sost

[Strock] Quickfinder ou 6x30

Recommended Posts

Hello

Je me rapproche de la fin et je me questionne sur le chercheur de mon futur Strock .

Je laisse provisoirement de côté le laser.

Je pensai partir sur un quickfinder car le 8x50 droit de mon sc me donne des boutons, ou plutôt le torticoli, mais le petit 6x30 qui équipait mon premier newton était vraiment agréable. 6x30 coudé, redressé donnant une bien belle image, facile a régler, se déréglant rarement, mais j'ai peur de ne pas retrouvé la même qualité ( il équipe un 100x600 japonais des 80's de tres bon niveau ) avec le skywatcher.

Seul défaut si l'on peut dire, pas éclairé et croix au centre.

Certain ont-ils utilisé le skywatcher ?

Pour info, je ne souhaite pas enlever le chercheur du 100x600. Mon strock avec optique gso me laisse un peu de marge pour le poids sur la cage du secondaire.

Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben j'ai jamais mis de viseur optique... un petit point rouge est bien, un laser très bien (si il a pas de problème de froid....

 

Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben j'ai jamais mis de viseur optique... un petit point rouge est bien, un laser très bien (si il a pas de problème de froid....

 

Pierre

 

Bah?? t'as quoi contre les viseurs optiques?? Pauv'bêtes...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Léger et compact, le QuickFinder est un bon chercheur qui, de plus, n'est pas très sensible à la buée.

L'achat du module complémentaire de piles n'est pas une option nécessaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais je n'ai rien contre... Je parle juste de ce que je fais !

Mais tu cherches peut-être à connaitre les causes de ce fait:

1 les petits chercheurs ne sont pas facilement bon optiquement. J'ai toujours été déçu... Mais on peut trouver si on en à le besoin... et on peut se contenter de mauvais aussi.

2 Ceux que je connais sont lourds et sur mon 250 je ne peux augmenter la masse au secondaire... mais on peut alléger les chercheurs... voir le 7x50 du T400-c de Serge: plus alléger t'es mort !

 

Donc ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis point rouge à fond!

On en trouve de très bien et très léger à 20-25€ ! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vais peut-être dire une connerie mais un Strock me parait être comment dire, minimaliste dans le bon sens du terme. Epuré convient aussi.

Je vais pas savoir mieux que toi quel est ta philosophie de conception mais je croyais voir ça dans un Strock. Dans cette veine là je vois un point rouge ou un laser un peu comment dire, gadget...

Un chercheur optique ça peut aussi être juste deux lentilles bien alignées et basta.

Je comprend bien qu'un point rouge est très léger et correspond bien aussi mais c'est le coté contraste entre le tube noble et le point rouge quand même beaucoup moins noble qui me fait réagir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais oui, deux lentilles alignées, c'est justement le 7x50 du T400-C de Serge : comme ça:

 

f_cage11.jpg

 

Sinon pour le minimalisme: C'est un peu quand ça suffit pour la fonction non?

Ben le point rouge est plus qu'assez sur un 250.

Ou le Laser avec un monoculaire de qualité.

J'ai pas de doctrine à proposer les trois sont possibles.

 

Ce qu'il faut c'est que ça aille à l'usage.

Il n'y aurait pas les problèmes de froid sur les Laser, je pense que je ne garderai que le laser avec mon monoculaire. Là j'ai le point rouge en plus à cause du froid...

 

Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il n'y aurait pas les problèmes de froid sur les Laser, je pense que je ne garderai que le laser avec mon monoculaire. Là j'ai le point rouge en plus à cause du froid...

 

Pierre

 

Si c'est le froid qui te gêne, nous sommes plusieurs au RAGBR à avoir choisi celui-ci car il ne craint absolument pas le froid probablement grâce à sa pile (cr123). Un petit bouton poussoir à garder enfoncé pendant l'utilisation.

 

Celui-ci semble très... identique ;) mais dispose d'un poussoir pour le laisser allumé (1mW). Pourrait être pratique, mais pas très raisonnable :confused:

 

Celui-ci semble être le même en 5mW.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout est une question de goût.

 

Le Quickfinder est très léger et bien adapté à un ciel noir, c'est peut-être le choix le plus cohérent avec un Strock, selon moi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J ai, sur mon strock, un laser et c est impec mais....

parfois on peut se faire engueuler (photographes, aérodrome près de chez moi...) alors j ai aussi un chercheur optique.... Vu le poids de mon miroir principal: ça me fait juste la balance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

Il semble que le 6x30 ne remporte pas le match sur un Strock.

Par contre, une participation au Ragbr devrait être intéressante pour voir en action un laser.

Après, il reste l'elegante solution de Serge sur son 400, mais ce n'est pas coudé.

Edited by sost

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso je suis à fond pour le QuickFinder ou le laser vert mais sur un Strock je choisirais une solution optique légère pour les raisons suivantes:

 

1. je ne veux pas de pile ou d'alimentation électrique quelconque sur un télescope nomade;

 

2. avec un chercheur on peut aussi observer M44, l'amas de Coma et d'autres objets 'dans leur jus', ce qui donne une vision complémentaire à l'oculaire.

 

Bref, j'essaierais de récupérer 1/2 paire de jumelles (genre 10x50) pour les pièces: la lentille frontale 50mm f/4 montée comme celle de Serge et derrière un tube de 31,75 dans lequel je pourrais placer par exemple un 25mm et un 10mm légers et parafocaux.

 

Là, le Strock aurait d'office les grossissements 8x et 20x en plus de tout le reste.

En étant un peu fou et pour 50g de plus, on peut même récupérer un triplet f/4 de 80mm. Là on obtient une lulu de 80 en plus du télescope... :hm:

 

Si c'est le froid qui te gêne, nous sommes plusieurs au RAGBR à avoir choisi celui-ci car il ne craint absolument pas le froid probablement grâce à sa pile (cr123). Un petit bouton poussoir à garder enfoncé pendant l'utilisation.

 

J'ai le même sur mon poste fixe, branché sur une alim stabilisée. J'ai dû ajouter une résistance en fil nichrome. En hiver si je ne le préchauffe pas quelques minutes, il ne marche pas. :cry:

Les soucis des lasers ne sont pas liés à la pile mais bien à la température de la diode.

 

Sur ce modèle avec sa tête en alu rainuré il est très facile d'ajouter une résistance en fil nichrome: il suffit de l'enrouler dans les rainures, par-dessus un tour de scotch. ;)

Edited by OrionRider

Share this post


Link to post
Share on other sites

le point rouge, c'est bien, suffisant et léger (parfait pour le T250 sus-nommé)

mais.... ya risque de panne. Et peaumé au milieu de rien, on n'a jamais l'air plus con que quand un chercheur tombe en panne (c'est du vécu, j'en ai tué 2, pov' bêtes !)

depuis, 2 lentilles allignées qui ne tomberont JAMAIS en panne.

Ici en dia 50, mais on peut prendre un chouya plus rikiki, genre 40x10 (trèèèèèès bon choix).

Avoir une visée droite avec un unique chercheur me semble vital !!!! si ya du coudé, ça ne peut être qu'en complément, jamais en pointage de première approche. Ceux qui y arrivent méritent un dyplome mérité !!!!!

Heureux je suis de voir que jusqu'a ce point du post, le laser n'est pas voué aux gémonies (mais ce bougre peut aussi tomber en panne.... chiotte !)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jamais été lâché par mon laser même a moins douze dans le jura: si j'ai bien compris j ai intérêt a le garder!

En même temps je pense que c est complémentaire avec un viseur dans lequel apparaissent des repères inaccessible a loeil nu...?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avis aux amateurs: pour la fabrication d'un chercheur 'maison' comme celui de Serge, il y a des jumelles 15x70 à la mécanique foutue dans le déstockage TS (Ref: TS1570LE 0601RK): http://www.webastro.net/index.php?wapedia=articles&article=240

 

Pour 69€ ça fait deux doublets de 70mm f/4. ;)

Jamais été lâché par mon laser même a moins douze dans le jura: si j'ai bien compris j ai intérêt a le garder!

En même temps je pense que c est complémentaire avec un viseur dans lequel apparaissent des repères inaccessible a loeil nu...?

 

Je trouve que le laser est particulièrement efficace en combinaison avec une paire de jumelles (et le PSA).

Avec les jumelles, je peux facilement 'désigner' une étoile en particulier dans M45 par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

dans le montage de Serge Vieillard, je ne vois pas de réglage pour l'alignement, est-ce qu'un réglage "d'usine" est suffisant pour avoir la cible dans le champs avec l'oculaire le plus "large" où y a-t-il un système d'alignement ?

Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Wolfan

Bonsoir,

 

Moi pour ma part, je suis revenu au bon "vieux" chercheur 6x30 !

Oui le viseur led point rouge que j'ai le led baader skysurfer 3 souffre d'un principal problème le compartiment de la pile d'alimentation n'est pas protégé...est donc la lamelle qui maintient la pile est en train de rouiller quelques mois après l'achat.... déjà !, de plus il faut bien placer son oeil dans l'axe pour que le point rouge soit bien au centre.

 

Finalement le chercheur que j'ai eu avec ma lunette est très bien pour ceux qui ont un chercheur achro avec un support double anneaux.

 

Bon ciel lunaire à tous

Edited by Wolfan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Sur mon strock 300, j'utilise un chercheur optique 8 x 50 totalement redressé :

http://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/info/p297_TS-8x50-Finder---with-Bracket---black-colour---90--angled.html

Il est lumineux, un peu de chromatisme sur la lune et jupiter.

 

J'ajoute quelquefois un point rouge. J'ai de la marge sur la cage secondaire vu le poids du primaire.

 

Quand je n'en installe qu'un, c'est toujours le viseur optique ( le plaisir d'une vision grand champ et de la perception de l'objet convoité).

 

Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Zébulon: c'est ce truc que j'ai aussi, avec le laser ça forme un couple heureux

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'utilise un quickfinder, et comme il est livré avec 2 embases, la 2e est fixée à l'intérieur de la cage secondaire pour le rangement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

sost

si-si, ya un réglage site/azimuth, avé 2 vis moletées, même principe que les quickpoint.

 

l'utilisation du laser :

- d'abord, fô assumer de se faire rappeler à l'ordre sur les forums - car sur le terrain, je ne l'ai JAMAIS été.

- le truc est fixé sur l'instrument et aligné sur l'axe optique, comme un simple chercheur.

- cet alignement est des plus simples à réaliser : yaka regarder dans l'oculaire et centrer le rayon !

- yapuka déclancher le rayon pour le voir se perdre au firmament et pointer les astres.

- visuellement, ça dégrossi vachte bien, autant qu'un Telrad et autre, voire mieux encore vu qu'il n'y a pas de buée et de restriction de champ.

- Les copains profitent de ce pointage au besoin (ça peut êre considéré comme un pointeur collectif)

- optiquemnt, c'est le top, en utilisant des jumelles pour préciser le pointage, avé tous les avantages d'une jumelle : pratique, bino, performant, érgonomique, etc....

 

Bref, si ce n'était le principe de précaution dont beaucoup ne manqueront pas de sagement te le rappeler, textes de loi à l'appui, et cette foutu caractéristique où le rendement s'éffondre avé des températures basses, c'est un engin, je l'avoue, IDEAL !!!!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
excusez mon ignorance mais c'est quoi le principe du lazer?

Merci

 

Le laser c'est un pointeur laser un peu comme ceux utilisés en conférence pour montrer un point sur l'écran.

En astro on prend un laser un peu plus puissant, vert de préférence qu'on attache à la lunette ou au télescope par un système réglable.

Réglage: Tu vises un point facile avec ton scope puis tu alignes le laser pour qu'il pointe exactement au même endroit.

Ensuite pour chercher un objet:

tu pointes une étoile avec le laser et quand tu regardes à l'oculaire elle est pile dedans.

Précautions: un laser peut aveugler, ne jamais viser quelqu'un, faire attention aux avions etc... consulter la réglementation française (puissances limitées).

:)

Share this post


Link to post
Share on other sites
excusez mon ignorance mais c'est quoi le principe du lazer?

Merci

 

La Wapedia est ton amie...

http://www.webastro.net/index.php?wapedia=articles&article=240

 

;)

 

dans le montage de Serge Vieillard, je ne vois pas de réglage pour l'alignement, est-ce qu'un réglage "d'usine" est suffisant pour avoir la cible dans le champs avec l'oculaire le plus "large" où y a-t-il un système d'alignement ?

 

C'est pas un réglage d'usine puisque c'est une fabrication maison. ;)

Pour aligner l'optique par rapport à la cible, il suffit de deux vis: une pour l'élévation et une pour l'azimut. Normalement quand c'est bon ça ne bouge plus. On voit tout juste les vis sur la photo. :p

Edited by OrionRider

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite analyse pointeur/chercheur qui me trottait dans la tête depuis pas mal de temps... ;)

 

Pour rester efficace au final en toutes circonstances et dans le meilleur confort possible, il faut un pointeur et un chercheur pour les raisons que l'on va voir.

En pointeur, on peut prendre ce que l'on veut, laser, quickfinder ou autre, on n'a besoin que de très peu de précision, cet accessoire servant juste une fraction de seconde pour amener une étoile ou objet remarquable dans le champ du chercheur, qui lui, va faire le travail.

En été j'utilise pas mal le laser monté à demeure, cela m'économise les vertèbres. Mais j'ai de toute façon, toujours un pointeur sommaire de ma fabrication associé à mon chercheur.

On est très vite à l'aise pour positionner l'oeil derrière les deux cercles concentriques et y amener la cible au centre.

On peut aussi le peindre en noir, cela se voit suffisamment sur le fond de ciel et évite d'être trop éclairé par la lune si on observe avec la lune derrière soi (cela peut se fabriquer avec deux joints fibres de plomberie, et pas besoins alors de le peindre en noir):

 

point02.jpg

 

En hiver, c'est ce pointeur sommaire qui sert le plus souvent, et quand mon dos ou mes cervicales ne me permettent plus de l'utiliser, j'ai mon laser au chaud dans mon parka avec une petite adaptation qui permet de le poser momentanément sur l'oeilleton du chercheur et de projeter ainsi son rayon à travers les optiques et pointer.

Et bien souvent, avec l'habitude, il m'arrive d'orienter en gros le télescope et de trouver la cible dans le chercheur. Finalement 6° de champ environ pour un chercheur standard, c'est vraiment large ;)

Edit 2017 : En bricolant encore un peu plus, on peut même arriver à se faire un pointeur coudé avec vision redressée : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?p=2513536#post2513536

Chacun utilisera donc ce qui lui convient le mieux et en fonction des circonstances, mais un pointeur sans pile me semble quand même nécessaire de toute façon. On peut se contenter juste d'une petite barette ou d'un petit morceaux de tube collé quelque part sur le chercheur, cela sauve toujours la mise.

 

Ensuite pour le chercheur, un coudé à image totalement redressée pour les mêmes raisons médicales et pour pouvoir passer aisément et instantanément du chercheur à l'oculaire et inversement tout en restant confortablement assis.

Pour certains petits challenges que j'aime bien, ce chercheur optique coudé redressé est aussi indispensable, pour suivre l'ISS et autre satellites par exemple, l'ISS se voit aussi dans un chercheur de jour et on obtient alors de très belles vues quand on passe à l'oculaire du télescope.

Vénus et Jupiter peuvent aussi se trouver de jour au chercheur ainsi que les étoiles les plus brillantes, Sirius et Véga par exemple.

J'utilise un 8x50 chinois basique pas mal allégé coté monture et à mire modifiée pour laisser le champ libre au centre. la portion de champ dégagée peut être associé au champ d'un de vos oculaires.

 

ret02.jpg

 

Cela me permet de rester assis confortablement pendant mes recherches. le pointeur est aussi accessible de la position assise pour les objets proches les uns des autres. il faudra de toute façon bouger le siège si on change de zone.

Le positionnement de ces accessoires est assez important et demande quelques recherches et essais pour arriver au meilleur confort.

 

telden02.JPG

 

Certains préfèrent le chercheur droit car il peut aussi faire office de pointeur. Cela doit fonctionner mais difficile de chercher confortablement quand il faut avoir la tête à 90° de l'axe de l'oculaire. Cela implique de ne pas chercher assis et trop de déplacement pour se remettre en bonne position à l'oculaire, au moins pour moi, et je n'ai jamais vu grand monde de très efficace avec ce chercheur droit et ce d'autant plus si il faut suivre un cheminement précis.

 

D'autres se contentent d'un pointeur et terminent la recherche avec un oculaire grand champ sans passer par la case chercheur. Cela peut être une solution mais on se retrouve à effectuer de constant changements d'oculaires qui peuvent être pénibles, faire perdre la cible si on bouge le télescope pendant ces changements d'oculaires, et oblige à tout reprendre à zéro si on travaille à des grossissements importants et que l'on perd la cible durant le pointage ou le suivi.

Ces derniers jours par exemple ou les observations se cantonnaient à Jupiter, la lune, et où je me promenais sur toutes les étoiles doubles du coin et recherchant éventuellement de petits objets brillants, je n'ai utilisé que mes oculaires de petites focales (8, 5 et 2,5 mm) comme à chaque fois que la turbulence le permet et il m'aurait été pénible de devoir repasser par la case grande focale à chaque fois, surtout que vu la turbulence faible dont on a pu profiter ici, j'ai principalement utilisé le 2,5mm, et à 500x le chercheur m'a toujours permis de trouver facilement ma cible.

 

Quelques autres utilisations où le chercheur optique sera indispensable à mon avis : Recherche d'étoiles ou planètes en plein jour(Vénus et Jupiter sont de bons clients pour l'exercice), suivi et observation de l'ISS ou de divers satellites, suivi d'avions, d'oiseaux et des divers ovnis peuplant les cieux.

Ces dernières cibles mobiles seront bien plus faciles à observer si le passage du chercheur à l'oculaire se fait rapidement et simplement.

 

J'ai un 8x50 et un 6x30, et le 6x30 montre effectivement moins de choses, mais permet sans problème de trouver ce que l'on cherche. Cela demande parfois un peu plus d'extrapolation, alors que le 8x50, s'il ne laisse pas deviner l'objet, permet de s'en approcher vraiment au plus près.

 

Le 8x50 est aussi très bien en adéquation avec mes jumelles stabilisées 10x42 même s'il en montre moins.

 

Attention à l'achat de bien prendre un chercheur coudé à image totalement redressée, car on trouve aussi des chercheurs coudés simples qui redressent l'image sur un seul axe et laissent l'autre axe inversé : prise de tête garantie car pas de concordance possible avec le ciel et l'atlas et les mouvements des deux axes (on appelle souvent ce chercheur "le chercheur qui rend fou").

Les chercheurs sont souvent vendus sans la base et si ce n'est pas pour remplacer un chercheur ou pointeur existant, pensez à acheter cette base en même temps.

 

N'oubliez pas non plus de régler les chercheurs optiques à votre vue(desserrer la bague avant puis visser ou dévisser l'objectif pour avoir une vue bien nette à l'infini puis resserrer la bague pour bloquer cette mise au point. On peut aussi régler la netteté du réticule en dévissant la partie oculaire du chercheur puis en vissant ou dévissant la bague qui tient le réticule à l'intérieur de l'oculaire(opération un peu plus délicate).

 

En y mettant plus cher que le chercheur coudé redressé de base, cet autre coudé redressé est intéressant du fait de sa mise au point hélicoïdale intégrée et de son oculaire dédié avec correction de dioptrie pour avoir une image bien nette du réticule (ce qui demande des manipulations minutieuses sur un chercheur basique) : https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/info/p1399_TS-Optics-50-mm-Right-Angle-Finder-Scope-with-90--Amici-prism---1-25--helical-focuser.html

 

On peut ensuite s'en servir comme petite lunette astro ou nature.

Je lui ai même fabriqué une petite monture 3 axe pour expérimenter la chose ;) 

4732.jpg.109b3066a25f84ddb4c4bf1c8fb50c9e.jpg

 

Ensuite le choix de carte, certains atlas sont trop sommaires pour naviguer précisément et d'autres trop chargés pour une bonne lecture.

Pendant bien longtemps, j'ai utilisé le PSA associé à un bon classeur contenant une multitude de cartes de champ pour tous les objets qui sortaient de l'ordinaire.

Maintenant, une super appli sur smartphone permet de tout trouver rapidement en zoomant au fur et à mesure de la recherche pour arriver sans doute possible à la position désirée. On peut orienter l'écran et zoomer en fonction du matériel utilisé et passer du mode altaz à équatorial instantanément.

Skysafari  est régulièrement proposé à 50% soit 20€ au lieu des 40 habituels : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.simulationcurriculum.skysafari6pro

 

De plus, pas besoin de lampe rouge ou autre pour l'utiliser du fait de l'écran rétroéclairé. Juste prendre screendim pour régler très précisément la luminosité de l'écran et arriver à la baisser à un niveau compatible avec l'observation du ciel profond : https://play.google.com/store/apps/d...Dim.Full&hl=fr

Edited by den

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello

bon je crois que j'ai trouvé mon bonheur, un truc qui trainait au fond d'une caisse, je l'avais oublié :b: :

https://www.dropbox.com/s/ul6wfkttsu19765/2014-03-18%2019.07.11.jpg

C'est bien le seul truc pentax que je pourrai m'offrir :rolleyes:

en plus il est réticulé :cool: :

https://www.dropbox.com/s/pczpjfbgxjoxgue/2014-03-18%2019.11.08.jpg

mais pas très propre :confused:

180 gr complet avec système de redressement interne ou 90 gr pour l'objectif plus oculaire réticulé si je tente un montage "Vieillard" :be:

Edited by sost

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui sympa aussi le petit monoculaire.

Dommage pour les cervicales par contre :be:

Edited by den

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hello

Je me rapproche de la fin et je me questionne sur le chercheur de mon futur Strock .

...

 

Bonjour,

 

Si tu n'as pas de préférence, tout sera une question de poids, non?

 

Bon ciel !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.