jackbauer

Future station spatiale chinoise Tian Gong

Recommended Posts

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/station-spatiale-chinoise-decouvrez-future-station-spatiale-chinoise-63869/

 

On connait les grandes lignes de ce que les chinois prévoient pour leur future grande station orbitale, Tian Gong, qui sera constituée de trois modules dont le 1er sera lancé en 2018

Elle devrait être opérationnelle vers 2022 et hébergera en permanence au moins 3 taïkonautes

 

Mais la grande originalité du projet chinois, c’est qu’un télescope spatial (miroir de 2 m, contre 2,40 pour HUBBLE) orbitera à proximité de la station : ainsi les opérations de maintenance et d’amélioration du télescope seront grandement facilitées et coûteront moins cher.

Pas bêtes les chinois !!

 

LhDVMFqv.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Orbitera à proximité" est une expression mieux choisie que "naviguera de conserve", qui est une perche aux mauvaises langues qui diront que ça y ressemble.

 

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite précision la station chinois a pour le moment la désignation Tiangong 3 "palais celeste 3"

 

Elle est en effet précédée par Tiangong 1, premier laboratoire spatial chinois lancé en septembre 2011, qui a reçu la visite de trois vaisseaux Shenzou :


  • ° Shenzou 8 inhabité en novembre 2011 pour tester les manoeuvres d'approche et d'arrimage
     
    ° Shenzou 9 vaisseau habité par 3 taïkonautes (dont une femme) en juin 2012, pour réaliser des manoeuvres d'amarrage automatique et manuelle
     
    ° Shenzou 10 en février 2013 dont l'équipage séjourne à bord environ 15 jours

 

Ils ont perdu le contrôle de Tiangong 1 en mars 2016. Il devrait se désorbiter courant 2017

 

Le lancement de Tiangong 2 devrait avoir lieu en septembre prochain par le nouveau lanceur CZ 7, ce deuxième laboratoire spatial chinois sera équipé de deux bras robotiques.

 

tiango10.jpg

 

Une capsule Shenzou 11 devrait amener un équipage de deux taïkonautes à bord très rapidement (probablement courant octobre)

 

Toutes ces missions visent à préparer la construction de Tiangong 3, la station spatiale.

Edited by montmein69_2

Share this post


Link to post
Share on other sites

ils sont fort quand meme. à eux seuls ils mènent de front la conquête que l'espace et la conquête de la lune à plus long terme. ok c'est plus facile de refaire ce qui a été fait que de tout inventer mais quand même il y a du boulot pour que les missions enchainent les réussites, meme partielles.

 

ce qui est étonnant c'est qu'ils font ça sans compétition, à leur rythme, avec pourtant des budgets qui doivent serrer la ceinture pour eux aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ils sont fort quand meme. à eux seuls ils mènent de front la conquête que l'espace et la conquête de la lune à plus long terme. ok c'est plus facile de refaire ce qui a été fait que de tout inventer mais quand même il y a du boulot pour que les missions enchainent les réussites, meme partielles.

 

ce qui est étonnant c'est qu'ils font ça sans compétition, à leur rythme, avec pourtant des budgets qui doivent serrer la ceinture pour eux aussi.

 

Dans un domaine spatial assez différent (qui mériterait peut-être l'ouverture d'un thème de discussion), , ils sont aussi en pointe, comme le montre cette dépêche AFP d'aujourd'hui 16 août :

 

BEN DOOLEY

Agence France-Presse

Pékin

La Chine a effectué mardi le premier lancement mondial d'un satellite à communication quantique, a annoncé un média d'État, une percée technologique pour Pékin, qui ambitionne par ce biais d'édifier un système inviolable de communications cryptées.

 

Le lancement a été effectué à 01H40 heure locale (lundi 17H40 GMT) dans le désert de Gobi (nord), a annoncé l'agence officielle Chine nouvelle, et intervient à l'heure où les États-Unis, le Japon et d'autres nations souhaitent elles aussi s'imposer dans cette technologie en plein essor.

 

La Chine a investi d'énormes ressources financières dans ce marathon technologique, l'un des nombreux investissements de Pékin dans la recherche scientifique de pointe, de l'exploitation minière des astéroïdes aux manipulations génétiques.

 

Le satellite --nommé Mozi en l'honneur d'un philosophe et scientifique chinois du 5e siècle avant J.-C.-- sera utilisé pour démontrer l'intérêt de la technologie quantique dans les communications longue distance.

 

À la différence des méthodes classiques de transmission sécurisée, le système utilise des photons (une « particule fondamentale » du champ électromagnétique) pour envoyer les clés de cryptage nécessaires au décodage de l'information.

 

Les données contenues dans ces photons sont impossibles à intercepter : toute tentative d'espionnage provoquerait leur autodestruction, affirme Chine nouvelle.

 

Des scientifiques ont démontré l'efficacité de la technologie pour transmettre des messages sur des distances courtes : le record actuel avoisine les 300 km, selon un article de la revue scientifique Nature.

 

Mais des obstacles techniques rendent pour l'instant les communications longue distance hors d'atteinte.

 

Le satellite chinois tentera d'envoyer des données cryptées entre Pékin et Urumqi, la capitale de la région du Xinjiang (nord-ouest), distantes de près de 2.500 km.

 

L'opération nécessitera au satellite d'être orienté de façon extrêmement précise vers des stations réceptrices situées sur Terre, selon Chine nouvelle.

 

« Ce sera comme lancer une pièce de monnaie d'un avion volant à 100 km d'altitude et espérer qu'elle vienne se ficher exactement dans la fente d'une tirelire-cochon en rotation », a expliqué Wang Jianyu, le responsable en chef du projet, cité par l'agence.

 

Développer cette nouvelle technologie est un objectif crucial pour Pékin, qui l'a incluse dans son nouveau plan quinquennal publié en mars.

 

« Ce satellite (...) marque un tournant dans le rôle de la Chine. De celui de suiveuse en matière de développement de technologies de l'information classiques, à celui de leader menant les futurs accomplissements du secteur », s'est réjoui Pan Jianwei, le responsable en chef du satellite, cité par Chine nouvelle.

 

La Chine « peut espérer la création d'un réseau mondial de communications quantiques vers 2030 », a-t-il déclaré.

 

Pékin avait déjà déclaré que la technologie quantique constituait une de ses priorités nationales.

 

Les révélations de l'ex-consultant Edward Snowden sur les opérations d'espionnage de l'Agence de sécurité américaine (NSA) ont renforcé la quête chinoise de technologies hermétiques au piratage.

 

La Chine fait également partie du groupe de quelques pays travaillant à la création du premier « ordinateur quantique » au monde.

 

Une telle machine, à l'aide des propriétés des particules subatomiques, pourrait effectuer des calculs à des vitesses fulgurantes, bien plus élevées qu'avec les technologies actuelles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.spacedaily.com/reports/China_launches_second_space_lab_Xinhua_999.html

 

Je n'ouvre pas de nouveau fil, mais la Chine vient de réussir la lancement de Tiangong-2 (pas celle dont je parlais en haut de page)

D'un poids de 8.6 tonne, elle a été mise en orbite par une fusée Longue Marche-2F

Elle sera rejointe par deux taïkonautes le mois prochain normalement

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Chine a besoin de reconnaissance pour son marché intérieur, toutes les premières appartiennent aux

cosmonautes et aux astronautes, une nouvelle station orbitale la belle affaire, feraient mieux de faire des

sondes quantiques pour aller là où on ne peut pas aller, comme tout le monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La Chine a besoin de reconnaissance pour son marché intérieur, toutes les premières appartiennent aux

cosmonautes et aux astronautes, une nouvelle station orbitale la belle affaire, feraient mieux de faire des

sondes quantiques pour aller là où on ne peut pas aller, comme tout le monde.

 

Je ne saisis pas très bien si ce post est du domaine de l'ironie ou de la critique ?

La Chine a un programme spatial ambitieux, qui mêle pas mal de domaines, et pour le moment ils se tiennent à leur plan.

Leur système de géo-localisation Beidou est opérationnel (même si leur constellation sera complétée par de nouveaux satellites pour une couverture mondiale) *, ils ont lancé des satellites pour les alertes et le suivi des catastrophes naturelles, ils ont réussi la mission lunaire Chang'e 3 et s'apprêtent à finaliser Chang'e 5 vers la face cachée de la Lune avec un retour d'échantillons.

Leur programme habité se poursuit avec ce lancement de Tiangong 2 qui sera rejoint par des taïkonautes dans quelques semaines. Travail préalable à l'assemblage de leur station Tiangong 3.

Future station TG 3

statio10.jpg

Ils développent les lanceurs CZ 5 et CZ 9 avec des visées lunaires et probablement martiennes.

Cette liste n'étant pas exhaustive.

 

Bref je ne vois pas trop ce qu'on pourrait critiquer dans ce programme spatial ?

 

 

* faut-il rappeler que le système européen Galileo ..... avance à pas de tortues

Edited by montmein69_2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Disons que c'est de l'ironie critique voire l'inverse, L'ISS ne sert strictement à rien sinon à occuper l'espace immédiat.

 

L'espace proche, en fait notre système, appartient aux sondes certainement pas aux cosmonautes, astronautes, taïkonautes et autres gaganautes...

 

Mais ce n'est que mon avis. :p

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas non plus un grand défenseur du vol spatial habité. Mais il est assez indissociable de l'histoire du spatial .... le vol de Gagarine, le premier pas d'Armstrong sur la Lune ont été des moments exceptionnels.

Et les principales agences spatiales continuent à maintenir des lancements, des expérimentations diverses. Et ils ne me demandent pas mon avis sur le sujet.

 

Donc je suis toujours ce qui se fait dans ce domaine des vols habités .... et j'espère à chaque fois que tout se passera bien pour ceux et celles qui partent ou reviennent.

 

Mais pour l'exploration du système solaire, il est clair pour moi, que ce sont des sondes automatiques qui sont les plus appropriées pour mener des explorations lointaines.

Edited by montmein69_2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, Montmein l'a mentionné au message #3: "Ils ont perdu le contrôle de Tiangong 1 en mars 2016. Il devrait se désorbiter courant 2017".

 

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir a tous,

 

Pour moi ce sont les seuls a avoir de l'ambition spatial et de plus ils pourraient se raccorder a l'ISS une fois terminé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il semblerait que les chinois ait perdu le contrôle de leur station spatiale tian gong 1!

 

Il faut aussi préciser que Tiangong-1 (actuellement hors service et qui va se désorbiter) comme Tiangong-2 (qui vient juste d'être lancé) ne sont pas considérés par les chinois comme des "stations spatiales".

Ce sont des modules à élément unique, qui servent à préparer le lancement de leur station spatiale Tiangong-3 qui sera constituée par plusieurs modules qu'il faudra assembler.

 

Tiangong-2 devrait dans peu de temps recevoir la capsule Shenzhou-11 avec un séjour de 30 jours environ d'un équipage de deux taîkonautes.

L'an prochain TG-2 sera rejoint par un cargo Tianzhou-1 (premier semestre 2017) qui s'amarrera en automatique, et procédera à un ravitaillement en ergols.

C'est après avoir procédé à ces travaux préparatoires que sera décidé le début de la construction de Tiangong-3.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir a tous,

Pour moi ce sont les seuls a avoir de l'ambition spatial et de plus ils pourraient se raccorder a l'ISS une fois terminé.

 

Ou alors viser à long terme un objectif autrement plus ambitieux et intéressant : Mars.

Satelliser des bonshommes autour de la Terre, où est l'ambition et qui cela intéresse-t'il encore, c'est déjà fait depuis des dizaines d'années ?

 

Imaginez un peu :

Les Russes les premiers hommes dans l'espace,

Les Américains les premiers hommes sur la Lune,

Les Chinois les futurs premiers hommes sur Mars,

 

Quelle nation sera retenue par l'histoire dans le futur comme la plus ambitieuse ?

Le premier empereur de Chine ridiculiserait l'Oncle Sam et jetterait la faucille et le marteau aux orties ! :be:

 

Albéric

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Chine prépare activement le lancement de la capsule Shenzou-11 qui aura à son bord deux taïkonautes (dont les noms n'ont pas été encore dévoilés).

Le lancement devrait avoir lieu avant le 20 octobre.

La capsule ira s'amarrer au laboratoire Tiangong-2 lancé il y a quelques semaines.

 

Les deux taïkonautes devraient rester à bord de ce laboratoire Tangong-2 pendant 30 jpurs.

 

http://www.spacedaily.com/reports/Getting_Ready_for_Shenzhou_11_999.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, si si on suit, merci pour le lien.

Je trouve leur fusée élégante, et le pas de tir est impressionnant avec c'est énormes pièces qui pivotent pour libérer la fusée juste avant le départ.

Yves.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On a parlé dans des messages précédents de la perte de contrôle de Tiangong-1 en 2016, et de sa probable désorbitation incontrôlée sans qu'une date soit prévisible avec précision.

L'agence spatiale chinois annonce que cela pourrait avoir lieu début 2018 car l'altitude de ce module diminue à un rythme de plus en plus rapide. Et il n'est pas exclu que cela soit encore plus rapide.

https://www.space.com/37691-china-tiangong-1-space-lab-uncontrolled-re-entry.html

 

altitu10.jpg

 

Il faut espérer que ce module qui a servi à préparer la future station orbitale chinoise ne tombera pas au sol dans une région habitée (la probabilité est faible mais ....:confused::b:)

Edited by montmein69_2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il semble que les Chinois s'oriente vers des collaborations internationales dans le domaine spatial, c'est nouveau ça non :) ?

 

13403-1504388469.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

De toute façon, faut pas se leurrer, une grande partie des équipements spatiaux et 90% de l'électronique embarquée sont déjà 'Made in China', que le matos appartienne à l'Amérique, l'Europe ou la Russie... :rolleyes:

 

Il ne reste plus grand-chose sur la planète qui fonctionne sans apport asiatique.

 

la grande originalité du projet chinois' date=' c’est qu’un télescope spatial (miroir de 2 m, contre 2,40 pour HUBBLE) orbitera à proximité de la station[/quote']

 

Comment l'instrument pourra-t-il rester immobile pendant la durée des poses s'il est en orbite? :confused:

D'ailleurs, comment fait le Hubble pour faire des captures de plusieurs heures?

Ce n'est pas pour rien que le JWST sera positionné en L2.

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'ailleurs, comment fait le Hubble pour faire des captures de plusieurs heures?

 

Ça je sais. Il y a un petit télescope qui s'oriente sur une étoile distante et l'ordinateur maintient constante la position de l'ensemble en référence à la position apparente de cette étoile. Ça a l'air facile comme ça, mais en pratique ça doit demander pas mal de travail pour mettre au point un système qui restera parfaitement aligné plus de 24 heures tout en orbitant autour de la terre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour plus de détails sur Hubble, je recommande un livre très intéressant en anglais (je ne sais pas s'il a été traduit) d'Eric Chaisson "The Hubble War" publié en 1994 par Harvard University Press

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour le tuyau! :beer:

 

Ça je sais. Il y a un petit télescope qui s'oriente sur une étoile distante et l'ordinateur maintient constante la position de l'ensemble en référence à la position apparente de cette étoile. Ça a l'air facile comme ça, mais en pratique ça doit demander pas mal de travail pour mettre au point un système qui restera parfaitement aligné plus de 24 heures tout en orbitant autour de la terre.

 

Merci. C'est de l'autoguidage en somme! :hm:

 

Mais à l'altitude du Hubble, il tourne en quelques heures donc forcément il doit être limité en durée de pose car quelle que soit la direction visée, la Terre est dans le chemin la moitié de l'orbite.

 

L'orientation de l'ensemble doit se faire avec des roues d'inertie je suppose.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, c'est avec des roues à inertie sur 3 axes, pour se stabiliser et s'orienter.

Et contrairement à ce que tu penses au départ, ça rends les choses beaucoup plus simples que sur Terre pour faire des longues poses.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur Terre, certainement, mais pas au point de Lagrange où le télescope ne doit pas en permanence corriger son orientation ni limiter son temps de pose quand la Terre passe devant la cible.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il semble que les Chinois s'oriente vers des collaborations internationales dans le domaine spatial, c'est nouveau ça non :) ?

 

13403-1504388469.jpg

 

Il y a un projet de collaboration entre l'ESA et l'agence chinoise, mais pour l'instant cela reste à préciser. De toute façon on a le temps, la station spatiale Tiangong 3 n'est pas encore construite.

 

Il y a déjà quand même eu Samantha Cristoforetti et Mathias Maurer qui viennent de participer à une mission d'entrainement commune avec des taïkonautes Chinois (survie en mer).

L'astronaute ESA italienne se débrouille déjà fort bien en mandarin.

ESA_China_briefing.jpg6008167_orig.jpg

http://www.esa.int/Our_Activities/Human_Spaceflight/Highlights/Sea_survival_training

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.