etoilesdesecrins

Temps de m....

Recommended Posts

Vous plaignez pas, chez moi , plus de 700mm d'eau en 1 mois et encore aujourd’hui on sait pas ce qui va nous tomber sur la tête, j'ai des nageoires qui pousse :p.

ça y est pendant que j'écrivais la première averse tant attendu pointe sont nez :cry:

 

D’ailleurs une petite pensé pour les collègues astram du coin ;) (même si je ne les connais pas personnellement) en espérant qu'aucun n'ai eu de gros problème JP BRAHIC (Uzes), Gwendu30 (St Genies), Jeremy85 (Ales) etc....

 

Bon je suis un poil plus haut, mais pas épargné non plus par ces conditions

désastreuses, par contre je suis sur une pente. OUF;)

Mais l'astro = zéro depuis... heum, je sais plus quand...:cry:

Du temps pour bricoler les valises et mon tube, bientôt les photos dans les rubriques ad hoc. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est vrai qu'on peut par malchance louper une nuit claire, mais enfin après cet été catastrophique, ma dernière sortie remonte au 5 Septembre, et entre deux je suis sorti deux fois pour rien à cause de la brume, de l'humidité à 100%.

 

Autour de moi c'est la déprime générale, ou la résignation, certains arrêtent même l'astro.

 

Le souci, effectivement, c'est que quand on commence c'est gentiment, on n'est pas trop exigeant sur le nombre de sorties, mais ensuite on a des objectifs, on a investi dans un plus gros instrument, des oculaires, des filtres, mais le nombre de nuits claires n'augmente pas, et la frustration peut s'installer.

 

Je note néanmoins que le nombre d'heures d'ensoleillement a chuté cette année, alors qu'en 2013 c'était déjà pleurs et jérémiades à certains moments.

 

D'un côté, je ne regrette pas de ne pas avoir trop investi en matos par rapport à mon budget et à mes revenus, je garde ce que j'ai et puis on verra.

 

Mais heureusement que je n'ai pas réinvesti après une période faste de bonnes observations, je pense que je regretterais de payer en ce moment du crédit pour que dalle ou presque...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui Jacques, moi qui suis désolé de cette météo depuis 2013 et plus particulièrement 2014, je te comprends !

Je suis très d'accord avec :

"Le souci, effectivement, c'est que quand on commence c'est gentiment, on n'est pas trop exigeant sur le nombre de sorties, mais ensuite on a des objectifs, on a investi dans un plus gros instrument, des oculaires, des filtres, mais le nombre de nuits claires n'augmente pas, et la frustration peut s'installer."

 

Pour être franc j'avais même rangé le tube de la 80 et je m'étais sérieusement conditionné à vraiment laisser de côté l'astro vu que c'était impossible d'observer, quand tout-à-coup le lendemain il y a eu la première de mes 3 soirées claires.

Très curieusement et peut-être à tort, cela a relancé ma passion et mon espoir de façon tout aussi subite ! Je suis même surpris de retourner arpenter les sites de matos, moi qui ne voulait pas entendre parler d'investissement là-dedans vue la météo !

 

Autre aspect pas si négatif que cela, si je ressors mes stats des 9 premiers mois de l'année septembre inclus :

2013 : 71 soirs clairs / 43 observations / 26 ciel profond

2014 : 71 soirs clairs / 33 observations / 13 ciel profond

 

on s'aperçoit qu'il y a la même quantité de soirs clairs !

Par contre, le nombre d'observations (notamment en CP) baisse à fond à cause de la présence très fréquente de la (pleine) lune quand il faisait clair.

 

Donc tout n'est pas perdu, même si effectivement nous rentrons dans une période peu engageante, notamment dès aujourd'hui (mais pas pire que cet été chez moi)

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour,je me présente:guy bientôt 66 ans et je suis convaincu du changement climatique.vers la quarantaine apres avoir eu un 115/900 depus l'age de 20 ans,j'ai acheté un C11 sur fourche d'occasion en 1994.je suis en bourgogne pres de dijon:c'est pas terrible.néanmoins je me suis bien éclaté jusqu'en 1997.(18 nuits d'observations) a partir de 1998(6 nuits observées)le ciel s'est il couvert tout l'été.puis depuis 1999 le ciel est couvert pratiquement 9a 10 mois sur 12. ma moyenne est maintenant entre 2et 4 nuits(pas complètes!)par année.malgré tout j'ai acheté un mewlon 210 en 1996 sur EM2 que je garde.je ne fais que du visuel,la photo est trop compliquée pour moi.je viens de me séparer du C11 et malgré ce temps excécrable,je vais m'offrir un dobson 400 orion goto a utiliser dans le jardin grace a un chariot.j'aimerais dessiner ce que je vois. il me reste peu de temps pour voir tout ça! alors malgré le temps autant en profiter,q'en pensez vous? je vous souhaite de bonnes nuits étoilées! ne nous décourageons pas.

 

 

 

 

 

 

 

.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certes, loin de moi l'intention de te décourager !

 

Ce qui se passe également, dis-moi ce que tu en penses, c'est aussi le type de fréquences de nuits claires qui compte : déjà en effet si ça tombe trop souvent lors de la présence de la Lune comme tu le rappelles, ou bien si on a plusieurs nuits d'affilée on ne va pas forcément sortir à chaque fois, il y a donc l'étalement de ces nuits claires qui compte.

 

Peu de nuits claires, mais bien noires et s'étalant bien sur une longue période, pas trop humides, vaut mieux que plus de nuits claires trop rapprochées dans de mauvaises conditions.

 

Voilà pourquoi, à mon humble avis, certains mois, trimestres, ou années, se passent plus mal que d'autres pour notre activité qui demande certes que pas mal de conditions soient réunies pour que nous puissions l'exercer.

 

Ma philosophie actuelle est :

 

- les conditions sont bonnes, je sors coûte que coûte, même si c'est rapproché, j'en profite !

 

- les conditions sont mauvaises et ça perdure, eh bien tant pis, on se prépare pour la bonne période qui arrivera mais à ce moment je mettrai les bouchées doubles.

 

C'est ça ou bien :

 

- plein le c... j'arrête l'astro et je me mets à la microscopie ou au tricot. :be:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vous plaignez pas, chez moi , plus de 700mm d'eau en 1 mois et encore aujourd’hui on sait pas ce qui va nous tomber sur la tête, j'ai des nageoires qui pousse :p.

ça y est pendant que j'écrivais la première averse tant attendu pointe sont nez :cry:

 

D’ailleurs une petite pensé pour les collègues astram du coin ;) (même si je ne les connais pas personnellement) en espérant qu'aucun n'ai eu de gros problème JP BRAHIC (Uzes), Gwendu30 (St Genies), Jeremy85 (Ales) etc....

 

Je surveille sur les sites météo les radar de pluie ... Météo France possède un site "vigilance crues" où il est possible de voir quasi en direct la hauteur et/ou le débit des cours d'eau sous forme de graphique.

 

Celui-ci par exemple c'est pour la Cèze au village de Montclus

 

http://www.vigicrues.gouv.fr/niveau3.php?idspc=20&idstation=35

 

NB j'ai retrouvé dans mes archives les photos de la crue du 8 et 9 septembre 2002 ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui,c'est vrai quand la lune est grosse on ne sort pas d'instrument sauf pour la regarder en nouvelle lune.souvent le ciel est dégagé quand c'est la pleine lune! de quel instrument de musique joues tu?moi c'est clarinette et saxophone(amateur)

Share this post


Link to post
Share on other sites
oui,c'est vrai quand la lune est grosse on ne sort pas d'instrument sauf pour la regarder en nouvelle lune.souvent le ciel est dégagé quand c'est la pleine lune! de quel instrument de musique joues tu?moi c'est clarinette et saxophone(amateur)

Eh oui, dès l'instant que les nuits claires coïncident avec la présence de la Lune, c'est fichu pour le CP et même pour se répérer ça devient infernal, la Lune blanchit le ciel et efface les étoiles qui servent de repère pour les petits objets faibles, ou même pour les étoiles doubles...

(Je suis pianiste-chanteur, je suis prof et je me produis dans les pianos-bars).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je surveille sur les sites météo les radar de pluie ... Météo France possède un site "vigilance crues" où il est possible de voir quasi en direct la hauteur et/ou le débit des cours d'eau sous forme de graphique.

 

Celui-ci par exemple c'est pour la Cèze au village de Montclus

 

http://www.vigicrues.gouv.fr/niveau3.php?idspc=20&idstation=35

 

NB j'ai retrouvé dans mes archives les photos de la crue du 8 et 9 septembre 2002 ...

 

je connais Vigicrues cela permet d'avoir des infos en temps quasi réel, apparemment la situation est moins critique que prévue et on ne va pas s'en plaindre !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir

2013 = 58 observations

2014 = à ce jour 54 observations (dernière 8 octobre) mais pas eu autant de ciels transparents que d'habitude, y compris surtout en montagne où il y avait systématiquement un voile ou des trainées dues aux avions ou une brume montant jusqu'à 2600 m d'altitude

Donc deux années en deça soit quantitativement (2013) soit qualitativement (2014)

 

De là à dire "temps de merde" ya quand même une grosse marge (surtout si on n'est pas adossé aux Cévennes). Et puis vous plaignez pas on va trouver sur LBC du matos àpacher qu'aura juste besoin d'un coup de karcher ;)

 

alaidumercantour

Share this post


Link to post
Share on other sites

"De là à dire "temps de merde" ya quand même une grosse marge (surtout si on n'est pas adossé aux Cévennes)"

 

mouais bof ...je ne trouve pas que cette remarque soit valable partout ;)

Observes-tu surtout du Mercantour ou de Nice ? Cela expliquerait ton ressenti

Je pense que pour la plupart des observateurs Français vivant au nord d'une ligne Toulouse / Avignon, ce fut un réel "temps de merde" en 2013 et 2014.

Désolé mais quand je repense aux semaines de grisaille, aux mois avec 1 ou 2 soirs de ciel clair des 2 années écoulées, et répétés x fois, si ce n'est pas du "temps de merde", je n'ai pas d'autre définition !

Mais effectivement, presque chaque fois que je quittais Lyon (sous les nuages et la pluie bien sûr) pour aller dans le sud, le ciel "comme par miracle" se dégageait de façon impressionnante. Donc, si tu observes surtout du Mercantour et de Nice, je veux bien croire que le temps n'était pas si mauvais que cela, mais il y a une énorme différence entre le Sud et déjà Lyon !

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

OK le temps n'est pas terrible en ce moment, mais globalement je ne suis pas déçu de la météo cette année en région parisienne.

 

En février, quand j'ai touché mon achro, on a eu des tempêtes mais à Paris je me souviens qu'il flottait à 18 h (pas top pour rentrer à la maison) et ça se dégageait à 20 h. La première semaine d'observations j'ai sorti ma petite lunette 5 nuits sur 7.

 

En avril-mai, on a eu de longues périodes de beau temps anticyclonique, d'ailleurs beaucoup disaient qu'avec la brume il n'y avait que du planétaire à faire, mais il y avait les trois planètes les plus intéressantes :cool:

 

Effectivement ça s'est gâté mi-juillet, et l'été a été vraiment pourri. À La Toussuire en juillet l'apo de 80 a pris la rosée vers 1 h 30. En août, même problème à Laborel, où pourtant les étés sont habituellement très secs.

 

En septembre, on a eu une longue période anticyclonique, mais plus de planète intéressante pour mon apo de 80 (Uranus passe encore, Neptune c'est vraiment trop petit et trop faible, son caractère non stellaire ne se dégage pas) :b: donc j'ai surtout fait des étoiles doubles, mais ai eu de belles surprises certaines nuits (6 Pléiades identifiées à l'œil nu aux portes de Paris).

 

Maintenant c'est pourri mais le début de semaine prochaine pourrait être correct. Espérons toujours.

 

Mais effectivement, presque chaque fois que je quittais Lyon (sous les nuages et la pluie bien sûr) pour aller dans le sud, le ciel "comme par miracle" se dégageait de façon impressionnante. Donc, si tu observes surtout du Mercantour et de Nice, je veux bien croire que le temps n'était pas si mauvais que cela, mais il y a une énorme différence entre le Sud et déjà Lyon !

La météo du midi méditerranéen est souvent à l'inverse du reste de la France, seules les flux perturbés de sud mettent toute la France à la même sauce. Et effectivement, les régimes d'ouest sont plus fréquents que les régimes d'est. La faute aux montagnes :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour 2014 pas de ressenti biaisé par le lieu d'observation puisque j'observe de divers endroits comme l'indique mon profil. Ceci dit je n'observe pas la voie lactée à Nice. Je compte aussi mes observations du Soleil dans le lot mais yen a pas énormément. Bien sûr je tiens un "carnet C-R d'observations Astro" ce qui me permet de pouvoir détailler ce que j'ai fait (Merci la Société Astronomique du Havre qui m'a formé)

 

Nice = 22 observations

Mercantour = 18 à ma grange + 1 dans un autre lieu du mercantour

Le Havre = 1

endroit dépourvu d'éclairage en Charente Maritime le long de la Gironde = 13

 

alaindumercantour

Share this post


Link to post
Share on other sites
pour 2014 pas de ressenti biaisé par le lieu d'observation puisque j'observe de divers endroits comme l'indique mon profil.

Mais tu comptes davantage tes nuits des Alpes-Maritimes... :be:

 

J'ai vécu 15 ans à Nice et Cannes (sans faire d'astro), quand j'étais gamin j'y avais de la famille et j'y passais plusieurs mois par an, je connais donc la région comme ma poche et donc aussi le climat, c'est absolument in-com-pa-ra-ble du reste de la France, et même du Sud-Ouest.

 

Poiur échapper à la pollution lumineuse de Nice et de toute la Côte d'ailleurs, il doit falloir faire quelques kilomètres dans l'arrière-pays par contre, c'est sûr.

 

Mais je t'assure, comme les autres t'ont répondu, qu'effectivement, quand on a un temps de m..., on a un temps de m...., qui n'en finit pas. Et pourtant j'ai depuis un an pratiquement tous mes soirs/nuits de libres, pas d'obligations familiales.

Dernière sortie potable : 5 Septembre (OK, il est possible que j'ai loupé UNE nuit dans ce laps de temps, à la rigueur).

Share this post


Link to post
Share on other sites

le temps de m... je connais (14 ans de Normandie Pays de Caux près de la zone industrielle avec les torchères, précédés de 12 ans à Paris mais je n'y connaissais pas l'astro) alors quand j'ai eu l'opportunité d'un boulot à Nice, j'ai pas hésité...

Ceci dit les ciels "à la Boudin (le peintre)" c'était parfois superbe.

 

Comme précisé plus haut, à 69 km porte à porte je me retrouve dans un coin dépourvu de toute pollution lumineuse. On peut trouver plus près de Nice, mais là, pour de moins de 10000 euros j'ai eu ma grange avec un terrain, seul habitant dans la vallée. En plus ya des champignons et des fraises des bois...

Je n'échangerai pas ma grange pour un dobson de 500 :p

 

alaindumercantour

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon bin cette nuit entre 0h 00 et 8h 00 ce matin on a pris nos 45, 2 mm. de flotte "règlementaire" sur Lyon :confused: avec en prime un gros orage vers 3h 00 qui a déversé en une heure 28 mm. soit autant d'eau que durant tout le mois de septembre 2014 (27,6 mm.)

 

Donc si on ajoute les 153,3 d'hier + ce qui est tombé cette nuit entre 0h 00 et 8h 00 on arrive a 198,5 mm. en 13 jours sur la capitale des Gaules alors que la moyen mensuelle en Octobre doit tourné aux alentours de 50 ou 60 mm ... !

 

Inutile de vous dire que les observations sont au point mort ici ...:(

Share this post


Link to post
Share on other sites
"De là à dire "temps de merde" ya quand même une grosse marge (surtout si on n'est pas adossé aux Cévennes)"

 

mouais bof ...je ne trouve pas que cette remarque soit valable partout ;)

Observes-tu surtout du Mercantour ou de Nice ? Cela expliquerait ton ressenti

Je pense que pour la plupart des observateurs Français vivant au nord d'une ligne Toulouse / Avignon, ce fut un réel "temps de merde" en 2013 et 2014.

Désolé mais quand je repense aux semaines de grisaille, aux mois avec 1 ou 2 soirs de ciel clair des 2 années écoulées, et répétés x fois, si ce n'est pas du "temps de merde", je n'ai pas d'autre définition !

Mais effectivement, presque chaque fois que je quittais Lyon (sous les nuages et la pluie bien sûr) pour aller dans le sud, le ciel "comme par miracle" se dégageait de façon impressionnante. Donc, si tu observes surtout du Mercantour et de Nice, je veux bien croire que le temps n'était pas si mauvais que cela, mais il y a une énorme différence entre le Sud et déjà Lyon !

 

Je confirme ... pour les lyonnais le sud commence aux alentours de Montelimar/ Valence, c'est notre "frontière" ou parfois la couverture nuageuse semblent avoir été coupé au couteau tellement la délimitation est franche ... à gauche les nuages à droite un grand ciel bleu :b:

 

Les parisiens et le nordistes en général considèrent être dans le sud à partir de Lyon, le tunnel sous Fourvière faisant office de frontière psychologique !:D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eh oui, dès l'instant que les nuits claires coïncident avec la présence de la Lune, c'est fichu pour le CP et même pour se répérer ça devient infernal, la Lune blanchit le ciel et efface les étoiles qui servent de repère pour les petits objets faibles, ou même pour les étoiles doubles...

(Je suis pianiste-chanteur, je suis prof et je me produis dans les pianos-bars).

 

Bonjour

 

Je ne suis pas aussi catégorique. Une "grosse" Lune est certes gênante mais il m'arrive parfois de sortir quand même et tenter du ciel profond. Pas mal de nébuleuses planétaires sont accessibles même avec un ciel éclairci par la lumière reflétée par la Lune.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour

 

Je ne suis pas aussi catégorique. Une "grosse" Lune est certes gênante mais il m'arrive parfois de sortir quand même et tenter du ciel profond. Pas mal de nébuleuses planétaires sont accessibles même avec un ciel éclairci par la lumière reflétée par la Lune.

 

Le ciel clair autour d ela leine Lune depuis 8 mois m'a aussi fait découvrir les charmes de la photo planétaire...:)

JL

Share this post


Link to post
Share on other sites

Devant l'unanimité je me demande si on devrait pas faire une pétition pour que cesse ce "temps de m..."

 

bon, je sors...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour

 

Je ne suis pas aussi catégorique. Une "grosse" Lune est certes gênante mais il m'arrive parfois de sortir quand même et tenter du ciel profond. Pas mal de nébuleuses planétaires sont accessibles même avec un ciel éclairci par la lumière reflétée par la Lune.

Accessibles oui, mais repérables c'est une autre histoire sans Goto ni Pushto.

 

Et comme chaque sortie implique le chargement de la bagnole, et au moins vingt-cinq bornes pour l'aller et autant pour le retour, je n'ai pas la motivation pour me faire seulement les objets principaux et passer une plombe à chercher chaque objet faible sans repères dans un ciel blanchi par la Grosse, d'où le renoncement la plupart du temps quand celle-ci est trop présente.

 

Mais c'est personnel, tant mieux si néanmoins tu parviens à prendre du plaisir malgré la Lune.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne suis pas aussi catégorique. Une "grosse" Lune est certes gênante mais il m'arrive parfois de sortir quand même et tenter du ciel profond. Pas mal de nébuleuses planétaires sont accessibles même avec un ciel éclairci par la lumière reflétée par la Lune.

Ainsi que tout ce qui est stellaire : étoiles doubles, petits amas ouverts, amas globulaires, ... T'as bien raison de profiter dès que c'est possible :)

 

Accessibles oui, mais repérables c'est une autre histoire sans Goto ni Pushto
Au point rouge c'est effectivement compliqué. Au coudé aussi, d'ailleurs j'ai jamais réussi à comprendre comment on s'en sert efficacement (sauf si couplé à un point rouge, juste pour finaliser le centrage). Par contre avec un optique droit c'est pas compliqué si on sait s'en servir, y compris les même pas redressés. Sur certains bons chercheurs droits (pas les synta malheureusement, meme s'ils sont optiquement corrects) on a aussi des cercles indiquant les degrés, important pour certains utilisateurs surtout ceux habitués au telrad. J'ai ça sur le Tal meme si je ne me sert pas des cercles. Les techniques de pointage sous lune sont à peu près les même qu'en ville.

 

je n'ai pas la motivation pour me faire seulement les objets principaux
Pas forcément les principaux, faut plutôt sélectionner ceux qui s'adaptent bien à la présence de lumière. Dans certains cas ça peut meme te pousser à chercher des objets que tu serrais pas aller voir autrement ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ainsi que tout ce qui est stellaire : étoiles doubles, petits amas ouverts, amas globulaires, ... T'as bien raison de profiter dès que c'est possible :)

 

Au point rouge c'est effectivement compliqué. Au coudé aussi, d'ailleurs j'ai jamais réussi à comprendre comment on s'en sert efficacement (sauf si couplé à un point rouge, juste pour finaliser le centrage). Par contre avec un optique droit c'est pas compliqué si on sait s'en servir, y compris les même pas redressés. Sur certains bons chercheurs droits (pas les synta malheureusement, meme s'ils sont optiquement corrects) on a aussi des cercles indiquant les degrés, important pour certains utilisateurs surtout ceux habitués au telrad. J'ai ça sur le Tal meme si je ne me sert pas des cercles. Les techniques de pointage sous lune sont à peu près les même qu'en ville.

 

Pas forcément les principaux, faut plutôt sélectionner ceux qui s'adaptent bien à la présence de lumière. Dans certains cas ça peut meme te pousser à chercher des objets que tu serrais pas aller voir autrement ;)

 

Bonjour

 

J'utilise un point rouge basique (Orion EZ Finder II) ET un chercheur coudé 9x50 Orion.

Même avec une grosse Lune le point rouge me permet de pointer une étoile brillante; puis je fais du cheminement d'étoiles en étoiles avec le chercheur et le PSA.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, je comprends Paradise s'il faut charger le tube, prendre la voiture, etc ...dans ces conditions, c'est moyennement engageant.

Moi qui suis en pleine campagne et qui n'ai qu'à ouvrir la porte et poser la lunette à 2 m sur la terrasse, parfois je renonce aussi quand il y a la pleine lune ou presque ! Il faut dire que cette année c'était souvent le cas, et à force c'était démotivant.

Même si effectivement la grosse lune n'est pas incompatible avec l'astro. Il faut privilégier le planétaire et les objets compacts et brillants, les étoiles doubles, les amas ouverts bien sûr. Mais c'est vrai que parfois le repérage pose souci avec l'effacement des étoiles jalons.

Mais je trouve la remarque de Popov extrêmement judicieuse :

"Dans certains cas ça peut meme te pousser à chercher des objets que tu serrais pas aller voir autrement"

C'est tout-à-fait ce que je pense, et je dirais même que cela peut être l'occasion de s'intéresser à fond à 2-3 objets brillants, les redécouvrir avec regain de passion, au lieu de passer plus rapidement d'un objet à l'autre comme quand le ciel est bien noir et favorable au ciel profond. Et pour peu que l'on ait du diamètre, pourquoi ne pas passer la soirée à s'entraîner à dessiner une belle Jupiter très détaillée, ou Mars ?

Sinon on peut aussi adopter la démarche "challenge", je me rappelle d'un coeur de M42 pas si mal que ça avec la PL à la petite 80ED, et d'une recherche fructueuse de NGC 3147 (mag 10 env) à la lune gibbeuse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela fait un moment que je souhaitais intervenir de nouveau, voilà je prends le temps de le faire.

En effet, quand ça ne va pas nous (en l'occurence, je ...) râlons, mais quand cela va il faut aussi le dire, pour rester objectif. Donc depuis début septembre et plus particulièrement fin septembre je note chez moi à Lyon (et les environs) une très nette et impressionnante amélioration de la météo.

Cela est particulièrement vrai en journée (fort ensoleillement, douceur ...) mais aussi le soir. Les arrivées de nuages traitres de dernière minute après une journée toute bleue se font plus rares.

Alors certes, ce n'est pas parfait, il y a souvent une alertance nuages / étoiles, mais ces dernières sont visibles au moins un moment chaque nuit, depuis de nombreuses nuits.

Après ces 2 années de grisaille j'ai l'impression d'une rupture et de revenir aux taux de soirées favorables de fin 2010 - 2012 quand j'ai repris l'astro. En tous cas je ne ressens plus du tout ce ras-le-bol, cette frustration et cette impression de ne plus sortir des nuages, parfois donnant envie d'arrêter l'astro.

Au contraire, je me sens presque submergé entre les notes d'une observation à mettre au propre, le CROA si j'ai le temps, que déjà une nouvelle soirée claire se profile ! Je n'étais plus habitué !!

Cela serait même de nature à sérieusement me faire réfléchir à une possible montée en diamètre pour 2015, puisque finalement l'investissement semble en valoir la chandelle, vu que des soirées claires sont à nouveau possibles ! :p;):D

Et par chez vous, que donne la météo ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Même constat pour ma part, mais nous sommes voisins, encore qu'entre Lyon et les Monts ce n'est pas toujours la même musique. Nous verrons si cet hiver nous auront droit à la brouillasse sur Lyon avec les Monts au-dessus de la mer de nuages...

 

Je me suis mis par ailleurs à profiter parfois des créneaux du matin, mais je suis à la retraite, ça aide. N'empêche que ce mois d'octobre, avec la mise en service de mon 300mm dédié variables je suis en passe de battre mon record du nombre d'estimations sur un mois :)

 

Bon, ben voilà, si tu ne t'étais pas posé des questions existentielles tu profiterais en ce moment d'un plus gros tube :p

 

Cordialement,

Claude

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Un peu plus haut que chez vous dans le Morvan, pour moi il fait beau. Même très beau depuis dimanche de manière ininterrompue (T-shirt la journée fin octobre...). Résultat : malgré des cumulus la journée, ciel parfaitement dégagé le soir et la nuit. Seul bémol : l'humidité, si on pas les résistances chauffantes et autres ustensiles, difficile d'observer. L'eau ruisselle littéralement sur les tubes optiques !

 

Je te l'avais dit Claude, un Dobson et rien d'autres pour les variables en visuel...

 

Bonnes observation.

 

Laurent

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui Claude, tu as raison ! Mais il faut bien dire aussi qu'il y a un attachement sentimental à cette petite 80ED, et que peut-être inconsciemment je prends appui sur la mauvaise météo des mois précédents pour retarder le moment où elle n'aurait plus l'exclusivité !!

Et ça, l'aspect sentimental, on n'y peut rien ! Un peu comme la préférence lunette / télescope.

 

Ceci dit, toujours aucun nuage depus 2 jours lors de mon dernier message du 29/10 ici. Impressionnant et incroyable en cette saison ! Je me crois dans ma Provence natale (avec le mistral en moins), que ça fait du bien !

:):wub:

Du coup je n'arrive plus à suivre la candence, je suis obligé de laisser passer des soirées claires pour avoir une vie sociale !

Mais hier quand même jolis moments de contemplation de la voûte à l'oeil nu, c'est vrai qu'avec nos instruments on oublie un peu.

Jolie complicité avec les astres en voyant Cassiopée et Persée qui claquaient bien, de repenser à toutes les merveilles qu'elles contiennent et que je venais de voir à la lunette les soirs précédents !

Et quand je me lève en pleine nuit (besoins perso ...) Orion qui claque comme jamais, ça devient maintenant une habitude !

A l'heure où j'écris, le ciel est immensément bleu mais probablement d'autres occupations ce week-end que l'astro, mais aussi la lune devient déjà bien lumineuse

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.