Jump to content
JBMMV

Compte-rendu Skywatcher Astrolitech 458/1900 GOTO

Recommended Posts

ça y est, j'ai passé les 1000 messages :banana:

 

bon, c'est rien à côté de ceussent qui en ont des milliers qu'on se demande même s'ils ont autre chose à faire de la journée, hein Paradise...:p

Je n'aurai qu'un mot : :na:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je parlais suivi et Goto ;)

 

Le Goto, ça ne sert à rien ! :be:

Share this post


Link to post
Share on other sites

• Alimentation : a changer aussi, avoir un câble que l'on doit tout le temps balader autour quand il tourne, c'est chiant. J'ai donc percé la vis de l'axe de rotation et passé le câble dedans, ça change la vie, un régal!

 

Bonjour JB,

 

Je suis intéressé par cette manip... pour notre 500...!!!!!

 

Il reste toujours à 20 mètres d'une prise électrique,

et les batteries c'est une gestion un peu compliquée dans un club...:rolleyes:

 

(Ki c'est K'a pas mis la batterie à recharger la dernière fois.....:be::be::be:)

 

Donc si tu as quelques images de la transformation de la vis de rotation....:)

 

JL

Edited by jld37

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour JB,

 

 

Donc si tu as quelques images de la transformation de la vis de rotation....:)

 

JL

 

Reprends le poste depuis le début si ma mémoire est bonne, tu verras les images du perçage de l'axe. C'est en page 21 en version mobile, JB nous donne ses liens.

 

Je commande mon 458 fin du mois 😁 avec une spéciale dédicace à Jacques sur la raquette 😁😈

 

@JB la jupe est livrée ou option ?

Edited by Captainboeing

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Captainboeing; la jupe est livrée ;)

 

Bientôt, j'essaierai de faire un récap de points à retoucher ou à améliorer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Reprends le poste depuis le début si ma mémoire est bonne, tu verras les images du perçage de l'axe. C'est en page 21 en version mobile, JB nous donne ses liens.

 

Je commande mon 458 fin du mois 😁 avec une spéciale dédicace à Jacques sur la raquette 😁😈

 

@JB la jupe est livrée ou option ?

 

Oui,

 

je viens de retrouver le message (202)

 

Merci du tuyau...:):):)

 

JL

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans un premier temps,

 

- Refaire un cache miroir primaire, car le pot de yaourt d'origine, non seulement d'être très fragile, ne peut plus être placé ou enlevé dès l'instant ou les tubes serrurier sont installés :mad:

Pour cela, les grandes feuilles blanches de protections présentes dans les 4 cartons sont très utiles ;) (je n'ai pas eu droit aux carrés noirs de mousses à mémoire comme JBMMV).

Un cercle de 540mm tracé avec la méthode clou-ficelle-feutre, et une ceinture de 150mm en tapis Décath, et Hop ;)

 

- J'ai dû re-tarauder les trous des vis poussantes, celles-ci rentraient vraiment en force :confused:

 

- Mettre une feuille de mousse dans le cache du ressort d'embrayage car ce dernier vibre lors des déplacements. Je ne supporte pas les bruits parasites :be:

 

- Prévoir un système pour bloquer la manette de serrage des serrurier du bas (celle proche du moteur azimut). A vide, le levier descend sous son propre poids et vient buter sur le capot moteur.

Si tu viens placer le miroir, tu risques de le casser.

Pour l'instant, un simple élastique enfilé dans l'axe le maintient en position "haute".

 

Evidemment, la conception d'un chariot me semble obligatoire.

Avec les rampes de chargement, c'est nikel :)

Sauf qu'en fonction de ta voiture, gaffe à la hauteur de passage de coffre. J'ai un 508sw qui est très profilé de l'arrière, sans compter le vélum électrique qui vient se loger derrière les charnières du coffre. J'ai dû faire en sorte que la hauteur du rocker et des haches n’excède pas 70cm en maintenant le miroir légèrement incliné.

 

C'est tout pour ce matin :cool:

 

Je retourne au garage peaufiner 2-3 bricoles :)

 

Stay tuned :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si vous avez besoin de percer vos vis, je peux toujours le faire. Vous m'envoyez l'axe, je passe ça au tour, et je vous renvoie...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si vous avez besoin de percer vos vis, je peux toujours le faire. Vous m'envoyez l'axe, je passe ça au tour, et je vous renvoie...

 

Merci de cette proposition,

 

Nous allons en parler mercredi en réunion,...

 

QUelle est la longueur de la vis à percer...?

 

JL

Share this post


Link to post
Share on other sites
En promo à 4660€ chez TS ;)

3600€ sans le goto ;)

 

Ca devient tentant :p

C'est sûr.

Après, on peut discuter, en version manuelle, sur la différence de prix avec le 16" de chez ES...

On paye cher la petite différence de diamètre, et la grosse différence d'encombrement/poids, ce n'est certes pas un scoop en astro. :rolleyes:

 

ES doit sortir un 20", je ne serais pas étonné de le voir au même taro que le SW Goto en 18".

 

Moi c'est l'encombrement/poids qui me fait fuir, un 16" en version light ou artisan ça me paraît une limite en utilisation nomade, et donc le 18" une nouvelle étape... :cool:

Edited by paradise

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Paradise, Salut à tous,

 

C'est vrai que la différence reste conséquente... mais en parlant de différences, je ne pense pas que l'on puisse les comparer :confused:

 

Et comme tu dis, à ce diamètre, les cm commencent à valoir très (trop!) cher :o

J'ai payé 1.000€ les 2" supplémentaires, pour ne pas passer mes nuits à me morfondre.... j'aurais dû prendre le 20" :cry:

 

Saloperie de diamétrite :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Macfly51

 

Sans indiscrétion, où avais-tu commandé le tien ?

Le 500 est aussi concerné par la promo TS

 

Partout où passe Paradise, tu découvres que ton scope acheté 3 mois avant vient de baisser de 20% minimum :be:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Macfly51

 

Sans indiscrétion, où avais-tu commandé le tien ?

Le 500 est aussi concerné par la promo TS

 

Partout où passe Paradise, tu découvres que ton scope acheté 3 mois avant vient de baisser de 20% minimum :be:

Je HAIS ES à cause de cela. :mad::cry:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alors que chez SW les prix ne cessent de monter :o

 

Je l'ai commandé chez Promo-Optique.

Chez ES aussi les prix ont augmenté, ce qui est plus que ch... chez ES ce sont ces promos incompréhensibles qui dévalorisent leurs propres produits, bien qu'en effet j'aie pu bénéficier une fois de 30% sur un oculaire, le 24mm 68°, youpi. :be:

 

Au passage, on peut deviner les marges qu'ils se font, pour être capable de faire du 20 ou 30% y compris sur les scopes... :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alors que chez SW les prix ne cessent de monter :o

 

Je l'ai commandé chez Promo-Optique.

 

La différence de prix est quand même conséquente entre Promo Optique et TS :b:

 

J'ai eu promo toute à l'heure au téléphone, ils se renseignent pour me faire une proposition, je vous tiens au courant au cas où ;)

 

@Paradise, tu penses qu'ils font 20% de marge ? J'ai un gros doute :confused:

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

@Paradise, tu penses qu'ils font 20% de marge ? J'ai un gros doute :confused:

Je n'ai pas dit ça, juste un indice pour conclure que c'est sans doute beaucoup plus !

 

Autant je comprends des soldes sur de la fin de série, autant sur des articles normaux de tels rabais de la part de la marque elle-même sont étranges.

Tant mieux pour les clients qui en profitent, mais pour ceux comme moi qui ont payé le prix fort ça passe mal.

 

Amusant, hier j'étais de passage à Dieulefit, en vacances dans la Drôme provençale. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Update de mon précédent message sur les prix du bignou chez TS, ils viennent de modifier, et pas dans le bon sens :confused:

 

Donc ça sera chez Promo ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Order in progress :banana:

 

Je vous tiens au courant dès que ça arrive. Je tenais vraiment à remercier le service commercial de Promo'optic, à l'écoute et un prix très performant par rapport aux copains ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Tout d'abord, je tiens à remercier énormément JBMMV et macfly51 pour la quantité d'informations détaillées fournies sur ce topic. Vraiment, merci beaucoup pour votre partage, car les informations précises sont bien rares.

 

Comme vous vous en doutez sans doute, je suis arrivé ici grâce à des recherches à propos de cet instrument, et honnêtement, c'est bien le seul endroit où on trouve des informations pertinentes. J'entends par là autre chose que du baratin commercial ou un simple dénigrement du matériel chinois.

 

Ce qui m'intéresse en l'occurrence, ce sont les détails techniques précis sur le matériel, et les solutions permettant de résoudre les problèmes posés par la réalisation mécanique, en général toujours les mêmes chez ce constructeur (que je connais très bien, je vais expliquer pourquoi tout de suite).

 

 

Du coup, un petit mot pour présenter mon historique (mon ami Astrovicking, que je salue au passage, le connaît déjà, évidemment) : j'ai commencé des culs de bouteille de type 114/900 sphériques depuis maintenant un quarantaine d'année et ce n'est qu'en 2005 que j'ai pu dégager un budget pour un instrument de diamètre raisonnable, et comme il fallait s'en douter, c'est tombé sur Skywatcher, un 254/1200 sur EQ6 + kit de mise à niveau go-to, puisque le modèle complet avec go-to n'existait pas à l'époque, et que c'était la combinaison la moins chère par rapport au tube optique + EQ6 go-to séparée. A ce propos, la motorisation de base n'était pas mauvaise en soi, avec quand même un gros backlash, qui s'est avéré lors du démontage provenir du réducteur branlant d'un des deux moteurs...

 

Alors en définitive, maintenant que j'envisage de monter en diamètre, pourquoi maintenant, et pourquoi encore du chinois ? Eh bien, en fait, pour les mêmes raison qu'à l'époque. Avertissement : ce qui va suivre va effectivement ressembler à un plaidoyer pour les instruments chinois, mais j'argument, hein, et ça ne signifie pas du tout que d'autres voies soient mauvaises, loin de là. ^^

 

Concrètement, soyons tout à fait honnêtes, il n'est pas évident de trouver un grand diamètre à ce prix chez un artisan, et encore moins en version motorisée (tout simplement parce que les réalisations habituelles de type se concentrent sur l'optique, qui reste leur véritable spécialité, et la conception du "tube optique" (au sens large, puisqu'il s'agit de deux cages reliées par des tuyaux), la précision de l'alignement de l'ensemble, la cellule de support du primaire, plus souvent un confort apporté par la possibilité de collimation par l'avant, etc.

 

Une des caractéristiques principales de l'instrument d'artisan consiste souvent en un certain classicisme, qui se traduit généralement par un miroir épais, donc très lourd, et un support souvent complexe (astatique pour les grands diamètres en général), d'autant plus massif et coûteux d'ailleurs que le miroir sera épais et lourd. Au final, cela se retrouve à la fin peser de manière considérable sur le poids et le prix de l'instrument, et c'est certainement une des raisons pour laquelle, il ne faut pas se voiler la face, un 500 mm d'artisan (c'est le diamètre que je vise) restera plus cher (et je ne parle évidemment pas du temps passé au polissage, qui donnera bien entendu un résultat de meilleur qualité, ça, personne n'en doute).

 

En définitive, l'apparition récente d'une nouvelle génération de dobsons ultraportables à structure allégée minimaliste, dont Skywatcher s'est manifestement inspiré, est plus l'affaire d'entreprises au moins semi-industrielles que de ce qu'on pourrait encore appeler des artisans, qui vont plutôt consacrer leurs efforts sur l'optique et leur support, et produire en petites quantités. On se trouve là en présence d'entreprises largement entre l'artisan et la grande série, et d'ailleurs, leurs instruments sont très souvent proposés avec des qualités garanties assez classiques, telles que λ/8, avec des options (payantes et pas données) à λ/12 ou parfois λ/16, et là, le prix n'est déjà franchement plus le même.

 

Donc finalement avec parfois des qualités de polissage qui ne cassent pas trois pattes à un canard quand on peut rester dans des prix abordables, ou alors il faut surenchérir.

 

En pratique, λ/8, c'est proche, voire parfois au dessous quand on a du bol, de la production chinoise, si on y réfléchit. En même temps, attention : on peut tirer un mauvais chinois, ou un très bon artisanal ou semi industriel : les précisions garanties sont évidemment à minima et le miroir peut tout à fait être meilleur. A vrai dire, on a aussi parfois du bol avec la production chinoise, sauf qu'on n'a pas d'autre garantie chez eux que "diffraction limited".

 

Dans les faits, il me semble que mon miroir de 10' était à l'origine à λ/7, ce qui n'est pas si mal, mais avec de l'astigmatisme, un léger bord rabattu et un creux au centre colmaté avec une surépaisseur d'aluminure, ce qui a pas mal surpris Jean-Marc Lecleire quand il l'a repris... :D

 

Son site n'étant plus accessible, je n'ai plus les étapes de la retouche, il ne me reste plus que le bulletin de contrôle final en PDF, dommage parce que c'était assez amusant... ^^

 

 

Ce qui nous amène directement au second point : acheter un instrument chinois (en sachant ce qu'on fait, évidemment), et je veux ici parler de gros diamètres, puisque concernant les petits instruments, on a souvent des optiques très correctes (lunettes ED, Maksutov...) à des prix imbattables, répond essentiellement à la stratégie suivante :

 

 

1) On obtient, à des prix raisonnables (encore qu'on puisse clairement en débattre, vu le budget de 6 600 boules ^^), et rapidement, un instrument de bonnes performances, complet et portatif.

 

Ce qui nous amène d'ailleurs à l'une des qualités de Skywatcher : ils produisent régulièrement des concepts intéressants au niveau de la compacité et de la simplicité de mise en oeuvre. L'EQ6 était visiblement pompée sur l'EM200, en moins chère (et parfois moins bien finie, d'ailleurs, du moins au début), et placer tous les engrenages dans le corps central est une idée absolument géniale (OK, c'est celle de Takahashi, en fait) : pas de câbles qui s'emmêlent, une compacité et une facilité de mise en oeuvre vraiment aboutie. Puis ont suivi les dobsons à tubes télescopiques (que pour le coup, je ne pense pas qu'on ait croisé chez la concurrence, pour une fois), et maintenant, ces structures ultracompactes (pas originales en réalité, mais une avancée considérable pour les instruments industriels).

 

En revanche, le miroir nervuré est une véritable révolution. Poids plume (toutes proportions gardées quand même, mais regardez l'épaisseur, donc l'indéformabilité de la bête par rapport à son poids), fixation par le centre qui simplifie le support à l'extrême et élimine carrément les déformations : franchement, sur ce coup-là, ils cassent la baraque. Allez donc essayer de trouver mieux n'importe où ailleurs pour rigoler, tiens... Mais je reviendrai sur ces fameux miroirs au paragraphe 2. ;)

 

Et pour finir, une autre innovation, qui a commencé avec l'EQ8 et qui se généralise, c'est la démocratisation des encodeurs. C'est définitivement un critère décisif, sachant qu'un des attraits de la fomule dobson, c'est la facilité de mise en oeuvre d'un instrument de grand diamètre, mais aussi sa liberté de pointage par simple poussée, et là, on peut avoir tout ça de pair avec un positionnement et un pointage automatique : honnêtement, c'est là aussi une véritable petite révolution.

 

Revenons à la mécanique, parce qu'on en arrive justement à l'un de leurs plus gros défauts. Il y a toujours du bon et du mauvais à ce niveau chez Skywatcher, et cette nouvelle série n'échappe pas à la règle :

 

- Porte-oculaire à la rue. Bon, ils sont entre-temps passés au crayford démultiplié (j'ai eu droit à l'horrible crémaillère branlante sur le 10"), mais apparemment, ce n'est toujours pas terrible.

 

D'ailleurs, à ce sujet, macfly51 pourrait-il nous confirmer si le 20" est équipé d'un modèle amélioré ? En pratique, l'importateur américain rassure ses futurs clients (sur leurs chaîne YouTube notamment) en leur expliquant que le marché américain est plus exigeant et que les modèles importés là bas sont mieux finis (merci pour les européens, qui passent pour je ne sais quoi), et que notamment, le 18" dispose d'un angle plus intéressant pour le P.O., et un P.O. lui-même de meilleur qualité.

 

Le "bon" P.O. en question est noir, alors que le "mauvais" est blanc. Or comme les photos sur les sites commerciaux mélangeant allègrement les deux modèles, il est très difficile de savoir de quoi est réellement équipé le 20" distribué en France... Ce serait sympa si quelqu'un pouvait le confirmer, et en tout cas, peut-être que ça pourrait expliquer pourquoi certains disent que c'est le même que celui d'Orion (qui comme par hasard est justement la marque de Skywatcher pour le marché nord-américain). Merci d'avance ! :)

 

- Système de collimation du secondaire complètement stupide. Toutes les vis sont poussantes ! Pour couronner le tout, les vis en acier (acier chinois à deux balles, qui plus est : on a soit affaire à de l'acier qui rouille, soit à de l'inox mou) sont de type sans tête, donc obligent à utiliser une clé Allen, et mordent dans l'alu du support de secondaire, en creusant dedans et en le faisant gigoter dans tous les sens... Les remèdes sont simples (voir paragraphe 2), mais indispensables.

 

- Lames de support du secondaire trop épaisses (c'est flagrant sur les photos de ces nouveaux dobsons), recouverte de peinture noire qui s'écaille à la longue ;

 

- Corps métalliques en fonte d'aluminium peinte. Classique chez ce constructeur. Le gros inconvénient, c'est avant tout son poids, très élevé par rapport à l'aluminium extrudé ou forgé, qui peut être ultra léger et plus résistant (notamment l'alu "aviation"). Evidemment, l'aluminium moulé est beaucoup moins cher, d'où son choix... Mais question solidité, il a plus tendance à casser en cas de choc violent qu'à se plier (cela dit, en cas de choc violent, aucun matériau ne s'en sortira indemne).

 

Mais bon, son véritable défaut, c'est le poids. Ces gros instruments pourraient perdre facilement une dizaine de kilos avec un meilleur choix de matériaux : alu, carbone... Mais il est vrai que le prix s'en ressentirait. Là, ils gagnent sur les deux tableaux : matière à deux balles et production en grande série par moulage. En pratique, il ne faut pas chercher plus loin la cause de leurs prix raisonnables.

 

A ce propos, je voudrais faire une parenthèse qui me semble importante au sujet d'une critique qu'on lit souvent à propos des instruments chinois. Je n'ignore pas que certains produits sont fabriqués par des ch'tites n'enfants chinois (cf Commandant Sylvestre) payés un bol de riz et un coup de pied au cul, mais il me semble plus qu'improbable que ce soit le cas ici (sauf probablement pour les cartes électroniques et les moteurs du go-to, peut-être, qui sont sans doute sous-traités). Le moulage des pièces en fonte d'alu est vraisemblablement robotisé, de même que les premières phases de polissage. Le reste est essentiellement une affaire d'opticiens professionnels, et pas d'enfants exploités. N'oublions pas que Skywatcher, sous-traitant historique de Celestron, a fini par racheter la maison mère américaine. Il y a derrière une certain nombre de décennies de professionnalisme en matière d'optique. On n'en est pas à la production de jouets en plastique jetable, là...

 

Cela dit, la conception en fonte d'alu ajourée de la structure ne manque pas d'atouts. Le poids total reste contenu, l'encombrement est agréablement réduit et la hauteur de l'instrument reste raisonnable étant donné son centre de gravité super bas, bien cet aspect soit un peu gâché par la surélévation du modèle go-to et le rapport F/D maintenu assez haut, pour la simple raison que sortir un miroir de qualité correcte à f/3,3 serait à l'évidence bien au delà des tolérances permises par l'industrialisation du polissage.

 

Il va de soit que sortir un miroir correct de 508 mm de diamètre ouvert à f/3,9 est déjà un exploit en soit, et sans doute à la limite de ce qui peut se faire sans recourir à un artisan. Le miroir du 18" est ouvert à f/4,15 et sans doute plus tolérant. Résultat, on a sans doute intérêt à avoir le cul bordé de nouilles quand on achète le 20"...

 

Mais en définitive, est-ce réellement un gros problème ? C'est tout le sujet du paragraphe 2... :p

 

 

2) L'instrument, abordable et exploitable sorti du carton, est également très évolutif.

 

En pratique, cela vaut essentiellement pour les instruments d'un certain diamètre ou prix. Encore que. Coller FeatherTouch sur une 80Ed n'est sans doute pas une mauvaise idée non plus, en fait.

 

 

Là où je veux en venir, c'est que transformer un chinois de base en bête de course coûte des sous, mais vaut franchement le coup.

 

Récapitulons un peu les outrages que j'ai fait subir à mon newton 10', par exemple :

 

- Retouche du miroir par JML. Ressorti à λ/17 sur l'onde sur son "plus mauvais" axe (jusqu'à λ/26 sur un autre axe !), superpoli et réaluminé Hilux (98% de réflectivié + protection) en Angleterre. Le Foucault et l'interféromètre montrent un état de surface de folie. OK, c'est plus facile avec un miroir épais en pyrex, et c'est vrai que ça a coûté des sous, mais le point important est que j'ai pu le faire après avoir économisé pendant deux ans pour passer à l'étape suivante, tout en profitant de l'instrument dès le début. L'aluminure n'a pas bougé d'un poil depuis 2007, alors que le miroir GSO de 300 mm d'un ami est complètement piqué à présent.

 

- Bien entendu, remplacement du porte-oculaire calamiteux par un crayford GSO + bague d'adaptation qui permet de le fixer à la platine d'origine

 

- Nombreuses améliorations de la monture au fil du temps, dont certaines tiennent à du bricolage très économique, telles que l'introduction dans les tubes (en inox mou) du trépied de sections de tuyau pour haute pression. Ajout d'un surplateau porte-oculaires Orion deux fois plus large que l'original (une véritable galère, indisponible chez Skywatcher, il a fallu le commander au Canada !), démontage, graissage, réglage du backlash, remplacement des vis de réglage de la latitude, remplacement de la barre de contrepoids (Pierro Astro), etc.

 

- Colliers rotatifs (totalement indispensable pour un gros newton sur monture équatoriale allemande) ;

 

- Dernières modifications en date : tube en carbone fabriqué sur mesure par TS (plus de 2 kilos gagnés !), porte-secondaire à trois branches en spirale de chez Destiny, etc.

 

- Plus les accessoires facilement adaptables à n'importe quel instrument : laser vert, chercheur coudé 12x80 dont je ne saurais plus me passer (avec bricolage pour adapter sa base au support standard pour interchanger rapidement les appareils), etc.

 

Sans compter les oculaires, d'ailleurs : en définitive le budget d'un instrument au fil du temps est loin de s'arrêter à son prix d'achat, et les transformations de l'instrument en font partie.

 

Donc tant qu'à choisir un instrument, l'idée est d'acheter une base, qui évoluera ensuite.

 

En tout cas, c'est l'approche que j'ai choisie dès le départ.

 

J'en arrive donc au moment où je me trouve tenté par le 500P. Pourquoi ? En fait, parce qu'il a toujours été dans mes projets de passer à un 508 mm un jour. Le rapport diamètre/prix/poids/encombrement me parait raisonnable. A l'origine, je l'avais plutôt prévu pour un usage à poste fixe, à l'âge de la retraite. J'étais parti sur l'achat de miroirs (je n'ai ni le temps ni ne pense avoir les compétences pour me lancer dans le polissage) et la construction d'un système équatorial de type fer à cheval sans fourche (Den) avec rotation du tube (quelque chose dont je ne saurais me passer).

 

Sauf que tout ce qu'on peut trouver dans le commerce en matière d'instruments pouvant servir de base à ce genre de bricolage, que ce soient des miroirs seuls ou des tubes dobson pouvant être transformés pour être posés sur une monture à fourche (ou pourquoi pas une EQ8, d'ailleurs) vont toujours chercher dans des budgets assez conséquents. Honnètement, je ne vois pas comment vous pouvez prétendre trouver des instruments de qualité artisanale à à moins de 10 000 euros, et en pratique, ça va plutôt chercher dans le double.

 

Et dans le cas de miroirs classiques épais, n'oublions pas le support multipoints astatique de folie que ça suppose : tout ça a un coût ou représente une quantité de travail qui le met passablement hors de portée de quelqu'un comme moi qui bosse plus de 12 heures par jour (vivement la retraite, hein, mais à ce moment-là, quels seront mes moyens financiers ?)

 

Et voilà que paf, il y a même pas deux mois, je tombe sur ce 20". Franchement, ça a été la claque, comme quand j'ai vu le prix du 10" à l'époque (bon, là, ce n'est pas le même prix, c'est clair. ^^ Mais un 20" !!! Avec suivi, go-to et encodeurs !)

 

Donc me revoilà parti à envisager de franchir le pas plus tôt que prévu.

 

Attendre un éventuel 600 ? Ils y pensent, carrément. ^^ Mais bon, pas pour tout de suite. La qualité de production des 500 va sans doute se bonifier ou a atteint un bon régime de croisière.

 

Pour moi, le saut entre le 10" et le 20" est suffisant en matière de clarté. Par manque de temps libre, j'observe généralement depuis mon jardin en ville (oui, chez nous, c'est courant, peu de gens vivent en appartement, ce n'est pas la règle), avec toutes sortes d'inconvénients : éclairage urbain donc difficultés à profiter des objets diffus, pôle sud masqué par la maison, donc mise en station fastidieuse et grosse perte de temps, temps de mise en oeuvre de la monture équatoriale non négligeable avec un instrument et une tête de monture déjà très lourds de toutes façons...

 

Donc je me dis qu'avec un gros diamètre qui me donnera la clarté qui me manque faute de bon ciel, et un système "push-to" qui permet d'observer à la va-vite sans forcément devoir peaufiner la mise en station et un déploiement certes compliqué par le poids de la bête mais finalement en moins d'étapes en laissant le rocker avec le miroir primaire sur sa base et en rentrant le tout avec un diable, je pourrais en profiter plus souvent et avec des résultats à l'oculaire plus gratifiants.

 

Je garderai le 10" pour le jour où je pourrai me trouver un endroit pour l'installer à poste fixe, pourquoi pas, et pour la photo. Il est difficile aujourd'hui d'envisager un semi poste fixe pour la monture, etc. comme JBMMV. Nous avons une chaleur et une humidité extrême et une simple bassine n'empêchera pas la corrosion ni la moisissure de s'infiltrer par le dessous, et encore moins la vermine de s'y installer. Pas question de laisser quoi que ce soit dehors sans que le soleil le rendre brûlant, et pas question non plus d'un abri simpliste, avec les cyclones qu'on se prend à la demi-douzaine chaque été (on est encore en train d'en prendre un en ce moment même).

 

Il faudrait un véritable abri (roulant ou autre), bien costaud et étanche tant à l'humidité qu'à la poussière omniprésente. Peut-être un jour, mais là, ce n'est pas envisageable chez moi : pas de place, éclairage urbain, orientation pas au top...

 

Alors du coup, un alt-azimutal en 3 parties et ultra compact semble pertinent. L'orientation fixe du P.O. rend la rotation tu tube optique moins indispensable. L'instrument reste transportable dans le coffre d'une voiture le cas échéant, mais ça reste un 20"... Pour moi, il n'a que des qualités, même si je reste conscient des limites de sa finition.

 

Revenons-y, justement.

 

- Le support de secondaire est toujours aussi mal pensé, mais je connais le remède depuis belle lurette :

 

Il suffit de dévisser complètement la vis centrale et de la réinsérer en intercalant un petit ressort extrait d'un vieux briquet entre sa tête qui est normalement plate et assez large, sinon il suffit d'insérer une petite rondelle plate. Ce ressort va venir en appui contre le fond de la gorge du noyau du support de secondaire, qui n'est pas pas traversante : la partie supérieure est plus large à cause justement de la largeur de la tête plate, tandis que le bas est fileté et donc plus étroit. Le ressort va donc prendre appui au fond de la gorge et pousser la vis vers le haut. On aura donc un système autoporteur de vis centrale poussante et de 3 vis de collimation tirantes. Plus besoin de desserrer quoi que ce soit pour collimater ! Le tout ne bouge généralement pas, et au pire, il suffit de visser la vis centrale plus fort pour que le ressort affermisse le maintien.

 

Les vis de collimations sans têtes sont évidemment à remplacer au plus tôt par des vis molletées en inox à pointe arrondie. Vous en trouverez tout un assortiment de toutes les tailles chez Scopestuff. Ma première version était faite maison, avec des écrous à oreille vissés à l'envers et à force contre les têtes pour réaliser des poignées, et les pointes arrondies à la lime.

 

Enfin, il suffit d'intercaler un rondelle plate en inox entre le le noyau et le support de secondaire pour que les vis cessent de creuser dans l'alu (si toute fois il y a la place : les photos du Stargate semblent montrer un interstice très fin, j'espère qu'il y a quand même de la place).

 

- Concernant l'histoire de la base qui se tape un 359° et du câble qui s'entortille autour, je pense que sur cet instrument, je renoncerai à une alimentation secteur ou portative externe. A la place, je profiterai de tout cet espace autour du moteur d'azimuth et de la hauteur qui a dû être ajoutée à cause de lui par rapport au modèle sans go-to pour y caler à demeure une paire de batteries d'onduleur. Il suffira de les recharger après usage, j'ai un petit chargeur Ctek très performant, et ça fera toujours un bazar de moins à trimballer.

 

- Le porte-oculaire sera évidemment remplacé, mais ça laisse le temps de se faire plaisir avec l'instrument quand même. Mon souci actuel serait de planifier un vrai investissement à ce sujet : crayford "low profile" si possible, parce que j'aimerais parvenir à exploite ma tête bino, et correcteur de coma pour usage visuel, si possible à demeure, mais ça n'a pas l'air simple à cause de problèmes de backfocus et de distances variables selon l'oculaire. :/

 

Il semblerait que le correcteur aplanétique "GPU" fabriqué en Hongrie et vendu par différentes marques, dont Skywatcher et GSO, donne des résultats quasiment, voire totalement équivalents au Paracorr sur des instruments ouverts entre f/3,3 et f/4, le tout à un prix et un encombrement nettement plus intéressants, et sans grossissement supplémentaire !

 

L'inconvénient, c'est qu'il faille trouver le bon assortiment de bagues allonges et la bonne position dans le P.O. par rapport au foyer du primaire, mais ça semble jouable. Le modèle GSO est le seul qui soit vendu avec un porte-oculaire 2" qu'on peut visser à la place du filetage pour la bague T2, mais TS en propose un de leur cru qu'on peut ajouter au correcteur fabriqué par SW.

 

Bref, c'est mon casse-t^te du jour... Si quelqu'un a des retours sur ce correcteur et la meilleure façon de l'employer en visuel, je suis preneur. :)

 

Après, on peut aussi sortir la grosse artillerie : crayford 3" et correcteur du même métal, parce que oui, il existe aussi en 3"... :p Intéressant, parce que la sortie en filetage de 48 mm signifie forcément un peu de vignettage... Tandis qu'en 3", on partirait sur du 68 mm. J'estime qu'étant donné le prix de l'instrument, ce genre d'investissement supplémentaire (quitte à attendre quelques années, d'ailleurs) n'est pas disproportionné... D'où ma remarque en introduction. :)

 

Et puis les oculaires, je les ai déjà depuis longtemps. ^^

 

- Reste finalement ce qui semble pour certain rédhibitoire : le miroir est-il retouchable ?

 

Bon, en dehors du fait que, quoi qu'il arrive, la plupart des astrams pensent déjà à retoucher le miroir avant même d'avoir regardé dans l'instrument... Mais j'imagine que c'est un tic qu'on a tous plus ou moins contracté tôt ou tard... :be: Il est vrai que la question mérite qu'on s'y arrête.

 

Et c'est là qu'on mon avis, le simple bon sens devrait apporter une réponse.

 

En effet, je veux bien être damné s'ils étaient parvenu à garder sa forme au disque principal du miroir en lui collant les nervures par fusion dans un four APRES l'avoir poli.

 

Rien que les ondulations du disque postérieur montrent à quel point ils ont mis le paquet pour que l'ensemble forme une masse compacte, homogène et indéformable. Ce profil ondulé participe d'ailleurs à la rigidité de ce qui devient le support unique du miroir, uniquement tenu par le centre.

 

Mais il est clair que le verre est pendant cette opération de soudure déformé et contraint à haute température.

 

Et il est tout aussi clair que le profil du miroir pré-taillé et poli n'aurait jamais résisté à des déformations sensées restées inférieures à λ/8 face à la pression nécessaire exercée au dos. N'oublions pas que les nervures ne sont pas collées, mais fusionnées !

 

Il semble donc tout à fait logique que le processus implique que le disque principal soit parfaitement plan et posé sur une surface tout aussi plane tandis que les nervures puis le disque postérieur portés à haute température sont successivement appliqués au dos avec une force tout à fait conséquente (je suppose que le piston qui applique le disque postérieur est gondolé, et lui confère sa forme caractéristique sous l'effet du ramolissement du verre dû à la chaleur).

 

En conséquence, le miroir parabolique est nécessairement ébauché et poli APRES assemblage par fusion, et d'éventuelles déformations résiduelles résultant de contraintes subies lors du processus de fusions sont certainement compensées lors de l'ébauchage.

 

Et du coup, je ne vois en rien ce qui s'opposerait à sa retouche, si ce n'est la nécessité de le fixer par son centre sur un support rotatif parfaitement vertical, mais ça ne doit pas être si insurmontable. :)

 

Donc ça reste une évolution possible de ce matériel... CQFD. :p

 

- Un reproche qu'on pourrait lui faire, c'est l'absence d'accessoires dédiés. Ca fait maintenant quelques années que le 18" a été mis sur le marché, et aucune offre n'existe en termes de plateau porte-oculaires, de supports de batteries, etc.

 

La forme arrondie et le profil plutôt fin du fond du support de primaire rend malaisé la fixation d'un Telrad ou d'un viseur point rouge (encore que pour le Telrad, peut-être qu'un base autocollante puisse faire l'affaire si le support du primaire est assez large, à voir), ce qui simplifierait la visée debout au pied de l'instrument pour le pointage à vue, parce que le chercheur à 2 m de hauteur merci bien... :p

 

Bon, reste encore le laser vert, heureusement. Il va falloir bricoler un déclencheur à distance si on le place dans le support de chercheur. Dommage que Scopestuff ne le commercialise plus, mais j'ai bien réussi à souder un interrupteur au cul du mien, je pourrai toujours y souder une prise CINCH ou jack pour déporter l'interrupteur au bout d'un fil...

 

Au autre inconvénient, c'est le cercle simple qui forme "cage" du secondaire. C'est sobre et élégant de simplicité (pour ne pas dire de simplisme), mais ça conduit à des tube Serrurier plus longs que nécessaire, et à une "cage" impossible à poser à plat à cause de pare-lumière et du secondaire qui dépasse... Et aussi, ça rend difficile d'ajouter des accessoires genre chercheur, lunette guide (car oui, les monture alt-az SW peuvent être autoguidées !), laser, etc.

 

Il faudrait tout fixer bien perpendiculairement au cercle unique, et ça risque de ne pas âtre de la tarte ! La base du porte-oculaire est trop étroite pour pouvoir y ajouter grand chose, et en prime, elle est plutôt mince, et ils n'ont prévu de renforts pour y fileter des trous de fixation qu'au dessus, alors qu'il y a autant de place libre au dessous... Mais bon, on trouvera toujours une solution, je suppose. ^^

 

Reste le problème du plateau porte-oculaires... J'ai bien trouvé quelque chose chez Orion qui a l'air assez sympa et qui permet de porter 4 oculaires 2" et 3 oculaires 1"1/4. C'est manifestement prévu pour être vissé sur les bases en bois des dobsons classiques : il faudrait voir si les trous existants seraient éventuellement compatibles avec ceux de la base du Stargate, notamment du côté opposé à celui du moteur d'altitude... En même temps, on peut toujours repercer, je suppose.

 

Après, c'est toujours le même problème : bien qu'il s'agisse d'une filiale de la même entreprise, les accessoires Orion ne sont pas distribués en Europe (ni en Océanie, du coup, et même pas en Asie non plus, d'ailleurs). Je me souviens qu'O.U. n'avait pas réussi à importer le plateau pour l'EQ6 et que je m'en suis sorti en demandant à un ami québécois de négocier avec une boutique de Vancouver pour y parvenir... Bref, c'est pas gagné d'avance. ^^

 

Tout ceci rejoint ce que je disais en introduction : quand on cherche sur Google, on ne trouve QUE des annonces commerciales pour l'instrument, point barre. A de très très rares exceptions près, dont ce topic, qui est de loin le plus intéressant de tous. :p

 

Bonne journée !

 

Si vous voulez des liens vers les accessoires dont j'ai parlé, n'hésitez pas à demander. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Tout ceci rejoint ce que je disais en introduction : quand on cherche sur Google, on ne trouve QUE des annonces commerciales pour l'instrument, point barre. A de très très rares exceptions près, dont ce topic, qui est de loin le plus intéressant de tous. :p

 

Bonjour,

 

Bon j'avoue je n'ai pas tout lu :be:

 

Dans l'un des derniers numéros d'astronomie mag avant que la revue cesse, il y a un essai intéressant ;)

 

L'autre point de vue que j'imagine, c'est l'astram qui reçoit son 18 ou 20, le monte, observe et s'aperçoit que c'est une bouze, il ne va pas fanfaronner sur les forums car on l'avait prévenu d'acheter de l'artisan et pas du chinois :confused:

 

Dès réception et première observation avec mon futur mien, je m'engage sincèrement à vous faire un retour réel et non commercial ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Z80,

 

Je trouve ton analyse un peu très simpliste !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

:be:

 

Je peux déjà te rassurer quant au P.O, c'est bien le modèle noir qui est installé, et sa position est parfaite (le blanc était le prototype).

C'est le même que j'avais sur mon XT10G et XX14G, il encaisse sans problème mon William 28/82°, surnommé "le pot de fleur" enfilé dans un ParaCorr

 

Je n'ai pas encore pu le tester sérieusement, par manque de temps, mais aussi un bug électronique qui rend l'alignement impossible. Après plusieurs changements de pièces et un diag impossible à établir, le rocker et toute l’électronique viennent de repartir pour Colmar.

Mais le soir ou il a vu ses premiers photons, alors que la Lune ne se trouvait qu'à quelques degrés de Jupiter et qu'il n'avait ni jupe ni pare-lumière, Jupiter affichait de nombreux détails malgré un vent.... sévère ! :confused:

 

Il est certain que, comme tu dis, la finition laisse parfois... :confused: alors qu'il ne faudrait pas grand chose pour qu'il soit vraiment "clé en mains" ! ou plutôt "oculaire à l'oeil" :D

 

Plusieurs petites choses et améliorations sont à effectuer dès la sortie du carton, j’essaierai d'en faire la liste bientôt....

 

Tu te rendras bien vite compte que les contrepoids sont très insuffisants... mais en approchant les 5kg au lieu des 3 livrés, il suffit simplement de fixer la batterie à la place !!! et plus de poids à trimbaler, et plus de câble a s'entortiller ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je viens d'avoir un mail de ma boutique, pas dispo avant début Aout. Arghhhhh............

 

 

Aie aie aie! Eh bien bon courage! Moi je suis un vrai gamin, j'ai toujours du mal à patienter quand j'achète un nouveau jouet 😁

 

Alors je compatie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le pire n'est pas forcément l'attente mais le fait que je viens de vendre mon tube actuel hyper confiant en me disant l'autre va arriver ^^. Il me reste mes jumelles Lidl à 19€...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.