Jump to content

Test et avis sur le télescope Hubble Optics UL14 (mis à jour le 21.11.2019 sur le 2ème post))


Recommended Posts

Bonjour à tous, après quelques déboires voici mon test et mon avis sur le télescope UL14 de Hubble optics.

 

Je vais essayer d'être aussi complet que possible, mais je vous prie de garder en tête que mon "expertise" et expérience se limitent à 2 ans et une 20aines de sorties avec un ES 300mm.

 

Je n'ai plus écris français pendant une longue période de ma vie, ayant vécu à l'étranger entre 2001 et 2014 et j'ai énormément perdu. J'ai fait beaucoup d'efforts pour rédiger ce test dans un français plus ou moins correct, mais je sais qu'il restera pas mal de fautes, veuillez m'en excuser.

 

Ce test est aussi l'occasion pour moi de rendre un petit quelque chose à la communauté, ayant beaucoup appris ici mais n'ayant jamais vraiment fait l'effort de participer.

 

J’espère que ce test vous sera utile.

 

1. Ce qui m’a amené à faire le choix de ce télescope

2. Les caractéristiques techniques de l'engin

3. La commande

4. La réception de la commande

5. L’assemblage

6. Les premiers tests (mécaniques)

7. Un mini retour en visuel (à développer dans un prochain sujet dédié )

8. 1er bilan

 

1. Ce qui m’a amené à faire le choix de ce télescope

J'ai utilisé avec bonheur mon ES 300mm génération 1 qui m'a coûté 700 euros neuf pendant 2 ans environs.  Le plan a toujours été de me refaire la main avec un télescope pas trop cher qui convenait à mes besoins au niveau poids, qualité, transportabilité et facilité d'usage.  Ceci afin de voir si un dobson (mon 1er) me convenait vraiment et aussi de juger de ce que je pouvais transporter et assembler sans lassitude, ni fatigue excessive. Voici le bilan que j'en ai retiré:

 

Mon ES 300mm m'a comblé visuellement. Le volume de transport une fois démonté est parfait pour moi et il tient sans problème dans le coffre de ma petite Toyota Aygo (c'est petit). Mais j'ai eu un soucis au niveau du poids (32KG pour l'ES) et du nombre de trajets à faire de mon appartement au 2ème (avec ascenseur) jusqu'à ma voiture. Cette dernière est parquée à 100m de mon appartement. Je sors donc de chez moi avec ma valise d’oculaires (10Kg) et les tubes serruriers, je vais jusqu'à ma voiture et je fourre le tout sur la banquette arrière. Je ramène ma voiture juste en bas de chez moi à 20m de ma porte d'entrée. Je remonte chercher la boite du primaire (19Kg) que je mets dans le coffre, puis je remonte chercher le rocker et la cage du secondaire. Voilà je suis prêt à partir. 

 

Le truc que je n'avais pas pris en compte lors de l'achat, et pourtant cela me paraît tellement évident maintenant, c'est que je n'ai pas la même motivation à l'aller qu'au retour à 5-6h du matin...

 

Ce n'est pas vraiment le poids des éléments séparés qui me pose soucis (je ne dirai pas non à quelques Kg de moins malgré tout), mais le nombre de trajets appartement-voiture. Résultat sur 2 ans je ne suis sorti qu'une 20aines de fois, j'aurais facilement pu sortir une 30aines de fois niveau météo, mais j'ai eu la flemme. Les 10 sorties restantes se sont faites sur mon balcon. 

 

Je voulais garder un dobson mais en réduire le poids afin de réduire le nombre de trajets. Pouvoir transporter plusieurs éléments en une seule fois, c'est une obligation pour moi. Je vous épargne mes recherches et mes raisonnements. En gros avec mon budget, donc hors artisans, j'ai opté pour ce Hubble Optics UL 14. Je me suis retrouvé avec un diamètre supérieur de 355mm contre 300mm. C'est un bonus, car j'étais pleinement satisfait et loin d'avoir fait le tour de mon 300mm visuellement. Voici donc le gros avantage de cet UL14 pour moi:

 

Je sors de chez moi avec ma valise d'oculaires et les tubes serruriers, je vais jusqu'à ma voiture. Je la ramène en bas de chez moi. Je monte chercher le reste du télescope (le rocker, la cage du primaire, la cage du secondaire, bref tout le reste en une seule fois pour un poids de 20Kg) et c'est fini.

 

Ma vie à changée :wub: 

 

Pour information, voici mon site d'observation à 1600m et à 20min en voiture de chez moi (et en plus on y trouve les meilleures croûtes au fromage au monde, oui oui au monde):

Capture.thumb.JPG.ba0c71b03d8356f46d74d1aa24762626.JPG

 

naac2xu3c4c0ccc0808wscw-le-suchet-14.thumb.jpg.423e8f63c6959bcc24bb24476b4ae99a.jpg

 

 

2. Les caractéristiques techniques de l'engin

 

-Miroir parabolique type sandwich en Pyrex

-Diamètre à l'ouverture 355mm

-Focale 1635 mm

-Rapport F/D  4.6

-Miroir secondaire de 70mm

-Obstruction de 19.7%

-Porte oculaire 50.4mm avec démultiplication de 1:8 et 50mm de course

-Traitement réflectivité 96% sur le primaire et le secondaire

-Longueur des tubes serruriers 130cm

-Hauteur du l'oculaire au zénith de 152cm, posé sur ma table équatoriale l'oculaire est à 164 cm.

-Poids total de 21.8 Kg

-Prix 2100 Euros 2300 euros frais de port inclus     Edit: Frais de douanes 200 euros

 

Je vous mets ici les dimensions en mm une fois replié, tirées directement du site du constructeur et vérifiées par mes soins:

dimmension.thumb.JPG.71f71188b99f7c4a862dcf4f1d020a24.JPG

 

Ainsi que le manuel en anglais (non fournis et pas de français disponible) tiré du site du constructeur:

UL 14:

http://www.hubbleoptics.com/systems_documentation/UL14-Manual-04-15-2016.pdf

 

Mais d'après mon expérience vous vous en sortirez mieux avec le manuel de l'UL16 en supplément, qui est mieux détaillé et plus riche en photo en ce qui concerne l'installation du miroir primaire:

UL16:

http://www.hubbleoptics.com/systems_documentation/UL16-Manual-10-01-2013.pdf

 

Le télescope est livré avec un cache en plastique dur pour protéger le primaire, un chercheur point rouge, et une jupe en Nylon.

 

Important: Je vis en Suisse donc la TVA est différente, le magasin/site à donc enlever le montant de la TVA (21%) le télescope m'est donc facturé 2000 euros sans TVA +100 euros de frais de port. Aujourd'hui, ils le proposent à 2710 Euros avec TVA(21%), hors frais de port.

Edit: Je viens de recevoir les frais de douanes :mad: un peu moins de 200 euros.

j'ai donc payé en tout et pour tout les 2100 Euros 2300 euros indiqués plus haut.

 

3. La commande

 

J'ai donc passé ma commande sur Astroshop le 9 décembre 2017 avec un délai de livraison annoncé de 3-5 semaines. 4 semaines plus tard, je leur écris un mail pour leur demander des nouvelles et l'on m'annonce un délai supplémentaire de 4 à 5 semaines en me disant que leur fournisseur américain ne leur avait pas encore envoyé le télescope. Soit, cela arrive me dis-je.

4 semaines plus tard, je leur écris un nouveau mail pour avoir des nouvelles. Silence radio. 4 mails plus tard, sur 4 jours, toujours le silence radio de leur part.

Cela m'énerve, je m'en vais donc rédiger un avis négatif sur leur site (il y est toujours si vous allez jeter un coup d’œil), le lendemain on me recontacte par mail pour me dire que tout est en ordre et que le télescope leur a enfin été livré.

Ils l'ont vérifié et tout est en ordre selon eux. Mon télescope est finalement arrivé chez moi le 8 mars 2018. Le tout avec un bon d'achat de 100 euros comme excuse pour la mauvaise qualité de leur communication et le délai de livraison. J'en profite donc pour acheter, avec le bon, un sac de transport pour les tubes serruriers et une baffle en plastique dur et léger (cette dernière n'étant pas livrée avec le télescope) pour la cage du secondaire, le miroir secondaire étant au dessus de la cage.

 

Bref après quelques soucis, je suis quand même bien content d'avoir enfin mon nouveau télescope.

 

4. La réception de la commande

 

Le tout est arrivé en 3 colis séparés. Un pour le miroir primaire, un pour les tubes serruriers, et un dernier avec tout le reste. L'emballage était parfait, rembourrage de tout les côtés, dessus et dessous, tous les cartons étaient doublés, bref rien à dire à ce niveau là. Le tout inspire encore plus confiance que les emballages de mon ES 300 qui étaient déjà très bien.

Une fois le tout déballé, premier choc même si je m'y attendais, on est loin de la simplicité de l'ES 300 au premier assemblage:

DSC_0229.thumb.JPG.f5e3f88d5ba548da949769f1a705fff2.JPG

 

Il vous faudra un jeu de clé imbus/Allen, 2 clés à mollette, un tournevis plat et un cruciforme et une paire de ciseaux.  Rien d'extraordinaire, mais faut quand même avoir tout ça sous la main. Mon ES lui n'avait pas besoin d'outils pour être assemblé.

 

5. L’assemblage

 

Voici une vue du rocker avec une partie du système push to commandé par mon smartphone et skysafari pro via bluetooth et alimenté par une pile rechargeable de 9V (autonomie 20h) , acheté en plus directement chez Hubble optics).

 

Le système est vraiment bien foutu, les règles graduées facilitent grandement l'installation. Il suffit de lire la mesure et de s'assurer qu'elles sont les 3 à la même distance du centre.

 

Le rocker quand à lui comporte des roulements à billes et assure un mouvement azimutal ultra souple. Le tout se pousse avec un doigt. Bien plus agréable que mon ES 300. Un frein ajustable, que je n'utilise pas, peut rendre le mouvement plus ou moins dur/souple est fourni.

DSC_0230.thumb.JPG.50d063a5274e4cf5c11aca2b426a79bb.JPG

 

 

 

Les patins en téflon, classiques mais efficaces. Ils permettent un mouvement en déclinaison lui aussi très souple et sans aucun chocs à la liaison des 2 parties de l'anneau passant sur le téflon.

Une fois de plus, bien plus agréable que mon ES 300 qui collait un peu avec le poids d'une bino par ex.

DSC_0246.thumb.JPG.824bed24f3e71a72c7b039b86d4bbf76.JPG

 

DSC_0245.thumb.JPG.5a8db37005046e634398ad2f81786c11.JPG

 

Une vue du miroir secondaire:

DSC_0243.thumb.JPG.a2399a025fa036fe6863d3425df238e6.JPG

 

Les vis de collimation du secondaire (il y en a 3):

DSC_0237.thumb.JPG.a3b390481ae997e95fd832fdd9b3c3d2.JPG

 

La cage du secondaire et l’araignée à 3 branches.

La position de l'araignée peut être ajustée sur la cage du secondaire. La cage en elle même est percée à plusieurs endroits afin d'orienter les branches de différentes manières en fonction des besoins. Un gros plus pour moi et mon passe filtres:

DSC_0236.thumb.JPG.6ba6a9cb7d0c6b92aba93a0b6cdb9080.JPG

 

J'ai mis une petite goutte de Cyanolite sur le bout des vis afin que l’ailette ne puisse pas ficher le camps lors du montage/démontage de la cage du secondaire.

On remarque aussi que les tubes sont percés à différentes hauteurs côté cage secondaire. Cela permet de varier la hauteur de la cage de + ou - 3cm pour faire sortir ou rentrer le point focal dans le P.O en fonction des besoins, c'est bien vu:

DSC_0233.thumb.JPG.841f740d8756e84c98125ec58840d879.JPG

 

Le miroir primaire de face et sur la tranche, l’œilleton est bien centré j'ai vérifié:

DSC_0238.thumb.JPG.2a4d26a93f8554c2fcf5d13952ebcb40.JPG

 

DSC_0241.thumb.JPG.7777a05a15eba6498ac3ed92e3c95b21.JPG

 

Le miroir primaire de dos avec les vis de collimation, les vis bloquantes et le support 6 points du miroir:

DSC_0239.thumb.JPG.7c7bafa98741a4b1548b9b303d4d4076.JPG

 

Le porte oculaire d'origine:

DSC_0252.thumb.JPG.2c0eb55cc0fc0671da96543117fbef10.JPG

 

DSC_0251.thumb.JPG.d4f3bf4243f585f36947ed43821175e0.JPG

 

Que j'ai remplacé par mon feathertouch lightweight motorisé pour le confort et son passe-filtres, montré ici avec le paracorr type II:

DSC_0242.thumb.JPG.224da0abdc3dd3807cab02e79ad47164.JPG

 

Voici le télescope une fois monté avec le système push to:

DSC_0244.thumb.JPG.6c0846d2e2ee9b294f8f2a5aba22471e.JPG

 

Important:

L'assemblage complet m'a pris de 10h05 à 17h30 non stop. La faute à un manuel perfectible, aux photos que j'ai trouvées sur astroshop qui montrent les tubes serruriers montés de la mauvaise manière sur toutes leurs photos et tous leurs modèles et qui du coup m'ont mis le doute (le manuel est correct).

 

Mais surtout car la totalité des taraudages devant accueillir les "bob knob", 16 au total, étaient un poil trop petits pour ces derniers. Impossible donc de les visser à la main. J'ai du refaire les taraudages en me servant d'une vis de même taille et en la tournant à la clé imbus pour pouvoir arriver à mes fins.

 

 

6. Les premiers tests (mécaniques): 

 

Au niveau de la collimation c'est du grand classique. Je me suis servi du concenter 2" de chez TS, que je trouve vraiment super pratique, pour aligner mon secondaire dans le P.O.

 

La photo n'est pas parfaite le centrage non plus d'ailleurs mais cela suffit pour vous montrer:

DSC_0247.thumb.JPG.58fc2f305e477339a98bc72cd3443b37.JPG

 

S'en est suivit la collimation du primaire au laser Howie Glater 2" et Tubelug:

DSC_0249.thumb.JPG.ef38baaa20b37d59b6a4b3ec12886c35.JPG

 

Rien d'extraordinaire, je vais rien vous apprendre de neuf.

 

A la maison, j'ai lesté le Tublug avec 2Kg pour vérifier si le poids de mes oculaires et de ma bino n'allait pas fiche en l'air ma collimation au niveau de l'alignement du P.O. 

Et bien bonne nouvelle, l'ombre de l’œillet sur le Tublug ne bouge pas d'un poil en mettant et en enlevant le poids de 2Kg toutes les 5min pendant une heure et en faisant varier la position du télescope de l'horizontale jusqu'au zénith.  Il faut dire que pour adapter mon Feathertouch, j'ai du percer la base d'origine du P.O. afin d'y fixer la base du Feathertouch. Je suppose que l'épaisseur ajoutée ainsi à la base du P.O a aidé a obtenir ce résultat. De même que le P.O fixé directement au dessus d'une des paires de tubes serruriers (comme proposé dans le manuel pour les lourdes charges)

 

J'avais peur que la collimation du primaire soit plus contraignante que celle de L'ES 300 et son système pour collimater par le devant, mais il n'en est rien. Avec le tublug, je me pose derrière mon primaire tout en voyant le retour du laser dans le Tublug , simple comme bonjour. Les vis bloquantes  (absentes sur l'ES 300) font bien leur boulot.

 

Le mercredi 14 mars j'ai eu un ciel dégagé, j'en ai donc profité pour amener le tout sur mon site d'observation. J'ai effectué ma collimation en début de soirée et j'ai eu une température quasi constante ( 2 degrés d'écart entre le début et la fin). Toute la nuit et bien des manipulations plus tard rien n'avait bougé.  Pour être précis, la collimation avait bougé d'environs 1 mm sur le Tublug au 3/4 de la nuit. Je suis extrêmement content de cela. Ce n'était pas le cas de mon ES 300 qui me demandait de réajuster légèrement la collimation 2 à 3x par nuits.

 

 

Au final la collimation de l'UL14 s'avère plus simple sur le terrain que celle de mon ES300. La collimation par l'avant c'est chouette, jusqu'au jour où on met une jupe. Là pour refaire la collimation j'étais obligé de remonter la jupe jusqu'au niveau de la cage du secondaire pour avoir accès à la collimation frontale. Avec l'UL 14 je laisse la jupe tranquille et je fais ma collimation par l'arrière simplement sans allez-retour avant-arrière grâce au Tublug 2".

 

Un mot sur l’équilibrage de la monture.

 

De base l'UL14 est parfaitement équilibré à vide et avec un poids max de 600g dans le P.O. et mon laser sur la cage du secondaire, pas de chercheur optique.

Dans n'importe quelle position entre presque l'horizontale (10°, je ne suis pas descendu plus bas, c'était la 1ère fois que je testais et j'avais peur d'avoir mal monté le primaire et qu'il se casse la figure) et le zénith, je peux mettre et enlever 600g dans le P.O sans que le tube ne bronche d'un iota. 

 

Le soucis c'est que mon paracorr type II pèse déjà pas loin de 500g à lui seul, rajoutez un ethos 21 et le passe filtre, le télescope pique du nez. 

J'ai donc rajouté 2Kg de contre-poids (j'ai un jeu que je laisse dans la voiture et un jeu qui reste chez moi) au cul du télescope. Cela me permet d'avoir un équilibre parfait avec le paracorr dans le P.O  sans oculaires (le moins lourd) et le paracorr avec l'éthos 21 (le plus lourd), ainsi que sans le paracorr mais avec une denk II comme bino et 2 denk 14mm comme oculaires.

 

Je peux donc enlever et mettre tout mon matos sans que le télescope ne bouge. La contrepartie c'est que j'ai 2Kg de contre poids.

 

Au niveau des vibrations je suis un peu plus mitigé. J'ai flanqué des coups sur la cage du secondaire pour voir combien de temps il fallait à la structure pour se stabiliser et j'ai 2 grosses secondes pour amortir le tout. Quasi Le double de mon ES 300. Cela me gène un peu. C'est pas la mort, mais j'aimerais retrouver le confort d'être à 1s ou en dessous.

 

Voici quelques photo de la bête chargée:

 

Avec le passe-filtres, les 3 filtres UHC, OIII et H-Beta, le paracorr et l'ethos 21:

DSC_0253.thumb.JPG.e371ab30ba4ce92754db7f9d816c72cb.JPG

 

DSC_0254.thumb.JPG.45cb3bf91ba8295e51db74e19021844c.JPG

 

La même mais avec l'éthos 13mm:

DSC_0258.thumb.JPG.7579c7767e02d2ed5c49ffc4f5398d0d.JPG

 

La même avec la bino:

DSC_0255.thumb.JPG.31c406686188f7e4bc84a4c4807e51cc.JPG

 

DSC_0256.thumb.JPG.a2a9be98fc14410b10965e24f3a22f8b.JPG

 

DSC_0257.thumb.JPG.c915e16030ea4ecf483718990caf9b41.JPG

 

Monté sur sa table équatoriale. On ne dirait pas comme cela, mais c'est super stable:

DSC_0260.thumb.JPG.842b527676564f9b51568e9e98cc23a1.JPG

 

DSC_0261.thumb.JPG.4284ff462c8e560e7207e59e3b86fba8.JPG

 

Un petit mot sur le système push to:

 

J'ai choisi de m’équiper de ce système car après 2 ans je me suis aperçu que je n'éprouvais pas de plaisir particulier à chercher mes cibles à l'aide de mon chercheur et du PSA. Mais j'avais, étonnement, un immense plaisir à assembler mon télescope, changer les oculaires dans le P.O (je fais des bruits comme un gosses quand je change mes pièces, bzzzzz, pchiouuuu, etc) et bien sûr, un immense plaisir à juste observer.

C'est ce qui a motivé mon choix. Je me suis donc équipé de ce système push to commandé directement sur le site de Hubble optics:

http://www.hubbleoptics.com/skyhub.html

 

L'installation est ultra simple et il communique via bluetooth avec mon smartphone ( type androïde). J'utilise skysafari pro, qui me permet de configurer facilement le push to. J'ai pu rentrer le diamètre de mon télescope, sa focale, ainsi que la focale et le champs de mes oculaires. Le tout me donne donc des cercles concentriques sur la carte qui représentent exactement le champs de mes oculaires avec mon UL14. J'ai aussi mis un filtre (la version Xtra Dark) de ce style sur mon smartphone, afin de préserver ma vision nocturne et cela fonctionne du feu de Dieu:

http://www.siriusastroproducts.com/products---red-eyes-computeriphonedslr-light-shield.html

 

Au revoir le PSA, au revoir le chercheur. Je fais mon alignement avec mon laser, j'aligne sur une ou deux étoiles et roule ma poule.

La précision est excellente, et je trouve ma cible centrée dans mon ethos 4.7mm à 400x .

 

Un petit mot sur mon smartphone:

J'ai un Caterpillar CAT-S40:

smartphone.jpg.b1e3813dfcb624299e6f467e4fe653d2.jpg

 

Oui Caterpillar, la marque de chantier:)

 

Les raisons:

-Il est étanche jusqu'à 1m pendant 1h, donc cela me suffit largement pour les soucis d'humidité durant la nuit.

-C'est un androïde et j'en fait plus facilement ce que j'en veux qu'un Iphone et je n'ai pas besoin du module Wifi pour communiquer avec un Iphone et skysafari pro, le bluetooth suffit.

-il possède un mode gants qui le rend utilisable avec des gants de chantier, donc c'est parfait avec mes mitaines quand il fait froid.

-il a une grosse batterie, 5000mAh, qui me permet de l'utiliser durant toute la nuit avec skysafari pro qui tourne sans aucun soucis.

-il est antichocs.

 

Une comparaison de taille entre l'UL 14 et l'ES 300 prêt à être rangés dans le coffre:

DSC_0263.thumb.JPG.1fdd179d3cbf60b8fd2eb70bafdc908f.JPG

 

Et en bonus ma mallette qui contient le matos utilisé avec l'UL 14 et L'ES 300:

DSC_0262.thumb.JPG.6dfe4963ee30918e62eb275e578eacc5.JPG

 

Après plusieurs montages et démontages à la maison, je peux maintenant sortir le télescope du coffre et le monter en moins de 10min montre en mains. La collimation me prends 2min de plus. Je monte néanmoins l'ES 300 plus rapidement.

 

Voici ce que nécessite le montage:

- Déplier les 2 arceaux de la cage du primaire et les fixer avec un bob knob chacun. (ils se replient pour prendre moins de place lors du transport)

- Fixer les tubes serruriers à la cage du primaire à l'aide 8 bob knob.

- Fixer une partie du système push to à l'aide de 2 bob knob. (je l'enlève pour faciliter encore un peu plus le transport niveau volume, mais vous pouvez le laisser monté sans aucun soucis.

- Fixer la cage du secondaire aux tubes serruriers à l'aide de 4 bob knobs.

- Effectuer la collimation.

 

Aucun outillage nécessaire et ça c'est bien.

 

7. Un mini retour en visuel (à développer dans un prochain sujet dédié )

Je vais faire bref car pour l'instant je n'ai qu'une seule session d'observation sur mon site et une sur mon balcon avec mon UL14. Et j'ai passé la grosse partie de la nuit à tester le tout plus qu'à vraiment observer. À prendre avec des pincettes pour l'instant donc.

 

À grossissement égale entre mon ES300 et l'UL14:

Avec L'UL14

-le fond du ciel est plus noir.

-les étoiles sont plus piquées, plus "fines".

-J'ai l'impression que l'image en génerale est plus nette et montre plus de détails.

-Sur M42 j'obtiens un "effet 3D" que je n'avais pas avec mon ES 300. C'est dur à expliquer. La nébuleuse est plus "cotonneuse", plus "filamenteuse", les filaments sont plus fins, plus nombreux, l'image est plus "riche" et semble ressortir un peu en avant plan sur le fond du ciel.

-Sur saturne, je l'ai attendue jusqu'à 5h du matin celle là, j'ai pu pousser à 695x (ethos 4.7+powermatex2) sans pertes de qualité visuelle et j'ai l'impression que le télescope en a encore sous le pied et que je pourrais monter encore un peu plus niveau  grossissement.

 

Pour l'instant ceci me fait penser que le miroir de mon UL 14 est de meilleur qualité que celui de mon ES 300. Le miroir de mon ES 300 est loin d'être mauvais, il m'a fourni de superbes vues pendant 2 ans, mais je pense que le miroir sandwich que j'ai eu est un bon cran en dessus. À confirmer avec plus de sorties.

 

8. 1er bilan

 

Négatif:

- Le coup des taraudages j'ai quand même trouvé cela minable sur un télescope à 2200 euros.

- Pas de baffle fournie pour protéger le miroir secondaire des reflets, alors que ce dernier est placé au dessus de la cage    du secondaire.

- Le temps d'assemblage et sa complexité (tout est relatif) lors du premier montage de presque 7h30, je ne suis pas une flèche, mais cela me semble bien long. Enlevez 3h           si les taraudages n'avaient pas eu de soucis.

- le fait d'avoir besoin d'outils pour le premier assemblage.

- L'utilisation de 2 Kg de contre poids avec mon setup. Quoique pour être juste, je ne sais pas si c'est jouable sans les contre poids sur un autre télescope avec le matériel                  que j'aime utiliser. L'ES en avait besoin aussi.

- Les 2s de vibrations en cas de chocs.

 

Positif:

- Je le trouve plus beau que mon ES 300 :)

- Le poids total de 21 Kg.

- L'encombrement réduit par 2 par rapport à mon ES malgré un diamètre supérieur.

- Le miroir qui à l'air excellent (à confirmer avec plus de sorties et d'observations)

- La position de l’araignée réglable sur la cage du secondaire qui permet différentes positions afin d’accommoder mon        passe filtres.

- Les mouvements souples, faciles et précis de la structure. Avec le petit système, facultatif mais fourni, qui permet de        régler la souplesse/dureté du mouvement azimutal à sa guise.

- Le rapport qualité prix me semble vraiment très bon. En gardant en tête que je l'ai eu pour 2300 euros frais de port inclus et qu'Astroshop le vend actuellement 2700 euros.

- La jupe en Nylon fournie.

- Tout est mieux que mon ES 300 (sauf ces fichues vibrations de 2s en cas de chocs).

 

 

Au final je dois vous dire que je suis très satisfait de cet UL14. Je vous avoue que les taraudages m'ont filé un sale coup au morale et m'ont empêché d'apprécier le 1er montage du télescope et j'ai eu le doute jusqu'à ma première observation sur le terrain avec. Mais j'ai maintenant un dobson qui répond parfaitement à mes attentes au niveau du poids et de l'encombrement, et qui en plus me donne des vues sublimes (meilleures que mon ES).

Ado dans les années 90, j'ai longtemps rêvé d'un Celestron de 250mm que je trouvais absolument gigantesque mais qui aurait bien trouvé sa place dans le jardin de mes parents. Néanmoins, les 5000 CHF de l'époque m'ont obligé à rester dans les bras de Morphée avec mon petit 114mm (Dieu que je l'ai aimé ce petit 114). Et me voici aujourd'hui avec un 355 en mode nomade...

 

la vie est belle, je suis content :)

 

Il me reste quelques ajouts de confort à faire dessus, notamment essayer de régler ce soucis de vibrations, qui n'est pas si grave vu que mon P.O est motorisé, mais quand même :p

 

Ainsi qu'à trouver un acquéreur qui saura traiter avec soin mon fidèle ES 300 (il le mérite). 

 

 

Voilà je crois que pour l’instant j'ai fait le tour et je commence à fatiguer, j'ai peur d'écrire des conneries.

 

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser ici même, je me ferais un plaisir d'y répondre au mieux de mes capacités.

 

Je compléterai ce sujet après un plus grand nombre d'observations, tant sur la partie mécanique (ici même) que visuelle (sur un sujet dédié).

 

Au plaisir d'échanger avec vous,

 

Apollyn

 

Edit: Rohhh et en plus j'ai tout posté au mauvais endroit, je voulais mettre ce sujet dans le forum de tests...

Edit2: Merci au modérateur d'avoir déplacé ce sujet au bon endroit et d'avoir effacé l'autre.

Edited by Apollyn
mise à jour
  • J'aime 4
  • Merci / Quelle qualité! 9
Link to post
Share on other sites
  • Replies 68
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Bonjour à tous, après quelques déboires voici mon test et mon avis sur le télescope UL14 de Hubble optics.   Je vais essayer d'être aussi complet que possible, mais je vous prie de garder e

Voici un post de mise à jour, le 21.11.2019, après presque 2 ans d'utilisation.  Dieu que le temps passe vite.   1.Retour et ajouts de confort / améliorations suite aux deux années pass

Bonjour, superbe compte. Rendu pour un super Telescope! je Te propre juste une modification par rapport à ton binôme et pour améliorer le confort : o

Posted Images

Voici un post de mise à jour, le 21.11.2019, après presque 2 ans d'utilisation. 

Dieu que le temps passe vite.

 

1.Retour et ajouts de confort / améliorations suite aux deux années passées avec cet UL14

2. Le Goto

3. Le visuel assisté 

4. L'alimentation 

5. 2ème bilan

 

1. Retour et ajouts de confort / améliorations suite aux deux années passées avec cet UL14

 

Le premier ajout effectué se situe au niveau de la boîte du primaire. J'ai décidé d'isoler le primaire de la lumière. Mon site de montagne étant bien noir, pas de problème de côté là, mais parfois je fais aussi des observations depuis mon balcon et j'avais remarqué une perte significative de contraste en visuel que je n'arrivai pas à imputer à la pollution lumineuse du ciel seule. J'ai donc isolé complètement la boîte du primaire à l'aide de plaques (Plastique Polychlorure de Vinyle 3mm d'épaisseur, c'est rigide et super léger je les utilise pour fabriquer des pièces en modélisme), sur les côtés et aussi le fond:

 

Côtés:

DSC_0108.thumb.JPG.1089c16fbafdb77e9127cb22f369aeca.JPG

 

Fond:

DSC_0107.thumb.JPG.e6ddfced27aecddce554088206c1315e.JPG

 

J'ai très peu d'outils sous la main malheureusement, alors j'ai fait avec les moyens du bords, c'est souvent pas très joli, mais c'est parfaitement fonctionnel. J'ai découpé les panneaux au scalpel et fixé le tout avec de la colle à chaud. Puis finalement recouvert avec du gros scotch "tressé".

 

La manipulation m'a apporté un gain en contraste visible à l'oculaire sur mon balcon. Aucune différence en montagne.

 

Le deuxième ajout a été de corriger un poil la position du secondaire afin que celui-ci repose mieux sur le rebord de son support.

J'ai ajouté des rondelles entre la partie cylindrique et le support  à chaque point de fixation pour élargir légèrement le diamètre de la partie cylindrique :

DSC_0109.thumb.JPG.f49da28c9a6c3778eb846c127e87f3fd.JPG

 

Afin que le secondaire repose mieux sur le rebord intérieur:

DSC_0113.thumb.JPG.d7434395393734a159f4ce6f9ad03831.JPG

 

Je n'ai vu absolument aucune différence en visuelle avant et après cette manipulation. Le fait que le secondaire ne repose pas exactement sur son rebord me dérangeait, je me demandais aussi si cela impactait les performances en visuel. Visiblement ce fut une modification inutile. 

 

Au niveau des mouvements de la monture je n'ai quasi rien eu a faire. Les mouvements sont toujours "souple", rien ne "colle" après bien des sorties, rien ne s'est dévissé ou n'est tombé.

J'ai juste remarqué que du côté droit, en fonction de l'inclinaison du télescope, le cerceau (hache?) frottait un peu contre la parois de la boîte du primaire. Rien de grave, mais la pensée du métal frottant contre du métal me turlupinait. Ce fut réglé en 30s avec un petit morceau de téflon:

DSC_0107.thumb.JPG.9497965dd9ec3a781b689918435dc350.JPG

 

et pour @yannick78 voici 2 photos du "tourillon est en 2 morceaux "

 

Vue du dessous:

DSC_0115.thumb.JPG.a4990fc35de6f4b85419c125dee2506c.JPG

 

J'ai dévissé les 2 vis que tu vois sur la photo, avec la courbure du téflon les 2 pièces se sont parfaitement positionnées et ensuite j'ai revissé le tout. Le mouvement est absolument sans à-coup à la jonction.

DSC_0111.thumb.JPG.0e671b7e66eed0a6754c5c5176315d21.JPG

 

 

Je confirme ce que j'avais dit dans mon premier post, la qualité des mouvements, le fait que lors de la collimation c'est tout la boîte du primaire qui s'aligne, la tenue de la collimation, la qualité du métal tout cela fait que c'est vraiment de la bonne mécanique pour le prix. Je suis entièrement satisfait sur ce point là.

 

Dans mon premier post, je parlais d'un soucis de vibrations que je devais résoudre. L'ajout suivant y remédia.

 

 

 

2. Le Goto

 

J'ai décidé de faire l'upgrade pour plusieurs raisons:

 

-Le système push-to que j'utilisais m'a vraiment ouvert les yeux sur le confort d'utilisation de ce genre de système.

-Je n'étais pas complètement satisfait de ma table équatoriale "entrée de gamme" , son bruit lors de l'utilisation, la durée du suivi et le fait d'avoir un gros élément en plus à transporter.

-Je me suis débarrassé, grâce à mon push-to, d'une philosophie qui au final n'était pas la mienne et que j'avais tenté d’appliquer avec mon ES 300, celle du Dob qui "se doit" d'être manuel pour en tirer la quintessence de sa facilité d'utilisation.

 

Au final le seul ajout dans les étapes d'utilisation, comme nous allons le voir, c'est de brancher 2 câbles et de pointer le nord céleste. C'est tout.

 

J'ai passé commande et une semaine plus tard je recevais le kit Goto pour mon UL14 (c'est le kit de Hubble Optics).

 

Il comprend:

-Les deux moteurs ainsi que leurs encodeurs

-Un Sitech servo contrôleur I (sideral technology)

-Un 2ème jeu d'encodeurs (pour ne pas perdre la position du télescope lorsque l'on débraye en manuel et aussi pour Skysafari)

-Des kilomètres de câbles divers...

-diverses pièces de fixations

-Une raquette de commande

-Un transfo 24V

-J'ai demandé un upgrade des encodeurs, 10'000 pas d'origine, par des 40'000 pas, directement sur le site de Hubble Optics.

 

Voici des photos du système une fois installé:

 

Le moteur Alt (encodeurs intégrés) et son système de débrayage:

DSC_0108.thumb.JPG.44c77cb54779033ce9c707d08595cb42.JPG

 

DSC_0083.JPG

 

Surtout bien faire attention à enrouler le câble correctement:

DSC_0110.thumb.JPG.ca26065ae101917a77de4914952585da.JPG

 

Le moteur Az (encodeurs intégrés):

DSC_0112.thumb.JPG.398021893917a6ddc56a66a167ab4ed7.JPG

 

Et son système de débrayage:

DSC_0113.thumb.JPG.cbb607de877ac7810e8946841da8a52e.JPG

 

Les deux axes sont donc débrayables. Cela permet de passer à volonté du suivi manuel et de récupérer le suivi et le Goto en embrayant à nouveau. Très confortable à l'utilisation. Ce mode nécessite la configuration du contrôleur  en mode "Drag 'n' Track" via le PC et un programme dédié (ServoConfig livré avec le système).

 

IMPORTANT

Le tout rajoute 2.5 kg à la structure et le télescope doit être parfaitement équilibré avant l'installation et la mise en oeuvre du Goto.

 

J'ai fait passer tous les câbles à l'intérieur de la structure, colle à chaud pour les maintenir au fond, et scotch "tressé" par dessus pour que rien ne dépasse.

 

J'ai aussi fait passer les câbles pour la caméra et l'EAF (autofocus) le long d'un des tubes serruriers avec la connectique en bout de course pour facilité le démontage. Les câbles restent à demeure sur le tube et se connectent à chaque extrémités en fonctions des besoins. Cela ne change donc pas mes habitudes de montage et c'étais le but.

 

Un aperçu:

Comme je n'utilise plus la table équatoriale en dessous, j'ai surélevé les pieds de quelques cm pour avoir l’œil qui tombe pile poile sur le P.O au zénith.

DSC_0115.thumb.JPG.e16e730504e166a4617d341796a03821.JPG

 

La jupe s’installe sans problèmes par dessus le tout, rien ne dépasse ni n’empiète sur le primaire, c'est nickel.

 

 

Voici une photo du contrôleur (le boitier noir avec les câbles) avant que je finalise l'installation.

On y voit aussi la raquette de commande sur le couvercle du primaire:

20190922_214501.jpg.bbd56f75cdafc9c58d8e9d0857f3030d.thumb.jpg.730dee9116d749156ea9d0736ccb668b.jpg

 

 

L'installation en elle-même fut facile, la structure de base de l'UL14 étant déjà percée afin de recevoir un futur Goto (sur la dernière générations uniquement) .

 

Le manuel d'installation (seul l'anglais est disponible)

http://www.hubbleoptics.com/systems_documentation/Hubble GOTO Installation Instruction-10-04-2017.pdf

 

Ainsi que le manuel (démarrage rapide) du servo contrôleur (en anglais):

http://www.hubbleoptics.com/systems_documentation/UL-SitechManual-04-11-2017.pdf

 

Et pour bien démarrer, le manuel complet de servo contrôleur (toujours en anglais):

http://siderealtechnology.com/OperationsManual.pdf

 

 

La partie software m'a posé un peu plus de problème. Il fallait configurer le contrôleur via un logiciel sur PC lors de la toute première initialisation, en connectant ce dernier via un câble serial rs232 / USB. Je ne sais pas si cela vient de mon Windows 10 ou d'autre chose, mais il s'est avéré que ce dernier ne disposait pas de base des pilotes pour reconnaître le rs232/USB...

 

Au cas où, ces pilotes m'ont permis de résoudre le problème:
pl2303 driver

http://www.prolific.com.tw/US/ShowProduct.aspx?p_id=225&pcid=41

 

Le logiciel de configuration demande de rentrer des voltages, des infos concernant le nombre de pas et le type d'encodeurs utilisé, un outil afin de connaitre le nombre de pas exact des encodeurs, la mesure et gestion du backlash, longitude, latitude, et encore beaucoup d'autres infos lors de la toute première utilisation, connexion à un PC obligatoire. Le première fois demande aussi de mémoriser la position du télescope au Zénith dans la mémoire flash du contrôleur à l'aide de la raquette  de commande. Un niveau à bulle digital m'a grandement facilité la tâche. J'y ai passé quelques soirées pour me documenter et comprendre le tout.

 

Par forcément facile pour un néophyte.

 

J'ai donc découvert un outil vraiment très puissant au niveau des scriptes de déplacement, pour par ex suivre le terminateur lunaire au Goto. À la bino les mains dans les poches c'est super chouette.

 

Je ne vais pas m'étendre plus que cela là dessus, même s'il y a beaucoup à dire. Je me suis fait facile dans les 400-500 pages de documentation sur ce contrôleur, pas pour comprendre une utilisation de base entendons-nous bien, mais pour découvrir un pan entier du hobby qui m'était inconnu.

 

Je ne saurais comparer à d'autre systèmes (Argo Navis, Sky Commander me viennent en tête) que je n'ai pas eu l'occasion d'essayer, mais voici ce que le SiTech  controller I permet de faire facilement une fois le NCP pointé et le système enclenché:

 

À choix:

- Contrôlé avec un PC et logiciel propriétaire (SiTech) dédié fournis avec le système (Ascom est supporté pour les logiciels tiers)

Ou

- Contrôlé via la raquette de commande, une fois le NCP initialisé

Et/Ou

- Contrôlé nativement via Skysafari 6.0 sur Android ou IOS via Bluetooth ou wifi, une fois le NCP initialisé

 

Utilisations:

- Passer à volonté d'un mouvement manuel sur les 2 axes au suivi + Goto

- Il y a un port pour gérer l'autoguidage

 

Un truc que j'ai trouvé sympa dans la doc, apparemment il est possible d'ajouter une paire d'encodeurs afin de mesurer les différences entre les pas de chaque encodeur relativement à la première paire. Ceci aurait pour effet de multiplier virtuellement le nombre de pas à plusieurs millions.

Sur le papier l'idée m'a parue bien vue.

 

Sur le terrain:

J'installe mon télescope comme d'habitude (cf. mon premier post), je vise manuellement le NCP, j'actionne les 2 clutch du Goto, je branche 2 câbles (12V et 24V) sur ma batterie et voilà. Le système est initialisé pour la nuit, le suivi est fonctionnel.
 

J'ai fait le choix d'une tablette avec Skysafari via Bluetooth (j'avais besoin du Wifi pour l'ASIair) comme moyen de contrôle.

 

Skysafari et la raquette permettent le déplacement de la monture à des vitesses différentes et paramétrables (recherche, Goto, affinage) et le Goto directement via la carte sur Skysafari. C'est super simple à utiliser et me permet de faire tout ce que je souhaite (en fonction mes humbles besoins d'aujourd'hui). Planification de soirée, petite ballade au Goto à la carte.

 

Contrôle du Goto via Skysafari 6.0, les flèches sur les côtés de l'écran contrôlent le télescope à la manière de la raquette dont je ne me sert plus, en plus de la fonction Goto:

DSC_0130.thumb.JPG.3d6e013fe06ffbe830005a1096bc10d6.JPG

 

J'utilise toujours le même genre de filtre sur l'écran, mentionné dans mon premier post, pour préserver ma vision nocturne. En utilisation purement visuelle le Goto est peut être un luxe un peu coûteux (pas loin de 1500 CHF, je n'avais pas encore mentionné le prix tiens...), mais quel confort. Lors du suivi je n'entends pas un bruit, le Goto à pleine vitesse lui s'entend légèrement, mais quand même moins que ma table équatoriale.

 

Le suivi sur la nuit entière, l'observation les mains dans les poches, rester plus de 2h l’œil à l’oculaire sans se soucier d'autre chose, quitter ledit oculaire 20 min pour (parfois) fumer une clope et retrouver sa cible dans ce dernier à son retour, je découvre et j'apprécie grandement.

 

 

À noter:

Le fait de débrayer pour passer en manuel n'a aucun impact sur la fluidité des mouvements en Az.

Mais en Alt le mouvement est un peu plus dur à cause du câble tendu du Goto. C'est l'équivalent du mouvement que j'avais avant le Goto mais avec l'utilisation du petit frein (cf. 1er post).

Je passe de moins en moins de temps en manuel à vrai dire. Le fait d'avoir le choix manuel / Goto me plaisait au début, mais à l'utilisation je trouve le Goto vraiment top.

 

À noter aussi:

Mon problème de vibrations évoqué dans mon premier post dans les points négatifs a disparu avec l'installation du Goto. J'ai l'impression que le Goto a rigidifié un poil la structure du télescope, je ne saurai mieux l'expliquer. Ou alors c'est le fait que je ne touche plus du tout au télescope une fois l’oculaire installé...

 

Important:

Le manuel conseil de ne pas descendre en dessous de 19V pour alimenter le Goto, sinon des problèmes de suivi apparaissent, d'où le transfo 24V avec la batterie de 12V.

 

 

3. Le visuel assisté 

 

Tout les ajouts de confort ayant été pensés et réalisés jusqu'à ce stade il ne restait plus qu'à ajouter l'option "photo souvenir".

 

Le choix de ce dobson était (et est toujours) pour moi une question de facilité, de transportabilité grâce à un volume et un poids réduit, le tout sans trop de sacrifice au niveau du diamètre. C'est maintenant un 355mm Goto de 26kg (batterie comprise), c'est loin d'être vilain et correspond à mes attentes et besoins pour du nomade sans prises de tête.

 

Un vrai setup d'astrophoto ne me tentait pas car ne pouvant transporter ce dernier en plus du dobson, c'était soit l'un soit l'autre. Et ça je ne le souhaitais pas. Quoiqu'il arrive je voulais avoir mon setup visuel sous la main en toutes occasions.

 

Mais j'aurais quand même souhaiter pouvoir faire quelque chose dans le style de photos souvenir de mes sessions.

 

Et donc il y a de cela quelque mois je suis tombé sur une section de ce forum nommée visuel assisté:

https://www.webastro.net/forums/forum/130-observation-en-visuel-assisté/

 

et après avoir bien lu les conseils prodigués, je me suis aperçu que cela pouvait remplir le rôle de "photos souvenir".

 

Mon choix c'est donc porté sur le module ASIair de Zwo qui permet de centraliser le contrôle de la monture, d'une caméra Zwo 385MC, et du moteur de mise au point EAF. Le tout passe par le logiciel de Zwo tournant sur tablette via une connexion Wifi. Ce petit boitier colle parfaitement avec mon envie de simplicité et de confort.

Toute la partie imagerie est gérée facilement par un seul et unique petit boitier, un seul et unique logiciel, le tout pilotable une fois de plus avec ma tablette .

 

Un sujet dans le forum VA en parle très bien.

 

Le boitier ASIair et le cache câble, fait maison, juste dessous (qui contient encore 2 câbles d'alim 12V pour un ajout de matos plus tard)  sont fixés à l'aide de velcros:

DSC_0114.thumb.JPG.e917399d22e51f0e6feb89927bf05459.JPG

 

DSC_0134.thumb.JPG.8e3f6acfef754bbc82818569a341cacb.JPG

 

La caméra et le moteur de mise au point:

DSC_0116.thumb.JPG.c9cf46193c45550dfea28a595a4e398a.JPG

 

DSC_0117.thumb.JPG.518ad20e66ae81d53f5f31c33c4151ed.JPG

 

Comme vous le voyez le tout est vraiment léger et peu encombrant.

 

Voici la caméra utilisée ASI ZWO 385MC avec un réducteur de focal TS 0.5x, insérée tel quel dans le P.O.:

DSC_0142.thumb.JPG.3cb673cd343d829fdbc585568a31a3d9.JPG

 

 

L'EAF de ZWO, le troisième câble sur la droite c'est la sonde de température qui peut être remplacée par une raquette de commande (fournie) pour la mise au point (un peu du même style que j'utilisais avant cf. ma mallette sur le 1er post) si l'on veut juste faire du visuel:

DSC_0139.thumb.JPG.ddaacf1f3efa50d282d43c5bd580d9d7.JPG

 

Le tout vu du dessous, à gauche du P.O c'est mon passe filtre:

DSC_0140.thumb.JPG.489987c162e1624a2afddf51aa705713.JPG

 

Le contrôle de tout ceci étant fait via le soft propriétaire de Zwo tournant aussi sur ma tablette en parallèle de Skysafari:

DSC_0147.thumb.JPG.f2606a67800914b75a1de15abeb8bda9.JPG

 

DSC_0151.thumb.JPG.0a25cd212bac27aa287d4507b86bf894.JPG

 

Et voici un exemple de photos souvenir:

M27 avant le Goto et mon tout premier essai en VA

Capture.thumb.PNG.177c8253ebff43773b72b541ebece8d4.png.4f6b28ab1753996c0b2a0db18443d1ee.png

 

 

M22 avant le Goto:

745107713_Capture2M2229aot2019.thumb.PNG.8823bb58986d7a7897f9f48295912013.thumb.png.685c42121ced8b1c21525823d3704856.png

 

M27 après Goto et un peu plus d’expérience de ma part avec le matériel:

1613036717_capture3M2712septembre2019.thumb.png.1442b424fbeda1a30331e00701cd0ff0.png.b670209d2a8092b0744cbf15bb790b43.png

 

NGC 7331 après le Goto et un peu plus d’expérience de ma part avec le matériel:

170386304_capture4ngc733112septembre2019.thumb.png.7edc90501a74a263da310021e0166d3c.png.3a401a832dc9a3180e365c417a8cd55d.png

 

Nous sommes bien d'accord, c'est très loin des belles photos astro vue ici même, ce n'est pas le même monde, ni dans les moyens employés, ni dans l'approche, mais cela illustre un peu ce que j'attendais d'une photo souvenir.

Alors oui cela me donne envie d'aller plus loin, de pousser encore le tout, mais ce sera pour plus tard.

Je suis déjà très content avec tout ceci.

 

4. L'alimentation 

 

Le dernier point qui m'a demandé réflexion. Comment alimenter le tout sans augmenter de manière significative le poids du matériel à transporter? Au final j'ai choisi ce type de batterie commandée sur Aliexpress pour 60 USD:

https://www.aliexpress.com/item/33026311087.html?spm=2114.search0302.3.8.40492f25H61lrB&ws_ab_test=searchweb0_0,searchweb201602_0,searchweb201603_0,ppcSwitch_0&algo_pvid=c4c467e4-79d4-4ee9-8836-4c1bdfbac985&algo_expid=c4c467e4-79d4-4ee9-8836-4c1bdfbac985-1

 

C'est une batterie Li-on 12.6V à base de 36 accus de type 18650, BMS, d'une capacité de 30Ah et d'un poids de 1.8Kg.

 

Les 30Ah me suffisent largement pour alimenter le Goto (en 24V), l'ASIair (en 12V), une 385MC sans refroidissement et l'EAF (en 12V) durant une nuit et plus.

Il y aura surement un module pelletier sur une nouvelle caméra à alimenter un jour lorsque les finances et l'expérience le permettront et les 30Ah devraient, je l'espère, toujours suffire.

 

Le vrai test se fera cet hiver et j'éditerai ce post pour vous parler de la tenue de la charge à basse température.

Pour l'instant sur mon balcon cela tient bien la nuit (21h00-04h00) avec le matériel que j'utilise et du rab pour la nuit suivante.

 

Un aperçu de la taille de la batterie, du transfo 24V (livré avec le Goto) et d'un petit Vu mètre que j'ai ajouté pour m’indiquer la charge restante:

DSC_0079.thumb.JPG.3fb7d2cc3c9db1015c5d3086a6eb106d.JPG

 

Une fois le tout fini et en place, on voit aussi le contrôleur (et son émetteur bluetooth, du même genre que Skyfi, à droite)  et le transfo tous deux tenus par un velcro:

DSC_0118.thumb.JPG.3be118170f9272882fad8bf088a92eeb.JPG

 

DSC_0135.thumb.JPG.8653b3df3a1c0fa10218fdb0232a2f33.JPG

 

DSC_0145.thumb.JPG.dbdd4271058b1f5e24949289cdf3a715.JPG

 

DSC_0144.thumb.JPG.60b5431a4c94d4b5ad89b122bd48e3fb.JPG

 

La batterie et le Vu mètre:

DSC_0121.thumb.JPG.c8951cccca82df67346a4ac484966d3f.JPG

 

Vue d'ensemble:

DSC_0128.thumb.JPG.efa2cdc03e130ae5508a0eea762ed404.JPG

 

 

DSC_0130.thumb.JPG.ba74ae6ab6e9551aba125c1e848b78ca.JPG

 

DSC_0132.thumb.JPG.a1278e984423b47ce4db472c88d68090.JPG

 

DSC_0137.thumb.JPG.3354ab6fc8ceb4038a9c3ade457406af.JPG

 

Je débranche la batterie et la sort du boitier pour la recharger.

 

Niveau poids le tout fait maintenant 26 kg, pour un 355mm en Goto je crois que c'est plutôt correct. Enfin pour moi c'est parfait. Toujours le même volume réduit pour le transport, malgré tous les ajouts il reste plus léger que mon ancien ES 300 (32 kg).

 

Le tout pilotable en manuel ou au chaud dans son lit à distance,  au choix 🙂 

 

 

5. 2ème bilan

 

C'est un télescope vraiment versatile à ce point et facile d'installation / d'utilisation seul en nomade.

 

Dont voici pour moi les avantages principaux aujourd'hui:

- Un 355mm à F/D 4.6 dans un volume vraiment contenu

- Utilisation Goto et/ou manuelle

- Le Goto + skysafari c'est franchement top. Super simple d'utilisation et étourdissant de possibilités.

 

En prenant en compte que j'ai remplacé le P.O d'origine par un Feathertouch ultra light et low profile (Cf mon 1er post)

- Permet la mise au point en bino grâce à la distance de la cage du secondaire réglable.

- Permet aussi la mise au point et l'utilisation d'une Zwo (caméra de style non bâton) avec réducteur de focal 0.5x Ts directement dans le P.O. pour la VA, grâce à la distance de la cage du secondaire réglable.

- supporte sans broncher un ethos 21+ paracorr type II + passe filtre

- Supporte sans broncher une bino Denk II + 2 occulaires Denk 14mm + passe filtre.

 

- Mouvement de la monture, acquisition d'images et mise au point commandés directement sur ma tablette

- ou mouvement uniquement commandés via la raquette ou tablette

- Poids total (batterie comprise) = 26 kg.

- Le fait de pouvoir sur un coup de tête changer d'avis en cour de soirée et passer du visuel en mono ou bino au VA et photo souvenir en un rien de temps et super simplement.

 

On m'a demandé à plusieurs reprises des infos sur la qualité du miroir. Je vais développer un peu ce que j'ai dit dans mon premier post mais ma réponse va certainement vous décevoir.

 

La seule chose que je peux vous dire c'est une fois de plus que le miroir que j'ai eu est supérieur à celui de mon ancien ES 300. Je ne saurai quantifier la différence due à la différence de diamètres 355mm Vs 300mm et ayant vendu mon ES 300 il y presque 2 ans, je ne saurais vous en dire plus là dessus. 

 

M51 est superbe dedans même en milieu urbain, 2 fois j'ai pu observer saturne à 700x et l'image était vraiment superbe, pas pâteuse, durant de brefs instants.

Les plus grosses différences entre l'ES 300 et l'UL 14 dans mes souvenirs, je les ai vue dans les amas globulaires. M13, M22, M4, là c'était flagrant, plus d'étoiles, plus piquées , l'image, à couper au couteau, était vraiment un cran visible au dessus dans l'UL (mais de nouveau je ne saurais quantifier l'apport de 50mm sur le diamètre).

En CP en montagne je suis régulièrement et confortablement entre 400x et 700x suivant les cibles.

Le coeur de M42 à 500x et avec un filtre H-beta m'a laissé un beau souvenir.

 

Je ne saurais vraiment vous quantifier la qualité du miroir, juste réaffirmer qu'il est meilleur que celui de mon ancien ES 300, et qu'il me permet de faire ce que j'ai décrit plus haut.

Je vous laisse seul savoir si cela est mauvais/suffisant/étonnant pour de l'industriel. Personnellement j'en suis très satisfait.

 

J'aime à croire que je suis bien tombé mais je ne saurais en aucun cas vous dire si la qualité est systématique...

 

Pour la mise en température, je n'ai jamais vraiment mesuré quoique ce soit. Je n'utilise pas de ventilateur ou autre système. Je sort mon télescope toujours 1 heure avant et l'image est toujours belle à l'oculaire. 

Un truc étrange c'est passé une fois, entre 30 et 45min (vieux souvenir) après avoir mis le dobson sur mon balcon, j'ai jeté un coup d’œil à l'oculaire et l'image, sans être floue, n'était pas aussi claire que d'habitude. Puis au bout de quelques instants, j'ai cru voir comme une vague passer sur la totalité du champ, déformant la vue, puis comme si la vague disparaissait doucement, l'image c'est figée et est redevenue nette et précise comme ce que j'ai l'habitude de voir. C'était étrange et je n'ai plus jamais expérimenté ce phénomène depuis.

 

Je suis satisfait de ce télescope au point d'avoir fait le choix "d'investir" temps et argent dedans car, de mon point de vue, sa qualité justifie le fait de vouloir en tirer le meilleur.

 

Un UL16 (400mm) aurait été trop lourd pour moi et si c'était à refaire je ferais exactement le même choix.

Aujourd'hui il répond à toutes mes attentes et ne me donne absolument pas le sentiment d'avoir besoin de plus ou de mieux. Et si un jour je me retrouve avec le budget et la place pour un post fixe (on peut rêver), je partirai sans hésiter sur un plus gros diamètre toujours chez Hubble Optics et toujours en Goto.

 

J'insiste une dernière fois sur le fait que c'est un avis personnel, que je n'ai jamais regardé dans un miroir d’artisan et que je n'ai pour comparaison que mon ancien ES300 génération I. Que ce post ne concerne que mon propre télescope, que je n'ai jamais essayé d'autre Hubble Optics et donc que je n'ai pas la moindre idée si la qualité est systématique.

 

Je noterai toutefois que lors de mes recherches pour l'achat, autant sur les forums francophone qu'anglophone les rares avis que j'ai trouvé sur la mécanique ou les miroirs avait tous 2 points communs:

Ils étaient pour la plupart négatifs et aussi relativement datés (quelques années quand même)..

 

Tous les défauts relevés à l'époque sur la partie mécanique, avec en tête, un à-coup à la jonction des 2 morceaux des haches, le mouvement en Az trop fluide, ont été résolus sur la dernière génération d'UL de mon point de vue (et apparemment c'est aussi le point de vue de la personne de la vidéo que j'ai postée un peu plus loin dans le sujet, un autre rare avis récent) . 

 

Peut être un indice sur le côté systématique de la qualité, et l'écoute des demandes des clients, tout du moins concernant la partie mécanique.

 

J'ai conscience que je dis beaucoup de bien de ce produit au final mais croyez moi quand je vous dis que je le fais de manière la plus objective possible et sans aucune malveillance, intérêt ou arrières pensées quelconques, et comme il n'y a pas vraiment d'avis récent sur ce matériel pour le confirmer ou l'infirmer, bah ce sujet vaut ce qu'il vaut ...mais il a le mérite d'être là 🙂 

 

En bonus revoici ma mallette qui n'a pas beaucoup changée en 2 ans

Sous la raquette de l'EAF, j'a mis 3 jeux de piles de rechange pour mes lasers (colim et pointage), ainsi qu'un jeu de clé Allen au cas oû. En plein milieu j'y ai mis mon lenspen, et sous la powermate x5 j'ai un laser de rechange au cas ou...

DSC_0133.thumb.JPG.72b9385b4dca23354db8e3628630372b.JPG

 

Voila je vais m’arrêter là, comme il y 2 ans, j'ai essayé d'être le plus complet possible dans le but de prévenir des futures questions.

Et comme la dernière fois, s'il vous reste des questions auxquelles ce sujet ne réponds pas, n'hésitez pas à les poser ici même et je vous répondrai volontiers si je le peux.

 

Cordialement,

 

Fabien

Edited by Apollyn
mise à jour
  • Merci / Quelle qualité! 7
Link to post
Share on other sites

Je n’ai encore rien lu mais ton reportage semble des plus détaillés. Hâte de lire tout ça avec de belles photos.

En tant que lecteur, Merci pour le temps que tu y as consacré.

Amicalement

Chris

 

Link to post
Share on other sites

1ère lecture effectuée. ça fait longtemps que je n'avais pas lu un compte rendu aussi bien ficelé. Un vrai bonheur à lire.

Outre le télescope, tu es superbement outillé avec des accessoires haut de gamme, ( Feather touch motorisé, oculaires, passe-filtre, push to,.........). Manifestement tu maitrises bien ton sujet. Malgré  son aspect épuré voire quelque peu "frêle" de prime abord, le télescope semble avoir quelques atouts très intéressants notamment en termes de qualité des mouvements.......

Je suis étonné que tu aies pu installer ton dob sur la table équatoriale Sumerian Optics. Je viens de recevoir cette dernière pour mon deuxième scope  (un petit 200/1000) pour les sorties courtes en semaine, et j'ai eu un doute en ce qui me concerne quant à savoir si j'allais pouvoir y poser convenablement la base de mon petit 200 tant La surface de pose m'a paru bien juste au départ......

Allez je retourne relire tout ça tranquillement

 

Edited by chris29
Link to post
Share on other sites

Chris 29,

 

Effectivement la table équatoriale Sumerian Optics m'a donnée la même impression lorsque je l'ai reçue.

Mais je l'ai utilisée avec bonheur sous mon ES 300 et maintenant avec cet UL 14.

 

Quand on regarde la photo, je suis d'accord, on dirait que tout va se casser la figure. Mais en fait non :p

Je n'irais pas jusqu'à mettre un coup de pied dans le télescope pour voir s'il tient dessus, mais en utilisation normale et un minimum attentive, je n'ai pas de problème avec cette configuration.

 

La lecture te fut agréable et j'en suis bien content.

 

 

AxelAstro,

 

Je t'en prie.

Edited by Apollyn
Link to post
Share on other sites

Très intéressant compte rendu, bien détaillé et précis.

Au niveau équipement tu es dans le haut de gamme, tu t'es fait plaisir là...

Sinon, une table équatoriale qui peux supporter 54 kg, il y a quoi comme choix?

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Astro_007 a dit :

Très intéressant compte rendu, bien détaillé et précis.

Au niveau équipement tu es dans le haut de gamme, tu t'es fait plaisir là...

Sinon, une table équatoriale qui peux supporter 54 kg, il y a quoi comme choix?

Pour les dobsons plus gros, il faut regarder chez Sud Dobson par exemple. Un excellent rapport qualité prix, c’est costaud avec une excellente connectique et un réglage de la vitesse avec  une commande manuelle. J’en ai une qui supporte allègrement mon 560......

chris

Edited by chris29
Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, algirodot a dit :

Bonjour

 merci de ton retour sur ul 14

une question depuis  longtemps ?

d’autant que 14” n’est pas courant !

al

 

 

 

Bonjour à toi et merci. Malheureusement il te faudra m'excuser, mais je n'ai pas compris ta question. tu dois être fatigué tout comme moi :p

 

Astro_007

Merci à toi, et Chris t'as répondu. D'après ce que je sais les prix montent vite dans ces catégories de table.

 

" Un réglage de la vitesse avec une commande manuelle "

C'est un des trucs que j'aimerais bien ajouter, à voir ce que je peux faire depuis mon smartphone.

 

Pour l'instant j'ai mis des marques sur le pot pour les différentes vitesses de suivi.

Edited by Apollyn
Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, chris29 a dit :

, il faut regarder chez Sud Dobson par exemple. Un excellent rapport qualité prix, c’est costaud avec une excellente connectique et un réglage de la vitesse avec  une commande manuelle. J’en ai une qui supporte allègrement mon 560......

 

Ok, je suis allé voir. Je vais contacter SD. Merci!

Link to post
Share on other sites

Merci Apollyn pour ce retour sur cet UL qui semble prometteur. 

 

Tu regrettes que le montage nécessite des outils je trouve que c'est plus rassurant de savoir que tu as besoin d'outils justement pour mieux serrer les vis et être certains que cela tienne dans le temps, perso j'aurai même rajouté du frein filet partout !

 

Je vois que tu as changé le PO d'origine qui me semblait déjà une bête de course, alors je ne sais pas si tu gagnes beaucoup en optimisation avec le FT version "light" car le prix est conséquent, 30% du prix de l'UL en plus je crois mais tu as certainement tes propres motivations pour avoir fait ce choix :) 

 

Je vois aussi que tu n'a pas eu de soucis pour la MAP ou le champ malgré les épaisseurs rajoutées par le porte filtre et la base du FT, j'ai remarqué que les fabricants s'arrangent souvent pour que le foyer soit bien en dehors. La bino en directe aussi ?

 

Les mouvements (altitude) en téflon, on y reviens toujours ça reste meilleurs que tout autres solutions.

 

Le concenter 2" de je ne connaissait pas, cela semble une super idée ! Sinon le Glatter je connais c'est le top des laser (mais en version barlowté SVP !).

 

Ta valise d'oculaire m'a fait mal au yeux, j'ai fais un "ouch" en la voyant :p

 

Je retiens de ta synthèse les 2kg de contrepoids malgré tout nécessaire, mais vue la légèreté de la structure et les haches qui ne peuvent pas non plus être encore plus grandes cela n'est pas étonnant, sur un dobson d'artisan en bois on doit pouvoir arriver à équilibrer le tout pour 1kg au PO (en gros le Paracorr + un gros Ethos) sans contrepoids. 

 

Oui les vibration c'est un peu le soucis des structure tout métal (Skyvision aussi), à voir également par vent moyen (genre mistral) ce que cela donne, j'ai habité dans la Drôme et ce paramètre était crucial pour moi à l'époque.

 

Pour 2000€  tu en a vraiment pour ton argent et même plus encore, c'est vraiment un super affaire surtout comparativement à ES ou Skywatcher.

 

Je souligne que ton CR a été un vrai plaisir à lire encore merci pour avoir fait cet effort :) 

 

Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, jgricourt a dit :

 

Oui les vibration c'est un peu le soucis des structure tout métal (Skyvision aussi), à voir également par vent moyen (genre mistral) ce que cela donne, j'ai habité dans la Drôme et ce paramètre était crucial pour moi à l'époque.

 

Ta propension à dévaloriser Skyvision dans nombre de tes posts en devient comique :rolleyes: , je n'irai pas jusqu'à pathétique quoique....... (je t'assure ça commence à se voir :be:). C'est bizarre ce comportement d'ailleurs.........Au fait c'est quoi ton expérience d'un dobson Skyvision sur le terrain???

Propriétaire actuellement d'un DF 560 et anciennement d'un DF 450, j'ai eu aussi pendant près de 2 ans un skyvision 400mm motorisé. Avec ce dernier, je montais allègrement jusqu'à x800 et x1000 sur certaines NP sans avoir jamais détecté la moindre vibration dis donc.....

Chris

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, jgricourt a dit :

...

Je vois que tu as changé le PO d'origine qui me semblait déjà une bête de course, alors je ne sais pas si tu gagnes beaucoup en optimisation avec le FT version "light" car le prix est conséquent, 30% du prix de l'UL en plus je crois mais tu as certainement tes propres motivations pour avoir fait ce choix :) 

 

Je vois aussi que tu n'a pas eu de soucis pour la MAP ou le champ malgré les épaisseurs rajoutées par le porte filtre et la base du FT, j'ai remarqué que les fabricants s'arrangent souvent pour que le foyer soit bien en dehors. La bino en directe aussi ?

...

 

 

 

Merci à toi,

 

Pour le Feathertouch, je l'avais déjà du temps de mon ES 300 car je n'aimais pas le P.O d'origine.

Le P.O d'origine de L'UL14 pèse quand même 815g contre 390g de mon Feathertouch, pour moi ce n'est pas une différence anodine.

Le combos paracorr type II + ethos 21 pèse lui 1390g. Les 400g de gagnés sur mon Feathertouch me sont vraiment utiles. (et en plus c'est vraiment un bon P.O)

 

Pas de soucis pour la map, j'ai édité mon 1er post car j'avais oublié de mentionner l'info:

"On remarque aussi que les tubes sont percés à différentes hauteurs côté cage secondaire. Cela permet de varier la hauteur de la cage de + ou - 3cm pour faire sortir ou rentrer le point focal dans le P.O en fonction des besoins, c'est bien vu:"

 

J'ai donc choisi la position (2ème trou depuis le haut) qui me permet la map dans toutes les situations qui me sont nécessaires + Le paracorr faisant encore sortir le foyer un peu plus

 

Le passe filtres n'empiète pas sur le primaire de l'UL14

 

La bino n'est pas en direct. Mais je peux néanmoins faire la map sans monter le tube allonge de cette dernière pour les 3 positions du powerXswitch.  A noter que ma bino, je l'ai eu d'occasion, C'est une Denk II modèle Newton, avec le powerXswitch permettant le plus fort grossissement  sans lentilles. Les 2 bras du switch sont les positions réduites. J'ai mis un moment à tomber sur le modèle m'intéressant en occas. 

DSC_0227.thumb.JPG.8a7489d8b97638bac49321c2c8f3e713.JPG

 

Cela rentre entièrement dans mon P.O sans dépasser du côté du secondaire. Elle est dédiée uniquement au planétaire, donc je n'éprouve pas le besoin de la monter en direct pour descendre en grossissement et donc gagner du champ. J'utilise encore le powerXswitch le temps de définir mes réels besoins en terme de grossissements (forts) et de voir si éventuellement l'achat d'un FFC est pertinent ou pas. (j'ai une bague d'adaptation Denk/T2).

Edited by Apollyn
Link to post
Share on other sites

Salut

Un compte rendu exhaustif et fort bien écrit.

Je suis surpris de la qualité optique de ces miroirs sandwich. Il faut voir si elle est systématique, mais ces miroirs ont l'air bien intéressants.

Tu ne viendrais pas aux Estivales cette année par hasard pour voir la bête de plus près? :be:

Link to post
Share on other sites

Salut à toi et merci,

 

Pour le côté systématique, je ne pourrai bien évidemment pas te répondre. Il faut aussi prendre mon avis avec des pincettes pour l'instant. Je n'ai jamais mis l’œil dans un télescope avec un miroir d'artisan. Je n'ai pas de connaissances techniques poussées en optique, ni de banc de test, mais comparé à mon ES300 j'aime vraiment beaucoup ce que j'y vois pour l'instant.

 

Pour les estivales, comment dire... Mon laser aurait peut être été un indice. Je ne suis pas quelqu'un de vraiment sociable, j'aime être seul ( je tolère ma femme :p) durant mes observations. Alors je préfère te répondre non maintenant et changer d'avis plus tard, que l'inverse. 

 

C'est pas très cool comme réponse, mais au moins c'est direct.

 

Bien à toi.

Edited by Apollyn
Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Apollyn a dit :

Salut à toi et merci,

 

Pour le côté systématique, je ne pourrai bien évidemment pas te répondre. Il faut aussi prendre mon avis avec des pincettes pour l'instant. Je n'ai jamais mis l’œil dans un télescope avec un miroir d'artisan. Je n'ai pas de connaissances techniques poussées en optique, ni de banc de test, mais comparé à mon ES300 j'aime vraiment beaucoup ce que j'y vois pour l'instant.

 

Pour les estivales, comment dire... Mon laser aurait peut être été un indice. Je ne suis pas quelqu'un de vraiment sociable, j'aime être seul ( je tolère ma femme :p) durant mes observations. Alors je préfère te répondre non maintenant et changer d'avis plus tard, que l'inverse. 

 

C'est pas très cool comme réponse, mais au moins c'est direct.

 

Bien à toi.

Bah figures toi que je suis un peu comme toi, plutôt réservé et aimant faire les choses seul, mais depuis que j'ai mis les pieds aux Estivales pour la première fois il y a 5 ans, pour rien au monde je ne raterai ce rassemblement convivial et bucolique . J'y vais tous les ans avec ma chère et tendre, et cette année avec Bébé :)

Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, Yoann DEGOT LONGHI a dit :

mais depuis que j'ai mis les pieds aux Estivales pour la première fois il y a 5 ans, pour rien au monde je ne raterai ce rassemblement convivial et bucolique

 

Hélas bien trop loin en ce qui me concerne, dommage. Peut être si je déménage plus au sud (mon pays d'origine le Sud)

Link to post
Share on other sites

Ok 400g je comprend mieux ce que le FT t'a apporté ! :)

 

Ah le double perçage des tubes maintenant que tu le dis on les voie très bien sur la photo, vraiment une bonne idée du constructeur.

 

Même avec les petites améliorations que tu as apporté cela reste très accessible et avec ce dobson la concurrence n'à qu'à bien se tenir !

Link to post
Share on other sites

Salut,

Très interessant ce retour d'infos, merci Apollyn.

Tes préoccupations sur l'encombrement et la transport du matériel recoupent les miennes, et l'ultra-portabilité impactant sévèrement le coût, je vais viser plus petit que ce 350mm :b: 

Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, keymlinux a dit :

Salut,

Très interessant ce retour d'infos, merci Apollyn.

Tes préoccupations sur l'encombrement et la transport du matériel recoupent les miennes, et l'ultra-portabilité impactant sévèrement le coût, je vais viser plus petit que ce 350mm  

 

 

Salut à toi,

je te remercie et bonne chance avec ton choix.

 

J'en profite aussi pour éditer le 1er post. J'avais parlé trop vite, ce matin j'ai reçu les frais de douanes :mad: un peu moins de 200 euros. J'ai mis à jour le 1er post en conséquence. 

2300 euros donc au total, frais de port inclus.

Edited by Apollyn
Link to post
Share on other sites

Merci pour ce compte rendu très bien détaillé :)

Je possède également le SkyHub installé sur mon Dobson Factory qui me permet d'utiliser le DOB en push to avant mon téléphone. Excellent système très simple d'utilisation avec SkySafari Pro.

Edited by JOKO
Link to post
Share on other sites
  • 1 year later...
  • 2 months later...

Bonjour Apollyn,

Voici un moment que tu as ton Hubble optics. J'envisage de partir sur un Dobson Ultra light (pour des raisons de transport). L'UL 16" me fait de l'oeil mais les post anglophone ou francophone sont mitigé sur le miroir.

Quel est ton retour en visuel depuis que tu l'as? Tu as dû faire quelques sorties maintenant pour avoir un bon retour d'expérience.

De même, la collimation et sa tenue sur le terrain (de nuit) pas trop galère ?

 

Merci

Guillaume

Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Guillaume_21 a dit :

De même, la collimation et sa tenue sur le terrain (de nuit) pas trop galère ?

 

 

 

Le 17/03/2018 à 19:53, Apollyn a dit :

J'ai effectué ma collimation en début de soirée et j'ai eu une température quasi constante ( 2 degrés d'écart entre le début et la fin). Toute la nuit et bien des manipulations plus tard rien n'avait bougé.  Pour être précis, la collimation avait bougé d'environs 1 mm sur le Tublug au 3/4 de la nuit. Je suis extrêmement content de cela. Ce n'était pas le cas de mon ES 300 qui me demandait de réajuster légèrement la collimation 2 à 3x par nuits.

 

;)

Link to post
Share on other sites

Super 😉. Merci.

A force de lire et relire les postes, je me souviens plus des détails.

Un retour sur la qualité du miroir ? Est-ce que la résolution est correcte en visuel (je suis plus CP que planétaire)?

Je me doute que ce n'est pas de l'artisan mais est ce que ce que c'est un cul de bouteille ?

Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Guillaume_21 a dit :

Bonjour Apollyn,

Voici un moment que tu as ton Hubble optics. J'envisage de partir sur un Dobson Ultra light (pour des raisons de transport). L'UL 16" me fait de l'oeil mais les post anglophone ou francophone sont mitigé sur le miroir.

Quel est ton retour en visuel depuis que tu l'as? Tu as dû faire quelques sorties maintenant pour avoir un bon retour d'expérience.

De même, la collimation et sa tenue sur le terrain (de nuit) pas trop galère ?

 

Merci

Guillaume

 

 

Bonjour Guillaume,

 

Je suis très satisfait de mon UL 14. Au point d'avoir décidé d'en faire mon télescope pour au moins les 10 prochaines années et donc de faire quelques ajouts de confort dessus vu qu'il en vaut la peine (Goto+ASIair+EAF+Zwo 385 MC).

Je ne sais pas si cela est une quelconque indication de la qualité de mon miroir mais voici ce que j'arrive à sortir pour l'instant sur NGC 7331:
1350589696_capture4ngc733112septembre2019.thumb.png.861d18a6ff3fcf30ef9adce96ca79c12.png

Et sur M27:

1408916829_capture3M2712septembre2019.thumb.png.27e8db0df26a764b01e010b93f1c1781.png

En gardant en tête que je dois certainement pouvoir faire mieux (voir beaucoup mieux une fois que je maîtriserai mon matos et je débute en VA).

 

Je peux juste confirmer ce que j'avais dis sur mon premier post:

Le miroir de mon UL est meilleur que celui de feu mon  ES300 et j'en suis vraiment très satisfait.

 

Je ne sais pas vraiment si cela t'aidera...

 

Cordialement,

 

Fabien

Edited by Apollyn
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

vraiment un CR interessant car c'est le genre de structure que l'on voit toujours en photo mais dont on a jamais de retour en France.

 

j'ai qques questions.

-  Pour toi quel intérêt tu trouves avec le miroir sandwich, les infos sur la masse ne semblent pas mettre en évidence un gain de masse substantiel, c'est même parfois plus lourd :( . est ce que tu trouves un gain de mise en temperature ?

- Je trouve que le reglage du secondaire et son support semblent complétement pompés de chez Obsession. Sur Obsession c'est vraiment pas top, ici avec des branches plus épaisses c'est peut etre mieux. Le cerclage pour tenir le miroir avec la ouate pour le poussé est vraiment pas génial (difficulté d'orientation du miroir de calage, si c'est bien en position il faut pas toucher!!). Ici sur ton télescope on  voit que le miroir secondaire n'est pas en contact avec le rebord du cerclage et donc ne semble pas être à 45° si le cerclage est coupé à 45°. quel est ton sentiment sur le sujet ?

- Tu charges bcp ton PO, comment se comporte le support en L vissé sur l'anneau (fixé par  2 ou 3 vis ?), est ce qu'il  fléchit  avec la masse de tous tes accessoires ? sur plusieurs structures avec des conceptions comparables, on observe des flexions du support qui ne peuvent pas tenir un paracorr et un ethos 21mm ss perdre la collimation.

- le tourillon est en 2 morceaux ss recouvrement sauf si c'est fait avec la piece de jonction, est ce que la transition des 2 portions se fait ss accoup ? est ce que tu peux nous faire une photo ? 

 

merci

 

Yannick

 

 

 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.