Jump to content
Paul_Wi11iams

récup' + redécollage d'étages SpaceX/Falcon/Dragon...

Recommended Posts

Merci Paul

 

Il faut aussi ajouter que FH est un projet mort-né, puisque SpaceX a décidé de l'abandonner au profit de leur nouveau BFR. La compagnie est donc moins motivée pour lui consacrer des moyens importants, au détriment du développement de BFR et de la version finale de F9, celle qui sera réellement réutilisable de nombreuses fois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut aussi ajouter que FH est un projet mort-né, puisque SpaceX a décidé de l'abandonner au profit de leur nouveau BFR.

 

La compagnie est donc moins motivée pour lui consacrer des moyens importants, au détriment du développement de BFR

 

Ces deux morceaux de phrase sont en contradiction. :b:

Si la FH est abandonnée (?) il n'y a plus de souci à y consacrer des moyens, importants ou pas.

 

Cela dit je n'ai pas eu d'information provenant d'E. Musk ou de Gwynne Shotwell indiquant cet abandon ... il y a des sources ?

 

Ce qui est sûr c'est que le vol inaugural de ce lanceur .... est toujours "à venir", et que sa réalisation qui est annoncée avant fin décembre devient de plus en plus improbable.

Edited by montmein69_2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as raison, c'est un abus de langage. BFR est destinée à remplacer non seulement FH, mais aussi F9 (et Dragon). Contrairement à F9 et Dragon, qui ne coûtent plus grand-chose en R&D, FH n'a même pas encore volé. J'en conclus qu'ils ne vont pas mettre trop d'énergie à développer plus avant cette fusée lourde alors même qu'ils travaillent déjà à la génération suivante.

Je conçois qu'ils procèdent encore à quelques tests car le prototype est prêt pour son premier vol, ils n'ont rien à perdre. Si ça marche, c'est tout bénéfice et ça permettra d'utiliser le stock de premiers étages. Si le premier vol se termine par une 'anomalie' aux causes complexes et multiples, je doute que SpaceX investisse beaucoup plus dans cette voie déjà condamnée. Il serait plus rentable de se concentrer sur BFR tout en continuant à exploiter F9 & Dragon.

 

Une conversation intéressante à ce sujet: https://forum.nasaspaceflight.com/index.php?topic=43899.0

Edited by OrionRider

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il faut aussi ajouter que FH est un projet mort-né, puisque SpaceX a décidé de l'abandonner au profit de leur nouveau BFR

je n'ai pas eu d'information provenant d'E. Musk ou de Gwynne Shotwell indiquant cet abandon ... il y a des sources ?

 

Le discours d'Elon à l'IAC 2017, le 29 sept, avait un côté maladroit, mais il faut dire qu'il passait un mauvais moment dans sa vie personnelle. Parler de créer un petit stock de Falcon 9 + FH éléments puis de carrément démonter l'atelier à la faveur de BFR, avait de quoi effrayer les clients. D'abord les forcer vers un véhicule peut-être surdimensionné et ensuite aux risques de retards, n'était pas de bon aloi.

 

La PR a été reprise depuis avec l'aide de Gwynne Shotwell le 12 octobre à Stanford et tout le monde est rassuré. Sachant qu'un véhicule de ∅9M aura du mal à traverser la ville de Los Angeles, et que la fabrication sera pour l'essentiel au bord de l'eau pour un départ en barge, il n'y a pas tellement de raison pour démonter l'atelier existant de suite.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Paul :)

 

La phrase clé du discours de GS semble être celle-ci: "the global broadband market is a trillion dollar a year industry".

 

D'autre part, SpaceX est toujours associé à Google pour la mise sur orbite d'un réseau de plus de 10.000 satellites destinés à fournir un accès global à Internet. Selon le véhicule utilisé (F9, FH ou BFR), il faudrait 700, 250 ou 100 lancements. En 2017 SpaceX a assuré 20 lancements. Cette cadence devrait au moins tripler dans les prochaines années, surtout quand le nouveau site de Boca Chica sera terminé (en 2021?). S'ils arrivent à 100 lancements par an répartis sur 3 sites, même avec la technologie actuelle il faudrait moins de 10 ans à SpaceX pour tenir son pari. Ce n'est donc pas une utopie.

 

Aller sur Mars n'a pas encore été fait, plus pour des raisons financières que techniques. Il semblerait que SpaceX ait trouvé une source de financement adéquate.

Edited by OrionRider

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

La phrase clé du discours de GS semble être celle-ci: "the global broadband market is a trillion dollar a year industry".

 

Trilion signifie 10^12 dans le cas présent. Donc, le marché planétaire pour l'Internet haut débit représente un chiffre d'affaires annuel de mille milliards de dollars.

 

Cela parle donc de la taille du marché globale dont Musk espère récupérer une partie. Ensuite, une nouvelle activité ou entreprise innovante (Tesla, SpaceX, the Boring Company, Solar City ou toute autre) commence par faire des pertes.

 

Pour le moment, ce qui compte est de consolider l'activité de lancements qui reste exposée aux mauvais surprises et de faire passer un moment compliqué pour Tesla.

 

En 2017 SpaceX a assuré 20 lancements.

 

Pour être précis "aura assuré 19 lancements probablement", car FH a toutes les chances de passer en Janvier à cause du retard de Zuma qui le précède.

 

Cette cadence devrait au moins tripler dans les prochaines années, surtout quand le nouveau site de Boca Chica sera terminé (en 2021?).

Il peut y avoir un tassement lié à la demande. Voir article d'hier. Mme Shotwell table sur 30 à 40 lancements par an.

Il semblerait que SpaceX ait trouvé une source de financement adéquate.

 

SpaceX a toujours su tirer parti des financements du gouvernent, ce qui a provoqué quelques grincements de dents au demeurant. Le nouveau contexte est favorable pour de nouvelles aides.

 

  1. La Chine vient d'annoncer qu'elle s'engagera sur le chemin du 100% réutilisable, ce qui constitue la "superpuissance concurrent" et un bel argument pour un soutien financier.
     
  2. Vice-Président Pence s'est engagé pour un projet abouti de retour sur la Lune, et SLS+DSG ne répondent manifestement pas à son souhait. SpX et Blue Origin peuvent fournir des solutions pour aller sur la Lune.
     
  3. SLS se fragilise de jour en jour, et vient de recevoir un avertissement de la part d'au moins un élu: Lamar Smith. Blue Origin commence à avoir un poids économique en Floride et Alabama, ce qui peut très bien détourner les appuis du lobby dit "OldSpace".
     
  4. SLS n'est pas soutenu par une bonne partie du composant intelligent de l’électorat Républicain. Musk, Bezos, Bigelow etc bénéficie d'une bonne image auprès de celui-ci.

 

L'argent et ressources libérés par une annulation de SLS pourront très bien être dévié vers SpaceX et Blue Origin.

 

Même avant d'envisager cette annulation, BFR-BFS peut espérer un financement. Voir derniers paragraphes de cet article. Cela viendrait en plus des subventions actuelles pour le R&D de son moteur Raptor

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis peut-être le seul que ça inquiète, mais voir des sociétés privées prendre la main progressivement sur l'espace, je n'aime pas ça.

Les premiers habitants d'une nouvelle planète devront-ils payer pour cela une redevance à Coca-Cola?

Aujourd'hui, Musk. Demain, Cohaagen ?(Total Recall)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'y aura jamais d'habitants sur une nouvelle planète, on n'est pas dans un film de SF

Tout au plus quelques explorateurs/scientifiques sur Mars

La colonisation de Mars par Musk c'est du délire

Share this post


Link to post
Share on other sites
La colonisation de Mars par Musk c'est du délire

 

Oui, comme des fusées qui se posent toutes seules sur un bateau ou une bagnole électrique de série qui fait 0 à 100kmh en moins de 2sec: de la pure science-fiction. :be:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, comme des fusées qui se posent toutes seules sur un bateau ou une bagnole électrique de série qui fait 0 à 100kmh en moins de 2sec: de la pure science-fiction. :be:

 

 

:b::b:

Merçi !! j'allais le dire oups.. l'écrire!! mais pas assez rapide !

 

On peut ajouter "MARCHER SUR LA LUNE non!, ha ha ha ho ho marcher sur la lune, ils sont fou ces romains:rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Une vidéo sympa sur l'usine SpaceX:

 

 

Centre d'essais en fait. Il se situe dans une petite ville nommée McGreggor dans le Texas. Les tout premiers essais de la fusée atterrisseur prototype "Grasshopper" (sauterelle) ont été effectués près de celui-ci. Comme on voit à la fin de la vidéo, il sert actuellement pour les essais de Raptor, le nouveau moteur méthane pour la fusée Martienne "BFR".

 

Pour info, ces essais sont en phase "d'accélération" pour ainsi dire parce qu'après une année d'allumages répétés, on est en train d'installer un nouveau banc d'essai dans l'un des deux autres emplacements prévus à cet effet.

 

On pense que cette vidéo a été prévu soit pour de la communication locale, soit pour le service du personnel en vue de recrutement.

 

 

Je suis peut-être le seul que ça inquiète, mais voir des sociétés privées prendre la main progressivement sur l'espace, je n'aime pas ça.

Les premiers habitants d'une nouvelle planète devront-ils payer pour cela une redevance à Coca-Cola?

 

On a déjà une économie mixte dans l'espace comme sur terre et je ne vois pas comment tu peux t'attendre à autre chose. Dans les années cinquante/soixante, on ne voyait pour l'essentiel, que des militaires dans l'espace avec une technologie dérivée des missiles ce qui n'est peut-être pas mieux. Même le côté scientifique d'Apollo a été rajouté tardivement et pour certains, c'était considéré plus comme un habillage qu'un véritable but. Par ailleurs beaucoup de scientifiques fabriquent une image idéalisée d'eux-mêmes se dévouant pour an idéal, alors que pour beaucoup il y a "se faire plaisir" avec un brin de vanité.

 

Sans un personnage fort pour mener à bien un projet, les États ont surtout démontré leur incapacité à innover dans l'espace. L’américain SLS en est un pitoyable exemple... et le programme de l'État chinois tend a démontrer un suivisme par rapport à Apollo. Actuellement, il y a deux sociétés américaines et plusieurs sociétés chinoises qui avancent rapidement.

 

En quoi ce serait pire pour un programme scientifique de devoir fonctionner dans un contexte commercial plutôt que militaire ? Et comment empêcher l'innovation privée de toute façon ?

 

Aujourd'hui, Musk. Demain, Cohaagen ?(Total Recall)

 

Le souci est légitime, et "Empereur de Mars" est une image que l'on colle volontiers à Musk. Mais il a toujours manifesté la volonté de créer un système de transport et laisser la colonie aux autres. A mon avis, on peut faire plus de souci avec Jeff Bezos d'après son comportement en tant que chef d'entreprise. Il a parlé d'une messagerie de type Amazon vers la Lune.

 

Il n'y aura jamais d'habitants sur une nouvelle planète, on n'est pas dans un film de SF

Tout au plus quelques explorateurs/scientifiques sur Mars

La colonisation de Mars par Musk c'est du délire

 

"Jamais" porte sur des millénaires et une affirmation dans un sens ou l'autre suppose qu'on connait tous les variables. Suivant l’interrogation de OrionRider et ticktacktock, crois-tu vraiment savoir où se situe la frontière entre le réel et le délire ?

 

Pour prendre un seul exemple: la robotique. Les robots, en tant qu'installations fixes, font déjà la majeure partie de l'activité manufacturière au monde. Dans une fourchette de temps allant d'environ 2010 à 2020 ils passent le seuil de pouvoir agir en tant qu'agents mobiles. Les trois problèmes de la robotique mobile (le logiciel des capteurs et actionneurs) sont en train d'être résolus en même temps. Cela signifie que l'homme débarquera sur la Lune et et Mars entre 2025 et 2035 avec une cohorte de robots capables d'évoluer aussi bien dans un environnent dit habitable que dans le vide.

 

J'aurais pu prendre l'exemple de l'impression 3D ou des biotechnologies etc. Çà fait beaucoup d’éléments variables qui interagissent. J'espère que tu puisse au moins envisager qu'il y a une diversité de scénarios et une colonie habité en fait partie.

 

Un point qui concerne plus directement le sujet d'ouverture de ce fil est la possibilité de déplacer des charges massives d'un point vers un autre sur presque tous les corps de type planétaire. Cela signifie que même notre notion de "colonie" peut se trouver complétée par un mode d'existence davantage nomade. Considère le transport de glace polaire ou une activité minière mobile.

 

Je pense qu'une ville martienne devient concevable dans la mesure où il existe aussi des villages et des caravanes nomades (comme c'est le cas sur Terre).

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://spaceflightnow.com/2017/12/02/spacex-will-try-to-launch-elon-musks-tesla-roadster-on-new-heavy-lift-rocket/

 

La tesla personnelle d'Elon Musk partira en orbite martienne le mois prochain sur le vol inaugural du Falcon Heavy...

 

musk_roadster.png

 

 

 

Falcon Heavy to launch next month from Apollo 11 pad at the Cape. Will have double thrust of next largest rocket. Guaranteed to be exciting, one way or another.

 

— Elon Musk (@elonmusk) December 2, 2017

 

Payload will be my midnight cherry Tesla Roadster playing Space Oddity. Destination is Mars orbit. Will be in deep space for a billion years or so if it doesn’t blow up on ascent.

 

— Elon Musk (@elonmusk) December 2, 2017

Edited by C02

Share this post


Link to post
Share on other sites

il en serait presque capable pour en faire la première voiture de l'espace...

je me demande ce que dirait le GPS... "faites demi tour à la prochaine orbite et prenez la direction de la troisième planète après le soleil"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beaucoup ont pensé à une blague, mais si cet article dit vrai, ça va faire du bruit (enfin ici, pas dans l'espace)

 

https://spaceflightnow.com/2017/12/02/spacex-will-try-to-launch-elon-musks-tesla-roadster-on-new-heavy-lift-rocket/

 

Apparently confirming his own tweet, Musk replied simply: “Yes.”

 

Joy Dunn, a SpaceX engineer, tweeted: “Falcon Heavy payload has been announced! This is going to be awesome!” She later clarified that the plan was real, writing: “Oh this is legit and of course there will be cameras!”

 

A third SpaceX official confirmed to Spaceflight Now on Saturday that “the Roadster to Mars payload is real.”

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est l'article que je mettais en lien plus haut...

 

De toute façon il en est bien capable, il avait déjà envoyé une meule de fromage sur le vol inaugural de la capsule Dragon.

 

J'espère que le vol sera un succès...

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est très malin, ça leur fera une pub énorme, si ça marche. Et si ça ne marche pas, il aura quand même la sympathie du public.

 

C'est bien connu que c'est la population qui paie la conquête de l'espace, pas les scientifiques. Si Elon Musk parvient à susciter l’enthousiasme des américains, c'est lui qui partira avec le pactole du SLS.

 

SLS: 10 milliards pour une fusée déjà démodée dont on ne sait pas trop si elle volera un jour.

Falcon9 et H: moins de 1 milliard pour une famille de fusées révolutionnaires qui ont déjà mis 130 tonnes en orbite.

 

A ce niveau, un coup médiatique est juste ce qu'il faut à SpaceX

Share this post


Link to post
Share on other sites

A ma connaissance, s'il envoie un objet vers Mars, ce sera la première fois de l'histoire que l'on s'affranchira de la trajectoire de transfert de Hohmann...Montmein tu confirmes ?

Niman1992

Share this post


Link to post
Share on other sites
A ma connaissance, s'il envoie un objet vers Mars, ce sera la première fois de l'histoire que l'on s'affranchira de la trajectoire de transfert de Hohmann...Montmein tu confirmes ?

 

Pour la trajectoire (purement virtuelle AMHA) que le second étage de la FH suivrait pour transporter cette CU à destination : je ne sais pas non.gif, et comme qui dirait "je m'en tamponne le coquillard" :D

Donc n'hésite pas à poser la question sur le forum Reddit ou même à Elon Musk lui-même (il a un compte twitter).

 

Ce qui parait le plus probable, c'est que de toute façon il n'aurait pas d'autorisation de la FAA de lancer un roadster en fin de vie et potentiellement contaminant vers Mars. Il y a des règles COSPAR de protection planétaire.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Protection_plan%C3%A9taire

 

[mode blague ON]

Et de mon côté j'ai sollicité l'avis d'une personnalité faisant référence qui a étudié le dossier et qui m'a répondu :

obelix10.jpg

[mode blague OFF]

Share this post


Link to post
Share on other sites

La procédure normale est de lancer l'ensemble charge utile et denier étage sur une orbite qui manquerait de peu Mars puis, moins de 48 heures après la séparation (une fois tous les paramètres de la trajectoire vérifiés et confirmés) de procéder à une correction qui amène la seule charge utile à la rencontre de mars. Le dernier étage lui continue sur son orbite autour du soleil et dont on ne préoccupe plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'a pas besoin d'arriver en orbite. Si son truc passe assez près pour poster une photo de Mars sur Twitter, c'est gagné.

Il dit lui-même que sa bagnole a une bonne chance de rester là-haut quelques millions d'années, donc c'est qu'il ne compte pas la crasher sur Olympus (j'espère qu'il est bien assuré quand même).

 

Faut voir ça comme ça: avec un peu de chance, sa Tesla sera très officiellement la voiture la plus rapide de l'univers (connu), et pour de nombreuses années. :be:

Edited by OrionRider

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est très malin, ça leur fera une pub énorme...

A ce niveau, un coup médiatique est juste ce qu'il faut à SpaceX

 

C'est peut-être un coup médiatique, mais on peut être crique quant à son choix. On peut même se demander ce que d'autres chez SpX auraient fait s'ils étaient consultés.

 

Quand bien même on avait choisi une Tesla, pourquoi n'avoir pas attendu une mission réussie pour annoncer la charge "utile" (il fallait bien les guillemets).

 

A mon avis le coup publicitaire, c'est du superflu. Comme l'Administration américaine et la Nasa sont en mauvaise posture en ce moment, la meilleure option aurait été de lancer un Dragon 1 (ils en ont plusieurs dont le modèle d'exposition à Hawthorne) sur une trajectoire de retour libre lunaire. Quelques photos de la face cachée de la Lune aurait de quoi impressionner les décideurs comme ça "devancerait" SLS.

 

Bien que Dragon 1 n'est pas conçu pour un retour aussi chaud, on pourrait valider une partie de l'entrée atmosphérique en prévision du vol commerciale privé de 2018.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.