Jump to content

LucaR

Membre
  • Posts

    678
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by LucaR

  1. Bon après avoir bataillé avec un capteur sale (voir ici :-)) voici ce que j'ai finalement pu obtenir pour mon premier disque solaire, pris cet après-midi 09/06/2021 à 16h43. C'est ma première fois en solaire, je suis preneur de conseils pour m'améliorer tant en prise de vue qu'en traitement !! Lunette APO 102 f/5 avec focuser Baader steeldrive + Zwo 178 MC + filtre astrosolaar Prises de vues avec FireCapture Shutter speed 0.032ms, gain 107, environs 1500 frames prises en SER, 10% retenues pour le stacking Stacking sous Autostakkert, traitement ondelettes sous Astrosurface. D'avance merci 🙂
  2. Bah j'avais essayé sur le ciel ou sur le soleil, en défocalisant ou non... Ca n'a pas donné de bons résultats 😛 Mais ça va beaucoup mieux maintenant que j'ai fait un peu de nettoyage sur le filtre interne de la Zwo!
  3. Bon bah au final en effet le mieux c'est le nettoyage 😄 En fait le filtre IR monté sur ma Zwo était dégueu... Un petit coup de nettoyage prudent et ça passe beaucoup mieux. Merci pour vos conseils 🙂 Dailleurs au passage - car j'y connais rien - les zones un peu plus blanches à côté des deux petits tâches solaires, et vers le haut à gauche de l'image, ce sont des artefacts/tâches sur mes optiques ou capteurs, ou bien c'est vraiment dans le soleil? Et encore une question: ça change à quelle vitesse les tâches solaires? Là déjà j'ai pas les mêmes que ce matin. Il faut faire des bouts de vidéo SER de combien de temps maximum pour l'empilement?
  4. J'avais essayé mais pareil ça donnait des résultats dégueu... Mais j'ai ptet pas bien fait le truc pour le coup. Donc tu fais ces flats en restant fixé sur ta cible, sans viser ailleurs (le ciel..)? Quand tu dis que tu "dézoome", tu veux dire que tu défocalise à fond pour rendre l'image la plus flou possible?
  5. En planétaire moi non plus, mais les planètes étant toutes petites les grande tâches ne sont pas génante... J'ai déjà fait du lunaire à la même focale et ça me donnait pas non plus aussi dégueulasse. Hier j'ai obtenu ça après stacking sans flat: Donc bon c'est pas terrible... Après ptet qu'il faut que je nettoie mes optiques. Mais bon en CP les flats ça marche très bien quoi, pas besoin de se risquer à des nettoyages hasardeux 🙂 Du coup je comprend pas pourquoi ça ne marche pas ici.
  6. Bonjour, Débutant en solaire, je n'arrive pas à obtenir une image propre. J'essaie de faire des flats avec des méthodes classiques en CP (j'y arrive très bien en CP!) mais ça ne fait qu'empirer l'image plutôt que l'améliorer... Du coup j'aimerais savoir s'il y a des techniques particulières pour faire des flats pour le solaire? Voici une brute: Temps de pose 0.032ms / gain 107 Comme on peut le voir on a des tâches - et je ne parle évidemment pas des petites tâches solaires 🙂 Mais des grosses tâches étendues. Pour faire mes flats j'ai essayé deux méthode: 1) pointer ailleurs dans le ciel 2) rester pointé sur le soleil mais mettre un drap blanc devant le filtre pour diffuser Dans les deux cas je n'ai absolument rien touché à mon train optique (je laisse le filtre évidemment, je ne touche pas à la MàP, etc...) et j'ai testé plusieurs couples de temps de pose / gain qui mettent l'histogramme au milieu sans saturation à droite ni à gauche. Dans tous les cas j'obtiens des trucs qui ressemblent à ça au prétraitement: Il surcompense des tâches qui n'apparaissaient même pas sur les brutes... Voici la tête d'un des master flats (celui utilisé pour l'image ci-dessus, celui-ci a été fait avec la technique du drap diffuseur en restant sur le soleil, mais j'obtiens des trucs encore pire avec l'autre technique en pointant le ciel ailleurs) : J'ai essayé sous PIPP et sous Siril, même chose des deux côté. Du coup je suis un peu démuni 🙂 J'aimerais bien capter l'éclipse demain mais pour le moment impossible d'avoir une image propre! Quelles sont vos méthodes? D'avance merci !! Matériel: APO 102mm F/5 + fitre astrosolaar + caméra zwo 178mc Logiciel de capture: Firecapture
  7. Impec merci! Ces deux refs couvrent un plus grand champs que celles que j'avais trouvé. Pas facile celà-dit car elles mêmes ne sont pas partout d'accord entre-elles 😛 J'en ai quand même déduit quelques corrections qu'il faut sans doute apporter car étant plus probablement du gradient, dont les zones que tu as relevé en effet. Voici donc une troisième version sans doute plus proche de la réalité: Version précédente pour comparer:
  8. Merci pour vos conseils! J'ai fais une nouvelle version en ajoutant des poses sans filtre (77x120s) à f/2.8, et en reprenant le traitement - en gros j'utilise l'ancienne version comme couche couleur et la nouvelle sans filtre comme base/luminance. Toutefois comme il n'y a pas beaucoup de poses sans filtre (on manque d'astro dark ces jours-ci dans le nord de la France...) cette dernière manque de détails, du coup j'en récupère quand même sur la version précédente qui en compte bien plus, mais en essayant d'être plus doux! J'ai aussi laissé un fond de ciel beaucoup plus clair ainsi que les nébulosités de la Voie Lactée. Le petite amas ouvert NGC 6940 en haut à droite apparaît bien mieux du coup 🙂 En haut de l'image c'est clairement la VL (j'ai comparé avec des images existantes pour m'en assurer), en bas de l'image (surtout en bas à gauche) j'en suis moins certain il y a peut-être une part de gradient?
  9. On ne présente plus une des plus grandes star du ciel boréal! Visible toute la nuit à partir de la fin du printemps et jusqu'à l'automne, c'est une vaste nébuleuse. Les Dentelles du Cygne sont le reste (rémanent) d'une très grosse étoile ayant explosé en supernova il y a une vingtaine de milliers d'années dans la constellation du Cygne. Elles sont situées à 2400 années lumières de nous et sont larges de 130 années lumières. On n'a pas encore repéré ce qui reste du noyau de l'étoile et qu'on pense s'être effondré en une étoile à neutron - l'objet le plus dense de l'univers - plutôt qu'un trou noir. Elle pourrait être au centre des dentelles mais trop peu brillante pour être détectée, ou bien avoir été elle-même expulsée par l'explosion et donc se trouver quelques part dans cette vaste région du ciel... Les couleurs sur cette photo sont un peu différentes des couleurs naturelles - c'est une composition appelée HOO. Un filtre à permis de récupérer à part la couleur rouge spécifique de l'hydrogène d'un côté ("Ha"), et la couleur bleu-vert caractéristique de l'oxygène de l'autre côté ("O3"). Le signal Ha a été mappé sur la couche rouge, et le signal O3 sur les deux couches verte et bleue, pour former l'image RVB finale. Celà-dit, ces éléments étant ceux composant en grande majorité la nébuleuse, elle n'a pas un aspect très différent en réalité: simplement les rouges et bleus sont moins éclatants. Les autres nébulosités visible dans l'image appartiennent à la voie Lactée, qui frôle les dentelles. EDIT 06/06/2021 : ajout de poses sans filtre (77x120s) à f/2.8, et nouveau traitement - l'ancienne version est utilisée comme couche couleur et pour récupérer un peu de détails, sur la base du RGB. Par ailleurs, fond de ciel plus clair. EDIT 07/06/2021: + suppression de ce qui semble être du gradient d'après les REF trouvées par @*Axel* (cf commentaires) Version précédente pour comparaison: C'est ma toute première composition HOO! 🙂 En utilisant un filtre duo-bande sur ma caméra couleur. Bon ce n'est pas une cible idéale pour ce genre d'opération en grand champs: la finesse des dentelles donne très envie de cropper/zoomer, mais on est tout de suite limité par la perte de résolution inhérente à la technique! 4 fois moins de pixels à la source - comme un bin 2 mais avec seulement les inconvénient, ce que le drizzle x2 ne rattrape évidemment pas. C'était surtout pour tester mon tout nouveau filtre STC, le seul duo-bande étroite en format EOS-Clip donc utilisable avec mon APN et mon Samyang 135 Intégration: 214 x 120s = 7h en filtre HO, 77 x 120s = 2h30 sans filtre. Conditions: prise de vue HO sur trois nuits de suite fin mai 2021, sous la pleine lune la première nuit puis en décroissance ; puis une nuit début juin pour les prises sans filtre. Ciel Bortle 4 dans le Vexin. Seeing correct mais beaucoup de vent la deuxième nuit. Optique: Samyang 135mm ouvert à F/2 pour les prises HO, f/2.8 pour les prises sans filtre Imageur: Canon 650D défiltré partiel à ISO800. Filtre: STC Astro Duo-Band HO (10nm par bande, 80%) en format EOS-Clip. Monture: Star Adventurer, pas de guidage Logiciels: KStars/Ekos sur Stellarmate, Siril, Photoshop.
  10. Chouette image! Marrant je visais la même cible la même nuit (à deux pas 😉) mais avec un champs très large. Sinon c'est ballot: t'es passé à ça de la nova Cas 2021 encore bien visible ces jours-ci
  11. Hello, Bug sur les petites annonces. Sur cette annonce pour une caméra on voit une photo de ladite caméra: https://www.webastro.net/petites_annonces/vends-camera-zwo-asi-071mc-pro_67216.htm Qui se retrouve sur cette annonce pour une monture, où elle n'a rien à faire donc: https://www.webastro.net/petites_annonces/star-adventurer-_67215.htm En image au cas où ce ne soit pas pareil chez tout le monde: Je suis sous Chrome, Windows 10.
  12. Parce que je me connais: après beaucoup d'effort je vais obtenir un truc pourri, mal agencé, mal équilibré, pas du tout fluide, et qui va péter à la troisième utilisation 😄
  13. Hello! Question de débutant en visuel Si je veux acheter un dobson pour des observation occasionnelles quand j'ai des invités, mais dont je puisse démonter le tube et le mettre sur des anneaux/queue d'aronde et mon équatoriale AZEQ6 pour faire des photos (CP essentiellement) à d'autres occasions, est-ce techniquement jouable? Un dobson on est daccord que c'est juste un newton sur une monture dobson, mais on peut bien en détacher le tube pour le mettre sur une équatoriale? Ou bien si je prend la question dans l'autre sens, est-ce possible d'acheter un tube seul adapté à mon équatoriale et à la photo CP (genre newton 200mm f/4), et une monture dobson seule à côté? Ca se vend les montures dobson seules? J'en vois pas sur pierro-astro par exemple... (précisions: je ne suis pas bricoleur, je ne saurais pas m'en faire une moi-même :))
  14. Bravo, bon courage pour la suite 🙂 Je sais ce que c'est, je sors d'un boulot similaire sur les IFN de la polaire avec "seulement" 6 tuiles et 32h d'intégration retenues sur un total d'une quarantaine, c'était beaucoup de taf! Alors 9 tuiles et 126h j'ose même pas imaginer... 😮
  15. Merci! Mes deux imageurs ont déjà des filtres IR-Cut montés dessus. C'est pourquoi ça? Et du coup c'est quoi le matériel pour ça? J'ai cru comprendre que c'est bien plus cher... Ce sera pas pour maintenant si c'est ça, juste pour savoir.
  16. [Reposté de "Support débutant" sur conseil de @Jean Louis] Hello! Je fais de la photo surtout du CP et parfois un peu de planétaire vite fait (j'ai même photographié l'ISS récemment :-)) mais un domaine que je n'ai pas encore essayé et que j'aimerais tenter c'est le solaire. L'éclipse du 10 juin pourrait être une bonne occasion... Mon matériel actuel: Optique: lunette APO triplet 102 f/5, barlow kepler 2" 2,5x Imageurs: APN Canon 650D et Caméra Zwo 178mc Monture: azeq6 Et j'ai un filtre duo-bande étroite Ha-Oiii au cas où ça puisse servir. + un setup grand champs SA et Samyang 135mm mais je doute qu'il puisse servir en solaire Et donc j'ai quelques question de débutant en solaire 🙂 Est-ce qu'un simple film Astrosolar ND 3.8 fixé devant la lunette APO suffit comme matériel supplémentaire? (Elle se fixe comment: genre système D avec du scotch ou vaut mieux acheter ou bricoler un porte-filtre?) Précision utile: je ne ferais jamais de visuel, que de la photo. De toute façon je n'ai même pas d'oculaires 😄 J'ai vu qu'il y avait des viseurs solaires mais j'ai pas l'impression que ce soit très utile (suffit de regarder l'ombre du setup pour viser en la minimisant, je pense?), vous confirmez? Pour le reste je suppose que c'est un peu comme le planétaire: sans barlow si je veux le disque entier (il rentrera tout juste si j'image à la Zwo), barlow si je veux du détail sur les tâches ou les cellules... Est-ce que mon filtre Ha-Oiii peut servir à quelque chose? Enfin, pour chopper les protubérance c'est quoi les techniques? Est-ce qu'il faut du matériel supplémentaire: genre autre type de filtre? D'avance merci!
  17. Hello! Je fais de la photo surtout du CP et parfois un peu de planétaire vite fait (j'ai même photographié l'ISS récemment :-)) mais un domaine que je n'ai pas encore essayé et que j'aimerais tenter c'est le solaire. L'éclipse du 10 juin pourrait être une bonne occasion... Mon matériel actuel: Optique: lunette APO triplet 102 f/5, barlow kepler 2" 2,5x Imageurs: APN Canon 650D et Caméra Zwo 178mc Monture: azeq6 Et j'ai un filtre duo-bande étroite Ha-Oiii au cas où ça puisse servir. + un setup grand champs SA et Samyang 135mm mais je doute qu'il puisse servir en solaire Et donc j'ai quelques question de débutant en solaire 🙂 Est-ce qu'un simple film Astrosolar ND 3.8 fixé devant la lunette APO suffit comme matériel supplémentaire? (Elle se fixe comment: genre système D avec du scotch ou vaut mieux acheter ou bricoler un porte-filtre?) Précision utile: je ne ferais jamais de visuel, que de la photo. De toute façon je n'ai même pas d'oculaires 😄 J'ai vu qu'il y avait des viseurs solaires mais j'ai pas l'impression que ce soit très utile (suffit de regarder l'ombre du setup pour viser en la minimisant, je pense?), vous confirmez? Pour le reste je suppose que c'est un peu comme le planétaire: sans barlow si je veux le disque entier (il rentrera tout juste si j'image à la Zwo), barlow si je veux du détail sur les tâches ou les cellules... Est-ce que mon filtre Ha-Oiii peut servir à quelque chose? Enfin, pour chopper les protubérance c'est quoi les techniques? Est-ce qu'il faut du matériel supplémentaire: genre autre type de filtre? D'avance merci!
  18. Si, mais pour une seule chose vraiment très spécifique: photographier l'ISS quand on n'a pas de caméra astro Il y en a qui obtiennent de très bon résultats au DSLR, j'ai découvert ça récemment! Après on pourrait aussi imaginer faire du planétaire au DSLR avec des rafales de poses très courtes au lieu de vidéo AVI - ce qui évite les baisses de résolution et compressions. Mais je sais pas si ça donnerait des résultats comparables à une caméra astro...
  19. Ha nan mais en fait on est parfaitement d'accord, c'est juste que je m'exprime mal 😅 Si j'ai réagit c'est parceque je ne comprenais pas pourquoi il trouvait le l-extrème too much "pour son ciel Bortle 4-3". S'il avait dit too much "pour mon porte-monnaie" ou too-much "pour mes capacités de suivi/guidage" j'aurais rien dit. Mais là avec "too much pour mon ciel" j'en ai déduit, peut-être à tord, qu'en fait il voulait juste limiter la PL 🙂
  20. Oui donc pas de souci avec les poses longues si tu fais du guidage 🙂 C'est donc une question de budget et de ce que tu veux faire. Si ce que tu veux c'est juste diminuer la PL pour avoir moins de gradient à retirer en post, à Bortle 4 un simple CLS suffit, pas besoin de plus: le l-enhance lui-même me semble too much. Mon setup est similaire au tient (lunette 102 f/5 sur azeq6 avec guidage) sous un ciel Bortle 4 limite 5, et comme je disais je trouve qu'au final on s'en sort mieux sans aucun filtre anti-PL 🙂 En revanche si ce que tu veux c'est faire des composition HOO, ajouter des couches couleurs Halpha à tes poses sans filtre (ou avec CLS), shooter sous la Lune, etc... Dans ce cas je conseille plutôt la bande la plus étroite que permette ton budget, le l-extrème étant le plus étroit parmis les optolong bi-bandes (mais t'en as aussi d'autres marques). C'est ce que moi je fais depuis peu avec un IDAS NBX.
  21. Bin oui mais du coup pour cet usage autant y aller sur des bandes les plus étroites possibles non?
  22. A Bortle 4 chez moi je n'utilise pas de filtre du tout 🙂 On a du gradient à retirer mais Siril le fait bien. Et la contrepartie c'est bien plus de lumière/rapidité. Quand j'avais testé un CLS (qui suffit largement pour la PL à Bortle 4) j'avais trouvé que les avantages ne compensaient pas les inconvénients donc contre-productif, du coup je préfère sans filtre. Sauf bien sûr quand je veux spécifiquement faire du Ha (shooter sous la Lune par exemple) ou du HOO sur mon capteur couleur, auquel cas j'utilise un duo-bande - mais pour cet usage autant qu'il soit le plus étroit possible, j'ai pris le Nebula NBX.
  23. 535mm, j'ai pas mis la barlow. Avec la zwo 178mc ça me fait un échantillonnage de 0,92"/px. Vitesse 0,3ms, gain 255 pour le premier passage (celui à gauche sur la photo) et 340 pour l'autre. J'avais réglé la caméra en "Hig speed" (ça fait baisser de 14 à 12bit) et j'étais resté à résolution max pour ne pas risquer de raccourcir le champs et de la rater, ce qui m'a fait un débit d'une trentaine d'images par seconde. Je ne me suis pas risqué au suivi! Je me suis calé à l'astrométrie (et en me repérant à Alkaïd aussi pour le premier passage, qui était dans le champs) à des coordonnées où Stellarium me disait qu'elle passerait, au plus proche possible du méridien pour l'avoir au plus haut de sa trajectoire. J'avais aussi déterminé l'angle idéal de la caméra pour qu'elle passe sur la diagonale ou presque afin de maximiser le champs. J'ai pointé ce lieu environs 30 minutes avant pour me laisser de la marge en cas de souci, et j'ai activé le suivi. Au préalable j'avais fait une mise en station la plus précise possible pour être sûr que ça ne dérive pas en attendant 🙂 Et je n'avais plus qu'à déclencher 10s avant le moment prévu du passage (je me suis basé sur http://time.is. pour avoir l'heure exacte) C'est là qu'on voit que Stellarium est un bon logiciel, ça a fait mouche les deux fois 🙂
  24. Voici au final mes deux passages après passage sous PIPP, Autostakkert et Astrosurface. Je maitrise pas bien Astrosurface et les ondelettes du coup j'ai fait un peu ce que j'ai pu... J'ai rattrapé un peu sous Photoshop aussi.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.