kiwi74

L'autoguidage et ses secrets !!!

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Pour faire suite aux deux derniers articles sur l'astrophoto (Débuter l'astrophoto avec un simple trépied photo et Débuter en astrophoto avec une monture équatoriale motorisée), voici la suite logique de la progression de l'astrophotographe : l'autoguidage !!!

 

 

L'autoguidage et ses secrets

 

 

9609-1254741752.jpg

Config JackStrato

 

 

 

 

Remplacer l'œil par un capteur

 

Pour assurer un suivi parfait de votre télescope ou lunette pendant une pose photographique, vous pouvez rester près de lui, l'œil rivé à l'oculaire guide et apporter les corrections manuellement... Et ceci avec tous les inconvénients qui y sont liés, courbatures dues à la position de l'oculaire guide, froid, immobilité... Cette méthode était appliquée par presque tous les astrophotographes en argentique il y a quelques années encore...

Mais à l'heure de la révolution du numérique, voici l'autoguidage !!!

Il s'agit désormais de remplacer votre œil par un capteur numérique et de relier ce dernier à un ordinateur.

Autoguider revient donc à remplacer l'œil par une caméra, et les doigts actionnant les boutons de la raquette de commande par une interface électronique.

Cette dernière solution offre davantage de souplesse et une certaine liberté à l'observateur qui peut alors observer le ciel à l'aide d'un dobson par exemple, et de vérifier de temps à autres qu'il n'y a pas de plantage du système !!!!

 

 

Cette solution vous intéresse ???? Alors détaillons tout cela !!

 

8154-1255188086.jpg

Config Kiwi174

 

 

 

Deux méthodes possibles

 

Afin de traquer une étoile guide avec une caméra, on utilise généralement un petit instrument fixé en parallèle de l'instrument imageur. L'ensemble est généralement maintenu par un support mécanique muni de réglages permettant de choisir une étoile guide proche de l'objet imagé.

Toutefois, ce montage n'est pas sans inconvénients...

En premier lieu, il induit une charge supplémentaire sur la monture. Il faut donc être vigilent aux caractéristiques de la monture car surcharger une monture la fera vieillir plus vite et créera une usure prématurée des moteurs....

Autre point délicat, le montage doit être le plus rigide possible pour limiter voire éliminer les flexions entre le tube imageur et le tube «*guidage*».

Deuxième méthode, si votre monture est déjà en capacité de charge proche du maximum en visuel, il reste une dernière solution pour limiter la charge : le diviseur optique.

Ce dispositif permet, grâce à un prisme, de dévier une partie du faisceau optique de l'instrument principal vers un porte oculaire où est montée la camera de guidage. Ce système est simple mais limite très fortement le choix de l'étoile guide.

Pour ce dernier choix, il faut privilégier une caméra sensible.

 

 

Choix du système

 

En fonction des moyens de chacun, de votre matériel, diverses solutions s'offrent à vous afin de mettre en place un système de guidage.

 

 

Ce dernier se compose de trois points :

  1. la camera
  2. l'interface électronique
  3. le logiciel

La Camera :

Plusieurs choix s'offrent à vous, des solutions coûteuses aux solutions «*bricolages*».

En solution couteuse, vous pouvez choisir une camera CCD équipée d'un double capteur. Le capteur principal qui servira à imager, et le second à autoguider. Cette solution a l'avantage de vous passer de tout système ou bricolage pour le montage d'une lunette en parallèle ou l'ajout d'un diviseur optique. Malheureusement, ces caméras coûtent très chers...

Pour le commun des astrophotographes, il existe deux autres solutions.

La webcam modifiée longue pose. Actuellement, c'est la Philips SPC 900 qui a le vent en poupe car elle est équipée d'un vrai capteur CCD, donc plus sensible qu'une webcam classique.

La seconde solution est de vous proposer une caméra type PL1-M. Très simple à mettre en œuvre par rapport à une webcam modifiée, elle a cependant un défaut. Un capteur CMOS, moins sensible qu'une CCD.

Pour les astrophotographes utilisant un APN uniquement, il existe depuis quelques mois une nouvelle camera d'autoguidage, se passant d'ordinateur : la LVI. En effet, grâce à elle, plus besoin d'ordinateur (ou alors à la limite, il servira à faire la MAP, puis hop, on le met en veille et on le rallume de temps à autres, via sa batterie, pour voir que la MAP n'a pas bougé), et de ce fait, on dispose d'une autonomie accrue si on utilise une batterie sur le terrain.

 

8154-1255189002.jpg

Philips SPC900

 

8154-1255189607.jpg

PL1-M

 

1461800.jpg

LVI

 

 

L'interface :

Une fois la caméra choisie, il vous faudra mettre en place une interface de guidage.

Cette dernière fait office de raquette de commande pilotée par ordinateur. C'est elle qui donne les instructions de correction à la monture.

Pour la webcam modifiée, il y a un câble USB qui part de la caméra à l'ordinateur, et un autre qui part de l'ordinateur à la monture. Cette solution, un peu lourde à mettre en œuvre, car elle oblige l'utilisateur à chercher les pilotes ASCOM sur internet, jongler avec différents logiciels...

Les caméras type PL1-M, sont plus simple à mettre en œuvre. Elles sont pourvues d'un seul câble USB, reliant la camera à l'ordinateur, et d'un autre câble, de la camera à la monture via le port ST4. Les instructions de guidage sont données directement à la monture.

 

 

Le logiciel :

Il permet de sélectionner l'étoile guide qui s'affichera sur l'écran. Après une petite période de calibration de la monture, voici cette dernière prête à autoguider.

Heureusement pour l'astrophotographe, il en existe plusieurs, des payants et des gratuits.

Les plus utilisés sont PHD Guiding (à gauche) et Guidemaster (à droite).

 

8154-1255189908.jpg8154-1255190057.jpg

 

 

3d-leve-le-doigt.gif

Voici deux tutos au format PDF vous expliquant le fonctionnement de ces deux petits programmes :

http://www.pixelsetphotons.com/index.php/Docs-Autoguidage/Voir-categorie.html

 

 

 

Voilà pour la théorie... car la pratique est tout autre....

 

Voici une liste non exhaustive des points à ne pas négliger :

 

La mise en station :

A ne pas négliger. Plus la mise en station est précise, moins il y aura de corrections à réaliser pendant l'acquisition.

 

Le Backlash :

Il s'agit d'un temps de réponse plus ou moins long lorsqu'un ordre de rattrapage est donné à la monture. Il a pour origine un jeu mécanique plus ou moins prononcé dans les roues dentées de la monture. Ces jeux peuvent être réduits en optimisant les serrages, en changeant les graisses....

 

L'équilibrage :

Bien équilibrer la monture (avec les contrepoids surtout) est très important afin de ne pas forcer sur les moteurs à chaque correction.

 

 

3d-leve-le-doigt.gif

Voici un lien avec des photos de configurations photos :

http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=53580 (ne pas hésiter à ajouter votre configuration ;)

 

 

 

Des liens pratiques :

M42 Optic (PL1-M) => http://www.m42optic.fr/pro/catalog/product_info.php?products_id=383

Pierre Astro (modifif de votre webcam SPC900) => http://www.pierro-astro.com/Webcam.html#1

Pierre Astro (interface pour EQ6 - Atlas EQ-G) => http://www.pierro-astro.com/EQMod.html

PHDGuiding => http://www.stark-labs.com/phdguiding.html

Guidemaster => http://www.guidemaster.de/index_en.asp

ASCOM (pour la communication du PC vers la monture) => http://ascom-standards.org/

 

 

Combien ça coûte ????

Pour des raisons pratiques, voici combien coûte une configuration photo comme la mienne (la deuxième photo) avec les liens vers les pages directes des magasins :

Monture Atlas EQ-G : 1300€ (chez Optique Unterlinden)

Orion 150/750 optimisé photo : 400€ (chez Optique Unterlinden)

Lunette Nilta 70/700 : 100€ (chez Optique Perret)

camera PL1-M : 250€ (chez M42 Optic)

Anneaux de guidage et sa platine : 55€ (chez Optique Unterlinden)

batterie auto 45Ah : 60€

Ordinateur : pas besoin du dernier cri, on peut compter 400€

 

TOTAL : 2 565€

 

Ce total ne prend pas en compte la DSI Pro II et ses filtres LRVB (625€ chez L'Astronome, la roue à filtre Orion (120€ chez Optique Unterlinden). Ça c'est pour la CCD, le montant TOTAL s'élève à 3 310€)

 

Si on y met mon EOS 1000D (350€) et un correcteur de coma MPCC (126€), le total s'élève cette fois-ci à 3 041€.

 

Les prix peuvent varier d'un vendeur à un autre (voire d'un pays à l'autre)...

 

Si vous avez d'autres configurations et que vous voulez donner le tarif de la votre, c'est possible en m'envoyant un MP précisant les différents éléments et leur prix ainsi qu'une photo, je la rajouterai ici. Ça serait intéressant de pouvoir comparer, car même s'il est vrai que l'imagerie sérieuse a un coût certain, il n'est pas rare de voir de très jolies photos sur le forum avec des configs très light, genre autoguidage sur une EQ3-2 !!!!!

 

=======================================================

 

Voilà, merci de m'avoir lu :)

 

Maintenant place aux commentaires, précisions à apporter.... n'hésitez pas à donner votre contribution :cool:

 

Kiwi ;)

Edited by Newton
  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Gros bravo pour ce guide qui sera très utile à beaucoup de monde je pense :)

 

Continuez comme ça avec vos guides c'est super !

 

Mougous §

Share this post


Link to post
Share on other sites

ah mince alors j'attendais de voir un picastro avec impatience ... peut etre qu'un membre possesseur de cette config pourrait poster la dessus, merci à lui/elle

 

pour le reste, bravo, ça fera un jolie post it pour cette belle réponse à la récurrente question de l'autoguidage !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon travail Kiwi çà peu aider grandement de nouveaux astram qui veulent débuter sans se tromper dans leurs choix.

félicitation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une bonne explication de l'autoguidage, ça paraît même très simple de faire de l'autoguidage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Kiwi,

Vraiment superbe ton exposé sur l'autoguidage. C'est vraiment très clair et simple à comprendre. Bravo pour ce travail.

Franck

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour vos commentaires ;)

 

ah mince alors j'attendais de voir un picastro avec impatience ... peut etre qu'un membre possesseur de cette config pourrait poster la dessus, merci à lui/elle

 

 

Hélas, je ne "travaille" pas avec un Picastro.... et je ne connais pas dans mon entourage d'astrams s'en servant....

 

Mais c'est vrai qu'un tuto sur Picastro peut être utile !!!!

 

 

Bon travail Kiwi çà peu aider grandement de nouveaux astram qui veulent débuter sans se tromper dans leurs choix.

félicitation.

 

Merci LGT150, et c'est bien le but de ce tuto, expliquer le fonctionnement et les différents modes de guidage ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Kiwi

Peut-être devrais tu indiquer les tutos français de Guidemaster et PHDGuiding?

 

Ayé, c'est rajouté !!!!

 

Merci Gérard pour ta contribution ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut,

bravo pour ton exposé ...

le hasard fait que j'ai justement acheté une pl1m et une lunette guide hier

et que je viens de monter:wub:ca réponds a qq questions que je me posais encore:b: merci;)

Share this post


Link to post
Share on other sites



Choix du système

 

En fonction des moyens de chacun, de votre matériel, diverses solutions s'offrent à vous afin de mettre en place un système de guidage.

Ce dernier se compose de trois points :

  1. la camera
  2. l'interface électronique
  3. le logiciel

 

 

 

Il y a aussi le système de guidage LVI Smartguider.

 

Celui ci présente pour moi l'énorme avantage d'être complètement autonome. On peut donc sur le terrain se passer complètement d'un ordinateur portable.:cool: ..et profiter ainsi pleinement de sa vision nocturne pour faire du visuel avec un autre instrument pendant que les images se prennent toutes seules.

 

Délicat d'en parler en détails pour le moment car je l'utilise seulement depuis très peu de temps. La prise en main est en tous cas très simple et intuitive.

Il est distribué en France par Optique et Vision..:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Très sympa ce tuto : tout est très clair et bien organisé : félicitation : espérons que cela permettra au plus grand nombre de franchir le pas ....

 

amicalement

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a aussi le système de guidage LVI Smartguider.

 

Celui ci présente pour moi l'énorme avantage d'être complètement autonome. On peut donc sur le terrain se passer complètement d'un ordinateur portable.:cool: ..et profiter ainsi pleinement de sa vision nocturne pour faire du visuel avec un autre instrument pendant que les images se prennent toutes seules.

 

Délicat d'en parler en détails pour le moment car je l'utilise seulement depuis très peu de temps. La prise en main est en tous cas très simple et intuitive.

Il est distribué en France par Optique et Vision..:)

 

Merci CEMOI pour ta précision.

 

En effet la LVI peut être une très bonne solution pour celui qui n'image qu'avec un APN, car hormis la phase de la MAP, l'astrophotographe peut se passer d'un ordinateur.

 

C'est dommage qu'elle ne soit pas plus répandue.... Manque de publicité ???

 

En tout cas, je l'ai rajoutée dans l'article ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Kiwi174 :)

 

Ton article est très intéressant, bravo tu as sans doute passé du temps pour le rédiger :o

 

Combien ça coûte ????

 

Autant faire du visuel à ce prix là, mais enfin le résultat lorsque l'on découvre tes photos .................................... :wub:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Kiwi, félicitations pour le boulot fourni.:)

 

Pour répondre à hb38 voila la photo de ma monture GP avec Picastro, l'autoguidage est aussi simple:

une webcam ou autre PL-1, logiciel GM ou PHD, un adaptateur USB/série, et hop, autoguidage du Picastro via commandes LX200. ;)

 

modifgpddpic0006.th.jpg modifgpddpic0005.th.jpg

 

Daniel

Edited by danield

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet la LVI peut être une très bonne solution pour celui qui n'image qu'avec un APN, car hormis la phase de la MAP, l'astrophotographe peut se passer d'un ordinateur.

 

C'est dommage qu'elle ne soit pas plus répandue.... Manque de publicité ???

 

Pour ce qui est de la mise au point, j'utilise la fonction "aperçu en direct" de mon apn. (Canon 20Da) Ce mode permet un affichage direct en x5 ou x10. Il suffit de centrer une étoile. La précision me semble suffisante pour ne pas utiliser un ordi juste pour cela. Et c'est aussi moindre mal pour la vision nocturne comparé à la lumière d'un écran d'ordi.

 

Manque de publicité pour ce système de guidage ? Je ne sais pas... C'est un petit fabricant italien qui ne doit pas exister depuis bien longtemps. Et puis c'est une solution qui coûte un peu plus cher qu'une webcam modifiée et un logiciel gratuit...

C'est un des rares systèmes de guidage autonome qui est actuellement disponible. Je l'ai trouvé sur le net en faisant des recherches sur le critère "no computer !" ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo Kiwi pour ton exposé clair est bien fait!

Peut être une petite continuité sur le logiciel Guide Master que j'utilise avec bonheur !!

Voici un screen-shot de l'interface

 

8428-1230657648.jpg

 

A gauche la fenêtre principale avec l'étoile guide.

A droite la fenêtre de guidage avec différents réglages et informations !

tout en bas à droite un zoom sur l'étoile guide, et a gauche le barycentre, c'est a dire les points d'impact de l'autoguidage pou centrer la monture dans le pixel d'origine !

 

Je reviens une course à faire OUPS, c'est dimanche

 

 

 

Cordialement

Pascal

Edited by pascvale13

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

je ne connaisais pas tes deux premiers articles sur l'astrophoto, mais là je n'ai plus d'excuses pour comprendre et débuter l'autoguidage.

je vais enfin pouvoir utiliser la 152 et l'Atik 314L .

MERCI KIWI.

Etienne

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

superbe suite, je pense que ca me servira un peu plus tard quand j'y passerai aussi..

 

Pat

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour compléter l'ensemble il faudrait poster des photos de ciel profond faites avec ce système autoguidé.

 

Pat

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Scopy

Bonjour Kiwi !!

Un grand bravo pour ton article clair, complet et bien illustré !

Le passage à l'autoguidage est toujours un peu malaisé, et nul doute que cet article aidera de nombreux astrams à sauter le pas !

Merci à toi :) !!

 

Amitiés, Anne

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super résumé kiwi! Bravo! Totalement d'accord avec gérard Wapedia!

 

@+

 

broxot

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Kiwi174 :)

 

Ton article est très intéressant, bravo tu as sans doute passé du temps pour le rédiger :o

 

Autant faire du visuel à ce prix là, mais enfin le résultat lorsque l'on découvre tes photos .................................... :wub:

 

Merci Dédé pour le compliment ;)

 

C'est vrai que cela représente un coût certain qu'un pur visuel comme toi peut avoir du mal à comprendre, mais il faut de tout pour faire un monde :) Attention Dédé, ce n'est pas une critique. ;)

 

 

Pour compléter l'ensemble il faudrait poster des photos de ciel profond faites avec ce système autoguidé.

 

Pat

 

Salut Pat,

 

Ce n'est pas le but de l'article, qui a pour seul but de présenter ce qu'est l'autoguidage.

 

Mais rassure toi, quasiment tout ceux qui postent ici sur le forum, utilisent un système d'autoguidage. Si tu veux savoir comment autoguident-ils, n'hésite surtout pas à demander ;)

 

 

Salut Kiwi, félicitations pour le boulot fourni.:)

 

Pour répondre à hb38 voila la photo de ma monture GP avec Picastro, l'autoguidage est aussi simple:

une webcam ou autre PL-1, logiciel GM ou PHD, un adaptateur USB/série, et hop, autoguidage du Picastro via commandes LX200. ;)

 

modifgpddpic0006.th.jpg modifgpddpic0005.th.jpg

 

Daniel

 

Salut Daniel,

 

Merci pour tes photos de ton Picastro, c'est vrai qu'on en entend souvent parler, mais peu d'info circule à ce sujet.

 

Je t'avoue que moi même je n'y connais pas grand chose :confused:

 

 

 

y serait-y pas bien dans la Wapedia?

 

Super résumé kiwi! Bravo! Totalement d'accord avec gérard Wapedia!

 

Oui, il sera intégré à la Wapédia.

 

J'attends juste d'avoir d'autres retour et/ou précisions à apporter avant de le mettre. Depuis hier, j'ai déjà effectué deux ajouts ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.