Jump to content

danielo

Membre
  • Posts

    1,017
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    7

Everything posted by danielo

  1. Merci Vincent ! En fait il s'est bien passé quelque chose avec l'autoguidage, je ne l'avais pas repéré car l'ASIAIR ne gère pas correctement l'heure d'été on dirait.... Une grosse bestiole probablement ?
  2. Salut, NGC 7217 est une petite galaxie de la constellation de Pégase, une spirale à anneau vue de face de diamètre angulaire modeste (un peu plus de 3 minutes d'arc) et située à 50 millions d'a.l. Pas évident avec 750mm de focale, heureusement l'ASI183mm a de petits pixels et le seeing était raisonnable la nuit dernière avec une FWHM de 2.3" après empilement (clic droit pour la full) : Détails techniques : Astrographe 200/800 carbone optiques Zen + Wynne 2.5" sur AP900 ASI183mm, guidage OAG + ASI120MM, ASIAIRv1 Luminance 189*60sec à gain 110, -10 °C Chrominance 30*60sec à gain 110, -10 °C pour les couches R et B, couche V synthétique Conditions de turbulence correctes (FWHM de 2.3" après empilement), pollution lumineuse (Tour Eiffel à 20km) Empilement Siril, traitement PI et Rawtherapee bonne journée, Dan PS : il s'est passé un truc très très bizarre pendant la nuit (ça m'apprendra à avoir le dos tourné quand le setup fait son boulot...). Au beau milieu d'une pose pendant les prises de la couche bleue, un énorme décalage en AD qui a fait une image double 😳😲 Après ça, la galaxie est restée dans le coin sur les images suivantes de chrominance et le suivi a repris comme si de rien était. Évidemment j'ai du recadrer pas mal au final (pas grave la galaxie est petite). Des idées ? Les freins de la monture étaient bien serrés, et le retournement de méridien avait déjà eu lieu... j'ai vérifié le train d'imagerie ce matin, rien ne bouge y compris le DO. RAS non plus sur le log de PHD2 à ce moment précis. bonne journée, Dan
  3. Avec le capteur relativement petit de la 533 tu obtiendras facilement un champ bien corrigé avec ton 200/1000+correcteur de coma. Pour moi c'est assez optimal. Plutôt que de changer d' optique je compléterais dans le futur par une petite apo à courte focale (300mm à 500mm) pour le très grand champ. Ça te permettrait de couvrir à peu près tous les objets du CP, des grandes nébuleuses aux petites galaxies.
  4. Du point de vue collimation (tout ce qui est en amont du correcteur) ça reste un instrument à f/4 que le correcteur soit réducteur ou non. En revanche c'est peut être plus sensible au tilt du capteur et au respect du backfocus qu'un correcteur classique, mais ça dépend de la formule optique, à voir les retours d'utilisateurs.
  5. En newton astrographe l'obstruction devient problématique en dessous de 200mm.... Une bonne solution si tu as le budget serait un 200/800 (ONTC, Lacerta ou Vixen) avec le correcteur/réducteur Starizona 0.75X, donc 600mm de focale à F/D 3, couvre le format APS-C.
  6. Si tu veux une focale supérieure à 500mm un newton rapide type 200/800 necessite certes 5 min de collimation en début de séance mais, par rapport à une lunette de 100mm à 120mm de diamètre et de focale voisine tu te rattrapes très largement au niveau du temps de pose total pour arriver au résultat que tu souhaites (le gain se compte en heures)
  7. J'avais réfléchi au problème quand je l'avais, il y aurait moyen en principe de monter un Baader MPCC, reste à voir si la MAP est possible. http://www.astrosurf.com/topic/150149-correcteur-de-coma-pour-les-telescopes-de-vintage-type-perl-vixen-150/
  8. Salut, j'ai plus que doublé les poses cette nuit, j'en suis à 6h de luminance et 40min par couche couleur. Voici le résultat Merci pour la suggestion @max66m57 😉 Dan
  9. C'est magnifique Nico! C'est amusant on dirait que l'une est le négatif de la seconde... Il semble bien fonctionner ce correcteur/réducteur ?
  10. Très jolie et colorée Guy, le fdc est peut-être juste un peu trop sombre à mon goût.
  11. Elle est déjà superbe Franck j'adore cet objet ! Plus que deux coins à faire 😉
  12. Merci @TuxAstro, @max66m57, @Alhajoth et @sebseacteam ! c'est certain que ce serait mieux avec 24h de pose sous un bon ciel mais ce n'est pas forcément possible 😉 Surtout avec les nuits d'été très courtes dans le nord. Non jamais, mais des glob de temps en temps
  13. Entre un 150/750 et un 200/800 de même qualité, il y aura surtout effectivement un avantage en signal à temps de pose donné. L'échantillonnage sera à peu près équivalent et la résolution en CP limitée soit par la taille des pixels de la camera soit par la turbu. Un 200/800 est plus pointu à régler (collimation/tilt) mais ce n'est pas du tout insurmontable, à condition que la mécanique soit suffisamment rigide. Un newton en équato ce n'est pas très commode, prends plutôt l'AZ-EQ6 tu pourrais basculer en altaz pour le visuel, elle est également un peu plus rigide. Un 250 passe en visuel oui, en photo planétaire probablement aussi. Personnellement j'ai un 200/800 pour la photo + un dobson de 250 pour le visuel. Le train d'imagerie reste à demeure sur le 200 ce qui est plus pratique, et le dobson 250 (monture Dieter Martini) est beaucoup plus léger et transportable que l'équivalent sur monture équato, environ 10kg tout compris, et très compact une fois démonté. Pour les vacances en famille ça rentre toujours au fond du coffre alors qu'un 250 sur équato prendrait toute la place... Dernier avantage, tu peux observer pendant que le setup d'astrophoto tourne 😉 Évidemment j'ai fait l'impasse sur la photo planétaire...
  14. Merci Michel pour ton message. Dans l'absolu oui, mais dans mes conditions de prise de vue périurbaines est-ce que cet avantage n'est pas complètement invisible, noyé dans le bruit photonique du fdc ? Avec la 183 je suis déjà à plus de 5 sigma en luminance... Je pourrais peut-être me passer de refroidissement avec une 533 c'est vrai mais le refroidissement n'est pas du tout un problème (juste un câble Y en plus ou en moins, je suis large sur la batterie). Je fais surtout (et même presque exclusivement) des galaxies, et pour celles-ci je n'ai jamais été convaincu par l'intérêt des filtres broadband type LPS , sans avoir testé il est vrai...
  15. Très intéressant ce post Michel, merci ! J'ai fait quelques mesures sur mes images pour voir où j'en étais. Je shoote à f/4 depuis la banlieue parisienne (donc beaucoup de PL). J'utilise une ASI183mm à -10°C en broadband au gain unité (111 sur l'ASIAIR). Je ne souhaite pas descendre sous 60sec de pose unitaire pour ne pas faire exploser le volume de stockage (rt aussi pour ne pas perdre trop de temps avec la stabilisation après dithering). Sur les brutes calibrées j'ai en ordre de grandeur σ ≃ 180 sur les luminances , σ ≃ 100 à 120 sur les chrominances. Sur un bias σ ≃ 32, ce qui correspond à un bruit de lecture de 2e-, un peu inférieur aux données constructeur pour ce gain. Le bruit thermique, pour -10°C et 60sec, et d'environ 0.23e- donc négligeable devant le bruit de lecture. En conclusion, le bruit photonique du fdc est largement dominant en ce qui concerne la luminance, pour la chrominance c'est à peu près optimisé. Si je ne souhaite pas écourter le temps de pose unitaire, le seul axe potentiel d'amélioration serait de diminuer un peu le gain pour la luminance afin de gratter un peu de dynamique ? Une autre conclusion, si je ne me trompe pas, considérations de taille de pixels mis à part, un capteur moins bruité avec une techno plus récente (type 533mm) ne donnerait pas d'images significativement plus propres dans ces conditions ? Pour une analyse plus fine il faudrait mesurer localement les contributions au bruit dans la zone de l'image impactée par l'amp glow...
  16. Il faut que tu commences par une réflexion globale, à moyen terme, pour savoir où tu veux aller à l'avenir. Envisages-tu un second tube plus gros pour des cibles plus petites (galaxies, etc...) ? Jardin, poste fixe ou nomade ? Budget ? Concernant la monture, c'est l'investissement le plus important en astrophoto, donc lance-toi seulement lorsque tu auras le budget suffisant pour faire un bond significatif en qualité et en capacité, et lorsque tu auras une idée de la charge instrumentale max. dont tu auras besoin. Un exemple de bon investissement, l'EQ6-R ou l'AZ-EQ6, entre 1500€ et 2000€, qui seront à l'aise en photo avec un newton de 200, un C9,25 ou une apo 130 sur le dos. Si tu n'est pas encore prêt à te lancer dans l'achat d'une plus grosse monture, ou si tu préfères attendre plus longtemps pour passer directement à la catégorie supérieure (10micron, Avalon, AP,....) tu pourrais envisager dans l'immédiat l'autoguidage (diviseur optique+camera de guidage), même si ce n'est pas complètement indispensable avec ta lunette actuelle de petite focale (sauf avec des filtres étroits) ce sera bien utile si tu passes à plus gros (et c'est plus simple d'apprendre à maîtriser l'autoguidage sur un petit instrument que sur un gros).
  17. Salut, la galaxie spirale barrée NGC 6951, dans la constellation de Céphée non loin de la Galaxie du feu d'artifice, est située dans une zone très riche en cirrus galactiques. Je ne pensais pas qu'ils ressortiraient autant avec seulement 160min de pose sous mon ciel pollué d'IdF, malgré quelques voiles d'altitude (terrestres ceux-ci). C'est une galaxie active de type Seyfert, située à environ 75 millions d'a.l. qui présente comme particularité de posséder un anneau de formation d'étoiles autour du noyau, de 5 secondes d'arc de rayon. Il me semble bien visible sur la full ci-dessous. Edit : nouvelle version avec beaucoup plus de poses Voici le champ complet (clic droit pour la full): L'anneau autour du noyau mis en évidence : bon WE et bon ciel ! Dan Détails techniques : Astrographe 200/800 carbone optiques Zen + Wynne 2.5" sur AP900 ASI183mm Guidage OAG + ASI120MM, ASIAIRv1 Luminance 360*60sec à gain 110 et -10 °C. Les meilleures 180 ont été utilisées pour le centre de la galaxie. Chrominance 40*60sec à gain 110 et -10 °C par couche R et B, couche G synthétique Conditions : PL (Tour Eiffel à 20km) turbulence correcte (2.2" après empilement) et transparente médiocre Prétraitement et empilement Siril, traitement PI et Rawtherapee Ancienne version :
  18. Merci beaucoup @shibon, @julienESP, @Blackskyet @Mahou ! Il y a quand même des régions plus riches que d'autres en galaxies, je ne m'attendais pas que celle-ci le soit autant...
  19. Choix de cible original, de belles couleurs, merci pour la découverte !
  20. De belles images bien détaillées bravo !
  21. bien joué Seb, une très belle image, content que tu aies accompli ton rêve... mais je suis sûr que tu y reviendras on ne se lasse pas de ses objets favoris !
  22. Salut, cet amas globulaire de la constellation de Hercule est un grand classique du ciel d'été (un peu moins que son illustre voisin quand même). J'ai choisi un cadrage permettant d'englober quelques jolies petites galaxies en arrière-plan, en particulier NGC 6332 et NGC 6336 qui valent le détour. Des conditions moyennes hier, turbulence très variable (de 1.8" à 3" selon les poses) et des voiles d'altitude. Clic droit pour la full : Le champ annoté avec ASTAP bon WE et bon ciel à tous 🙂 Dan Détails techniques : Astrographe 200/800 carbone optiques Zen + Wynne 2.5" sur AP900 Guidage OAG + ASI120MM, ASIAIRv1 Luminance 200*60sec à gain 110 et -10 °C avec l'ASI183mm Chrominance 20*60sec à gain 110 et -10 °C par couche, avec l'ASI1600mm Conditions : PL (Tour Eiffel à 20km) turbulence variable et transparente médiocre Prétraitement et empilement Siril, traitement PI et Rawtherapee
  23. L'axe du PO ne se prolonge pas au centre géométrique du secondaire c'est vrai, mais vu depuis le PO, à la bonne distance, le secondaire est bien parfaitement centré (et rond). Sinon des outils comme le Teletube de Catseye ou le Concenter ne fonctionneraient pas... En revanche le reflet du secondaire dans le primaire (en noir sur ce schéma) ne l'est pas.
  24. Effectivement, dans un newton bien collimaté avec l'offset du secondaire réalisé (en fait une collimation complète implique l'offset correct du secondaire) le secondaire est parfaitement rond et centré dans le PO, du moins vu de la bonne position, celle telle que le primaire "remplit" complètement le secondaire. En revanche l'ombre du secondaire (située derrière le secondaire lui-même) sera, elle, décentrée en raison de l'offset.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.