Jump to content

La science vue par nos dirigeants !


rmor51
 Share

Recommended Posts

Je viens de découvrir qu'à l'été 2020, le spatial et en particulier le CNES, était passé de la tutelle du ministère de la recherche à celui de l'économie et des finances ! (source: édito de l'Astronomie qui vient de paraître).

 

Encore une belle idée de nos bornés libéraux, sans jeu de mots!

Le chef n'avait-il pas déjà décrété, qu'on avait besoin de trouveurs, pas de chercheurs. B. Lemaire à décrété une nouvelle ère de la science qui rapporte.

Affligeant de bêtise,  d'incompétence, d'esprit étroit,  qui me remplie de colère.

Comment peut-on être aussi c....?

 

Et ce n'est pas une première ! Sarko avait en son temps passé la tutelle de la répression des fraudes, de l'agriculture au ministère des finances. Avec au passage 25% de personnel en moins et les résultats aujourd'hui : Buitoni, Ferrero, Lactalis, etc.

Edited by rmor51
  • Merci / Quelle qualité! 1
Link to comment
Share on other sites

Simple. 

Scientifique : J'ai besoin de moyens pour faire avancé la science, mais c'est sur du long terme.

Financier: J'ai besoin que le pognon que je te donne me rapporte a court terme et tu n'as que ça.

Conséquence: Une fuite des cerveaux et des compétences vers les pays qui investissent dans la recherches et laisse bossé les scientifiques.

Résultat: Des brevets qui appartiennent a des sociétés et pays hors de France et qui rapportent des milliards alors que nous avions tous ici. 

C'est triste.

Link to comment
Share on other sites

C'est réellement triste et affligeant. 

 

Le plus agaçant c'est la justification "Prendre une part véritable dans le NewSpace."

 

De l'autre coté de l'atlantique (où tout n'est pas parfait loin de là) cette équation ne semble pas poser de problème nécessitant la réorientation totale des budgets.

La NASA a favorisé l'essor du NewSpace en s'appuyant sur des acteurs privés tout en consacrant  la plus grande partie de son budget à la science et en conservant une planification à long terme pour préparer des missions ambitieuses.

Edited by kalhaar
Link to comment
Share on other sites

Le 28/06/2022 à 20:44, rmor51 a dit :

Je viens de découvrir qu'à l'été 2020, le spatial et en particulier le CNES, était passé de la tutelle du ministère de la recherche à celui de l'économie et des finances ! (source: édito de l'Astronomie qui vient de paraître).

 

Encore une belle idée de nos bornés libéraux, sans jeu de mots!

Celles et ceux qui ont fait carrière dans la recherche ne peuvent pas ignorer le mode réel de fonctionnement de la répartition des crédits :

"Tu es mon pote, tu auras du pognon. Je ne t'aime pas, tu n'auras que le minimum."

 

C'est pour s'être rebellée contre cette méthode à la fin des années 80 que notre équipe pourtant performante, nous avions gagné deux ans et demi sur le planning initial de recherche de 10 ans, a été dissoute. "Ordre de l'Élysée".

 

Je voulais que sonne aussi cette cloche.

 

Depuis plusieurs années la république autonome des fonctionnaires du ministère de la Recherche a été mise en garde pour ses méthodes plutôt spécieuses. La "fête" a malgré tout continué, elle est désormais finie et je trouve cela bien pour l'intérêt de la recherche.

 

Enfin vouloir comparer la recherche en France et aux USA, est très vain. Une équipe américaine avant de démarrer la première réunion du projet doit IMPÉRATIVEMENT avoir trouvé ses financements à quasi intégralité dans la sphère privée. Le financement public c'est peanuts et le plus souvent militaire, si l'on excepte les grands chantiers aérospatiaux des années 60 et 70 car beaucoup plus politiques que scientifiques. Mais là j'enfonce une porte ouverte.

 

Ney

  • J'aime 3
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

D'accord avec le fait que faire une comparaison avec les US n'est pas de mise. Pour ce qui concerne la France, il est établi depuis des lustres que l'investissement a toujours été, majoritairement, le fait des acteurs publics, état ou collectivités.  Vouloir imiter les US en réduisant les budgets publics, comme cela est fait depuis des années, en se disant que le privé va prendre la relève, relève de la pensée magique, à mon sens. Le capitalisme français est ce qui l'est et n'est pas prêt de changer !

Et en appliquant cette pensée magique à toute l'économie, petit à petit le pays régresse: que ce soit dans la santé, l'éducation, l'agriculture, la recherche, les routes (n°1 il y a 20 ans, n°18 à ce jour en Europe), etc,etc.

Edited by rmor51
  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, 22Ney44 a dit :

 

Enfin vouloir comparer la recherche en France et aux USA, est très vain. Une équipe américaine avant de démarrer la première réunion du projet doit IMPÉRATIVEMENT avoir trouvé ses financements à quasi intégralité dans la sphère privée.

Là, à mon avis tu as tout dit. ET quelle est la conséquence immédiate de l'obtention de fonds privés ? Il semble de bon ton voire convenu de faire plaisir à ses donateurs, donc d'aller dans leur sens. Par contre, concernant la comparaison France USA, je suis de moins en moins sûr de la vanité de la chose. Et c'est ici ce qui est inquiétant

 

Link to comment
Share on other sites

Désolé, je n'ai pas été clair.

e ne cherchais pas à comparer la recherche en France et aux USA.

La je me bornais à comparer les orientations budgétaires des deux agences CNES et NASA.

 

Par contre très honnêtement je n'ai pas creusé plus que les chiffres annoncés dans l'édito de l'Astronomie.

(Je profiterai du week-end pour jeter un coup d'œil). 

Link to comment
Share on other sites

Même avec des financements publics, la NASA passe un temps fou à communiquer pour justifier ses folles dépenses auprès du contribuable américain.  Regardez les missions martiennes, et plus près de nous dans le temps, les annonces sur le JWST. Il est assez étonnant (en fait, on ne s'étonne plus de rien...) de lire que l'on sait ce que l'on va pouvoir découvrir, alors que la science doit ses plus remarquables avancées à l'inattendu : l'expérience qui ne donne pas les "bons" résultats, la théorie qui conduit à l'absurde, l'observation d'un phénomène inconnu jusqu'alors.

Bref : les "trouveurs", ça n'existe pas.

  • Merci / Quelle qualité! 1
Link to comment
Share on other sites

De plus en plus, les thèses complotistes parviennent à retourner la population contre les « scientifiques » qui « cherchent des choses qui ne servent à personne (*) mais qui coûtent un bras, alors qu’on devrait plutôt dépenser l’argent pour nourrir les populations affamées ». 
 

(*) ben oui, la Terre est plate, les dinosaures vivaient il y a 6000 ans, avant le déluge, l’espace n’est qu’une image peuplée des âmes des défunts, etc. Et le reste, c’est Dieu qui l’a conçu, donc faut pas chercher à comprendre.

 

Dans ces conditions, allez expliquer les résultats sur le boson de Higgs au CERN, avec ses machines immenses, ou l’image du trou noir de la Voie Lactée (j’ai entendu « tout ça pour ça !»).

  • Merci / Quelle qualité! 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Fred_76 a dit :

De plus en plus, les thèses complotistes parviennent à retourner la population contre les « scientifiques » qui « cherchent des choses qui ne servent à personne (*) mais qui coûtent un bras, alors qu’on devrait plutôt dépenser l’argent pour nourrir les populations affamées ».

 

À la question "mais m'sieur, à quoi ça sert dans la vie de tous les jours ?", je réponds : "les seules activités vraiment utiles sont manger, dormir et se reproduire*". Et c'est la version "soft", je me suis laissé aller jusqu'à répondre à une fille qu'elle préférait peut-être apprendre la cuisine et la puériculture. Ça lui a fait comprendre que la dignité de l'espèce humaine ne résidait pas dans les activités "utiles".

 

* : ou alors "à ne pas mourir idiot", mais ça donne l'impression que l'on connaît la recette, bref, c'est du bluff...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Surtout ce sont en très grande majorité des littéraires de formation. Le dernier ministre de la recherche scientifique, scientifique lui-même, Daniel Curien dans les années 80.

La plupart ne sont pas à même d'avoir une vue d'ensemble sur un problème scientifique et d'en comprendre tenants et aboutissants. Regardez les vidéos des auditions des députés et sénateurs recevant JM Jancovici et vous saisirez leurs insondable désarroi face à un discours technique.

  • Snif, c'est trop triste 1
Link to comment
Share on other sites

j'ai vu cette sequence. il a vexé un senateur. aussi obèse que larcher ... c'est bien le confit de canard, mais cela ne fera pas tourner les moteurs de bus ...

Le 30/06/2022 à 14:31, Fred_76 a dit :

De plus en plus, les thèses complotistes parviennent à retourner la population contre les « scientifiques » qui « cherchent des choses qui ne servent à personne (*) mais qui coûtent un bras, alors qu’on devrait plutôt dépenser l’argent pour nourrir les populations affamées ». 
 

(*) ben oui, la Terre est plate, les dinosaures vivaient il y a 6000 ans, avant le déluge, l’espace n’est qu’une image peuplée des âmes des défunts, etc. Et le reste, c’est Dieu qui l’a conçu, donc faut pas chercher à comprendre.

 

Dans ces conditions, allez expliquer les résultats sur le boson de Higgs au CERN, avec ses machines immenses, ou l’image du trou noir de la Voie Lactée (j’ai entendu « tout ça pour ça !»).

et quand on se prends une epidemie dans la tronche, ca crie au loup, "ouin ouin, etc au final les toubibs ne savent rien"

 

si on se pose pas de questions, on apprendra rien de plus

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, f16_wishes a dit :

recherche fondamentale. cela n'interesse pas les politiques, dont le mandat est de 5 ans.

ils n'ont rien compris.

Hum ! Pas si sûr. Votre affirmation est une phrase lapidaire vite plaquée pour laquelle il serait intéressant que vous apportiez une argumentation détaillée et illustrée.

 

Pour ma part je pars de 1492, date symbolique de la Révolution scientifique et cherche à comprendre ce qui a fait la conduite de notre monde, non plus sur le principe féodal, mais selon le triptyque "Royaume, Trésor, Innovation" qui traduit en termes modernes donne " Pouvoir, Finances, Recherche". Chacun ne peut faire autrement que de s'alimenter de l'autre. Le Pouvoir s'alimente de la Finance, la Finance de la Recherche, la Recherche du Pouvoir. Il ne peut y avoir qu'interdépendance entre ces trois piliers pour que le Système Occidental au départ mais planétaire maintenant tienne debout à savoir : Promesse est faite que demain sera plus riche qu'aujourd'hui, rien ne nous interdit alors de profiter dès aujourd'hui de la richesse de demain. Il n'y a que l'Innovation, et par conséquent la Recherche qui puisse faire tenir la promesse.

 

Depuis plus de 500 ans maintenant, une préoccupation majeure, sinon la principale préoccupation après celle du maintien et de la reconduction de son pouvoir, a été et restera très longtemps encore* pour un personnage politique aux affaires (celui ou celle détenant réellement le pouvoir, excluant de fait les seconds rôles qui ne font que de la figuration), l'existence d'une recherche active et performante. C'est un peu opposé à votre affirmation, mais j'en développe les raisons intimes et profondes.

 

Vous avez la main.

 

Ney

 

* : Du moins tant que nous n'aurons pas franchi le cap sans retour de l'effondrement civilisationnel.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

A mon avis cela ne s'est pas amélioré et à suivi la même pente. sinon ça se saurait !

 

On a un président qui a déclaré qu'on avait pas besoin de chercheurs, mais de trouveurs.  D'où le transfert du CNES, en attendant les autres, sous la tutelle des finances.  On va gérer ça comme les hôpitaux, les universités, avec le succès que l'on sait. Comme des comptables, autrement dit des cons à tables. C'est dire leur  niveau !

Edited by rmor51
Link to comment
Share on other sites

The Unprecedented Pacific Northwest Heatwave of June 2021

 

Étude de l'impact d'une vague de chaleur à 50°C sur les hommes, la vie aquatique, les recoltes: 70% des moules et des bernacles mortes, baisse de 30% des recoltes...

Je passe sur les hommes et le reste...

 

Je vais devenir religieux : Prions que cela n'arrive pas chez nous... tout en connaissant les prévisions climatiques qui prevoient des 50°C à 2050 si rien est fait et que les records arrivent plus vite prévu.

 

traduction googlesque du résumé. L'article est en cours de review.

"De la fin juin au début juillet 2021, une vague de chaleur d'une ampleur sans précédent a touché la région du nord-ouest du Pacifique, des terres nommées colonialement Colombie-Britannique (BC) et Alberta (AB) au Canada, et Washington (WA) et Oregon (OR) aux États-Unis.  De nombreux endroits ont battu des records de température quotidienne maximale de plus de 5°C.  Le record national canadien permanent de température a été battu pendant trois jours consécutifs, à plusieurs endroits, avec la température la plus élevée de 49,6 °C enregistrée, soit 4,6 °C de plus que le précédent record canadien.  Les prévisions météorologiques ont fourni un préavis de la gravité de l'événement, tandis que les prévisions sous-saisonnières ont montré une probabilité considérablement accrue de blocage atmosphérique et de températures élevées avec des délais de 10 jours, et une certaine compétence jusqu'à 18 jours.  Les impacts de cet événement ont été catastrophiques.  Les estimations indiquent qu'au moins 900 décès attribuables sont survenus en Colombie-Britannique, en WA et en OR, probablement l'événement météorologique le plus meurtrier de l'histoire du Canada1.  La chaleur a contribué à la mortalité massive de la vie marine, à la réduction des rendements des cultures et des fruits, aux inondations des rivières dues à la fonte rapide des neiges et des glaciers et à une augmentation rapide des incendies de forêt, ces derniers contribuant à des glissements de terrain dévastateurs dans les mois qui ont suivi.

Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, ursus a dit :

Étude de l'impact d'une vague de chaleur à 50°C sur les hommes, la vie aquatique, les recoltes: 70% des moules et des bernacles mortes, baisse de 30% des recoltes...

Je passe sur les hommes et le reste...

 

Je vais devenir religieux : Prions que cela n'arrive pas chez nous... tout en connaissant les prévisions climatiques qui prevoient des 50°C à 2050 si rien est fait et que les records arrivent plus vite prévu.

Bonsoir @ursus,

Cette publication m'a terrifié et le mot est en dessous de ce que je ressens.

Nous sommes aux portes de l'événement. Le premier signal est une température frisant les 40° C à Brest. Le Sud de l'Angleterre est déjà passé depuis plusieurs jours au dessus de ce seuil. La cause proche nous la connaissons : un bulle froide au large du golfe de Gascogne en tournant dans le sens positif agit comme un ventilateur puisant le chaud au Sud pour le remonter au Nord.

La cause profonde n'a pas été identifiée pour l'instant. Est-ce un épiphénomène ou le début de l'installation durable de nouveaux mécanismes aérologiques que nos ordinateurs chargés de la modélisation ne connaissent pas encore. Rappelons que le modèle majeur en météorologie est le modèle du chaos où un petit actionneur mineur peut entrainer des conséquences gigantesques.

 

Les dirigeants de ce Monde sont devant une décision cornélienne pleine de drames dont l'un ou l'autre choix conduit quoi qu'il en soit à de très graves conséquences pour eux et pour leurs Peuples, c'est à dire nous. Les "Yaka, Fauquon" populistes sont à jeter aux orties, la situation est d'une horrible complexité jamais connue dans notre civilisation.

 

Puisque notre Système mondial est celui de la promesse de demain plus riche qu'aujourd'hui, que cette richesse ne peut être obtenue QUE par la croissance, (un taux de 2% était jusqu'à présent acceptable car l'inflation était jusqu'à maintenant nulle ou négative, mais cette croissance doit maintenant augmenter de la valeur de l'inflation pour préserver le Système), QUE la croissance est linéairement corrélée à la consommation d'énergie, le choix se présente avec une brutale simplicité :

1) Soit pour protéger les Peuples et la civilisation nous conservons le modèle actuel de croissance parce que chaque jour nous profitons de la richesse qui ne sera présente que demain, et alors nous courrons aux catastrophes écologiques dont l'amorce ne peut plus être niée et nous conduit à un terme d'une génération à l'effondrement pour cause de perte des ressources alimentaires.

2) Soit ils décident maintenant de stopper le modèle et les conséquences sont immédiates, en mois tout au plus. Le Stop du modèle actuel est définitivement acquis avec une décroissance de 3 à 5% seulement de la pente de la consommation d'énergie. En passant mondialement sous ce seuil, toute forme d'activité économique s'arrêtera puisque la promesse de demain plus riche ne pourra plus être atteint. Les Bourses dévissent, l'activité financière s'effondre, les capitaux disparaissent tout simplement y compris non seulement nos modestes épargnes mais aussi nos revenus d'où qu'ils proviennent puisqu'ils s'appuient uniquement sur la promesse de demain plus riche qu'aujourd'hui. De toute manière les systèmes d'information qui gèrent nos avoirs ne pourront que s'arrêter faute d'énergie. Comment alors justifier de quoi que ce soit comme droits ? Salaires, retraites, rendements financiers, tout cela s'envole avec l'arrêt inéluctables des ordinateurs. C'est bien cela le point bloquant non négociable du choix de la décroissance n'en déplaise à quelques idéologues de tout poil.

 

La seule toute petite porte de sortie, et encore c'est très très loin d'être gagné, est de trouver rapidement une énergie de substitution TOTALEMENT décarbonnée mais capable de fourniture à caractère industriel, c'est à dire une production massive et permanente ce qui met hors jeu le solaire et l'éolien. Éolien pour lequel il faut justement une source de soutien pour combler l'intermittence de 75 % tout de même à certaines périodes qui arrivent toujours et mécaniquement lors de pics de consommation été comme hiver (pic de froid ou pic de chaud = haute pression = pas de vent régulier voire pas de vent du tout).

 

Seulement voilà, il n'est point besoin de citer tous les dominants économiques et financiers qui ont trop à perdre en changeant de technologie de production d'énergie. Voyez ce qui se passe chez TotalEnergies qui amorce timidement sa reconversion. A chaque décision qui va dans ce sens, la valeur boursière baisse coupant ainsi les moyens de la transformation. Le nucléaire est une fausse bonne idée car elle enferme la civilisation dans une voie coercitive pour des raisons de sécurité de toute sorte, industrielle, géopolitique, guerrière aussi.

Il est urgent d'abandonner tout abonnement à quelle qu'idéologie que ce soit. Que celles et ceux qui veulent réfléchir à une source  naturelle d'énergie se regroupent et se mettent à réfléchir. Cette source existe, mais comme elle n'enrichira pas le Système parce qu'elle repose sur une réalité réalisée et non une promesse de demain plus riche, elle est placée hors jeu, toujours le principe de notre Système actuel.

 

Ney

 

Post  face. Si vous avez un peu de mal à considérer le postulat que notre Système ne repose que sur la croyance en un lendemain plus riche dont on peut profiter aujourd'hui, regardez votre propre expérience si vous avez acheté votre maison ou votre appartement. Vous avez pu entrer en possession de votre maison dès aujourd'hui alors que la richesse pour l'acquérir n'a été disponible que dans le futur. Le banquier a cru dans votre capacité à tenir la promesse d'un futur plus riche qu'aujourd'hui, il a alors créé de toute pièce une richesse de promesse. Le banquier a cru, il a fait crédit. Les intérêts ne sont là que pour le protéger du risque encouru et financer son fonctionnement.

 

 

 

  • Merci / Quelle qualité! 1
  • Snif, c'est trop triste 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, ursus a dit :

Étude de l'impact d'une vague de chaleur à 50°C sur les hommes, la vie aquatique, les recoltes: 70% des moules et des bernacles mortes, baisse de 30% des recoltes...

 

Bonjour, si on ne fait rien, la nature le fera pour nous, réduisant la population par le manque de récolte et bien sûr la chaleur intenable pour beaucoup d'entre nous, etc.

On peut toujours aller dans nos cathédrales, nos  grottes, etc. Les Américains ont déjà leur climatisation dans leurs maisons, magasins, centre commerciaux, etc.!

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, VNA a dit :

Les Américains ont déjà leur climatisation dans leurs maisons, magasins, centre commerciaux, etc.!

 

Bonsoir @VNA,

 

Vous rêvez les yeux ouverts ma parole ! Avec quoi fonctionneront les climatisations ? Réveillez-vous, l'énergie disponible pour la population disparaitra assez vite après la nourriture en commençant par les moyens les plus complexes de production à savoir le nucléaire, en espérant cependant que la dégradation de ce service n'entraine pas de catastrophes supplémentaires faute de personnels pour assurer la sécurité. Voilà pourquoi je désignais l'avenir de notre civilisation comme obligatoirement coercitive si nous choisissons le nucléaire comme source structurante de notre approvisionnement en énergie finale de consommation, même à titre transitoire. Si je me trompe, dites moi où que je me corrige.

 

Étudiez attentivement les mécanismes de dégradation de l'organisation de la société au Liban depuis l'explosion sur le port. C'est très intéressant d'en comprendre les mécanismes fins, ce sont assez sensiblement les mêmes qui nous attendent. Les habitants de ce Pays ont perdu les sources de nourriture, puis les médicaments et très vite l'énergie d'État. Pour information aussi, selon les jours le litre d'essence, quand il y en a est entre 8 et 10€ le litre. Et nous nous plaignons déjà jusqu'à hurler au scandale parce que chez nous il est à 2,30€.

 

Ney

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, 22Ney44 a dit :

ous rêvez les yeux ouverts ma parole

 

Bonjour: sarcasme blagueure, en effet c'est très sérieux, les pays les plus pauvres seront les premiers à souffrir  de la chaleur, du manque d'eau, et de moins en moins de terre  pour l'agriculture. 

Nos dirigeants ne pensent qu'à leur réélection!

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, VNA a dit :

Nos dirigeants ne pensent qu'à leur réélection!

C'est juste un peu plus compliqué que cela !  Abyssalement plus compliqué.

 

Ney

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, rmor51 a dit :

Certains se sont trompés de sujet. Le réchauffement climatique est un autre fil.

Oups ! Pardon pour l'intrusion. Cependant je n'ai fait que répondre. Peut-être Modération peut déplacer les contributions hors sujet au bon endroit.

 

Ney

Link to comment
Share on other sites

Guest AstroRudi

Maintenant, je ne peux plus me retenir:

 

Je ne comprends pas, comment on ne peut pas voir les deux ensemble.

La recherche "scientifique" (fondamentale) qui va dans la mauvaise direction est très nuisible. Ex: Albert Einstein et la bombe atomique (ou le réacteur nucléaire de scission). Il faut reconnaître ses erreurs, y compris celles des sciènes naturelles (comme Einstein l'a fait)

 

Et je suis assez d'accord avec ces "complotistes" là (qui n'en sont pas du tout) :

 

Le 30/06/2022 à 14:31, Fred_76 a dit :

De plus en plus, les thèses complotistes parviennent à retourner la population contre les « scientifiques » qui « cherchent des choses qui ne servent à personne (*) mais qui coûtent un bras, alors qu’on devrait plutôt dépenser l’argent pour nourrir les populations affamées ». 

 

C'est plus important de nourrir les populations de la terre et de sauver notre terre que d'investir dans le "new space" et beaucoup d'autres sujets phantaisistes de la recherche fondamentale qui ne servent qu'à créer une base sur la lune ou sur mars à des élites qui ne veulent pas accepter qu'il faut renoncer et économiser au maximum et qui préparent donc leur départ sur Mars, car ils préfèrent abandonner les masses pauvres sur la terre dévastée plutôt que de s'engager en faveur du sauvetage de la terre.

 

Et j'en rajoute encore une (en tant qu' étranger vivant plus de la moitié de sa vie en France): en France, les maths et les sciences naturelles sont totalement surestimées par rapport aux sciences littéraires (parmi lesquelles je compte aussi l'anthropologie et la philosophie = science de la sagesse).

 

Abandonner les autres (humains) en faveur de la science fondamentale est dé-raisonnable et n'a rien à faire avec la raison, qui est pourtant à la base de toute science qu'elle soit naturelle ou littéraire.

 

(Je suis bien-sûr de formation littéraire).

Edited by AstroRudi
Link to comment
Share on other sites

il y a 36 minutes, AstroRudi a dit :

La recherche "scientifique" (fondamentale) qui va dans la mauvaise direction est très nuisible.

(....)

(Je suis bien-sûr de formation littéraire).

C'est une explication. :<<:

La recherche fondamentale est par définition sans direction. Les applications qui en sont faites peuvent désespérer leurs auteurs : c'était justement le cas de plusieurs physiciens ....dont Einstein...

Les applications sont toujours des choix politiques. En démocratie, les responsables sont ...ben ...nous.

  • Merci / Quelle qualité! 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, rmor51 a dit :

Certains se sont trompés de sujet. Le réchauffement climatique est un autre fil.

 

Oui désolé. J'ai oublié de le supprimer

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, AstroRudi a dit :

La recherche "scientifique" (fondamentale) qui va dans la mauvaise direction est très nuisible.

 

Bonjour, dans une démocrate: comment peut on discerner la mauvaise direction? Et puis qui décide que c'est la mauvaise direction?

Très sinon trop souvent les recherches scientifiques sont pour des butes commerciaux et bien malheureusement militaires.

On est pas tous fait pour sauver le monde.  Pour sûr nos dirigeants ne pensent qu'à leur réélection. (pardon, je me répète)

Edited by VNA
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, AstroRudi a dit :

en France, les maths et les sciences naturelles sont totalement surestimées par rapport aux sciences littéraires


Tu as un train de retard ! Notre précédent ministre de l’ÉN a supprimé les maths du cursus scolaire, ou presque.

 

Après, on s’étonne que les petits ukrainiens semblent surdoués… ils ont appris les tables de multiplication, les théorèmes de base (Thalès, Pythagore…) et font des devoirs à la maison, quand nos petits français vont en classe faire des expériences optionnelles et facultatives avec des cailloux dans un verre d’eau.

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.