaxies qui est toujours inexpliquée.

 

Tu noteras que je parle ici des observations et pas des interprétations.

 

Dominique

Share this post


Link to post
Share on other sites

S'il faut un terrassement de plus de 4m ils font un terrassement de plus de 4m, ça fait partie de tous ces petits détails qui composent l'énaurme budget de ce type de projet.

 

Même FACOM en tient compte dans un banc de contrôle pour bagnolles, hors de question de garantir une mesure inférieure à la courbure terrestre sur la longueur du chassis.

-> Même sur 2m ça intervient quand on est tatillon.

 

Bon ciel

 

Un droit sur la courbe terrestre donne des dénivellés qui varient d'une manière "exponentielle" ou au moins non-arithmétique. Si on passe d'une déviation de faisceau tous les 15km à une déviation tous les 30km, nos talus et tranchées passent de 4m à 17m, et les volumes de terrassement varient comme le carré de la profondeur. En doublant la distance, on multiplie le terrassement par vingt environ. Pour contourner le problème, on se retrouverait obligé de percer un tunnel. "Enaurme" comme tu dis.

 

Mais je ne vais pas insister.

C'est pour demain, la grande nouvelle.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites
A quand de vraies surprises (je blague bien sur mais quand même, une petite brèche non prévue ce serait pas mal, nos modèles standards marchent très -trop- bien et pourtant on sait bien qu'ils sont faillibles)? :)
En continuant sur les rumeurs, beaucoup moins fondées, peut-être une surprise au CERN cette année... autour de 750 GeV.

 

Et puis je pense à des sujets un peu plus... terre à terre... on ne comprend toujours pas la supraconductivité à haute température... c'est de la physique de la matière condensée, mais... je pense que c'est un sujet très intéressant également.

Edited by bongibong

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Poussin,

 

 

 

Il y a quand même eu la decouverte de l'accélération de l'expansion de l'univers en 1998 qui était une vraie surprise.

 

Il y a également la courbe de la vitesse de rotation des galaxies qui est toujours inexpliquée.

 

Tu noteras que je parle ici des observations et pas des interprétations.

 

Dominique

 

Heureusement que j'ai dit partager l'enthousiasme :D simplement les imaginations (peu aidées par les médias) laissent à penser que des télescopes nouveaux vont fleurir pour répondre aux grandes interrogations de la physique, on en est super loin, le pendant gravitationnel de Hubble mettra encore un peu moins de 20 ans à arriver.

Bref je ne suis pas dubitatif ou douteux comme le sous tendent certaines réactions mais juste un peu frustré de voir la vitesse des progrès en terme de compréhension des choses : malheureusement les affaires humaines ne vont pas à cette vitesse :p

 

Mais je te rejoins sur le problème des vitesses de rotation galactiques qui sont un beau coin dans la physique actuelle, même s'il reste encore à être bien caractérisé.

 

Sais tu s'ils ont prévu un fonctionnement interféromètrique des instruments pour la suite ? :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dans l'histoire, quasiment à chaque fois qu'un moyen de détection ou d'analyse a été inventé, tout le monde se demandait à quoi ça allait servir, qu'on se débrouillait très bien sans, mais ensuite les applications sont arrivées avec leur cortège de nouvelles découvertes.

 

Il en sera de même avec ce nouveau moyen de détection. Il n'en est qu'à ses balbutiements et parvenir après des années de recherche à un résultat positif est formidable.

 

Je ne suis pas sur ce registre :)

 

Mais il faut bien aussi raison garder sur les capacités réelles de cette physique, on est loin de pouvoir détecter des phénomènes auto gravitant :

 

 

http://www.google.com/url?sa=t&source=web&cd=3&rct=j&q=ondes%20gravitationnelles%20auto%20gravitantes&ved=0ahUKEwj-0a7V9uzKAhWFHx4KHfKaAooQFggjMAI&url=http%3A%2F%2Fluth2.obspm.fr%2FIHP06%2Flectures%2Fderuelle%2FMecaOGENS07.pdf&usg=AFQjCNGn26hg2m6cWf-4SFpMdTG0r_MMEQ

Edited by Poussin38

Share this post


Link to post
Share on other sites
(...) Bref je ne suis pas dubitatif ou douteux comme le sous tendent certaines réactions mais juste un peu frustré de voir la vitesse des progrès en terme de compréhension des choses : malheureusement les affaires humaines ne vont pas à cette vitesse :p

(...)

 

Ben quoi, tu voudrais que l'on Google-ise la science ? En gros, qu'on clique sur "trouve moi un boson de Higgs" et que la machine te réponde aussitôt : "tiens, en voilà un, t'en veux d'autres ?". :lol:

 

N'oublie pas qu'il a fallu 7,5 millions d'années pour obtenir la réponse à la grande question sur la vie, l'univers et le reste...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour tout le monde,

Comme certains ici, je n'y connais strictement rien à la physique théorique, mais j'aimerai qu'on me dise en quoi c'est une découverte fondamentale car ces ondes gravitationnelles étaient prédites par la Relativité, ondes jamais contestées (à ma connaissance) par personne, il suffisait donc d'avoir des moyens adéquats pour les découvrir. Ce qui est le cas maintenant.

 

Qu'apporte cette découverte dans notre connaissance du cosmos en plus ? Qu'est-ce que cela va changer ?

 

Merci pour vos réponses.

Niman1992

 

 

On sait que les gens ne respectent pas les limitations de vitesse...

Mais on a fait les radar pour savoir qui ne les respecte pas à un instant donné et en un lieu donné ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben quoi, tu voudrais que l'on Google-ise la science ? En gros, qu'on clique sur "trouve moi un boson de Higgs" et que la machine te réponde aussitôt : "tiens, en voilà un, t'en veux d'autres ?". :lol:

 

N'oublie pas qu'il a fallu 7,5 millions d'années pour obtenir la réponse à la grande question sur la vie, l'univers et le reste...

 

Il suffit juste d'un livre d'histoire des sciences pour constater qu'il y a des périodes plus fastes en terme de dynamique scientifique que d'autres.

D'ailleurs on a finalement énormément -ou très peu selon l'angle d'approche- de réponses aux thèmes que tu cites :cool:

 

(HS)

Il y a à mon sens un certain paradoxe à notre époque où les échanges n'ont jamais été aussi "simples" et "denses" de constater que les avancées en elles mêmes sont relativement limitées, alors qu'on pourrait par exemple s'attendre à une loi de moore des découvertes : les facteurs favorisant la dynamique intellectuelle et scientifique ont rarement été aussi présents dans notre monde globalisé, en tout cas semblent plus profiter à des pans de recherche pratique plus que théorique.

(HS OFF)

Share this post


Link to post
Share on other sites
En continuant sur les rumeurs, beaucoup moins fondées, peut-être une surprise au CERN cette année... autour de 750 GeV.

 

Et puis je pense à des sujets un peu plus... terre à terre... on ne comprend toujours pas la supraconductivité à haute température... c'est de la physique de la matière condensée, mais... je pense que c'est un sujet très intéressant également.

 

Il y en a des sujets et dans tous les domaines, heureusement :p

 

Un coté intéressant de la physique observationnelle est qu'elle tire sacrément le développement de nouvelles techniques dans bon nombre de domaines, que ce soit le VLT, le LHC ou LIGO/VIRGO : ce sont des "monstres" de précision et de technologie et elisa ne sera pas en reste (avec lisa pathfinder qui j'espère portera bien son nom)

 

Vivement demain :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il suffit juste d'un livre d'histoire des sciences pour constater qu'il y a des périodes plus fastes en terme de dynamique scientifique que d'autres.

Ce serait pas aussi une question de contexte économique ? (recherche fondamentale)

 

Bref, je me posais la question de savoir comment distinguer le bruit sismique d'un vrai signal, ma question m'a guidée vers cette thèse abordable qui reprend le fonctionnement global, les sources de bruit, et vers un bouquin semi disponible :

Thèse

A la poursuite des ondes gravi

Edited by PlanetTracker

Share this post


Link to post
Share on other sites
(HS)

Il y a à mon sens un certain paradoxe à notre époque où les échanges n'ont jamais été aussi "simples" et "denses" de constater que les avancées en elles mêmes sont relativement limitées, alors qu'on pourrait par exemple s'attendre à une loi de moore des découvertes : les facteurs favorisant la dynamique intellectuelle et scientifique ont rarement été aussi présents dans notre monde globalisé, en tout cas semblent plus profiter à des pans de recherche pratique plus que théorique.

(HS OFF)

 

Je ne suis pas du tout de cet avis.

 

Il ne faut pas se cantonner à la physique appliquée à l'astronomie. Il y a bien d'autres domaines qui sont explorés, comme les sciences du vivant, la mécanique, la physique quantique, les mathématiques, l'électronique...

 

Tout ça cumulé fait qu'on n'a jamais découvert autant de choses en aussi peu de temps que depuis ces 50 dernières années.

 

Auparavant, les découvertes étaient au nombre de quelques unes par siècle, maintenant elles se comptent au mois voire à la semaine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec les équations on peut simuler la forme théorique de l'onde produite par différentes sources. C'est ainsi, en comparant le signal qui a été obtenu simultanément par les 2 détecteurs que l'on s'est rendu compte que le signal correspondait parfaitement à une collision de 2 trous noir.

 

La forme de l'onde indique l'élément d'origine, on peut ainsi discriminé le signal recherché et le bruit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

HS ON

 

Je ne suis pas du tout de cet avis.

 

Il ne faut pas se cantonner à la physique appliquée à l'astronomie. Il y a bien d'autres domaines qui sont explorés, comme les sciences du vivant, la mécanique, la physique quantique, les mathématiques, l'électronique...

 

Tout ça cumulé fait qu'on n'a jamais découvert autant de choses en aussi peu de temps que depuis ces 50 dernières années.

 

Auparavant, les découvertes étaient au nombre de quelques unes par siècle, maintenant elles se comptent au mois voire à la semaine.

 

Désolé si les faits sont têtus (je n'ai pas accès à la source du graphique en dehors de l'article ) :

 

En reprenant les données de wiki sur 15 ans à partir de 1988 (environ 100000 ordinateurs connectés à internet) la tendance linéaire se confirme, même à plus courte échéance :

6a00e5500b4a6488330168ec194409970c-pi

 

On est loin d'une loi de moore non ?

 

Et par ailleurs tu cites des thèmes de recherche pratique, pas théorique, mon post ciblait potentiellement ces même sujets comme domaines dynamiques.

 

Loin de moi l'idée d'un négationnisme de la dynamique scientifique mais force est de constater qu'on est sur les même paradigmes depuis un siècle maintenant et que la rupture a du mal à se prononcer, songe à ce qu'ils se disaient eux (ma photo préférée) :

 

660px-Solvay_conference_1927.jpg

 

 

HS OFF

 

J'espère qu'ils annonceront des trouvailles intéressantes demain :)

Edited by Poussin38

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis assez d'accord sur le fait qu'on stagne depuis de nombreuses années et j'espère aussi que cela va changer demain. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce tableau n'a pour but que de montrer la montée en puissance de la Chine dans le nombre de publications scientifiques, rien d'autre.

Je ne voit pas en quoi ça renforce ton point de vue, pour le moins contestable...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce tableau n'a pour but que de montrer la montée en puissance de la Chine dans le nombre de publications scientifiques, rien d'autre.

Je ne voit pas en quoi ça renforce ton point de vue, pour le moins contestable...

Qui d'ailleurs ne sont pas toujours de très grande qualité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce tableau n'a pour but que de montrer la montée en puissance de la Chine dans le nombre de publications scientifiques, rien d'autre.

Je ne voit pas en quoi ça renforce ton point de vue, pour le moins contestable...

 

Avec une telle contestation je ne risque pas grand chose : j'ai cherché à étayer une éventuelle corrélation entre développement des échanges avec notamment l'arrivée d'internet et la dynamique scientifique (caractérisée par les publications, le choix est là contestable car il existe d'autres indicateurs scientométriques mais j'ai une autre vie :p).

 

Le lien wiki montre que sur la période 1988-2003 la dynamique est linéaire (si tu sais te servir d'excel mets les données dans un graphique, tu peux aussi te servir de la droite de régression pour étayer ta conviction).

 

L'autre graphique montre que les grandes "puissances" scientifiques ont un développement linéaire des publications sur la période 1990-2010, renforcée d'ailleurs par d'autres données :

http://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/8/EESR8_R_47-le_positionnement_de_la_france_dans_le_monde_par_ses_publications_scientifiques.php et http://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/7/EESR7_R_45-le_positionnement_de_la_france_dans_le_monde_par_ses_publications_scientifiques.php pour la version précédente

 

Bref, c'est sans doute contestable mais j'attends de vraies contestations argumentées, pas du lapidaire de bistro (et mériterait sans doute un fil dédié). :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.